AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

 

 #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous
Invité
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyDim 21 Mai 2023 - 18:11

Enfin vendredi ! Ce soir c’est une soirée de fille avec ma chère et tendre Arielle, ma meilleure amie depuis un peu plus de deux ans déjà. Nous nous sommes rencontrées à l’hôpital et ça été le coup de foudre amical, non seulement ça, nous avons découvert tout pleins de points communs ensemble et maintenant on peut entendre certaines personnes nous appeler les twin. Moi qui n’ai jamais eu de frère ou de soeur, je suis tellement contente d’avoir trouver quelqu’un comme Arielle dans ma vie, même mes parents l’ont limite adoptée, elle peut aller les voir quand elle veut, ils lui ont dit il y a quelques mois lorsqu’elle était venue me rejoindre chez eux.

Ayant travaillé toute la nuit, j’avais commencé à préparer notre soirée la veille, j’avais été acheter du vin et pleins de bonnes choses à manger, nous allions commander les sushis par Uber quand elle serait à la maison. J’avais aussi préparer des couvertures supplémentaires si elle décidait de dormir ici, bien qu’elle pourrait dormir dans mon lit, ça ne me dérange pas du tout. En finissant ce matin, je me suis dépêché de rentrer pour prendre une douche et dormir un peu avant que mon amie n’arrive. La joie de travailler sur horaire, on ne sait jamais sur quel pied danser et si on doit dormir ou éviter de le faire, savoir sur quel cycle on doit vivre. Heureusement, Arielle et moi on fait le même boulot, donc on est à même de comprendre le niveau de fatigue de l’autre et moi je n’ai pas des colocs bruyant à supporter. Elle m’a bien fait rire quand elle m’a supplié de lui laisser un congé de ses colocs. Ils sont canons les deux, mais ne semblent pas toujours facile à vivre.

Je me réveille en fin d’après-midi et je me change pour ne pas accueillir mon amie en pyjama, mais je mets quand même à l’aise avec mon biker short et un t-shirt ample de groupe de musique rock. Je suis à la salle de bain en train de finir de me laver le visage pour m’éveiller complètement quand j’entends mon amie. “C’est ouvert babyyyyy ” Que je cris pour qu’elle entre, bien qu’elle n’est jamais vraiment obligée de s’annoncer quand elle vient me rendre visite. Je termine d’éponger mon visage et vais la rejoindre en lui sautant dans les bras. “J’avais tellement hâte de te voir mon baby ! ” Je ne suis pas toujours aussi expressive, mais parfois ça fait du bien. Je la libère et lui montre ce que j’ai préparé pour ce soir. “J’espère que je n’ai rien oublié pour une soirée de filles parfaite ?” C’est un peu comme une soirée pyjama mais version adulte.

@Arielle Walker
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Arielle Walker
Arielle Walker
MESSAGE : 608
ICI DEPUIS : 22/03/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, summer, mackenzie & phoebe
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : you brought the sun and I brought the moonlight, we were just two souls in a world set to collide (zach)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyJeu 25 Mai 2023 - 3:59


Arielle & Lilyann

Vendredi.
Avec Lily, on était bien en besoin d'une soirée de filles. Le boulot était assez fou ces temps-ci et même si on bossait ensemble, on avait pas forcément les mêmes horaires en plus de ne pas être dans le même département. Elle bossait de nuit aujourd'hui tandis que moi j'avais terminé vers 2h du matin à cause de temps supplémentaire. J'aimais beaucoup mon emploi, mon choix de carrière, mais ça venait avec des conditions pas toujours évidentes comme le fait de n'être jamais certaine de l'heure qu'on termine ou qu'on commence. Parce qu'on peut se faire appeler à n'importe quel moment. Ça adonnait plutôt bien le fait que je n'avais pas une grosse vie sociale. J'me faisais rarement coincer à devoir annuler des plans. Puis, lorsque c'était le cas, la majorité d'entre eux était avec Lily donc elle comprenait, forcément. Nos soirées de filles, c'était un truc régulier qu'on avait commencé à faire quelques mois après notre rencontre seulement. C'était une soirée pyjama, comme dans les films, comme les ados faisaient, mais bon en version adulte quand même. Un truc bien cliché, typique parce que ça nous faisait du bien. J'avais jamais fait ce genre de trucs plus jeune. J'avais pas le droit d'inviter des amies à dormir à la maison comme c'était une famille d'accueil, niveau sécurité et tout. De toute façon, j'avais pas eu ce genre d'amis. J'avais eu le genre d'amis qui te font grandir bien trop vite alors les soirées pyjama, ça n'avait jamais fait parti du plan. C'était donc un rituel important dans notre amitié. C'était parti d'une blague et du fait que Lily n'y croyait tout simplement pas que j'avais jamais fait ça. Disons que le résultat qu'est cette soirée, c'est un signe de son grand coeur et de son empathie. D'avoir voulu faire ça pour moi. C'était vraiment un amour, tout comme ses parents qui m'avaient un peu pris sous leurs ailes, me faisant sentir comme chez moi dans leur maison. Vraiment, c'était une chance et le plus beau des hasards de l'avoir rencontrée.

Alors après une bonne douche et une bonne semi-nuit de sommeil, je fis des petites courses pour ne pas arriver les mains vides et achetai des sucreries et des croustilles. Des bonnes choses pas très santé, mais on s'en fichait, non? Lily aurait sûrement des crudités pour équilibrer le tout. Je me préparai rapidement, enfilant des vêtements confortables avec mon outfit classique, probablement le même que Lily. On avait toujours l'air de deux jumelles, même dans le confort de nos soirées à deux. Comme si nos esprits étaient connectés. Bizarre, mais pas désagréable. J'savais que Lily se réveillerait un peu plus tard alors je m'installai avec un livre, profitant du calme avec que les mecs reviennent et attendit le texto de ma meilleure amie. Après un peu plus d'une heure, elle m'indiqua que je pouvais me mettre en retour et c'est ce que je fis, prenant mon temps pour me rendre en vélo. J'arrive finalement devant chez elle, toque par habitude, puis entre. J'faisais comme chez moi ici, mais j'avais quand même l'habitude de toujours toquer avant d'entrer quelque part. « Saluuuuuut!! » lui criai-je de la porte d'entrée. Je retirai mes chaussures, déposai mon sac et entrai dans l'appart, suivant le son de sa voix avant qu'elle ne retentisse devant moi et me saute dans les bras. « Moi aussssiiiiii » dis-je en la serrant en retour. Parce que non, ça ne comptait pas quand on se voyait à l'hôpital. Je me tournai pour voir ce qu'elle montrait. « C'est parfait tout ça. J'ai quand même ramené des trucs à grignoter aussi. On en a jamais trop. » dis-je avec un grand sourire. Sait-on jamais quand une petite fringale peut nous frapper en pleine nuit. Je jetai un oeil à ses vêtements et me regardai en riant. « On pourrait presque croire que c'est arrangé hein. » déclarai-je. Je regardai mon téléphone pour voir l'heure et marchai vers le frigo lentement avec un petit regard malicieux. « C'est pas trop tôt pour une première coupe, hein? » demandai-je. Je sortis la bouteille du frigo et nous versai deux verres. « Je sais pas ta semaine était comment, mais pour moi c'est much needed. » dis-je en le levant en l'air vers le sien et en prenant une bonne gorgée. Être infirmière à l'urgence, ça bougeait sans cesse, c'était impressionnant et épuisant.

@Lilyann Nelson

__________________________

I'll say whatever you want, but I've become such a liar, I used to follow my gut, but now I'm just gettin' higher. It's been a couple of months since I turned to something violent, I should be happier now, so why do I feel this quiet
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptySam 27 Mai 2023 - 19:26

Arielle et moi avions beau aimer notre travail et nous plonger dedans complètement. Il faut dire que parfois nous avions besoin de décrocher un peu et de prendre du temps pour nous. Le travail est exigeant, mais ô combien valorisant. De voir que nous pouvions aider des gens à se sentir mieux et de les aider à passer au travers de moments plus difficiles. C’est quelque chose qui pour ma part me donne envie de continuer, même s' il y a des jours plus durs que d’autres. Quand une famille apprend que son enfant à une maladie grave par exemple, le mieux que je puisse faire c’est de les accompagner dans l’épreuve et faire en sorte que l’enfant se sente le mieux possible. C’est pour voir leurs petits sourires que je me donne autant à mon boulot. Puis c’est aussi en faisant ce métier que j’ai rencontré la plus belle de mes amitiés, ce coup de foudre amical. Nous étions si similaires que nous passions souvent pour deux sœurs et il n’y a rien qui me réjouissait plus ! Nous étions un peu comme des jumelles nées de mères différentes et dans deux pays si éloignés. C’est une chance pour moi qu’elle soit venue en Australie ! C’est pourquoi, nous faisons en sorte de toujours trouver du temps l’une pour l’autre histoire de passer des soirées sans stress à pouvoir se raconter tous les derniers potins de notre vie. Elle avait certe beaucoup plus à me dire en vivant avec son crush, je ne sais pas comment elle fait pour ne pas lui sauter dessus, sans compter son nouveau coloc qui semblait tout aussi haut en couleur que le premier. Elle a une patience d’ange ma belle amie. Les soirées pyjamas sont un must, surtout qu’elle n’avait jamais eu la chance d’en vivre adolescente, au départ j’ai failli en organiser une chez mes parents pour lui donner le vrai sentiment, mais chez moi avec Maurice comme chaperon c’est encore mieux !

Je suis trop heureuse quand mon amie arrive chez moi que je ne peux m’empêcher de lui sauter dans les bras et de la serrer fort contre moi. On a trop peu d’occasion de se voir en dehors du boulot, souvent même nous devons annuler parce que l’une ou l’autre doit faire des heures supplémentaires. Je la lâche avant de lui montrer tout ce que j’ai pris pour notre petite soirée et le canapé est déjà prêt à nous accueillir, bien qu’il risque de nous laisser endormie dedans. Je n’aurais pas dû le prendre aussi moelleux. “Je me doutais bien que tu n’arriverais pas les mains vides ! ” Je prends ce qu’elle a acheté pour le mettre avec ce que j’avais déjà sorti pour nous deux. Heureusement que personne ne voit tout ce qu’on a, parce qu’on passerait pour les plus grosses cochonnes de l’univers ! On ne mangera pas tout ce soir, mais rien ne se perd ici. En regardant ses vêtements j’éclate de rire. “On a tellement les mêmes goûts que parfois c’en est effrayant ! ” J’aime ça, comme des petites jumelles qui s’habillent pareilles quand elles sont petites, je n’ai jamais fait ça avec personne et je n’ai jamais eu la chance d’avoir de frères ou soeurs. “Pas étonnant que parfois les gens nous confondent ! ” Je la regarde malicieuse quand elle demande si c’est trop tôt, je secoue la tête, c’est toujours l’heure de boire, de toute façon avec notre rythme de vie on confond vite le jour et la nuit. “Much needed too! J’ai eu une semaine de fou ! ” Avec une petite famille qui ont appris une maladie avec laquelle ils vont devoir apprendre à vivre un jour à la fois. Je lève mon verre pour trinquer avec elle. “Est-ce qu’on ne commanderait pas tout de suite les sushis avant tout ? ” Oui, on va commander des sushis en plus de tout ce qu’on a ici à manger. Ensuite je veux tout savoir de ce qui se passe avec son coloc, M. torse nu.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Arielle Walker
Arielle Walker
MESSAGE : 608
ICI DEPUIS : 22/03/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, summer, mackenzie & phoebe
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : you brought the sun and I brought the moonlight, we were just two souls in a world set to collide (zach)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyMar 30 Mai 2023 - 4:08


Arielle & Lilyann

Une soirée avec Lily, c'était synonyme de soirée parfaite. On essayait d'en faire le plus souvent possible malgré nos horaires complètement fous. Sinon, on se retrouvait à se lancer un potin ou deux à l'hôpital aux moments où on se croisait. On pourrait penser qu'on se voyait tout le temps, mais étant sur des départements différents et donc, des étages différents, vraiment on se croisait peu. Parfois nos cas s'entrecroisaient quand un enfant entrait à l'urgence. On ne souhaitait jamais de mal aux enfants, évidemment, mais c'était tout de même des cas qu'on aimait bien puisqu'on pouvait travailler ensemble. C'était certainement toujours mieux de pouvoir se voir à l'extérieur. Même sans nos uniformes d'infirmière, on trouvait le moyen de s'habiller de la même façon et d'avoir l'air de deux jumelles. Cette amitié, c'était tout ce que j'avais toujours rêvé en grandissant. C'était la maison en une personne, le genre de chose qu'on trouvait très rarement chez quelqu'un. Avec Lily, y'avait pas de tabou, rien de gênant, de malaisant. C'était un safe space, elle était un vrai coup de foudre amical. Parfois, ça me faisait un peu penser à ce que j'avais ressenti avec Detlev, mais multiplié par mille. Je me trouvais très chanceuse d'être si bien entourée maintenant. C'était à des kilomètres de ce que j'avais à Londres. « C'est la base. » dis-je en souriant. Ne jamais arriver les mains vides nul part, par politesse et par nécessité de ne jamais manquer de nourriture. Ça n'allait certainement pas être le cas ce soir. « Le nombre de fois qu'on m'appelle Lily au boulot. Heureusement que je t'aime sinon ce serait très énervant. » lui dis-je en grimaçant, de façon ironique évidemment. Ça ne me dérangeait tellement pas, j'suis habituée à force. Clairement, elle devait se faire appeler Arielle parfois aussi. On avait la même taille, la même grandeur, les mêmes cheveux blonds alors de dos, c'était facile de nous mélanger. En plus, à force de passer tout ce temps ensemble, on avait quelques mimiques semblables. Je me dirigeai assez rapidement vers la première bouteille de vin, ressentant le besoin de l'ouvrir tout de suite afin d'évacuer notre semaine. J'étais pas la seule dans cet air de penser. Je nous versai deux verres et trinquai avec elle. « Moi aussi! J'sais pas ce que les gens avaient, on aurait dit une pleine lune... À chaque jour. L'enfer. » déclarai-je en soupirant. Je déposai mon verre alors que Lily parla de sushis, étant un sujet important. « Oui! Parce que ça risque d'être long la livraison. » dis-je en sortant mon téléphone. J'ouvris l'application et choisi le meilleur resto. « Tu veux quoi? Je prends un combo déjà fait un peu surprise ou tu préfères choisir à la pièce? » demandai-je à mon amie. Perso, tant qu'il y avait une bonne variété végétarienne, ça m'allait. On commanda le tout et on prit nos coupes de vin pour se diriger vers le sofa. Maurice vint rapidement nous rejoindre et je le flattai doucement. « Ça fait du bien de pas être entourée de mecs qui crient en lançant des boules de vêtements dans tous les paniers de l'appart. » soupirai-je en levant les yeux au ciel. Parfois mes colocs étaient... Quelque chose. « Mais je les aime hein. » dis-je à Lily, au cas où elle en doutait parfois. J'étais vite à me plaindre, mais je ne me passerais pas d'eux.


@Lilyann Nelson

__________________________

I'll say whatever you want, but I've become such a liar, I used to follow my gut, but now I'm just gettin' higher. It's been a couple of months since I turned to something violent, I should be happier now, so why do I feel this quiet
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyJeu 1 Juin 2023 - 21:57

Avec Arielle, ça été instantané, il n’y a pas eu de question à se poser, nous étions fait pour nous entendre. Je ris quand elle me dit que c’est la base de ne pas arriver les mains vides chez quelqu’un, mais entre elle et moi on a dépassé le stade de la simple politesse et d’avoir toujours quelque chose à offrir. Elle pourrait arriver en pleine nuit, les mains vides, à demander une place ou dormir et elle l’aurait. Je ne ferais jamais de cas là-dessus, je lui ai déjà dit qu’elle était chez elle ici, mais pour ce genre de soirée, c’est vrai qu’on ne se plaint pas d’avoir quelques gâteries supplémentaires. On va se défoncer le bide et il n’y aura aucun regret là-dessus. Nous sommes plus que des amies dans ma tête, elle est la soeur que je n’ai jamais eu et ce qui est drôle c’est qu’en plus de nous ressembler, nous avons presqu’un an de différence. “Je me dis la même chose quand on m’appelle Arielle ! ” Je lui fais un clin d’oeil, la plupart nous différencie parce que je suis en pédiatrie et elle aux urgences et parfois je me dis que c’est une chance que l’on soit pas dans le même département, sinon la confusion serait encore plus grande. Même si j’aimerais beaucoup travailler plus souvent avec mon amie. Nous commençons déjà le vin, mais c’est la thématique non ? Vin et sushis, alors il n’y a pas vraiment d’heure pour commencer, il n’est jamais trop tôt, surtout pas quand on est sur n’importe quel horaire, je ne juge donc plus les gens qui prennent un verre à 8h le matin, on ne sait pas, peut-être qu’ils bossent de nuit aussi et que c’est leur récompense après une grosse journée de boulot. “C’est pas l’impression que j’avais de mon côté, mais disons qu’il y a des patients qui l’ont eu très dur cette semaine et ça m’a touché plus que ça ne le devrait. ” Il faut être empathique oui, c’est normal même dans notre métier, mais il faut apprendre à faire une séparation pour pas que ça nous ruine le moral et je dois avouer que cette semaine j’ai eu un peu plus de mal, cette petite famille m’a vraiment touché, mais je me dis qu’ils sont entre de bonne mains et ils semblent être très unis, ça sera sûrement plus facile pour passer au travers. “Va pour la surprise ! J’ai pas envie de me casser la tête ! ” Notre commande de sushis passé, on va dans le salon et je ne peux m’empêcher d’éclater de rire, faisant légèrement sursauter Maurice qui est venu nous rejoindre. “J’ai aucun mal à les imaginer ensemble en train de faire ça. Je ne sais pas comment tu fais ! Heureusement qu’ils sont attachants même s’ils sont un peu con ! ” Je connais plus Orso, pour être passé de nombreuses fois chez mon amie, je me fais toujours un malin plaisir de l’embêter à chaque visite. Je connais moins Detlev puisqu’il est arrivé assez récemment chez mon amie. “Mais je pense que tu avais quelques potins à me raconter ! Tu n’y échapperas pas, je veux TOUT savoir ! ” Elle vit quand même avec le mec sur qui elle a un crush, je n’ose même pas imaginer le sang froid qu’elle doit avoir en permanence pour ne pas flancher ! Je serais bien incapable de faire la même chose avec Jules, nous avons été ensemble aussi, c’est peut-être la différence, sauf que pour notre part, nous semblons faire au mieux pour nous éviter au maximum, chaque fois que je le vois ça me fait tout drôle en dedans.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Arielle Walker
Arielle Walker
MESSAGE : 608
ICI DEPUIS : 22/03/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, summer, mackenzie & phoebe
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : you brought the sun and I brought the moonlight, we were just two souls in a world set to collide (zach)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyMar 13 Juin 2023 - 2:48


Arielle & Lilyann

C'était évidemment un compliment quand on se faisait confondre l'une pour l'autre. Lily, elle était adorable, elle était belle, elle était parfaite. J'le prendrais jamais mal de me faire appeler par son prénom. Nos semaines, par contre, elles se ressemblaient pas. Moi, j'avais eu l'impression que c'était la peine lune tellement les gens à l'urgence avaient été désagréables. J'avais eu plein de cas bizarres, plein de gens impolis et j'avais eu hâte que la semaine se termine. Lily elle n'avait pas eu cette impression. Sa semaine n'avait pas été de tout repos quand même, elle l'avait eu dur avec des cas d'enfants plus tristes. « C'est normal que ça t'atteigne, ce sont des enfants. Ce sont les cas les plus difficiles. » lui dis-je avec empathie. Je frottai doucement son bras comme pour la réconforter. Moi, j'serais pas capable en tout cas d'être en pédiatrie. Déjà avec le peu d'enfants que je traitais aux urgences, j'avais mon quota. On sorti finalement nos téléphones pour commander les sushis, le temps que ça arrive, on était pas sortie du bois si on les commandait dans une heure. « Parfait, je commande ça! » dis-je en souriant. Une boîte au choix du chef avec la moitié végétarienne pour moi. J'étais pas bien difficile alors vraiment, n'importe quoi ferait l'affaire. On s'installe dans le salon et déjà, j'pouvais pas m'empêcher d'aborder le sujet de mes colocs. Ils pouvaient m'énerver, mais je les aimais et ils faisaient parti de mon quotidien donc forcément, j'en parlais souvent. « Ouais ils ont des qualités quand même, sinon j'les supporterais pas du tout » admis-je en riant. Ils avaient plus de qualités que de défauts d'ailleurs, mais c'était un peu un running gag le fait que je chialais tout le temps sur leur cas. J'allais pas que chialer ce soir par contre, j'avais des potins pour mon amie et pas qu'un peu. Je savais même pas par où commencer. « Ok, oui j'ai des potins.... Par où commencer? » dis-je en faisant mine de réfléchir. « Bon, d'abord, j'me suis inscrite sur BBT. C'est un peu con hein? M'semble j'ai pas rapport là-dessus, j'haïs ça les dates. Mais en tout cas, j'ai matché avec un gars, il s'appelle Beckham et... On est allé en date. Genre le soir même. Il était un peu vite en affaire mais j'me suis dit fuck it, j'ai rien à perdre. Sauf p'tête ma vie, mais comme.. J'étais plutôt confiante que ça allait être correct. » dis-je en riant. Évidemment, elle voulait tout savoir. « Ben je sais pas, c'était un peu weird. Il était gentil, mais il avait l'air d'un kid. Zéro mature le gars, mais un certain charme... » dis-je en y réfléchissant. Ça avait été vraiment bizarre comme date. « Mettons qu'on fitait pas pantoute. » finis-je en riant. « Mais hey il me trouvait ben belle. C'était cool pour l'estime. » ajoutai-je en mettant mes mains sous mon menton pour faire une tête d'ange.



@Lilyann Nelson

__________________________

I'll say whatever you want, but I've become such a liar, I used to follow my gut, but now I'm just gettin' higher. It's been a couple of months since I turned to something violent, I should be happier now, so why do I feel this quiet
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyDim 18 Juin 2023 - 1:57

Notre travail n’est pas évident en vrai, qu’importe le département dans lequel on se retrouve. On est confronté à la maladie, à la mort et aux accidents graves à peu près tous les jours. Il faut savoir de l’empathie et non de la sympathie, sinon on ne ferait pas long feu dans ce domaine, il y en a tellement qui se laisse trop toucher par certaines histoires et qui ne sont plus capable de faire leur travail correctement. “C’est sûr que c’est difficile, mais en même temps ils ont cette force et cette petite lumière dans leurs yeux qui te donne l’espoir. Ce n’est pas comme ceux qui sont en soin palliatif ou on compte les jours avant qu’ils ne… m’enfin tu comprends.” La mort, celle que personne n’aime trop côtoyer. Je souris à mon amie, secouant la tête un peu pour reprendre mon sourire. On n'est pas ici pour déprimer, on est ici pour passer du bon temps. Oublier un peu le boulot pour une soirée, mais c’est toujours difficile de ne pas en parler quand on est aussi accro à notre travail et y’a personne de mieux placé qu’une autre personne travaillant dans la santé pour nous comprendre. La commande passée on va s’installer confortablement au salon avec nos coupes en mains, on a des choses à se dire là nous autres. J’aime ça, parce qu’Arielle a toujours des petits potins à me raconter, juste par le fait qu’elle ne vit pas seule. “Non en vrai t’as de la chance, les deux gars ont l’air vraiment d’être des bons gars, même si un peu con, ça doit faire partie de leur charme. ” J’adore entendre ses histoires et j’aime l’énergie qu’il y a chez eux, mais ce soir c’est une soirée de filles, pas questions d’avoir un des deux mecs qui viennent nous déranger. Je prends une gorgée de vin avant de poser ma coupe sur la table tapant dans les mains de plaisirs à l’annonce de potin. J’écoute mon amie et mes yeux s'agrandissent de surprises. Beckham ? Ouach, de ce que je me souviens, il essayait toujours de donner des becs aux filles et il draguait vraiment tout le monde. Une vraie perte de temps ce gars là. “Fille, tu aurais tellement dû m’écrire avant ta date, je t’aurais dis que tu perdais ton temps avec Kavinsky ! Il est pas méchant le gars, mais un vrai paquet de nerfs qui drague tout le monde. Sauf qu’il a bien raison de te trouver super belle, je pense pas qu’il t’ai menti là-dessus, t’es la plus belle ! ” Dis-je en lui faisant un sourire. Secouant la tête ensuite pour rire. “Tu vas rire, mais je me suis aussi inscrite sur BBT, pis j’ai eu une date aussi. Heureusement, je peux te dire qu’il y a un peu d’espoir sur les sites de rencontres. ” Rougissant légèrement, je me lève pour aller chercher des crudités, trempettes et chips que je pose sur la table du salon en revenant. “J’ai rencontré un professeur de géographie ! On a passé une très belle soirée sur la plage ! Vous avez fait quoi vous ? ” Je plie mes jambes sous moi en reprenant ma coupe.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Arielle Walker
Arielle Walker
MESSAGE : 608
ICI DEPUIS : 22/03/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, summer, mackenzie & phoebe
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : you brought the sun and I brought the moonlight, we were just two souls in a world set to collide (zach)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyJeu 22 Juin 2023 - 22:47

Lily, c'était un vrai petit rayon de soleil. Elle voyait toujours le bon côté des choses, elle était positive, elle rayonnait. Elle était tellement à sa place avec les enfants et à voir comment elle en parlait, c'était impossible d'en douter. Pourtant, y'avait un aspect bien triste à notre travail : cotôyer la mort aussi régulièrement. Fallait se forger une carapace, être forte et ne pas se laisser envahir par les émotions même si c'était difficile. Les deux, on se comprenait là-dedans et on se permettait de craquer parfois. On était humaines après tout. Après ce sujet un peu plus lourd, on discuta d'un truc complètement à l'opposé, un truc BIEN LÉGER : Deltev et Orso, mes charmants colocs. Un peu trop charmant d'ailleurs pour ce dernier. Lily le savait bien que j'craquais pour lui depuis des lunes, Orso. Malgré ça, on avait tout de même une belle amitié et elle savait bien que je râlais pour rien. J'étais chanceuse de les avoir dans ma vie. '' Exactement, t'as tout compris. Mais on leur dira pas hein qu'ils ont un charme. '' dis-je en riant. Sauf qu'on était pas là pour parler des colocs, enfin, pas comme ça. J'avais des potins et Lily aussi, fallait entrer dans le vif du sujet. Le premier que je décidai d'aborder était aussi le moins intéressant : ma date avec Beckham. Je racontai mon désastre de rencard et Lily, elle semblait pas surprise. '' Hein, tu le connais? '' demandai-je surprise. Je souris à son compliment. '' Moh, t'es fine. '' lui dis-je en lui envoyant un bec dans les airs. '' Mais ouais pas mon genre. Il était en mode '' je fais ce que je veux quand je veux'' et moi j'étais genre.... T'as pas des obligations d'adultes?? '' déclarai-je encore un peu judgy de son commentaire. En tout cas, c'était fini, c'était passé. Lily, elle aussi avait un p'tit potin concernant les applications de rencontres d'ailleurs. J'ouvris la bouche, étonnée, avide d'infos. '' QUOI? Toi aussi?? '' m'exclamai-je. Ok là ça devenait excitant tout ça. Elle, ça semblait s'être bien mieux passé que moi parce qu'elle affirma avoir encore espoir envers les sites de ce genre. Je levai mes deux mains en l'air pour faire ''pause'', trop d'infos d'un coup alors qu'elle me renvoyait déjà la question. '' Un enseignant de géographie hein! Okay, pas n'importe qui. C'était cool? Le vibe était bon? Vous allez vous revoir? Y'a eu des rapprochements? '' demandai-je toute excitée. J'étais quelqu'un d'assez calme et collectée dans la vie, mais avec Lily ça prenait le bord. Je voulais TOUT savoir. '' Nous on est allés prendre un verre au Wojna's. '' dis-je avec haussant les épaules. '' C'était un endroit assez cool, j'étais jamais allée. '' dis-je simplement. Ouain, c'était le point le plus positif de ma date.

__________________________

I'll say whatever you want, but I've become such a liar, I used to follow my gut, but now I'm just gettin' higher. It's been a couple of months since I turned to something violent, I should be happier now, so why do I feel this quiet
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyMar 27 Juin 2023 - 0:24

Avec Arielle ce que j’aime c’est qu’on peut parler de tout, on se comprend tellement bien elle et moi. Ça en fait presque peur parfois. J’adore pouvoir dire tout ce qui me passe par la tête et même pouvoir comprendre ce qu’elle pense sans même avoir besoin de parler. Arielle c’est mon rayon de soleil et la meilleure amie que je pouvais souhaiter avoir, il est certain qu’il y a des choses qu’on ne connaît pas de l’autre, mais en deux ans on a tellement appris ensemble. Je pense que je n’ai jamais parler vraiment de Jules ou de ma relation avec lui, elle sait seulement que j’ai eu un homme que j’ai vraiment beaucoup aimé et que j’ai du mal à passer par-dessus, mais je ne l'avais pas mentionné. C’est une petite ville et Jules doit faire de nombreuses visites à l’hôpital et j’évite d’y penser. Par contre, moi je suis au courant qu’elle a un crush sur l’un de ses colocs et j’aime bien la taquiner à ce sujet. Je rigole en secouant la tête de droite à gauche. “Faut pas leur dire, sinon ils ne passeront plus le cadre de porte. Leur égo est déjà tellement immense ! ” Elle m’a déjà parlé des compétitions qu’ils faisaient entre eux pour savoir qui était le plus beau ou le meilleur. Sauf que là, c’est le fameux temps des potins. Je reste sur le cul d’apprendre qu’elle a été dans une date avec Kavinsky, le p’tit con de service. “On a les deux grandi à Bowen et on a le même âge ou presque alors oui je le connais ! Ça a toujours été le p’tit con de service, il est pas méchant ni rien, mais comme tu dis, il pense au plaisir avant tout. Je pense que Emilia le voit, je l’ai déjà vu à l’hôpital… Il traîne sur des réseaux de rencontre c’est assez surprenant. ” Je le juge beaucoup, je pense qu’il y a pire comme gars, mais il y a certainement mieux aussi. Je pense que je surprends aussi Arielle en disant que je m’étais inscrite. C’est vrai, j’ai jamais vraiment essayer de rencontrer personne. Bah, pas volontairement quoi. Je hoche la tête avec un petit sourire, je rougis légèrement même, un peu timide. “Je pense bien qu’on va se revoir, on a bien cliqué je crois le vibe était bon c’était simple. On était à la plage tous les deux. Bah on a pas franchi le cap non, mais peut-être qu’il y en a eu, peut-être que non. ” Je ris pour garder un air de mystère, avec elle j’arrive à me lâcher lousse, c’est avec elle que mon côté un peu fofolle ressort le mieux. “Oh c’est chouette le Wojna’s c’est vrai j’ai jamais penser t’amener là.” Je souris en tapant dans mes mains. “Bon, ok tu as pas rencontré l’homme de ta vie, mais t’as d’autres potins ? Il me semble que ça fait une éternité tu dois bien avoir des trucs de nouveau ? Genre Orso il y a du nouveau ?” Je veux toujours en savoir plus sur lui. Peut-être que je lui raconterais aussi que j’ai croisé mon ex à l’hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Arielle Walker
Arielle Walker
MESSAGE : 608
ICI DEPUIS : 22/03/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, summer, mackenzie & phoebe
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : you brought the sun and I brought the moonlight, we were just two souls in a world set to collide (zach)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyMer 5 Juil 2023 - 16:50


Arielle & Lilyann

Avec Lily, on a-do-rait potiner. C'était tellement un moment précieux, qu'on le faisait toujours avec une petite coupe de vin. Le potinage quotidien. Les deux on semblait avoir plein de choses à se dire, mais Lily me laissa commencer. J'pouvais pas faire autrement que de lui parler de ma date avec Beckham Kavinsky. Pas laid le gars, mais pas mon genre intellectuellement parlant. J'suis sûre qu'il avait de belles qualités, mais ça n'avait pas cliqué entre nous. Lily semblait comprendre en une seconde pourquoi et la raison était simple : elle le connaissait. J'aurais dû savoir, les deux avaient grandis ici, pas comme moi. Ça avait bien du sens qu'ils se connaissent vu l'âge. J'avais juste pas pensé qu'ils pouvaient avoir quelconques intérêts communs qui les feraient se rencontrer, mais en même temps, c'était pas très gros Bowen. Je restai attentive à ce que Lily me racontait, mais ne put cacher la surprise de mon visage alors qu'elle mentionna Emilia, une interne à l'hôpital. « Quoi???? » m'exclamai-je surprise. « Et ben j'me sens déjà moins mal du désastre que ça a été. » dis-je en levant les yeux au ciel. S'il fréquentait déjà quelqu'un en plus, il était pas méchant mais il était pas mal goujat celui là! « Ark mais quel con! » dis-je ensuite en secouant la tête, comme si ça chasserait cette date là. Je laissai Lily me raconter sa date à elle, qui semblait s'être bien mieux passée que la mienne. « Ohhhh je suis tellement contente pour toi, tu mérites un bon gars! » m'exclamai-je avec un grand sourire. « Hey le mystère là, depuis quand tu veux pas me donner de détails? » demandai-je avec un air faussement vexé. Je voulais savoir moi s'ils s'étaient embrassés ou pas. « On y retourna. Sans Beckham, please. » dis-je à propos de l'endroit de ma date. Je tapai ensuite mes mains ensemble alors que Lily me demandait d'autres potins. Elle n'était jamais satisfaite celle-là. Ou bien elle avait un sixième sens parce qu'il y avait effectivement un peu plus à dire que ce que j'avais raconté jusqu'à maintenant. « T'es tellement curieuse.... Mais oui j'ai autre chose. T'es prête? » dis-je d'un air un peu dramatique pour faire monter le suspense. Je fis une petite moue, pas complètement satisfaite de ce que je m'apprête à dire. « Ok. Je sais pas encore comment bien gérer l'info mais... Orso et moi on est allé dans une fête y'a quelques jours et... Je l'ai embrassé. Il m'a embrassé aussi là. J'avais bu pas mal, il a fait un move, je l'ai repoussé, tu sais comme je fais tout le temps depuis trois ans et puis je me suis dit.. fuck it et je l'ai embrassé. » déballai-je toute d'une traite en grimaçant. J'étais pas 100% fière mais en même temps, Lily elle pouvait bien comprendre, elle m'avait entendu en parler tellement souvent. Je grimaçai encore en osant même pas la regarder. « Omg dit quelque chose s'teplait. » dis-je ensuite ne supportant pas le silence de choc.



@Lilyann Nelson

__________________________

I'll say whatever you want, but I've become such a liar, I used to follow my gut, but now I'm just gettin' higher. It's been a couple of months since I turned to something violent, I should be happier now, so why do I feel this quiet
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyMar 25 Juil 2023 - 1:17

Les potins c’est la vie, en fait, j’adore potiner avec Arielle, je pense que c’est le moment où on se lâche vraiment lousse et qu’on se permet de dire tout ce qui nous passe par la tête. Un p'tit verre en main, des sushis en route et on avait la soirée pour pouvoir tout se dire et à soir il semblait avoir des trucs bien bien croustillants à dire. J’aimais déjà comment la soirée se profilait, mais avant je voulais en savoir plus sur miss Arielle qui datait par BBT alors qu’elle avait un crush É-NOR-ME sur son beau coloc Italien. Sauf que je suis quand même rester surprise de savoir que c’était Kavinsky qu’elle avait rencontré. Non, mais on s’entend que côté personnalité il pouvait pas y avoir plus opposé, c’est presque comme si elle avait décidé de dater Elmo, c’était RI-DI-CU-LE juste d’y penser. En plus, je pense qu’Emilia voyait Beckham, je n’en avais jamais vraiment parlé avec elle, si elle lui trouve du charme c’est bien tant mieux pour elle. Il n'est pas méchant le gars, il est juste très con. (Et l’auteure trouve toujours bizarre de parler de son autre personnage comme ça !(surtout son pref quoi) ) “J’en ai jamais parlé avec elle, mais il me semble qu’elle le voyait, je sais pas si c’est le cas en ce moment, on la voit pas mal moins à l’hôpital, je pense qu’elle a eu du mal avec l’accident de son frère. En tout cas, je pense pas que tu ai à t’en vouloir de quoi que ce soit, il est capable de tout gâcher tout seul. ” En vrai, tout finit par se savoir à l’hôpital et je suis certaine que mon amie doit être plus au courant que moi de ce qui s’est passé le soir de l’accident. “Mais s’il la voit encore c’est un vrai con, tu crois qu’on devrait lui dire ? ” Je pince les lèvres, j’aime pas faire de la peine aux gens, mais elle devrait au moins le savoir non ? En tout cas, on est aussi bien de passer à un autre sujet que cette date désastreuse. On passe au sujet de ma date avec Will et moi au contraire, je pense que ça été un vrai charme, en vrai c’était tellement facile de parler avec Will, je pense vraiment que ça pourrait être cool de le revoir. Je ris et je sens mes joues rougir, je me penche vers elle posant la coupe sur la table basse et pose ma tête sur ses genoux. “C’est bien de te faire languir un peu non ! Il faut bien garder un peu de mystère. ” Je lui tire la langue en riant avant de faire un petit sourire malicieux. “Un bisou ! Je pense qu’il était aussi timide que moi ! ” Je me sens toute gêner de dire ça, pas comme si sortir avec lui l’avait été. Je propose quand même une date à mon amie au Wojna’s. “Deal, j’avais déjà pas l’intention de l’inviter. Au moins il t’a fait découvrir une place intéressante. ” Faut voir le positif au moins. Quand je disais qu’on avait pas mal de potins à se dire, je savais qu’il y avait autre chose. Je me replace, me tournant pour lui faire face, trop impatiente de savoir ce qu’elle avait bien pouvoir me révéler. Hochant la tête toute excitée à entendre. J’écoute, ouvrant la bouche, les yeux écarquillés, je ne savais pas comment prendre l'information. WHAT, comment elle a pu attendre tout ce temps pour me le dire. Je la regarde toujours, dans les yeux, quand elle me demande de parler, je finis par me redresser et lâche un cri. “YEAH GURL!” Je tape dans mes mains, aussi excitée que si c’était moi qui avait embrassé Jules, c’est tout dire quand même. “Il me faut plus de détails maintenant ! C’était comment ? Mieux que tu pensais ? Il embrasse bien ? Vous avez scorer ? Arielle RACONTEEEE ! ” Je vis clairement le moment par son intermédiaire, je suis tellement curieuse, depuis le temps qu’elle FANTASME sur son chaud Italien.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Arielle Walker
Arielle Walker
MESSAGE : 608
ICI DEPUIS : 22/03/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, summer, mackenzie & phoebe
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : you brought the sun and I brought the moonlight, we were just two souls in a world set to collide (zach)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyDim 30 Juil 2023 - 0:00


Arielle & Lilyann

Lily, elle semblait avoir une opinion bien tranchée sur le Kavinsky. Ça faisait juste me confirmer que j'avais bien lu la situation et que j'avais bien fait de lui mentionner que ça ne fonctionnerait pas. De toute façon, n'importe qui dans un rayon de 5km aurait facilement pu voir que c'était n'importe quoi lui et moi ensemble. Et c'est pas que j'me sentais supérieure ou meilleure ou quoi que ce soit, c'est juste qu'on avait rien en commun. Pas d'intérêt, pas de trait de personnalité, pas grand chose. C'était encore PIRE en sachant maintenant qu'il voyait Emilia, de l'hôpital. J'étais un peu choquée de cette info en plus. Il ne m'avait pas paru trop trop sérieux, mais infidèle? C'était out of this world ça. En même temps, j'savais pas leur arrangement. « Oh j'sais pas, peut-être qu'ils ont un deal spécial entre eux? C'est un peu weird le dating de nos jours hein. » dis-je en grimaçant. Oui j'étais un peu coincé dans le temps à ce sujet, mais que voulez-vous, j'étais une romantique moi, je cherchais le real deal. Sans vraiment chercher dans le fond. En tout cas, c'était délicat se mêler de la vie des autres et je préférais rester bien loin de ce Beckham et le laisser faire ses conneries tout seul. Par contre, quand je disais que c'était délicat de se mêler de la vie des autres, ça ne concernait pas du tout la vie de Lily parce que là, j'voulais tout savoir et bien m'en mêler. Surtout lorsqu'elle me parlait de sa date avec Will. « UN BISOU ?  » m'écriai-je en me levant du canapé. Je repris ma place, un peu plus tranquille. « Oh. Un timide. Ok, c'est cute. » dis-je avec un grand sourire. « C'est quand la deuxième date? » demandai-je bien excitée pour ma meilleure amie. Au moins une qui avait eu une date potable. C'était pas pour moi les réseaux de rencontre, je pense. De toute façon, j'sais pas pourquoi j'étais là dessus, mon coeur était déjà bien pris par Orso. Justement, Lily avait manqué quelques bouts sur cette histoire, pas qu'il y avait quoi que ce soit à dire avant, d'ailleurs. J'fis monter un peu le suspense, puis avouai un premier morceau. Le plus simple à dire. La réaction de Lily m'arracha un sourire, évidemment. Elle tape dans ma main tandis que je reste assise à simplement rire. Elle ne tarde pas à poster douze mille questions. « Wooo woooo relax! » m'écriai-je en levant les mains avant de me mettre à rire. « C'était... Parfait. Et oui... On a couché ensemble. » avouai-je avec un p'tit sourire crispé. C'est la suite qui était moins jojo quand même. « C'était probablement la meilleure nuit d'ma vie Lily. » dis-je d'un ton sérieux. « Mais... » continuai-je hésitante. Lily était protectrice, pas certaine qu'elle ait envie de laisser la prochaine info couler, mais c'était important. « Il m'a pas reparlé depuis. » admis-je finalement. « Well, moi non plus mais... J'sais pas. Y'a comme pas eu d'occasion de lui parler. Je devrais faire quoi? » demandai-je avec une petite moue. Ça faisait juste quelques jours, c'était à peine si on s'était croisé, c'était peut-être pas volontaire de sa part non plus.


@Lilyann Nelson

__________________________

I'll say whatever you want, but I've become such a liar, I used to follow my gut, but now I'm just gettin' higher. It's been a couple of months since I turned to something violent, I should be happier now, so why do I feel this quiet
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyMer 2 Aoû 2023 - 14:50

Je n’ai jamais été la fille qui essayait le plus de draguer, donc quand je vois des gars comme Kavinsky qui sont toujours affamés, toujours en train d’essayer de draguer, ça me turn off un peu. Je dis un peu vivement ce que je pense du jeune homme, au moins mon amie ne se sent plus trop mal de la tournure de leur rendez-vous. « Aucune idée, en vrai je ne lui ai jamais vraiment parlé de sa relation avec, mais j’espère qu’il est capable de comprendre qu’il a une fille géniale. Trop peut-être même pour lui.  Ouais, un peu trop pour moi je crois. » Non, mais c’est vrai quoi, m’enfin il doit bien avoir des qualités qu’elle voit en lui que moi je n’arrive pas à voir. En échange, je raconte un peu ma rencontre avec Will, je suis sincèrement contente d’être tombée sur quelqu’un d’aussi respectueux que lui et j’ai bien hâte à notre prochain rendez-vous. « Quand il m’a demandé la permission, j’ai trouvé ça trop adorable. » Je me laisse tomber sur le dossier du divan une main dans le front comme une diva. « Bientôt, je lui ai proposé d’aller faire de l’équitation. » J’ai hâte de le voir de nouveau, il semble être quelqu’un qui veut tout essayer dans la vie, quelqu’un qui aime la vie et qui prend toutes les expériences qui peuvent passer. Peut-être qu’après cette deuxième date j’aurais plus à lui dire, on verra bien ! J’ai hâte de voir comment ce sera et si cette petite voix dans ma tête saura se taire ! Moment d’excitation soudaine quand je finis par apprendre ce qui s’est passé avec Orso ! J’arrive pas à le croire qu’elle ait finalement franchi le cap ! Je lui fais un high five tout excité me levant debout pour célébrer ! Je me mets à poser plein de questions en sirotant mon verre. Je remarque ensuite son expression crispée. « Oh oh…. » Je grimace, surtout quand elle me dit qu’ils ne se sont pas parlé depuis.
Comment est-ce possible ? Genre pourquoi il fait ça à une fille comme Arielle ? Il est bouché du cul ou quoi ? « Il fait comme si de rien était genre ? » J’entends toquer à la porte et je me lève comme si un ressort pour aller chercher les sushis que je ramène ensuite au salon les posant sur la table devant nous. « Je pense que tu n’auras pas le choix de trouver un moment pour lui parler. Vous vivez ensemble, il ne peut pas faire comme si rien de tout ça n’était arrivé ! » Les gars ont tendances parfois à juste ignorer quelque chose pour faire comme si ça n’existait pas. « Tu te sens comment vis  à vis de lui ? T’es sentiments face à lui sont les mêmes ? » je prends sa main dans la mienne pour la serrer.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Arielle Walker
Arielle Walker
MESSAGE : 608
ICI DEPUIS : 22/03/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, summer, mackenzie & phoebe
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : you brought the sun and I brought the moonlight, we were just two souls in a world set to collide (zach)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyLun 7 Aoû 2023 - 5:34


Arielle & Lilyann

J'savais très bien en venant ici, à cette soirée, que j'aurais pas le choix de spill the beans. J'avais des trucs à raconter à Lily et, même si j'évitais le sujet le plus longtemps possible, en parlant de date c'était inévitable que ça vienne sur le tapis. Je tentai tout de même de me concentrer sur celle de Lily au max, lui posant plein de questions sur son merveilleux Will. C'était bien plus positif que mon histoire de toute façon. Ça faisait du bien de l'entendre se réjouir et de voir qu'elle avait apprécié son moment. Elle méritait du bonheur à l'infini ma belle Lily. « Et il a accepté? C'est cool, j'suis contente! Ça fait changement des dates traditionnelles ça. » m'exclamai-je en tapant des mains. J'étais bien contente pour elle. En plus, si c'était pas dans ses champs d'intérêts, ça montrait qu'il faisait un effort pour Lily et j'trouvais ça adorable. Par la suite, on arriva bien vite sur le sujet choquant. Celui d'Orso. Ça me tuait un peu de l'admettre à voix haute, mais sauter le pas, ça ne s'était pas du tout passé comme prévu. Par la soirée en soit, mais la suite. L'après toute. C'était catastrophique et je savais pas comment agir. « Ouais, oh oh. » répétai-je en grimaçant. « Il fait comme si j'existais pas en fait. » dis-je tristement. On en était à ce point-là tous les deux. Lily alla chercher les sushis qui venaient d'arriver et revint immédiatement. J'en fourrai un dans ma bouche immédiatement, ayant besoin de ce réconfort. « Je sais ben, mais je sais pas quoi lui dire, Lily... J'me suis réveillée toute seule. Il était dans son lit alors qu'il m'avait dit qu'il revenait. J'me suis endormie et... Il est jamais revenu. » déclarai-je un peu désespérée par la situation. Comme si j'la revivais à nouveau. Je n'en revenais pas encore. « Genre quel gars fait ça? » demandai-je en appuyant mon front dans ma main. J'avais pas assez dater pour connaitre une panoplie de trou de cul qui faisaient ça à répétition, mais au moins, quand t'étais consciente que le gars s'en allait chez lui après, c'était moins pire. Là, je l'attendais. Pis je vivais avec donc j'savais très bien il était où ce matin-là : dans son propre lit. C'est pas comme si c'était plus pratique partir de sa chambre que de la mienne. Lily, elle prit ma main pour sa question sérieuse. Elle fit mal sa question, parce que j'savais très bien la réponse. Je la regardais en grimaçant. « Pires? » demandai-je, pas parce que j'étais pas sûre, plus parce que j'étais pas sûre que c'était bon de l'admettre. « Je sais pas je pense que...  Je pense que je l'aime, genre. » dis-je en grimaçant encore. Je me laissai tomber sur le dos de façon très dramatique. « Mais POURQUOI j'ai fait ça????? » demandai-je à ma meilleure amie, à moi-même, à la planète entière. Si quelqu'un pouvait me trouver une réponse qui avait du sens, j'étais preneuse.

@Lilyann Nelson

__________________________

I'll say whatever you want, but I've become such a liar, I used to follow my gut, but now I'm just gettin' higher. It's been a couple of months since I turned to something violent, I should be happier now, so why do I feel this quiet
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle EmptyLun 14 Aoû 2023 - 19:56

Avec Arielle, je pouvais me permettre de tout raconter, de tout lui dire sans jamais avoir peur qu’elle ne me juge. Cette fille est une amie tellement précieuse, même que je suis parfois convaincue qu’elle puisse lire en moi comme dans un livre ouvert. Il est rare par contre que je m'épanche sur une vie amoureuse, parce que la plupart du temps, cette vie amoureuse est inexistante, trop passionnée par mon boulot, je me concentre sur celui-ci et sur mes patients. “J’avais pas envie d’un truc tout classique, puis c’est toujours plaisant de faire de l’équitation, j’espère qu’il en a déjà fait. Il m’a l’air un peu tête en l’air quand même. ” Je rigole, mais je trouve que ça lui ajoute un charme, il est mignon Will et peut-être qu’il réussira à chasser Jules de mes pensées, cela dit, ça je n’en parle pas avec Arielle, comme si tout ce qui concernait Jules et notre histoire vivait dans mon petit jardin secret. Je ne sais pas pourquoi en vrai, elle pourrait le savoir, ça ne changerait pas grand chose puisque c’est une vieille histoire qui date d’il y a sept ans, le truc c’est que j’ai encore des sentiments pour lui et il m’arrive encore de le croiser de temps à autres. Après tout, ce n’est pas comme si moi je vivais avec Jules, alors qu' elle vit carrément avec son crush depuis trois ans. Elle me raconte ce qui s’est passé lors de cette fameuse soirée, mais je ne m’attendais pas du tout à la chute de l’histoire. Je la regarde, les yeux bien ronds, la mine ébahie. je n’aurais pas cru possible qu’il lui fasse ça. “Tu rigoles là ? Il fait comme si tu n' existais pas ? Mais voyons, il est con ou quoi ? ” Je ne peux pas croire, c’est pas comme si elle était une parfaite inconnue rencontrée dans une soirée et qu’il avait décidé de la jeter, on parle de Arielle, sa coloc et amie depuis trois ans déjà. Je vais chercher les sushis qui viennent d’arriver et les posent sur la table du salon en prenant un au passage que je plante dans ma bouche également. Je plisse les sourcils, comprenant exactement comment elle pouvait se sentir. C’est vraiment pas cool de la part d’Orso d’avoir agi comme ça. « Il aurait pas fait ça pour ne pas te réveiller ? Je ne le défend pas, mais il sait comment tu bosses dur… Hum, normalement ce sont les gars qui se foutent bien de leurs conquêtes, mais ce serait con que ce soit le cas… tu vis avec t’es pas n’importe qui non plus ! » En tout cas, ça me fait bien de la peine de savoir mon amie torturer comme ça par un mec. J’ai bien envie de m’en mêler et d’aller lui dire deux trois trucs à ce fameux Orso, s’il s’était agi de n’importe qui d’autre je crois que je l’aurais fait. Par contre, j’aurais peur dans une situation comme celle-ci de rajouter de l’huile sur le feu. Je me rapproche de mon amie et la serre dans mes bras. “Je ne sais pas comment tu as fait pour le repousser depuis aussi longtemps. Ça crève les yeux Arielle, ça fait longtemps que je sais que tu l’aimes. Il est aveugle…. ou un vrai gars pour n’avoir jamais eu conscience de rien ! ” Je flatte son dos, la tenant toujours contre moi. “Tu l’as fait parce que c’était plus fort que toi, je ne veux pas que tu t’en veule pour ça ma chérie. Il faut maintenant que vous vous parliez, y’a rien d’autre à faire, mais tu peux venir chez moi tant que tu veux si tu as besoin de t’éloigner de lui.” Ma porte lui sera toujours ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty
MessageSujet: Re: #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle   #327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#327 - Girl night, pyjama party but the adult version of it | Arielle
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» party all night (theo)
» The night of the party (Nathan)
» Girl's night |Pv Prim & Alexis
» #06 - last night was the last night of my past life (elmo)
» I’m so so sorry… | Arielle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: