AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

 

 I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)

Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyDim 17 Sep 2023 - 22:47


Noa & Tommy
tw: //


Depuis quelque temps, les semaines passaient et se ressemblaient. Quand il n'était pas au bar à bosser, Tommy passait son temps à bricoler dans son bateau. Il avait décidé d'acheter cette épave en connaissance de cause, mais maintenant qu'il y avait posé ses bagages pour y vivre, il était devenu essentiel d'avancer dans les travaux. Une activité presque salvatrice pour l'ancien pompier qui avait besoin d'occuper son cerveau h24. Plus il passait de temps à s'occuper avec ce genre d'activité, moins il prenait conscience de sa solitude et moins il avait recours à l'alcool pour panser ses blessures. C'est un peu comme s'il choisissait consciemment d'endolorir son cerveau, préférant oublier les problèmes plutôt que de les régler. Quand il n'était pas en train de réparer un meuble ou d’en fabriquer un autre, le sport était une solution tout aussi pratique. Comme pour bien commencer sa semaine, il avait décidé pour une fois de proposer à quelqu'un de se joindre à lui. Un petit éclair de sociabilité dans la vie de l'ancien pompier. Avant l'accident, il se nourrissait de ce genre d'interaction. Être avec des gens, c'est tout ce dont il avait besoin. Aujourd'hui, cette partie de lui s’était comme envolée. Pris dans un cercle vicieux, il devenait de plus en plus solitaire, en souffrant chaque jour, mais en même temps incapable d’aller contre ça. Tommy, il n’a pas envie d’être le gars morose dans un coin, il n’a pas envie d’être le boulet des autres, alors il se forçait constamment à sourire en présence des autres, mais ce masque qu’il arborait lui prenait malheureusement toute son énergie, rendant les interactions sociales de moins en moins présentes dans sa vie. Pourtant, ça lui arrive d'être vraiment excité à l’idée de voir des gens. Son tempérament reprenait le dessus par moment créant en lui une vraie joie. C'était le cas avec Noa. Quand il avait reçu un message de sa part proposant d'aller faire quelque chose ensemble, le cuisinier avait instantanément ressenti de la motivation. Bien évidemment qu'il n'aurait pas été capable d'enchaîner comme ça tous les jours, mais là, elle lui offrait à la fois une occasion rêvée de sortir de chez lui, en sachant pertinemment qu'avec elle ne s'ennuierait jamais. C'est donc avec une réelle envie de sortir qu'il avait rempli son sac de rando et qu’il avait fait monter Socks dans la voiture. Le décor de la forêt faisait également partie du combo, le changement un peu de la mer qu'il voyait tous les jours depuis qu'il s'était installé dans le bateau. Bien à l'heure comme toujours, Tommy avait donc rejoint son ami sur le parking près de la forêt, sûrement plus motivé que ce qu'elle avait déjà pu voir chez lui. Il laissait son chien courir vers elle, lui qui réclamait déjà des caresses avant que Tommy n’ait eu le temps d’arriver à sa hauteur. “Salut Noa !” Dit-il avec un petit sourire “Prête à nous traîner partout ?” Ajouta-t-il ensuite, dans l’idée de plaisanter un peu. Elle avait sûrement plus d’énergie que lui, Noa, sûrement plus de motivation aussi. Bon, ce n’est pas pour autant qu’il allait traîner la patte l’Australien, mais ça l’amusait un peu de le penser. “T’as déjà fait ce sentier ?” Il était curieux, Tommy, après tout son amie n’était pas là depuis longtemps. Pas comme lui qui avait passé sa vie dans cette ville et qui en connaissait tous les recoins.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Phoebe Rutkowski
Phoebe Rutkowski
MESSAGE : 860
ICI DEPUIS : 19/04/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, mackenzie, summer & arielle
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : I could kiss you with a blindfold, show you I'm the right girl (ramsay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyLun 18 Sep 2023 - 4:15


Noa & Tommy
tw: //


Comme presque tous les matins, je m'étais réveillée avec bien trop d'énergie. Si j'me gardais active à chaque instant au Mexique en bossant en malade, en organisant des activités pour les touristes et en comblant chaque quart de travail où il manquait quelqu'un, c'était loin d'être le cas depuis que j'étais à Bowen. J'avais un horaire de travail correct, bossant comme serveuse au A&Y et jouant les baby-sitters pour Ari lorsqu'il en avait besoin. C'était pas tout à fait le même genre de boulot, ça bougeait moins, ou plutôt ça bougeait différemment. Ici, j'pouvais pas dépasser un certain nombre d'heures et donc, ça me laissait pas mal de temps libre. J'essayais de le combler en allant faire de la plongée, du yoga, en allant courir, en apprenant le surf mais... J'avais l'impression qu'il me manquait un truc. C'était pas comme si je n'appréciais pas la liberté que Bowen m'apportait ni le fait d'avoir du temps pour moi, mais c'était pas suffisant. Je n'avais pas encore beaucoup d'amis par ici, surtout des connaissances, mais personne avec qui passer tout mon temps. J'étais sociable moi, j'me nourrissais des interactions sociales et ça m'allumait beaucoup de rencontrer un tas de nouvelles personnes. J'avais juste l'impression de mal m'y prendre ici. J'imagine qu'il fallait être patiente, tout simplement. Dans tous les cas, j'connaissais au moins une personne qui avait bien besoin de bouger aussi. Un certain Tommy qui arborait souvent une p'tite moue sur son visage, mais qui semblait m'égaler lorsqu'on parlait de bouger. Ça faisait un petit moment que je ne l'avais pas vu d'ailleurs celui-là, c'est donc tout naturellement que je lui envoyai un message pour aller faire une rando. Bon, mon message ne laissait pas spécialement place à l'argumentation, surtout parce que j'me doutais que ça lui ferait du bien, ce ne fut donc pas choquant qu'il accepte de venir. J'espérais tout de même que c'était parce qu'il en avait réellement envie et non parce que j'étais insistante. Je n'avais pas encore acheté de voiture ici et franchement, je ne pensais pas en avoir besoin alors après avoir préparé mon sac et m'être changé, je pris le bus et marchai une petite distance pour rejoindre Tommy au stationnement de la forêt, là où on devait se rejoindre. J'étais la première arrivée, mais je n'eus pas à attendre longtemps, apercevant bien vite Socks qui courait vers moi. Ce chien était le plus beau chien du monde et, contrairement à Rio, le chien d'Ari, il était bien élevé. Fallait juste pas lui dire, hein. J'lui flattais la tête avec beaucoup d'entrain pendant que Tommy nous rejoignait. « Hey coucou Tommy! » le saluai-je, pleine d'entrain. J'étais du genre bien chaleureuse à saluer avec des accolades et tout, mais j'essayais de respecter l'espace personnel des autres et donc, celle de Tommy. C'est donc avec un signe de la main que j'le saluai, mais un grand sourire scotché au visage. « Oh, absolument! J'espère que t'es tout aussi prêt, j'suis boostée au café. » lui dis-je en riant, mais sans mentir. J'en avais déjà pris deux. Ou trois. C'est que j'aimais bien siroter un breuvage en faisant mon ménage du matin. J'me tournai vers le sentier qu'on s'apprêtait à faire pour regarder un peu avant de reporter mon attention sur Tommy, haussant les épaules. « Non absolument pas, j'ai googlé tout simplement. » dis-je avec un petit rire. « C'était un bon choix? Tu me l'aurais dit, sinon? » lui demandai-je en fronçant les sourcils avec un petit air suspicieux. J'espérais qu'il nous challenge un peu ce sentier quand même. Sans être trop dangereux, j'étais du genre maladroite et je m'étais déjà blessée une fois en compagnie de Tommy, ce n'était pas nécessaire une deuxième fois. « T'as mangé un truc avant de venir? Tu veux une barre granola? » lui demandai-je en en sortant une de mon sac. J'venais préparer et pas qu'à moitié.


__________________________


Pull the trigger on the gun I gave you when we met, I wanna be close to you. break my heart and start a fire, you got me overnight


Dernière édition par Noa Perez le Mer 20 Sep 2023 - 0:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyMar 19 Sep 2023 - 19:16


Noa & Tommy
tw: //


Ça allait lui faire du bien à Tommy de bouger un peu. Ça brisait un peu sa routine journalière. Depuis qu’il avait perdu Amelia, c’était un combat de tous les jours, cette fichue routine. Quand on passe de pompier et de père de famille à simple cuisinier aux horaires fixe, ça fait un sacré vide. Heureusement pour lui qu’il avait encore le sport, sa famille et quelques amis pour le sortir de tout ça par moment. Il avait perdu de vue pas mal de gens depuis cet événement tragique, son mood n’étant plus compatible avec pas mal de gens qu’il considérait autrefois proche. Aucune rancœur ne se faisait ressentir de sa part, conscient que le fossé s’était créée seul entre lui et les autres qui avaient pu continuer leurs vies tranquillement. Les amis, ça va et ça vient, il s’était fait à l’idée Tommy. Lui, normalement si sociable, s’était peu à peu coupé du monde, ne gardant qu’une poignée de personnes dans son entourage. Certaines y entrait plus récemment par contre et c’était le cas de Noa. Cette petite tornade qu’était la Mexicaine, il ne l’avait pas franchement vu arriver, mais elle lui faisait du bien, sincèrement. Elle avait cet entrain et cette chaleur qui lui donnaient du baume au cœur. Rien qu’en la saluant, il pouvait sentir tout le positif qu’elle apportait avec elle. Un petit rire filtrait même entre les lèvres de l’Australien quand elle évoqua ses cafés. “T’as vraiment besoin de ça pour être boostée toi ?” Noa, il avait bien l’impression qu’elle était infatigable. Elle faisait presque miroir, lui rappelant celui qu’il avait l'habitude d’être avant. Le mec infatigable, qui fait mille activités, qui parle à tout le monde et qui sait s’habituer à tout, il était bien loin aujourd’hui, mais Noa avait le don d'éveiller un peu cette partie endormie de sa personnalité. “Oui, ne t’inquiète pas, c’est très bien.” Confirma-t-il en souriant. “Ce n’est pas le plus sportif, mais ça à le mérite d’être moins fréquenté aussi. C’est bien que tu découvres ça.” Qui sait, elle se découvrirait peut-être un nouvel endroit pour aller courir. Il était content de lui montrer ça, Tommy. Lui, il avait pris l’habitude d’y venir souvent. Surtout en été, quand il fait trop chaud pour aller au mount roundback avec Socks, il préférait la fraîcheur des arbres de la forêt. Un nouveau sourire se dessinait sur son visage alors qu’elle lui proposait déjà à manger, décidément prête pour toute circonstance. “C’est gentil, mais j’ai ce qu’il faut dans mon sac, t’en fait pas.” Dit-il doucement. En réalité, il n’avait pas souvent d’appétit. Il l’avait perdu, il y a bien longtemps, mangeant simplement pour faire tourner son corps de temps en temps. Un peu contradictoire pour un cuisinier. Il prenait toujours autant de plaisir de se retrouver derrière des fourneaux et à cuisiner pour les autres, c’est juste pour lui-même que c’était compliqué. Bref, ça ne le dérangeait pas nécessairement de partir faire une petite randonnée, le ventre vide, les cafés qu’il avait bu lui aussi faisait office de repas. “Hey j’y pense, t’es jamais venue marchée ici, mais t’as déjà fait la maison hantée ?” Demanda-t-il en commençant leur marche. “Si tu n'as pas encore fait, je te conseille d’y venir à Halloween, c’est sympa.” Compléta-t-il en prenant au sérieux ce petit rôle improvisé de guide de Bowen. Il offrait un sourire à la Mexicaine avant de siffler doucement son chien pour qu’il les suive bien proche. Il n’était pas habitué à le promener en laisse, l’ayant suffisamment bien dressé pour qu’il reste à proximité en tout temps. “Mais ça fait un petit temps que t’es là maintenant, dit moi s’il faut que j’arrête de te recommander des endroits.” Ajouta-t-il avec un petit rire gêné. Il était toujours un peu trop content de parler de sa ville Tommy. Il y avait grandi et malgré tout ce qu’il y avait vécu, il ne se verrait vivre nulle part d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Phoebe Rutkowski
Phoebe Rutkowski
MESSAGE : 860
ICI DEPUIS : 19/04/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, mackenzie, summer & arielle
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : I could kiss you with a blindfold, show you I'm the right girl (ramsay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptySam 23 Sep 2023 - 2:47


Noa & Tommy
tw: //

Pour être franche, j'avais pas besoin de café ou de quelconque boisson énergisante. J'étais infatigable, j'avais de l'énergie pour une foule entière, me sentant rarement épuisée ou rarement dans une moins bonne journée. Parfois, ce positivisme était peut-être too much, j'saurais dire. En fait, je savais pas si c'était réellement ma personnalité ou juste un mécanisme enregistré afin d'éviter de déplaire aux autres ou d'être considéré comme un boulet pour mon entourage en vivant mes émotions négatives. Je ne m'étais jamais réellement questionné là-dessus avant d'arriver en Australie. En même temps, j'avais pas vécu grand chose, aucune perte, aucun drame. J'me sentais pas spécialement légitime de me plaindre de quoi que ce soit ou de parler des émotions moins belles que j'pouvais ressentir. On m'avait toujours dit d'être reconnaissante pour ce que j'avais et que j'étais pas à plaindre pour rien. C'était bien gravé dans ma tête tout ça. En même temps, ça me plaisait bien d'être la fille toujours de bonne humeur, celle vers qui on allait pour se faire remonter le moral. C'était p'tête un peu ça avec Tommy. J'savais pas ce qu'il avait vécu, mais il semblait avoir besoin de quelque chose - ou quelqu'un- pour lui faire retrouver le sourire. Ça m'faisait bien plaisir d'essayer de l'être. « Hum.... Non. C'est un genre de bonus. » avouai-je en riant, parlant du café déjà consommé en bonne quantité. Bonus qui allait bien me servir pour ce matin plus sportif. Enfin, je pense qu'il le serait. J'avais juste cherché sur google ''endroits chouettes rando bowen'' ou quelque chose du genre et c'était dans les tops, mais aussi parmi ceux où j'étais encore jamais allée. Ça m'avait semblé un choix bien logique. Tommy, il me confirmait ça. « Super, tant mieux! Je t'avoue que le nom, il fait un peu flipper, mais avec Socks et toi, ça devrait aller. » dis-je avec un petit rire. La forêt perdue quand même, j'y viendrais pas le soir ou toute seule. Même si la randonnée n'était pas si sportive que ça, ça restait un moment dans la nature, en forêt et une bonne marche. C'était important d'être prêts, d'où la nécessité des barres granolas. Tommy, il n'en voulait pas pour l'instant, mentionnant avoir le nécessaire, mais sait-on jamais, p'tête plus tard. J'les rangeai à nouveau dans mon sac, suivant mon compagnon sur le chemin menant sous les arbres. Tout naturellement, en l'écoutant quand même en même temps, mes yeux cherchèrent la fameuse maison hantée dont il me parlait. « Non je l'ai jamais fait. C'est pas le genre d'endroit que j'aime faire toute seule. » dis-je en riant. « Mais j'en prends note. Tu pourras même venir avec moi, histoire que j'aie pas l'air d'une psychopathe qui cherche à booster son adrénaline, toute seule là-dedans. » lui dis-je avec un sourire amusé. Tommy, il aimait bien me recommander des endroits et moi, j'aimais bien l'y trainer. C'était donnant-donnant cette amitié. « Non non non. Ça m'évite de tourner en rond pour trouver un truc sympa à faire quand tu proposes. » lui répondis-je en secouant la tête avec un sourire. Même en étant ici depuis quelques mois, j'pouvais facilement perdre mon temps en ayant de la difficulté à me concentrer sur un truc à la fois. Alors en me baladant, à la recherche d'un endroit chouette, j'perdais le focus et finissais par ne rien voir du tout. Les recommandations de Tommy, ça aidait à diriger mon attention à un seul endroit. « Ta prochaine recommandation devra d'ailleurs être pour une bonne planche de surf. J'ai acheté un truc usagé pourri et ça fait en sorte que je n'arrive pas à me lever. » déclarai-je presque choquée, parce qu'évidemment le problème ne pouvait pas venir de moi. « Et oui, c'est la planche le problème hein. » confirmai-je rapidement l'index levé, au cas où il en doute.



__________________________


Pull the trigger on the gun I gave you when we met, I wanna be close to you. break my heart and start a fire, you got me overnight
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyLun 25 Sep 2023 - 0:25


Noa & Tommy
tw: //


Des années avant, l’énergie de Tom et Noa auraient bien matchée. Bon, ça matchait déjà bien, ils se seraient pas retrouvés pour aller marcher ensemble sinon. C’est juste qu’avant l’accident, Tommy aurait eu tendance à être très similaire à Noa dans l’énergie qu’elle pouvait dégager. Bien plus sociable, énergique et positif qu’il ne l’était à présent. En plus de le challenger et de le forcer en quelque sorte à se bouger, Noa, elle lui offrait en quelque sorte une petite piqûre de rappel de cette période de sa vie. C’était plutôt bien agréable, surtout qu’elle arrivait assez vite à le faire sourire avec ses commentaires sur le café et sa légère méconnaissance des lieux. “Elle s’appelle juste comme ça parce qu’elle est excentrée, t’inquiètes pas. Même si ça ne nous dérange pas de faire office de garde du corps.” Dit-il en riant légèrement à son tour. Il tapota aussi sur la tête de son chien quelques secondes, comme pour bien l’impliquer dans la conversation. Mis à part la maison hantée qui s’y trouvait en plein milieu, il n’y avait aucune raison d’avoir peur de cet endroit plus qu’un autre. Surtout que la balade y était bien agréable alors autant ne pas s’en priver. En fait, Tommy, il serait d’avis qu’il ne faut se priver de rien à Bowen, mais il aimait sûrement un peu trop cette ville qui l’avait vu grandir et devenir un homme. Mis à part une partie de l'Irlande et quelques autres petits voyages, il ne connaissait pas trop le monde en dehors d’ici. L’idée d’être loin de sa famille ayant toujours compliqué ses envies de voyages. “Tu devrais y aller avec un date, c’est l’excuse parfaite pour un rapprochement.” Dit-il en parlant de la fameuse maison hantée. “Une technique de lycéen, mais bien efficace.” Ajouta-t-il avec un petit sourire amusé sur le visage. Cette discussion légère lui faisait vraiment plus de bien que ce qu’il aurait pensé en se levant de son lit le matin même. Avec lui, c’était toujours le même problème de toute façon. La motivation était dure à trouver, mais une fois en marche un rien pouvait le libérer mentalement du poids de ses démons. Il avait peut être même tendance à trop parler parfois, son cerveau se raccrochant comme il le pouvait aux conversations qui pouvaient le distraire. Ça ne semblait pas gêner Noa qu’il lui fasse sans cesse des recommandations, alors parfait. Il n’allait pas se faire trop prier. D’ailleurs, alors qu’ils s'avançaient un peu plus sous les arbres, elle évoquait d’autres recommandations qui allaient bien dans son secteur de connaissance. “J’en ai plusieurs, je pourrais t’en prêter une pour tester si tu veux. C’est à double tranchant par contre, parce qu’elles fonctionnent parfaitement avec moi.” Expliqua-t-il, offrant un petit sourire amusé à son amie. “Au pire, je pourrais toujours te montrer les petites manips nécessaires dessus, histoire de ne pas te faire piéger.” Il glissait cette petite remarque innocente, simplement pour rentrer dans le jeu de Noa et mettre la faute sur la planche. En bon australien, Tommy avait grandi sur des planches de surf, il était bien capable de se lever sur tout et n’importe quoi, mais il comprenait que tous n’avaient pas eu cette chance. “T’arrives à y aller régulièrement ?” Noa, vu qu’elle cumulait les jobs, pas sûrs qu’elle ait autant de temps que lui pour traîner à la plage. Il était bien curieux de savoir comment elle s’en sortait avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Phoebe Rutkowski
Phoebe Rutkowski
MESSAGE : 860
ICI DEPUIS : 19/04/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, mackenzie, summer & arielle
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : I could kiss you with a blindfold, show you I'm the right girl (ramsay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyLun 25 Sep 2023 - 3:53


Noa & Tommy
tw: //

Être avec Tommy, ça avait quelque chose de réconfortant et de rassurant, malgré le fait qu'on ne se connaissait pas beaucoup. Il était généralement calme, en contrôle de ses émotions et il m'inspirait la maison. Bizarre vu qu'il n'était pas Mexicain et qu'il en ressemblait absolument pas à personne que j'avais l'habitude de côtoyé avant. C'est juste que je ne me sentais pas autant out of place en sa compagnie. Il m'faisait pas sentir que j'étais trop, que j'avais trop d'énergie, tout ça. J'me sentais juste bien et moi-même, libre d'explorer, de poser toutes les questions du monde et ça faisait franchement du bien. J'avais bien l'habitude d'être prise en charge, qu'on décide pour moi et ici, j'avais la liberté de faire l'opposé. J'sentais que Tommy me guidait à travers ses conseils et ses recommandations, me laissant l'opportunité de choisir ce qui me plaisait ou pas. J'lui étais très reconnaissante pour ça. J'pense que notre relation, elle était très donnant-donnant. J'étais peu certaine de ce que je lui apportais, mais j'avais l'impression qu'il y avait quelque chose. « Super, donc si j'ai à fuir, je m'assurerai de pousser l'un de vous deux devant, pour gagner du temps! » m'exclamai-je en rigolant. J'oserais quand même pas faire ça, mais de toute façon, les propos de Tommy étaient assez rassurants pour que je n'aie pas à établir un plan d'urgence dans ma tête. En général, Tommy savait bien me vendre les endroits et c'était pour ça que je me référais plus à lui qu'à Google, en général. Comme la maison hantée qui ne me tenterait pas trop en temps normal. Là, il la rendait un peu plus attrayante. « Définitivement une technique de lycéen. » approuvai-je en éclatant de rire. « Qu'est-ce qui te fait dire que j'ai des dates, d'abord? » demandai-je surprise, faisant mine d'être choquée par ses propos. Mon esprit dériva rapidement sur Ramsay, évidemment, mais même là on ne pouvait pas dire qu'on avait eu des dates. J'saurais même pas dire ce que c'était en fait. « J'y songerai en tout cas, si on me demande. J'espère que t'as testé ce conseil avant de me le filer. » l'avisai-je avec un sourire amusé. C'était bien un aspect de la vie de Tommy que j'ignorais : sa vie amoureuse. En fait, en y réfléchissant bien, je ne connaissais pas trop de choses sur sa vie à l'Australien. Il était du genre bien mystérieux. Une chose que je savais, par contre, c'était qu'il faisait pas mal de surf. Et comme tout bon Australien, il était doué. C'est bien pour ça que je n'hésitai pas à lui demander des conseils pour les planches. Personnellement, j'étais surtout fan de plongée alors quand j'allais à la plage, c'était pour ça. Par contre, le surf c'était un sport impressionnant et challengeant. Tout ce qui touchait cette dernière catégorie, c'était un truc que j'voulais essayer. Je m'étais donc lancé un peu par moi-même, tentant d'observer les autres. Avant de bien m'équiper, j'avais acheté une planche usagée, juste pour voir si ça me plaisait bien. Le truc, c'est que ça collait pas elle et moi. Elle voulait pas que je me lève et ça me posait soucis. « Ah! Je sens déjà la pression là. Mais si elles fonctionnent bien avec toi, ça devrait aller, je suis confiante. » lui répondis-je toujours dans la blague. Tommy, il devait bien se douter que ma technique laissait à désirer pour m'offrir son aide. C'était fort apprécié, surtout qu'il continuait dans la blague pour préserver mon égo. « Je suis preneuse. Surtout si ça m'évite de boire la tasse à chaque tentative. Mine de rien, ça se digère très mal l'eau salée. » déclarai-je en riant. On pourrait penser qu'ayant habité au Mexique toute ma vie, j'avais déjà fait du surf, mais non. C'était pas trop un sport qu'on pratiquait là-bas, préférant le kitesurf, qui franchement n'avait rien à voir. C'était donc tout un apprentissage, mais heureusement, j'avais assez de temps libre pour y aller quelques fois par semaine. « Ouais ça va, trois ou quatre fois par semaine. Ça dépend de mon envie d'me prendre des vagues en pleine tête. » dis-je avec un grand sourire. C'était pas facile, je l'avais bien dit. « J'suis un peu moins sollicitée pour faire du baby-sitting ces temps-ci, ça me laisse un peu plus de temps libre. » lui expliquai-je. Puis mon boulot au A&Y, c'était le soir alors ça me laissait pas mal mes journées libres. « J'peux faire matcher mes séances avec les tiennes sans problème, pour tes p'tites explications. » proposai-je, même si ça sonnait pas vraiment comme s'il avait le choix. Je m'en rendis vite compte. « Je m'impose là, j'remarque. Sens toi bieeeen libre de me dire non, s'il te plait. » ajoutai-je bien gênée en mettant mes deux mains devant mon visage. C'était comme ça quand je m'emballais un peu trop pour un projet ou une idée.





__________________________


Pull the trigger on the gun I gave you when we met, I wanna be close to you. break my heart and start a fire, you got me overnight
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyMar 26 Sep 2023 - 1:08


Noa & Tommy
tw: //


S'il s'était levé un peu morose, Tommy, rien que quelques secondes avec Noa et il avait retrouvé le sourire. Mine de rien, ça avait toujours été quelqu'un de sociable et ce genre d'interaction, de moment avec des amis, ça lui faisait toujours au plus grand bien. Il se retrouvait même à rire franchement lorsqu'ils évoquaient l'idée qu'il ait besoin de la protéger à un moment donné. “Pousse-moi et sauve mon chien, je t’en prie.” Répondit-il en riant toujours un peu. Tout restait dans la bonne humeur, parce que de toute façon, il ne lui aurait jamais recommandé un endroit trop dangereux. Il faisait toujours bien attention à ce qu’il pouvait conseiller où non, bien qu’il ne soit pas le meilleur pour avoir un avis critique sur Bowen. “Genre, t’as pas de date toi ?” Dit-il avec un petit regard suspicieux. “Tu n'as pas testé BBT encore ?” Demanda-t-il avec un petit sourire amusé. Ce n’est pas comme les lieux, il n’allait pas lui conseiller ça nécessairement, mais même lui s’y était mit, c’est pour dire. Cette appli commençait à être pas mal fréquentée en ville. Pour ce qui est de la maison hantée par contre, il hochait positivement de la tête. “Tu crois que je la connais comment cette technique ?” Il n’en était pas spécialement fier, ça l’amusait plus qu’autre chose. Ça lui rappelait le jeune Tommy adolescent en pleine découverte des dates. Ce n’était pas le plus à plaindre à l’époque, mais comme tout le monde, il avait suivi les conseils des copains une fois ou deux et ça l’avait mené là. Il faut dire que Bowen restait quand même assez limité en termes d’activités quand on n'est pas en âge d’aller au bar et qu’on a pas envie de faire trop d’activités sportives. Parlant de ça, le sujet virait sur le surf. Là dessus aussi il pouvait donner des conseils Tommy, ça semblait être son rôle attitré avec Noa, finalement, et c’était loin de le déranger. C’est que mine de rien, il était bien patient et pédagogue Tommy, alors il se complaisait bien dans ce rôle, allant même dans le sens de Noa pour ne pas critiquer ouvertement ses compétences. “C’est des tasses ou des gourdes que tu bois quand c’est comme ça ?” Demanda-t-il en riant à son tour. Ce qui le rassurait tout de même, c’est le temps qu’elle mettait dans l’exercice. Il restait même la regarder un instant, impressionné par le nombre de sessions qu’elle faisait. “A ce rythme et avec les bons tips, tu vas devenir une pro rapidement.” Dit-il en souriant, bien confiant sur les progrès qu’elle pouvait faire. La clé, à ses yeux, c’était bien la régularité dans la pratique. Forcément, quatre séance à faire les mauvais gestes, elle n’allait pas voir d’amélioration, mais une fois tout ça corrigée, elle allait pouvoir se mettre debout en moins de deux. “Tu t’en sors avec juste le Adam & Yves ?” Demanda-t-il plus sérieusement après qu’elle ait évoqué le baby-sitting qui se faisait un peu moins. Ce n’est pas rare que des serveurs fassent des extra à droite et à gauche pour arrondir les fins de mois, il le voyait bien à la rhumerie, avec ses collègues. En-tout-cas, l’avantage de leurs métiers, c’est que les horaires pouvaient coïncider facilement. Il était même prêt à approuver Tommy avant que Noa ne lui décroche un nouveau rire. Gentiment, il venait lui donner un petit coup d’épaule. “Tu t’imposes pas du tout ! Ce sera avec plaisir.” Dit-il avec une voix bienveillante. “J’y vais souvent en milieu de matinée, tu es la bienvenue quand tu veux.” Ajouta-t-il sans perdre son sourire. Faire du surf à plusieurs, ça fait partie des joies de ce sport, se retrouver en pleine mer, à attendre la bonne vague, accompagnée d’un petit groupe de personnes, ça apportait un peu de social en plus de l’activité physique. “D'ailleurs, t’es toujours la bienvenue pour ce que tu veux, Noa.” Il ne parlait plus du surf-là, précisant ça en général pour ne pas qu’elle se sente gênée de lui proposer une quelconque activité.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Phoebe Rutkowski
Phoebe Rutkowski
MESSAGE : 860
ICI DEPUIS : 19/04/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, mackenzie, summer & arielle
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : I could kiss you with a blindfold, show you I'm the right girl (ramsay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyMar 26 Sep 2023 - 3:50


Noa & Tommy
tw: //

J'lui aurais jamais dit à Tommy, mais mon premier réflexe aurait certainement été de sauver Socks même sans qu'il ait à le demander. J'étais une grande fan d'animaux moi alors il ne m'en fallait pas plus que la petite bouille du golden pour me convaincre. C'était donc tant mieux que l'endroit soit sans danger, et pour moi et pour Tommy. J'me contentai donc de rire, histoire de laisser planer un petite doute sur ce que j'aurais fait. J'aurais tout de même été bien triste de devoir le sacrifier, l'Australien. Il était plaisant à côtoyer après tout. Ses conseils sur la ville et ses activités étaient toujours les bienvenus, ses conseils pour une date réussie aussi, même si j'saurais pas trop quand les utiliser. « Non j'en ai pas. C'est quoi, c'est à s'y méprendre, j'ai l'air d'une pro? » demandai-je en lui faisant le même type de regard. J'étais loin d'être une pro de la séduction, après avoir été en relation et fiancée, avec le même type dont je n'étais absolument pas amoureuse, autant d'années, j'avais un peu perdu la touche. Ou j'l'avais jamais eu. « Hum... Si, je me suis inscrite je pense, y'a plusieurs mois. J'ai un peu oublié d'y retourner depuis. » avouai-je avec un sourire coupable avant de rire. Je fis tout de même un plus un assez rapidement avec les infos que Tommy me donnait là. « Oh!!!! T'es dessus, toi? On dirait que ça me surprend. Donc si je me décide à ouvrir l'app, j'risque de tomber sur une photo de Socks et toi? J'espèreeeeee que c'est ce que t'as mis hein! » m'exclamai-je alors que les paroles sortaient aussi rapidement que mes pensées défilaient. C'était comme ça que ça se passait souvent dans ma tête, des commentaires et des idées qui partaient dans tous les sens, qui en enchainaient d'autres et hop, j'étais partie. Sans trop savoir pourquoi, quelque chose chez Tommy déclenchait cet aspect chez moi, un p'tit peu plus que la moyenne. Si avec Ramsay je me laissais souvent porter par la vague, je plongeais en plein dedans avec Tommy. Et si ce dernier me proposait des p'tits conseils pour draguer avec la maison hantée, c'était surtout ses conseils de surf que je préférais. Ça me faisait tout de même bien rire, mais j'enchainai les questions sur ce sport qui nous unissait. Tommy, c'était rapidement devenue une personne référence pour moi à Bowen. Il semblait avoir à coeur de bien me conseiller et ce, toujours dans une certaine bienveillance, jamais dans la moquerie même s'il aurait très certainement pu le faire quelques fois. « Des litres et des litres! » répondis-je en exagérant. J'exagérais sur la quantité, mais la vérité c'était que je n'arrivais pas à rester debout. J'apprenais rapidement, mais encore fallait-il avoir la bonne technique. Tommy, il semblait partant pour me la montrer. « C'est chouette cette confiance et ce positivisme. J'espère que t'es aussi bon enseignant que guide touristique. » commentai-je avec un sourire. Je n'en doutais pas spécialement, mais j'étais impatiente de le voir à l'oeuvre, puis de voir mes progrès. Parlant de progrès, je cassais bien moins de verres au boulot, j'étais meilleure aussi alors on avait augmenté un peu mes heures. « Mmmh ça va, faudrait peut-être que je cherche autre chose à côté. C'est pas tant l'argent le problème, mais... Enfin si, un peu. Ça coûte cher l'Australie! Mais c'est aussi le surplus de temps libre. » dis-je en grimaçant. J'avais beau faire mille activités, à faire autant de trucs toute seule, ça finissait par être bien ennuyant. Puis niveau argent, je m'en sortais grâce à ce que j'avais mis de côté au Mexique, mais un peu plus ne ferait pas de mal. « Faudra venir m'y voir un jour! Notre rhum n'est certainement pas à la hauteur du Wojna's, maaaaais je peux te faire un super cocktail, ma recette perso bien secrète. Et ce, sans le renverser sur toi. C'est un nouveau truc que j'ai appris. » lui dis-je avec un p'tit clin d'oeil. C'est que j'étais un peu maladroite moi à vouloir faire tout rapidement. J'apprenais à prendre mon temps au boulot, surtout parce que j'en avais marre que les clients me gueulent dessus. En plus de proposer à Tommy de venir me voir au A&Y, j'lui imposais un peu ma présence sur ses séances de surf. Un peu culottée la Noa. Tommy, lui, ça ne semblait pas le déranger le moins du monde. En même temps, j'étais pas certaine que quoi que ce soit le dérange lui. C'est donc un sourire sincère qui se dessina sur mes lèvres alors qu'il me confirmait que j'étais la bienvenue. « C'est gentil. Je compte bien me rappeler de cette invitation alors. » dis-je avec un grand sourire. Celui-ci s'élargit un peu plus alors qu'il étirait l'invitation à autre chose que du surf. Ça me plaisait bien d'avoir quelqu'un avec qui faire des activités, ça faisait parti intégrante de s'adapter à une nouvelle ville de rencontrer et de trainer avec des nouvelles personnes. « Oh attention à ce que tu me dis Tommy, tu risques de bien vite le regretter quand tu vas me voir me pointer chez toi tôt le matin pour toutes sortes d'activités random. » lui annonçai-je en riant. « Mais c'est trop tard là, tu peux pas retirer tes paroles. » ajoutai-je rapidement avant qu'il ne tente de changer d'idée. « De toute façon, tu dois être pas mal occupé, non? Tu vis ici depuis toujours, tu dois avoir un bon entourage. » lui demandai-je avec une sincère curiosité dans la voix.




__________________________


Pull the trigger on the gun I gave you when we met, I wanna be close to you. break my heart and start a fire, you got me overnight
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyLun 2 Oct 2023 - 0:38


Noa & Tommy
tw: //


Ça l'amusait un petit peu, Tommy, de parler de date. Lui qui n'était en aucun cas un expert dans le domaine. En-tout-cas, il ne l'était plus depuis des années maintenant. Le mariage et surtout le divorce, ça l'avait totalement sorti de cet environnement-là. Pourtant, il n'était pas si vieux que ça. C'est sûrement ce qui le poussait à croire que les autres de son âge et plus jeune étaient encore bien à l’aise avec ça. Ses potes n’avaient en général pas une vie très calme de ce côté-là et en voyant Noa, il se disait qu’elle devait bien avoir des dates. Elle est jolie, dynamique, très fun à côtoyer, ça lui paraissait presque comme une évidence qu’elle ait plein de propositions. “Bah une pro, je ne sais pas... mais ça me semblait logique que tu te fasses draguer souvent quoi.” Admit-il avec un petit sourire gêné. Il n’avait pas envie d’insinuer quoi que ce soit, même si ce qu’il disait au fond, c’était plus un compliment bancal qu’autre chose. “Ah oui, je vois, le genre.” Dit-il en riant alors qu’ils évoquaient l’appli de rencontre de la ville. Noa faisait vite le rapprochement avec le fait que lui aussi y était. “Oui et j’ai fait comme toi au final. Mais oui, forcément, des photos avec Socks et parler de nourriture, c’est que des bons points, non ?” Un petit sourire un peu gêné se glissait sur son visage. C’est qu’il n’était pas bien à l’aise avec ce genre de réseau Tommy. C’est sûrement pour ça qu’il n’avait jamais passé le cap de rencontrer quelqu’un là-dessus. Il y avait eu quelques discussions, mais ça s’était arrêté là et au final, c’était sûrement mieux ainsi. Si déjà, il arrivait à être gêné de parler de ça avec Noa, qui est son amie, il ne s’imaginait pas bien aller rencontrer une inconnue rencontrée via téléphones interposés. Forcément, il se sentait bien plus à l'aise lorsqu'il s'agissait de parler de sport. Surtout quand il s'agit de surf, la dernière chose qu'il pratique encore bien régulièrement. Et Noa, elle semblait plus que motivée à en juger par son rythme d’entraînement. Avec un bon guide, elle allait vite s’en sortir. La question étant : est-ce qu’il serait à la hauteur pour ça ? “Normalement, je suis assez patient, ça devrait aller.” Il aurait eu envie de légitimer ses dons en pédagogie avec comme exemple sa paternité, mais bien heureusement pour lui, il ravalait vite ses mots. L’ambiance entre eux était bonne, il n’avait pas envie de tout plomber en se rappelant lui-même des souvenirs douloureux. Il sentait bien son esprit divaguer là-dessus, mais la voix de Noa et ses explications sur son boulot le ramenaient bien vite à la surface. “Tu faisais quoi avant d’arriver à Bowen ? Je ne t’ai jamais posé la question, je crois.” Demanda-t-il en levant les yeux sur elle. Il sautait un peu d’une conversation à l’autre, mais tout était bien lié. Si ça se trouve elle était déjà serveuse avant, sinon elle pouvait aussi avoir des pistes pour trouver du travail dans cette même branche. En-tout-cas, elle lui décrochait un petit rire lorsqu’elle proposa qu’il vienne au A&Y. “Tu me verrais vraiment en boite ?” Demanda-t-il en riant. Ce n’était clairement pas sa scène au cuistot et il ne s’en cachait pas vraiment. “Je ne suis pas contre découvrir tes talents, mais dans un autre contexte ça m’irait mieux, je t’avoue.” Ajouta-t-il tout de même pour ne pas fermer la porte à cette offre. Ce n’est certainement pas lui qui allait dire non à un bon cocktail, il était donc curieux de découvrir les skills de Noa dans ce domaine. Ils devraient bien réussir à se caler ça en plus des séances de surfs. De toute façon, Tommy le disait assez bien, il accepterait toujours avec joie ces petits moments avec elle, que ce soit pour le surf ou autres activités. “Ça ne me dérange pas, mais ne vient pas trop tôt quand même. Je risque tout de même de ne pas être très présentable en fonction de l’heure.” Dit-il en riant un peu jaune. Qu’il soit endormi ou en lendemain difficile, il n’était pas nécessairement à l’aise avec le fait qu’on le voit sous son pire jour Tommy. Il avait tendance à se laisser un peu trop aller une fois son service fini, ça ne donnait rien de bien glorieux à l’aube. “Pas tant que ça, finalement. J’ai perdu de vue pas mal de gens. Je fais un peu ma vie en solitaire même si j’ai ma famille et encore quelques amis dans le coin.” Admit-il avec un petit sourire triste aux lèvres. Son regard s’était perdu sur le chemin de rando en pensant au contraste entre sa vie d’avant et celle de maintenant. “Ma plus grande interaction sociale dans la semaine, c’est lui.” Dit-il en pointant Socks du doigt. C’est bien normal après tout, ils passaient leur temps collé l’un à l’autre quand l’Australien n’est pas derrière ses fourneaux.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Phoebe Rutkowski
Phoebe Rutkowski
MESSAGE : 860
ICI DEPUIS : 19/04/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, mackenzie, summer & arielle
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : I could kiss you with a blindfold, show you I'm the right girl (ramsay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyDim 8 Oct 2023 - 23:51


Noa & Tommy
tw: //

Ça faisait drôle d'aborder le sujet des applications de rencontres avec Tommy puisqu'il s'agissait là bien de la première fois. J'osais pas trop posé de questions sur son intimité à Tommy, comme il était discret là-dessus et qu'il n'en parlait pas trop de lui-même, je préférais souvent rester sur des sujets safes. C'était surtout qu'on ne se connaissait pas tant que ça, je ne savais pas trop où étaient ses limites. Considérant que là, ça venait de lui, j'étais plus à l'aise de blaguer et de poser des questions. « Et bien merci, j'vais prendre ça pour un compliment, même si ce n'est pas vraiment le cas. » répondis-je avec un sourire. Et non, je ne me faisais pas vraiment draguer, mais je ne cherchais pas à rencontrer non plus alors j'imagine que j'me fermais bien des portes. Comme avec BBT, j'aurais probablement pu pousser un peu plus et au moins liker certains profils, mais non j'avais juste oublié son existence et l'application avait fait la même chose en m'oubliant. J'pouvais que me blâmer, mais ça me rassurait de voir que Tommy, il avait fait la même chose. C'était pas pour tout le monde ce genre de truc. « Que des bons points oui! Tomber sur un profil du genre, je t'aurais mis un like, c'est certain. » lui dis-je avec un sourire rempli de confiance, peu consciente de la gêne que ce commentaire pourrait occasionner. J'étais plus consciente du vocabulaire utilisé, me questionnant dessus. « Mettre un like, c'est ça qu'on dit? Je me sens bien vieille d'un coup. » me questionnai-je en fronçant des sourcils avant de me mettre à rire. Heureusement, le sujet changea vers quelque chose de plus évident pour nous deux, quelque chose qui nous gardait bien jeune et bien en forme : le sport. C'était un point qu'on avait en commun et donc en cas de doute, ce sujet était toujours réconfortant et nous rendait bien à l'aise. Là, l'envie du moment était d'apprendre le surf et clairement, je n'y arrivais pas toute seule. J'avais besoin d'un prof et Tommy semblait être la personne toute désignée pour ça. Je ne doutais absolument pas de sa patience, déjà juste de le voir me montrer la ville constamment, ça lui en prenait probablement. C'était d'ailleurs assez ironique qu'il ait pris ce rôle ici avec moi, vu ce que je faisais à Sayulita. « Tu vas bien rire mais... Je bossais dans un hôtel dans ma ville, j'étais guide touristique. » lui dis-je avec un petit rire. J'étais meilleure au Mexique qu'ici, ayant vécu là-bas toute ma vie. « J'avais d'autres chapeaux aussi comme le bar de la plage, le divertissement sur le site. Ce genre de trucs. J'aidais où je pouvais. » dis-je en haussant les épaules, le sourire aux lèvres. J'aimais beaucoup mon boulot avant, c'était bien pour ça que je bossais autant et que je remplaçais tout le monde, ça me drivait. Le reste de ma vie au Mexique, par contre, c'était autre chose. Enfin bon, ces expériences, c'était un peu pour ça que je m'étais dirigée vers le A&Y ici, mais le rythme était totalement différent. Une bande de jeunes qui veulent leurs cocktails à tout prix avant d'aller danser, c'était bien plus stressant qu'un couple de vacanciers qui attendent leur piña colada. Ça expliquait donc les petites difficultés rencontrées ici. Je m'améliorais tout de même, j'en étais fière et j'invitais pas mal tout le monde que je connaissais à venir admirer mes talents, sachant très bien qu'ils pouvaient disparaitre à nouveau. « En plein centre du dancefloor, un petit daiquiri à la main... Absolument. » dis-je en plissant es yeux pour l'y visualiser. Ça me fit bien rire tout ça, mais je repris vite du sérieux, toujours avec le sourire en entendant la contre-proposition de Tommy. « J'te montrerai chez moi alors. Ou peu importe où tu te sens à l'aise. Ce sera juste difficile d'amener tout le nécessaire disons... Dans un endroit comme ici. » dis-je en regardant autour avec un petit rire. J'allais pas le forcer à venir chez moi non plus et je n'allais pas m'inviter chez lui, mais tant qu'il était partant, on trouverait bien une alternative. Tout comme on trouverait une heure qui conviendrait aux deux pour le surf ou pour autre chose. Tommy, il ne semblait pas être trop matinal, mais vu l'heure à laquelle il pouvait terminer, je ne pouvais que comprendre. « J'attendrai ton ok, dans ce cas. Je ne voudrais pas tomber sur un Tommy non-présentable! » dis-je en exagérant un peu la réaction, comme pour le taquiner. Je n'avais pas l'impression que son état pouvait être si pire, mais je n'en avais en réalité aucune idée. J'me faisais une petite image de Tommy dans ma tête, mais je réalisais que j'étais peut-être bien loin de la réalité et que j'avais beaucoup à apprendre sur la personne qu'il était. Ça commençait par me renseigner sur son entourage. « Oh. C'était... Voulu? Ou juste un concours de circonstances, de s'éloigner et de perdre les gens de vue? » demandai-je, curieuse, ne sachant pas trop si je marchais sur des oeufs ou pas en demandant. Je fis tout de même un sourire lorsqu'il mentionna Socks, impossible de ne pas sourire en voyant la bête, mais je savais très bien que moi, ça ne me suffirait pas comme interaction. Peut-être que Tommy, il n'avait pas voulu perdre ses proches de vue comme ça. « Ce serait pas mal si Socks pouvait te parler, dans ce cas. » dis-je en pensant aux films où les animaux parlaient avec les humains. Ça comblerait la solitude de bien des gens, p'tête de Tommy aussi. « Ça te convient d'être... En solitaire? » demandai-je curieuse, sincèrement sans jugement. « J'me questionne juste parce que... Je ne sais pas, je trouverais ça long je pense. » dis-je en fronçant les sourcils. « T'as toujours été comme ça? » demandai-je ensuite rapidement. C'était si loin de ma réalité, j'sentais que j'avais plein de questions pour Tommy.



__________________________


Pull the trigger on the gun I gave you when we met, I wanna be close to you. break my heart and start a fire, you got me overnight
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyMer 18 Oct 2023 - 11:58


Noa & Tommy
tw: //


Il semblait tellement loin de ce monde Tommy. Les rencontres, les dates, les applications de rencontre… Il avait perdu le coche, il y a bien longtemps. Déjà parce qu’en étant marié, ce n’est plus pareil, mais aussi parce qu’en tant que divorcé, c’est dur de s’y remettre. Si lui est plutôt morose, ce n’est pas du tout le cas de Noa. Elle est pétillante Noa, ça donne forcément envie de graviter autour d’elle, c’est bien pour ça que ça ne l’aurait pas étonné qu’elle se fasse constamment draguer. Mais visiblement, à en croire ses dires, ce n’était pas le cas. Tommy sentit ses joues rougir légèrement en se rendant compte de son erreur. Il lui adressait même un petit sourire gêné, bien plus à l’aise ensuite, lorsqu’il s’agissait de ne pas se prendre au sérieux. Ce compte BBT, c’était ça pour lui, rien de sérieux. ”Et on aurait sûrement jamais discuté après ça, c’est ça ?” Dit-il en riant pour faire écho à leur abandon commun de cette application. “T’es plus jeune que moi, non ? C’est à toi de savoir ça.” Ajouta-t-il alors qu’ils cherchaient les bons termes. Il riait franchement, conscient qu’ils étaient encore en âge tous les deux d’utiliser ce genre d’appli, mais il avait bien l’impression d’en être à des années-lumière. Comme si tout ce qui s’était passé dans sa vie depuis quelques années lui avait fait prendre au moins quinze ans dans la figure. Comme s’il avait vécu plusieurs vies différentes d’un coup. C’était un peu le cas. Noa aussi elle connaissait ça en quelque sorte. En s’octroyant un nouveau départ, bien loin de sa ville natale, elle expérimentait tout plein de changement, à commencer par le travail. “C'est pas vrai ?” Dit-il en riant, amusé par cette inversion de rôle. “Alors, la guide professionnelle a-t-elle des conseils pour un apprenti comme moi ?” Ça l'amusait pas mal tout ça. Il retenait tout de même qu’elle avait eu pas mal de casquettes Noa. Chose assez cohérente lorsqu'on observe un tant soit peu sa manière de vivre. Son métier aujourd'hui, bien que dans un contexte différent, restait dans une sphère relativement similaire. Entre un hôtel et une boîte de nuit, il y a un bon gros changement de clientèle, mais ça ne change rien au fait que Noa, c’est quelqu’un qui a le sens de l’humain au cœur de son travail. C’est plus dans le premier contexte qu’elle aurait pu le voir cela dit. Il y a bien longtemps qu’il n’était pas allé en boîte, Tommy, et c’était certainement pour le mieux. “Un cocktail au rhum, c’est un bon début déjà.” Admit-il, sans pour autant s’imaginer au milieu d’un dancefloor. Il serait bien plus à l’aise n’importe où ailleurs que là en réalité. “T’es pas une barmaid tout terrain, toi ?” Demanda-t-il ensuite en riant. Une petite lueur de défi traversa son regard. “Un cocktail contre un repas, le tout fait dans la nature, ça te tente ?” Le printemps arrivait à grands pas, c’était l’occasion de se tester un peu. Pour lui non plus ça ne serait pas bien évident, mais ça représentait un bon challenge. Pourquoi pas même le faire après une de ces fameuses séances de surf. De toute façon, ce n'est pas comme s'il avait un calendrier complètement rempli, Tommy. Il serait toujours ravi de voir Noa, même s’il y a un risque pour qu’il ne soit pas trop en état le matin. Il riait un peu à l’exagération de la Mexicaine. Il y a quelques années, rare auraient été les fois où on le trouve non présentable un matin. Maintenant, par contre, c’était quotidien. Un mélange d’horaires tardifs, de consommation excessive d'alcool et d’une solitude certaine. Bien à l’aise avec Noa, il se retrouvait à aborder des sujets qu’il évitait au maximum en temps normal. En fait, il avait appris à esquiver les sujets qui pourraient soulever des questions. Une habitude que la Mexicaine semblait avoir ébranlée en quelques secondes seulement, juste par sa curiosité et sa chaleur. En entendant les questions s'enchaîner, l’Australien grimaça. Il ne savait pas trop comment répondre à tout ça sans s’engouffrer dans des explications qui plomberaient autant l’ambiance que son moral. “Oh, il me parle un peu… À sa manière.” Resté silencieux à la première question de la brune, il était bien plus à l’aise sur le sujet de son chien. Son regard, légèrement voilé de tristesse à présent, se portait sur Socks. À sa manière, dans sa présence et ses gestes, il arrivait bien à communiquer. En-tout-cas, Tommy avait envie de le croire. Il ne pourrait pas rester sur la question de son chien longtemps par contre, il le savait. Le torrent de questions de Noa étant relativement inarrêtable à ce stade. “Hum… En fait… Ça me convient et pas trop en même temps. Pour répondre à ta question d’avant, c’était vraiment un concours de circonstance.” Admit-il en se grattant légèrement la nuque. Il restait assez énigmatique, n’ayant pas totalement le courage d’expliquer les circonstances. Pas de lui-même en tout cas. Un petit sourire perça tout de même son visage alors qu’il relevait son regard vers son amie. “J’ai pas toujours été comme ça non. J’étais un peu comme toi avant.” L’avoir dans son cercle d’amis, ça n’avait que du positif sur ce point. Elle avait ce don de lui rappeler ce que c’était la vie d’avant. La vie à 100 à l’heure, faites d'interactions sociales. “C’est une longue histoire, mais on va dire que ça me convient maintenant d’être comme ça.” Toujours un peu énigmatique, son regard se perdait sur le chemin devant eux. Son esprit, lui, se perdait dans les souvenirs de ces interactions laborieuses vécues après le décès de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Phoebe Rutkowski
Phoebe Rutkowski
MESSAGE : 860
ICI DEPUIS : 19/04/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, mackenzie, summer & arielle
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : I could kiss you with a blindfold, show you I'm the right girl (ramsay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyLun 23 Oct 2023 - 0:41


Noa & Tommy
tw: //

« Sadly, non, on aurait jamais discuté. » confirmai-je avec une petite moue. Et donc, c'était franchement mieux là, comment on s'était rencontré et comment on se côtoyait. Bien mieux qu'au pire, un triste date un peu malaisant. Ça l'aurait forcément été, vu comment on semblait gérer le dating life et tout ce qui venait avec. Même les termes me semblaient compliqué alors j'me contentai d'hausser les épaules en rigolant au commentaire de Tommy. L'âge n'avait probablement pas rapport dans tout ça, c'était juste de l'expérience. Et ça, j'en avais pas assez. De toute façon, ça me semblait bien plus agréable d'apprendre à connaitre quelqu'un en face, suivant une rencontre un peu par hasard comme toutes celles que j'avais fait jusqu'à date, comme on faisait avec Tommy chaque fois qu'on se voyait, mais plus particulièrement aujourd'hui. Pas que c'était un date, c'était pas le cas, mais c'était bien naturel. En même temps, ce l'était toujours un peu pour moi quand venait le temps de faire la discussion. « Hum hum, mais tu te débrouilles très bien hein. J'apprécie beaucoup ton côté attentionné quand tu conseilles des choses. » lui dis-je en hochant vivement de la tête. J'avais, d'ailleurs, aucun conseil à lui donner, étant surtout habituée à de grands groupes de touristes. C'était pas le même genre de job, en fait c'était pas du tout un job pour Tommy, il faisait ça parce qu'il était gentil et qu'il aimait sa ville. « P'tête un mégaphone si jamais tes groupes s'agrandissent. » ajoutai-je avec un petit clin d'oeil. Je ne l'imaginais pas vraiment hurler ses infos pour que tout le monde entende alors ouais, ce serait mon seul conseil. Enfin, pour cette sphère surtout parce que j'en avais plein d'autres pour différentes activités, comme dans la façon de passer ses soirées : au A&Y avec un cocktail fruité. Ça semblait pas trop lui plaire à Tommy, mais moi ça m'faisait bien rire. « Au rhum, c'est un compromis que je suis prête à faire. » autorisai-je d'abord, faisant mine de réfléchir. En même temps, j'étais pas bien difficile et je faisais ce qu'on m'demandait, y'avait pas réellement matière à négociation là, mais j'aimais bien prétendre que oui. Anyway, le plan de Tommy, il me plaisait bien. Comme toute activité. Rien que l'idée de faire quelque chose qui sortait de l'ordinaire, ça m'excitait alors fallait pas s'étonner que je m'emballe à la suite de sa proposition. Probablement un peu trop, d'ailleurs. « En nature? Comme ici? Comme en camping? » demandai-je avec les yeux brillants en regardant autour. Il s'agissait bien là de quelque chose que j'avais jamais fait alors forcément, j'en avais envie. Aucune idée si c'était ce que Tommy proposait, mais comme on marchait en forêt, c'est la première chose qui me vint en tête. « Ou ailleurs. J'suis pas sûre si j'ai bien compris, mais dans tous les cas, évidemment count me in! » rajoutai-je rapidement avec un grand sourire. En même temps, j'étais toujours partante pour n'importe quoi alors si Tommy voulait faire ça en forêt, sur la plage, en montagne ou derrière mon appart, moi j'allais dire oui. Clairement, mon enthousiasme débordant pouvait clasher un peu avec Tommy, mais c'était pas le genre de chose dont j'me rendais compte. On avait des personnalités différentes et des façons de s'exprimer différentes, c'était bien tout ce que je voyais. Alors quand Tommy il ignora un peu certaines de mes questions, ce qui me vint en tête c'était qu'il était plus privé, qu'il voulait pas parler de certaines choses et ça, c'était ok. J'étais capable de respecter que c'était pas tout le monde qui était un vrai livre ouvert comme moi. J'allais le laisser aller à son rythme, mais j'avais un peu de mal à freiner le mien alors les questions fusèrent, juste parce que j'étais curieuse, pas parce que j'voulais insister. Tommy, il allait devoir en prendre et en laisser s'il voulait rester plus discret sur certains sujets parce que j'avais pas toujours conscience de mon flot de paroles. « Ah! Oui, j'imagine. J'ai jamais eu de chien, je saurais pas. Mais j'te crois. » dis-je en souriant. J'aurais bien aimé d'ailleurs pouvoir avoir ce lien qu'il semblait avoir avec un animal. Puis, j'repensais à Rio, le chien d'Ari et j'me disais que c'était peut-être un peu trop de travail avoir un chien. Pour l'instant en tout cas. Alors que j'nous croyais plongés dans un silence, Tommy revisita ma première question et même s'il n'était absolument pas clair, j'étais plutôt surprise de sa réponse. « Toi? Comme moi? » demandai-je surprise, un petit sourire amusé sur le visage. Ça semblait être un sujet sensible pour Tommy alors autant l'alléger autant que possible. C'est un vrai sourire sincère qui remplaça l'autre par contre au fur et à mesure que Tommy parlait. « Et bien si ça te convient, c'est l'important. Tant que t'es bien. » lui dis-je finalement, sincèrement. Tommy, il avait une aura mystérieuse, mais aussi bien des non-dits qui flottaient autour. Ça m'intriguait, évidemment, mais s'il avait voulu en parler davantage, il l'aurait probablement fait de lui-même alors creuser c'était pas une option pour moi. « Si jamais t'as envie de parler d'avant un jour... J'suis plutôt pas mal pour écouter et me la boucler. Même si on dirait pas vite comme ça. » lui proposai-je avec un sourire en coin. « Mais d'ici là, on peut se concentrer sur tous les moments comme aujourd'hui qu'on va vivre et qui vont te faire avoir BIEN du plaisir. » enchainai-je avec un grand sourire en levant les bras, probablement bien trop heureuse de faire de la randonnée. « Et je promets de regarder où je mets les pieds, cette fois. » dis-je en faisant écho à notre première rencontre où il m'avait bien aidé avec une blessure.



__________________________


Pull the trigger on the gun I gave you when we met, I wanna be close to you. break my heart and start a fire, you got me overnight
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyDim 29 Oct 2023 - 18:51


Noa & Tommy
tw: //



Les conversations avec Noa, elles étaient plutôt bien variées. Ce n’était pas pour déplaire au cuisinier. Lui, qui avait du mal à occuper son esprit, trouvait un certain confort dans ce flot de paroles. Comme si Noa lui offrait l’escapade parfaite. Autant physiquement que mentalement. C’est sûrement pour ça qu’elle aimait tant lui faire découvrir des choses. Ça lui permettait de se concentrer sur quelque chose de joyeux pour une fois. “C’est gentil de me rassurer.” Dit-il en souriant avant de rire à son petit conseil. “Je crois que les visites privées, c’est plus ma vibe, mais j’en prends note.” Ajouta-t-il en s’imaginant l’espace de quelques secondes en train de faire un tour de Bowen avec son mégaphone et une dizaine de personnes derrière lui. Ça ne faisait pas bien sens. Surtout que Tommy, il avait surtout tendance à conseiller des endroits de balade et des restaurants. Ce n’était pas son style de parler l’histoire de la ville, tout ce qu’il pourrait faire, c’est amener son groupe et s’en débarrasser au Adam & Yves le temps d’aller boire un verre avec Noa. Là encore, ce n’était pas nécessairement sa scène. Pour boire les cocktails de la Mexicaine, il serait bien mieux chez l’un d’eux ou bien en nature. La dernière option pouvait représenter un défi, mais en même temps, ça lui plaisait pas mal à Tommy. “En camping ? Nan pas vraiment, je pensais plus comme un pic nique un peu amélioré.” Corrigea-t-il. L’enthousiasme de la jeune femme restait assez communicatif. Elle était prête à tout et ça avait tendance à motiver l’Australien. Un grand sourire s’étirait sur son visage alors qu’il la regardait un instant. “Mais si tu veux faire du camping, on peut le faire aussi. Je suis contre aucune aventure avec toi.” Admit-il finalement. Elle n’avait pas besoin de faire grand-chose, Noa. Il faut croire que son enthousiasme naturel suffirait à motiver n'importe qui. En-tout-cas, ça fonctionnait pas mal sur Tommy. Lui qui avait toujours été actif, du genre qui ne s’arrête jamais et qui veut faire mille choses à la fois. Elle réveillait cette part de lui endormie depuis quelque temps. C’était plutôt positif pour le moment, même si Noa, elle pouvait aussi avoir un flot de parole légèrement overwhelming. Il expérimentait assez vite, Tommy, étant obligé de choisir stratégiquement les questions auxquels répondre, bien incapable de suivre son rythme à elle. C’est pourquoi, il décida de se focus sur son chien avant de revenir tranquillement sur ces questions préalables. “Ça te parait si étrange que j’ai pu être un peu comme toi à une époque ?” Demanda-t-il avec un petit sourire en coin. Il avait suffisamment d’autocritique pour savoir que n’importe qui le rencontrant maintenant aurait ce jugement-là. “Après, j’étais plus énergique, mais il faut rester mesuré, je n'étais pas totalement à ton niveau. J’sais pas si c’est vraiment possible.” Dit-il avec un petit sourire amusé, joignant son commentaire d’un petit mouvement d’épaule contre celle de la Mexicaine. Il semblait être si loin de tout ça à présent. Incapable de retrouver celui qu’il avait été. Une partie de lui s’était envolée avec sa fille, il avait besoin d’en faire le deuil aussi. Tout comme il faisait le deuil de ses relations d’avant. Un simple sourire triste s’esquissa sur son visage au commentaire de Noa. Il n’était pas vraiment bien, mais il n’avait pas forcément envie de l’admettre à voix haute. À voix basse non plus. Trop de fierté en lui pour se résoudre à avouer quoi que ce soit. “C’est gentil Noa. Autant qu’on reste dans le positif.” Dit-il en lui offrant un sourire sincère. Il n’avait pas envie de casser le mood avec ses problèmes. Certains étaient capables de parler ouvertement du passé sans s’effondrer, Tommy, lui, se retenait au maximum d’en parler justement pour ne pas se laisser submerger. “C’est plus chiant pour toi que pour moi si tu te fais mal.” Répliqua-t-il, amusé par la tournure de la conversation. “Je savais à quoi m’attendre, j’ai pris un kit de premier secours dans mon sac. Je suis prêt à toute éventualité.” Ajouta-t-il en servant un beau sourire à Noa. Il était content que la discussion ne reste pas sur lui trop longtemps, préférant nettement se concentrer sur sa camarade. “Si tu commences tout juste à regarder où tu mets les pieds, tu faisais comment avant ?” Demanda-t-il avec un petit rire. Il avait bien peur qu’elle se soit casser des membres un sacré nombre de fois.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
Phoebe Rutkowski
Phoebe Rutkowski
MESSAGE : 860
ICI DEPUIS : 19/04/2023
COMPTES : alexis, leyla, will, olive, mackenzie, summer & arielle
CRÉDITS : lumossolemstuff

STATUT : I could kiss you with a blindfold, show you I'm the right girl (ramsay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) EmptyDim 10 Déc 2023 - 23:19


Noa & Tommy
tw: //

J'aurais beau rassurer Tommy comme j'le voulais, je pense que jamais il ne se lancerait dans les visites guidées en groupe et bien franchement, c'était mieux ainsi. Tommy, c'était un cas de proximité, de discrétion. Valait mieux faire dans le one on one comme on faisait là. J'lui dirais pas à voix haute par contre, c'était un mec brillant, il devait déjà le savoir. Tout comme il savait bien que mon boulot, ce ne serait jamais sa scène. On avait beau vouloir se prévoir des activités, fallait savoir s'adapter. C'était quelque chose de facile pour moi, m'adapter, étant toujours prête pour tout. C'était bien pour ça que j'appréciais Tommy aussi, il me faisait découvrir un tas de trucs. J'espérais que le camping en ferait parti, mais je pense que j'avais sur-interprété ses paroles sur ce coup. « Oh, c'est bien ça aussi oui! » m'exclamai-je, jamais fermée à rien. Un p'tit peu déçue pour le camping du coup, mais Tommy s'empressa de remettre l'idée dans les plans. Mine de rien, son commentaire me faisait bien plaisir. « Ce sera sur la liste, alors. » dis-je finalement avec un clin d'oeil. Ça me rendait toujours bien heureuse de savoir que les autres souhaitaient faire ces activités avec moi, même si ça pouvait paraitre random. Je m'ennuyais vite, j'avais besoin de bouger et c'était pas toujours facile de trouver quelqu'un qui voulait suivre. Tommy, il ne savait peut-être pas exactement dans quoi il s'embarquait, mais on s'était vu quelques fois maintenant, il devait bien avoir remarqué que j'étais infatigable. Sinon, ça viendrait. Anyway, parait-il qu'à une époque, il était comme ça lui aussi. Ça me paraissait un peu fou, n'ayant absolument pas cette vision de lui, mais ça ne me déplaisait pas. « Un peu. » admis-je avec un léger rire. Il était calme, tranquille, toujours les deux pieds sur Terre, Tommy. C'était difficile de l'imaginer courir partout et parler avec énergie. Quoi que l'image que je m'en faisais ne semblait pas être la bonne, me fiant surtout sur ma propre expérience - chose qui semblait impossible à atteindre-. « J'vois pas ce que tu veux dire. » répondis-je avec un sourire coupable. Il n'était pas le premier à me faire ce genre de commentaires, même que souvent les gens avaient du mal à supporter ce type d'énergie trop longtemps. Pour l'instant, Tommy semblait s'en satisfaire. Il n'était pas trop bavard sur son passé habituellement, ni sur les raisons qui l'avaient poussé à être celui qu'il était aujourd'hui, mais j'me voyais mal creuser alors qu'il ne semblait pas à l'aise d'en parler lui-même. J'comptais bien le suivre dans les sujets dans lesquels il semblait à l'aise et pour l'instant, il voulait focus sur ce qui était positif, chose qui m'allait bien. C'est pas parce que j'étais un livre ouvert que tout le monde l'était. « Comme tu veux. » dis-je avec un sourire sincère aussi. L'important était surtout qu'il sache que c'était un safe space si jamais il avait envie, un jour, de parler. En attendant, j'comptais bien combler les silences afin que Tommy soit à nouveau confortable dans la discussion. Il m'en fallait pas beaucoup, ayant simplement besoin de ramener notre première rencontre. « Un peu chiant pour toi quand même à devoir jouer les infirmiers. » mentionnai-je l'index levé. Il semblait même avoir appris sa leçon, trainant un kit de premiers soins avec lui. « T'es prévoyant Tommy, impressionnant! Ou peut-être que je t'ai laissé l'impression d'être le genre à me casser un truc à chaque sortie et ça, c'est un peu moins impressionnant pour ma part. » ajoutai-je avec une petite grimace. En même temps, c'était pas totalement faux. J'avais déjà visité les urgences quelques fois à Bowen depuis mon arrivée, d'ailleurs. « J'avais quelqu'un qui regardait pour moi. » dis-je simplement en rigolant. Ricky, il était habitué à ma maladresse. Lorsqu'on faisait des activités à Sayulita, c'était pas rare qu'il porte bien plus attention à où je mettais les pieds que moi. Il était toujours en mode prévention, toujours là pour me protéger, comme ma famille. C'était une bulle là-bas et même si là, j'apprenais à la dure à regarder où je marche, ça ne me manquait pas. « T'es pas le seul à avoir un passé secret. » lui dis-je avec un sourire amusé, probablement bien plus encline à répondre à ses questions qu'à l'inverse.


__________________________


Pull the trigger on the gun I gave you when we met, I wanna be close to you. break my heart and start a fire, you got me overnight
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty
MessageSujet: Re: I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)   I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm in a good state of mind like a puppy out the window (Noa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» state of mind (scarlett)
» (#35) you're all in my mind -r.
» Beyond being a beautiful job, journalism is a state of mind. (LIBRE)
» (misul) when a puppy falls in love.
» Window shopping (Grace D.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: