AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment :
LEGODAYS : 20% sur une sélection de LEGO avec ...
Voir le deal

 

 Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)

Aller en bas 
AuteurMessage
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty
MessageSujet: Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)   Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) EmptySam 25 Nov 2023 - 22:37

Maxine elle boudait. Maxine elle pleurait. Maxine elle râlait. Depuis qu’Hazel était partie, elle se retrouvait seule dans l’appartement et n’avait aucune envie de prendre un nouveau colocataire. Pourtant, elle ne pouvait plus prendre l’apéro, parce qu’ASKIP c’est pas ouf de boire seul. En plus, Hazel elle était partie vivre en Italie. Pays de malheur. Qu’est-ce qu’il avait de plus ce pays, hormis des italiens ? Elle refusait d’aller voir son amie, alors que si elle était allée vivre en France, Max serait venue avec plaisir. Mais ça la ramenait trop à Orso. Le pire dans tout cas, c’était qu’elle était partie avec un vieux crouton. Enfin, ce n’était pas son âge à Maxine qui lui posait un problème, mais que lui il accepte une relation avec une personne plus jeune. Finalement, Hazel était tombée sur quelqu’un de bien. Pas comme Max. Alors quand son ancienne colocataire l’avait appelé pour qu’elle aille récupérer un truc dans son hangar, Max elle boudait. Avec son vélo, elle ronchonnait, arrivant devant le fameux hangar. Max avait toujours trouvé cet endroit trop grand mais bien rangé. Elle savait qu’il y avait une nouvelle personne, mais elle s’en foutait. Devant le bâtiment, elle tapait fort contre la porte. « Hé oh y’a quelqu’un ? » Elle soupirait déjà. Puis enfin la porte s’ouvrait. « Bonjour, j’dois récupérer un truc de l’ancienne propriétaire, je peux rentrer ? » Non Max, ne faisait aucun effort, elle était de mauvaise humeur.

@Ivanwë Ollion

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty
MessageSujet: Re: Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)   Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) EmptyDim 26 Nov 2023 - 19:49

Un cri de dinde surprise sorti d’la bouche d’Ivanwë lorsqu’il entend quelqu’un frapper à sa porte alors qu’il était en train de tripatouiller avec des pinces à disséquer des élastiques qu’il passait difficilement dans les engrenages d’un appareil insensé ce qui sera le futur cadeau de noël pour ses parents. Vu la durée du chantier, il fallait bien s’y prendre en avance !

Pas précipités jusqu’à la porte, le regard flou sans ses lunettes, il ouvre la porte sans la moindre méfiance. “ Oh génial ! Enfin quelqu’un qui n’a pas un accent horrible dans c’pays ! “ qu’il s’extasie en français belge, le tout accompagné d’un petit bond en ouvrant plus amplement la porte à la brune. “ Ok, parler anglais maintenant, speak anglais bauyard* ! “ Il a bien perçu la mine ronchonne de l’anglaise, le ton presque hostile, mais il en a connu en prison, des gens qui ont un pet d’coincé, des gens malgré tout sympa, alors il ne se formalise pas de ça, il doute que la jeune femme soit en pétard contre lui. Ils ne s’connaissent pas après tout, il y a une farandole d’explications à la mauvaise humeur, lui a juste choisi d’être joyeux la plupart du temps. Aujourd’hui, il sourit.

La rousse, elle avait l’air gentille. Au début, j’croyais que c’était son daron l’mec ! “ Il pouffe. “ Mais après, j’ai vu comment elle le regardait…" Ah l'amour... Bref ! " Bah va s’y, entre. J’espère que t’es pas une genre de journaliste, j’ai eu ma dose… “ Il pourrait devenir grognon lui aussi, il en avait marre d’être espionné, c’était bien à cause de ça qu’il ne sortait plus de chez lui après la prison et que sa famille avait décidé d’immigrer en Australie.  “ J’ai mis dans un coin les affaires qui restaient. Oh ! Oh bon sang ! “ Il la dévisagea quelques secondes laissant son sourire s’agrandir alors qu’il pointe de l’index le joli museau d’la jeune femme “ Max. Max ! Max, j’ai des photos d’toi dans c’tas d’affaire. “ Ça fait vraiment beaucoup trop longtemps qu’il n’a pas parlé avec des gens, ça se voit à peine, hein ?

*imbécile

@Maxine Gray
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty
MessageSujet: Re: Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)   Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) EmptyJeu 28 Déc 2023 - 15:33

Italien de malheur, Orso de malheur, Hazel de malheur et Manwë de malheur. Voilà, Maxine était de mauvaise humeur. En plus de ça, elle tombait sur un français. Comme toute bonne anglaise qui se respectait, elle n’aimait pas les français. Maxine ignorait pourquoi elle ne devait pas les aimer, mais elle ne les aimait pas. Surtout que celui qui se trouvait en face d’elle avait l’air tellement de bonne humeur. Pour une fois qu’un français était de bon humaur, c’était bien sa veine. Elle ne l’était pas du tout. Max comprenait quelques mots, mais sans plus. Il parlait comme un français, ça lui faisait mal aux oreilles à Maxine. Elle ne souriait pas, tout ce qu’elle voulait c’était récupérer les affaires d’Hazel, lui envoyer en Italie et ne plus jamais parler à plus personne. Elle ne fit aucun effort. Maxine ne parlait pas moins vite, c’était à lui de faire l’effort de la comprendre. « Oui oui, c’est son mec, ce con qui a fait que ma meilleure amie se trouve dans le pays que je déteste le plus au monde. » Elle préférait même plus la France que l’Italie en ce moment, c’est pour dire. Elle fronçait les sourcils à sa question. « J’suis pas journaliste, j’ai pas que ça à faire d’interviewer … » Elle ne finissait pas sa phrase, découvrant le hangar. « Mon dieu, mais t’as fait quoi de cet espace ? C’est un bordel sans nom. » Disait-elle choquée. Ça faisait quoi ? Deux semaines qu’il était là et Maxine ne voyait déjà plus le sol. Par contre, lui il savait où tout se trouvait puisqu’il pouvait lui donner les affaires d’Hazel. Il connaissait son prénom … comment connaissait-il son prénom. Il y avait des photos d’elle. Hazel avait des photos d’elle et son prénom était écrit dessus. Le français lui donnait les affaires d’Hazel, et elle retrouvait des photos dedans. « T’as regardé dedans ? » Elle fronçait les sourcils, non mais oh ce n’était pas ces affaires, il n’avait pas à ouvrir les affaires de son amie.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty
MessageSujet: Re: Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)   Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) EmptyVen 12 Jan 2024 - 15:28

Il commençait à comprendre d’où venait cette humeur rayonnante… Trois options possibles. Elle était triste d’avoir perdu sa meilleure amie. Elle était jalouse. Ou alors, elle était triste ET jalouse. Allez savoir. Il n’a jamais été champion dans le décryptage émotionnel d’autrui. Ses propres émotions étaient elles même sacrément en pagaille de manière générale.

“ Évidemment que j’ai regardé. “ Lui répondait-il avec un air étonné. “ Puisque c’est moi qui ai tout mis dedans. Elles étaient accrochées par là. “ Il désigne vaguement un coin du hangar. Notons, qu’il n’a clairement pas relevé cette histoire de désordre. Il a bien trop l’habitude d’être réprimandé sur son incapacité à vivre dans un environnement parfaitement classé. Son bordel était organisé, à ses yeux, à sa manière, à son fonctionnement propre et unique en son genre. Il n’avait pas vraiment l’intention de changer, et puis, il était chez lui désormais, n’en déplaise à Miss Max Ronchon ! Lui, avait décidé d’être de bonne humeur, point.

Il se tord un peu la bouche avant de lui demander “ Ce n’est pas banal ça, les gens qui détestent l’Italie. Tu n'aime pas les pizzas, leurs fromages et les… Euh pâtes ? “ Dire que des mots basiques de vocabulaire comme celui-ci lui échappent encore ! Quelle bien curieuse jeune femme si vous voulez son avis ! Il n’attendait pas vraiment de réponse à cette question, mais plutôt à la suivante qui s'avère être plus audacieuse que prévu… “ J’espère que tu n’as rien contre les belges… Ou peut-être qu’une véritable bière pourrait te réconcilier avec ce beau pays ? “ Un pays qui l’avait mis en prison à tort, mais Ivan n’était pas du genre rancunier, il savait que cette explosion avait terrifié beaucoup de monde et qu’elle aurait pu être bien plus grave encore… Une chance incroyable que personne n’ai été touché physiquement. La Belgique avait de bonne raison de lui en vouloir, l’Australie probablement complètement folle d’accepter cette famille sur son territoire. " C'est assurément l'heure de l'apéro à Brussels. " dit-il avec une lueur nostalgique dans ses yeux flous.

@Maxine Gray
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty
MessageSujet: Re: Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)   Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) EmptyLun 22 Jan 2024 - 21:54

Max elle fronçait les sourcils. Sympa l’ancienne coloc. Elle était partie en laissant des affaires dont des photos de Maxine. Hazel ne perdait rien pour attendre, elle allait BOUDER ! Ronchon Maxine ce n’était pas beau à voir. Elle restait la petite gamine à l’intérieur, même si elle aimait jouer au grande. « Super les amis, ça s’casse à l’autre bout du monde avec son mec et ça oublie les autres. » Bordel d’amour et d’Italie. Voilà, Max maintenant détestait l’amour et l’Italie. Jamais elle n’y mettrait les pieds dans cet endroit. De toute façon il faisait trop chaud là-bas – bon un peu quand l’Australie, mais ce n’était pas pareil. Elle était tellement vexée qu’elle ne remarquait même pas l’air trop enjoué de son interlocuteur. Franchement, Hazel elle aurait pu trouver un meilleur repreneur … Le hangar était dans un désordre sans nom. Max ce n’était pas la plus maniaque mais quand même. Cet endroit ressemblait à un laboratoire d’un génie pas un fou – comme dans les films et les dessins animés de son enfance. Une nouvelle fois elle fronçait les sourcils. « Déjà ce ne sont pas les italiens qui ont crée les pâtes ! Puis non, je n’aime pas l’Italie. Il fait trop chaud, y’a trop de tomate, trop de menteur, trop de pizza, trop de gestes avec les mains. » Trop d’Orso aussi, mais elle se gardait cette réflexion pour elle. De toute façon, tout était un prétexte pour ne pas aimer l’Italie. L’homme en face d’elle n’était assurément pas italien, même si son accent francophone était aussi nul que l’accent italien. « Non j’ai rien contre la Belgique, même si j’aime pas le bière. » Et oui, Max elle ne jurait que pour le vin ou le gin. Ne lui parlez pas de bière. Elle avait pourtant essayé quelques fois. Le goût ne lui plaisait pas, ce n’était pas assez raffiné pour son palais anglais – autant dire un palais très nul qui ne savait pas distingué le bon goût. Elle riait à sa remarque, lui rappelant toutes les fois où elle avait crié apéro à Hazel. « A n’importe quelle heure, c’est l’apéro dans un pays. » Elle regardait son téléphone. Là il était onze heures en Australie, pile dix heures à New York. C’était l’heure de l’apéro New Yorkais. Elle regardait un peu le hangar. « T’essayes de faire quoi avec tout ces trucs ? Une machine à remonter le temps ou quoi ? » Il ressemblait un peu à ce scientifique fou, enjoué. Elle était persuadée que si elle repassait dans quelques heures, il aurait les cheveux en pétard.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty
MessageSujet: Re: Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)   Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) EmptyMar 6 Fév 2024 - 16:30

Ivan à simplement haussé les épaules concernant la réflexion de la brune sur les amis, il n’a pas vraiment d’avis là dessus puisqu’il n’a pas d’amis. En fait si, il a un avis sur tout, absolument tout, c’était bien ça le problème avec lui ! Mais son avis à lui, il pense bien qu’elle n’aurait pas envie de l’entendre, que ça pourrait même lui faire de la peine, si elle était du genre à s'intéresser à ce que pensent les autres… Ce qui ne semblait pas tout à fait le cas…. Il lui semblait même que sa soeur autiste, Haksel, était plus attentive aux pensées d'autrui que celle qui lui faisait face qui agissait dans son hangar comme un pitbull à la recherche d’un os à ronger. Pas de bol, elle était réellement tombée sur un gars quasiment impossible à énerver…

Il ne peut contenir un sourire amusé : trop de tomates, trop de pizzas et trop de gestes de la main. Franchement, c’est beaucoup trop drôle à entendre ! Et voila qu’elle n’aime pas non plus la bière, là c’est trop pour le Belge qui se met carrément à lui rire au nez.  “ Désolé, je ne voulais pas avoir l’air moqueur. “ Mais il l’était un peu à cet instant, il y avait de quoi rire. Il n’avait que rarement vu un tel concentré de râleries dans une femme aussi p’tite oh si… dans deux cas de figures exactement : “ Autant d’aigreur c’est plus un truc de vieux ou de français, non ? Combo : vieux et français !” Qu’il aurait aimé savoir se taire dans la vie. “ Tu te plairais beaucoup en France, ils adorent critiquer et détester absolument tout ce qui existe au monde. Ils détestent même leur propre pays, ils sont formidables non ? Ils vont vraiment au bout de la chose… ” Ah zut, ce qui aurait dû rester une pensée est devenu une parole. Et pourtant, il n’y avait aucune méchanceté dans ses mots, juste des constats qui l’amusaient.

Il tourne la tête en direction de ses diverses installations dans un chaos organisé selon lui, puis agite son doigt en signe de négation devant son torse - parce qu’elle adore les gestes avec les mains. “ Non, enfin… Pas pour l’instant. J'suis sur un système d'automatisation de ruches solaires, mais j’n’en dirais pas plus : aucune française ne volera mes inventions. “ Ouais, il avait clairement décidé qu’elle sera Max le Française, jusqu’à ce qu’elle change de caractère / humeur. C’était acté !

En fait lui, aime bien les français malgré tout, ils ont du bon fromage et de jolies plages l’été. Et puis, il était à moitié français par le sang, s’il n’y a jamais vécu, il se dit qu’il est l’exception de la mauvaise humeur de son pays d’origine.

@Maxine Gray
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty
MessageSujet: Re: Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)   Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) EmptyMer 28 Fév 2024 - 19:18

Max râlait … C’était un peu sa nature et surtout que bordel elle était frustrée à cet instant. Tout le monde se barrait en Italie ou était italien. C’était quoi cette manie débile d’aimer le soleil, les pizzas et les gens qui parlent trop forts ? Avec sa rousseur et sa peau blanche immaculée, Hazel ne tiendrait pas longtemps en Italie (un peu comme en Australie finalement). C’était acté, Maxine n’aimerait rien aujourd’hui, ni les pizzas, ni les italiens, ni les bières, même si en soit elle aimait un peu près tout sauf le vin. Le mec d’en face, celui qui avait retourné le hangar semblait s’amuser, riant de Maxine. Voilà une raison de plus d’être énervée et agacée. Hazel avait laissé des photos d’elle à la vue d’un mec un peu bizarre qui maintenant se moquait d’elle. Elle haussa un sourcil. « Bah c’est raté, t’es moqueur ! » Il était tombé sur le mauvais jour de Maxine, elle s’était réveillée avec le pied gauche et encore avec le pied gauche. Elle n’avait aucune envie d’être agréable. Surtout qu’il la comparait à une française ! Il ne pouvait pas faire pire finalement. Max était une parfaite petite anglaise, très fière d’où elle venait. C’était connu que les anglais et les français ne s’aiment pas. « Déjà je ne suis pas vieille ! » Cette question de l’âge revenait souvent dis donc ! Ce n’était pas de sa faute si elle était née en 2001. « Et puis je suis clairement pas une frog dégoutante avec un égo au-dessus de la tête ! » Non mais. Il aurait pu être juste agréable et lui donner son truc. Non maintenant il lui disait qu’elle se plairait en France. Sur quel énergumène était-elle tombée ? « Je déteste pas mon pays ! Juste l’Italie et la France ! » C’était un argument de taille pour prouver qu’elle n’était pas française. Et à bien y réfléchir, la France et l’Italie se ressemblait beaucoup. Les habitants étaient tous un peu chauvins, prétentieux et macho. « Tu sais comment on tue un français ? » Il l’avait lancé, et Max connaissait des tas de blagues sur les français. En attendant, elle observait le hangar. Il y avait une grosse machine, avec des fils. Elle aurait peut-être aimée qu’il construise une machine à remonter le temps. Sa réponse était moins bien fun, surtout quand il concluait par le fait qu’elle soit française. « Des ruches solaires ? Genre les abeilles seraient alimentées par le soleil ? » Demandait-elle en pouffant un peu de rire. Sa question était débile. De toute façon, elle n’avait aucune raison de vouloir voler son invention.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty
MessageSujet: Re: Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)   Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mi case es no tu casa, non mais oh (Ivanwë)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mi casa es su casa
» Una calda e accogliente casa feat Carter
» Ivanwë's gsm
» all i want for christmas is... (ivanwë)
» nuit sous la voie lactée (ivanwë)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: