AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

 

 #52 - everything i am was yours once (Frankie)

Aller en bas 
AuteurMessage
animateur
Ollie Baker
Ollie Baker
MESSAGE : 2407
ICI DEPUIS : 02/09/2022
COMPTES : Kay, le petit british + L'hyperactif, Checo + Gus, le gosse de riche
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar) magma (sign) StrangeHell (icons)

STATUT : Célibataire, bien trop attaché à ce statut pour créer quoi que ce soit.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyMar 25 Juil 2023 - 21:07


Frankie & Cooper


Un samedi après-midi avec les enfants, normalement, ce n’est pas de tout repos. Il faut les occuper les deux engins et franchement, tout seul il était parfois épuisé Cooper. Heureusement pour lui, son frère dans toute sa splendeur avait été contraint d’accepter un deal de babysitting en échange d’une nuit passée dans son lit au lieu d’une cellule de dégrisement. Il avait donc profité de cette histoire pour avoir un samedi paisible. Le temps d’aller surfer un peu et surtout d’optimiser pour faire tout ce qu’il avait à faire dans la maison. Pas le temps le plus reposant en soit mais au moins, il pourrait passer une fin de week-end la tête tranquille. C’est du moins ce qu’il pensait avant que quelqu’un ne sonne à la porte. Il laissait donc en plan sa dernière tâche de la journée qui consistait à réparer un meuble dans la chambre d’Henry pour aller ouvrir la porte. Pensant que c’était peut être Will qui venait en avance, il ouvrit avec un large sourire sur le visage. Pourtant, la personne derrière la porte, c’est bien la dernière personne qu’il s’attendait à voir là. Tomber nez à nez avec sa femme, depuis tout ce temps, il ne l’espérait même plus. “Fr.. Frankie ?” Bafouilla-t-il, bousculé par tout un tas d’émotions contraires. Son sourire s’était rapidement transformé en mine déconfite. Le choc était bien présent. “Qu’est-ce que tu fous là ?” Balança-t-il froidement après quelques secondes. Sa première pensée fut pour les enfants, bien heureusement qu’ils n’étaient pas là à cet instant.

__________________________


┗ Cold heart ┛
ஃ It's a human sign, when things go wrong, when the scent of her lingers and temptation's strong. Some things look better, baby, just passin' through ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28401-ollie-baker
Anonymous
Invité
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyMer 26 Juil 2023 - 1:42

C’était aujourd’hui. T’avais décidé de revenir. En sortant de l’aéroport, t’étais partie prendre une chambre d’hôtel, où tu avais déposé tes affaires. Forcément, puisque tu te doutais que tu n’allais pas être accueillie à bras ouvert dans ta maison. Même si c’est ta maison, tu considères que maintenant, c’est plus celle de Cooper. Il a élevé les enfants sans toi pendant un an et demi, il a vécu sa vie là-bas, et peut-être même qu’il y a refait sa vie. Mais tu voulais quand même y aller, quand même voir comment c’était. Lorsque tu avais posé un pieds dans l’allée de la maison, tu t’étais restée figée pendant peut-être cinq minutes, histoire de te remettre de tes émotions. C’est dur pour toi de revenir ici, mais tu sais que tu as pris le temps nécessaire pour te remettre. Et ça, personne n’en a conscience. Alors une fois tes émotions rassemblées, tu avais pris le chemin, déterminée, vers la porte d’entrée de la maison et tu sonnais. Tout ton corps tremblait à ce moment là. Tu remettais ta vie en question. Mais tu voulais le voir. Au moins lui, l’homme de ta vie. Tu entendais des pas derrière la porte, les larmes te montaient aux yeux, tu ne pouvais plus faire de pas en arrière. C’est avec un grand sourire qu’il ouvrait la porte, Coop. Et bordel que son sourire t’avait manqué. Derrière ta mine triste, mais aussi désolée, tu affichais un léger sourire jusqu’à ce qu’il réalise que c’était toi. « Cooper… » dis-tu simplement. Ses prochaines paroles étaient plus froides, plus dures. Mais tu l’avais bien mérité, il faut avouer. Tu comprenais son comportement, tu aurais surement réagi de la même manière si c’était dans le sens inverse. « Je… j’suis rentrée ? » répondis-tu en ravalant tes larmes, la gorge prise. Tu savais que pleurer ne ferait qu’empirer ton cas. Mais le voir là, ça te rappelait tellement de souvenirs, de bons souvenirs. Et tu avais envie de discuter avec lui, de lui faire comprendre pourquoi tu étais partie sans rien dire il y a tout ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
Ollie Baker
Ollie Baker
MESSAGE : 2407
ICI DEPUIS : 02/09/2022
COMPTES : Kay, le petit british + L'hyperactif, Checo + Gus, le gosse de riche
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar) magma (sign) StrangeHell (icons)

STATUT : Célibataire, bien trop attaché à ce statut pour créer quoi que ce soit.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyMer 26 Juil 2023 - 10:24


Frankie & Cooper


Ce moment, il l’avait longtemps espéré. Il l’avait souvent imaginé aussi. Ces retrouvailles avec elle, la femme de sa vie, celle qui l’avait rendit si heureux pendant tant d’années et qui l’avait anéanti en partant du jour au lendemain. Elle l’avait brisé sans qu’il n’ait de la place pour s’effondrer. Parce que lui, il n’avait pas ce luxe de baisser les bras, les enfants avaient déjà perdu une mère, le père était bien le dernier pilier qu’il le restait à présent. Alors la revoir là, sur le porche de leur maison, ce n’était pas une surprise, mais un choc. Une vague d’émotions contradictoires le submergeait soudainement, entre la tristesse, la rancœur et le soulagement. “Comment ça, t’es rentrée ?” Demanda-t-il tout aussi froidement que pour sa première question. Elle s’attendait à quoi au juste ? Qu’il lui ouvre la porte et que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes comme si elle était juste partie quelques jours en vacances ? “Tu ne peux pas te pointer ici sans prévenir Frankie.” Annonça-t-il ensuite, cherchant à trouver une contenance. Il sentait la colère monter en lui et ce n’était qu’amplifier par la mine triste de Frankie. Elle le prenait sur le vif, avant qu’il n’ait eu le temps de réfléchir à ce qu’impliquait son retour et lui tout ce qu’il avait en tête, ce sont les enfants. “T’imagines l’impact que ça aurait eu si les enfants avaient été là ?” Si déjà, c’était un choc pour lui, alors pour eux… Surtout pour Henry qui avait largement plus de souvenir d’elle que Maya. Encore une fois, il passait ses émotions au second plan le flic, une chose avait toujours été clair pour lui, les enfants et Frankie passeraient toujours avant lui. Depuis un an et demi, c’était juste eux.

__________________________


┗ Cold heart ┛
ஃ It's a human sign, when things go wrong, when the scent of her lingers and temptation's strong. Some things look better, baby, just passin' through ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28401-ollie-baker
Anonymous
Invité
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyMer 26 Juil 2023 - 11:46

Tu n’avais pas osé frapper à la porte, t’étais resté devant quelques secondes avant de le faire. Cooper ouvrait la porte, sourire aux lèvres. Il devait surement penser que c’était son frère qui venait chez lui. Mais son sourire partait rapidement pour laisser place à de la colère sur son visage. Tu comprenais, tu le savais que tu n’allais pas être accueilli à bras ouvert. « Coop, écoutes je… j’suis désolé » commenças-tu par dire. Mais les mots n’arrivaient pas à venir. T’avais milles choses à lui expliquer mais c’était trop compliqué. Ton départ avait été pour te sortir de ta dépression, mais en parler la rendait vraiment encore plus réelle. « Je… j’ai pas réfléchie, j’avais envie de vous voir et… » dis-tu sans finir ta phrase. Tu balayais les larmes qui coulaient seules sur ton visage, et tu ne voulais pas qu’il te voit aussi vulnérable. « Oui, je sais… » soufflas-tu quand il te parlait des enfants. T’avais envie de les voir, tes enfants. Mais tu savais que pour eux c’était perturbant de revoir leur mère un an et demi après. C’était pas forcément mieux que tu arrives sans prévenir mais tu n’avais pas réfléchie à ton retour et tu voulais absolument retrouver ton mari, ton homme. C’était le plus important. T’avais besoin de lui expliquer. « Ecoutes, Cooper, il faut qu’on parle, il faut que je t’explique… il faut que… faut que tu comprennes » soufflas-tu en levant les yeux vers lui. Tes mots étaient tous confus, t’étais perdue dans ce que tu disais parce que tu ne savais pas où commencer.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Ollie Baker
Ollie Baker
MESSAGE : 2407
ICI DEPUIS : 02/09/2022
COMPTES : Kay, le petit british + L'hyperactif, Checo + Gus, le gosse de riche
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar) magma (sign) StrangeHell (icons)

STATUT : Célibataire, bien trop attaché à ce statut pour créer quoi que ce soit.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyMer 26 Juil 2023 - 12:53


Frankie & Cooper


C’était presque irréel comme situation. Voir Frankie devant lui, en train de s’excuser… Forcément, que ça le troublait Cooper, forcément qu’il avait rêvé de la revoir un jour, mais actuellement, cette part de lui était enfouie sous tous ces mois de rancœur. “J’ai pas besoin de tes excuses Frankie. C’est un peu tard pour ça.” Lâcha-t-il sèchement. Peut-être qu’il n’aurait pas réagi pareil si elle l’avait prévenu avant de se pointer là. C’est sûr même. Il allait avoir besoin de temps pour se calmer, pour relativiser la situation, et surtout, pour accepter d’entendre ses explications. Elle pourrait bien lui dire n’importe quoi, à cet instant, c’est la colère qui primait chez le policier, influençant chacun de ses mots. Sa mâchoire se crispa quand elle évoqua avoir eu envie de les voir. Il tentait de résister aussi fort qu’il le pouvait pour ne pas tenir des propos qu’il pourrait regretter. Malgré tout, il avait encore beaucoup trop d’amour en lui pour se permettre de tout lâcher. L’impulsion de la colère ne le mènerait à rien, il en était bien conscient, mais il se retrouvait comme un pantin, guider par ce sentiment. “S’il faut que je comprenne… Alors ça change tout.” Dit-il en levant les yeux au ciel. Bien évidemment qu’il comprenait ce qu’elle voulait dire par là, il était juste décidé à lui compliquer la tâche, agacé par les larmes qui coulaient sur ses joues. “Il aurait fallu qu’on parle quand t’es parti aussi… Si mes souvenirs sont bons, je n’ai pas eu mon mot à dire là-dedans.” Des reproches, il allait en avoir à foison. Qu’elle n’ait plus eu envie de le voir lui, c’est une chose. Le laisser expliquer aux enfants son départ s’en était une autre. “T’attends quoi de moi, Frankie ? Parce que si tu veux voir les enfants, fais une croix dessus. Tu leur as brisé le cœur une fois, je ne vais pas te laisser le refaire de sitôt.” Déclara-t-il, gardant sa position de père protecteur. Bien évidemment qu’il n’allait pas les priver de leur mère indéfiniment, mais il n’allait pas ouvrir les portes en grand sans avoir de certitude sur son sérieux dans cette histoire.

__________________________


┗ Cold heart ┛
ஃ It's a human sign, when things go wrong, when the scent of her lingers and temptation's strong. Some things look better, baby, just passin' through ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28401-ollie-baker
Anonymous
Invité
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyMer 26 Juil 2023 - 14:03

Il était agacé, tu le voyais bien. Les larmes qui roulaient sur tes joues, ça rendait Cooper hors de lui mais tu ne pouvais pas contrôler. Tu ne voulais pas faire la victime, tu ne voulais pas être cette femme qui fait passer ses sentiments avant ceux des autres. « Je sais… » soufflas-tu, en baissant la la tête. Il n’avais pas besoin de tes excuses, mais peut-être d’une explication. Tu voulais lui expliquer pourquoi tu étais partie tout ce temps, ce qui t’avait fait prendre ton sac sans jamais te retourner. Il n’avait pas l’air d’avoir envie mais tu te devais de le faire, du moins pour que tu te sentes mieux. « Arrête, j’t’en prie » dis-tu en le voyant lever les yeux au ciel. Il était en colère, mais toi aussi, parce qu’il ne voulait pas comprendre les raisons de ton départ. Certes, tu avais fais ça de façon rapide et déterminée, on aurait pu croire que tu ne reviendrai jamais mais dans ton coeur, tu savais que tu allais revenir un jour. Et ce jour est arrivé. « Je pouvais pas parler, Cooper ! J’arrivais pas à parler et si jamais je t’avais dis ce que j’avais, tu m’aurai pris pour une folle, tu n’aurai même pas pris en considération comment je me sentais ! » dis-tu à ton tour, sur le coup de la colère. « J’attends juste que tu m’écoutes, que tu saches comment je me sentais, pourquoi j’ai fais ça ! J’ai pas dis que je voulais revenir dans votre vie tout de suite même si j’en ai envie ! Je sais que ça se fera pas si facilement, j’suis pas stupide, merci » ajoutas-tu en croisant les bras autour de ta taille. Tu voulais t’imposer et te faire entendre, ça serait pareil avec tes parents, tu le sais. Mais tu voulais juste être entendue, comprise.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Ollie Baker
Ollie Baker
MESSAGE : 2407
ICI DEPUIS : 02/09/2022
COMPTES : Kay, le petit british + L'hyperactif, Checo + Gus, le gosse de riche
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar) magma (sign) StrangeHell (icons)

STATUT : Célibataire, bien trop attaché à ce statut pour créer quoi que ce soit.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyMer 26 Juil 2023 - 20:47


Frankie & Cooper


Plus les secondes passaient, plus les larmes coulaient sur sa joue et surtout plus il se laissait envahir par la colère, moins cette conversation n’irait vers quelque chose de positif. A ce niveau, ce n’était pas une simple vague qui était en train de le submerger. Il se faisait complètement manger par cette rancœur qu’il avait tant enfouie en lui. Cooper, il ne contrôlait plus rien de son flot de paroles. Au moment où la colère laissera place aux regrets, il sera déjà trop tard malheureusement. Il ne pourra plus reprendre les mots qu’il lui balançait au visage à cet instant, ni les prochains qu’il s'apprêtait à laisser sortir. Parce que les mots de Frankie, ils lui transperçaient le cœur. Propre et net. “Si c’est ce que tu penses de moi Frankie… Que t’aurais pas pu te confier… T’as bien fait de partir, j’crois.” Lâcha-t-il froidement, complètement meurtri par ses mots. L’idée qu’elle ait pu penser un jour qu’il n’aurait pas été à l’écoute, qu’il l’aurait pris pour une folle, ça le tuait à petit feu. “Et qu’est-ce qui te fait croire que maintenant, je vais comprendre ? Si t’as une si basse estime de moi ?” Demanda-t-il plus rhétoriquement qu’autre chose. D’ailleurs, il levait déjà les yeux au ciel, accompagnant ce geste d’un rire jaune. Elle venait de toucher une corde sensible et c’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase pour lui. “Et dire que j’suis comme un con depuis presque 2 ans… À encore porter cette putain de bague sur mon doigt.” Dit-il en pointant du doigt son alliance. Il n’avait pas su se résoudre à l'enlever depuis tout ce temps. Parce qu’au fond, il le savait qu’elle était la femme de sa vie, il en était encore convaincu sous toute cette rancœur qu’il avait emmagasinée. Il croyait à ses vœux de mariage, ceux qu’ils avaient prononcés devant leurs proches et où il lui avait promis d’être à ses côtés peu importe l’obstacle qui venait sur leur chemin. Clairement, à entendre Frankie, ils étaient à des années-lumière de ce temps-là.

__________________________


┗ Cold heart ┛
ஃ It's a human sign, when things go wrong, when the scent of her lingers and temptation's strong. Some things look better, baby, just passin' through ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28401-ollie-baker
Anonymous
Invité
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyMer 26 Juil 2023 - 21:47

Tu essayais de reprendre tes esprits, de ne plus pleurer devant lui parce que tu voyais bien que ça l’énervait et que ça le mettait hors de lui. Mais ta dépression reprenait le dessus. C’était si difficile de mettre des mots sur ça, d’en parler ouvertement. Et en parler à Cooper, c’était le rendre réel et à l’époque, tu ne pouvais pas le faire, tu n’y arrivai simplement pas. T’avais voulu te foutre en l’air, plus d’une fois, t’avais même failli le faire avant de regarder le visage si tendre d’Henry qui t’appelait maman et tu avais pleuré ce jour-là, tellement de larmes. Et finalement, tu n’avais rien fait. « J’ai jamais dis ça… » soufflas-tu en prenant ton visage entre tes mains. Tu sentais qu’il était en colère, hors de lui. Mais tu voulais essayer de recoller les morceaux, de lui faire comprendre. Même si ce n’était pas la meilleure des choses de partir sans rien dire à personne. « Ne dis pas ce que j’ai pas dis ! C’est juste que… j’arrivais pas à en parler, j’en ai parlé à personne ! » dis-tu en reprenant ton regard vers le brun. Quand il te montrait sa bague, tu la regardais et tu voyais qu’il la portais toujours. Peut-être pas fièrement, mais il l’avait toujours. Tu regardais ensuite la tienne, que tu portais toujours aussi et que tu n’avais jamais pu enlever et que tu ne voulais pas enlever. « Si j’suis partie c’est pas à cause de toi, c’est pas parce que je t’aime plus… » commenças-tu par dire. « J’suis partie parce que j’avais mal, Coop, j’étais mal mais… même si tu veux pas l’entendre et que t’en as rien à faire, je t’aime toujours autant » soufflas-tu en baissant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
Ollie Baker
Ollie Baker
MESSAGE : 2407
ICI DEPUIS : 02/09/2022
COMPTES : Kay, le petit british + L'hyperactif, Checo + Gus, le gosse de riche
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar) magma (sign) StrangeHell (icons)

STATUT : Célibataire, bien trop attaché à ce statut pour créer quoi que ce soit.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyJeu 27 Juil 2023 - 0:03


Frankie & Cooper


Se laisser emporter par la colère comme ça, ça ne lui ressemble pas à Cooper. Normalement, c’est la force tranquille, celui qui garde son sérieux, celui qui sait gérer les conflits, celui qu’on écoute pour sa retenue et son empathie. Sauf que là, la surprise avait pris le dessus complètement. Plus une once de douceur dans les paroles de cet homme dont c’est pourtant la marque de fabrique. Le regard glacial qu’il portait à cet instant sur Frankie, il était bien nouveau, ayant remplacé toute la tendresse et l’amour qu’on pouvait y lire autre fois. “T’as bien laissé une lettre à tes parents et pas à nous pourtant.” Répliqua-t-il alors qu’elle se défendait de n’avoir réussi à parler à personne à l’époque de son départ. Un peu culotté de dire ça puisqu’il aurait très bien pu la lire cette lettre, ne serait ce que pour en discuter avec les enfants. C’est juste qu’il n’avait jamais eu la force de le faire. La mâchoire du policier se crispa à l’écoute des dernières paroles de Frankie. “T’as le droit de me dire ça, Frankie… Tu n'as pas le droit de débarquer du jour au lendemain et de me dire que tu m’aimes. Pas après tous les messages que j’ai laissés sur ton répondeur.” Il mettait une limite très vite, sans même savoir les explications de son départ, parce qu’il avait besoin de se protéger, il avait besoin de rester lucide. Ces mots, il avait rêvé de les entendre de nouveau, mais une fois mis devant le fait accompli, il se sentait mieux sans. De toute façon, comment la croire ? La confiance s’était brisée un peu plus chaque jour qui s’était écoulé depuis son départ. “Tu veux m’expliquer pourquoi t’es partie, là, j’ai surtout envie de savoir pourquoi t’es revenue. Pourquoi maintenant, pourquoi comme ça.” Au fond, les deux étaient sûrement liés, et peut-être que ça allait l’énerver un peu plus, mais quitte à l’avoir devant elle autant qu’elle aille au bout de ce qu’elle venait de commencer.

__________________________


┗ Cold heart ┛
ஃ It's a human sign, when things go wrong, when the scent of her lingers and temptation's strong. Some things look better, baby, just passin' through ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28401-ollie-baker
Anonymous
Invité
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyJeu 27 Juil 2023 - 0:38

Tu savais bien que cette lettre allait te revenir à la gueule. Quand tu es partie, tu as laissé une lettre à tes parents parce que tu voulais quand même laisser une note avant ton départ. Mais tu n’avais pas réussi à exprimer réellement tes sentiments dessus, comment tu te sentais. Et puis tu voulais en écrire une à ton mari, mais tu n’y arrivais pas, c’était trop dur. « J’ai essayé, j’ai pas réussi à vous en écrire une… » dis-tu en baissant les yeux. Le regard de Cooper devenait de plus en plus froid, de plus en plus cruel mais c’est ce que tu méritais après tout. Tu ne t’attendais pas à être accueillie à bras ouvert. Mais ça faisait plus mal que prévu, c’était dur pour toi, c’était compliqué à gérer toutes ces émotions. « Je sais… » soufflas-tu simplement. Tu les avais écouté, ses messages, dans ta chambre d’hôtel à Paris, en pleurant toutes les larmes de ton coeur et en te finissant une bouteille de vin. Sacré cliché. Il te demandait ensuite pourquoi tu étais revenu, pourquoi maintenant. C’est vrai ça, pourquoi maintenant ? Tu n’étais pas guérie, mais tu avais remarqué que ta famille te manquait, que ton mari te manquait, que tes enfants te manquaient. Et c’était dur à accepter parce que tu étais partie parce que tu ne te sentais pas comme une bonne mère, comme une bonne épouse. Que tes idées noires allaient leur gâcher la vie. « Parce que je t’aime, parce que j’aime Henry, parce que j’aime Maya » dis-tu pour commencer. « Je suis peut-être la pire des connasses à tes yeux maintenant pour être partie sans rien dire, mais oui, vous me manquiez, j’ai fais une erreur, j’assume mon erreur, j’assume que tu me déteste maintenant, j’assume tout ! » ajoutas-tu un peu plus sur le ton de la colère à ton tour. Tu t’emportais parce que tes pensées dépassaient tes mots, que tu étais submergées par ces émotions que tu n’arrivais pas à gérer. « J’ai voulu me foutre en l’air, j’ai pensé que j’étais la pire des mères, la pire des femmes, que j’allais vous faire du mal, vous nuire. J’ai eu peur, je sais que c’est cruel, que c’est idiot ou que c’est égoïste mais tout ça est vrai » finis-tu par dire, les larmes revenant sur ton visage pendant que tu parlais avec les mains comme si ça allait t’aider à te calmer.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
Ollie Baker
Ollie Baker
MESSAGE : 2407
ICI DEPUIS : 02/09/2022
COMPTES : Kay, le petit british + L'hyperactif, Checo + Gus, le gosse de riche
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar) magma (sign) StrangeHell (icons)

STATUT : Célibataire, bien trop attaché à ce statut pour créer quoi que ce soit.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyJeu 27 Juil 2023 - 10:22


Frankie & Cooper


Elle pouvait donner toutes les excuses du monde, Frankie. Elle pouvait lui dire qu’elle avait tenté de lui écrire, que ça n’avait rien donné de concluant, qu’elle n’avait peut-être pas eu la force… Elle pouvait bien dire tout ce qu’elle avait envie, ça ne changerait rien au fait qu’il n’a pas eu de nouvelle pendant ces longs mois. Ce n’est pas faute d’avoir cherché à en avoir pourtant. Les premiers mois, il avait fait plusieurs tentatives Cooper, cherchant des réponses, parlant parfois des enfants, de l’impact que son départ avait eu sur eux. Ces appels, ils n’avaient jamais été chargés de rancœur comme ses commentaires peuvent l’être aujourd’hui. Non, ces appels, c’étaient ceux d’un homme perdu sans sa femme, sans son repère. Mais les mois étaient passés, il avait dû se rendre à l'évidence Cooper: elle ne reviendrait pas. Il avait amassé toute la force en lui pour se concentrer sur les enfants et leur donner tout son être. Donc forcément, lui ce qu’il voulait savoir, c’est pourquoi rentrer maintenant. “Tu t'attends à ce que je te croie sur parole, Frankie ?” Demanda-t-il toujours aussi froidement. Ce n’était même pas de l’énervement, juste une question légitime. Parce que revenir après plus d’un an sous prétexte de les aimer, ça paraissait légèrement surréaliste. La confiance avait été brisée et si elle voulait un jour que ses paroles aient de nouveau du poids aux yeux de l’Américain, elle allait devoir sortir les rames. Un semblant d’explication était ensuite apporté par la brune alors que les larmes coulaient de nouveau. Cooper restait stoïque, la mâchoire serrée et le regard tranchant. “Et maintenant on ne serait plus un fardeau pour toi, c’est ça ?” Clairement, il déformait ses propos, aveuglé par la colère présente en lui. Il aura besoin de temps pour assimiler toutes les infos, pour prendre du recul et retrouver un semblant d’empathie qui le caractérise tant. “Je ne veux pas que tu voies les enfants Frankie… Si jamais c’est pour ça que tu t’es pointé là à l’improviste.” Expliqua-t-il fermement. En fait, ce qu’il voulait surtout, c’est qu’eux ne la voient pas. Une façon de les protéger d’une potentielle nouvelle déception. “Peut-être que tout ce que t’as dit avant est vrai. Mais hors de question que tu te pointes ici, sans prévenir… Sans qu’on n'en ait discuté avant.” Avec ces mots, il laissait quand même la porte ouverte à une possibilité de visite. Même malgré la colère et la rancœur, il ne pouvait se résoudre à priver ses enfants de leur mère. Il faudrait simplement du temps et un regain de confiance pour que le père de famille accepte quoi que ce soit.

__________________________


┗ Cold heart ┛
ஃ It's a human sign, when things go wrong, when the scent of her lingers and temptation's strong. Some things look better, baby, just passin' through ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28401-ollie-baker
Anonymous
Invité
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyJeu 27 Juil 2023 - 17:59

Tu aurai pu sortir le plus gros des mensonges, tu aurai pu dire n’importe quoi, il ne te croirait jamais. En même temps, tu étais partie sans dire un mot, sans faire attention à ce qu’ils auraient pu ressentir, Cooper et les enfants. T’avais fais ton égoïste, tu méritais qu’il soit horrible avec toi et qu’il te fasse vivre un enfer. Mais tu voulais lui donner un minimum d’explication, même si tu ne mettais pas vraiment de mot. La dépression post-partum, on en parle pas assez, on ne la soigne pas assez. Mais pourtant c’est un fait. Et le dire, ça devenait la réalité. « J’aimerai, oui » dis-tu en baissant les yeux. Tu voulais qu’il te crois, tu voulais qu’il comprenne ton mal-être mais il y avait le sien aussi. Ton départ avait causé des vagues, tu t’en doutais. Et il faudra retravailler ça, si jamais il y a encore un espoir pour vous deux et tu l’espères. « J’ai jamais dis que vous étiez un fardeau pour moi » dis-tu simplement, levant les yeux vers ton mari. C’était plutôt toi, le fardeau dans l’histoire. Tu avais le poids de la culpabilité de te sentir si mal. Quand il te disait qu’il ne voulait pas que tu vois les enfants, ton coeur se serrait, tu avais mal. Mais bon, tu l’avais mérité. « Oui, je comprends… » dis-tu, les yeux dans les siens. Tu voulais les revoir, tu voulais les serrer dans tes bras comme tu aurai aimé te jeter dans les bras de Cooper, l’embrasser et ne plus jamais le quitter.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
Ollie Baker
Ollie Baker
MESSAGE : 2407
ICI DEPUIS : 02/09/2022
COMPTES : Kay, le petit british + L'hyperactif, Checo + Gus, le gosse de riche
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar) magma (sign) StrangeHell (icons)

STATUT : Célibataire, bien trop attaché à ce statut pour créer quoi que ce soit.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyVen 28 Juil 2023 - 13:11


Frankie & Cooper


Impossible de la croire, impossible de se calmer et d’essayer d'être rationnel. Le choc était encore bien trop présent chez le policier. Certes, elle était revenue et elle tentait de lui donner des explications, mais tout ça, il aurait voulu l’avoir plus tôt, Cooper. La confiance avait été brisée entre eux, il faudra plus que des larmes pour le convaincre de ses bonnes intentions. Là, tout ce qu’il ressentait, c’est que les enfants et lui avaient fini par être un obstacle dans sa vie. Il soupirait en guise de réponse quand elle tenta de lui dire le contraire. De toute façon, il n’était plus en mesure d’assimiler quoi que ce soit. C’est donc son mode protecteur envers ses enfants qui avait pris le dessus. En aucun cas, il ne prenait en considération l’impact que pouvait avoir ses mots sur Frankie parce que pour lui, elle n’avait pas pris en compte l’impact qu’aurait son départ sur les petits. “Il ne faut pas qu’Henry te voie.” Continua-t-il, bien sérieux. Leur garçon, c’est lui qui avait le plus de souvenirs d’elle. À plusieurs reprises, il avait déjà interpellé des inconnues qui ressemblaient vaguement à Frankie, pensant à chaque fois au retour de sa mère. Maya, elle, était plus confuse, trop petite lors du départ de Frankie pour avoir des souvenirs précis. “Tu es chez tes parents en ce moment ?” Demanda-t-il soudainement, réfléchissant à toutes les possibilités de situations problématiques. Tous les trois avaient l’habitude de se rendre chez eux, Cooper entretenant toujours de très belles relations avec ses beaux-parents. Savoir Frankie chez eux couperait tout lien avec les grands-parents pendant un temps. “Si on est clair, je pense qu’on en a fini ici.” Annonça-t-il durement. Il n’avait pas la force de continuer. La voir, là devant lui, ça lui faisait bien plus de mal qu’il ne l’aurait cru, alors autant terminer sur cette note avant que l’énervement ne se mêle à la peine et qu’il ne se contrôle plus de nouveau.

__________________________


┗ Cold heart ┛
ஃ It's a human sign, when things go wrong, when the scent of her lingers and temptation's strong. Some things look better, baby, just passin' through ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28401-ollie-baker
Anonymous
Invité
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) EmptyVen 28 Juil 2023 - 13:27

Il n’avait pas l’air d’avoir envie de te croire, d’avoir envie de te laisser une deuxième chance. Mais pourtant, il n’y avait pas de mensonges dans tous ce que tu disais. Tu étais totalement transparente envers lui, tu lui disais simplement la vérité. Il insistait sur le fait que votre fils ne devait pas vous voir. En même temps, c’est lui qui a le plus de souvenirs de toi, il t’a vu plus longtemps. Lorsque tu es partie, Maya n’était qu’un petit bébé. « Il ne me verra pas, je ne viendrai pas à l’improviste, promis » dis-tu sur un ton ferme. Tu voulais qu’il comprenne que tu acceptes ses conditions, mais qu’il t’écoute aussi à son tour. Quand il te demandait si tu étais chez tes parents, tu te mordais la lèvre inférieure. Tes parents, non, tu ne les avais même pas encore contacté. La première personne que tu voulais voir, c’était Cooper. « Non, je suis à l’hôtel, au Dulce Hogar » dis-tu simplement. Tu avais cru comprendre que Cooper et tes parents se voyaient toujours, qu’ils étaient très proches et qu’ils allaient souvent là-bas. Tu ne voulais pas casser la routine de tes enfants, il ne fallait pas. Quand ses mots terminaient votre conversation, ton coeur se brisait encore un petit peu. Tu plantais ton regard dans les yeux perçants de ton mari, dur et violent. C’était compliqué, mais tu lui soutenais le regard intensément. « Si tu le dis… » soufflas-tu en finalement baissant les yeux. Tu tournais les talons pour remonter l’allée de votre maison. Te retournant une dernière fois pour observer ton homme sur le pas de la porte, tu souris brièvement sous ton regard en peine. Puis tu reprenais ton chemin vers l’hôtel où tu rentrais à pieds, histoire de te remettre de tes émotions.

FIN DU SUJET. :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
#52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty
MessageSujet: Re: #52 - everything i am was yours once (Frankie)   #52 - everything i am was yours once (Frankie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#52 - everything i am was yours once (Frankie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» write about Frankie
» and all that's left are the flowers - frankie
» she smiles so bright but she never was alright (frankie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: