AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

 

 Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyMer 9 Aoû 2023 - 23:20

"Papa.. Non... Je ne veux pas... Tu sais que l'hôtel de Bowen compte pour moi. C'est trop long un mois, je vais loupé.... Non... Je sais pas encore qui sera.... D'accord. À plus tard." Je rage, je bouillonne je n'ai pas fini une phrase. Il veut me coller les travaux de la rénovation de son hôtel à Madrid. Super. Ce qui veut dire deux mois partie, loin... Et ici mon projet... Qui n'était pas que le mien, je le savais mais pour demander la gérance, j'avais monté un dossier, une présentation solide, je comptais la lui faire, mais manque de temps nous n'avions pas encore eu de réunion en face à face. Et c'était pas près d'arriver.

Je rentrais à peine de New York, direction l'hôtel pour vérifier que le chantier , les peintures, bientôt la fin, avançait bien. Mais visiblement je ne serais pas là pour tout terminer...
Payant le uber, je descends ma valise et rentre dans cette maison familiale trop grande pour moi seule. Mes parents étant encore partis... J'allais finir par demander à Cían s'il avait réellement une chambre pour moi. "ON SORT?" Un sms, un sourire et direction la salle de bain. Douche, tenue, maquillage, j'étais prête. Un resto et une soirée... Que demander de plus...

"Je rentre ma belle..." "Ok on se voit bientôt." Elle m'abandonnait alors qu'il était encore trop tôt, après une bise et un signe de la main. La nuit était déjà tombée, mais je n'avais pas envie de rentrer. "DEMAIN 9H AU BUREAU TU PARS À MADRID SAMEDI J'AI DES DOSSIERS À TE DONNER." Je lève les yeux au ciel. J'allais devoir lui dire non... Je voulais lui dire non... Pourtant c'était mon père, mon patron aussi... Je bouillonnais, je ne voulais plus repartir... Un verre, j'avais besoin d'un verre... Et c'était SON établissement, SA boite qui venait de s'afficher devant mes yeux. Ok. allons-y.

J'entrais, seule. Me dirigeais vers le bar et commandais un Whisky Sour tout en écoutant la musique... Ce son... J'adorais ça, je battait la mesure du bout des doigt, remuant un peu sur ma chaise. "Envie de danser demoiselle?" Je regarde l'homme qui vient d'arriver. "Je viens de commander un verre..." La barman me fit signe qu'il gardait ma boisson, et je me laissais entrainer sur la piste par le danseur... Mes hanches collées aux siennes, mon corps ondulant en rythme, mes mouvements étaient fluides, mon coeur battait si fort, et pourtant je n'avais pas d'yeux pour le danseur, mais bien pour la musique, l'ivresse qu'elle provoquait en moi...

@Blake Morgan
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyVen 18 Aoû 2023 - 19:58

Il y a des soirs comme ça, ou l’envie de se déplacer à la boîte n’est pas là. J’ai pas envie ce soir de devoir gérer des problèmes, pas envie non plus d’entendre des employés se plaindre. Je sais déjà que je vais devoir être dans la salle parce que les employés ne seront pas là ! J'ai dû arriver plus tôt pour préparer les bars et faire la paperasse, s'assurer que la commande était arrivée comme prévu.  Toutes ces petites choses que les gens ne voient pas, toutes ces petites choses que mon gérant aurait dû voir, mais qui ne le fera pas. Trop occupé à remplacer les employés manquant au bar, me forçant donc à faire la gérance pour cette nuit.

Je suis d’une humeur massacrante et je tente d’éviter les contacts avec tout le monde parce que je sais que je pourrais virer n’importe qui qui tente de me faire chier ou qui me dérange ! Les employés le savent quand je suis comme ça et ne font pas exprès pour venir me déranger.

Je suis dans mon bureau depuis un moment déjà. Il est temps que je retourne faire un tour en salle pour m’assurer que tout est beau. J’écrase ma cigarette dans le cendrier sur mon bureau et je me lève. Soupire un bon coup et prend mon courage à deux mains pour aller affronter le bruit. Dès que j’ouvre la porte de mon bureau, la basse se fait entendre et j’avance la tête haute en direction du bar. J’arrive vers l’employé et lui demande si tout est bon quand mon regard se pose sur la fille Gallagher. Mon regard ne l’a quitte pas d’une seconde. Je tape sur l’épaule du gars de sécurité qui est non loin de moi. Je lui pointe le gars qui danse avec Eanna et dont les mains commence à se balader sur la jeune femme. « Fais le sortir d’ici ! Si elle te pose une question redirige là vers moi ! » Je lui tape sur l’épaule avant de me servir un verre que je cale cul sec.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyVen 18 Aoû 2023 - 23:03

Je n’irais pas à Madrid, il était hors de question que je rénove cette hôtel, je pourrais faire les plans, aller voir les lieux, mais je ne superviserais pas les travaux, j’avais mon hôtel ici, à Bowen et je ne voulais plus partir… Même si j’étais sûre de moi, encore plus alors que ce rythme s’immisçait dans mes veines, pulsant vers mon coeur, envoutant… Je n’allais pas penser au travail plus longtemps, les pas m’entraînent , mon corps collé à celui de l’homme… J’en oubli un peu où je suis … La boîte de Blake… Après tout je suis une gamine, rien de plus pour lui non? Alors j’ai le droit de m’amuser avec d’autres…

Et là c’était plus le son que l’homme qui venait de descendre ses mains sur mes hanches qui m’intéressait, mais rapidement un type géant nous fait face, couvrant les lumières qui nous éclairaient. « Dégages d’ici. » Je le regarde en me pointant du doigt. « Moi? » Il soupire et pointe le danseur qui m’accompagnait. « Non lui. On aime pas trop les pervers ici. Dégage, et vite. » Le ton du gars est sans appel, et le type bat en retraite rapidement. Il n’a même pas besoin de le raccompagner. Par contre moi je pose ma petite main sur les gros muscles du vigil.

« Pardon mais.. Je ne vous ai pas appeler au secours, il ne faisait rien de mal… Pourquoi vous… » Je n’ai pas le temps de continuer. « L’ordre vient de monsieur Morgan. » « Monsieur Mor…Pardon ? » Je suis surprise et l’homme me fait un signe de tête vers le bar. Blake Morgan y est … Là en maître de la situation, des lieux, faisant manquer un battement à mon coeur, encore plus charismatique que dans mes souvenirs, plus beau, plus grand…
Je relâche le bras du gros dur de vigil . «  Je vois… » Je murmure dans un souffle et m’avance vers Blake Morgan qui visiblement à décider comme mon père de me pourrir la soirée. « Il ne m’a rien fait de mal, pourquoi vous le virer comme ça? Un soucis Monsieur Morgan? » Dis-je avec un peu trop d'entrain, alors que j’arrive devant lui, croisant les bras sur ma poitrine ce qui fait remonter ma robe sur mes cuisses.



@Blake Morgan
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyLun 21 Aoû 2023 - 20:15

Depuis la vente de charité, j’avais tenté de me tenir loin de la fille Gallagher, tentant de la sortir de mes pensées et de ne pas imaginer son corps nu et offert sur ma table de cuisine. Bien que j’ai eu une petite prise de bec avec elle par message texte, je me disais qu’il fallait coûte que coûte que je l’évite, je ne pouvais pas me jeter dans la gueule du loup comme ça. Pourquoi ? Parce que c’est une erreur et j’en ai conscience, je peux bien coucher avec qui je veux quand je le veux, mais elle, elle m’est interdite, je n’ai pas le droit de l’imaginer comme ça. Sans compter mon fils qui essaye encore de me tirer les vers du nez à savoir qui est cette fameuse inconnue à la robe splendide.

Ça et les soucis au travail font que je suis d’une humeur massacrante. Il ne m’en faut pas beaucoup pour me mettre dans un tel état. Mes employés savent bien que quand je suis de cette humeur, il vaut mieux pour eux de ne pas m’obstiner et d’écouter ce que j’ai à dire. Je suis un patron intransigeant, je suis prêt à les aider, mais pour ça, il faut qu’ils soient prêt à mettre des efforts dans leur travail.

En arrivant en salle, je vois quelque chose qui n’arrange en rien mon humeur, je décide même d’envoyer le videur pour faire sortir le mec qui est en train de danser avec la jeune Gallagher, même quand je veux la sortir de mon esprit, elle s’impose à moi. Je la vois qui se demande pourquoi on fait sortir le mec avec qui elle est, un sourire narquois se dessine sur mes lèvres. Son regard croise le mien et sans plus attendre elle se dirige vers mieux, diablement belle dans sa fureur. Je pose mon verre en le claquant sur le comptoir et je me penche sur celui-ci pour faire face à la brune. Mon regard descend sur elle, je la matte un moment avant de remonter mon regard vers son visage. “Si tu voulais te donner en spectacle avec le premier venu, tu aurais dû choisir une autre boîte de nuit que la mienne. ” Je lui dis d’un air froid, mon regard ne quittant pas le sien, puis je me redresse me servant un nouveau verre. Je le monte à mes lèvres en buvant encore une fois en une seule gorgée, léchant mes lèvres pour ne pas en perdre une goutte. “T’as autre chose à me dire ou tu retournes te déhancher comme ça devant tout le monde ? J’ai encore pas mal de choses à faire tu vois.” Oh que non, elle ne voit pas le gentil Blake en ce moment, je ne suis vraiment pas d’humeur aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyLun 21 Aoû 2023 - 21:50

La danse avec ce gars dont j’ignorais même le nom était faite pour me détendre. Loupé ! Viré par le vigil, je ne comprends pas ce qu’il a fait de mal. Les gens avaient quand même le droit de danser un peu coller serrer non? Mais l’homme aux gros muscles me fit rapidement comprendre de qui venait l’ordre. Blake Morgan.
Là ! Au bar. Semblant si détendu… Enfin plutôt ravi de son coup. Je m’approche, sentant que la colère de l’appel de mon père, et cette tension qu’il y avait avec l’hôtel en ce moment était en train de remonter, alors si en plus il était là pour me gâcher mon moment.. Ok c’était sa boite de nuit, mais il n’était pas le roi du monde non? Enfin celui de mes nuits … Si… C’était désespérant de me dire que je n’arrivais pas à me l’ôter de la tête. Ses doigts sur mon corps, son souffle contre ma peau… Et ce rejet ! Brutale je ne pouvais pas dire le contraire… Mais pourquoi était-il revenu à la charge l’autre soir par sms?

Le verre claque, mais je ne tressaute même pas, mon regard toujours dans le sien, mes bras enfermant mes seins dans la cage de ma colère. Je voulais juste profiter de la soirée, il venait de tout gâcher. Son regard glisse sur moi… Embrasant mon corps juste avec ce contact visuel, Eanna reprend toi ! « En spectacle ? Hmm… Je crois qu’on a pas la même notion du spectacle… » Je laisse un rire m’échapper. Là je dansais tranquille, j’étais pas en démonstration, mais si c’était ce qu’il voulait, je pouvais aussi le faire. « Je ne savais pas qu’il y avait une interdiction ici pour les femmes portant mon nom de danser avec un homme. Ou une femme d’ailleurs non ? » Qu’est ce que ça pouvait bien lui faire ?

Il boit un verre encore, mon regard tombe sur ses lèvres, qu’il lèche et moi je frémis, la chaleur monte ... Non ! Interdit pense à autre chose.. Je retourne planter mes iris dans les siennes. « Je vais aller faire le show, puisque vous avez l’air d’aimer ça. » Je prends le verre des mains du serveur à mes côtés, je le bois d’un trait et grimace un peu. C’est fort, mais je pose le verre sur le bar devant Blake Morgan. « Profitez de la vue, Monsieur Morgan. » Et file sur la piste.

Il m’a mise en colère, j’ai le droit de faire ce que je veux non? Après tout c’était lui qui m’avait repoussé, pour qui je n’étais qu’une gamine… Alors qu’il laisse la jeunesse se faire. Le rythme endiablé monte à mes oreilles bien trop vite, laissant mon corps se déhancher de nouveau, de manière sexy, sensuelle, mais rien de vulgaire. Je ne laisse pas un homme m’aborder cette fois j’accoste une jeune femme, dansant devant elle, avec elle, puis me tourne vers un homme, peu importe le partenaire, mes mouvements sont loin d’être amateur, il voulait du show il l’a .. Et je ne quitte pas son regard… Voilà Monsieur Morgan, je ne vais pas pleurer ce soir, même si j’avais pu le faire suite au vent de l’autre soir…


@Blake Morgan :06:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyMer 23 Aoû 2023 - 16:29

J’ai l’impression que la brune faisait exprès, venant ici pour m’agacer et venir danser sous mon nez. Pour me rappeler ce que j’ai repoussé lors de la soirée du gala de charité ! Elle sait aussi que j’ai reçu la robe qu’elle avait étrennée lors de cette soirée ! Je ne supporte pas de voir les mains de cet homme parcourir ce corps, pas que je suis jaloux, mais elle mérite mieux que ce petit con qui ne résiste même pas quand je le fou a la porte de manière injustifiée! Il quitte sans demander son reste et Eanna furieuse s’approche de moi pour me dire sa façon de penser.

« Je n’ai pas besoin d’avoir la même définition de spectacle pour savoir ce que tu fais ! » La fureur la rend encore plus attirante, elle a cette aura autour d’elle qui se dégage qui m’attire. « Il n’y a pas d’interdiction, sauf qu’il y a des soirées spéciales réservées aux filles qui se cherchent un partenaire. Aujourd’hui n’en est pas une ! » Pestais-je entre mes dents, elle le prend personnel la petite et ça l’a fait réagir ! Mes poings se serrent mais je reste de glace autant que possible, buvant un peu plus, laissant le whisky brûler mon œsophage !

Son regard ne me quitte pas alors que j’avale le breuvage alcoolisé. Puis elle fait de même, en me promettant un spectacle, elle repart sans que je ne dise rien de plus. Pourquoi rajouter quoi que ce soit ? Je la regarde alors qu’elle se déhanche comme pas possible, laissant une femme danser avec elle. Je secoue la tête, puis lâche le spectacle des yeux. Il faut que je fasse le tour des bars pour m’assurer qu’il ne manque de rien ! Je quitte donc celui devant lequel elle danse pour me fondre dans la foule et faire le tour de l’établissement.

Elle peut faire ce qu’elle veut, oh je n’ai rien à dire contre ça, ce ne sont pas mes affaires ! Je n’aime pas ça, de voir d’autres mains que les miennes sur son corps. Alors que je suis toujours dans la foule, je finis par m’approcher d’elle, me faisant une place près d’elle, sans pousser les autres qui sont autour. « À quoi tu joue au juste ? Tu essaies de me rendre jaloux ? » Je parle contre son oreille, mes mains sur ses hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyMer 23 Aoû 2023 - 17:17

« Et je fais quoi? » Je demande ne comprenant pas. Je danse, je décharge ma colère et ma rage, après c’était son bar... Sa boite. Peut-être que j’étais plus en sécurité quand il était pas très loin, que je savais qu’il ne m’arriverait rien… Ou alors que je pourrais le croiser, lui, son regard et pouvoir enfin être plus proche de lui… J’avais quitté sa maison sans attendre, je ne voulais pas qu’il voit les larmes couler sur mes joues. Sentiment de rejet qui avait été si fort, un coup dans l’estomac et dans ma fierté peut-être un peu. Les émotions puissantes, quand nous partagions cette étreinte charnelle, et d'un coup... Plus rien... Ca avait été trop douloureux. Et ça picotait encore ma gorge, là, je sentais que s’il me repoussait encore je ne pourrais plus revenir… Mais je ne ferais pas de premier pas….Même si clairement en venant ce soir ici , je jouais avec le feu… Il était si attirant…
Je lève un sourcil avec un petit sourire au coin des lèvres. « Oh.. C’est donc ça.. Vous pensiez que je cherchais un partenaire? » Je secoue la tête. « Désolé, c’était pas mon but ce soir, je venais juste danser, mais l’idée aurait pu être tentante c’est vrai. »

Mon regard tombe sur ses lèvres, mon dieu que j’ai envie de poser les miennes dessus, de les sentir sur mon corps… Eanna arrête ! Tu ne peux pas ! Je finis par boire le verre d’une traîte et retourner sur la piste ! Là ! C’est ici que je vais me défouler, qu’il le veuille ou non. Le corps d’une femme, j’ose poser mes mains dessus pour danser avec elle, ondulant nos corps, puis un homme, peu importe en fait, je laissais le rythme pulser en moi, mes yeux clos, il n’y avait plus rien d’autre qui comptait que cette sensation de liberté.

Après plusieurs minutes à bouger sur la piste, enfin mon esprit était vide de tout, je ne pensais plus à rien… C’était ce que j’aimais dans la danse, ce blanc total, vide dans lequel je me jetais pour ne plus rien vivre d’autre que le moment… Un léger frisson quand une main se pose sur ma hanche, puis l’autre, je n’ai pas besoin d’ouvrir les yeux, je le sais, à sa manière de me tenir, à son odeur… C’est Blake.
Lorsque mes paupières s’ouvrent, je tombe sur ses deux iris si intenses.. « Je danse Monsieur Morgan, rien de plus, j'espère que le spectacle est agréable... » Je souris et passe mes mains autour de son cou. « Dansez avec moi... » Je murmure, ma voix bien plus fragile que je ne l'aurais pensé. Esprit encore chamboulé par la peur d'être de nouveau envoyé au loin. Alors que là, ses bras autour de moi, j'ai de nouveau ce sentiment d'être entière.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyMer 30 Aoû 2023 - 18:02

Tu me rappelles que tu existe en venant ici. Tu sais très bien que cet établissement est le mien.” Lui lançant un regard noir, je pense qu’elle n’a pas apprécier que j’arrête ce que l’on était en train de faire l’autre soir chez moi. Elle n’accepte pas que je n’ai pas pu aller plus loin, si son père l'apprend, je ne suis pas mieux qu’un homme mort et elle doit s’en douter, son père n’acceptera jamais que sa fille finisse dans le lit de son ancien partenaire d’affaires. Je ne suis pas un con. Même si j’ai souvent agi comme un con, avec elle je ne peux pas me permettre de foirer, ce serait beaucoup trop gros. “Mouais, c’est ça, essaye de faire gober ça à un autre que moi.

Le regard froid, je la laisse filer, je ne ferai pas une scène ici et maintenant, ça ne servirait à rien parce que de toute façon cette fille m’est interdite. Je n’arrive pas à me la retirer de la tête, mais je n’ai pas le droit d’aller plus loin avec elle. Je quitte son champ de vision, j’ai besoin de m’éloigner et de continuer à faire mon taff, cette boîte ne pourra pas rouler toute seule. Je passe à chaque bar de la salle, m’assure qu’il y a assez d’alcool à chaque et retourne dans la salle et c’est plus fort que moi je retourne à elle, je ne peux m’empêcher de le faire.

Je ne danse pas… ” Que je lui réponds, les yeux planté dans ses prunelles sombres, envoutantes. Je ne danse pas, mais je sens son corps qui se rapproche de moi, son parfum de femme. Même si elle s’est sauvée la dernière fois, elle est de retour devant moi, je sens encore son désir de me plaire, je le vois dans ses yeux, dans ses gestes. “Pourquoi tu continues à faire ça ? Pourquoi tu me cherche à ce point ? Tu le sais autant que moi que ce n’est pas bien ! ” Pourtant, je serre mon emprise sur elle et je ne fais sortir du plancher de danse et l’entraîne plus loin. “Qu’est-ce que tu cherches et que veux-tu de moi ? Tu ne peux pas continuer à faire ton p’tit jeu comme ça ! ” Les rumeurs se propagent vite dans une ville comme Bowen. Nous sommes à l’écart de la salle dans un corridor qui mène vers mon bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyMar 3 Oct 2023 - 9:43

Lui rappeler que j’existe… Ses mots me font reculer légèrement. Il est brut. Ses paroles claquent dans le brouhaha de la sono et des discussions des clients. « J’avais besoin d’oublier. » Ce qui c’était passé, que c’était chez lui ici aussi, qu’il avait posé ses mains sur mon corps, que mon père ne comptait pas me laisser la gérance de l’hôtel ici,… De faire le vide et c’était le premier établissement qui m’était venu à l’esprit, mais visiblement ma présence était de trop. Pourtant pour ce soir, il devrait faire avec. Nous n’étions rien d’autres que des connaissances, moi la fille de son ami, mentor, rien de plus.

« Eux n’auraient pas fait que gober mes paroles. » Petite pique. Insistant sur le mot gober, pour raviver un peu ce souvenir trop amer encore trop présent dans mon esprit, et pourtant je file déjà vers la piste de danse, le laissant à sa tâche dans son club alors que je me laisse aller sur la piste de danse, entraînant une femme, un homme, peu importe, dans mes ondulations.
Mes bras qui envoutent, mon corps qui respire enfin alors qu’il s’expose aux regards , mais tout ce qui m’importe, tout ce qui fait rouler mes hanches, c’est le son, la musique, qui m’entraîne dans un autre monde, où l’extérieur n’existe plus… Juste cette piste de danse et Blake… Qui est déjà de retour, ses mains sur mes hanches…

Je me tourne, je continue de remuer alors qu’en face il reste statique. Il ne danse pas… Pourtant je suis sûre que son corps ferait des merveilles. Il a cette prestance qui fait tout. Qui impose dans une pièce, et même là alors que les gens dansent encore autour de nous. Mon corps s’approche, attiré par le sien, mes bras autour de son cou, mon regard qui se lève pour le croiser. Son odeur me réchauffe… J’ai envie de lui… D’être plus près encore. Quand il est là, tout le reste disparaît, pourquoi?
Nos regards plongent l’un dans l’autre. « J’en sais rien… » Je murmure, vérité avouée. J’ignorais pourquoi j’étais attirée par lui comme un aimant. Une partie de jambe en l’air et se serait réglé, un fantasme étrange, une relation trop dangereuse, le goût du risque… Je ne pouvais pas dire si c’était une de ses raisons, j’ignorais pourquoi, mais son regard… Son sourire…

Je me laisse guider vers un couloir à l’écart. Petite souris entre les griffes du chat, je tente de me tenir droite, pour paraître plus sûre de moi. Pour ne pas être cette gamine qui d’un coup doute d’elle de ses envies, de ses désirs,… Mais une femme, une vraie. « Si c’était un jeu croyez moi j’aurais gagner la partie, je déteste perdre. Mais c’en est pas un…Ce serait plus simple.. » Sauf que je n’arrive pas à le retirer de mon esprit. « Vous… » Je murmure, en m’approchant de lui, alors qu’il se retrouve entre le mur et moi. « Vous sentir… contre moi… » Soufflais-je en posant ma main douce, sur sa nuque. « Je n’arrive pas à oublier .. » La sensation de ses mains, ses lèvres, sur moi..
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyMer 11 Oct 2023 - 15:47

TW:  Consommation alcool, langage vulgaire, sexualité

Mon territoire, elle le savait plus que personne, elle le savait, nous en avions parlé ensemble lors de ce gala. J’ai cette impression qu’elle fait exprès de me rappeler à son souvenir, de me rappeler qu’elle existe et qu’elle est plus belle que jamais. Au mot gober, j’ai des images qui me remontent à l’esprit, ces globes de chair que j’avais aspiré dans ma bouche, que j’avais goûté, titiller… Putain de merde, ce n’est pas le temps de penser à ça, nous n’avions pas le droit, nous n’aurions jamais dû aller aussi loin. Je pourrais essayer de me perdre dans d'autres bras, baiser n’importe qu’elle fille ce soir pour ne pas penser à Eanna, pour ne pas avoir le goût de sentir ses lèvres contre les miennes et ne pas avoir envie qu’elle s’abandonne dans mes bras.

Je quitte pour ne pas faire ce que je ne devrais pas, je quitte pour essayer de la chasser de mon esprit, accomplissant le tour de chacun des bars, m’assurer qu’il ne manque de rien. J'espérais que cette tournée la chasserait de mon esprit, mais mon regard ne la quitte pas, son déhanché m’appelle et je ne résiste pas à la tentation. Je retourne vers elle, mes mains se posant contre ses hanches. Je ne danse pas, même si elle continue de mouvoir son corps de manière gracieuse, de manière invitante. Elle se tourne et me fait face, se collant un peu plus encore de moi, son parfum qui me chatouille les narines, son haleine alcoolisée.

Elle me cherche mais ne sait pas pour quelle raison, c’est une excuse, bien sûr qu’elle le sait. Sinon elle ne ferait pas tout ce cirque. Je finis par l’entraîner en dehors du plancher de danse, un peu à l’écart dans un couloir ou je reprends mon interrogatoire, elle ne m’aide pas, elle est dangereusement sexy et semble si sûre d’elle en cet instant. “Je n’ai pas l’habitude de perdre, je ne t’aurais pas laissé gagner. ” Je réponds froidement, bien que j’ai l’impression de fondre un peu plus lorsque la proximité se fait davantage sentir. Je peux sentir sa poitrine se coller à mon torse, ferme et envoûtante, sa main contre ma nuque. Je reprends le contrôle de la situation, la tournant pour la plaquer contre le mur et la coincer contre mon corps. “Tu ne veux pas oublier, c’est là la différence. Putain Eanna !”  Je murmure entre mes dents contre son oreille, ma bouche se posant contre son cou pour y planter mes dents, mes doigts s’enfoncent dans la peau tendre de sa taille.

Mon désir grandissant, sentant mon faiseur de femmes se redresser un peu plus, je recule, la lâchant brusquement. “Je vais finir par te détruire Eanna, je ne peux pas faire ça. ” Les yeux plissés, le regard dur et froid, mais pourtant avec un sourire de chasseur, un sourire carnassier sur le visage. Je recule encore, faisant quelques pas en direction de mon bureau, j’ai besoin de me rafraîchir les idées, si ce n’était juste que de moi, je lui arracherais sa robe et la passerait au cash. Je fais quelques pas avant de me retourner vers elle, la regardant toujours appuyé contre le mur où je l’ai laissée. “Si tu me suis, je ne suis pas responsable de ce qui va se passer !” Une menace ? Non, plus une promesse, parce que l’animal qui est en moi ne demande qu’une chose. Sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyJeu 12 Oct 2023 - 9:22

Ce petit jeu était bien trop chaud, brulant.. Nous allions y laisser des plumes. J’allais… Car je doutais en aucun cas que lui s’en sortirait. Il savait se sortir de n’importe quelle situation. À l’inverse, j’étais totalement novice dans ce petit jeu… Si seulement c’en était un. J’aurais pu flirter avec n’importe quel homme, depuis ma rupture avec mon ex, tous étaient si insipides, mais pas lui. Mon regard sur cet homme avait toujours été admiratif… Remplie d’une pulsion inconnue qui frappe au creux de l’estomac, qui retourne la tête, et pourtant… L’interdit.

Je ne pouvais pas me laisser aller… Loin de lui mon esprit reprenait le dessus, mais là. Alors que ses mains posées sur mes hanches, que mon corps ondule devant le sien… Je ne contrôle plus rien, son odeur est envoutante, cette étincelle entre nous brûle et j’ai envie qu’elle me consume, là tout de suite !
Il me tire dans un couloir, je lui exprime que j’en sais rien, je ne sais pas pourquoi j’agis comme ça. C’est dangereux, évidemment, mais… En même temps je ne suis pas capable de résister. Cette tentation est bien trop forte, me poussant vers lui, comme les deux pôles d’un aimant…

Mon regard joueur, avec cette étincelle qui l’anime, je réponds : « Nous aurions livré une bataille intéressante… J’ai eu un bon professeur. » Plusieurs même, dans ma famille, mon père et mon frère ne lâchait jamais rien, sauf si ma mère entrait dans la pièce, et … Lui. J’avais admiré ses techniques dès petite, je l’avais vu évolué dans ce monde avec ces personnes importantes. Je n’aurais pas rendu la victoire si simple. Absolument pas.

Mon corps contre le sien, je pose ma main sur sa nuque et je frissonne.. Ce contact est tellement agréable… Mais en un battement de cil, nos positions s’échangent, je me retrouve entre le mur et lui. L’attirant un peu plus à moi, voulant le sentir contre mon corps… Je me pince les lèvres retenant un gémissement quand il me mords dans le cou. Mais par contre mes mains s’agrippent un peu plus à sa taille. « Non. Je ne veux pas oublier. » Je murmure fermant les yeux, avouant, tentant de reprendre mes esprits mais quand il me relâche je les ouvre, surprise, ne comprenant pas.

« Me détruire? Je comprends pas de quoi parlez-vous ? » Si personne n’est au courant, si ce n’est qu’un fantasme , tout sera réglé non? Et … Nous ne brûlerions peut-être pas totalement. Je l’espérais, même si mon coeur lui au loin était en plein fou rire, se moquant de moi. Je l’ignorais, focalisée sur son sourire… Et sur les pas qui le fond reculer. Son bureau. Il s’en va. Encore une fois…

Mais ses mots me parviennent. Je regarde en arrière, un rapide coup d’oeil, le bruit de la piste de danse étouffé dans ce couloir. « Je suis en âge d’assumer mes actes. » Assurais-je en m’approchant de lui. « Et je ne compte pas finir cette soirée comme ça. » En le laissant partir, on laissant ce désir entre nous impatient de brûler, de s’embraser plus fort. Je passe alors devant lui et ouvre son bureau, entrant , sans le quitter du regard. « Vous venez? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyLun 16 Oct 2023 - 21:26

TW:

Je l’éloigne de la piste de danse, nous retrouvant dans un lieu plus intime pour poursuivre la discussion et pour éviter de la prendre en plein milieu du club. Elle a su réveiller la bête en moi et mon envie de gagner, de la posséder. Cette envie qui m’obsède alors qu’elle m’est interdite, beaucoup trop jeune, bien que normalement ça ne change rien pour moi, mais elle n’est pas toutes les autres. “Bon professeur ou pas, ça ne change rien.” Nous changeons de position, je sens ses mains qui s’agrippent avec plus de force à ma taille, me tenant solidement. Mon regard se pose dans le sien, ma respiration est plus rapide et vive que d’ordinaire, je me retiens pour ne pas fondre sur elle tel un animal en rut. “Ce serait mieux pour toi si tu oubliais tout.” Même si je pense qu’elle s’en fou, qu’elle n’en a rien à faire de mes recommandations, elle continuera d’agir comme bon lui semble, se foutant de tout le reste.

Je recule, tentant d’être raisonnable, parce que je sais que si je continue comme ça, plus rien ne pourra m’arrêter. Pas tant que je ne l’aurais pas posséder entièrement. Je laisse échapper un rire sans joie quand elle pose la question, comment ne peut-elle pas le voir ? Je peux détruire sa vie, sa carrière et même elle si elle s’obstine à se brûler les ailes, je ne peux pas la protéger et je risque de lui faire plus de mal que de bien. “Ne sois pas naïve gamine, tu sais que je peux te détruire, que ta vie telle que tu la connais peu changer du tout au tout si on se fait prendre, on est pas à l'abri.” Ça pourrait aussi détruire ce que j’ai construit, mais j’ai plus de chance de pouvoir m’en sortir qu’elle, je suis plein de ressources, toujours, assez d’investissements pour ne plus être obligé de travailler jusqu’à la fin de mes jours.

Je recule, je dois retourner dans mon bureau, reprendre mes esprits et me retirer l’image de son corps se mouvant contre le mien. Sauf qu’elle n’a pas dit son dernier mot, elle s’approche de moi, la furie se lisant dans ses yeux, elle n’a pas froid aux yeux la petite et elle part en direction de mon bureau, sans me laisser d'autres options. Je laisse échapper un soupir et je secoue la tête en franchissant les derniers mètres qui me séparent de mon bureau. J’avance et dès que je franchis le seuil de la porte, je la ferme derrière moi. Observant la brunette qui continue de me toiser. Je soulève mon t-shirt pour le faire passer au-dessus de ma tête. “C’est ça que tu veux ? ” Que je demande en m’approchant d’elle, laissant mon t-shirt retomber mollement au sol. Je m’approche d’elle pour la coincer entre mon bureau et moi. “Vas-y fais toi plaisir, montre moi à quel point t’as envie de te brûler les ailes.” On peut laisser parler le désir, mais il faut dire au revoir à la douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyDim 22 Oct 2023 - 15:25



Dernière édition par Eanna Gallagher le Mer 25 Oct 2023 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyMar 24 Oct 2023 - 18:22

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) EmptyMer 25 Oct 2023 - 18:50

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty
MessageSujet: Re: Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)   Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jealousy is not allowed, but I like it. (Blakanna)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (althean) live a life where love is allowed
» Friends are allowed to make mistakes and change their minds ft. Conchobáhr Rosenbach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: