AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

 

 and all that's left are the flowers - frankie

Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
Alan Hopkins
Alan Hopkins
POINTS : 75
MESSAGE : 721
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : ella, willow, skye, murphy
CRÉDITS : aerolvn (avatar) Joey Paesano (gif)

STATUT : Célibataire, est-ce que je dois me poser ?

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyMer 26 Juil 2023 - 22:15



Il n’est pas du matin, Alan. C’est un couche tard et un on verra bien quand on se lève. La vie, c’est la nuit. Il se passe rien le matin de toute façon à part le coq qui chante, mais qui ça intéresse ? Il n’hésite donc pas à les éviter, et à profiter de la douceur des rayons de soleil pour dormir tranquillement. Puis, le temps passe, passe et passe. Il n’a rien fait aujourd’hui. Il est seize heures et il est toujours dans son lit. Il décide quand même de se lever, d’enfiler une chemise et de partir se promener dans les rues de Bowen, à la recherche de je-ne-sais-quoi. Peut-être s’arrêtera-t-il en cours de route chez un pote, il ne sait pas trop. Mais bon, il verra bien. Ca sera en fonction de ce qu’il se passera. Bref, il est donc dans les rues commerçantes. Il en a vu des paysages, il en a vu des centre villes et même des villes sans centre. Bowen n’est pas la plus moche des villes, loin de là. Mais la traverser lui fait mal au cœur, il ne se sent pas en pleine forme. Pleins de rancœurs, de questions, de malaise. Il pose un œil sur une agence de voyage. Voilà ce qu’il faut qu’il fasse, choisir sa nouvelle destination avant de faire un malaise dans cette ville. Il s’assoit à un café, sort une clope, commande son café, et commence à fouiller les différentes destinations possibles. Bali, déjà fait. Grèce, déjà fait. France, déjà fait. Vietnamn, déjà fait. Oh, quelque chose d’intéressant commence à se dégager du lot. La Namibie. Les animaux sauvages. Cela redonne de la baume au cœur au jeune blond. Puis, il lève les yeux et regarde Bowen. Elle apparaît sous un meilleur jour, maintenant qu’il a une idée de destination. Il l’observe, les gens rient dans le café, les bars commencent à ouvrir, les enfants profitent d’une glace, les libraires rangent leur livre, le fleuriste… le fleuriste est fermé. Cela attire la curiosité d’Alan. Pourquoi donc ? Il n’a pas de fleurs dehors, pourquoi ? Mais.. mais quelque chose bouge à l’intérieur. Il décide de se lever après avoir laissé un billet sur la table pour observer ça. Oh, il y a quelqu’un, une femme. Elle lui dit quelque chose. Elle se retourne. Oh. Il sait. Qu’est-ce qu’elle fait là ? Elle n’avait pas fui Bowen, elle aussi ? Il frappe à la vitre, et se permet d’entrer. « Frankie ! » s’exclame-t-il « Je suis heureux de te retrouver ici, mais qu’est-ce que tu fais là ? » il observe la boutique, elle est vide, quelques fleurs trainent par-ci et par-là, mais c’est tout, elle semble bien triste, cette boutique, ou désertique depuis longtemps. « Et surtout, qu’est-ce que tu fais, là, dans cette boutique ? » Elle doit se poser aussi des questions, maintenant. Il sait qu’il aura à répondre au même, il sait. Tous les deux, ils avaient parlé de leur problème avec Bowen. Tous les deux, ils s’étaient quittés sur ça.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyMer 26 Juil 2023 - 22:26

Après toutes ces retrouvailles fortes en émotion, t’avais décidé de mettre de l’ordre autre part. En effet, ta petite boutique de fleurs dans la rue commerçante de Bowen avait été mise à l’abandon pendant ton départ. Ta mère avait continué un peu, après ton départ mais rapidement elle s’était lassée et puis, elle n’avait plus l’envie d’alimenter ton magasin. Et tu la comprends. Alors aujourd’hui, c’est ce que tu avais décidé de faire : ranger la boutique pour pouvoir reprendre une activité. Des vieilles fleurs traînaient là, du terreau par terre, des pots cassés, il fallait vraiment faire le ménage. Alors tu avais foutu la musique à fond dans le magasin, pour chasser tes idées noires et tristes des jours précédents. Un peu de rock’n’roll ne fait de mal à personne, right ? Pendant que tu faisais le ménage et que tu chantais à tue-tête, tu entendais quelqu’un frapper à la vitre de la boutique et qui entrait dans le magasin. Tu sortais ton téléphone de ta poche, et tu baissais le son de la musique. « Alan ! » dis-tu avec un grand sourire. Enfin quelqu’un qui était heureux de te voir, et ça faisait sacrément du bien. Tu posais ton balais avant d’aller vers lui pour le saluer en le prenant dans tes bras. « J’suis rentrée la semaine dernière, j’avais besoin de revenir à la maison… Et toi, alors ? » demandas-tu curieusement. Vous vous étiez rencontré à des milliers de kilomètres sans savoir au départ que vous veniez du même endroit, de ce même coin paumé de l’Australie. « Écoutes, j’te souhaite la bienvenue dans ma boutique » dis-tu avec un sourire en coin, écartant les bras pour lui montrer ton magasin légèrement saccagé.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Alan Hopkins
Alan Hopkins
POINTS : 75
MESSAGE : 721
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : ella, willow, skye, murphy
CRÉDITS : aerolvn (avatar) Joey Paesano (gif)

STATUT : Célibataire, est-ce que je dois me poser ?

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyDim 30 Juil 2023 - 15:19



Bowen réserve finalement bien des choses inattendues. Alors qu’Alan avait déjà choisi sa prochaine destination, il ne pensait pas tomber sur une de ses connaissances de voyage qui a fui aussi Bowen. Il pensait être le seul. Il n’avait pas forcément le choix, les études et le boulot voilà. Certes, ça l’emmerdait de revenir, mais des fois cette ville s’illumine et devient quelque chose qu’il aime. Après tout, c’est peut-être un vrai globe-trotteur avec une soif beaucoup trop importantes de découvrir le monde entier, il reste une personne attaché à ses amis, qui sont tous, maintenant, à Bowen. Des fois, quand il choisit une nouvelle destination, il le regrette déjà, car cette ville prend tout son sens. Tout redevient vivant, tout redevient accueillant. Bordel, il a grandi là, il a aimé ici, et a refait le monde sur quasiment tous ces bancs. Comment la détester ? Elle regorge quand même tous ses secrets, tous ses premiers souvenirs, tous ses premiers plaisirs. Il ne peut pas la renier ad vitam aeternam. Puis, elle a toujours quelque chose d’intrigant, comme cette boutique de fleurs qui l’a rendu curieux. Et en entrant, encore plus. Il pouvait imaginer pleins de scenarios possibles, mais celui-là, non. Finalement, il n’est pas peut-être pas le seul à revenir ici, à reposer sa petite vie à Bowen. Pourtant, même s’il ne comprend pas la situation, il est heureux de la revoir ici, avec son sourire communicateur. « Oh ! » répond-il surpris. Ce n’était pas ce qu’elle lui avait dit, là-bas, à des kilomètres de Bowen, en Europe. « Mais… Mais… tu vas mieux ? » enchaîne-t-il, inquiet et perdu. Lors de leur rencontre, il y a un an maintenant, elle lui en avait pas parlé de ses plans, de revenir à Bowen, dans cette ville. Elle fuyait, comme lui. Et c’est un peu ça qui les a rapproché, ils se sont compris, simultanément, à des milliers de kilomètres. « Je reviens, et je repars, voilà la vie que je mène maintenant. » explique-t-il avant d’observer le lieu et d’être surpris d’apprendre qu’il appartient à Frankie, que c’est sa boutique. « Et bah.. Tu t’y installes ? Tu comptes rester longtemps du coup ? » demande-t-il maintenant, curieux de connaître le futur de cette amie, cette amie qui l’avait comprise à l’autre bout du monde.

@Frankie Campbell-Hughes
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyDim 6 Aoû 2023 - 22:51

Même si ta mère avait essayé de tenir la boutique après ton départ, c’était devenu un sacré bordel. Mais bon, tu comprenais qu’elle n’ait pas eu envie de continuer à l’entretenir, c’était trop pour elle. Alors tu avais passé la matinée à passer le balais, ramasser les fleurs mortes par terre et essayer de nettoyer quelques vases que tu avais encore en vitrine. Ton ménage avait été un peu chamboulé par la présence de quelqu’un qui venait d’entrer dans la boutique et même si la musique était un peu forte, tu reconnaissais la voix d’Alan, ton ami que tu avais rencontré en voyage. Tu étais heureuse de le recroiser ici, il avait été adorable avec toi quand vous vous étiez rencontré. Tu lui avais raconté tes problèmes, pas en profondeur mais tu avais été quand même été assez explicite sur le sujet. « Mieux je sais pas, mais mes enfants et mon mari me manquaient trop et… j’devais rentrer à un moment donné » soufflas-tu en haussant les épaules. Cooper n’avait pas été des plus accueillants, mais c’est normal. Tu allais tout faire pour essayer de te faire pardonner, et le reconquérir. Enfin, c’était pas gagné mais tu allais t’en donner les moyens. « Oh, je vois ! Tu comptes rester un petit peu ici quand même ? » demandas-tu à ton ami avec un sourire. Quelqu’un qui t’appréciait dans cette ville, ça serait pas mal ! Même si tu savais que Will ne te détestait pas, il devait avoir quand même une petite rancoeur envers toi. « Mon retour est définitif » soufflas-tu en récupérant ton balais pour balayer encore un peu le sol.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Alan Hopkins
Alan Hopkins
POINTS : 75
MESSAGE : 721
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : ella, willow, skye, murphy
CRÉDITS : aerolvn (avatar) Joey Paesano (gif)

STATUT : Célibataire, est-ce que je dois me poser ?

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyJeu 31 Aoû 2023 - 22:19



Retrouver Frankie rend la vie à Bowen plus agréable, et étrangement, plus compréhensible. C’est vrai, voir une personne qui a la même relation ambigüe avec la ville permet de se sentir moins seul. Et Alan, il est heureux de la voir, là, dans cette boutique à moitié laissée à l’abandon, et à moitié nettoyée. Il y a de là quelques minutes, le lieu semblait si vide, si désertique, mais la présence de Frankie l’illumine, ou plutôt, l’aide à comprendre cette ambiance si particulière. Néanmoins, de nombreuses questions se bousculent dans sa tête et il espère que ce choix de revenir vient d’elle, qu’elle ne soit pas forcée. « Je comprends. » Non Alan, non, tu ne comprends pas. Jamais il a trouvé l’intérêt de rentrer, jamais il saisira le devoir de revenir ici. Et  pourtant. Et pourtant, il est bien présent, devant elle, à Bowen, dans cette ville qu’ils ont maudit tous les deux, qu’ils ont aimé tous les deux. Et pourtant, cette mystérieuse ville de campagne a quelque chose que les autres ont pas, qu’Alan adore s’entourer de ses amis ici et de s’amuser avec, qu’il finit toujours pas reposer ses valises dans le coin. Etrange paradoxe. « Tu as revu ton mari et tes enfants ? » demande-t-il, maladroit. Pas la meilleure chose à dire, ni à faire, mais la finesse, c’est quelque chose qu’il ne connaît pas non plus. Et réfléchir avant de parler, c’est souvent trop demander. On parle, et on regrette après. « Je compte rester jusqu’au prochain voyage. » dit-il sur un ton léger avec un clin d’œil car en réalité, il ne sait pas trop. Pour l’instant, il est là, il profite un peu, il reprend goût à la ville, et il se laisse vivre dans l’ambivalence de son amour-haine. Puis, il hausse les épaules à la remarque de Frankie. D’accord, c’est définitif, tant mieux ? tant pis pour elle ? Il ne sait pas trop, alors il n’a rien trouvé de mieux que de réagir ainsi en guise de réponse. « Tu as besoin d'aide avec tout ça ? » demande-t-il en désignant la boutique avec son doigt. Se mettrait-il à la tâche ? Non. Absolument pas. Sa solution ? Proposer à une femme de ménage de venir ici, en soutien à son amie. Il est comme ça Alan, pas toujours les meilleures solutions, mais toujours le cœur sur la main pour ses proches.

@Frankie Campbell-Hughes
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyMar 5 Sep 2023 - 16:00

Ça faisait plaisir de voir Alan, une tête qui ne t’en voulait pas dans le tout Bowen. Vous aviez partagé un moment de voyage ensemble, en apprenant plus tard que vous veniez du même coin. Les coïncidences sont bien faites. Il te disait qu’il comprenait. Pas sûr qu’il comprenne. Alan est un électron libre, plus que toi tu ne l’es, il fait fit des règles. Il n’empêche que tu avais un certain attachement à ce garçon car il avait été là, sans le savoir, quand tu étais au plus bas. Quand il te demandait si tu avais revu ton mari et tes enfants, tu arrêtais de balayer un instant, le regard vissé sur le sol avant de répondre. « Mon mari oui, mais mes enfants je crois que j’vais pouvoir attendre un peu avant de les voir » soufflas-tu. Il avait mis des règles sur vos retrouvailles, et tu allais les respecter. Malgré le fait que mourrais d’envie de serrer Henry et Maya dans tes bras, tu savais que c’était le mieux de ne pas le faire de suite. « Une date précise ou tu te laisses voguer ? » demandas-tu à ton ami avec un sourire. Tu reprenais le balayage des feuilles mortes sur le sol alors que tu continuais à parler avec le jeune homme. Puis, il te proposait de l’aide. « Non, t’en fais pas, j’vais m’en sortir toute seule » dis-tu avec un sourire au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Alan Hopkins
Alan Hopkins
POINTS : 75
MESSAGE : 721
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : ella, willow, skye, murphy
CRÉDITS : aerolvn (avatar) Joey Paesano (gif)

STATUT : Célibataire, est-ce que je dois me poser ?

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyMar 10 Oct 2023 - 22:06



Une petite sensation pas très agréable traverse le corps de Alan. Le genre de truc qui barbouille un peu le ventre, mais sans plus, juste ce qu’il faut pour se sentir mal à l’aise. Il venait de faire une boutade. D’habitude, il aurait ignoré tout ça en lâchant même un petit rire malvenu. Pourtant, devant Frankie, ce n’est pas le cas. Il n’est pas le même, Alan. Il est différent. Il y a ce Alan de voyage, et ce Alan de Bowen, deux entités bien distinctes. Or, il a rencontré Frankie lorsqu’il était en vadrouille, se moquant de sa ville natale. Elle lui rappelle tous ses souvenirs, et ces moments de compréhension partagés. Alors, Alan, il ne rit pas, non. Il se sent juste mal. « Oh… » dit-il embarrassé avant d’enchaîner « T’as encore un peu de temps pour profiter des mojitos sans soucis. » suivi d’un sourire et d’un clin d’œil. Les situations gênantes, les moments de tristesse, ça le met mal Alan. Il trouvera toujours un moyen de s’enfuir, d’éviter les conversations sérieuses. Il n’est pas certain que Frankie acceptera cette remarque, mais il espère lui avoir fait décrocher un sourire. Pour l’instant, il change de sujet et évoque ses voyages, ses plans. « Haha, non pas de date précise, on verra bien le jour au jour ! » hausse-t-il les épaules pour accentuer sa phrase. En réalité, c’est juste qu’il ne connaît pas encore ses dates de télétravail et les disponibilités. Il sait juste, qu’aujourd’hui, il n’a rien à faire. Il propose donc son aide à Frankie, appeler une femme de ménage pour entretenir s aboutique mais elle refuse. Alors, il continue à sourire et lui demande « Aurais-tu alors le temps pour un petit café ? » comme à leur rencontre, en Europe, au bon vieux temps.

@Frankie Campbell-Hughes
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyMer 25 Oct 2023 - 16:46

Tu ne pouvais t’empêcher de rire à la réponse de ton ami Alan. Tu étais de retour définitivement sur le sol australien. La seule chose que tu voulais, c’était que tout redevienne comme avant mais pour ça, tu allais devoir faire un gros travail sur toi-même. Et c’était ça, la partie la plus compliqué dans l’histoire. Tu avais commencé par prendre un rendez-vous chez un psychiatre pour t’aider, pour aller mieux. Ça faisait parti des termes du contrat pour que tu reviennes dans la vie de tes enfants, t’en étais consciente. Pour détourner cette conversation autour de la tristesse, tu relançais vers Alan, pour savoir s’il comptait rester à Bowen ou bien s’il comptait repartir en voyage d’ici quelques temps. Ça ne t’étonnerait pas, ce garçon a soif de voyage. « T’as déjà une idée de destination ? » demandas-tu souriante. Tu continuais à passer le balais pour enlever toutes les fleurs mortes qui jonchaient le sol pendant que ton ami était assis sur le buffet de la caisse. Mais il te proposait de sortir de la boutique et boire un café. C’est pas une mauvaise idée, tu étais enfermée depuis des heures dans ton magasin et c’était peut-être pas plus mal de sortir un petit moment. Tu posais le balais sur le côté. « Va pour un café ! » répondis-tu simplement. Tu prenais tes affaires et tu prenais soin de suivre le jeune homme dans les rues de Bowen qui t’ont tant manqué.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Alan Hopkins
Alan Hopkins
POINTS : 75
MESSAGE : 721
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : ella, willow, skye, murphy
CRÉDITS : aerolvn (avatar) Joey Paesano (gif)

STATUT : Célibataire, est-ce que je dois me poser ?

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie EmptyMer 27 Déc 2023 - 0:15



Essayer de transformer ce qui est compliqué à exprimer en humour est l’art de vivre d’Alan. C’est donc tout naturellement qu’il a transformé la mauvaise nouvelle de Frankie de ne pas voir ses enfants en une petite blague. Et l’entendre rire le rassure, il l’accompagne donc d’un petit sourire avec tout ça. De toute façon, les discussions tristes le mettent mal à l’aise, et Frankie a dû le ressentir, c’est certain. Pourtant, il ne lui a pas spécialement montré cette façade lors de leur rencontre en voyage, où ils ont réussi à s’ouvrir l’un à l’autre, se comprenant mutuellement étant issus de la même ville. Mais là, à Bowen, il a des difficultés à retrouver son ancien soi, son lui en voyage exactement. Alors, il lâche des petites plaisanteries maladroites comme il l’a déjà précédemment montré. Et Frankie rebondit sur autre chose. Ouf, il est sauvé de ça. « Je ne sais pas encore, je pensais à la Namibie, tu connais ? » demande-t-il, curieux puisqu’elle a beaucoup voyagé, aussi. Mais avant de lui laisser répondre, il lui propose un café, pour discuter en dehors, pour pouvoir finir aussi le café qu’il a commencé avant de se lever et venir dans la boutique. Et elle accepte. Alors, Alan sort de la boutique, et se saisit d’une de ses cigarettes, encore, lui en proposant également, maladroitement, ne se souvenant plus si elle fumait ou pas. « Tu connais un café qui est aussi bon que ceux en France ? J’ai testé juste avant de te voir celui-là. » indique-t-il avec son doigt celui plus en amont de la rue. « Et je t’assure, qu’il n’est pas incroyable. Tu allais où, toi, ici, habituellement ? » demande-t-il, innocemment, sans s’en rendre compte, sans se douter que cela pouvait raviver d’anciens mauvais souvenirs.

@Frankie Campbell-Hughes :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
and all that's left are the flowers - frankie Empty
MessageSujet: Re: and all that's left are the flowers - frankie   and all that's left are the flowers - frankie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
and all that's left are the flowers - frankie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flowers don’t tell, they show || PV Matthew
» flowers grow (collin)
» #52 - everything i am was yours once (Frankie)
» you left behind more than memories (eun-ae)
» Let's talk about.... flowers and bees (Feat. Ethan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: