∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en novembre —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus chaudes ! Elles avoisinent entre les 22 et 27°C.


ephrem souza & levi wheeler
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €

Partagez
 

 stones in the river bed (elias)

Aller en bas 
AuteurMessage
Woody Rutkowski
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 3615
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & nova
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ only you can make me weightless (woolie)
MessageSujet: stones in the river bed (elias)    stones in the river bed (elias)  EmptyDim 20 Nov 2022 - 15:09

Deux jours après l'accident

Depuis qu'il avait appris que l'accident de voiture avait emporté sa mère, Woody s'était plongé dans un mutisme. C'était sa faute. Il n'avait pas réagi assez vite, les muscles de son corps n'ayant pas suivi les réflexes, parce qu'il avait décidé de prendre le volant malgré la poussée de symptômes des dernières semaines. Symptômes qu'il avait, encore et toujours, cherché à cacher à ses proches. De peur d'avoir l'air faible. Par crainte d'attirer la pitié ou la sympathie. Pour être laissé seul - c'était dans la solitude qu'il gérait le mieux le mal. Cette fois cependant, cet entêtement avait eu des conséquences graves. Des conséquences impardonnables. Il avait tué sa mère. Après le premier choc de l'annonce, durant lequel il avait hurlé de rage et de culpabilité, on lui avait administré un calmant et il s'était laissé aller au brouillard. Il n'avait pas voulu en ressortir depuis. Ne plus ressentir les émotions, c'était plus facile que de les laisser vivre en lui.

Malgré les sentiments sans doute confus qui les habitaient, les membres de sa famille avaient continué à passer le voir, pour la plupart. Charlie aussi était venue à son chevet, mais il n'avait pu se comporter comme l'homme qu'elle aurait sans doute voulu prendre dans ses bras pour le rassurer. Il avait à peine lâché quelques phrases. Il s'imaginait que tout le monde lui en voulait, que tout le monde rageait face à son irresponsabilité. C'était ainsi qu'il se sentait face à lui-même, après tout. Il voulait mourir, Woody. Ramener sa mère et prendre sa place là-haut ou nulle part. Il voulait mourir, Woody. Il tourna la tête vers l'entrée de sa chambre quand il y sentit du mouvement. C'était Elias. Son regard se détourna sans émotion, vers la fenêtre à nouveau. « T'es pas obligé de passer, tu sais. Je comprends. » Il comprenait qu'on ne puisse plus le regarder dans les yeux. Il n'arrivait plus non plus à soutenir les regards.
Elias Rutkowski

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Quiconque connait Elias pourrait vous dire ceci : il peut être un ange, comme un démon…ces temps-ci, son côté démon ressort d’avantage néanmoins ‹ la famille, c’est tout pour lui. Il a eu une enfance heureuse, pleine d’insouciance, son frère et ses soeurs sont les personnes qu’il aime plus sur cette terre, même s’il arrive qu’ils se dispute souvent ‹ Depuis quelques années, en particulier depuis que Woody a déclaré sa maladie, Elias ressent une colère en lui, quelque chose qu’il n’arrive jamais a apaiser complètement et qu’il laisse parfois exploser ‹ il est colérique et buté ‹ il est aussi doux et peut se montrer extrêmement patient et minutieux ‹ c’est un bricoleur, depuis toujours, il adore réparer des trucs, en inventer aussi ‹ Elias a suivi des études d’ingénieur mais à abandonné, six ans plus tôt, par manque de confiance en lui principalement ‹ Elias a une petite tendance à l’auto-destruction. Il est souvent au bord de la ligne ‹ On a toujours dit de lui qu’il était un petit génie, mais également qu’il était paresseux, ne donner pas le meilleur de lui-même et qu’il était probablement son pire ennemi. ‹ Il n’est jamais tombé amoureux, pour de vrai. N’allez pas croire cependant qu’il est allergique aux sentiments, il attend simplement celui qui fera battre son coeur, il a tellement d’amour à donner, même si, pour le moment, il aime l’insouciance de son célibat ‹ L’eau est son domaine, d’ailleurs, plus jeune, il a gagné un concours d’apné, il peut retenir son souffle très longtemps. ‹ Aujourd’hui, il pratique la natation. ‹ il adore les animaux, les chiens en particulier, mais n’en possède pas. ‹ Il lui arrive souvent d’entrer en conflit avec Woody, il le teste, et se teste lui-même. En vérité, il a infiniment peur de le perdre et ça le met en colère. ‹ Elias est un impulsif, on ne compte plus les décisions qu’il a prise sur un coup de tête ‹ cependant, il n’est pas du genre à regarder en arrière. ‹ Il est plutôt courageux et recule rarement devant l’adversité ‹ C’est un lève tôt, et un couche tard, autrement dit, il dort peu
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1985
ICI DEPUIS : 24/03/2020
COMPTES : Lys, Aura & Pippa
CRÉDITS : moon rhapsodies (ava) & morphine (gif)

STATUT : There's nothing holdin' me back (malias)
MessageSujet: Re: stones in the river bed (elias)    stones in the river bed (elias)  EmptyLun 21 Nov 2022 - 1:05

J’ai l’impression d’arpenter ces couloirs davantage que ceux de chez moi. C’est insupportable. Je déteste l’odeur, je déteste ce blanc aseptisé, et encore plus les souvenirs qui y sont à jamais rattachés. Pourtant, ce maudit hôpital semble faire parti intégrante de mon quotidien ces temps-ci. Après m’être rongé les sangs à attendre qu’Avery se réveille de son coma, il m’avait fallu affronté la pire épreuve de toute mon existence. Perdre ma mère m’avait anéanti, j’avais l’impression d’avancer en pilote automatique depuis quelques jours. Immobilisé à cause de mon bras encore dans le plâtre, je ne pouvais même pas anesthésier mon cerveau sur les chantiers, je ne pouvais pas me noyer sous le travail. Alors, ouais…cet hôpital me sortait par les trous de nez, mais il valait mieux ça que de tourner en rond comme un lion en cage.
Je viens si souvent que les infirmiers et les médecins commencent à me reconnaitre et m’adressent des sourires dès que je les croise. Cette fois-ci pourtant, je ne m’attarde pas à rendre ces sourires, ni à les remercier de leur solicitude. Je marche, bille en tête, vers mon objectif : la chambre de Woody.
Deux jours, deux putains de jours qu’il ne donne aucun signe de vie. Alors qu’il l’est, lui, en vie et qu’il devrait avoir la décence d’en ressentir de la gratitude. J’arrive enfin, serre les poings avant d’entrer mais ne dis rien. J’inspire profondément en entendant mon frère me rembarrer avant même que je n’ai moi-même ouvert la bouche. Garde ton calme, El.
Ca suffit, Woody…

__________________________

the perks of being a troublemaker
Woody Rutkowski
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 3615
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & nova
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ only you can make me weightless (woolie)
MessageSujet: Re: stones in the river bed (elias)    stones in the river bed (elias)  EmptyMar 22 Nov 2022 - 2:29

Les dernières années, les dernières années qu'il avait eues avec sa mère, Woody les avait passées à se cacher des autres, à s'isoler de sa famille, à repousser ceux qu'il aimait. Même ses parents. Même sa mère. Elle qui n'avait été qu'une maman aimante, bienveillante et à l'écoute. Tout ce temps-là. Tout ce temps-là elle aurait été là pour son fils aîné. Tout ce temps-là elle l'attendait, elle attendait qu'il lui revienne, son grand garçon. Woody le savait, que sa mère lui laissait le temps et l'espace dont il avait besoin, mais qu'elle lui ouvrirait ses bras lorsqu'il cesserait son entêtement. Il avait été têtu bien trop longtemps. Il n'avait pas su saisir sa chance à temps. Maintenant, sa mère était partie, morte, par sa faute et sans qu'il ait pu lui demander pardon. Pardon d'avoir été un fils exécrable, un fils ingrat. Ça le tuait, Woody. Ça le tuait de vouloir autant mourir alors que sa mère aurait tellement voulu vivre.

Pendant ces deux interminables journées, Woody avait préféré fixer le vide plutôt que d'affronter les regards, les visites, les phrases vides de sens qu'on lui offrait. Il ne voulait entendre personne. Il ne voulait plus entendre ses propres pensées, non plus. Alors, quand Elias rentra dans la chambre, Woody n'en pouvait déjà plus. Il ne connaissait même pas les intentions de son petit frère que déjà il le rembarrait. D'une voix brisée, il lâcha : « T'as raison, ça suffit. Alors prends un oreiller et finis-en avec moi. » C'était sans surprise que l'aîné des Rutkowski se montrait autant injuste. Ils venaient tous de la perdre, leur mère. Ils étaient tous endeuillés, à leur façon. Et voilà qu'il demandait à son frère d'achever ses souffrances.
Elias Rutkowski

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Quiconque connait Elias pourrait vous dire ceci : il peut être un ange, comme un démon…ces temps-ci, son côté démon ressort d’avantage néanmoins ‹ la famille, c’est tout pour lui. Il a eu une enfance heureuse, pleine d’insouciance, son frère et ses soeurs sont les personnes qu’il aime plus sur cette terre, même s’il arrive qu’ils se dispute souvent ‹ Depuis quelques années, en particulier depuis que Woody a déclaré sa maladie, Elias ressent une colère en lui, quelque chose qu’il n’arrive jamais a apaiser complètement et qu’il laisse parfois exploser ‹ il est colérique et buté ‹ il est aussi doux et peut se montrer extrêmement patient et minutieux ‹ c’est un bricoleur, depuis toujours, il adore réparer des trucs, en inventer aussi ‹ Elias a suivi des études d’ingénieur mais à abandonné, six ans plus tôt, par manque de confiance en lui principalement ‹ Elias a une petite tendance à l’auto-destruction. Il est souvent au bord de la ligne ‹ On a toujours dit de lui qu’il était un petit génie, mais également qu’il était paresseux, ne donner pas le meilleur de lui-même et qu’il était probablement son pire ennemi. ‹ Il n’est jamais tombé amoureux, pour de vrai. N’allez pas croire cependant qu’il est allergique aux sentiments, il attend simplement celui qui fera battre son coeur, il a tellement d’amour à donner, même si, pour le moment, il aime l’insouciance de son célibat ‹ L’eau est son domaine, d’ailleurs, plus jeune, il a gagné un concours d’apné, il peut retenir son souffle très longtemps. ‹ Aujourd’hui, il pratique la natation. ‹ il adore les animaux, les chiens en particulier, mais n’en possède pas. ‹ Il lui arrive souvent d’entrer en conflit avec Woody, il le teste, et se teste lui-même. En vérité, il a infiniment peur de le perdre et ça le met en colère. ‹ Elias est un impulsif, on ne compte plus les décisions qu’il a prise sur un coup de tête ‹ cependant, il n’est pas du genre à regarder en arrière. ‹ Il est plutôt courageux et recule rarement devant l’adversité ‹ C’est un lève tôt, et un couche tard, autrement dit, il dort peu
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1985
ICI DEPUIS : 24/03/2020
COMPTES : Lys, Aura & Pippa
CRÉDITS : moon rhapsodies (ava) & morphine (gif)

STATUT : There's nothing holdin' me back (malias)
MessageSujet: Re: stones in the river bed (elias)    stones in the river bed (elias)  EmptyMar 29 Nov 2022 - 0:39

Aucun de nous n’avait conscience de l’étendue des symptômes de Woody, mon frère étant particulièrement doué pour nous les cacher. Aucun d’entre nous n’avait eu à l’esprit qu’ils pourraient provoquer cet accident. Aucun d’entre nous n’avions eu ces informations-là. Et quand bien même nous les aurions eu, il aurait été impossible de prévoir ce qui c’était passé, et encore moins l’éviter. j’étais en colère oui, contre la fatalité, contre l’univers qui m’enlevait ma mère trop tôt, contre ça, oui, j’étais en colère, mais, contre mon frère, pas réellement. Au plus profond de moi, je n’éprouvais pas de colère à son encontre, ni le blâmais pour la situation. Un accident était ce qu’il était…accidentel, imprévisible et déchirant Malgré ça, l’attitude de mon frère m’agaçait, et si j’aurais voulu lui laisser plus de temps pour encaisser le choc, son mutisme me faisait sortir de mes gonds. Nous avions besoin d’être soudé, d’être une famille, maintenant plus que jamais. Nous avions besoin de lui. J’aibesoin de lui…
Je serre les au moment où me suggère d’utiliser un coussin pour en finir.
Putain, Woody ! je rugis en m’approchant vivement de lui. T’es sérieux ?
Ma voix tremble, je n’arrive pas à contenir l’émotion qui me serre la voix. La colère, la tristesse, le désarrois, se mêlant à l’incrédulité devant les propos qu’il me tient.
T’as pas le droit, je siffle entre mes dents serrées.
Je reste un moment à regarder mon frère ainé, haletant comme si j’avais couru un marathon, la colère montant en moi comme la lave d’un volcan, puis je me rapproche pour lui faire face.
T’as pas le droit de rejeter cette vie, alors qu’elle n’a pas eu la chance de la garder…

__________________________

the perks of being a troublemaker
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: stones in the river bed (elias)    stones in the river bed (elias)  Empty

 
stones in the river bed (elias)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» you... again ! (river)
» If only you know || PV Elias
» ♩ Talk ♩ (ft. River)
» Hi lil' bro ! (Elias)
» it's now or never (elias)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: