AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

-18%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
659 € 799 €
Voir le deal

 

 L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson

Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson Empty
MessageSujet: L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson   L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson EmptyVen 1 Déc 2023 - 21:48


Cette rencontre, le belge en était tout à fait enchanté ! Leo l’avait contacté après un live sur instragram dans lequel il annonçait son arrivée sur le sol australien et entre tous les commentaires qui le traitaient de terroriste auquel il ne faisait plus vraiment cas, un message concernant la troupe d’impro qu’il projette de monter attira son attention. Le brun espérait que ce n’était pas un traquenard pour lui dire de rentrer dans son pays d’origine… Son éternel optimisme l’avait poussé à prendre le risque et il fut récompensé. Il le crut en tout cas. Ivanwë manquait cruellement de maturité en termes de relations sociales, il n’avait jamais vraiment eu d’amis et bien qu’il ait été déçu par le théâtre il y a des années de ça… Ah Bowen, la terre de la seconde chance, il en est convaincu !

Après quelques échanges avec ce dit Leo, il lui dit qu’il connait du monde et tout de suite, Ivanwë imagine déjà le succès de sa troupe d’impro. Ce Leo, y’a pas à dire, il tombe à pic ! Les deux hommes se donnent rendez-vous, mais au moment de choisir le lieu, tout déraille. L’excentrique ingénieur bâcle sa recherche google, parce que s’il y a bien une chose qui l’ennuie, c’est jouer les cartographes du bac à sable sur un gps…

L’jour J, il se pointe donc dans ce bar qui n’en est pas un. À moins d’aimer le foin et l’avoine, il n’y avait pas non plus de quoi se restaurer. Néanmoins, la présence de chevaux venait balayer le moindre petit sentiment de mauvaise fortune. DES CHEVAUX !

Son amour pour les bêtes est inconditionnel, il n’était simplement pas capable de décider quel genre d’animal pourrait lui correspondre comme compagnon. Il se voyait aisément avec toutes sortes de bêtes, mais il n’en avait franchi le pas, curieusement. Il imaginait bien avoir un cheval, tout à coup, ou un âne… Un zèbre aussi… Et pourquoi pas un p’tit porcelet ?

Il était là, d’sa silhouette filiforme, à agiter des longues tiges de luzerne pour appâter les équidés qui broutaient dans leur coin. “ Venez voir ! C’est meilleur ici ! Ho !!! “ Et maintes petits bruits de bouche pour les attirer ! Cela prit quelques minutes, mais voir un salsifis s’agiter de la sorte a fini par attiser la curiosité de ces majestueux animaux. Heureux comme tout, il s’occupait bien lui, à gaver les animaux de tout ce qu’il trouvait près de la clôture. Il flattait des museaux, grattait entre les oreilles et rayonnait de bonheur. Avec tout ça, il en avait oublié ce cher Leo.

“ Bonjour ! “ Qu’il s’enthousiasme à cet homme qui s’approche de lui. “ Est-ce que c’est possible d’en adopter vous pensez ? C’est juste pour se renseigner… Pour un ami d’ma mère… “ Il était pas mal impressionné par la musculature de ce mec, pour sûr, c’est un dompteur de chevaux… Le Belge tend malgré tout la main pour saluer son interlocuteur, parce que ça fait adulte il paraît, il serre juste les fesses pour que ses phalanges n’en sortent pas en purée. “ Ivan. J’pensais trouver un bar ici, mais c’est beaucoup mieux ! Beaucoup ! “ Et maintenant, il se montre très attentif, parce que si le gaillard est natif du pays des kangourous, il aura un accent horrible auquel l'écolo mégalo ne comprend pas grand chose…


@Léo Emerson L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson 2826614466
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 291
MESSAGE : 10024
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson   L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson EmptyVen 8 Déc 2023 - 18:29

Les animaux et Léo c'était toute une histoire, il les admirait, il les aimait beaucoup. Les animaux sauvages des plaines africaines ou asiatiques. Il craignait autant qu'il trouvait fascinante la faune Indonésienne. Il avait une tendresse particulière pour les oiseaux de toutes sortes. Les animaux, il les aimait dans leur habitat naturel. Ne lui parlez pas de chat ou de chien, ça ne l'intéressait pas plus que ça, non pas qui ne les aimait pas, seulement il n'en voyait pas l'utilité et puis lui qui voyageait toujours, c'était incompatible avec son mode de vie. Tout ça pour rire qu'aujourd'hui il se retrouvait les fesses sur un cheval, à trotter tranquillement, avec une professeur. Cet exercice n'était absolument pas naturel pour lui, il était monté quelques fois à cheval, mais ce n'était pas sa passion. D'ailleurs il aurait totalement pu s'en passer, mais Ivanwë lui avait donné rendez vous au centre équestre, sur le coup il avait trouvé l'idée totalement stupide, mais finalement il s'était laissé porter et avait fini par arriver plus tôt pour s'offrir un cours d'équitation. Ça ne changeait rien au fait qu'il ne comprenait pas le fait de se retrouver ici pour une rencontre professionnelle, mais il fallait avouer que c'était original. Tout comme cette rencontre. Emerson avait entendu parler du jeune belge que certains traitaient de fou, de terroriste, alors qu'il passait pour un génie pour d'autres. C'était intriguant pour Léo, qui lui-même avait longtemps était incompris ou peu pris au sérieux pour son travail. Quelque part il se reconnaissait dans ce mec et puis il était attiré par sa folie, il avait envie de savoir, de creuser la question. Alors quand il avait appris que le belge arrivait en Australie, à Bowen même, quelle chance ! Il n'avait pas pu la laisser passer. Il l'avait contacté, lui avait parlé de ses contacts, qu'il avait, certes, Léo connaissait tout le monde ! Mais au fond il ne savait pas encore vraiment ce qu'il allait pouvoir proposer à cet énergumène. Il trouverait bien, il avait le bagou nécessaire, il trouverait, ça ne faisait aucun doute. En attendant il était là, à attendre que Blue Storm, sa jument caractérielle, se décide à avancer au lieu de brouter toute l'herbe grillée de Bowen. Il en avait passablement marre et aussi mal aux fesses et fut soulagé que la cavalière qui l'accompagnait finisse par lui venir en aide. Ils étaient retournés au ranch, puis Léo, sa bombe sous le bras, s'était approché de celui qu'il venait de reconnaître, tout en passant une main dans ses cheveux pour se recoiffer. Bonjour. Qu'il répondit simplement alors que l'autre enchaînait sur une question. Un sourire se dessina au coin de ses lèvres. S'il a un terrain assez grand, l'ami de ta mère, pourquoi pas. Il n'y croyait pas du tout, quoiqu'au fond il s'en moquait bien. Il serra cette main tendue, sans se départir de son sourire, cet accent francophone qu'il adorait, c'était très agréable de l'entendre aujourd'hui. Léo, content de te rencontrer en personne. On peut parler français si tu veux, c'est comme ça t'arrange. L'australien était fluent en français et il faisait un effort pour parler correctement à Ivan. Tu t'attendais à quoi ? Un comptoir au milieu des bottes de foin ? Je sais qu'on est en Australie mais c'est pas la pampa partout non plus. Il se moquait gentiment, mais il comprenait mieux ce rendez-vous dans ce lieu incongru. Il y a quelques tables avec des chaises et une machine à café à côté des boxes, si tu veux qu'on s'assoit. Il l'invitait déjà à le suivre. En vérité il avait les jambes tremblantes, ça lui ferait du bien de se poser.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Anonymous
Invité
L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson   L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson EmptyMer 10 Jan 2024 - 16:09

Un centre équestre ! Il fallait vraiment qu’il apprenne à se concentrer un minimum, bien qu’à vrai dire, l’endroit lui plaisait assez. Les chevaux étaient d'une compagnie tout à fait relaxante, monter sur leur dos n’avait jamais été dans ses projets de hobbies, mais qui sait… Cela pourrait le piquer à n’importe quel moment ! “ L’ami de ma mère n’y a probablement pas songé, à cette histoire de terrain. “ Fit-il remarquer l’air contrarié, un peu trop pour l’ami de sa mère. Il aurait pu prétendre qu’il s‘agissait d’un ami à lui, mais il s'est dit que ce serait un mensonge beaucoup trop gros : il n’a jamais vraiment eu d’amis.

Sacré poigne ! Faut dire que le cavalier avait une musculature peu comparable à celle d’Ivan qui s’apparente bien plus à un fil de fer… “ En français ça m’arrange assez j’dois avouer… “ Répond-il en anglais avant de switcher en français sur la fin de sa phrase “ mais faudrait quand même que je m’exerce un peu plus à l’anglais et cet accent terrible que je n’avais jamais entendu avant ! “ L’accent australien, quelle effroyable découverte linguistique !

Ouais, j’avais sans doute une vision pas très… Enfin, plutot d’bouseux quoi… Alors qu’en Belgique dans certains coin, c’est pas beaucoup mieux. Mais à vrai dire, j’pensais que tout l’monde ici avait un p’tit chapeau et cuir de croco ou un truc du genre. Comme j’imagine que l’monde entier à la vision des belges qui adorent les frites et la bière… Bon, j’adore les frites et la bière ceci dit. “ Et pas n’importe quelles frites et bières, attention ! Mais pour le moment, l’ingénieur lui fait grâce de ses interminables discours culinaires, parce que pourrait s'ensuivre un bien long monologue au sujet des fromages européens…

Ivanwë le suivit jusqu’à la machine à café. “ Presque aussi bien qu’un bar fait en bottes de paille ! “ Il savait que le café aurait un goût effroyable, mais il se dit que ça ne peut pas être plus dégoûtant que celui de la prison ! Comme il n’est plus réellement censé évoquer la prison dès qu’il rencontre quelqu’un, il n’en fait donc aucun commentaire. Il n’en fit pas plus concernant la marche un peu étrange de Leo, les jambes peu stables dirait-il… Peut-être est-il malade… D’expérience, il sait qu’il vaut mieux garder ses commentaires sur le physique d’autrui pour soi. “ Désolé d’entrer direct dans le vif du sujet, mais t’as déjà fait de l’impro ou c’est surtout d’la curiosité ? D’ailleurs, toi qui est d’ici, sais-tu s’il y a d’autres troupes ? Même si c’est pas encore vraiment une troupe vu que l’on est que… Deux. Avec ma soeur. Mais je suis sûr que l’on saura trouver du monde rapidement ! “ Ses certitudes sont souvent fausses, mais qu’importe… Lui, cet optimisme lui donnait du baume au coeur, la force de continuer malgré tout. Parce qu’avec tout ça, il serait aisé, de voir le verre à moitié vide, de perdre le gout et l’espoir, la joie, il ne voulait pas la laisser aux autres, il avait le droit à sa part.


@Léo Emerson L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson 2826614466 Désolé pour le retard L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson 4026759991 L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson 4026759991
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 291
MESSAGE : 10024
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson   L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson EmptyVen 12 Jan 2024 - 17:27

Généralement, Léo donnait ses rendez-vous professionnels dans des cafés, voir des bars, à l'occasion, clairement, un centre équestre c'était une première, mais est-ce que c'était vraiment un rendez-vous professionnel au final ? Aussi étrange que cela puisse paraître, il n'avait encore jamais mis les pieds ici, lui qui connaissait pourtant cette ville comme sa poche. Enfin bref, il avait profité de l'occasion pour en faire une vraie expérience et honnêtement, ses fesses s'en souviendraient un moment. Il découvrait le fameux Ivanwë enfin en personne et autant dire que pour l'heure, il était plutôt dubitatif quant au personnage. Il avait l'air d'un grand machin qui ne savait pas bien ce qu'il faisait ici, ni ce qu'il devait faire de lui-même. Le photographe hocha la tête, évidemment, l'ami de sa mère, oui… Il esquissa un sourire, effectivement, l'accent australien n'était pas le plus évident, pour un francophone. Disons que si tu souhaites t'installer ici, c'est mieux de parler la langue, oui. Ça éviterait les malentendus. Qu'il ajouta, saisissant que, peut-être, s'il avait compris le terme Horseshoe Riding, ça leur aurait évité de se retrouver ici. En même temps, il n'était pas mécontent de pratiquer la langue de ses grands-parents, il n'en avait pas tellement l'occasion autrement. Je vois, ouais… je dois bien en avoir un au fond d'un placard en fait. Qu'il avoua, pas forcément fier, il avait dû en avoir besoin pour une soirée déguisée ou une connerie du genre. Ici c'est plus le surf et la plage en général. Oh et la mangue, on fête la mangue tous les ans. Ne me demande pas pourquoi. Dans l'idée, c'était un peu une tradition bizarre, mais la Fête de la Mangue était une institution que Léo adorait. C'est vrai que j'vous vois manger des frites à tous les repas. Et parler avec votre accent affreux. Maintenant qu'on est d'accord là dessus, moi aussi, j'adore la bière ! Il fallait avouer qu'ils savaient y faire, les belges, dans ce domaine. Ils se dirigèrent vers la machine à café et Léo sentait bien le regard de l'étranger sur lui. Il n'était pas très discret. C'est pas mon truc de monter à cheval, je vais avoir des courbatures toute la semaine avec ces conneries. Ils s'installaient sur des chaises en plastique fatiguées et cuites par le soleil, leur café beaucoup trop clair à la main. De l'impro ? Jamais non. Pourquoi ? Il ne saisisait pas tellement le sens de la question. Il haussa les sourcils, avant de les froncer, un peu paumé. Oui, il doit bien y avoir d'autres troupes, Bowen n'est pas une très grande ville mais elle est étrangement riche culturellement. Emerson était assez fier de sa petite ville et il ne manquait pas une occasion de mettre en avant ses qualités. Il avala une gorgée de lavasse et esquissa une grimace. Du coup, ta sœur et toi, vous êtes des saltimbanques ou un truc comme ça ? Votre but c'est de percer dans le milieu ? Il hocha à nouveau la tête, se demandant bien dans quoi il s'embarquait avec ce zozo.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Anonymous
Invité
L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson   L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson EmptyMar 6 Fév 2024 - 13:20

Les rendez-vosu professionnels, ce n’était pas son truc à Ivanwë, mais il ne se sentait pas mal à l’aise par l’anormalité de la situation. Après tout, il y avait du café tout de même, ça aurait pu être pire ! “ Je parle bien l’anglais, enfin, c’était ce que j’croyais. “ Contrarié, il l’était un peu. La théorie c’est bien beau, mais la pratique c’était autre chose. Il savait qu’il devra faire des efforts, surtout avec cet accent qu’ils ont dans ce pays, un accent qu’il n’avait jamais entendu de sa vie ! Repartir de zéro a quelques prix à payer, il était prêt à les accepter. C’était ce contre temps, avec la barrière de la langue qui le contrariait, mais il se surmontera, il est débordant d’optimisme !

Ses sourcils s’envolent alors que l’homme lui parle d’une fête de la mangue, puis éclate de rire. “Oh tu sais, dans pas mal de villes belge, on fait des fêtes de la patate et même, de la bouse ! “ Alors finalement, une fête de la mangue ça n’était pas si différent, mais avec un aliment d’ici. Ce genre de fête l’amusait toujours, alors il comptait bien se renseigner sur cette histoire de mangue ! “ Notre accent affreux ? “ Demande-t-il faussement outré avant de rire, franchement, à ses yeux, l’accent belge était l’unique manière acceptable de parler en français, ce sont les autres… Qui ont un drôle d’accent.

Il reprit un air plus sérieux pour demander à Leo ses facultés en matière de théâtre, histoire d’entrer un peu dans le vif du sujet. Jamais, ok. Mais pourquoi, pourquoi ? Ne sont-ils pas là pour parler de ça ? “ Super, on aura peut-être l’occasion de croiser ces autres troupes pour jouer, un jour. “ Il n’était pas fermé à l’idée, il ne voyait clairement pas les autres comme de la concurrence d’ailleurs. Son regard coula sur le côté alors qu’il intégrait la dernière question du cavalier du dimanche. “ Percer dans l’milieu nous interesse pas du tout. “ Il relève ses yeux myopes en direction du plus âgé. “ Et puis, j’ai déjà été célèbre une fois. C’est pas aussi fun qu’on l’pense. “ Ouais, être célébré comme terroriste ce n’était certainement pas la même chose que de l’être parce que l’on est acteur, mais ça l’avait vacciné de la célébrité. “ On veut seulement s’amuser et essayer de collecter des fonds pour la recherche en ingénierie écologique, c’est quelque chose qui nous passionne, qui donne de l’espoir dans l’monde, tu crois pas ? “



@Léo Emerson
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 291
MESSAGE : 10024
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara & Ash
CRÉDITS : @Tiktok ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson   L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson EmptyMer 6 Mar 2024 - 18:22

Pour avoir pas mal voyagé, Léo comprenait bien qu’Ivan soit un peu dérouté par l’accent australien, il fallait avouer qu’il fallait un peu de temps pour s’y faire. Mais ça viendrait, il ne s’inquiétait pas tant que ça. Et heureusement pour lui, les habitants de Bowen étaient accueillants et enclins à aider, ça ne faisait aucun doute. La preuve, Emerson faisait l’effort de parler français pour aider le belge à se détendre un peu. Ils auraient pu parler longtemps des bizarreries de chaque pays, Léo adorait les différences culturelles, c’était une chose qui le passionnait. Alors, quand il entendit parler de fête de la bouse, il haussa à son tour les sourcils, bien curieux ! Il faudra que je retourne en Belgique alors, tu m’intrigues ! Oui, il n’avait pas peur de le blesser, Léo trouvait que l’accent belge manquait d’élégance. Il fallait avouer qu’il avait été élevé par des grands-parents parisiens qui prenaient tous les provinciaux d’un peu haut, donc imaginez les belges ! Alors, il se contenta de hausser les épaules en grimaçant. Ça n’empêche pas que vous soyez sympa ! Ajouta-t-il sur une note plus agréable. Bon, ils venaient de se charrier, il fallait ainsi qu’ils passent au vif du sujet, cette histoire de troupe de théâtre. Bien que Léo ne sache toujours pas pourquoi Ivan lui avait demandé s’il avait de l’expérience en matière d’impro, ils continuèrent, il le rassura sur le fait qu’il devait bien exister d’autres troupes, oui. Ce serait une idée, oui. Au fond, il n’y connaissait rien. La réponse le surpris, qu’elle était donc leur ambition s’ils ne souhaitaient pas percer ? Il échappa un rire amusé quand Ivan évoqua sa soudaine notoriété passée. Non, j’imagine bien. Mais ce n’était pas vraiment pour le même genre de succès. Il l’écouta alors, curieux, surpris. Je… Heu, ouais, l’écologie, c'est l’avenir, clairement. Mais… quel rapport avec le théâtre ? Tu m’as perdu, j'avoue ! Parce que si c’est juste pour récolter de l’argent, j’ai un doute sur la pérennité de ton projet. Tu comprends bien que, rien que pour faire fonctionner ta troupe, trouver une salle ou répéter, du matériel, j’en sais rien, plein de trucs, il faut de l’argent. Et les fonds récoltés par les représentations serviront à faire fonctionner l’association, et ainsi de suite. Enfin, je veux dire par là que pour collecter pour la recherche, vous avez intérêt à avoir du succès et à faire venir du monde, à générer des bénéfices ou alors à accrocher un certain nombre de mécènes. Il lui semblait que l’entreprise était compliquée, à Léo. Lui, il voulait bien donner de l’argent, ça, il n’en manquait pas. Et il avait bien remarqué que le coco avait des idées à revendre, en termes d’ingénierie, c’était bien ce qui l’avait poussé à le contacter, il avait un peu fait ses recherches. Mais il avait un doute quant au fait qu’il arrive à tout mener de front. Soit dit en passant, il n'en était pas tellement à son coup d'essai, Léo, il savait un peu comment tout ça fonctionnait, au fond c'était un business comme un autre et il n'était pas certain que le belge ait une âme de businessman.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Contenu sponsorisé
L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson   L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme ne descend pas du singe, il descend plutôt du mouton. ft Leo Emerson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessine moi un mouton [Jax]
» (angelle) dessine-moi un mouton
» Forget the past | Léo Emerson
» Sky full of stars - Leo Emerson
» #22 Update - Andrea Rollins (et Léo Emerson)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: