∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, les températures sont chaudes chaudes chaudes ! Elles avoisinent entre les 29 et 34°C.


emilia manzoni & penny peach
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
Soldes ASOS : -15% supplémentaires sur les ...
Voir le deal

Partagez
 

 Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy

Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 7665
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Good God, I know it's dangerous. But it's you that I need - Alba
MessageSujet: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyMar 25 Mai 2021 - 16:10

Tonton Léo t'es dispo ? J'ai une roue de vélo qui a crevé, j'suis chez une copine et j'veux pas que ma mère ou mon père vienne me chercher. Tu leurs dis pas hein ?!!!

SMS reçu une heure plus tôt de la part d'Arthur. Léo c'était le tonton cool, celui que le gamin connaissait depuis toujours et qui lui apprenait les conneries quand il était petit garçon, celui qui, aujourd'hui, alors qu'il allait bientôt le rattraper niveau taille, était dans la confidence de ses conneries d'adolescent, de ses histoires de cœur et d'autres choses. Il ne savait pas comment, Léo, mais il était proche de ce gosse, le courant passait bien avec lui et il lui faisait confiance. Alors oui, il était venu le chercher chez sa copine, il avait mis le vélo dans son coffre et il l'avait ramené chez sa mère. Le photographe ne comptait pas s'attarder, il avait du travail, il déposa alors Arthur, mis le vélo dans le garage et s'apprêtait à remonter en voiture quand une autre se gara juste à côté. Romy descendait déjà sa vitre. Hey salut ! J'te rends ta place de parking, j'allais partir. Il s'approcha un peu de la blonde, même s'il n'était pas super à l'aise face à elle, depuis quelques temps il faisait profil bas, entre ses histoires avec Blanche, Alba et sa nouvelle amitié avec Thomas, ça commençait à faire beaucoup et il savait que Romy n'avait pas sa langue dans sa poche, si quelqu'un pouvait lui donner le fond de sa pensée, c'était elle, merci à leur presque vingt années d'amitié à toute épreuve, du moins il l'espérait. Tu vas bien ? Il afficha le sourire le plus naturel possible, il ne voulait surtout pas qu'elle le questionne sur la raison pour laquelle il était devant chez elle, même s'il courait un risque certain. Il avait promis à Arthur de ne rien dire... Mais tout dans son attitude faisait de lui un coupable !

__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Romy Lloyd-Rankin
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 3114
ICI DEPUIS : 01/04/2021
COMPTES : Le bel italien, Livio, le tennisman pro Mateo & l'ex policière Tahlia
CRÉDITS : Eunoia (avatar) / Beylin (sign)

STATUT : "After all this time ? - Always !" (Thomas)
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyMer 2 Juin 2021 - 0:10

Arthur était, semblait-il, à l'Arcade Game avec des amis. Romy était, en réalité, loin de s'imaginer que ce n'était absolument pas le cas, que son adolescent avait menti à sa mère pour rejoindre sa copine et qu'il n'avait pas trouvé mieux que Léo pour venir le chercher. Alors, quelle fut sa surprise quand, en revenant de sa virée shopping, elle vit ce grand dadais prêt à remonter dans la voiture garée devant chez elle. Elle se gara à ses côtés et descendit la vitre de sa voiture, arquant un sourcil, l'air surpris. « Qu'est-ce que tu fais là ? » Son ton n'était peut-être pas si chaleureux que ça. En même temps, il fallait la comprendre. En apprenant que Romy était au courant pour Léo et Alba, Blanche s'était disputée avec elle. Les deux femmes étaient maintenant en froid. Et cerise sur le gâteau, elle avait découvert que Léo et Thomas avaient désormais quelques points communs qui, apparemment, les rapprochaient. En soit, au fond d'elle, elle était plutôt contente de voir que son ami et son ex mari pouvaient bien s'entendre, mais il était vrai que la surprise avait été grande. Elle détourna un instant le regard en voyant Arthur qui apparaissait dans l'encadrement de la porte, avant de la refermer en voyant sa mère. Elle reposa son attention sur Léo qui lui demandait si elle allait bien. « Mouais. » répliqua-t-elle, suspicieuse, les yeux plissés. Elle connaissait Léo. Elle connaissait son air coupable. « Je connais ce sourire. » dit-elle pour montrer qu'elle l'avait grillé. « Arthur t'a appelé, c'est ça ? » Elle n'était pas née de la dernière pluie, Romy. Elle connaissait son fils par cœur. Elle connaissait très bien Léo et elle connaissait le lien qu'ils avaient tous les deux. Léo, c'était le tonton terrible. « J'ai de la bière dans le frigo. Tu as cinq minutes devant toi ? » dit-elle dans une question qui était presque rhétorique. Il fallait qu'ils aient une conversation, mais elle ne voulait pas l'effrayer de suite.

__________________________

Love me
like you do
when you're closer, give me the shivers
https://www.aa-retro.com/t21681-romy_lld-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 7665
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Good God, I know it's dangerous. But it's you that I need - Alba
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyMer 2 Juin 2021 - 15:42

Ils l’avaient tous fait, mentir à leurs parents pour ne pas avouer ce qu’ils faisaient, c’était un passage obligatoire de l’adolescence. Mais pour Léo c’était un peu compliqué parce que ça impliquait qu’il mente à son amie pour couvrir les arrières de son fils. Ses histoires de gamin le faisaient rire, il se revoyait au même âge et puis il l’avait bien voulu, d’être le complice d’Arthur, mais quand Romy le découvrait, c’était encore autre chose. Elle l’accueillait froidement, le photographe s’y attendait. Il l’avait mise dans une position délicate et c’était encore bien autre chose qu’un secret d’adolescent, c’était le même genre de connerie, soit dit en passant, sauf qu’à l’âge adulte, c’était plus difficile à accepter. Et encore, il ne savait pas que Romy et sa cousine s’étaient fâchées par sa faute… J’passais dans le coin. Ce n’était pas nouveau, Léo ne savait pas mentir, il se grillait tout seul en répondant. Il vit le regard de la blonde fixer au-dessus de son épaule, derrière lui, puis il entendit la porte de la maison claquer. Il ne fallait pas être très perspicace pour comprendre qu’Arthur venait de se cacher précipitamment et que Léo perdait donc toute crédibilité, si tant est qu’il en ait eu une ! Quel sourire ? T’as fait un truc à tes cheveux ? Il s’enfonçait, mais, en même temps, la dernière fois qu’il l’avait vue elle était blonde ! Lui en veux pas, c’est des histoire de gamin, il n’a rien fait de mal. Là-dessus il ne mentait pas, Léo ne savait pas bien ce qu’il s’était passé avec cette fille, si c’était sa copine, si c’était juste une copine, il n’avait pas cherché à savoir, si l’adolescent voulait le lui dire il le ferait, sinon il respectait son silence. Il espérait juste que si c’était sa copine il allait faire attention et n’allait pas la mettre enceinte, il ne se voyait pas encore grand-tonton et là il se ferait vraiment étriper par Romy ! Il soupira alors qu’elle l’invitait à entrer, il n’était pas dupe, les bières dans le frigo c’était pour l’appâter, il savait qu’il allait passer un sale quart d’heure, mais il savait aussi qu’il ne voulait pas rester en froid avec elle et qu’il devait assumer ses conneries. Pour toi j’ai tout mon temps. Il rangea ses clés dans sa poche, la laissa se garer et ils se dirigèrent vers la maison.

__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Romy Lloyd-Rankin
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 3114
ICI DEPUIS : 01/04/2021
COMPTES : Le bel italien, Livio, le tennisman pro Mateo & l'ex policière Tahlia
CRÉDITS : Eunoia (avatar) / Beylin (sign)

STATUT : "After all this time ? - Always !" (Thomas)
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyJeu 3 Juin 2021 - 22:46

« Ouais, tu passais dans le coin. » Romy vivait dans une impasse, ce qui limitait clairement les chances de passer dans le coin. Et son doute se confirma quand Arthur ouvrit et referma la porte d'entrée tout aussi sec en voyant sa mère parler avec Léo. Elle aurait pu rire face au manque de subtilité de son fils, mais le cœur n'y était pas. La dispute avec Blanche était encore bien trop présente dans son esprit. Et c'était bête. Romy en avait voulu à ses amis quand, lors de sa séparation, certains n'avaient pas pu prendre parti. Aujourd'hui, elle savait ce qu'ils ressentaient. Elle avait été tiraillée. Tiraillée entre l'affection qu'elle portait à Alba et Léo, et les liens du sang. Elle espérait surtout que ce n'était pas une nouvelle lubie du jeune Emerson. Le jeune Emerson qui gardait son air innocent, bien que son sourire le trahissait. « Ce sourire qui dit je passais juste dans le coin, je ne couvrais absolument pas ton fils, pas du tout même. » rétorqua-t-elle, levant les yeux au ciel quand il essaya néanmoins de détourner le tout en parlant de sa  nouvelle couleur de cheveux. Ce qui ne fonctionnait pas, pas du tout. Enfin, Léo abdiqua, lui demandant de ne pas en vouloir à Arthur. « Je lui en parlerai plus tard. » Au fond, elle n'en voulait pas à Arthur. Romy aussi avait fait des choses dans le dos de ses parents, souvent accompagnée de Léo et Woody, d'ailleurs. Elle en voulait davantage à Léo qu'elle ne voulait pas laisser s'échapper. Les bières n'étaient qu'un subterfuge et intérieurement, elle remercia Léo de ne pas tenter de s'en aller. Elle hocha la tête, remonta la vitre et se gara à côté de la voiture de Léo. Ils entrèrent ensemble dans la maison, Arthur arrivant dans le couloir et faisant mine d'être surpris de voir Léo. « Oh salut Léo ! » commença-t-il à dire, tout sourire, le regard pétillant de malice. « Coucou ma maman adorée. » continua-t-il avec provocation, tout sourire, déposant même un baiser sur la joue de Romy. Quel sale gosse ! « Et en plus, tu te fous de moi ! » répondit la jeune mère, ne pouvant retenir son sourire face à son fils. « Va faire tes devoirs, tout de suite. » Arthur lâcha un rire mais s’exécuta, adressant un regard complice à son super tonton, s'éclipsant sans insister. Elle invita Léo à aller dans la cuisine, où elle servit deux bières fraîches. Ne voulant pas passer par quatre chemins, elle reprit : « Bon, tu as bien compris que ce que tu mijotais avec Arthur n'est pas la raison pour laquelle je t'ai fait venir là ? »

__________________________

Love me
like you do
when you're closer, give me the shivers
https://www.aa-retro.com/t21681-romy_lld-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 7665
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Good God, I know it's dangerous. But it's you that I need - Alba
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyLun 7 Juin 2021 - 17:40

Léo ne chercha pas à s’enfoncer davantage, le mal était déjà fait, Romy savait qu’il était là pour Arthur il espérait juste qu’elle n’allait pas le cuisiner pour savoir. Bien qu’elle n’ait jamais cherché à briser le lien qu’il y avait entre son fils et son ami, elle respectait leurs petits secrets, parce qu’elle savait qu’ils ne faisaient rien de mal. Léo avait beau être irresponsable sur beaucoup de point, quand il s’agissait de ce gamin il savait être adulte, l’adulte cool, certes, mais responsable. Il n’avait jamais fait courir un quelconque danger à son neveu, c’était bien le plus important, pour le reste ça serait à voir entre mère et fils, lui il avait rempli sa part de contrat, ça ne le regardait plus à présent. Et puis, au-delà de tout ça, il voyait bien qu’elle était contrariée alors autant faire profil bas parce qu’il se doutait qu’il était la raison de sa rogne, en témoignait le regard qu’elle lui lançait. La seule chose qu’il chercha à faire, pour sauver les meubles, c’était prendre la défense d’Arthur, c’était un bon gamin, il n’avait fait aucune connerie, du moins, rien qu’ils n’avaient pas fait, eux, quand ils avaient son âge. Parce qu’elle avait beau être maman, Romy, elle avait eu une jeunesse elle aussi et elle en avait fait voir à ses parents, à sa façon. Quand ils rentrèrent dans la maison, ils croisèrent le fils Llord qui n’avait pas encore eu le temps de filer à l’anglaise et celui-ci s’enfonça également, clairement, Léo avait encore des choses à lui apprendre, il lui dirait la prochaine fois, parce que le maman adorée, c’était grillé à des kilomètres. Heureusement, Romy était gaga de son fils, même s’il la dépassait d’une tête à présent, elle restait sa maman et il faisait ce qu’il voulait d’elle, en témoignait ce sourire attendrit qui ornait ses lèvres. Il imaginait tellement Alba au même âge, alors que Jon ferait ses premières conneries. Léo lança un clin d’œil à l’attention du gamin qui s’en allait déjà et les deux amis se retrouvèrent seuls. Il attrapa la bière qu’elle lui tendait et soupira un coup pour se préparer à sa prochaine attaque. J’imagine que je vais avoir droit à mon savon en premier, c’est ça ? Romy j’ai plus quinze ans, tu sais ? Pourtant tout dans son attitude de ces dernières semaines laissait en douter.

__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Romy Lloyd-Rankin
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 3114
ICI DEPUIS : 01/04/2021
COMPTES : Le bel italien, Livio, le tennisman pro Mateo & l'ex policière Tahlia
CRÉDITS : Eunoia (avatar) / Beylin (sign)

STATUT : "After all this time ? - Always !" (Thomas)
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyLun 14 Juin 2021 - 22:21

Léo tombait à pic. Même si elle avait promis à Alba de ne rien dire, afin de ne pas mettre la pression au jeune Emerson, Romy attendait avec impatience de recroiser la route de son ami. Arthur avait bien fait les choses, contre son gré. En demandant l'aide de son adorable tonton, il venait de refermer le piège que Romy lui tendait désormais. Il était hors de question qu'il fuie, le cher Emerson ! Rentrant tous les deux dans la maison, Arthur fit face à Romy, creusant davantage le trou que Léo et lui avaient creusé. Il fallait vraiment leur apprendre la subtilité, à ces deux-là. Les deux sentaient la culpabilité jusqu'au bout. Et le pire étant qu'ils savaient en jouer avec la blonde. Mais face à son fils et son sourire en coin qu'il avait hérité de son père, elle ne pouvait que flancher, Romy. A voir si elle allait flancher face à Léo, maintenant. Alors qu'Arthur remonta dans sa chambre, les deux amis, eux, filèrent dans la cuisine pour se prendre une bonne bière. Elle aurait pu lancer une conversation lambda et lui tomber dessus au moment où il ne s'y attendait pas. Mais elle savait qu'il savait qu'elle était contrariée. Le visage de Romy était toujours très expressif. Aussi lança-t-elle directement le sujet fâcheux. Elle leva les yeux au ciel quand il lui parla du savon qu'elle allait passer, telle la maman qu'elle était. « Tu n'as plus quinze ans ? Bah excuse-moi, mais ça n'en donne pas l'impression ! » commença-t-elle à dire. « A quoi tu joues, Léo ? Tu comptes te poser un jour ou non ou tu vas jouer éternellement avec les femmes ? » Il en avait fait des malheureuses, Léo. Alba en avait fait partie. Maintenant, c'était Blanche. Et Romy avait de plus en plus de mal à être derrière, à consoler ses amies, tout en préservant son amitié avec Léo.

__________________________

Love me
like you do
when you're closer, give me the shivers
https://www.aa-retro.com/t21681-romy_lld-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 7665
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Good God, I know it's dangerous. But it's you that I need - Alba
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyJeu 29 Juil 2021 - 22:22

Romy aurait pu être une conquête potentielle pour Léo, si elle n'avait pas été son amie, elle avait tout pour lui plaire, y compris la blondeur et le caractère bien trempé. Mais au lieu de ça, au nom de leur relation, ce caractère lui avait plutôt servi à toujours lui dire ce qu'elle pensait de son comportement avec les filles à l'adolescence, puis les femmes aujourd'hui. C'était un peu toujours la même histoire avec Emerson, alors elle le connaissait par cœur et si son attitude l'agaçait, la jeune femme avait toujours été derrière lui, elle était une amie, une vraie. Mais jusqu'à quand ? Parce qu'un jeune homme coureur et volage, on peut espérer qu'il s'assagisse, qu'il finisse un jour par se poser en couple, mais s'il continue, une fois la trentaine bien entamée, malgré les débris de cœurs brisés derrière lui, ça laisse bien moins d'espoir et d'envie de pardonner. Surtout que cette fois Léo n'avait pas fait les choses à moitié, il avait trahi Blanche, avec Alba, deux personnes que Romy appréciait beaucoup, il pouvait comprendre qu'elle soit dans l'embarras. Mais lui, buté comme il était, partait du principe que ça ne regardait que lui et ces demoiselles, quiconque se permettait de donner son avis était mal accueilli, la preuve, il s'était presque disputé avec Freja à ce sujet. Pourtant, s'agissant de Llord, il n'oserait pas faire trop le malin, peut-être parce qu'elle était l'une de ses plus vieilles amies, peut-être aussi pour les nombreuses fois où elle avait couvert ses arrières. Je ne joue pas, Romy ! Crois-le ou non mais moi aussi j'y laisse des plumes dans cette histoire. J'ai perdu Blanche, pour de bon cette fois et ça me rend malade. Il ne cherchait pas à se faire plaindre, il était bien conscient que le méchant dans l'histoire c'était lui. Mais bordel il souffrait de son absence, à Blanche, il s'en voulait tous les jours de voir sa maison vide d'elle. J'ai rien à dire pour ma défense, j'ai merdé. Mais j'avais besoin d'Alba, j'ai toujours eu besoin d'elle, je suis incapable de lui résister. Ça m'arrangeait bien qu'elle vive à des centaines de kilomètres, depuis qu'elle vit ici je baissais la garde tous les jours un peu plus… sûrement que Romy n'allait pas aimer cette raison, mais c'était bien la seule, Léo était faible, tristement faible face à la tentation.

__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Romy Lloyd-Rankin
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 3114
ICI DEPUIS : 01/04/2021
COMPTES : Le bel italien, Livio, le tennisman pro Mateo & l'ex policière Tahlia
CRÉDITS : Eunoia (avatar) / Beylin (sign)

STATUT : "After all this time ? - Always !" (Thomas)
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyLun 18 Oct 2021 - 17:38

Elle avait directement attaqué, Romy. D'ordinaire, elle mettait les formes, arrondissait les angles et tâtonnait. Mais là, elle le mettait directement devant le fait accompli. A première vue, cela ne la regardait pas, oui, mais elle avait été incluse dans l'histoire sans l'avoir demandé. Léo avait décidé de trahir sa cousine avec l'une de ses plus proches amies. Et il fallait vraiment qu'elle reste en-dehors sans rien dire ? Foutaises ! Quand Léo lui affirma qu'il ne jouait pas, elle se permit d'arquer un sourcil, peu convaincue. Il osait même parler de sa souffrance, du manque causé par Blanche. Mais cela ne l'attenait pas, la colère prenant le dessus. « La faute à qui ?! » lâcha-t-elle, froidement. Le problème de Léo était qu'il voulait le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière. Seulement, il avait fini par perdre. Il ne pouvait pas tout avoir et s'en était rendu compte brutalement. Quand il avoua avoir merdé, Romy resta silencieuse, le laissant s'expliquer et donner ses arguments. Evidemment, c'était maladroit. La blonde leva les yeux au ciel et lâcha un long soupir. « Oh bah c'est la faute d'Alba, alors ! Elle n'aurait jamais dû revenir ! Elle n'aurait jamais dû revenir et te tenter ! » C'était provocateur, évidemment. Romy but une gorgée de sa bière, reposant la bouteille un peu brusquement, cette dernière claquant sur le plan de travail. « Je ne remets pas en question l'attirance que tu as envers Alba. Je sais qu'il y a un truc étrange entre vous, une alchimie inexplicable. Mais merde, tu aurais pu faire les choses bien ! En comprenant tout ça, en sentant justement que tu baissais ta garde, tu aurais dû tout arrêter avec Blanche... Tu ne sais pas ce que ça fait que d'apprendre que son homme nous trompe avec une autre. On ne perd pas que des plumes dans une telle situation, Léo ! On perd sa confiance en soi, en l'autre. On perd son amour-propre. On ne se relève pas en un claquement de doigts. Et c'est l'expérience d'une femme trahie qui te dit ça. » Elle savait de quoi elle parlait, Romy. Elle aussi avait été trahie, elle aussi avait souffert du regard de son homme sur une autre. Même si, pour elle, cela n'avait été que l'histoire d'une nuit. Mais elle avait mal, tellement mal pour Blanche. Et elle s'en voulait d'avoir participé à cela contre son gré, en cachant les actes de Léo à sa propre cousine. « Tu as fait du mal à Blanche, ok. Mais j'espère que tu ne feras pas la même chose à Alba... » Ce n'était pas une mise en garde, juste un fait.

__________________________

Love me
like you do
when you're closer, give me the shivers
https://www.aa-retro.com/t21681-romy_lld-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 7665
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Good God, I know it's dangerous. But it's you that I need - Alba
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyMar 9 Nov 2021 - 21:58

Ils passaient rarement par des chemins détournés, Romy et Léo. Ils se connaissaient depuis suffisamment de temps pour ne pas à avoir à tergiverser. C’était l’avantage d’une amitié longue et honnête. Seulement l’honnêteté ça ne faisait pas toujours plaisir. Et Emerson savait qu’il allait passer un sale quart d’heure avec la blonde. Elle était prise entre plusieurs feux, c’était tout le problème de vivre dans une petite ville comme Bowen, sortir avec la cousine de sa meilleure amie ça pouvait vite arriver, surtout quand on s’appelait Léo Emerson. Sauf que son histoire avec Blanche n’était pas nouvelle, cela faisait des années qu’ils se tournaient autour, qu’ils se prenaient et se jetaient, enfin lui surtout. Il aurait dû la sentir venir, l’engueulade de la part de Romy, à force. Et puis évidemment elle connaissait Alba, ça ne plaidait pas en sa faveur, au bellâtre. Quelque part ça lui ferait sûrement du bien, de se faire remettre à sa place par une personne étrangère à son triangle amoureux. La faute à moi ! Putain j’le sais Romy ! Il posa une main sur sa bouche, en s’emportant il avait oublié qu’Arthur était en haut et il serait prêt à parier qu’il ne manquait pas une miette de cet échange. Il baissa alors d’un ton. Je suis le seul fautif. Elle se permettait de le juger, de juger son comportement, elle avait raison, seulement elle ne savait pas qu’Alba était tout aussi faible que Léo, tous les deux ils se coulaient par le fond en vivant dans la même ville, c’était la vérité. Loin de Bowen Alba n’avait pas rencontré Charlie, elle n’avait jamais su que son ex avait eu de réels sentiments pour elle, seulement elle avait fini par la croiser, Charlie, par en faire son amie. Et Charlie avait parlé. Ce n’était pas la faute de la française, c’était toujours la même chose, Léo était le seul fautif, de ses actes, de se mots ou de ses non-dits. Mais éloigné d’Alba, sa vie était plus simple, indubitablement, c’était un fait, que Romy aime ou non cette réponse. Il se sentit pourtant mal, tellement mal face à cette femme déjà blessée par l’homme de sa vie, brisée par l’amour, Thomas l’avait mise plus bas que terre alors elle savait de quoi elle parlait. Léo se pensait meilleur que ces hommes-là, sauf qu’il était exactement pareil, voir même pire peut-être, d’une certaine façon. Il baissa les yeux, de toute façon le mal était fait. Je sais Romy. Je suis minable, y a pas d’autres mots. Il ne cherchait plus à s’en sortir avec une pirouette, il savait bien qu’il avait faux sur toute la ligne. Je ne prévois pas de tromper les femmes tu sais, c’est pas dans mes plans. J’aimerais bien réussir à me poser, à ne pas regarder sans avoir envie d’ailleurs. J’aimerais être un mec bien, c’est pas des paroles en l’air tu sais. Alors j’en sais rien, je ne cherche pas à me justifier, peut-être que Blanche n’était pas la bonne, pourtant j’ai voulu y croire, j’y ai cru, si fort, que ça me déçoit au moins autant que toi. Quelques minutes de plaisir dans les bras d’une autre pour tout foutre en l’air… Est-ce qu’Alba est la bonne ? Franchement j’en sais rien. Peut-être, mais rendu à ce point de conneries j’en mettrais pas ma main à couper. Est-ce que je la tromperai ? Je n’espère pas, personne ne mérite ça. Il était sincère, comme toujours, comme à chaque fois qu’il se lançait dans une relation, à corps perdu, toujours, mais il savait que ses belles résolutions pouvaient s’essouffler aussi vite. Il laissa un peu de silence s’installer et lui faire du bien. Tu sais qu’il est fou de toi, Thomas ? Changer de sujet pour esquiver…

__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Romy Lloyd-Rankin
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 3114
ICI DEPUIS : 01/04/2021
COMPTES : Le bel italien, Livio, le tennisman pro Mateo & l'ex policière Tahlia
CRÉDITS : Eunoia (avatar) / Beylin (sign)

STATUT : "After all this time ? - Always !" (Thomas)
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyMar 16 Nov 2021 - 18:26

L'occasion était trop belle. Là, face à lui, Romy pouvait mettre cartes sur table et secouer son ami pour lui faire prendre conscience du mal qu'il avait fait. Bien sûr, il le savait. Il savait qu'il avait fait souffrir Blanche, qu'il avait mis Alba dans une situation délicate, et qu'il avait également poussé Romy à être tiraillée entre sa cousine, l'une de ses meilleures amies et son ami d'enfance. Elle avait été incluse, contre son gré, dans un triangle amoureux qui ne la regardait pas à l'origine. Alors, il était évident qu'elle ait son mot à dire, elle aussi. Elle s'était prise la tête avec Alba et Blanche lui en voulait. Léo n'allait pas donc pas s'en sortir sans rien. Les esprits s'échauffaient, Romy provoquait Léo, usait de l'ironie pour le piquer, pour le faire réagir. Quand il s'emporta, en lâchant qu'il était le seul fautif, Romy s'exclama : « Merci ! » Il l'avouait. Elle jeta un œil vers les escaliers où elle savait qu'Arthur devait faire sa fouine. Ça contribuera à son apprentissage de la vie ! Entre son tonton de cœur et son père, il y avait quelques histoires de respect et de fidélité qu'il allait devoir intégrer. Il était aussi là le souci. Romy prenait cette histoire à cœur parce qu'elle savait ce que c'était qu'être trompée. La douleur de Blanche, elle l'avait vécu, elle aussi. Et elle avait besoin que Léo se rende compte du mal que cela pouvait faire. Ce n'était pas pour l'anéantir, mais pour le faire devenir un homme meilleur, le pousser à réfléchir avec son cerveau avant de penser à celui qu'il avait dans le caleçon. Quand il avoua être minable, Romy ne chercha même pas à le contredire, au contraire. Là, dans cette situation, elle pensait, en effet, qu'il était minable. Et c'était bête parce que Léo était un homme merveilleux, intelligent, avec son humour bien à lui. Son amour pour les blondes allait finir par le miner. Elle l'écouta avouer ses tords, ne sachant pas si elle devait se dire qu'il avait fait un sacré pas en avant ou s'il y avait encore beaucoup de boulot à faire. C'était davantage la deuxième solution qui penchait sur la balance. Elle leva les yeux au ciel quand il parla d'Alba, quand il avoua espérer ne pas la tromper parce que 'personne ne mérite ça'. Elle lâcha un long soupir et dit, en râlant : « T'es irrattrapable. » Elle jeta un regard vers son ami, soupira de nouveau et secoua la tête : « Si tu as envie d'être un mec bien, romps avec la personne dès que tu commences à avoir des envies d'ailleurs. Que ce soit Alba, ou une autre. C'est tout ce que je te demande. Si tu fais déjà ça, tu verras à quel point ça t'évitera tout un tas de problèmes. » Elle se radoucissait, Romy, parce qu'au fond, elle voyait qu'il souffrait du mal qu'il avait fait. Il suffisait juste que ce détail entre dans sa tête de petit con et tout serait bien plus facile. Par contre, là où Léo ne perdait pas de sa maîtrise, c'était en détournement de situation.  En l'entendant parler de Thomas, le visage de la blonde se renfrogna aussitôt. Ce revers-là, Romy ne l'avait pas vu arriver ! « Ne me parle pas de lui ! » se buta-t-elle. Encore plus quand on parlait de tromperie, juste avant ! Elle posa sa bouteille de bière dans un mouvement sec et s'emporta : « Putain, c'est dingue que tu me dises ça ! J'ai l'impression que tout le monde le sait, sauf la principale intéressée ! » Bien sûr que si, elle le savait. Mais c'était à croire que ce sujet était devenu tabou entre Romy et Thomas. Tout le monde, dans leur entourage, constatait qu'il y avait encore quelque chose entre eux. Mais ni lui, ni elle, ne souhaitaient se l'avouer. « ça y est, vous êtes devenus de grands amis, tous les deux ? Ça tombe bien, vous allez pouvoir vous donner des petites astuces pour redorer votre blason. » Elle était mauvaise, elle le savait. Mais là, il avait appuyé là où ça faisait mal. Et elle se braquait. Elle se braquait tellement que des larmes vinrent humidifier son regard si doux, d'ordinaire. « ça me fatigue, Léo. Ça me fatigue d'avoir toujours aussi mal et en parallèle, de l'aimer encore si fort. » avoua-t-elle au bout de quelques longues secondes. Quelques longues secondes pour briser sa carapace, pour la rendre vulnérable et montrer ce qu'était une femme blessée. Ça aussi, ça faisait partie de la leçon de Léo...

__________________________

Love me
like you do
when you're closer, give me the shivers
https://www.aa-retro.com/t21681-romy_lld-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 7665
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Good God, I know it's dangerous. But it's you that I need - Alba
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy EmptyLun 6 Déc 2021 - 15:47

Pour être honnête, Léo en avait sa claque des donneurs de leçons, de toutes ces personnes qui se croyaient meilleures que lui et qui se permettaient de juger ses actes sans creuser. Ce n’était pas un saint, loin de là, il n’avait jamais fait vœux d’abstinence, bien au contraire. Mais il n’était pas mauvais, au fond c’était même un gars bien, qui ne savait simplement pas se contenter de peu. Il était de ceux qui pensaient que la vie était trop courte pour ne la vivre qu’à moitié, qu’il fallait voir les choses en grand, de ces rêveurs, de ces opportunistes. Alors il faisait souvent des erreurs, parfois il faisait du mal autour de lui. Et croyez bien qu’il n’en était jamais fier, jamais. Si à l’heure de sa mort il fallait choisir un chemin, il n’irait sûrement pas au paradis, il lui serait probablement refuser et quand bien même, il s’y ennuierait terriblement. Il ne savait pas rester en place. Mais bordel il n’était pas mauvais, il était un ami loyal et un fils presque exemplaire. Il était bosseur et obstiné. Il donnait de sa personne pour aider les autres. Non ce n’était pas un enfant de cœur, les femmes étaient sa faiblesse, mais il en avait marre d’être sans arrêt jugé pour ses actes. Quand il essayait de rester en couple il savait que certains prenaient les paris sur combien de temps ça allait durer, quand il quittait une femme on disait qu’il ne savait pas ce qu’il voulait, quand il trompait, ça ne surprenait personne et même quand il avait révélé qu’il allait devenir père, certains s’étaient permis de se demander s’il n’avait pas déjà des enfants non reconnus. Qu’on le laisse tranquille, sa vie et ses histoires d’amour ne regardaient que lui ! Pourtant il était incapable de le dire à Romy, parce qu’elle était impliquée elle aussi, à sa manière et puis surtout parce qu’elle était l’une de ses plus vieilles amies et qu’elle ne faisait ça que pour l’aider, quelque part. Mais venant de quelqu’un d’autre qu’elle, il aurait explosé, il l’avait déjà fait avec Freja quelques semaines plus tôt. Aujourd’hui il acceptait juste la sentence, en courbant le dos. Mais ça lui faisait mal, un vrai mal de chien, de parler de Blanche, de reconnaître son erreur et aussi l’échec de leur relation. Parce que c’était un fait, que Romy le croit ou non, il avait voulu y croire, à leur romance, il avait réellement espéré qu’après des années à se tourner autour, à refuser l’amour de la blonde, elle soit finalement la bonne, la seule, l’amour de sa vie. Il y avait cru, durant quelques mois parfaits, avant de réaliser qu’il se trompait. Je n’avais pas envie d’ailleurs quand j’étais avec Blanche. Mais Alba c’était pas juste une envie. C’était un besoin. Sa voix s’était brisée sous le poids de cette vérité, il avait besoin d’Alba, c’était aussi simple que ça et malheureusement, tout l’amour qu’il avait pour Blanche, parce qu’il s’agissait bien d’amour, n’en déplaise à ses détracteurs, n’avait pas suffi. Il tenta de retrouver de sa superbe en changeant de sujet. Il avait, depuis peu, renoué un lien avec Thomas. On ne pouvait pas encore parler d’amitié, une soirée dans un bar, une participation aux AA games dans la même équipe, ça ne faisait pas d’eux les meilleurs potes. Mais il fallait avouer qu’après l’avoir détesté sans le connaître depuis des années, Léo se rendait compte que Rankin était un homme bien. Evidemment Romy se braqua, c’était prévisible. Mais il ne comptait pas s’arrêter là, maintenant qu’il avait mis les pieds dans le plat, non pas pour mettre son amie mal à l’aise, mais parce qu’il lisait dans ses gestes, dans sa façon de repousser ce nom, qu’elle était encore amoureuse de son mari. Et si Léo était mauvais en amour, il n’en restait pas un vrai amoureux, il y croyait, peut-être plus pour lui, mais pour les autres oui. La principale intéressée se met des œillères. Il la regardait avec douceur alors que la blonde, elle, le fixait l’air mauvais. Sois pas méchante, ça ne te va pas. On n’est pas amis, non, mais faudrait être aveugle pour ne pas comprendre qu’il y a encore quelque chose. Il s’approcha de Romy, tout doucement, ça lui coutait énormément de regarder en face cette femme qui avait été trompée, brisée, mais qui continuait à aimer si fort l’homme de sa vie. C’était terriblement mesquin, l’amour, surtout quand on le gardait, bien malgré soi, chevillé au corps. Il la prit dans ses bras et ce contact le rendit tout mou, ça le rendait aussi vulnérable qu’elle. N’écoute pas mes conseils, je suis le pire de tous. Mais il faut tout tenter, je crois, quand on aime, la vie est trop courte. Et puis de toute façon je peux toujours lui casser la gueule, si besoin.

__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy   Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy Empty

 
Tell me that the world's been spinning since the beginning + Romy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: maisons-
Sauter vers: