AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just you & me [Jazz&Kyle]

Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
Kyle DeLeo
messages : 19
ici depuis : 11/10/2018
crédits : KimCass
statut : En train de tenté sa chance avec la femme de sa vie.
Afficher

MessageSujet: Just you & me [Jazz&Kyle]   Jeu 22 Nov 2018 - 20:41

JUST YOU & ME
JAZZ & KYLE
La première fois que nous en avions parlé, nous étions couché ensemble dans son lit après une longue journée chacun de notre côté. Ce genre de moment tranquille avant d’aller dormir et qui n’impliquait pas le sexe était à moitié nouveau dans notre relation. Ce n’est pas la première fois depuis de début de notre amitié que nous partageons un lit sans intention derrière la tête, mais c’est bien l’une des premières fois qu’on le fait avec des gestes ouvertement intime voir même amoureux. Même si nous avons décidé d’essayer une relation amoureuse, il faut un temps pour s’ajuster vraiment surtout en public. Je n’en ai parlé à personne et je crois bien que Jazz en a fait tout autant. Ce n’est pas que je veule gardé ce changement dans ma vie secret… j’imagine que je veux juste en profiter un moment avant de voir les sourires en coins de ma sœur avec son air de « je le savais » sarcastique sur son visage ou au contraire les regards parfois étrange des autres qui n’ont jamais vraiment su Jazz et moi étions réellement que des amis. Notre relation est déjà difficile à clairement comprendre pour nous alors l’expliquer à d’autre qui ne connaissent pas tout ce qu’on a bien pu vivre ensemble… c’est long et compliquer. Et puis, il n’y a rien de mal à vouloir profiter de tout ça sans avoir tout le monde sur le dos en nous pausant diverses questions.

Enfin bref, comme je le disais, on n’en avait parlé qu’une seule fois de partir pendant tout un week-end loin de la ville ainsi que de toute personne qu’on connait pour avoir un moment juste à nous. On voulait pouvoir se tenir la main et agir pleinement en amoureux sans avoir peur de croiser une personne qu’on ne voulait pas voir. Bien que ça ne me dérange pas trop qu’on sache que je suis avec Jazz, c’était une décision qui avait été discuté et accepter de prendre notre temps pour le dire à tout le monde. Alors c’est pourquoi j’ai préparé cette petite surprise. Grâce à l’aide de quelques contacts ici et là, j’ai réussi à nous dénicher un petit chalet sympa dans une petite ville à flanc de montagne assez loin pour pouvoir avoir la paix en ce qui concerne notre entourage respectif. Ça allait être notre premier véritable week-end en t’en que couple et je dois vous avouer me sentir comme un enfant le matin de noël à l’idée de passer autant de temps seule avec elle sans avoir à devoir contrôler mon désir de la prendre dans mes bras, de l’embrasser ou tenir sa main dans la mienne.

Bien entendu, tout ça étant en grande partie une surprise, avec son anniversaire je m’étais dit que c’était une bonne idée de choisir ces dates en particulier, Jazz ne savait pas trop où nous allions. Ça avait été plus difficile que je ne l’avais pensé de garder la grande majorité de notre escapade le plus secret possible vu que nous passions énormément de temps l’un avec l’autre depuis cette nuit où nous avons décidé de franchir le pas ensemble. Tout le monde semble avoir remarqué le sourire qui ne quitte pas mon visage depuis et le fait qui rien de négatif ne semble vraiment m’atteindre. J’ai même été capable de supporte la présence de notre cher maire toute une journée plus la soirée sans pour autant être sur le point de l’étrangler avec son horrible cravate brune. Si ce n’est pas une indication qu’il y a quelque chose chez moi de changer. Je vis un peu comme sur un petit nuage dernièrement et très franchement, je ne vais pas laisser quelqu’un me bousiller mon bonheur surtout que j’attends d’être aussi heureux avec cette femme depuis de très longues années.

Donc, la veille au soir je me suis rendu à son travail pour aller la chercher, chose que je fais de manière très récurrente donc ça n’est pas quelque chose qui attire trop l’attention. Une fois chez elle, je lui ai demandé de faire une valise pour trois jours car je nous avais prévu quelques choses de spécial et que nous partions le lendemain matin assez tôt pour notre destination mystère. Jazz n’ayant jamais trop aimé ce genre de surprise, elle a bien entendu tenté de me soudoyer pour savoir où nous allions. Heureusement, j’ai réussi à tenir le coup. J’ai dû quelque peu la bousculer ce matin pour la pousser à finalement sortir du lit afin qu’elle soit prête à l’heure, mais sinon le trajet s’est bien passé. Mieux que je ne l’aie espérer en fait. J’imagine que parce que nous avons été amis depuis si longtemps avant, il est facile de simple tombé dans nos habitudes de discuter de tout et de rien alors que je nous conduis votre notre destination. Après environ plus ou moins quatre heures de rire, discussions voir même quelques chansons pour son plus grande plaisir, je stationne ma voiture devant un petit chalet en bois dans un coin reculer. C’est un endroit calme dans une petite ville accueillante où les gens ne semblent pas vraiment porter trop de jugement sur les visiteurs. J’ai entendu un collègue parler de cet endroit tellement souvent que je me suis pourquoi pas! Alors que je sors de la voiture, je vois une femme d’un certain âge venir dans notre direction avec un grand sourire sur son visage. « Bonjour! Vous devez être les DeLeo. Je suis Rita, la propriétaire. Je tenais à vous remettre les clés de l’endroit en main propre. » Je tends la main à Rita et nous échangeons une poignée de main avant qu’elle ne me donne les clés. « Bonjour, je suis Kyle et c’est Jazz Dellaney, pas DeLeo. Merci de vous êtes déplacer. J’aurais pu venir directement à vous. » La vieille femme m’offre un sourire amusé quand je corrige pour dire que Jazz n’a pas le même nom de famille que moi. Elle doit sans doute avoir l’habitude d’avoir des couples et comme j’ai fait la réservation qu’à mon nom.

Enfin bref, quand Jazz arrive à mes côtés je passe doucement un bras autour de ses épaules et lui souris avant de reporter mon attention sur Rita qui parle à nouveau. « Vous devriez avoir tout ce qu’il vous faut pour passer le week-end. Les courses ont été faites, le bois pour chauffer est à l’arrière de la maison au besoin. Vous avez mon numéro de téléphone sur le frigo en cas de panne ou bri. S’il vous faut quoi que ce soit, le marché est ouvert jusqu’à 17h tous les jours. Sinon il vous faut aller à la ville voisine et je ne vous le conseil pas. Les légumes sont horribles. Mieux vaut aller manger Chez Joe’s dans ces cas-là. » Je hoche la tête en écoutant attentivement la femme alors qu’elle nous fait marcher vers le chalet. Une fois devant la porte, elle s’arrête. « Je vous souhaite un bon week-end les enfants et amusé vous bien. » Je la salue en souriant. C’est une gentille vieille dame au moins. Je me tourne alors vers Jazz et me penche pour l’embrasser maintenant que nous sommes seuls. « Alors, est-ce que tu aimes ? » Je parle sur un ton calme, mais à l’intérieur je suis totalement nerveux et j’espère vraiment qu’elle apprécie la surprise.
electric bird.

__________________________

LOVE IS
COMPLICATED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Jazz Dellaney
messages : 483
ici depuis : 24/05/2018
crédits : Blossom. (vava) / frimelda (sign) / Kimcaas ( gif)
double-compte : Daemon Macintosh / J. Eilynn Standford
statut : Prête à écouter son coeur et à laisser sa chance à l'amour au lieu de l'amitié
Afficher

MessageSujet: Re: Just you & me [Jazz&Kyle]   Sam 24 Nov 2018 - 17:31


One new chapter of their story spells today.
Kyle & Jazz



La relation entre Jazz et Kyle a changé, depuis ce fameux soir où la brune est allée le voir chez lui après plusieurs jours de silence. Elle ne supportait pas cette distance que son ami avait mise en place après une dispute. Elle l’avait bien cherché avec sa connerie de lui avoir fait croire que sa vie était en danger. La belle avait pris conscience combien la vie sans Kyle était impossible à gérer pour elle. L’ami lui manquait mais pas que. Sans Kyle, Jazz n’était pas entière. Elle était juste une âme en peine. Un corps sans son essence vitale. Une coque vide sans sa raison d’être. Alors elle a fait le premier pas, et ils avaient mis carte sur table. Ils avaient levé une part du voile. Se rendant compte de leurs réels sentiments. Enfin pour Kyle il était là depuis longtemps. Pour Jazz c’était plus complexe. Elle jouait l’aveugle depuis pas mal d’année, pour se protéger, pour les protéger. Mais au final c’était plus une souffrance qu’autre chose. Perdre Kyle était impensable pour l’avocate. Alors elle lui avait ouvert son cœur. Acceptant de voir que tout ce qu’ils souhaitaient c’était être heureux ensemble. Que séparé leurs vies n’avaient aucune saveur, aucun attrait. Ils n’avaient pas eu besoin de signer de pacte. Juste de dire les mots vrais.

Jazz s’habitue doucement à cette vie à deux. Mais elle la préserve aussi. Elle n’en a parlé à personne, même pas à son frère. Et pourtant il l’a titillé lui disant qu’elle avait quelque chose de changer. Que son regard était plus pétillant. Mais elle n’a pas craqué. Pour le moment elle veut préserver cette idylle, préférant la savourer à son rythme. De toute façon ils avaient déjà quelques habitudes de couple. C’est juste que certaines choses se font plus naturellement. D’autre on même un nouveau gout, parce que Jazz s’y laisse plus facilement aller. Se blottir dans les bras de Kyle. Venir l’enlacer ou l’embrasser. Chercher le contact. Le regarder s’endormir ou être là à son réveil. Tous ces petits détails deviennent quotidiens. Prenant leur importance au fil des jours qui passent. Alors oui le regard de Jazz est bien plus pétillant. Son sourire plus grand. L’amour se lit sur son visage comme il glisse au creux de son cœur. Elle se sent bien, épanouie, heureuse de partager des gestes simples avec Kyle. Elle ne lui a pas encore dit je t’aime. Mais tout son être le crie. Et elle lui fait comprendre par des moyens détournés. Même si elle se doute que Kyle attend ses mots, mais il ne la brusque pas. Et elle apprécie ce temps qui lui laisse. Alors que lui il les a dit ce fameux soir ou les murs sont tombés. Et que les barrières se sont brisées. Que les promesses se sont faites plus véritables. Mais elle sait qu’elle le lui dira. Peu à peu elle en éprouve l’envie, le besoin. Peut être que tout ce qui l’entoure la bloque. La ville, le boulot, le train train. Des obstacles qu’elle met autour de ses sentiments sans même s’en rendre compte. Parce que la peur est encore là. Même si elle se disloque sous l’amour que lui porte Kyle et qui grandit en elle chaque jour qu’il passe ensemble.

Et pour rendre ces moments plus précieux, ils ont décidé de partir ensemble. Un weekend en amoureux. Le premier. Un pas de plus sur la route de la vie à deux. Peut être une porte ouverte pour Jazz pour avouer enfin ce que son cœur crie avec force depuis toujours. Parce que même si le chemin a été long et fait de chutes, Jazz elle aime Kyle depuis le début. Elle avait juste besoin de temps pour s’en rendre compte. Et là plus question de perdre de temps. Elle veut faire de chaque moment passé avec son ami un bien précieux. Et encore plus aujourd’hui qui hier. Alors elle accepte cette idée d’escapade. Même s’il garde le mystère sur le lieu. Bien entendu en tant qu’avocate la demoiselle se fait curieuse. Elle essaie même d’abuser de ses charmes, de ses atouts. Tout est bon pour en savoir plus. Mais rien. Kyle est venu la chercher à son bureau, rien d’inhabituel, et il lui avait demandé de faire une valise pour trois jours. Elle n’a pas eu d’autre choix que de ce plier au bon vouloir du beau gosse. Car même son corps dévêtu n’a pas eu le pouvoir de faire avouer Kyle. Elle s’endort contre lui, la tête pleine de rêve. Le réveil est un peu dur. Elle trainerait bien Jazz. Un baiser de plus. Un câlin de plus. Une main qui se fait plus insolente. Mais ils arrivent quand même à partir à temps. Le trajet est un vrai plaisir. La discussion facile. Les regards envoutants. Et les sourires bien présents. Le bonheur plane au dessus d’eux. Jazz apprécie le paysage, elle cherche à deviner où Kyle peut bien l’amener. Puis elle arrête d’y réfléchir et profite juste de la route.

Une fois sur place, une dame vient les accueillir. Jazz sourit quand leur hôte les prend pour un couple marié. Monsieur et madame DeLeo cela sonne bien au final. Elle regarde Kyle avec complicité alors qu’il fait les présentations. Puis elle serre la main de Rita. « Bonjour et enchanté. Le coin a l’air magnifique. » Son homme en profite par la prendre par les épaules. Son homme, oui sur ce point la belle brune devient un peu possessive. Kyle est à elle et elle ne compte pas le laisser filer. Plus jamais à présent. Tout en s’avançant vers le chalet qui va devenir leur nid d’amour pour ces quelques jours, Rita leur fait un petit topo. Elle trouve tous les attentions attendrissantes. Ils vont vraiment pouvoir ne songer qu’à eux et au bonheur de tout partager. Puis elle finit par les laisser seul en leur souhaitant de passer un bon weekend. « Merci Rita. On compte bien en profiter. » Et Kyle ne perd pas une minute pour embrasser Jazz dés qu’ils ne sont plus dans le champ de vision de le veille dame. Et elle répond avec délice à ce baiser. Elle sait qu’ils vont en partager d’autre, et ils seront tout autant savoureux. Même s’ils seront moins sages. « Oui beaucoup. Le lieu est calme et apaisant. Tu as très bien choisi. » Jazz se sent fébrile et elle se doute que Kyle est pareil. C’est un grand pas pour eux. Et elle veut que tout soit parfait. « Je trouve que cela sonne bien monsieur et madame DeLeo. » Elle dit cela d’une voix mutine et appuie ses mots d’un sourire. « On sort les valises de la voiture et on va voir la chambre. » Elle lui fait un clin d’œil des plus coquins, avant de venir à nouveau saisir ses lèvres. Elle glisse sa main dans la sienne, ils récupèrent rapidement leurs affaires et puis entrent dans le chalet pour le découvrir. C’est cosy et chaud. Cela sent bon le bois. Ils se débarrassent de leurs blousons et posent les valises dans l’entrée. Ils font le tour des pièces et profitent de la vue que leur offre la baie vitrée du salon. Jazz est rayonnante. Elle vient enlacer Kyle avec douceur se collant contre lui. « C’est vraiment très beau. On va être bien tous les deux ici. Merci Kyle. J’avais besoin de ce moment juste avec toi. » Moment que Jazz compte mettre à profit à fond. Elle veut savourer le gout de ce nouveau chapitre qu'ils vont enfin pouvoir écrire à cœur ouvert.  



AVENGEDINCHAINS

__________________________

Kyle

Sa seule raison d'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Kyle DeLeo
messages : 19
ici depuis : 11/10/2018
crédits : KimCass
statut : En train de tenté sa chance avec la femme de sa vie.
Afficher

MessageSujet: Re: Just you & me [Jazz&Kyle]   Mar 18 Déc 2018 - 22:28

JUST YOU & ME
JAZZ & KYLE
C’est agréable de ne plus avoir ce poids dans ma poitrine chaque jour. Je me suis toujours demandé comment je me sentirais une fois que j’aurais finalement avoué mes sentiments pour Jazz. Aujourd’hui, je le sais et j’en suis très heureux. Je me sens libéré, plus léger et heureux que je ne l’ai jamais été de toute ma vie avec quoi que ce soit. Nous nous complétons si bien l’un et l’autre comme couple parce qu’on se connait comme des amis depuis si longtemps. Il y a des sourires secrets ou des expressions que nous sommes les seuls à pouvoir reconnaître et lire chez l’autre quand nous sommes en public. Je sais maintenant à quel point nous avions une relation plus qu’amicale sans même nous en rendre compte. Tout est trop fusionnel pour de simples amis. D’un certain point de vue, je dois tout même avouer que ça m’effraie par moment. J’ai peur que le fais que nous nous connaissons si bien finisse par nuire à notre couple à peine naissant. Mais, je chasse toujours cette pensée en me disant que c’est impossible surtout que Jazz finit toujours par me surprendre avec quelque chose de nouveau juste l’instant d’après. C’est une femme pleine de surprise même quand je le connais depuis l’adolescence. Elle est unique et quelque part j’ai toujours su qu’elle serait mon unique. Houla… je dois vraiment me calmer. Je me sens comme dans un mauvais livre de romance que seules les grands-mères ou la tante qui a vie avec ses mille chats à sur sa table de chevet. Mauvais signe! Mauvais signe!

Il se passe tellement de choses dans ma tête depuis quelques semaines. C’est un bordel, mais dans le meilleur sens possible. Il y a plein de projets, pleins de planification pour notre week-end comme couple, officiellement comme un couple devrait dire. Je me suis retenu de sauter à gauche et à droite comme un enfant le matin de Noël depuis deux jours maintenant. Je commence franchement à ne plus pouvoir tenir. J’espère qu’elle sera heureuse. C’est simple, mais je me suis dit que comme première sortie ça serait parfait d’être principalement juste elle et moi sans personne pour déranger. Je travaille quand même avec une certaine marge de manœuvre quand il s’agit de préparer quelque chose qui va lui plaire étant donné que je connais assez bien ce qu’elle aime et ce qu’elle n’aime pas. Nos vies bien remplies nous ont empêchés de vraiment profiter de certaines choses que font la plupart des couples en temps normal dans une semaine. Heureusement que nous avons toujours passé beaucoup de temps l’un avec l’autre à la base, ça attire franchement moins les soupçons quand je me pointe pour la ramener ou pour l’amener au restaurant après le travail.

Dès que je sors de la voiture, je m’étire un peu ayant le dos en compo après avoir conduit autant, mais ça en valait franchement la peine. L’endroit est sympathique et la vieille femme qui nous accueille aussi. Nous discutons avec Rita qui explique tout. Même si j’apprécie le sens du professionnalisme de cette femme, je suis bien heureux quand elle tourne les talons nous laissant enfin seuls tous les deux devant la porte de notre chalet pour le week-end. Je ne peux pas m’empêcher de la prendre dans mes bras lorsque nous sommes justes nous deux alors que je lui demande si ça lui plait. « Oui beaucoup. Le lieu est calme et apaisant. Tu as très bien choisi. » Bien entendu, je me suis demandé si je faisais le bon choix dès le moment où j’avais décidé de tout mettre sur pied pour nous. Il semblerait que je ne me sois pas trompé. J’ai presque envie de laisser sortir un long soupir de soulagement maintenant que je l’entends le dire à voix haute. « Avec toutes l’agitation de nos vies respectives, je me suis dit que ça serait sympa de pouvoir avoir un moment au calme loin de tout. Après tout, ces mini vacances ont les mérites. » Je me penche pour l’embrasser une nouvelle fois un grand sourire sur mon visage plus heureux que jamais. « Je trouve que cela sonne bien monsieur et madame DeLeo. » Je suis surpris de l’entendre dire ce genre de chose. Notre relation est encore naissante même si sur certains points… nous étions plus un couple que beaucoup depuis des années. Je ne suis pas contre le mariage, je ne l’ai d’ailleurs jamais été avant, mais avec mon échec monumental avec Audrey… je suis un peu refroidi sur le sujet. Je sais que Jazz n’a rien, mais rien du tout en commun avec mon ex-fiancée, mais la douleur de me faire larguer si proche du grand jour est toujours encore bien présente. Je lui offre un petit sourire un peu nerveux. « L’idée ne me déplait pas non plus, mais c’est encore un peu tôt pour ça. » Disons que je préfère prendre mon temps ou maintenant que je sais qu’elle ne semble pas contre l’idée y réfléchir plus sérieusement avant d’aller plus loin sur ce sujet ma foi assez glissant. « On sort les valises de la voiture et on va voir la chambre. » Je hoche la tête tout simplement en me penchant pour un dernier baisé avant qu’on se mette à la tâche.

N’ayant quand même pas énormément de bagages pour deux jours, c’est vite fait. Je suis un peu surpris de la beauté de l’intérieur du chalet. Tout en bois finit. C’est aussi accueillant que chaleureux. Les images que j’ai vues ne rendent pas du tout justice à la beauté réelle de cet endroit. C’est parfait pour nous. Les valises sont dans la chambre, les manteaux enlevés, nous sommes prêts à faire le tour pour nous installer. Je vois une cheminée et je me dis qu’il serait sans doute intéressant de l’allumer afin d’y passer peut-être la soirée. Qui ne rêve pas d’une soirée en amoureux devant une si belle cheminée en pierre. Je serre Jazz quand elle vient m’élancer et j’embrasse le haut de sa tête avec un grand sourire sur mon visage. Je vais finir par avoir mal au visage à force d’être aussi heureux tout le temps. « C’est vraiment très beau. On va être bien tous les deux ici. Merci Kyle. J’avais besoin de ce moment juste avec toi. » « Je suis heureux de voir que tu apprécies. J’en avais besoin tout autant. » Après un petit moment de silence entre nous, je commence à nous balancer tranquillement de gauche à droite sous son air surpris. Je fouille dans la poche de mon jean et sors mon téléphone. Après quelques manipulations rapides, une musique douce remplit la pièce. Je dépose l’appareil sur une surface non loin, puis me retourne vers elle et lui tends la main en me penchant comme si je faisais une révérence à une dame, ce qui est très mérité pour une femme aussi belle. « Je peux avoir cette danse ? » On dit souvent que les gestes spontanés sont les plus mémorables. Moi l’invitant à danser l’est totalement comme je ne suis pas connu pour aimer danser en général avec qui que ce soit. Je suis prêt à faire un effort pour elle bien entendu. Elle vaut tous les efforts de ma part.
electric bird.

__________________________

LOVE IS
COMPLICATED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Jazz Dellaney
messages : 483
ici depuis : 24/05/2018
crédits : Blossom. (vava) / frimelda (sign) / Kimcaas ( gif)
double-compte : Daemon Macintosh / J. Eilynn Standford
statut : Prête à écouter son coeur et à laisser sa chance à l'amour au lieu de l'amitié
Afficher

MessageSujet: Re: Just you & me [Jazz&Kyle]   Ven 4 Jan 2019 - 11:01


One new chapter of their story spells today.
Kyle & Jazz



Jazz ne se pose plus de question, ou du moins elle essaie de le faire. Elle se laisse juste envelopper par l’amour que ressent Kyle pour elle. Amour qui est réciproque même si certaines peurs l’empêchent de vraiment se laisser couler dans ce bonheur. Pourquoi aller chercher ailleurs ce qui se trouve sous ses yeux depuis des années et qu’elle refuse de voir pour se protéger. Pour le protéger. A présent elle y fait face. Enfin pas tout à fait vu qu’elle n’en a dit mot à sa famille. Une façon pour la brune de le garder, pour le moment, que pour elle. Égoïste. Oui sur le coup elle l’est. Parce qu’elle est consciente que si elle le disait tout le monde lui rétorquerait "on te l’avait dit". Et elle ne veut pas entendre ces mots. Elle veut juste entendre les battements de son cœur répondre à ceux du cœur de Kyle. Elle veut juste avoir son regard pour elle. Le temps d’un weekend. Le temps de réaliser que c’est vrai et sans aucun danger. Qu’au contraire tout va lui sembler plus facile. Vivre au grand jour cette passion qu’au final ils vivent cachés depuis des années. Se voilant la face. Alors Jazz est heureuse et cela se voit. La présence de Kyle la rend plus lumineuse. Et l’idée de cette échappé loin de tout encore plus. Ils vont pouvoir s’aimer. Elle va pouvoir l’aimer. Laisser parler son cœur comme elle n’a jamais osé le faire. Laisser parler son corps avec plus de fougue que les fois précédentes. Parce que Jazz ne retiendra plus l’amour qu’elle porte à Kyle. Le libérant ainsi de la prison dorée dans laquelle elle l’avait enfermé.

L’endroit où l’emmène Kyle se révèle enfin à son regard. C’est plus que parfait pour passer un weekend en amoureux. Loin du monde et de ses bruits. Loin de leur vie et que ses contraintes. Jazz pose un regard différent sur son ami. Petit ami. Elle se dit qu’elle a été idiote de ne pas vouloir voir la vérité et qu’elle compte bien se rattraper. Il le mérite. Il a toujours été attentionné avec elle. Au petit soin. Et elle ne voyait rien ou ne voulait pas voir. Pourtant à cet instant quand il la prend dans ses bras, l’évident devienne plus forte. « Oui tu as raison. Et puis j’ai juste envie d’être avec toi. De profiter de toi sans qu’un appel vienne nous déranger. » Elle répond à son baiser collant d’avantage son corps au sien. Même le gout de leurs baisers semble nouveau. Ou alors c’est qu’ils y mettent plus de ferveur poussé par ce sentiment qui se dévoile sous sa véritable facette. Jazz le taquine par rapport à la remarque de la jeune femme, elle se surprend même aux mots qu’elle dit. Mais elle les dit sans aucune hésitation dans sa voix. « Oui chaque chose en son temps. Pas la peine de précipiter la machine. » Même si dans leur relation ils ont quelques longueurs d’avance comme le fait de ce connaitre charnellement par cœur. Ou presque car Jazz sait que sur ce terrain il y a toujours de nouvelles choses à découvrir et encore plus quand on les découvre par amour. Encore un baiser et puis ils s’occupent de sortir leurs affaires avant de découvrir plus en détail ce petit nid douillet qui va abriter leur séjour.

Quand Jazz voit l’intérieur, elle se dit que deux jours loin de tout vont lui sembler bien courts. Mais ils auront d’autres occasions. L’avocate compte même les multiplier ces occasions. Plus question de passer à côté d’un moment avec Kyle. Ils font le tour. La vue, la décoration, la cheminée, le calme tout est parfait. De quoi leur donner envie de trainer entre ses quatre murs en ne pensant qu’à s’aimer. Jazz vient se blottir contre Kyle cherchant le contact. Cherchant un autre baiser. Un sourire est accroché à permanence sur leurs lèvres signe du bonheur qu’ils ressentent. Elle le remercie encore pour cette attention. Pour ce moment à deux qu’il lui offre. Elle reste contre lui, silencieuse écoutant juste le cœur de son ami. En remarquant que le sien bat au même rythme. Une harmonie parfaite qui la fait sourire d’avantage. Puis Kyle rompt l’étreinte et sort son téléphone. Au départ Jazz le regarde, curieuse, se demandant ce qu’il va faire. Une photo d’eux ? Téléphoner ? Non il n’oserait. En fait il met juste de la musique et invite l’avocate à danser. Elle sait que la danse n’est pas la tasse de thé de Kyle.

Jazz trouve son geste romantique à souhait. « Avec plaisir. » Elle lui tend sa main et se retrouve encore contre lui. Se laissant emporter par la musique, la tête posée au creux de son cou. Son cœur s’anime d’avantage. Puis elle relève les yeux vers Kyle. Son regard se pose dans son doux regard. Sa main vient caresser les traits de son visage comme si elle les découvrait pour la première fois. Pourtant elle connait ces lèvres. Ce front. Ce nez. Ces joues. Ce menton. Mais elle les apprivoise à nouveau avec une douceur toute nouvelle bercée par des émotions plus fortes. Jazz vient sceller pour un autre baiser leurs lèvres. Celui-ci est plus langoureux, sensuel, enivrant porté par un élan plus puissant. « Pourquoi avais-je si peur d’admettre l’évidence ? Pourquoi avais-je si peur de voir ce que ton regard montre ? Je suis vraiment désolée de mettre buter alors que tout ce que je désirais c’était être avec toi. Ne t’avoir que pour moi. » Elle se sent fébrile et tremblante alors que son cœur s’emporte avec plus de force comme s’il allait sortir de sa poitrine. Sa main s’égare sur la nuque de Kyle, dans ses cheveux. Puis Jazz retrouve les lèvres de son amant, de son petit ami. Elle sent ses reins s’embraser alors que des papillons dansent dans son ventre. Comment elle a pu cacher durant toutes ces années ce que son corps et son cœur lui crient à cet instant ? Elle l’ignore. Mais à présent elle l’accepter et le laisse transparaitre. Oui elle aime Kyle. Bien plus qu’elle pensait un jour pouvoir aimer.


AVENGEDINCHAINS

__________________________

Kyle

Sa seule raison d'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Kyle DeLeo
messages : 19
ici depuis : 11/10/2018
crédits : KimCass
statut : En train de tenté sa chance avec la femme de sa vie.
Afficher

MessageSujet: Re: Just you & me [Jazz&Kyle]   Mer 30 Jan 2019 - 17:08

JUST YOU & ME
JAZZ & KYLE
Le calme, la paix et surtout la liberté de pouvoir agir comme je le désire avec elle. C’est tout simplement parfait. Si je suis en train de rêver, merci de ne plus jamais me réveiller… sauf si ça tourne en cauchemars. Là, j’autorise même à me faire le réveille militaire que mon père a toujours pris un plaisir sadique à nous offrir quand il se trouvait à la maison durant mon adolescence. Je peux vous dire une chose, c’est très loin d’être agréable, mais aussi que les militaires eux-mêmes trouvent cette méthode assez radicale pour réveiller les troupes. Je le sais bien, j’ai après tout fait la connerie de devenir militaire pendant un temps. Même si je ne regret pas vraiment ce choix… je dois avouer que maintenant je sais parfaitement que j’ai perdu mon temps quand je me suis engagé parce que je voulais simplement l’approbation du vieux con qui me sert malheureusement de paternel. Ce sont des souvenirs que je veux complètement oublier tout comme bien souvent je voudrais pouvoir littéralement effacer l’homme derrière eux de ma mémoire. Ça serait sans doute plus facile s’il n’était pas toujours vivant et avec ma pauvre mère qui semble être la seule personne sur terre a non seulement pouvoir le faire taire sans ouvrir la bouche avec un simple regard qui veut tout dire. Elle arrive aussi à lui faire comprendre que parfois ce qu’il dit n’est pas seulement déplacé, mais aussi que ça ne se dit pas surtout à votre enfant. Disons qu’au final, elle est toujours fière de nous, ma sœur et moi, pour deux parents ce qui est plus qu’assez.

Quand je regarde vers Jazz toujours dans mes bras, je sais que malgré la peine et la douleur du passé, tous mes choix en ont valu la peine surtout pour finir par être avec la femme que j’aime de tout mon cœur. Je risque de recevoir tellement de blagues venant de ma petite sœur quand elle va finalement savoir pour nous deux et je ne vous parle pas de ma mère parce que bien entendu Octavya va tout de suite lui dire dès qu’elle sera mise au courant. Perçasse comme elle est comme personne, je suis même étonné de ne pas encore avoir reçu d’appel de ma mère me demandant si Jazz et moi avons enfin franchi le pas pour s’avouer nos sentiments. Parce que bien entendu ma mère étant une mère, elle a tout de suite vu qu’il y avait plus entre nous que juste un sentiment d’amitié. Si elle n’a jamais réellement poussé parce qu’elle devait se rendre compte que nous n’étions pas prêts pour plus comme relation, elle s’est toujours permis de faire quelques petits commentaires rarement subtils. Enfin, je les comprenais très bien. Les deux autres idiots, Tom et mon père, n’ont jamais semblé comprendre. Pas du côté paternel que vient l’intelligence dans cette famille, moi qui vous le dit et si vous voulez la preuve la voilà! D’ailleurs, je compte bien frotter ma relation dans la sale tronche de mon demi-frère dès que nous allons l’officialiser juste pour lui prouver que oui j’ai fini par obtenir la fille. Tom a bien entendu toujours été un connard et du coup quand il a vu que je m’intéressais à Jazz de manière plus romantique que simplement amical, il a tenté de me torpiller ou de foutre en l’air nos plans quand il le pouvait lors de mon adolescence. Heureusement pour moi, ma meilleure amie le détestait tout autant que je le déteste. Donc aucune chance que son charisme de merde puisse la mener loin avec elle. Ça me fait encore plus sourire à l’idée même de la tête qu’il va tirer. Je sais que c’est vraiment un truc macho à dire, mais que voulez-vous ce n’est pas ma faute si je suis fière de la femme qui est maintenant ma petite amie. Ma petite amie, bon sang que j’adore me référer à Jazz de cette manière. Mon cœur va exploser de joie si ça continue et le week-end ne fait que commencer.

« Oui, tu as raison. Et puis j’ai juste envie d’être avec toi. De profiter de toi sans qu’un appel vienne nous déranger. » Au cours des dernières semaines, beaucoup de nos baisés avaient été des baisés volés à gauche et à droite pour ne pas se faire voir par qui que ce soit. De pouvoir prendre le temps de pleinement goûté ses lèvres est encore mieux que je l’imaginais. « En parlant d’appel. » J’attrape mon portable dans la poche de ma veste et éteins la sonnerie avant de le mettre de nouveau loin. « À ton tour maintenant. Je ne veux vraiment pas que qui que ce soit nous empêche de profiter du temps que nous avons ensemble et encore moins que ça soit relié au boulot. » Je l’embrasse sur la joue en la trainant dans ce qui va nous servir de maison pendant quelques jours. « Oui chaque chose en son temps. Pas la peine de précipiter la machine. » Je suis bien d’accord là-dessus. S’il y a quelque chose que je ne veux pas faire avec elle, c’est bien aller trop vite. « Je suis un homme patient, surtout pour toi. » Il avait fallu des années pour en arriver où nous en sommes maintenant alors très franchement si on met 5 ans à se marier, en espérant que notre relation puisse perdurer ce que je ne doute pas, alors je peux attendre pour faire d’elle ma femme.

Une fois dans le confort de la petite demeure, nous nous débarrassons de nos manteaux et autres pour pouvoir profiter de la beauté de l’endroit. Ça va être un week-end fantastique qui risque de passer trop vite à mon goût, mais l’important c’est qu’on le passe ensemble. D’ailleurs, je me dis que le mieux pour commencer ce week-end est un petit moment de folie. Je l’invite donc à danser même en sachant que le risque de lui marcher sur les pieds est assez grand. « Avec plaisir. » Elle ne semble pas franchement en avoir quelque chose à faire vu le sourire sur son visage. N’étant pas un grand professionnel de la danse, je me contente de garder les choses simples en nous balançant doucement de gauche à droite comme nous l’avions fait lors de notre adolescence. C’est un retour en arrière d’une manière, mais cette fois il y a un lendemain contrairement à notre balle de promo où on s’était dit qu’après notre première fois, on serait de nouveaux que les meilleurs amis. Je la laisse passer ses doigts sur mon visage avec un sourire doux. Son touché est à la fois tendre et relaxant contre ma peau. Après un court instant, je vois finalement qu’elle se lève légèrement sur la pointe des pieds pour venir m’embrasser, alors je décide de me pencher pour la rejoindre à mi-chemin. Dès que nos lèvres se touchent, j’arrête notre danse pour complètement me concentrer à approfondir notre baiser.

Maintenant que nous sommes complètement à l’abri des regards, je peux enfin laisser tout le désir que j’ai pour elle éclater à la surface sans crainte. Je quitte ses lèvres pour laisser une traînée de baiser le long de sa mâchoire et de son coup alors qu’elle prend la parole. « Pourquoi avais-je si peur d’admettre l’évidence ? Pourquoi avais-je si peur de voir ce que ton regard montre ? Je suis vraiment désolée de mettre buter alors que tout ce que je désirais c’était être avec toi. Ne t’avoir que pour moi. » Je m’arrête et prends son visage entre mes mains alors que je la regarde droit dans les yeux avec tout mon amour. « Nous avions peur tout simplement. La peur du rejet, de perdre, d’être seul à aimer l’autre quand c’était plus qu’évident que l’un comme l’autre nous étions totalement en amour… La peur explique pourquoi il nous a fallu autant de temps. Mais maintenant, il n’y a plus aucune raison d’avoir peur. » Je glisse mes mains autour de sa taille alors que nous nous embrassons de nouveau. Je peux sentir le désir brûler dans chaque parti de mon corps. J’ignore où se trouve la chambre à coucher dans cet endroit, donc je me dirige vers le canapé qui se trouve plus proche. Je pose Jazz sur celui-ci avec beaucoup de douceur et m’allonge par la suite avec elle sans jamais vraiment arrêté de l’embrasser. « Des objections à continuer ici ou tu préfères qu’on trouve la chambre? » Je lui offre un sourire légèrement malicieux alors que je commence doucement à déboutonner les premiers boutons de sa chemise. Je prends d’ailleurs le temps d’embrasser chaque parcelle de peau qui est découvert après chaque bouton ouvert.
electric bird.

__________________________

LOVE IS
COMPLICATED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher

MessageSujet: Re: Just you & me [Jazz&Kyle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just you & me [Jazz&Kyle]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: see something else :: en australie-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES