AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

 

 Old habits die hard + Emersen

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 155
MESSAGE : 9804
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyJeu 23 Mar 2023 - 0:22


C’était le genre de soirée comme Léo n’en faisait plus, le genre auquel il était plutôt un habitué à une autre époque, mais ça lui paraissait si loin. La musique était forte, l’éclairage tamisé, l’alcool grisant, pourtant tout l’étourdissait, tout le heurtait. Les corps qui se frôlaient, les sourires détendus des fêtards, l’atmosphère un peu moite. Il avait adoré ces soirées qui lui semblaient d’un autre âge ce soir, il prenait un coup de vieux. Ou peut-être qu’il n’était simplement pas dans le mood. Depuis quelques mois il s’était tenu à l’écart des excès, après que son fils l’ait trouvé inanimé dans le salon, cette fameuse nuit où il avait tout perdu, il avait tenté de se racheter une conduite, fini l’alcool, ou plus à outrance, fini de se mettre la tête à l’envers de n’importe quelle façon, fini de ramener une nouvelle fille toujours plus jeune, dont il n’avait même pas pris la peine de se rappeler le prénom, quasiment tous les soirs, fini de faire semblant que tout allait bien alors qu’au contraire, tout foutait le camp. Il s’était fait suivre, il avait aussi participé à quelques meetings, mais ce n’était vraiment pas son truc de parler de lui à des inconnus, ni d’entendre la détresse de ces autres. Il avait tout fait pour retrouver la confiance d’Alba et donc la garde de Jonah, c’est pour lui qu’il avait fait tout ça, parce qu’au fond, il était bien la seule chose à laquelle il n’avait pas le droit de renoncer. Fin décembre, une mission humanitaire l’avait forcé à fêter Noël en Afrique, loin de la surconsommation, loin de ses proches surtout, ça remettait les pieds sur terre. Il y était resté quelques semaines salvatrice, lui rappelant à quel point il se sentait à sa place en donnant de son temps à ceux qui en avaient besoin, réalisant qu’il se plantait depuis trop longtemps et qu’il devait réellement revoir ses priorités. A son retour Alba avait accepté de lui réaccorder sa confiance, elle partait quelques semaines de son côté et elle voulait bien lui confier Jon. Léo profita de chaque instant avec son fils, ils étaient tellement heureux de se retrouver. Jusqu’à ce soir, un ami l’avait invité à cette soirée, son anniversaire trente-cinq ans, à l’ancienne dans une boite de nuit, il n’avait pas le droit de la manquer. Seulement c’était sa dernière soirée avec son gamin puisque son ex le récupérait le lendemain, il était tiraillé entre les deux, l’envie d’accepter l’invitation, celle de profiter jusqu’au bout de Jonah. Puis sa mère était venu leur rendre visite, elle avait remarqué le carton d’invitation posé dans l’entrée et proposé de prendre son petit fils pour la soirée, lui promettant une soirée popcorn devant le grand écran du salon, évidemment Jon avait sauté de joie et Léo avait capitulé. Il était donc là, accoudé au bar de cette boite qu’il avait trop fréquenté à une époque, son verre de spiritueux à peine entamé devant lui, à regarder les gens danser, s’amuser, alors qu’il lui semblait qu’il ne savait plus comment faire, au moment où il remarqua Alba qui s’avançait dans la lumière.

@Alba Jensen Old habits die hard + Emersen 2269043814

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
adm f
Alba Jensen
Alba Jensen
POINTS : 84
MESSAGE : 6363
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Maxine et Joséphine
CRÉDITS : @vesnaproduction (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyJeu 23 Mar 2023 - 11:38

Les six derniers mois avaient été une nouveauté dans la vie de la jolie photographe. La séparation avec Léo, l’avortement et les distances prises avec Concho avaient changé la maman. Cette fois-ci elle était allée trop loin, brisant son cœur et ceux des autres en chemin. Ces derniers mois, elle prit le temps de se poser pour réfléchir à la suite de sa vie et celle de son fils. Les décisions n’avaient pas été simple. Elle retrouvait enfin un vrai sourire, pas celui qu’elle mettait comme masque pour qu’on ne la questionne pas. Non, là c’était son vrai, elle avait retrouvé cette petite flamme intérieure qui se ravivait un peu. Léo continuait de lui manquer, surtout qu’elle serait toujours amenée à le voir. Mais c’était finit, jamais il ne lui pardonnerait et leur relation restait très factuelle. Il n’y avait plus de regard en coin, de sourire perdu ou de mots avoués trop vite. Ils étaient redevenus que les parents de Jonah, et cette fois-ci ils tenaient. Cette fois-ci, Alba ne voyait pas d’autres avenirs que celui-ci pour les deux anciens amants. Alors peut-être était-il temps de mettre une croix sur leur histoire, sa plus belle histoire. Quand Léo était revenu de on voyage en Afrique, la jeune photographe avait eu l’opportunité de partir en Amérique du Sud plusieurs semaines pour couvrir divers événements. Elle retrouvait son premier amour, le voyage. Là-bas, elle retrouvait ce qui l’avait construit, les rencontres, ce sentiment de liberté. Mais il lui tardait de rentrer en Australie pour voir son petit bout de garçon. A chaque appel, le petit blond avait l’air heureux d’être chez son père après ces longues semaines sans y avoir le droit. La jeune photographe avait été catégorique, Léo n’allait pas bien, certes par sa faute, pour s’occuper de Jon tout seul. Depuis, le retour à la normal était de mise et Jon redevenait ce petit garçon d’enfant séparé avec un sac sur le dos. Une semaine chez maman et une semaine chez papa. Léo et Alba échangeait juste des banalités et se quittaient. Il n’y avait plus de frissons, plus de baisers et surtout plus de complicité. Alba profitait de sa dernière soirée sans Jon pour répondre à l’invitation d’ami. Un anniversaire dans une boîte de nuit. Pour Alba, ils avaient passé l’âge de s’amuser jusqu’au petit matin à coup de vodka redbull et de basses trop fortes. Mais elle fut vite prise par l’énergie, danser jusqu’au bout de la nuit, enfin peut-être pas jusqu’au bout, mais une bonne partie. Elle avait soif, un besoin d’eau important, alors elle s’approchait du bar avançant dans la lumière jusqu’à croiser son regard à lui. Léo. Il était partout, comme si on lui empêchait de ne pas penser à lui. « Tu n’es pas avec Jon ? » Son côté maman louve reprenait toujours le devant, surtout qu’ils avaient parlé vaguement de cette soirée et qu’il ne devait pas y être.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 155
MESSAGE : 9804
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyJeu 23 Mar 2023 - 18:47


Tout était douloureux quand il s’agissait d’Alba, que ce soit de la voir, d’entendre sa voix, de simplement penser à elle, à ce qu’elle faisait avec Jonah, ou avec d’autres que lui. Que ce soit les souvenirs qui revenaient parfois, le manque, qui le prenait par vague lorsqu’il s’y attendait le moins. Il avait essuyé quelques déboires sentimentaux Léo, mais jamais il n’avait été autant blessé. Il avait aimé d’autres femmes, du moins il le pensait, il avait souffert en perdant Grace, mais ce n’était finalement rien comparé à cette douleur-là, vive, constante. Il lui avait fallu plus de trente ans pour tomber réellement amoureux et se rendre compte de pourquoi on appelait ça tomber, une chute, vertigineuse, des montagnes russes même, des hauts très hauts, et des bas tellement bas qu’on croit que la chute ne s’arrêtera jamais. Tomber amoureux ça faisait mal, alors que c’était censé être beau. Il avait fini par toucher le fond, vraiment, la chute était terminée, mais à présent il fallait remonter, donner un bon coup de pied pour retrouver la surface et pour l’instant il avait encore l’impression de se noyer, même s’il commençait doucement à retrouver la lumière. Il apprenait à vivre avec le manque, mais sans plus chercher à le combler continuellement, il ne se lançait plus dans ces relations stériles et creuses qui ne duraient que le temps d’une étreinte et le laissaient vide à chaque fois, il apprenait la solitude, lui qui avait horreur de ça. Et ça ne faisait finalement pas de mal, de ne pas perpétuellement chercher à plaire, de faire des choses pour lui-même, pas simplement pour fuir, mais pour se faire plaisir, à lui. Et au-delà de tout ça, il n’avait surtout plus envie de tomber amoureux, sûrement parce qu’au fond de lui il ne voulait qu’elle, qu’Alba lui ait fait mal comme jamais on n’avait osé le faire, qu’ils aient largement dépassé toutes les limites du supportable, il l’avait terriblement dans la peau et toutes les autres lui paraissaient tristement fades. Ils avaient effectivement parlé de cette soirée plus tôt dans la journée, ils étaient tous les deux invités, la blonde était restée évasive sur sa présence ou non, quant à Léo il avait affirmé qu’il resterait avec leur fils, parce qu’à ce moment-là de la journée il y croyait vraiment, Charlotte n’était pas encore passé à l’improviste. Il n’avait pas pensé à Alba en se préparant pour y aller, mais seulement au fait qu’il pourrait renouer avec de vieilles amitiés un peu délaissées au fil du temps. Il avec discuté avec quelques amis mais il détonait dans l’ambiance, il n’arrivait pas à s’y mettre et quand on l’invitait à venir sur la piste de danse, autrefois son endroit préféré, bien avant le bar, il bottait en touche, assurant qu’il viendrait, plus tard, préférant regarder les autres s’amuser, rester là, passif, à observer. Jusqu’à ce qu’on se regard se pose sur celle qu’il attendait peut-être sans même y avoir pensé, inconsciemment. Seulement ses premières paroles et son regard suspicieux l’agressèrent, il avait développé une sorte de réflexe de protection à l’égard de Jensen. Si, bien sûr, je l’ai emmené avec moi, il boit son Coca dans un coin et je lui ai mit Netflix sur mon téléphone, comme ça je suis tranquille pour profiter de ma soirée. Le ton était acerbe, volontairement ironique. Il s’était trompé, elle ne lui faisait toujours pas confiance et il suffisait qu’elle le voie avec un verre à la main pour se montrer suspicieuse. Il avait beau l’aimer encore, la douleur et la colère prenait le dessus sur tout le reste.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
adm f
Alba Jensen
Alba Jensen
POINTS : 84
MESSAGE : 6363
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Maxine et Joséphine
CRÉDITS : @vesnaproduction (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyMar 4 Avr 2023 - 23:09

Il y avait des choses qu’on ne pouvait contrôler, des sentiments bien trop puissants qui surpassaient toute la raison. Pour Alba, il y en avait deux. Jon, d’abord. Pour ce petit être, elle ne pouvait se montrer raisonnable, toujours en proie du pire, prête à attaquer si un de ses cheveux étaient abimés. Puis Léo. Il lui faisait vivre des montagnes russes de sentiment. Dans le plus lointain de ses souvenirs, il n’y avait pas eu de moment où elle ressentait pour Léo quelque chose de neutre. Même dans leur période douce, son cœur battait beaucoup trop vite, respirant cette amour si éphémère. Et il y avait les moments d’agacement, de colère mais jamais de haine. Dans leurs pires souvenirs, Alba n’avait jamais réussi à haïr cet homme. Pourtant, elle aurait bien voulu pensant régulièrement que ça aurait été plus simple. Ces derniers mois avaient été rudes, emprisonnant le cœur d’Alba dans une étuve insoutenable. Les erreurs commises étaient bien trop conséquentes pour espérer une quelconque réconciliation. Alors, ils se parlaient comme avant, s’arrêtant à des banalités. Elle crevait d’amour pour lui, mais finalement, il était peut-être temps d’accepter l’inévitable. Il ne lui pardonnerait pas, et elle n'arrivait pas à accepter la totalité de la faute dans cette histoire. Alba s’était sentie si seule, abandonnée une fois encore. Jon avait été son salut, celui qui faisait tenir la maman louve la tête hors de l’eau. Il était à présent son seul monde, sa seule source de joie et personne, pas même Léo ne pouvait lui enlever cela. Trop protectrice, elle le savait, elle ne pouvait contenir sa peur irrationnelle. Mais ce soir, ce n’était pas cette peur qui parlait, mais une surprise de voir son ex dans cette salle. Elle lui faisait confiance vis-à-vis de Jonah, remarquant les efforts qu’il faisait. Il n’avait aucun compte à lui rendre et s’il voulait boire ce verre, il en avait le droit. Jon était sûrement chez sa grand-mère, profitant de l’amour de cette dernière et se goinfrant de friandises. Elle était juste surprise, psychologiquement pas prête pour l’affronter et survivre à cette présence. Ils étaient toujours sur la défensive l’un envers l’autre, s’en était usant à force. Un pas en avant pour revenir à dix pas en arrière. Elle se revoyait quelques années auparavant, à son retour à Bowen, quand chacun s’agaçait de l’autre. La photographe ne s’attendait pas à tant d’animosité, une rancœur encore toute fraiche. Elle soupirait. Ils n’arrivaient même plus à comprendre l’autre d’un seul regard, et ça l’attristait profondément. Ce soir, il n’y aurait pas de jeu, pas de duel de parole. Ce soir, elle laissait tomber, dépassant son ex pour commander à boire. Finalement, Alba allait peut-être écourter sa soirée. Au retour, elle s’arrêtait devant le photographe tendant un verre de rhum, un petit clin d’œil au tout premier verre qu’ils avaient prit en commun. Peut-être ne s’en souvenait-il pas. Un verre de trêve, une marque de confiance ou juste un geste désespéré. « Tiens ! Profite de ta soirée. » Disait-elle avant de rejoindre deux amies sur la piste de danse. La photographe avait perdu toute envie de danser, perdant son regard dans le vide tandis qu’elle laissait le rhum couler le long de son œsophage.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 155
MESSAGE : 9804
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyMer 12 Avr 2023 - 17:24


Le véritable problème de cette relation c’était eux, pas ensemble, mais séparément. Alba et Léo vivaient tout bien trop intensément, leur histoire d’amour, les expériences de la vie, le bonheur et les échecs, tout était décuplé, pour ces deux personnes qui ne savaient pas se mesurer. Et ensemble, c’était encore multiplié, surtout les sentiments. Un jour peut-être apprendraient-ils que prendre son temps, pour s’apprendre mais aussi pour analyser, ne pas se précipiter, pour juger ou pour aimer, ça pourrait être une bonne chose. Il ne servait à rien de brûler les étapes, mais à part à se brûler les ailes. Et dans leurs cas, il n’y avait quasiment plus de plumes à sauver, à force. S’il n’y avait pas eu Jonah, jamais ils ne se seraient donnés de seconde chance, ni encore moins celles d’après, s’il n’y avait pas eu ce petit garçon pour envoyer valser toutes leurs convictions et leurs principes, pour les forcer à mettre leur amour propre de côté, ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Alban n’aurait même sûrement jamais foulé le sol de Bowen. Jamais Léo n’aurait réalisé que cette femme-là, s’il avait parfois envie de la haïr, était probablement la femme de sa vie. Peut-être que ce serait Jonah, finalement, qui allait leur apprendre la patience et la douceur, envers l’autre, envers eux-mêmes également, parce qu’ils étaient durs avec leur personne, Léo surtout. Il se jugeait tout seul comme incapable d’aimer, incapable d’être constant, comme un homme peu fiable et déloyal. Alors qu’il n’était éventuellement pas un si mauvais homme que ça, si seulement il apprenait à faire les bons choix, ceux de la raison et du cœur, plutôt que ceux de la précipitation. C’était un véritable travail sur lui qu’il faisait depuis quelques mois, il avait cherché à se soigner de l’alcool pour, en définitive, se rendre compte qu’il y avait beaucoup de choses d’autres à changer. Et il fallait reconnaître qu’il y avait du mieux, il n’avait fait qu’une partie du chemin, il restait encore beaucoup à faire, mais il était sur la bonne voie. Sauf que ce soir c’était comme s’il faisait dix pas en arrière, alors qu’il attaquait Alba de façon cinglante. Juste parce qu’avec cette femme-là, il n’arrivait pas à se raisonner. Heureusement, la blonde était plus maligne que lui et elle laissa couler, peut-être qu’elle n’avait pas pensé à mal, certainement que c’était Léo qui voyait le mal partout. Son silence fut presque comme une gifle pour le photographe, il détestait le fait qu’ils s’ignorent, c’était presque pire que tout. Néanmoins là aussi il se trompait, elle ne l’ignorait pas, simplement elle n’entrait pas dans son jeu malsain. Elle proposait même un autre jeu, alors qu’elle revenait déposer un verre de rhum face à son ex. Léo fronça les sourcils, son premier verre était encore devant lui, à peine entamé. Il lui lança un regard interrogateur, baissant un peu sa garde. Est-ce qu’elle le provoquait, le testait, ou bien était-ce un véritable drapeau blanc ? Il n’eut pas le temps de répondre, la blonde, évanescente, se dirigeait déjà sur la piste de danse. Il avala son premier verre, la sensation fut presque désagréable, pour un homme qui n’avait pas bu de cette façon depuis des semaines. Mais rapidement la chaleur du poison devint réconfortante, il avisa le second verre, fit danser le liquide face à lui en jetant quelques regards furtifs à la piste de danse. Puis il soupira, vida le deuxième verre et laissa le souvenir de leur première rencontre l’envahir. Non, il n’avait pas oublié et s'il n'agissait pas tout de suite, il serait trop tard pour le prouver. Alors, poussé par une force qu’il ne pensait plus avoir, Emerson se leva et fendit la foule pour la rejoindre, restant mutique, ça lui allait mieux que de balancer des vacheries, il se laissa entraîner par le rythme, danser comme si c’était un exutoire, danser parce que c’était la meilleure façon qu’ils avaient toujours eu de s’exprimer l’un envers l’autre.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
adm f
Alba Jensen
Alba Jensen
POINTS : 84
MESSAGE : 6363
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Maxine et Joséphine
CRÉDITS : @vesnaproduction (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyMer 12 Avr 2023 - 22:59

Ils n’avaient jamais vraiment appris à s’écouter Léo et Alba. Ils n’avaient jamais été en phase. L’amour il était là depuis le début, dès ce verre de rhum échangé dans ce rooftop à Bangkok. Ils n’écoutaient pas l’autre, ni l’amour qu’il avait ni la détresse. C’étaient des effrayés de l’amour. Il n’y avait pas un plus sage que l’autre. Juste un plus fatigué que l’autre de temps en temps. Alba souffrait en silence de cette distance avec Léo, se consumant de ne plus pouvoir le toucher. Le regarder était dur pour la photographe, ne ressentait plus cette petite étincelle dans les yeux de son ancien amant. Parfois, elle se réveillait en plein milieu de la nuit, frissonnant du manque de Léo. Les souvenirs de ses nuits volés lui revenaient, saisissant la photographe d’une profonde tristesse. Ils n’avaient pas été en phase, incapable d’exprimer leur sentiment à ce moment-là. Alba avait tout gâché par peur, se précipitant dans les bras de son ex amant. Ça lui brisait le cœur de penser que cette nuit là c’est quatre cœurs qu’elle avait brisé. Celui de Léo d’être trompé, celui de Concho d’être rejeté, celui de Jon de revoir ses parents se séparer et le sien. Tout avait dégénéré avec Léo, et sa tendance à oublier dans l’alcool ses malheurs avaient prit trop d’ampleur. En plus d’être celle qui l’avait trompé, elle lui avait enlevé son fils pour quelques semaines. Ce n’était pas par pur méchanceté de la part d’Alba. Quand il s’agissait de Jon, Léo était relégué à la deuxième place. Il portait ce verre aux lèvres, un signe presque angoissant pour Alba. Mais elle lui faisait confiance. C’était ce qu’il avait le plus manqué dans cette relation, cette confiance aveugle, celle qui permet de sauter dans la vide et être réceptionné par des bras doux. Alba avait un problème, ce qui l’empêchait de réellement s’investir avec Léo. Elle avait peur. Peur de cet abandon, et sa confiance en elle n’avait jamais été à cent pour cent. Il y avait toujours cette petite voix agaçante qui lui répétait qu’elle n’était pas suffisante pour une mère, pourquoi le serait-elle pour lui ? Elle avait peur pour tout avec Léo. Peur qu’il en aime une autre plus fort qu’elle, peur qu’il disparaisse encore une fois. Peur qu’il meurt. Tout ces sentiments, elle les avait vécu, et sa plus grande peur était de comment survivre s’il n’était plus là ?
Elle soupirait. Ils avaient franchi peut-être une limite infranchissable. Léo était proche physiquement mais tellement éloigné. Cet agacement et ces mots firent un petit pincement au cœur. Alba était las de se battre toujours contre lui. Il n’y avait peut-être plus d’espoir, et Alba arrêtait de se battre. Elle se faufilait dans la foule, perdue dans des pensées lointaines. La musique résonnait mais la photographe n’entendait que le battement de son cœur. Son nez picotait et elle retint ses larmes, trop d’eau salé avait coulé sur ses joues pour toute une vie. Elle lui offrit un verre de réconciliation, de confiance, pour lui faire comprendre que cette histoire d’alcool était derrière elle. Puis sans un mot elle retournait sur la piste la mort dans l’âme. Elle vidait son verre de rhum, en se dandinant légèrement sur la piste de danse. Les gens autour d’elle, riaient et dansaient. Alba, elle se laissait entraîner par les basses de la musique. Il s’approchait d’elle, commençant par quelques pas de danse, avant de se laisser lui-même entraîner par la musique. Ils avaient commencé ainsi, par une danse et un verre de rhum. Est-ce que c’était la fin ? Boucler la boucle de cette belle histoire tortueuse ? Elle se prêtait au jeu Alba, commençant à ressentir un peu plus la musique, balançant les bras en l’air. La foule se compactait rapprochant les deux amants l’un de l’autre jusqu’à ce qu’ils se touchent. Son regard percutait celui de Léo. Elle l’aimait. Elle l’aimait encore trop, et ce contact physique lui fit autant de bien que de mal. Oui ils avaient dansé pendant quelques minutes ensemble, et après ? Alba ne voulait plus de faux espoir. Baissant son regard, elle coupait ce moment pour s’éloigner de lui.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 155
MESSAGE : 9804
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyJeu 13 Avr 2023 - 2:02


L’écoute et la confiance, c’était la base de toute relation, le socle, les fondations, tout ce qui manquait, effectivement, à Alba et Léo. Pourtant lorsqu’ils avaient passé cette année en Tahilande ensemble, alors qu’ils ne cherchaient pas à être un couple, ils ne trichaient pas, ils ne se promettaient rien, ils étaient libres de partir puisque rien n’était officiel. C’est paradoxalement la période où ils avaient été le plus à l’écoute de l’autre, le plus en confiance l’un envers l’autre. Parce que tout était si limpide, si évident, ils étaient bien, ils avaient envie de la présence de l’autre. Il y avait eu quelques petits accidents de parcours, un peu de jalousie, quelques fois, de la part de Léo, quelques moments de flottements où ils avaient cru que leurs chemins allaient se séparer, mais à cette époque là ils n’avaient pas peur, il n’y avait pas d’ombre qui planait sur eux. Les fois suivantes, rien n’avait été plus jamais été aussi simple ni aussi clair. Il y avait toujours cette épée de Damoclès au-dessus de leur tête et à chaque fois elle était tombée avec fracas. Il était possible qu’il faille qu’ils arrêtent de s’obstiner, autant à essayer de faire fonctionner leur couple dysfonctionnel, autant à se déchirer, dans les deux cas ils étaient mauvais. Pourquoi détester cette personne qu’on avait dans la peau ? Pourquoi s’acharner alors que ça ne fonctionnait pas ? Léo n’avait pas la force de se battre, ni pour elle ni contre elle et même la véhémence de son attaque sonnait faux. Il était venu pour se vider la tête, pour renouer avec d’anciennes amitiés et il se retrouva face à son ex qui regardait son verre avec un œil inquiet mais qui lui en offrait un autre comme preuve de confiance, c’était parfaitement illogique mais il ne chercha pas à trouver de sens à tout ça, peut-être n’y en avait-il pas, sûrement qu’il devait arrêter de tout analyser quand il s’agissait d’elle, de chercher les pièges là où il n’y en avait pas. Ils étaient ici, ce soir, dans le même but, celui de s’amuser, alors qu’ils s’amusent. Et si la trouver belle sur la piste de danse lui donnait envie de la rejoindre, alors il le fit. Durant quelques minutes suspendues ils se laissèrent entraîner par le rythme, par ces corps qui les frôlaient et les forçaient à se rapprocher. Durant un instant la sensation de la peau d’Alba contre la sienne lui fit tellement de bien qu’il décrochât son regard de celui de la blonde et ferma les yeux. Et la seconde d’après elle avait disparu. Il la chercha, perdu, avait-il rêvé cette rencontre ? Qu’est ce qui lui avait pris de croire qu’ils pouvaient faire comme si c’était la première fois, comme si toutes ces années n’avaient pas compté et ne les avaient pas marqués au fer rouge. Il se retrouva démuni, dans cette foule qui le frôlait, le dérangeait à présent, une fille tenta un rapprochement, il s’échappa rapidement, il avait besoin d’air. Il regagna le bar et alors que sa première envie fut celle d’un verre, il s’adressa au barman qu’il connaissait depuis toujours et lui demanda s’il cachait toujours un paquet de cigarettes sous le comptoir, l’autre, amusé, lui lança le paquet avec un briquet et Léo sortit dehors où il respira enfin à pleins poumons pour mieux les polluer par la suite. Il allait se griller une clope et puis rentrer, il n’aurait jamais dû venir ce soir.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
adm f
Alba Jensen
Alba Jensen
POINTS : 84
MESSAGE : 6363
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Maxine et Joséphine
CRÉDITS : @vesnaproduction (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyMer 19 Avr 2023 - 23:11

Le temps d’une danse, les souvenirs défilaient de leur histoire. Il y avait eu tellement de déchirement entre les deux, un amour sincère mais douloureux. Depuis la Thaïlande, ils n’avaient presque pas eu de répit, se battant contre leur démon, leur haine et leur amour. Il y avait un chemin semé d’embûche pour laisser apparaitre une fin heureuse, sauf qu’elle ne voyait jamais la fin Alba. Peut-être n’y avait-il simplement pas de fin heureuse pour elle et Léo. Ces dernières semaines, elle avait réfléchi la photographe, se demandant s’ils n’avaient pas scellé leur sort à Bangkok. Le départ précipité de Léo restait amèrement dans l’esprit d’Alba, même s’il s’était expliqué et excusé. C’était à elle de faire le travail, de pardonner sincèrement d’accepter ou non la guérison de cette blessure. Il était là le fond du problème, ce n’était pas la non-confiance en Léo qui avait semé le trouble de cet épisode doux. Alba ne se faisait pas confiance en elle, incapable d’accepter la souffrance et de s’en saisir pour ressortir plus forte. Elle avait tout gâché, incapable d’accepter d’être heureuse. Le sentir près d’elle ravivait la flamme qui ne s’éteignait jamais, Léo elle l’avait dans la peau. Jamais elle ne pourra aimer comme elle l’aimait lui. Peut-être qu’elle pourrait trouver quelqu’un qui soit doux, tendre, et pour lequel elle aurait beaucoup d’affection. Mais jamais personne ne pourrait la faire frémir comme Léo savait le faire. Ils se frôlaient à peine et pourtant son corps était parsemé de frisson. Il était le seul qui était capable de la faire passer des rires aux larmes. Le seul qui était capable en un regard à l’apaiser. Il était sa maison et son refuge, la famille qu’elle s’était construite. Et elle avait tout gâché à cause de cette confiance en elle qu’elle ne maîtrisait pas. Ils avaient fait tous les deux des erreurs, blessantes et impardonnables l’un envers l’autre. Est-ce qu’il restait quelque chose à sauver ? Est-ce qu’il restait encore assez de force pour qu’ils puissent un jour cesser de se torturer. Alba ne voyait pas de fin heureuse avec Léo, mais elle ne voyait quand même pas une haine sans nom. Il y avait Jon pour les empêcher de faire cette ultime erreur. Ce petit garçon vivait au milieu d’un désordre de sentiment, alors qu’Alba avait tout fait pour qu’il ne subisse aucun sentiment qu’elle avait pu ressentir enfant. La foule autour d’elle la faisait s’avancer dangereusement de son ex amant. Ils n’avaient pas été aussi proche depuis ce fameux matin où elle l’avait cru mort. Doucement, elle touchait du bout des doigts ceux de Léo, espérant retrouver un peu de cette chaleur telle une droguée. Puis elle s’enfuyait se rendant compte de la difficulté qu’elle avait de retenir ses larmes. Elle filait retrouver ses amis, leur indiquant qu’elle quittait la soirée. Alba avait besoin de se retrouver seule, de réfléchir non plus à Léo, mais à elle. De cette soirée, elle ne garderait que les prémices d’une danse, d’un arrière goût de souvenirs douloureux. Elle ne pensait pas le revoir, pourtant il se trouvait là, dehors à fumer une cigarette. « Oh ! » Fit-elle tout simplement, alors qu’elle croisait le regard du brun. « Je peux ? » Demandait-elle en lui montrant le paquet qu’il tenait. Ils avaient pris l’habitude de fumer ensemble, aux fenêtres de leurs chambres thaïlandaises.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 155
MESSAGE : 9804
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyVen 21 Avr 2023 - 15:28


Il y avait des souvenirs plus amers que les autres, des barrières qu'il avait laissé tomber alors que jamais il ne l'avait fait auparavant, alors que tout était déjà perdu. Il en aura fait des efforts Léo, forcé sa nature et bouleversé ses principes pour cette histoire. Pour en fin de compte tout perdre à la fin. Il lui en avait voulu à Alba, il avait cru qu'elle s'était jouée de lui, qu'elle avait enfin eu cette vengeance qu'elle méritait peut-être, après tout ce qu'il lui avait fait. A présent ils étaient quitte, pour ce que ça valait. Le photographe en avait parlé longuement avec son psy, de cette relation bancale, puisque c'était ce qui avait amené à ce qu'il boive, trop. Et que ça devienne incontrôlable. En vérité ce n'était pas là première fois que Léo perdait pieds, quand ça n'allait pas dans sa vie il avait tendance à se tourner vers la facilité, vers ce qui masquait la douleur pour la faire taire, la refouler au plus profond de lui, mais pas la soigner. C'était déjà le cas à Bangkok, où les mélanges d'alcool et de drogues lui avaient fait minimiser la mort, oublier le deuil, pourtant primordial pour se reconstruire. Et puis il y avait eu Alba, sa drogue ultime son addiction, une année à s'enivrer de son parfum, du plaisir et se laisser porter comme si le reste n'était pas réel, comme si rien ne comptait mis à part la douceur de sa peau et la fraîcheur de son rire. Le retour de bâton avait été d’autant plus violent lorsque les souvenirs et la culpabilité s’étaient invités dans ses nuits pour les transformer en cauchemars et faire peu à peu monter cette angoisse sourde, violente, qui avait fini par le rendre fou et lui faire tout quitter, lâchement, brutalement. Si la blonde lui en avait voulu et avait été traumatisée par cet abandon, son amant n’en avait pas mené large non plus et il lui avait fallu du temps pour se faire au manque et refouler le goût de ses lèvres. Refouler, mais pas oublier. Elle restait toujours là, comme un mal incurable, pas mortel, bien malheureusement et dont le seul remède était de retrouver ses bras, parce qu’il s’y sentait bien, parce qu’ensemble ils parlaient le même langage. Ne disait-on pas : soigner le mal par le mal ? Quand il était au plus bas, au commencement de ses séances avec son psy, Léo voyait tout en noir, il en voulait à Alba, il s’en voulait encore plus à lui-même. Il voulait tout quitter, tout changer. Depuis il s’était apaisé, il avait compris qu’il n’y avait pas eu que du négatif dans cette relation, qu’il avait avancé et que peut-être, la clé de leurs échec était dans le manque de communication, dans cette peur, viscérale, que tout vol encore en éclat, la peur d’eux-mêmes, plus que de l’autre. Evidemment il n’avait pas toutes les réponses et il était fort probable qu’ils doivent arrêter de retomber dans leurs travers, mais comme ils allaient être amené à se côtoyer, pour Jonah, alors peut-être devaient ils apprendre à se parler, à se dire les choses, à pardonner les erreurs pour construire une relation plus saine. Léo le savait, mais le mettre en pratique c’était tout autre chose, la preuve, ce soir. Il allait terminer sa cigarette, rendre le paquet au barman et quitter la soirée, à quoi bon se forcer, il n’avait pas envie d’être là. Il sentit pourtant une présence derrière lui et en se retournant il croisa le regard d’Alba, elle était autant surprise que lui de se retrouver face à face. Il soupira, s’attendant à ce qu’elle le fui encore, de toute façon quand ce n’était pas l’un, c’était l’autre. Mais contre toute attente elle lui demanda une clope, il fronça les sourcils, il ne l’avait pas vu fumer depuis des années, persuadé qu’elle avait définitivement arrêté quand elle attendait Jonah. Il écrasa la sienne dans le cendrier, hésita une seconde avant de lui en tendre une et de s’en rallumer une autre. Ensuite il s’approcha pour allumer celle de son ex, comme à la grande époque. Pour enfin reprendre une distance raisonnable. J’vais pas tarder à partir. Je crois que j’arrive plus m’amuser dans ce genre de soirée. Il ne savait pas bien pourquoi il lui disait ça, peut-être pour tenter une amorce de discussion, sans vraiment savoir comment lui parler.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
adm f
Alba Jensen
Alba Jensen
POINTS : 84
MESSAGE : 6363
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Maxine et Joséphine
CRÉDITS : @vesnaproduction (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyJeu 27 Avr 2023 - 19:34

Elle y avait cru pendant plusieurs semaines à cette fin heureuse. Ils avaient presque retrouvé leur complicité d’antan, où tout était simple, juste eux d’eux face au reste du monde. Il était frustrant pour Alba de supporter cette distance, alors qu’elle savait que le toucher de Léo sur son corps lui faisait ressentir des centaines de sensation. Cet homme, elle l’avait dans sa peau. Et pourtant, elle avait tout gâché à cause de cette peur. Pourquoi resterait-il avec elle, alors que par deux fois il avait fini par partir. Léo à lui seul était dans les plus beaux souvenirs d’Alba mais aussi ses pires. Cette sensation du lit vide à ses côtés, hantait encore parfois la blonde. Elle lui avait pardonné, de Bangkok, de la grossesse, des dernières années. Le problème ne venait plus de Léo mais d’elle-même. C’était elle qui n’arrivait pas à surpasser les blessures causées. Ses derniers mois, elle s’était pas mal réfugiée chez ses parents, se nourrissant de tous leur conseil, et de l’amour qu’ils lui donnaient. Steen avait finit par apprécier le photographe, se rendant compte que sa fille l’aimait profondément. Ce n’était pas juste de la passion, il y avait beaucoup plus. Elle avait cet amour désintéressé, un mélange de passion et d’habitude rassurante. Il était tout un monde Léo, son monde à elle. Elle aurait finit par l’oublier s’il n’y avait eu Jonah. Il serait alors devenu un souvenirs tendre d’une période de sa vie. Après toutes les rancœurs et les peines qu’ils avaient pu se faire subir, elle gardait un profond attachement pour la Thaïlande, parce que là bas, elle avait découvert ce qu’était l’amour. Steen lui avait fait la morale, gentiment, mais il lui avait fait comprendre qu’elle l’avait blessé Léo. Evidemment, elle n’avait pas besoin de lui pour le comprendre, mais les mots de son père l’avait marqué. Il ne s’agissait plus de jalousie mal placée, Léo avait vraiment souffert de cette trahison. Et Alba, elle s’en voulait d’avoir gâché cette histoire, mais aussi d’avoir fait du mal à cette personne. Finalement, n’était-ce pas ça l’amour ? Les derniers mois, elle l’avait pu dépérir et être cet homme qu’elle ne reconnaissait pas forcément. Combien de fois avait-elle voulu le prendre dans ses bras, le rassurer, lui apporter du soutien. Sauf qu’elle n’avait pas le droit de le faire, parce que Léo était comme ça à cause d’elle. Cette danse improvisée, elle lui fit du bien. Cette proximité était salvatrice, pouvant respirer le parfum de l’homme. Pourtant, elle s’en éloignait, ressentant cette douleur dans sa poitrine. Il ne lui pardonnerait probablement jamais, et elle savait que ça lui ferait mal de vivre près de lui sans pouvoir être dans ses bras, sans plus ressentir ses baisers fougueux et sa tendresse surprenante. Alors, elle le laissait là sur la piste de danse, avant de passer aux toilettes et finalement quitter cette soirée. Il y avait trop de bruit, trop de monde et trop de lui. A sa grande surprise, elle le retrouvait dehors, celui qu’elle voulait fuir. Il aurait été facile de partir en lui lançant qu’un regard, ils savaient très bien le faire. Mais peut-être qu’elle était là, cette infime chance pour non pas qu’elle lui fasse une grande déclaration d’amour, pour que simplement ils se reparlent. Tout simplement. Ils ne deviendront pas amis, peut-être juste parents de Jon, c’était déjà une grande mission. Elle prit cette cigarette et s’approchait de lui pour l’allumer. Elle riait légèrement à sa remarque. « Le fêtard Emerson serait-il devenu trop vieux pour ce genre de soirée ? » Elle prit une taffe de sa cigarette, ressentant la fumée descendre le long de sa gorge. Puis elle toussait, oubliant ce que ça faisait de fumer. « J’avais oublié le sensation de chaud. » Commentait-elle avant de retousser.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 155
MESSAGE : 9804
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyVen 28 Avr 2023 - 16:08


Dans d’autres circonstances il aurait pu s’amuser, il le savait. Elle n’était pas si loin que ça, l’époque où Léo faisait la fête jusqu’au levé du jour, passait son temps à jongler entre les conversations légères et la piste de danse. Seulement ce soir ce n’était pas le bon soir, il aurait dû rester chez lui, profiter de son fils pour leur dernière soirée ensemble plutôt que de saisir l’occasion que sa mère lui avait offert. C’était encore trop tôt pour qu’il arrive à croiser Alba et se sente indifférent, pour qu’il ne ressente aucune colère, aucune attirance non plus. Est-ce que ça arrivera seulement un jour ? C’était bien là tout le problème, la colère s’apaiserait, sûrement, mais l’attirance, elle était tenace, la blonde c’était sa faiblesse. C’était plus que physique à ce stade, tout en elle l’attirait, plus que le sexe, c’était son rire qui le transportait, la douceur désarmante de son regard lorsqu’elle observait leur fils, sa franchise à toute épreuve, ses failles qui la rendaient vulnérable et sa force incroyable dont elle-même n’avait pas conscience. Il l’aimait, c’était stupide d’aimer à ce point une femme qu’il avait détruit pierre par pierre et qui avait réussi à le briser également. Il l’aimait mal mais démesurément. Et aucune séance de psychanalyse ne pourrait le soigner de cet amour. Le temps peut-être, la distance également, seulement cette dernière était difficile à prendre, à présent qu’elle l’avait rejoint à Bowen. Alors comment faire quand le destin la mettait sur sa route, même à chaque fois qu’il cherchait à l’éviter ? Il l’observait du coin de l’œil, sans jamais la regarder franchement, se tenait à une distance raisonnable, après avoir allumé sa cigarette. Sa question lui arracha un sourire en coin, avec la jeune Gray, Alba était la deuxième personne à supposer qu’il était vieux en peu de temps, il devrait peut-être s’y faire, il n’était décidément plus un jeune premier. On est loin de la belle époque ouais. Qu’il approuvait du bout des lèvres, il ne se voyait pas vieillir, il avait horreur de cette idée, parfois il avait encore l’impression d’avoir vingt ans et d’autres, comme ce soir, quand la lassitude prenait le relais, il lui semblait que le poids des années lui rajoutait vingt ans de plus au compteur. T’allais partir ? J’avais l’impression que tu t’amusais pourtant. Il la revoyait encore onduler sur la piste, habitée par la musique, sensuelle, belle. Elle perdait un peu en dignité lorsqu’elle s’étrangla avec sa première taffe, Léo ne s’était donc pas trompé, elle n’avait pas fumé depuis un moment. C’est de la saloperie, tu sais. T’es pas obligée de t’y remettre pour avoir une excuse, tu peux juste venir me parler. Il acceptait finalement de poser sur elle un regard empreint de douceur. Et d’un soupçon d’espièglerie. Fut un temps où c’était si naturel pour eux de se parler, une époque où ils n’avaient même pas besoin de le faire pour se sentir bien l’un avec l’autre, leur présence suffisait. Depuis combien de temps n’était-ce pas arrivé ? Même dans leur dernière tentative de relation ils avaient passé le temps à se raccrocher à toutes les branches possibles, à se sauter dessus parce que le langage du corps était le seul qui les mettait réellement d’accord. Ils s’étaient donné une chance, mais ils avaient tout fait de travers, jusqu’au point de non-retour. Emerson ignoraient s’ils auraient une dernière chance, s’il en avait même encore envie, mais il n’était pas contre essayer de renouer le dialogue, un dialogue sain et franc.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
adm f
Alba Jensen
Alba Jensen
POINTS : 84
MESSAGE : 6363
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Maxine et Joséphine
CRÉDITS : @vesnaproduction (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptySam 29 Avr 2023 - 19:24

Parfois Alba se demandait quels événements de sa vie avaient fait qu’elle change de comportement ? A vingt ans, Alba était cette jeune femme vigoureuse qui pouvait danser jusqu’à sept heures du matin, et partir sur une journée de photo. Le monde du travail ne l’avait pas assagi puisqu’elle partait voyager, s’amusait à rencontrer des gens à n’importe quelle occasion. Léo avait été un premier bouleversement. Pendant un an, il avait canalisé la jeune femme dans un seul pays, dans seulement ses bras et son amour. Puis il y avait Jon et sa vie fut transformée à jamais. Pendant plusieurs années, elle avait fait passé ce petit ange en premier, s’oubliant parfois. Mère célibataire à Brisbane, les seuls moments à elle étaient quand Léo venait chercher leur fils pour une semaine. A chaque fois, il lui fallait quelques jours pour se faire à l’absence de Jon et pour ensuite profiter des ses soirées célibataires. Alba avait toujours ce besoin d’être entourée, et sentir qu’elle était désirée et que sa vie sociale allait bien. Ce n’était pas difficile, entourée de ses amis d’enfance ou de ses amants de plusieurs nuits. Son grand retour à Bowen n’avait rien changé à ces besoins, trouvant un nouveau cercle et des nouvelles amitiés fortes. Mais la blonde, ressentait moins le besoin de sortir jusqu’à six heures, préférant les soirées dansantes et rentrer pas trop tard. Elle tenait moins bien les lendemains de soirée, puis elle préférait les journées pleines à la plage ou chez elle avec son fils. En retrouvant Léo à l’extérieur, le calme était étrange, le son atténuer, elle pouvait s’entendre. Il allait partir Léo, ne se sentant plus à sa place. Il prétendait ne plus s’amuser, mais Alba se demandait si ce n’était pas à cause de sa présence. La belle époque, quand ils sortaient presque tous les soirs. « Oui ça fait plus de huit ans. » Disait-elle presque nostalgique. Elle prit une cigarette à Léo, voulant retrouver cette douce sensation de la nicotine, gardant une distance avec le photographe. « Je m’amusais oui, mais je veux profiter de demain. » Et dormir un peu puisqu’elle n’avait pas Jon. Alba n’avait pas fumé depuis plusieurs années, oubliant que la douceur n’était plus au rendez-vous. Elle savait également qu’après deux bouffées, elle apprécierait plus le goût. Elle toussait, pendant quelques secondes, sentant la chaleur sur ses poumons. Finalement, ce n’était pas si mal que le gouvernement est une politique si rude, jamais elle ne voulait voir Jon avec ça dans sa bouche. Elle fut néanmoins surprise par le commentaire de Léo, riant légèrement. « J’en avais envie c’est tout ! Même si c’était une mauvaise idée. » Ils avaient dû mal à se parler, mais Alba n'en n’était pas au point de chercher des excuses. Elle réessayait et la bouffée suivant était plus supportable. « Tu vois, ça va mieux. » Elle se posait sur un petit poteau en face d’Emerson, le regardant dans les yeux. « J’aimerais ne pas à avoir d’excuse pour te parler, tu sais. » Elle souriait timidement. Même si leur relation n’était pas facile, il restait une personne important, le père de son fils et l’homme qu’elle avait le plus aimé.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 155
MESSAGE : 9804
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyJeu 4 Mai 2023 - 19:18


Huit ans pour Alba, huit années plus tôt ils passaient la plus belle époque de leur vie, loin de Bowen ou de Brisbane, loin de leurs repères et de leurs habitudes, ils se découvraient, ils découvraient la liberté. Non pas qu’ils n’aient pas été libres avant, mais celle-là était différente, elle les avait galvanisé. C’était celle de se lever le matin, ou au milieu de l’après-midi, sans aucune obligation, avec la possibilité de rester au lit et user les forces de l’autres si l’envie était là, celle de danser jusqu’à pas d’heure, avec la tête qui tourne et les yeux qui brillent. Celle d’une vie sans attache, même pas celles de l’amour. La liberté d’être qui ils voulaient, ou simplement eux-mêmes, de la plus pure et simple des façons. C’était si bon, trop bon pour pouvoir durer. Le retour à la réalité avait été brutal et douloureux, pour chacun d’entre eux. Mais tellement bien plus pour Alba, parce qu’en plus d’avoir été quittée lâchement parce lui qu’elle aimait, elle avait découvert qu’il lui avait laissé un petit souvenir, de ceux qui changeaient une vie, qui vous mettaient les pieds sur terre une bonne fois pour toute. Alba avait définitivement perdu sa légèreté et sa liberté à cause de Léo. Tandis que lui avait continué à profiter. Il n’avait jamais vraiment arrêté en vérité, le fait qu’Alba lui apprenne qu’elle portait son enfant n’avait rien changé, ça l’avait peut-être même tenté à pousser le vice un peu plus loin. A chaque rupture sentimentale il avait repris la fête, pour oublier, pour se vider la tête, pour passer à autre chose. Celle avec Blanche l’avait ébranlé, parce qu’il s’était persuadé qu’il devait s’assagir à ses côtés, qu’il était temps de devenir adulte, de construire quelque chose, pour finalement tout foutre en l’air, c’était peut-être là, que Léo avait perdu le goût de la fête. Il avait compris qu’il ne pourrait pas tout avoir, la fille posée qui voulait une belle histoire toute tendre et en même temps celle qui l’avait toujours rendu fou. Il avait compris qu’il devait mûrir et arrêter de se comporter en égoïste, le monde ne tournait pas autour de son petit nombril et il détruisait les autres avec son comportement. Ce soir il aurait voulu retrouver cette illusion que tout pouvait être facile, mais maintenant qu’il savait, ça sonnait faux. Alba justifiait son départ précipité par l’envie de profiter le lendemain, il la fixa quelques secondes, persuadé que si elle ne l’avait pas croisé, elle n’aurait pas eu le même discours. Mais il ne releva pas, ça ne servait à rien d’insister. Il rit un peu plus détendu, en la voyant s’étouffer avec la fumée. C’est toujours une mauvaise idée, c’est pour ça que je n’en achète plus. Pourtant il trouvait toujours un moyen d’en taxer à quelqu’un, ce n’était pas tellement mieux. Il tira sur sa clope, le plus naturellement du monde, avec cet air nonchalant d'éternel adolescent, juste le regard un peu plus grave qu'avant, alors qu’Alba tentait elle aussi de rendre la conversation agréable. S’adossant contre le mur, il regardait la fumée s’échapper dans le ciel, avant de se tourner vers Alba. Comment tu vas ? Il avait l’air réellement concerné, c’était un début timide, mais ça avait le mérite d’exister.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
adm f
Alba Jensen
Alba Jensen
POINTS : 84
MESSAGE : 6363
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Maxine et Joséphine
CRÉDITS : @vesnaproduction (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyLun 12 Juin 2023 - 23:05

Léo c’était sa plus grande histoire d’amour. Il y en avait eu pourtant des femmes et des hommes qui avaient croisé le chemin de la photographe. Personne n’avait pourtant réussi à assommer son cœur comme le faisait le père son enfant. Avec Léo, il n’y avait pas de moment de répit, c’était les montagnes russes continuellement. Ils ne se disputaient pas tous les jours, mais cette alchimie sexuelles, cette passion commune rendait cette relation si unique. Un rien agaçait la blonde, un regard pour une autre femme, un soupir mal placé. Tout ce qu’elle avait toujours voulu, c’était qu’il l’aime en retour. Et quand ce fut le cas, elle a tout foiré, allant jusqu’à commettre l’irréparable. Léo avait beau l’aimer, ce n’était pas suffisant pour elle, peut-être parce que dans le fond elle n’arrivait pas à s’aimer ou à comprendre qu’une personne puisse éprouver ce genre de sentiment à son égard. Elle avait connu l’amour pourtant, ses pères l’avaient aimé profondément, ses oncles et ses tantes. Il y avait pourtant ce trou dans son âme qui n’était pas complété, et qui ne le serait jamais. Alba devait embraser son passé, accepter toutes les lignes de son histoire, même celle dont elle n’avait pas pu décider. Aujourd’hui, elle pleurait certaine nuit, se rendant compte que ce que lui avait donné Léo ces derniers mois avaient été suffisant. Ça lui manquait, les nuits chaudes où il se faufilait dans ces draps alors qu’à moitié endormie elle se faisait réveiller par le doux grincement de la porte. Ça lui manquait de le voir fuir aux aurores. Dans cette boîte de nuit, les choses avaient plutôt mal commencé, trouvant un Léo sur la défensive. Il avait eu une phase compliquée, mêlant soirées et alcools créant une atmosphère d’insécurité pour Jon qui avait cru son père mort. Elle avait eu si peur Alba l’exprimant par une colère noire, refusant qu’il garde Léo tant qu’il n’allait pas mieux. Tout était de sa faute, elle le savait, mais Jon était la personne qui comptait le plus pour elle. Finalement, il y avait eu cette danse et cette proximité avec cet homme qui la rendit triste. Tout ce qu’elle voulait c’était de se cacher dans ses bras et respirer son odeur. Il fallait qu’elle prenne l’air et malheureusement, elle se retrouva face à son Némésis. Ils avaient beaucoup fumé ensemble, sur les terrasses des différents hôtels. Alba avait arrêté et cette bouffée ne lui fit aucun bien. « Tu n’en n’achètes plus, mais tu fumes toujours. » Disait-elle en riant, pas très convaincu de son argumentaire. Elle écrasait le mégot à moitié consommé, alors qu’elle se posait devant Léo. Il y a bien longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés ainsi. Ils avaient tout à recommencer. Elle n’y croyait pas trop Alba, persuadée qu’elle était allée trop loin. Que l’amour parfois ne suffisait pas. A sa question, Alba hochait des épaules. Elle n’allait pas bien et elle n’allait pas mal. « Tout dépend des jours. » Répondait-elle naturellement. « Et toi ? » Il y avait eu beaucoup de douleur ces derniers mois. En plus de perdre Léo, l’avortement avait certes été un choix logique mais pas le plus facile. Alba, elle adorait être maman. Sa relation avec Jon était privilégiée, ils avaient une belle complicité et elle se serait bien vu avec un nouveau né. Mais pas celui-ci. Il lui arrivait, de temps en temps, de se réveiller en panique s’imaginant enceinte. Elle se recouchait les larmes aux yeux ignorant si elle était triste à cause de l’avortement, de sa rupture ou du fait que ce choix avait été un des plus durs de sa vie. Son regard croisait celui de son amant de toujours, ils avaient chacun un regard triste et fatigué de cette situation. « Tu me manques. » Avouait-elle, avant d’hocher une nouvelle fois les épaules. Il y aurait tellement de choses qu’elle aurait voulu lui dire, ravalant ces mots pour ne pas l’éloigner encore plus que ce qu’il était déjà.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 155
MESSAGE : 9804
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen EmptyMar 13 Juin 2023 - 17:13


Elle lui manquait, tous les jours. Pas une journée ne passait sans que Léo y pense. C’était les petites choses, les détails, un petit message, un geste tendre, quelque chose qui lui faisait penser à elle, une femme qui portait son parfum dans la rue mais qui n’avait rien d’elle. Elle lui manquait alors qu’elle était là, si prêt, qu’il aurait pu tout tenter pour la revoir, essayer encore, pardonner. Il savait qu’elle l’aimait, il savait qu’il lui manquait aussi, c’était peut-être ça le plus terrible, savoir qu’ils étaient tous les deux malheureux de cette situation. Seulement après toutes ces années à s’aimer si mal, à se déchirer se détruire, recoller les morceaux, retrouver la passion, tout rebriser à nouveau, repeat, … Léo avait fini par devenir raisonnable, peureux même. Lui qui était habituellement tout le contraire, surtout avec les femmes, il venait à avoir peur. La dernière fois c’était allé trop loin, beaucoup trop loin. Alors si tout lui manquait, si c’était parfois insupportable à vivre, il repensait à l’état dans lequel ils avaient fini l’un comme l’autre et ça le dissuadait de tenter quoi que ce soit. Ce soir lors de cette danse éphémère, ils s’étaient retrouvés, aucun d’eux ne pouvait nier les regards ni les sensations, cette attraction à laquelle ils ne savaient pas résister, ce soir il avait failli oublier qu’il ne voulait plus recommencer. Ce qu’il oubliait surtout, dans son plan qu’il croyait infaillible, c’est qu’Alba était sa plus grande faiblesse et qu’à force de la fuir ça ne faisait que renforcer le besoin qu’il avait d’elle. Cette attirance, cet amour, qui trouvaient toujours un moyen pour s’immiscer dans tous les pores de sa peau pour qu’elle devienne son obsession. Il sourit à sa réflexion. Tu me connais, je suis un vrai paradoxe. Il ne cherchait pas à la séduire ce soir, seulement elle était là, face à lui, c’était une occasion de nouer le dialogue, pour leur fils pour être capable de se croiser dans la rue et de se parler sans animosité. Il ne comptait pas faire de Jensen son amie, elle ne le serait jamais, mais être au moins cordial, c’était mieux que rien. Il hocha la tête, sa réponse était évasive, bien que sans faux semblants. Oh moi ça va, tu sais, ça va toujours. Il sourit, un sourire qui sonnait faux, maladroit, elle savait, oui, que c’était sa réponse habituelle, mais aussi que c’était un mensonge. Il tira sur sa clope avant d’ajouter. Je vais mieux, grâce à mon psy. Il secoua la tête. Jamais j’aurais cru dire ça un jour … mais c’est vrai. Je crois qu’il a trouvé un bon client avec moi. A force de tout refouler Léo avait accumulé tellement de non-dits, de choses qu’il gardait pour lui et pesait de plus en plus lourd, ce n’était pas juste Alba, c’était son enfance et sa relation dysfonctionnelle avec son père, c’était Anna et sa maladie, c’était son meilleur ami d’enfance qui était malade aussi, c’était le rejet de sa paternité et ses relations malsaines avec les femmes. Tellement de choses et plus encore qui méritaient d’être mises sur la table pour repartir sur de meilleures bases. Il avait baissé les yeux, parce que c’était toujours difficile pour Léo Emerson d’admettre qu’il avait des faiblesses et de les montrer, mais Alba l’avait vu si mal, au plus bas, qu’il lui devait bien ça. Il releva les yeux et leurs regards se croisèrent, il sourit presque timidement. Avant qu’elle lui fasse son aveu. Ça passera … Qu’il répondit animosité aucune, avec une pointe de mélancolie. Il voulait s’en convaincre lui aussi, que ça passerait. Je suis à pied, on marche un peu ? Je peux te raccompagner si tu es d’accord.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Contenu sponsorisé
Old habits die hard + Emersen Empty
MessageSujet: Re: Old habits die hard + Emersen   Old habits die hard + Emersen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Old habits die hard + Emersen
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» When everything seems ended, habits come back fast +18 - Emersen
» Bad Habits [Nastya]
» bad habits ⤅ morgan
» my bad habits lead to you (polly)
» Bad habits lead to you (Sean K & Amara)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: