∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, l'été bat son plein ! Les températures sont très chaudes ! Il fait en moyenne 27°C.


alba jensen & mercedes berkeley
sont nos membres du mois ♡


Partagez
 

 in your eyes (Elijah)

Aller en bas 
AuteurMessage
Primrose Burnett
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 42
ICI DEPUIS : 22/01/2023
CRÉDITS : Proserpine graphics (avatar) & soadoya (gif)

STATUT : Célibataire, tout est devenu flou. Coeur esseulé et déboussolé qui le demande encore. Celui qui l'a brisé...n'est-ce pas cruel ?
MessageSujet: in your eyes (Elijah)   in your eyes (Elijah) EmptyMar 24 Jan 2023 - 22:22

Un simple pouce en l'air à la réaction du message d'Elias et Primrose était en route. Elle avait répondu sur un coup de tête, exténuée après sa journée de travail et elle s'était dit qu'un petit remontant n'était vraiment pas de refus. La soirée se passait dans l'appartement d'un ami d'Elias ce qui tombait bien. En effet, la jeune femme blonde connaissait bien Elias et il était donc normal de le rejoindre à cette fête. Elle allait revoir quelques têtes connues de la ville et elle aurait l'occasion de partager les nouveautés avec un gobelet à la main et quelques amuses bouches. Oh si les cocktails étaient au menu, elle n'allait pas se priver... même si elle savait qu'elle devrait rentrer en scoot. Il fallait donc bien choisir et en prendre qu'un seul avant de tourner au jus de fruit. La jeune femme tenait trop à son permis et surtout son scooter pour se laisser aller et braver les interdits. Elle repassa chez elle se changer, mettre un blazer, une robe rouge et arriver. Pas forcément pratique pour conduire mais elle avait pris l'habitude de faire avec. La coquetterie était un pêché mignon et elle n'allait pas y renoncer. Elle arriva donc sur place une heure plus tard. L'écho assourdissant de la musique lui indiqua que la soirée battait son plein. Elle sonna et quelqu'un vint lui ouvrir. Elle pensa qu'il s'agissait de l'organisateur de la fête alors elle lui fit un clin d'oeil avant d'aller poser ses affaires dans la pièce d'a côté. Elle se dirigea ensuite vers le salon : la lumière était tamisée et les ombres chinoises se dessinaient sur le mur, attroupées sur la piste pour danser ou discuter. Au milieu de tous ces gens, Primrose aperçut une tête familière, sa soeur Pippa qui lui afficha un large sourire. Elle le lui rendit tout en allant vers le coin bar. Elle y voyait des personnes toutes assoiffées les unes des autres. Bingo! L'un des barmans attitrés préparait un Sex on the Beach. Elle lui commanda d'un clin d'oeil son cocktail et scruta la pièce en attendant. Tout paraissait normal et elle commença à bavarder avec le barman. Elle avait l'air de l'intéresser -le genre de regard qui montre que le gars nous ramènerait bien chez lui après la soirée- et Primrose se prêta au jeu juste pour rire, pour oublier un peu son célibat. Il se fit alpaguer par une autre commande et la blonde cherchait Pippa du regard lorsque soudain ses yeux s'arrêtèrent sur une silhouette. Une silhouette bien familière qui se rapprochait également du bar. Le vilain, Elijah. Bon sang, pourquoi avait t-il fallu qu'il soit aussi à cette soirée? Ne pouvait t-elle pas profiter 5 minutes sans que sa tête ne soit préoccupée par lui et son charisme à 1000 km, lui et ses yeux hypnotisants, lui et sa carrure imposante ? Non, elle allait rougir et allait passer pour une cruche devant tout le monde! Elle se positionna sur le coin du barman, reprenant la discussion tout en dissimulant son visage par ses mèches de cheveux. Maigre technique de camouflage mais bon, il fallait bien tenter.

Alors qu'il se rapprochait, elle espérait que le barman lui donne sa commande illico presto pour prendre la poudre d'escampette. Vite, il arrivait bientôt et... elle lui fit dos pour récupérer la coupe. "Merci pour le service!" dit t-elle avec un grand sourire, ignorant si Elijah l'avait vu, si il allait lui parler. Elle était prête à se barrer et surtout ne pas regarder derrière elle. Croiser son regard c'était comme attaquer une boîte de Ferrero Rocher. On en prend rarement qu'un seul, on en redemande.

@Elijah Bishop :19:
Elijah Bishop
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 482
ICI DEPUIS : 10/01/2023
CRÉDITS : @Eärithralia

STATUT : oh bah, j'arrive déjà pas à m'occuper de moi, comment je pourrais envisager apporter quoi que ce soit de positif à quelqu'un d'autre. J'suis tout seul et j'cherche pas nécessairement à m'embarquer dans une histoire. Même si ma mère me tâne pour que j'lui ramène une nana. Nan mais, on vit où là? Elle est coincée au Moyen-âge ma daronne, c'est dingue.
MessageSujet: Re: in your eyes (Elijah)   in your eyes (Elijah) EmptyMar 24 Jan 2023 - 23:06

Quand il y avait une soirée, le tout Bowen pouvait compter sur ma présence. J'étais souvent même de ceux qui sont là avant tout le monde, qui aide à faire les courses et qui installent les enceintes pour diffuser la musique. J'suis pas du genre boite de nuit mais les soirées dans les appartements, c'est les meilleures. Et j'peux très facilement prendre les choses en mains. Alors quand Elias m'avait parlé de cette soirée, j'avais pas hésité une seconde et j'mettais occupé de ramener tout ce que je pouvais. Alors forcément, et parce que je suis assez malin, si j'me ramène aussi tôt c'est aussi parce que comme ça, j'peux attaquer les bières en fin d'après-midi. Bah oui, ça fatigue d'installer des enceintes!

La soirée était déjà bien avancée et moi j'étais déjà bien attaqué. J'devais être à ma septième ou huitième bières et le plus dur finalement, c'était de tenir dans la longueur. Mais j'connaissais pas mal de monde, et mon côté un peu clownesque immature avait le don de faire rire l'assemblée. J'étais dans mon élément, sans aucun doute. Assis sur un des canapés, fumant une clope, j'étais en train de raconter je ne sais plus quelle anecdote. J'parlais fort, j'faisais rire, du grand Elijah en soit. Il y a une meuf qui me fait de l'oeil depuis qu'elle est arrivée. Elle s'était assise à mes côtés et profitait à chaque fois qu'elle rigolait pour poser ses mains innocemment autour de mon bras. Héé, on m'la fait pas à moi ma cocotte! Mais cette fille ignorait très certainement mon indifférence totale pour la gente féminine. Enfin, façon de parler bien sûr mais la drague et ramener une nenette après une soirée, c'est vraiment pas mon genre. J'suis à l'opposé de l'image que j'renvoie. C'pas très malin mais c'est comme ça.

Alors que j'ai fini ma bière depuis un petit temps déjà, j'm'extirpe du canapé, écrasant ma clope au passage. Wahou, ça tangue un peu, rester assis en buvant, c'est pas une très bonne idée. J'me dirige vers la table qui fait office de bar. J'empoigne une bière que je décapsule d'un geste fluide avec mon briquet. J'lance une petite remarque au barman avec un sourire et j'm'enfile une grande gorgée de bière. J'remarque du coin de l'oeil une jeune femme qui s'éloigne avec un cocktail à la main. J'y prête pas attention. J'm'adosse au bar et je fais face au salon. J'balaye la pièce plongée dans une espèce de pénombre, et j'arrive à poser mes yeux sur celle qui vient de partir du bar. Primrose. Celle qui était à côté de moi il y a trois secondes. C'est sûr qu'elle m'avait vu. Ca m'fait un petit boum au coeur d'la voir, à chaque fois, j'la trouve belle. Mais bordel, elle aurait pu venir me parler quand même! J'ai pas envie d'faire le premier pas moi. J'suis un gamin, la fierté me joue des tours. J'lui lance un regard tout en buvant une seconde gorgée. On est maintenant à plusieurs mètre l'un de l'autre. J'irais pas. Enfin, pas tout de suite. J'vais déjà la surveiller un peu et surtout, la rendre jalouse. Voilà, c'est ça mon plan. J'en suis là.

__________________________

should i stay sober until the end?
Why I wanna stay when they all leave? Should I smoke your alcohol or drink some weed? Shit, I'm confused, what the fuck am I sayin'? Should I stay sober until the end? Should I get wasted until my mind's erased? Even though reality gon' slap me straight. It's hand might break got too many things in my head, my head
(icon sunkiss./code northern lights.)
Primrose Burnett
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 42
ICI DEPUIS : 22/01/2023
CRÉDITS : Proserpine graphics (avatar) & soadoya (gif)

STATUT : Célibataire, tout est devenu flou. Coeur esseulé et déboussolé qui le demande encore. Celui qui l'a brisé...n'est-ce pas cruel ?
MessageSujet: Re: in your eyes (Elijah)   in your eyes (Elijah) EmptyJeu 26 Jan 2023 - 20:23

Inlassablement, Primrose en revenait toujours à Elijah. Le vilain, le lâche qui se pavanait à cette soirée comme si de rien n'était. Lui qui avait osé l'abandonner en cours de route, préférant sa liberté à l'engagement, la frivolité aux responsabilités. Prendre la poudre d'escampette avait été une sage décision pour éviter qu'il ne vienne jouer les troubles fêtes. Elle espère sincèrement qu'il ne l'a pas reconnu. Dans cette mare de gens, elle croise les doigts pour passer inaperçue et éviter de l'alerter... A voir de quoi il serait capable? Elle ressentait au fond d'elle un mélange d'anxiété, de rancoeur et même de petits piques à l'ego. Certes il l'oppressait, certes elle le haïssait mais elle était toute aussi triste et désemparée à l'idée qu'elle ne lui fasse aucun effet. Qu'elle ne représente plus rien pour lui. La rupture avait acté qu'ils n'avaient plus d'obligations l'un envers l'autre mais elle était tout de même dans son esprit, dans son coeur comme lui l'était dans les siens. Elle espérait qu'il y avait encore sa photo quelque part, que de la voir dans sa petite robe noire avait pu le titiller, l'alarmer. Alors qu'elle pense à cela elle sent un regard posé sur elle. Le temps de se redresser et de chercher l'origine de celui-ci que bim! C'est lui, c'est Elijah qui la regarde. Joues qui deviennent rouges en un claquement de doigts, elle ravale sa salive pour rester digne. Il ne faut pas virer tomate et se transformer en groupie, hors de question. La distance est de quelques dizaines de mètres mais elle peut très bien déceler qu'il va retrouver une nana pas loin qui le scrute du regard. Le genre de glue qui pouvait rire et battre des cils à chacune de ses répliques. Sérieusement, Elijah? Comment pouvait t-il s'intéresser à ce genre de meufs ? Elle bouillonnait de l'intérieur, consciente qu'il faisait n'importe quoi. Contre elle, pour la rendre jalouse ? Peut être avait t-elle tout faux. Il ne cherchait sûrement pas à lui provoquer une quelconque réaction puisqu'elle devait l'avoir oublié. Une sorte de croyance que la blonde avait voulu propager, pensant que cela aurait convaincu tout le monde. A en croire les proches, elle n'avait fait que renforcer ce qu'elle cherchait à dissimuler : le fait que son coeur avait perdu tous ses repères quand ils avaient cassé, le fait qu'elle ne voulait que lui.


Une gorgée de plus et elle se décida de se rapprocher de lui. A vrai dire, même n'importe quelle autre personne n'aurait pas pu l'en empêcher. Cela devenait viscérale, elle avait besoin de le confronter, de lui montrer ce qu'il avait perdu. Solidarité féminine oblige -compétition hors du jeu-, elle voulait la prévenir du cas Elijah. Elle savait que c'était une occasion comme une autre de provoquer le Bishop et elle n'allait pas s'en priver. Arrivant à leur hauteur, elle toussa un petit coup pour leur signifier sa présence. Il pensait sûrement conclure alors elle arrivait avant l'échange salivaire. "Coucou! Je sais on ne se connaît pas mais j'voulais quand même t'épargner quelques déconvenues. Le monsieur que tu vois ici n'est pas vraiment celui qui prétend être.". La fille hausse un sourcil, visiblement agacée qu'on s'adresse à elle si familièrement. "Ah oui, comment ça?"demande t-elle. Prim lui répond, l'air fier . "Disons qu'il disparaît aussi vite que Lucky Luke.". Ombre noire dont elle se souvenait le jour de leur rupture. Souvenir incandescent de cette disparition, de ce coté jem'enfoutiste qui l'avait à l'époque achevé. Elle regarda Elijah, faisant mine d'être désolée. "Oh pardon, j'en ai trop dis peut être? ". Elle allait lui ruiner son date, elle allait pourrir sa soirée. Elle voulait tout autant le zigouiller sur place que le confronter. Mais, face à lui de quelques centimètres, dirait t-elle pareil? Tension palpable qui s'installait entre eux trois , enfin même si la demoiselle faisait office de témoin plus que d'acteur dans cette partie d'échecs.

@Elijah Bishop
Elijah Bishop
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 482
ICI DEPUIS : 10/01/2023
CRÉDITS : @Eärithralia

STATUT : oh bah, j'arrive déjà pas à m'occuper de moi, comment je pourrais envisager apporter quoi que ce soit de positif à quelqu'un d'autre. J'suis tout seul et j'cherche pas nécessairement à m'embarquer dans une histoire. Même si ma mère me tâne pour que j'lui ramène une nana. Nan mais, on vit où là? Elle est coincée au Moyen-âge ma daronne, c'est dingue.
MessageSujet: Re: in your eyes (Elijah)   in your eyes (Elijah) EmptyJeu 26 Jan 2023 - 23:47

La musique est forte, la pénombre oppressante, l'alcool me fait tourner la tête mais j'garde l'esprit clair. Surtout depuis que mes yeux se sont posés sur Primrose. J'lui ai lancé un regard appuyé et finalement, on se voit. On se calcul. Mais rapidement, j'détourne mes yeux. J'vais pas m'attarder. J'vais pas lui faire le plaisir d'lui montrer que sa présence me trouble. Ca serait reconnaître que j'ai merdé, que j'ai détruit quelque chose de beau. Et si j'ai pris la décision d'la quitter à l'époque, il y a de ça déjà deux ans, j'peux pas revenir en arrière aujourd'hui. Sur le moment, ça me semblait évident. Je ne voulais pas aller plus loin avec elle, je ne voulais rien bâtir. Et pourtant, en la perdant, j'avais perdu beaucoup. Beaucoup trop. Et ça me faisait mal encore aujourd'hui en y pensant. De la voir ici, entourer d'autres, de la savoir en sortie, ça me rendait jaloux. Quel con je suis. Mais c'était incontrôlable. Et maintenant qu'elle était là, dans mon espace, j'pouvais pas m'empêcher d'agir en salaud. Alors j'retournais vers la nana qui me draguait depuis le début de la soirée. J'en avais rien à secouer d'elle. Elle était pas vilaine, ça c'est sûr. Elle était même plutôt jolie et ça arrangeait bien mes affaires. Je voulais que Primrose ressente la même jalousie que celle que je ressentais en la sachant à cette soirée. C'était puérile et ça ne mènerait à rien, mais tant pis. J'me rassoie à côté de cette nana, et j'me mets à la baratiner, juste pour la faire rire. J'parle fort, j'me mets en scène. Juste pour montrer à Primrose que je suis passé à autre chose et que je ne regrette rien. La nana, elle plonge. Elle est heureuse de voir qu'il peut éventuellement se passer quelque chose avec moi. Pour intensifier les choses, j'passe mon bras autour de ses épaules. Je sais que Primrose me regarde. Je le sens. Et j'veux qu'elle vienne jusqu'ici et qu'elle se batte pour moi. J'suis un sadique. J'suis un taré. Je sais.

Mais n'empêche que, ça marche. En moins de cinq minutes, Primrose entre dans la fausse bulle que j'ai construite avec cette fille. Elle se racle la gorge et prend la parole. Entendre sa voix, ça me fait toujours un petit tilt au coeur. Elle s'adresse à la fille que j'enlace. Elle ne me loupe pas et la prévient de ma véritable nature. J'peux pas m'empêcher de sourire en serrant la mâchoire. Bien joué Prim'. La nana assiste à cette scène, un peu impuissante. J'ai un moment d'hésitation, je sais pas trop comment réagir. Est-ce que je rentre dans son jeu, est-ce que je tente de l'achever? Bien sûr. J'suis un salopard. Ne perdez jamais ça de vue. J'pose mon regard sur Prim', dans mes yeux, il y a un mélange de malice et de provocation. "Bien balancé Burnett. J'en ai pas fini avec toi." J'la fusille du regard puis j'repose mon attention sur la demoiselle à mes côtés. J'me penche vers son cou et j'lui susurre quelques mots. Suffisamment fort pour que Primrose entende. Je ralentis mes gestes pour que la scène paraisse durer des heures pour Primrose. "J'te laisse cinq minutes, et on reprendra là où on en était." J'suis pas sûr que la fille ait envie d'me revoir après ça mais j'm'en fous. Elle soupire et s'éloigne de nous en nous laissant nous trois, Primrose, moi et la tension. Ce que je veux, c'est m'expliquer avec Primrose. J'me lève du canapé et j'lui fais face. J'suis plus grand qu'elle, mes larges épaules la domine. J'aurais envie d'la serrer dans mes bras bordel. Mais j'peux pas. Si elle savait à quel point elle me trouble. J'la toise d'un regard un peu dépité. "T'as trouvé que ça Prim' pour m'emmerder?" J'veux la jouer distant et saoulé. "Si tu savais à quel point j'm'en fou de cette fille." Primrose sait que j'suis pas hyper dragueur, elle sait aussi qu'il n'y a eu qu'elle dans ma vie. Enfin, elle peut en douter à la vue de mon comportement de ce soir. Tant mieux si j'trouble les lignes. J'veux pas qu'elle sache ce que j'ai en tête. Un sourire malicieux s'accroche à mes lèvres. "J'vois en tout cas, que la jalousie continue de t'animer. T'as toujours un faible pour moi c'est ça?" J'veux la pousser dans ses retranchements. J'veux du drama. C'est si rare qu'on s'adresse la parole que j'veux que ça envoie.  

__________________________

should i stay sober until the end?
Why I wanna stay when they all leave? Should I smoke your alcohol or drink some weed? Shit, I'm confused, what the fuck am I sayin'? Should I stay sober until the end? Should I get wasted until my mind's erased? Even though reality gon' slap me straight. It's hand might break got too many things in my head, my head
(icon sunkiss./code northern lights.)
Primrose Burnett
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 42
ICI DEPUIS : 22/01/2023
CRÉDITS : Proserpine graphics (avatar) & soadoya (gif)

STATUT : Célibataire, tout est devenu flou. Coeur esseulé et déboussolé qui le demande encore. Celui qui l'a brisé...n'est-ce pas cruel ?
MessageSujet: Re: in your eyes (Elijah)   in your eyes (Elijah) EmptyVen 27 Jan 2023 - 22:19

Au fond d'elle, Primrose ruminait. Pourquoi avait t-elle été si faible? Pourquoi s'était t-elle empressée d'aller le voir, de mettre en garde la jolie demoiselle à ses côtés alors que c'était la dernière chose à faire ? Le confronter à ses prouesses du moment ne faisaient que ressasser le passé et surtout ses plaies encore ouvertes. La douleur avait cicatrisé dans l'ensemble mais des points restaient à jamais non suturés comme des piqûres de rappel sur la toxicité de la fin de leur relation. Elle n'avait pas aimé que ça se finisse, encore moins de la manière dont s'était soldée cette relation. Elle aurait mettre un visage sur cette raison : une autre femme, un voyage, un homme ? N'importe quoi que ce foutu engagement qui sonne comme un emprisonnement. C'était ce qu'elle avait compris et ce qui l'avait ébranlé. Elle pensait qu'ils auraient pu tout surmonter, avancer et être encore plus heureux. La réalité lui avait explosé en pleine figure : il n'était pas prêt et manifestement ce soir, il avait l'air encore plus sur une autre planète.


A peine avait t-il enroulé son bras autour de la demoiselle que Primrose serrait les poings. Son sang ne fit qu'un tour tant la séduction la dérangeait affreusement. Elle ne voulait pas aller plus loin, juste alerter et s'éloigner. Pourtant, il avait ce charisme, ce charme de dingue qui la faisait vaciller. Comment pouvait t-il faire encore bien des années plus tard pour la titiller, pour l'envoûter ? Mystère. Elle ne l'admettrait au grand jamais mais il lui faisait de l'effet. Sa prestance était telle qu'elle ne voyait que lui parmi tous les hommes présents dans la salle. Cela pourrait être presque beau si ce n'était pas tout simplement cruel.Son regard la lance au défi, montre la provocation. Elle ne veut pas s'avouer vaincue, loin de là. Il la fusille du regard, soulignant qu'elle avait marqué un point. Prim relève la tête, fière. Il murmure quelques mots à la jeune femme, la blonde l'entend et se retient de péter encore plus un câble. Cette femme est belle mais dans l'esprit de Primrose, elle ne mérite pas cette place, elle n'a même pas à être avec lui. Pourquoi tant de mépris ? Son orgueil devenait maître de son corps et de son esprit, ne lui laissant aucun répit pour assouvir sa vengeance... sauf si cette dernière s'emparait définitivement d'elle. Si la rancoeur pouvait être un moteur pour l'avoir entrainé devant lui, elle pourrait s'effacer au profit des souvenirs et de cette attirance incontrôlable qu'elle ressentait là maintenant. Ces papillons dans le ventre qu'elle dissimulait tant bien que mal par une expression des plus fermées.

Il se met debout, immobile. Primrose rate un battement de coeur, impressionnée par sa carrure. Certes, elle avait souvent rêvé de lui, repensé à des souvenirs à ses côtés. Il n'empêche que de le voir ainsi face à elle, ça lui foutait les jetons autant que cela poussait à l'admiration. Ses bras imposants lui donnent envie de se réfugier au creux. Juste au fond de ses bras pour sentir sa chaleur, poser son visage contre son torse. Non mince Primrose, qu'est-ce que tu fous? Il faut qu'elle se ressaisisse surtout que Elijah s'adresse à elle. Il paraît soûlé par la situation, justifiant qu'elle cherchait à l'embêter dès le début. Elle croise ses bras, bien décidée à répondre à chacune de ses piques. "Pour t'emmerder ? Je cherche plutôt à lui éviter les espoirs, les fausses promesses. J'aurais bien aimé qu'on me prévienne moi...". Elle campe sur ses positions, ne change pas son discours.


Soudain, quand il dit qu'il s'en fout de cette fille, Primrose se redresse instantanément. Reflexe enjoué comme pour souligner sa joie d'être dans la course, qu'elle n'a pas gagné la partie. Evidemment, savoir qu'il s'en foutait voulait dire qu'il jouait de cette parfaite inconnue mais surtout cela renforçait l'idée que lui non plus ne s'était pas recasé. Lui non plus n'arrivait pas à trouver chaussure à son pied et peut être... Peut être avait t-il aussi eu quelque chose en la revoyant. Maigre consolation puisque clairement, elle se sentait à sa merci, le sourire malicieux comme témoin.

Ses lèvres bougent mais elle ne peut émettre aucun son. Elle reste prudente pour ne pas lui donner d'indications, pour ne pas faire la meuf intéressée. Elle ne l'est clairement pas il n'empêche qu'un sourire béat s'affiche sur sa bouche, presque machinalement. Même un étranger verrait qu'elle était en kiff. "J'vois en tout cas, que la jalousie continue de t'animer. T'as toujours un faible pour moi c'est ça?". Son sourire s'efface aussitôt. Il se permet une sacrée analyse le Bishop! Pour le peu qu'ils se croisent, il joue au malin alors que clairement, il marche sur des oeufs. Elle le regarde d'un air condescendant. "La jalousie ? Tu crois vraiment que je veux perdre du temps avec toi?".Le reconnaître lui écorcherait la bouche, le coeur. Elle sait qu'elle peut ne pas maîtriser ses émotions. Elle respire un bon coup, joue avec une mèche de cheveux pour se rassurer. Elle le regarde, intriguée. "Et toi, je t'ai vu me regarder au bar. Quel intérêt si tu avais cette jolie demoiselle qui t'attendait sagement sur le canapé?". Elle passe l'index sur son coup, regarde ailleurs pour faire monter la tension. "Tu ne crois quand même pas que je serai prête à te reprendre?". Elle le toise à son tour. Il veut jouer, très bien on va jouer.  
Elijah Bishop
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 482
ICI DEPUIS : 10/01/2023
CRÉDITS : @Eärithralia

STATUT : oh bah, j'arrive déjà pas à m'occuper de moi, comment je pourrais envisager apporter quoi que ce soit de positif à quelqu'un d'autre. J'suis tout seul et j'cherche pas nécessairement à m'embarquer dans une histoire. Même si ma mère me tâne pour que j'lui ramène une nana. Nan mais, on vit où là? Elle est coincée au Moyen-âge ma daronne, c'est dingue.
MessageSujet: Re: in your eyes (Elijah)   in your eyes (Elijah) EmptyMar 31 Jan 2023 - 21:25

La soirée avait pris un tournant auquel je ne m'attendais pas du tout. J'étais parti motivé, survolté même. Comme bien souvent, je débordais d'énergie et la plupart des gens de mon entourage était fatigué à l'idée de me voir parler, rire, et gesticuler dans tous les sens. Mais c'était ma façon d'être. Toujours en représentation, le clown de service. Ce rôle dans lequel je m'étais fondu m'allait à ravir. Mais la présence d'une certaine Primrose m'avait fait un peu vriller. Notre histoire était tellement chargée de ressentiments et d'amertume que je perdrais toujours un peu le contrôle quand elle était dans ma zone de confort. Elle me perturbait, il n'y avait aucun doute. Je ne savais pas si c'était véritablement des sentiments positifs, mais le simple fait de savoir qu'elle était là, sous mes yeux, je me sentais différent. J'avais besoin d'me conduire en idiot, voire en parfait enfoiré, simplement pour ne pas perdre la face devant elle. Je savais à quel point je l'avais fait souffrir, j'avais tout lâché du jour au lendemain, alors que nous avions devant nous un avenir radieux. Cette fille avait tout pour me plaire, elle illuminait ma vie et j'avais décidé de choisir l'ombre. J'avais rayé de la carte le seul soleil qui brillait, et j'avais tout détruit. Primrose m'en voulait à mort, et je la comprenais. Je m'en voulais à moi aussi. Chaque jour. Mais j'étais bien trop présomptueux pour l'admettre à qui que ce soit. Et la meilleure des attaques que j'avais trouvé ce soir là, c'était de feinter une soit disante relation naissante avec une parfaite inconnue. Mon but ultime étant de faire venir Primrose à moi pour engager la conversation. Elle allait en rien être agréable. A chaque fois que nous nous adressions la parole, ce n'était que pics et punchline. Mais secrètement, j'étais très heureux de pouvoir échanger avec elle. C'était mieux que de l'indifférence.

Alors qu'elle était venue à moi comme je l'avais prévu et voulu, je balayais l'inconnue de quelques mots et un baisé dans son cou simplement dans le but de rendre jalouse Primrose. La jeune inconnue nous laissa à nos gamineries et le match pouvait commencer. J'avais débuté simplement par m'imposer physiquement face à elle en la surplombant des ma large carrure. Elle semblait si frêle, si douce, je ne pouvais m'empêcher de l'imaginer blottie au creux de mes bras, pouvant ainsi respirer son parfum fleuri, celui que je ne connaissais que trop bien. Mais non, il n'était pas question de la prendre dans mes bras. Impossible. Il ne fallait pas flancher. Et pourtant, j'aurais voulu. Simplement qu'elle soit mienne encore une fois. C'était terriblement sadique puisque je savais au fond de moi que je n'étais pas capable de l'aimer comme elle le méritait. Primrose ne tarde pas à me répondre, sa voix claquante, posée. Elle ne démordait pas sa position. Je souris quelques secondes en me mordant la lèvre inférieure. Je fais ça quand je suis un peu nerveux. C'est une façon d'admettre silencieusement que mon adversaire est largement à ma taille. "Tu peux pas réduire notre histoire à notre simple séparation. J't'ai rendue tellement heureuse durant ces quatre années." Elijah ou l'art de retourner la situation. Bien sûr qu'on avait été heureux mais je n'étais pas persuadé qu'elle voyait notre histoire de la même manière que moi. Je lui tendais clairement le bâton pour me faire battre mais je n'avais pas pu m'empêcher de lui rappeler notre belle histoire. Avant de se solder par une rupture, notre histoire avait été belle. Très belle même.

Le visage de Primrose affiche un large sourire quand je lui dis que l'inconnue ne m'intéresse pas. J'le relève pas mais j'remarque qu'elle ne semble pas totalement insensible à mon charme. A cet instant, j'me sens gonflé d'assurance mais la suite me fait redescendre de dix étages. Même si nos regards et nos sourires ne mentent pas, les mots qu'on s'envoie sont rudes. Chargé d'ondes négatives. Aucun de nous n'admettra quoi que ce soit. Je hausse les épaules à sa question. Et j'lui répond du tac au tac, le sourire aux lèvres "En tout cas, là, maintenant, tout de suite, tu perds du temps avec moi." Elle semble perdre un peu patience, elle joue avec sa mèche de cheveux. Je connais que trop bien ce geste. Avec la suite des ses mots, elle marque un point. Primrose me met au pied du mur. Bien sûr que cette fille n'était qu'un prétexte pour la faire venir à moi, mais j'peux pas l'avouer. "Bien sûr que je t'ai regardé. Tu préférais que je t'ignore? Peut-être que cette fille n'était pas la plus jolie de la soirée." Sous entendu "Primrose, tu es la plus belle." Mais jamais je ne le dirais. Jamais, vous m'entendez ?! Primrose détourne le regard, la tension monte. Tandis que ses yeux regardent ailleurs, je la dévore du regard. Mes yeux s'arrête sur ses lèvres, son cou, j'peux pas m'empêcher d'éprouver du désir pour elle. Bordel, on joue à un jeu très dangereux. J'sais pas où ça peut nous mener mais je sens très clairement que je pourrais perdre le contrôle à tout moment. Sa dernière question est piégeuse. J'plonge mon regard sombre dans le sien, ses iris sont tellement belles. Mais il faut que je reste concentré, pour ne pas perdre la bataille. "Je sais pas, c'est à toi qui faut poser la question, puisque tu sembles émettre l'hypothèse.. alors dis moi Primrose.. est-ce que j'te fais encore de l'effet?" J'lui souris encore, j'suis clairement en train d'la tester. Mon regard lui hurle de venir à moi. Mais la fierté risque de prendre le dessus, une fois de plus. Maudite fierté.

__________________________

should i stay sober until the end?
Why I wanna stay when they all leave? Should I smoke your alcohol or drink some weed? Shit, I'm confused, what the fuck am I sayin'? Should I stay sober until the end? Should I get wasted until my mind's erased? Even though reality gon' slap me straight. It's hand might break got too many things in my head, my head
(icon sunkiss./code northern lights.)
Primrose Burnett
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 42
ICI DEPUIS : 22/01/2023
CRÉDITS : Proserpine graphics (avatar) & soadoya (gif)

STATUT : Célibataire, tout est devenu flou. Coeur esseulé et déboussolé qui le demande encore. Celui qui l'a brisé...n'est-ce pas cruel ?
MessageSujet: Re: in your eyes (Elijah)   in your eyes (Elijah) EmptyHier à 23:02

@Elijah Bishop Il y avait un risque de tomber sur Elijah et Primrose le savait pertinemment. En mettant un pied ici ce soir, elle se doutait que potentiellement son ex pourrait s'y trouver du fait de son amitié avec Elias. De plus, Elijah était sensiblement aussi fêtard -si ce n'était plus - que Prim donc le retrouver ici était on ne peut plus normal. Ce qui l'était moins, en revanchee, c'était la vitesse à laquelle la blonde rentrait dans une colère noire à son approche et surtout à ses actions. Il n'avait rien fait de plus que se rapprocher d'une fille et ça, la blonde ne pouvait guère le supporter. C'en était puérile presque même complétement incroyable qu'elle puisse avoir tant de ferveur à son égard. Si la rancoeur était encore présente et suffisait à justifier son comportement (selon elle et sa bonne conscience), il était évident qu'elle ressentait autre chose que cela. Quelque chose qu'elle refuserait d'admettre aussi longtemps que possible pour ne pas affronter la réalité. Etre aussi piquée de jalousie après ces quelques années montrait bien qu'elle n'avait pas totalement tourné la page. Au fond, rien n'avait changé : il était toujours cet homme gamin et joueur, abordable mais fuyant pour éviter de s'engager, de se responsabiliser. Il était même maintenant pseudo dragueur en se dévoilant un peu trop à cette belle inconnue qui de toute façon restait une ennemie pour la Burnett. Sorry not sorry, c'était le jeu. Il avait beau lui avoir fait du mal, elle le voyait toujours comme son Eli à elle, le voulant que pour elle toute seule. Comment penser qu'il pourrait aimer une autre qu'elle, une à qui il promettrait les choses qu'il n'a pas pu assurer auprès d'elle ?

De toute l'immaturité et la désinvolture dont il avait fait preuve à leur rupture, il en ressortait qu'Elijah était plus beau que jamais à cette soirée. Son assurance et son regard sur elle la rendaient encore plus vivante. Sans pouvoir se l'expliquer, elle se sentait être de nouveau désirée, regardée et approchée pour ce qu'elle était vraiment. Etait-ce parce que le jeune homme la connaissait par coeur ? Oui, sûrement du moins c'est ce qu'elle préférait se dire. Elle faisait souvent la technique de l'autruche : autant nier ce qui était sous ses yeux et faire comme si elle ne voyait rien. A chacun de leurs échanges, ils s'envoyaient des piques sur piques et il y avait souvent un arbitre pour compter les points. Ils ne pouvaient ni se parler normalement, ni admettre que le passé était derrière eux. La jeune femme lui rappelait dès qu'elle le pouvait toutes les mauvaises choses qu'il lui avait faites.

Quand il avait été proche de l'inconnue de la soirée, Primrose n'avait pu s'empêcher d'imaginer être à sa place.. Elle était envieuse, imaginant ses bras si forts, si puissants qui pourraient l'encercler et la protéger du monde. Sa carrure n'était plus à prouver depuis tant d'années. Elle pouvait observer ses muscles dessinés qui pourraient encore la faire rêver. Il se mordit la lèvre inférieure et cela provoqua en Primrose une sensation réelle d'excitation alors même qu'elle ne pensait pas ressentir une telle chose. Elle essayait de se contenir du mieux qu'elle le pouvait mais il était clair qu'il était encore bien présent dans sa tête, son esprit. Même son corps ne l'avait pas oublié. Prouesse masculine, il préféra s'attarder sur la beauté de leur relation plutôt qu'à cette rupture qui l'avait causé et qui avait plongé la blonde dans un effondrement. Qu'il était facile de se targuer être un petit ami exemplaire devant une future prétendante qui ne savait pas dans quel ravin elle allait se jeter. Primrose croisa les bras, bien décidée à rétorquer à sa remarque. "Oui effectivement j'étais heureuse. Bizarrement tu étais différent et surtout soucieux de notre relation. Je ne savais pas que tu étais sous garantie jusqu'aux 4 ans. Après je me suis surtout souvenue de la rupture. Beau souvenir de fin, tu ne crois pas?". Petit pique gratos au passage car oui, elle lui reprocherait toujours la rupture car elle avait souffert. Elle avait compris qu'il n'était pas celui qu'elle attendait, il ne le serait jamais et cela lui avait fait du mal. Si mal.

La seule erreur de Primrose reste qu'elle ne peut cacher ses émotions et encore moins son ressenti. Sa raison et sa conscience peuvent lui hurler de se contrôler, de se retenir mais son corps lui, ne ment pas. Il suffit de voir son regard ou même ses joues rosies par ses interventions pour comprendre qu'elle reste piquée. Quelle belle erreur que de penser qu'elle pourrait un jour être indifférente. Ils avaient beau se balancer des horreurs à la figure, les deux restaient plantés. Difficile de savoir qui gagnerait tant le jeu était serré. C'était auquel pouvait paraître le plus affecté par cette séparation, lequel titillerait le plus l'autre pour lui montrer que oui, il était le plus fort. Au final, ils se battaient tous deux contre l'oubli, l'indifférence. Ce qu'ils pensaient être une guerre ouverte était en faite un combat de tous temps pour ne pas conjuguer leur relation définitivement au passé. Le lien était toujours là même si il était faits de chamailleries et de rancune. Il était là, indéfectible. Il n'était pas aussi intacte qu'avant leur rupture mais les échanges continuaient et le désir s'en mêlait. Il lui assure qu'elle perd du temps avec lui, ce à quoi elle roule les yeux.

"Bien sûr que je t'ai regardé. Tu préférais que je t'ignore? Peut-être que cette fille n'était pas la plus jolie de la soirée." . Boum dans la poitrine. Elijah, godness, she can't believe it. Il fait preuve d'une assurance, d'une arrogance même. Elle pourrait lui laisser le bénéfice de la drague mais Elijah n'ayant jamais été un maître en la matière, elle ne peut pas croire qu'il ait fait autant d'efforts en si peu de temps et pourtant... Pourtant il marque des points. Il lui paraît inacessible et en même temps, lui avoue clairement qu'il l'a regardé. Heureusement qu'il l'a regardé, pense t-elle. Impossible de l'avouer -encore moins devant lui- mais ce genre de confession reste pour elle uniquement. Inutile de le préciser à ses copines quand elle pleurera ou

Elle détourne le regard, bien décidée à ne laisser transparaître aucune fixette à son sujet aucun regard. Pourtant elle ne peut enlever de sa tête la façon dont il la regarde, comme il lui assure l'avoir regardé. Elle se sent gênée, Prim. Elle sait qu'elle ne ferait pas long feu si il lui demandait une danse, un bisou ou que sais-je. Elle sait qu'elle ne pourra lui dire non car elle en mourrait d'envie. Le simple fait de contempler son corps lui donne envie de l'explorer davantage. Elle le sent, elle pourrait flancher alors même que sa mémoire, son cerveau l'en empêcherait. Il plonge son regard dans le sien. Il semble si noir qu'elle ne sait si le soutenir ou le fuir. Elle opte pour maintenir le sien de sorte qu'il puisse comprendre qu'elle ne lâcherait pas le combat et encore moins ce regard qui l'a tant fait frémir. Elle le voit se défiler et elle ne peut s'empêcher d'emprunter une moue déçue. "Ohh... D'un seul coup on n'assume plus d'être un mâle alpha? On préfère retourner la question à la demoiselle directement? Tu as honte de dire que je suis inoubliable, c'est ça?" . Elle balance ses cheveux d'un côté puis de l'autre avec une décontraction totale. Elle ne se pense pas inoubliable loin de là mais elle veut juste rigoler un peu. Après tout si il lui disait oui elle se sentirait moins seule à galérer à l'oublier.

Là, ce dont elle aurait envie serait de se jeter à son cou, lui dire qu'elle oublie son erreur du passé et de recommencer. Elle sait que tout son être le pousserait dans ses bras encore une fois pour répondre à son coeur qui le réclame. Il lui manque affreusement, elle le sent jusque dans ses tripes car son ventre se serre un peu plus. Boule qu'elle ne contrôle pas, qu'elle essaie de contenir justement. Elle ne veut pas perdre la face, pas maintenant. Elle ravale sa salive, prête à le challenger. "Et tu serais prêt à quoi pour me faire de l'effet?". A voir ce que Bishop avait encore dans les tripes. Peut être serait t-elle surprise ? "Après si tu préfères retrouver ta pimbêche, je ne te retiens pas, il se peut que je retrouve aussi un gars à qui j'avais donné mon numéro...". Elle dit cela en baissant les yeux comme pour battre des cils. Jouer l'innocente qui plaît, un numéro qu'elle n'empruntait pas tout le temps mais qu'elle voulait aborder avec brio ce soir. Autant tester sa jalousie par la même occasion.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: in your eyes (Elijah)   in your eyes (Elijah) Empty

 
in your eyes (Elijah)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» elijah ∇ need help
» what to do if you want to be a jerk ft. elijah
» A little help young ! (pv Elijah)
» You got to get up and try ∆ Elijah & Charlie.
» let the past behind us (elijah)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: appartements-
Sauter vers: