AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #31 - Visite à un ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diplodocus
avatar
messages : 104
points : 6
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: #31 - Visite à un ami    Dim 1 Juil 2018 - 0:19

Cela faisait un moment qu’il n’avait pas vu son ami. Il savait qu’il n’était pas bien depuis son accident et s’arrangeait pour passer régulièrement le voir. Effectivement pour un jour de sport comme lui ça devait être dur. Mais il savait aussi que ce n’était pas bon de se laisser aller de la sorte. Il comprenait qu’il se sente mal et qu’il ait l’impression qu’il ne puisse plus rien faire et la vie n’était pas fini, il savait qu’il y avait du foot handicapé mais il devrait se renseigné, il ne voulait rien promettre à Lisandro sans s’être assurer de voir ce qu’il en était. Il avait un contact dans l’organisation de sport pour personne handicapée. Il devrait lui demandé. Il avait pris son pick-up pour se rendre chez son ami, il préférait éviter de prendre sa moto par délicatesse. Il sonna à la porte de son ami et attendis pour rentrer.

C’était le début le milieu d’après-midi et Kélian avait apporté le goûter. Il avait eu une journée un peu fatigante, beaucoup de petite intervention et autant de fausse alerte. Il détestait qu’on les appelle pour rien, sans danger, un jour il finirait par ne plus vouloir se déplacer et s’était pareil pour ses collègues. Ils avaient signalé ça à la police comme ils devaient le faire dans ces cas-là. C’était sans doute des ados alcoolisé qui avait fêté la fin de leur période scolaire mais ils devaient apprendre que c’était des choses qui ne se faisaient pas. Il n’avait jamais trouvé ça très drôle ce genre de blague et les trouvaient encore moins drôle maintenant. Il savait que les flics se contenterait de faire peur, de le mettre au pire quelques heures derrière les barreaux dans l’espoir qu’ils ne recommencent plus. Le problème restait le même l’année prochaine, d’autre ado feraient la même débilité, malgré les préventions dans les écoles. Ils avaient beau prévenir ou ne pas prévenir l’effet était le même. Le pire c’est qu’ils étaient obligé de vérifier chaque appel parce qu’il pouvait toujours avoir quelque chose de vrai, même si ça semblait être un gag. Il devait avouer que parfois certaines interventions tenaient du gag. La jeune femme qui ne savait plus bouger le pied parce qu’elle avait reçu une assiette sur le pied, elle avait réellement une fracture au pied suite au choc. Une autre qui avait déclaré avoir reçu son coffre sur la tête et probablement avoir une commotion et elle avait raison. Un homme qui s’était plein de douleur dans le bras, quand ils avaient creusé, il avait joué à jongler avec des oranges et avec une très grosse entorse, enfin il pourrait en donner à la pelle des exemples idiots. Alors quand on téléphonait pour dire qu’un gamin se plaignait d’avoir le genou écorché ou que monsieur Smith disait avoir d’importante douleur dans le poignet suite à l’arrosage de sa pelouse. Rien ne disait que c’était une blague ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Potterheads
avatar
messages : 438
points : 6
ici depuis : 12/10/2017
crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
double-compte : Shelby Dietrich, Donovan Chamberlain et Malone Nilson.
statut : Il est désormais en couple, aussi improbable que cela puisse paraître. Il a trouvé la femme qui le rend heureux et avec qui il entrevoit un avenir commun.
MessageSujet: Re: #31 - Visite à un ami    Dim 8 Juil 2018 - 11:06

Lisandro n'était pas au top de sa forme, même si parfois il y avait des jours où il allait mieux, ceux où il était au plus bas restaient tout de même les plus nombreux. Jusqu'alors, il avait toujours rejeté les autres, et ça lui convenait parfaitement cette solitude, même si sa aide à domicile était pour ainsi quasiment toujours là. Les gens qui croyaient être ses amis l'avaient lâchement abandonné quand ils avaient appris son état. Même sa petite amie. Alors oui, il avait du mal à refaire confiance, à accorder cette chance pour qu'on vienne le détruire une fois de plus.

Avec le temps, le jeune italien avait quelque peu évolué même si ce n'était pas encore ça, mais avoir de la visite n'était tout de même pas sa partie favorite, il préférait se morfondre seul dans sa chambre. Mais il faut croire que Kelian en avait décidé autrement. Ce n'est pas qu'il n'appréciait pas la compagnie de l'homme en question, mais dès qu'il le voyait, il se revoyait sur le terrain. Il était beaucoup trop lié à sa propre histoire personnelle.

Dès son plus jeune âge, Lisandro avait tout de suite su qu'il voulait faire une carrière dans le sport et plus particulièrement dans le football. Et sa vocation s'était confirmée lorsqu'il avait vu le père de Kelian sur le terrain. C'est cet homme qui lui avait donné l'envie de se battre et d'être un jour à sa place. Il avait fait de lui son modèle et il avançait dans ses pas. Puis, il avait rencontré son fils et leur amitié s'était fait de manière plutôt naturelle.

Seul à la maison, l'instant que Kaya étant parti faire des courses, il s'était installé dans le salon devant la télévision. Cette dernière allumée simplement pour faire un bruit de fond, parce qu'aucune des émissions qui passaient ne l'intéressaient. À tel point qu'il s'était même endormi quelques minutes devant. Avant d'entendre frapper à la porte. Grondant comme à son habitude, pensant que c'était Kaya, il attendit quelques minutes mais voyant que personne n'était là, il jura avant de se déplacer jusqu'à la porte, désireux de mettre son visiteur le plus rapidement hors de chez lui. Il n'était pas d'humeur. En ouvrant cette dernière il se retrouva face à Kelian.

" - Salut. Tu as oublié quelque chose à la maison ?"

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
Diplodocus
avatar
messages : 104
points : 6
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: #31 - Visite à un ami    Sam 4 Aoû 2018 - 0:55

Kélian était en train d’attendre que son ami ouvre la porte, il savait qu’il fallait un peu de temps pour que ce dernier vienne et il ne lui reprochait pas. Il avait préféré passer directement plutôt que de sonner auparavant parce que depuis son accident, Lisandro avait tendance à s’isoler des autres. Evidemment ce dernier, ne l’accueilli pas dans la meilleure humeur mais habitué à entendre des plus désagréable de ses patients, le black ne pris même pas mal sa phrase et se contant de lui sourit en s’appuyant négligemment  au chambranle de la porte.

- Oui, je crois que j’ai oublié mon ami quelque part chez toi... Tu ne l’as pas vu ? Ainsi qu’un peu de bonne humeur. J’aimerais bien oublier les fausses alertes mais ça n’est pas possible. Sauf si tu as un remède. Tu me laisse entrer ? Et tu me raconteras les nouvelles j’ai fait une grosse garde en plus. Je n’ai pas vu la télévision depuis une éternité. Je crois que je vais oublier à quoi ressemble un être humain sans une tenue de pompier.

Le pompier n’était pas le genre d’homme qui lâchait ses amis pour un accident, un handicap même si ce dernier était aussi désagréable que possible. Il était habitué, certaines personnes qu’ils allaient chercher n’étaient pas des plus agréable. Il avait appris à se détacher et  même être capable de répondre. Il savait bien que ce n’était pas facile pour l’ancien footballer mais il ne comptait pas l’abandonner, le lâcher et montrer qu’il était un vrai ami et surtout qu’il se fichait de comment il se déplaçait ou vivait. C’était probablement la partie la plus dur mais Kélian était du genre têtu et entêter. Il allait lui montrer qu’une autre vie était possible et une autre forme de sport aussi. Toutes ses qualités n’étaient pas perdues pour autant.

Il restera là, à l’entrée de la porte, il attendrait qu’il lui propose de rentrer, il ne forcerait jamais le passage mais il insisterait jusqu’à ce que ce dernier se décide de le laisser entrer et s’il lui claquait la porter au nez, il sonnerait à nouveau. Voir il l’appellerait sur son portable pour lui demander de ses nouvelles et discuter, tout en étant derrière la porte. C’était un peu spécial mais c’était Kélian.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Potterheads
avatar
messages : 438
points : 6
ici depuis : 12/10/2017
crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
double-compte : Shelby Dietrich, Donovan Chamberlain et Malone Nilson.
statut : Il est désormais en couple, aussi improbable que cela puisse paraître. Il a trouvé la femme qui le rend heureux et avec qui il entrevoit un avenir commun.
MessageSujet: Re: #31 - Visite à un ami    Mar 7 Aoû 2018 - 21:30

Lisandro en avait plus que mal d'entendre toujours le même discours, d'entendre les gens prendre des gants avec lui parce que ... oups il est en fauteuil le monsieur là-bas maman. Il en avait marre d'être le centre de l'attention des gamins qui se baladaient dans la rue, ou même des adultes qui le dévisageaient comme s'il était devenu un monstre. S'il avait pu choisir, bien sûr qu'il n'aurait pas pris sa voiture, qu'il n'aurait pas roulé à cette heure-ci, aujourd'hui il pourrait encore vivre sa vie de rêve en pratiquant le sport qu'il aimait par dessus tout. Mais tout cela n'était plus qu'un rêve lointain. Un rêve brisé qu'il ne pourra plus jamais reprendre. Alors il se laisse dépérir petit à petit chez lui, refusant toute visite hormis celle de son aide à domicile et encore, quand il en avait envie. Ce ne serait pas la première fois qu'il refuserait son aide.

Lorsqu'il ça avait toqué, l'italien s'était mis à bougonner avant même de savoir de qui il s'agissait. Mais en réalité, peu importe qui était derrière cette porte, il n'avait aucune envie de discuter. Il voulait juste être seul. Mourir seul. Comme s'il était attiré par cette porte, il alla tout de même l'ouvrir et finit par découvrir Kelian. Pourquoi ça ne l'étonnait même pas ? Cet homme était encore plus têtu que lui. Il avait beau lui dire qu'il voulait rester seul, il ne devait pas parler assez bien la langue du pays pour se faire comprendre. Comme à son habitude, il l'accueilla avec sa bonne humeur et un sourire non dissimulé.. Bon ok, il n'y avait rien de tout cela.

Parfois, il se dit que si Kelian n'avait pas fait parti de ses amis, bien qu'il les rejettait tous, il lui aurait sûrement craché son venin à la figure, mais encore plus que ce qu'il était capable de faire en temps normal. Lisandro détestait se voir réduire ainsi, être dépendant de tout le monde, ne pas pouvoir faire ce qu'il voulait quand il le désirait. Et devenir un boulet pour les autres, c'était hors de question, alors plutôt que d'assumer qu'il devra continuer à vivre avec son fauteuil jusqu'à la fin, comme le lui avait dit les médecins, il préférait s'isoler, rester sur son lit, allongé, perdu dans des pensées toutes plus noires les unes que les autres.

Il finit par s'écarter parce qu'il savait pertinemment que le jeune homme resterait ici tant qu'il ne l'aura pas fait. Autant gagner du temps, bien que Lisandro n'accueille pas la nouvelle avec grande joie, mais ça, Kelian le sait déjà.

" - Si t'as faim ou soif tu sais où se trouve les choses."

Lisandro lui, s'éloignait, il voulait juste retourner dans sa chambre, le seul endroit où il pouvait laisser pleinement aller ses émotions, même si c'était pour verser des larmes, c'était un peu comme sa prison à lui, là où il sentait bien et en sécurité. Le monde extérieur était trop dangereux pour lui, il n'était pas prêt à l'affronter de nouveau.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
Diplodocus
avatar
messages : 104
points : 6
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: #31 - Visite à un ami    Lun 3 Sep 2018 - 23:27

Kélian souriait même face à la mauvaise humeur de son ami. Bien qu’une part au fond de lui souhaitait lui collé deux baffes pour le réveiller. Il l’écouta dire qu’il savait ou se trouvait les choses. Il leva les yeux au ciel. Bien sûr, il savait ou se trouvait son ami aussi. Et il ne comptait pas jouer les pique-assiettes.

- Oui, ton frigo est plus sympathique que toi. Mais je ne suis pas venu lui faire un brin de causette. C’est toi que je viens voir. Et je ne viens pas faire ma BA de ma journée, je l’ai déjà fait en acceptant d’entendre les stupidités des blessés... Et de la semaine aussi entre l’alcoolisé qui me drague et le l’handiclub de foot qui perd sa coupe, le capitaine était furieux. Je l’ai entendu hurler pendant deux heures. Il a sorti à ses gars que ce n’était pas si compliqué de manipuler une chaise...

Il n’était pas sur de la réaction de son ami mais il se devait de lancer l’histoire. Avec un peu de chance, il réfléchirait à ça, sinon il reviendrait plusieurs fois sur le terrain. Le foot n’était pas totalement perdu, seulement plus comme il le pensait. Il espérait au moins avoir une réaction de la part de l’autre homme. Il savait bien que ce sport était le rêve et l’idéal de son ami. C’était même comme ça qu’il s’était rencontré, Lisandro rêvant de rencontrer son père. Ce dernier avait pris sa pension en tant que joueur et entrainait encore les équipes bien qu’il ne pouvait plus courir.

Pour avouer, l’ancien joueur de foot pouvait lui cracher tout le venin qu’il voulait, Kélian réagissait avec un grand sourire et un calme olympien. L’ambulancier, ne voyait pas l’homme blessé physiquement mais un homme mal dans sa peau et on ne réagissait pas en le brusquant à grand coup de pied au cul. De toute façon, l’homme ne semblait pas être en étant d’entendre des faits de réalité. Ce n’était pas le moment de dire qu’il y avait pire que lui ou peut-être une chance de s’en sortir. Il était un peu autocentré sur la perte de ses jambes. Kélian pouvait le comprendre, c’est sans doute pour ça qu’il avait autant de patiente. Il attendait qu’il fasse le deuil de son ancienne situation et qui soit prêt à accepter sa nouvelle vie. Les choses ne s’arrêtaient pas là.

- Et toi dis-moi ? Tu as de belles demoiselles qui viennent prendre soin de toi et te demande en mariage ? Je suis sûr que tu as des demoiselles qui veulent prendre soin de toi en espérant avoir ton argent. Bon, j’avoue, tu es toujours aussi beau et sexy. Je t’épouserais bien aussi mais je ne quitterais pas mon boulot. Tu en dis quoi ?

Il plaisantait bien entendu, son ton était amusé et il suivait son ami. Il savait bien que cela ne lui ferait pas plaisir mais il était venu le voir. Et puis, vu son caractère du moment, il n’était pas certain que ce dernier reçoivent beaucoup d’amis. Ni qu’il en ait encore beaucoup d’ailleurs. Il se posait parfois la question mais ne la lui posait pas pour ne pas le vexé sur ce genre de réflexion. Il le ferait quand il le sentira prêt pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: #31 - Visite à un ami    

Revenir en haut Aller en bas
 
#31 - Visite à un ami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
bowen-llywood contest !
Ce mois-ci, afin de marquer le coup pour les six belles années de rétro, nous avons décidé de mettre en place une grosse intrigue qui nous réunira tous (du moins, on l'espère) ! Scindés en quatre groupe, la guerre est déclarée !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES