AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 

 Irony of loneliness + Penelope

Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
Marcus O'Brian
Marcus O'Brian
POINTS : 18
MESSAGE : 2396
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo, Charlize & Sara
CRÉDITS : @fürelise

STATUT : divorcé de Penny, craque pour son amour de jeunesse, Ann
Irony of loneliness + Penelope Empty
MessageSujet: Irony of loneliness + Penelope   Irony of loneliness + Penelope EmptyLun 13 Nov 2023 - 15:35

La rue était déserte, à trois heures du matin. L'heure où tous les chats sont gris, tous les chagrins aussi. Marcus était sorti de son bar en titubant, une bouteille à moitié entamée dans la main. Il avait au moins eu la présence d'esprit de fermer à clé la porte du Elm, c'était clairement le seul éclair de génie de la soirée. Pourtant, tout avait commencé normalement, c'était un soir classique, les clients étaient au rendez-vous, son bar n'avait pas été bondé, mais il avait travaillé correctement. Et puis au beau milieu de la soirée, Manwë s'était pointé, ils avaient discuté, c'était léger, sympa, l'alcool avait coulé, comme souvent avec son ami. Le bar s'était vidé tranquillement, jusqu'à ce qu'il ne reste que les deux amis, déjà passablement éméchés. Tout bascula lorsqu'ils se sont retrouvés seuls, Marcus avait tenté de tirer les vers du nez au luthier. Il savait que celui-ci connaissait l'identité de l'amant de Penelope et cette question l'obsédait depuis des mois, qui était cet homme ? La conversation était devenue plus houleuse, Man ne voulait rien lâcher, il déviait le sujet, ils continuaient d'enchainer les verres et ils avaient fini par presque en arriver aux mains. Ce n'était pas son genre, à Marcus, d'être violent, surtout avec ceux qu'il considérait comme ses amis. D'ailleurs, des amis, des vrais, il en avait assez peu et l'idée de perdre son pote d'enfance à cause de Penny était insupportable. Mais quand l'alcool s'en mêlait, le plus insupportable était l'absence de réponses et la colère que ça faisait monter en lui. Manwë avait fini par quitter le comptoir, laissant le barman seul avec son air malheureux. Il avait alors continué à boire, jusqu'à oublier la notion du temps. C'était ainsi qu'il s'était retrouvé dans la rue, avec sa bouteille de rhum dans la main, à errer pour probablement, retrouver ses pénates. Son appartement était littéralement en face du bar, il n'avait que la rue à traverser, mais dans son état, il avait été juste incapable de se repérer. Cherchait-il réellement à rentrer chez lui en fait ? Où était-il tellement perdu dans sa tête pour n'en avoir rien à foutre ? Il tenait le mur lorsqu'il croisa une blonde et pas n'importe laquelle. Le Elm est fermé, reviens une autre fois. Qu'il scanda à Penelope alors qu'il était au beau milieu de la rue. Il n'avait aucune envie de la voir, alors qu'il lui devait son état déplorable.

@Penelope Russell ohh

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Anonymous
Invité
Irony of loneliness + Penelope Empty
MessageSujet: Re: Irony of loneliness + Penelope   Irony of loneliness + Penelope EmptyVen 29 Déc 2023 - 19:07


✩ ✩ ✩ ✩
irony of loneliness

w/ @marcus o'brian


Si la pleine lune n'avait pas brillé dans le ciel ce soir-là, Penelope ne serait pas sortie de chez elle sur les coups de vingt-trois heures pour aller en profiter. Ces choses-là ne changent pas, la lune est toujours sa meilleure amie, en définitive. Face à elle, Penelope peut exprimer tout ce qu'elle cache au fond d'elle, et surtout ce qui la bouffe au quotidien. La mort de son père est imminente, et son déclin inexorable. Penelope a l'impression que sa vie entière lui échappe, et le manque de soutien de la part de ses proches lui pèse encore plus. Entre Marcus qui lui en veut à mort, et Tyler qui a littéralement disparu de la circulation alors qu'une étincelle d'espoir était apparue entre eux, la blonde ne peut que compter sur les amis proches de la famille pour ne pas sombrer. Elle est seule, en définitive. Même Joaquim est encore distant avec elle, ce qui l'achève considérablement.
Après une demi-heure de marche dans la chaude brise d'été depuis les extérieurs de Bowen, Penelope parvient au centre-ville. Ce soir, la lune brille et l'accompagne encore alors qu'elle reprend le chemin de son appartement dans la nuit. Les rues de Bowen sont désertes, et heureusement, sinon Penelope passerait pour une droguée. Le peu de maquillage qu'elle avait a coulé et a laissé de vilaines traînées noires sur ses joues. C'est ce qu'on verra le plus, sur les autoportraits qu'elle vient de réaliser. Le but premier n'était pas celui-là, mais Penny a simplement laissé son inspiration la guider.
La rue du Elm Street se profile et, avec elle, une silhouette que la blonde pourrait reconnaître entre mille. La silhouette titube, tenant quelque chose à la main. "Marcus..." murmure Penelope. Elle pourrait changer de trottoir, ne pas l'affronter. Surtout pas après leur dernière entrevue. De longs mois se sont écoulés, de longs mois durant lesquels Marcus et elle ne se sont ni vus ni parlé. Pourtant, une force invisible la pousse à continuer. Peut-être son amour encore sauf pour le barbu, ce trop plein d'amour que Penelope peine à chasser de son coeur et qui amène encore et toujours Marcus dans ses pensées au beau milieu de la nuit... "Marcus..." fait-elle à nouveau, à haute voix cette fois, en arrivant à sa hauteur. "Le Elm est fermé, reviens une autre fois," se prend-elle en retour, pour toute réponse. Lèvres pincées, Penny s'approche toutefois de Marcus et passe son bras dans son dos, pour le soutenir. "Viens, je te ramène chez toi." Le barman est plus qu'éméché, c'est à peine s'il parvient à tenir debout. "Pourquoi tu t'es mis dans cet état..." demande Penelope, de façon rhétorique. Elle sait bien que Marcus ne lui apportera aucune réponse, par fierté ou par colère, mais elle ne peut s'empêcher d'en faire le constat.

Revenir en haut Aller en bas
adm h
Marcus O'Brian
Marcus O'Brian
POINTS : 18
MESSAGE : 2396
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo, Charlize & Sara
CRÉDITS : @fürelise

STATUT : divorcé de Penny, craque pour son amour de jeunesse, Ann
Irony of loneliness + Penelope Empty
MessageSujet: Re: Irony of loneliness + Penelope   Irony of loneliness + Penelope EmptyVen 5 Jan 2024 - 17:29

Il avait voulu croire qu'en un battement de cils, il oubliait tout, Marcus. Depuis quelques mois, son cœur était plus léger, son sourire plus franc et sa mine ravie. Il avait tout d'un homme amoureux et il l'était, il fallait être honnête. Ann était de retour à Bowen et dans sa vie. Elle n'avait pas eu grand chose à faire pour gagner le cœur de son amour de jeune fille et Marcus avait redécouvert combien ça pouvait être facile, l'amour. Mais derrière les émois des premiers temps, se cachaient de profondes blessures, une histoire inachevée et les braises d'un amour qui l'avait si longtemps consumé. Penny, il aurait beau en aimer une autre, tout tenter pour avancer sans elle, il ne pourrait probablement jamais totalement tourner la page, du moins pas tant que le dernier chapitre n'était pas clôt. Ce n'était cependant pas cette nuit, encore moins dans cet état déplorable, qu'il allait répondre de quoi que ce soit. Pourtant l'ironie de son état voulait que ce soit Penelope qu'il croise dans cette rue solitaire, parmi tous les noctambules de Bowen, il fallait que ce soit elle. La blonde s'approcha de lui mais il tenta mollement de la repousser. Lâche-moi ! Et il s'éloigna d’elle en titubant, manquant le bord du trottoir, il s'étala pitoyablement sur la chaussée. Mais elle ne le lâcha pas si facilement, Penny le releva et le soutint pour qu'il puisse marcher, en posant son pied sur le sol, le barman lâcha un juron, manquait plus qu'il se soit foulé la cheville avec ses conneries. Pour tes beaux yeux, ma jolie ! Qu'il rétorqua dans un rire mauvais, mais il fallait avouer qu'ils étaient vraiment beaux, ses yeux. Lui, l'homme raisonnable, raisonné, le garçon sage, il était tombé sous le charme de cette fille et depuis lors, elle avait toujours été l'unique raison de ses nombreux excès..

@Penelope Russell

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Anonymous
Invité
Irony of loneliness + Penelope Empty
MessageSujet: Re: Irony of loneliness + Penelope   Irony of loneliness + Penelope EmptyLun 1 Avr 2024 - 17:57


✩ ✩ ✩ ✩
irony of loneliness

w/ @marcus o'brian


Penelope s'en serait doutée : Marcus n'est absolument pas enclin à se laisser faire. Comme d'habitude, quand il s'agit de la blonde. Et encore plus depuis qu'il est au courant pour l'aventure -l'idylle- qu'elle a eu alors qu'ils venaient à peine de se marier. Sans parler du bébé... Un lot d'erreurs dont Penelope se serait bien passée. Sa vie serait tout à fait différente si ses choix avaient été les bons. "Lâche-moi !" s'exclame Marcus, s'extirpant de l'étreinte de la blonde avant de s'étaler sur la chaussée après avoir manqué le trottoir. "Punaise..." murmure Penny. Elle n'en démord toutefois pas et relève Marcus, avant de demander -plus pour elle-même que pour lui- pourquoi il s'est mis dans cet état pareil. Contre toute attente, le barman lui répond. Et évidemment, ses mots sont comme des poignards dans le coeur de la blonde. "C'est pas la peine, je suis convaincue que ça ne t'aide en rien, au contraire..." Ses lèvres bougent à peine. Marcus est relativement lourd pour le poids plume qu'elle représente, et l'aider à avancer relève plus de l'exploit que d'un réel soutien. "Laisse-moi t'aider à rentrer, s'il te plaît... Je n'aime pas te voir comme ça," avoue-t-elle en l'entraînant doucement. Penelope sait pertinemment où le barman vit. En espérant qu'il n'ait pas oublié ses clefs au Elm, elle le laisse décider du rythme pour traverser la grande chaussée et atteindre la porte de l'immeuble. "Tu devrais me donner ta bouteille, le temps de chercher tes clefs..." fait-elle, toujours gênée et attristée qu'il se soit mis dans cet état à cause d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Marcus O'Brian
Marcus O'Brian
POINTS : 18
MESSAGE : 2396
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo, Charlize & Sara
CRÉDITS : @fürelise

STATUT : divorcé de Penny, craque pour son amour de jeunesse, Ann
Irony of loneliness + Penelope Empty
MessageSujet: Re: Irony of loneliness + Penelope   Irony of loneliness + Penelope EmptyLun 22 Avr 2024 - 23:33

C'était triste comme situation, si triste, à en pleurer ou à en rire, parce qu'il était ridicule, Marcus, mais aussi parce qu'il avait l’air si malheureux. Le fait est qu’il avait attendu ce moment si longtemps, qu'elle le sauve de lui-même, qu'elle le relève, le soutienne. Il avait rêvé que Penelope revienne, si souvent. Mais elle n'était jamais revenue et à force il s'était perdu, dans les vapeurs d'alcool, dans ce paradis artificiel qui adoucissait sa peine le temps de quelques heures. Au fond, c'était suffisant, quelques heures, le temps que la nuit se dissipe. Parce qu’une fois le jour levé, il avait son bar qui l’occupait assez pour qu'il ne pense pas trop. Ce soir, elle était là, mais c'était trop tard, trop de mal avait été fait, le barman était à présent désabusé et en colère. Non, ça n’aide en rien, non… Qu’il marmonna dans sa barbe plus pour lui-même. Le fait est qu'il était épuisé, à plus de trois heures du matin, après sa journée dans les jambes, il avait le corps fatigué et le cerveau en compote. Alors il se laissa faire puisque la blonde était décidée à ne pas le lâcher. T’as pas à faire ça. T’as plus d'obligation maritale envers moi tu t’rappelles ? Après tout, la grande nouveauté de cette année, c'était bien qu’ils n'étaient plus mari et femme. Heureusement, ils n'eurent pas beaucoup à marcher et le supplice de Penny prit fin devant la porte de son appartement. Il avisa la bouteille dont elle parlait, lui jeta un regard plein de défis avant de porter le goulot à sa bouche et s’avaler une bonne rasade. Puis, il la lui tendit. Tu devrais goûter, c'est un excellent rhum d’une vieille réserve. Il mima un baiser en fermant les yeux et titubant en même temps. Une merveille. Dont il ne profitait absolument pas. Enfin, il fouilla dans ses poches un petit moment, on entendait le bruit des clés qui teintaient donc elles devaient être là. Finalement, il les trouva et eut mille misères à les insérer dans la serrure. Quand la porte s'ouvrit, il haussa un sourcil à l’attention de Penny. Un drôle d'air se dessinait sur le visage du barman. Ça fait un moment que j'ai pas invité une fille à entrer. C'était presque comme s’il avait oublié qu'il ne voulait pas d’elle quelques minutes plus tôt.

@Penelope Russell

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Contenu sponsorisé
Irony of loneliness + Penelope Empty
MessageSujet: Re: Irony of loneliness + Penelope   Irony of loneliness + Penelope Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Irony of loneliness + Penelope
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Come out of loneliness Ft Lys
» and in this world of loneliness i see your face (judas)
» there's a loneliness leaking inside of all of your thinking, as your breath hit the ceiling the words lose all of their meaning (mackenzie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: