AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

 

 #17 - take my breath, can you take me there (conja)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyVen 01 Déc 2023, 22:18

Tu ris en déposant le téléphone sur ton lit de ta seule main libre. Tu es heureuse d'avoir retrouvé une amitié intacte avec Conchobáhr. Heureuse de pouvoir tout lui dire, de pouvoir le voir dans tous les états possibles, comme l'ami fidèle et loyal qu'il a toujours été. Il le démontre une fois de plus en courant à ta rescousse, tel un preux chevalier. Tu entends quelques coups frappés à ta porte et souffle, à travers celle-ci, sans parler trop fort : « Promets de ne pas te moquer ! » Ordonnes-tu plutôt que de le demander. Tu te sens tellement ridicule là mais tu as besoin d'avoir cette confirmation avant de lui ouvrir la porte. « Et hors de question que tu rentres ici avec ton téléphone. J'veux pas de photo dossier. » Ajoutes-tu pour assurer tes arrières. Toi, tu conserves précieusement tout un tas de photos "dossier" de lui. Toutes plus folles les unes que les autres. Toutes témoignent de la force de votre relation. De la force de votre amitié. Et certaines datent même de votre relation amoureuse. Pourquoi aurais-tu dû les supprimer ? Cela fait partie de toi, de ton histoire et Conchobáhr est clairement responsable de ton évolution, de ces changements qui font du bien. Si tu te sens mieux dans ta vie, dans ton corps et dans ta tête, c'est en partie grâce à lui et grâce à ce que vous avez construit au fil des années.

@Conchobáhr Rosenbach #17 - take my breath, can you take me there (conja) 2269043814
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
POINTS : 325
MESSAGE : 3140
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova & oskár
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : célibataire, papa de Maxwell (2016), Lara (2019) et Alizée (2023), de trois mères différentes
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyVen 01 Déc 2023, 22:37

Le son de mon téléphone avait sonné une dernière fois, en raison de la notification de la réponse de Freja, que je consultai rapidement en sortant de ma chambre. Ça ne donnait rien d’y répondre de nouveau cette fois, sachant que j’avais juste à traverser le salon et un autre couloir avant de me retrouver à sa chambre. On se parlerait de vive voix après avoir réglé son mystérieux problème, ce serait un peu moins bête comme ça. Avant de quitter ma chambre, je lançai un dernier regard vers le berceau d’Alizée qui dormait bien profondément. Je me dirigeai ensuite vers l’autre côté du logement où je ne croisai pas Perry, signe qu’il avait peut-être arrêté de rôder autour de la chambre de la norvégienne. Je cognai à la porte de celle-ci et entendis à peine son murmure, dont je décelai les mots. « Euh … ok, promis ? » Elle ne serait pas du tout mise en confiance, Freja, raison pour laquelle, sans doute, elle ajouta qu’il était hors de question que je rentre avec mon téléphone. « Je le mets dans ma poche mais j’l’emmène quand même, hein. » Papa poule dans les parages n’allait certainement pas laisser son téléphone traîner là où je ne pourrais entendre la sonnerie. « Mais qu’est-ce que t’as foutu au juste pour être aussi mystérieuse, là ? » Elle m’ouvrit finalement la porte, à peine en fait, et je souris en secouant la tête. « Mais tasse-toi et laisse-moi rentrer si tu veux que j’t’aide. » Je poussai un peu pour rentrer - avec moquerie, en douceur, bien sûr -, pas certain de savoir à quoi m’attendre de l’autre côté de la porte.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyLun 04 Déc 2023, 21:14

Depuis la toute première fois où tu as emménagé au 17, juste après avoir couché avec Perry pour la première fois, il s'en est passé des choses. Tu t'es retrouvée dans des situations cocasses que ce soit pour des jeux ou par le plus grand des hasards. Aujourd'hui fait partie de la deuxième catégorie. Un concours de circonstances imprévu. « Bon, ok. » Dis-tu alors que Conchobáhr promet de laisser son téléphone dans sa poche. « J'suis pas mystérieuse... » Réponds-tu en t'écartant finalement pour qu'il puisse entrer dans ta chambre. « Juste... complètement ridicule ? » Demandes-tu avant de rigoler alors que ton colocataire pose les yeux sur toi. Finalement, cette situation est plus risible qu'autre chose. Tu as enfilé un porte-jarretelles - parce que toi et la belle lingerie, ça fait un - et tu t'es coincée les cheveux dedans. C'est le genre de porte-jarretelles un peu vintage avec des "clips" en fer. Le plus fou dans tout ça, c'est que c'est déjà arrivé avec celui-ci mais que la dernière fois, tu as réussi à défaire le noeud dans tes cheveux toute seule. Ici, ça fait dix minutes que tu tentes, en vain, et tu commences à avoir vraiment mal au dos. En plus, tu as certainement fait pire que mieux en essayant de t'ôter de cette situation. C'est donc, la tête vers le bas, le corps plié en deux, que tu accueilles Conchobáhr dans ta chambre. « En vrai, tu as le droit de rire. » Dis-tu finalement en rigolant en premier. C'est complètement ridicule comme situation. Puis en plus, t'es à moitié à poil. Si Tahlia était là, c'est certainement elle que tu aurais appelée. « Tu peux m'aider s'il te plait ? » Ajoutes-tu en tournant la tête vers lui, le regard suppliant. Heureusement que tu as mis ton haut avant sinon tu serais seins nus devant lui et ça, ce serait encore plus gênant. Pas aussi gênant que si c'était Perry mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
POINTS : 325
MESSAGE : 3140
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova & oskár
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : célibataire, papa de Maxwell (2016), Lara (2019) et Alizée (2023), de trois mères différentes
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyLun 04 Déc 2023, 22:40

Capitulant face à la honte, son besoin d’aide la surpassant, Freja s’écarta enfin de sa porte de chambre afin de me laisser rentrer. Je me faufilai rapidement à l’intérieur, au cas où Perry rôde encore dans le coin et qu’il puisse catch a glimpse de ce qui se passait avec Freja. Ce n’est qu’en refermant la porte que j’analysai la situation, éclatant de rire dès le premier vrai coup d’oeil. « Oh hello, le bossu de Notre-Dame. Par chance que j’étais là, si t’étais restée plus longtemps dans cette position tu serais peut-être bien restée coincée ! » Comme quand on dit à nos enfants de ne pas croiser les yeux trop longtemps sinon ils vont rester comme ça. La norvégienne m’octroya le droit de rire d’elle. « Oh, j’attendais pas ta permission. » Dis-je, continuant à pouffer. Mais comme je ne bougeais pas et que je faisais juste me moquer d’elle, elle me supplia de l’aider. « Oui oui, oui oui. » J’obtempérai, même si une partie de moi avait eu bien envie de sortir mon téléphone portable et d’immortaliser ce moment. J’avais promis, alors … Tant pis. Je m’agenouillai devant elle, le visage tout près de sa cuisse, de sa culotte, les mains relevées vers les “clips” pour essayer de démêler les cheveux de Freja qui s’y étaient coincés. Ça me faisait bizarre, cette proximité, cette intimité. Elle n’avait pas changé de crème pour le corps, Frej’. L’odeur me ramenait des années en arrière. Je relevai la tête quand je réussis enfin à la décoincer. « Bingo. » Lâchais-je en même temps. Mes doigts restèrent un peu trop longtemps contre la peau de Freja, même une fois mon devoir accompli. Je repris rapidement mes esprits puis je me redressai, et me relevai. « C’est pour qui que tu t’es donnée tout ce mal ? Un nouveau prétendant ou une nouvelle prétendante ? » Demandais-je avec un sourire.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyMar 05 Déc 2023, 21:28

Tu n'as pas vraiment eu d'autre choix que faire appel à quelqu'un, dans cette situation. Après un bon dix minutes à tenter de t'extraire de ce porte-jarretelles, il a bien fallu t'avouer vaincue. Qu'est-ce que tu risques, en demandant de l'aide ? De te faire enguirlander ? Par qui ? Tu es une adulte alors c'est juste risible, rien de plus, rien de moins. Puis, tu peux compter sur Conchobáhr pour ne pas te juger. Il n'est pas comme ça et prend plutôt la situation à la rigolade. « Mais oui, c'est exactement c'que j'me disais ! Imagine, mon allure, après ça. » Réponds-tu avec un air faussement choqué. Alors que tu autorises finalement ton colocataire à rigoler, celui-ci rétorque qu'il n'a pas attendu ta permission. « Le contraire m'aurait étonné. » Dis-tu en levant les yeux au ciel, avec un léger sourire au coin des lèvres malgré tout. Après quelques secondes, tu supplies Concho de t'aider à t'extirper de cette situation. Sans rire, tu commences réellement à avoir mal au dos. Pourtant, tu es quelqu'un de plutôt souple et sportif. Néanmoins, tu défies quiconque de rester plus de dix minutes dans cette position sans avoir mal. Tu le regardes s'agenouiller et poser les mains sur ta cuisse afin de démêler tes cheveux. Tu soupires de contentement quand, enfin, tu es libérée. « Mon héros. » Dis-tu en lui déposant un baiser sur le haut de son crâne avant, d'enfin, te redresser. Tu souris en sentant ses mains encore tout contre ta peau, aimant toujours cette proximité. Tu ne resteras sans aucun doute jamais indifférente face à son contact même si, aujourd'hui, tu respectes complètement son couple avec Pippa. Et tu le respectes trop, lui, pour tenter ou montrer quoi que ce soit. « Merci chaton. » Ajoutes-tu avant de remettre légèrement en place ton porte-jarretelles, malmené durant cette péripétie. Tu ris à sa question. Un.e prétendant.e, toi ? Où ça ? « Alors là, tu es loin du compte. » Rétorques-tu en riant. « A ce niveau-là, c'est le point mort. Mais je fais ça pour moi, je me sens bien dans de la belle lingerie. J'ai au moins l'impression d'être jolie, comme ça. » Expliques-tu en te retournant pour aller attraper ton pantalon, un mètre plus loin, dévoilant au passage un bout de tes fesses, caché partiellement par un tout petit tissu. La pudeur, tu ne connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
POINTS : 325
MESSAGE : 3140
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova & oskár
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : célibataire, papa de Maxwell (2016), Lara (2019) et Alizée (2023), de trois mères différentes
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyMar 05 Déc 2023, 23:56

C’était peut-être parce que ma relation avec Pippa n’était pas des plus faciles dernièrement, c’était peut-être à cause des doutes qui planaient au-dessus d’elle et moi, mais j’eus un court moment de nostalgie, alors que mes doigts effleuraient la peau de Freja. Nous avions eu une belle et simple relation, elle et moi, quand même. S’il n’y avait pas eu ce cher Woody, nous aurions pu construire quelque chose de solide, je le savais. Mais Freja avait fait son choix et c’était très bien comme ça. C’est ce chemin-là qui m’avait ramené à Pippa, avec qui j’avais eu l’impression que c’était meant to be. Seulement, Pippa et moi avions réalisé que nous n’avions pas tout à fait les mêmes attentes par rapport à notre vie de couple et familiale, ou du moins, que nous n’étions pas encore tout à fait arrivés au même point. C’était un challenge, j’espérais qu’on le surmonterait, mais je savais aussi que c’était surtout moi qui bloquais, en fait. Pippa s’attendait à ce qu’on vive ensemble avec notre fille. Et moi, le grand immature, je ne m’imaginais pas encore quitter le #17. Quelque chose d’indescriptible me rattachait à cette place. Perry, Freja et Tahlia, c’était eux aussi, ma famille. Il m’était actuellement encore inconcevable de partir. Pour le bien de ma relation avec Pippa, je savais qu’il me faudrait partir tôt ou tard … plus tôt que tard, d’ailleurs. Je me relevai, souriant quand Freja déposa un baiser de remerciement sur le haut de mon crâne. « Et dire que je ne pourrai même pas me vanter de mes prouesses. » Puisque je devais garder ce petit incident secret. Je demandai d’ailleurs à la norvégienne pour qui elle s’était habillée ainsi. « T’es toujours jolie, Freja. » Mes yeux baissèrent jusqu’à ses fesses quand elle se tourna pour attraper son pantalon. Il m’avait été difficile de faire autrement alors qu’elles étaient juste là, à peine cachées par le tissu. « C’est parce que c’est le point mort dans ta vie sentimentale, que tu te sens comme ça dans ton corps ? » Demandais-je, soucieux, en m’asseyant sur le bout de son lit.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyMer 06 Déc 2023, 15:21

De la nostalgie, à propos de Conchobáhr, tu en auras probablement toujours. Tu te demanderas toujours "et si..." parce que tu sais pertinemment que votre relation aurait pu t'emmener loin, très loin. Mais les choses sont ce qu'elles sont et tu es soulagée que vous ayez pu sauver cette belle amitié, envers et contre tout. Tu n'aurais pas pu vivre au #17 si ça n'avait pas été le cas. « Si tu sors ça lors d'une soirée jeux, je dirai que tu mens. » Plaisantes-tu, un sourire au coin des lèvres. En vrai, c'est le genre de choses dont tu pourrais reparler avec un verre en trop dans le nez. C'est le genre de choses dont tu n'es pas réellement gênée enfin, tout dépend à qui tu racontes cela, évidemment. Mais le #17, c'est une belle famille où il est simple de se confier, de rire et de pleurer - aussi, parfois. « T'es gentil chaton. » Réponds-tu alors que Concho affirme que tu es toujours jolie. Dans ses yeux, tu t'es toujours sentie jolie, c'est vrai. Mais dans ton propre regard, c'est une toute autre histoire. « Peut-être. Ou alors c'est suite à ma grossesse, je ne sais pas. » Pourtant, tu as rapidement repris le sport, lorsque tu en as eu l'autorisation. Et avec l'allaitement, il n'a pas fallu longtemps avant que tu retrouves ton poids d'avant grossesse. En réalité, ton corps est similaire à celui d'avant. Mais il y a des choses qui marquent davantage, qui sont ancrées, à l'intérieur de toi. « J'ai tellement voulu être enceinte. J'ai tellement aimé ça. Pourtant, je ne parviens pas à l'expliquer, mais je ressens encore... quelque chose sur lequel je ne parviens pas à mettre de mots, qui est douloureux. » C'est confus, c'est difficile à comprendre et à expliquer, mais c'est ce que tu ressens. « Si tu dois aller t'occuper d'Alizée ou de Pippa ou faire tout autre chose, ne t'en fais vraiment pas pour moi. Je ne te retiens pas. » Affirmes-tu, sincèrement, imaginant bien que ton colocataire a d'autres plans que de t'écouter te lamenter sur ton sort.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
POINTS : 325
MESSAGE : 3140
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova & oskár
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : célibataire, papa de Maxwell (2016), Lara (2019) et Alizée (2023), de trois mères différentes
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyMer 06 Déc 2023, 22:34

« Ce sera ta parole contre la mienne. Et comme c’est CLAIREMENT le genre de situations dans lesquelles tu sais trop bien te mettre … Tout le monde va me croire. » Je ris, elle savait fort bien de toute façon que je ne raconterais cette histoire que si elle ouvrait volontairement la porte. Autrement, ce n’était pas mon secret à dévoiler. Je savais que tout le monde en rirait, Perry comme Tahlia avaient probablement fait pire que ça. Nous nous étions tous vus, tous les quatre, dans les pires situations possibles. Mais quand même, j’allais respecter Freja jusqu’à ce qu’elle le dise d’elle-même. Et à partir de ce moment-là … fini le respect ! Je me moquerais ouvertement d’elle, j’irais même jusqu’à l’imiter pour que les deux autres puissent vraiment bien la visualiser. De toute façon, même ce genre d’image-là ne pourrait pas enlever sa beauté à Freja. Je ne comprenais donc pas qu’elle ait besoin de se mettre en lingerie pour se trouver jolie. Je la trouvais jolie en permanence. Je l’écoutai me parler de sa grossesse, de l’impact que ça avait eu sur sa perception de son corps, même sans pouvoir mettre de mots sur ce sentiment. « Je pourrai jamais comprendre ce sentiment, cette expérience, obviously … mais j’imagine que ça doit aussi être difficile, d’avoir eu un être en-dedans de toi pendant neuf mois et, du jour au lendemain, de se sentir, j’sais pas … vide ? Enfin, c’est sûrement pas du tout ce que tu ressens, j’me dis juste que moi, j’trouverais ça assez flippant. C’est pas rien, porter la vie. » Pour tellement de raisons, c’était normal, à mon sens, que Freja ait encore quelques mixed feelings par rapport à tout ça. Je secouai la tête quand la norvégienne me lança qu’elle ne me retenait pas, si je devais m’occuper d’Alizée ou de Pippa. « Alizée dort encore très fort, sinon crois-moi elle me le ferait savoir en chignant, elle est pas du genre à attendre sagement que j’revienne. » Je ris. « Et pour Pippa … » Je soupirai discrètement, brièvement. « Je pense qu’elle passera plus tard, pour venir dormir sûrement, mais je sais pas encore à quelle heure. »

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyVen 08 Déc 2023, 21:52

Il a tellement raison Conchobáhr. Toutes les personnes qui te connaissent réellement le savent, tu as le don pour te mettre dans des situations cocasses. Mais c'est sûrement ce qui fait ton charme, quelque part. C'est peut-être aussi pour cette raison que ton colocataire est tombé amoureux de toi, quelques années plus tôt. Toi, alors qu'il met des mots sur tes maux, tu ne peux que constater à nouveau pourquoi tu l'aimes tant. Et pourquoi c'est l'un de tes meilleurs amis. Il est tellement empathique Concho, tellement pur et tellement lucide sur ce que tu ressens. Comme s'il lisait en toi comme dans un livre ouvert. Il parvient à mettre des mots exacts sur ce que tu ressens sans même que toi, tu en sois capable. « Non, non, tu as totalement raison... c'est tout à fait ça... » Souffles-tu en le regardant avec une certaine intensité, complètement déroutée par sa lucidité et par la véracité de ses mots. Complètement déroutée que cet homme puisse encore t'étonner après tant d'années. Et puisse autant te toucher. « T'as un décodeur de Freja, avoue ? » Plaisantes-tu avant de reprendre : « C'est comme si mon corps était redevenu celui qu'il l'était mais en fait, pas tellement. » Finis-tu par dire bien que ça n'ait pas trop de sens. Mais tu n'as pas envie d'embêter Conchobáhr avec tes doutes, lui qui doit s'occuper d'un bébé à présent. D'une petite fille adorable que tu adores voir grandir. « Ahhh les joies des pleurs de bébé. » Réponds-tu en riant à ton tour avant de froncer les sourcils lorsque ton colocataire parle de Pippa. Tu ressens une certaine hésitation dans sa voix et dans son regard. Mais tu ne décernes pas le pourquoi. Tu n'es pas aussi douée que lui pour comprendre les autres. « Tu penses ? » Demandes-tu doucement. « Tout va bien entre vous ? » Ajoutes-tu, inquiète pour ton ami.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
POINTS : 325
MESSAGE : 3140
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova & oskár
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : célibataire, papa de Maxwell (2016), Lara (2019) et Alizée (2023), de trois mères différentes
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptySam 09 Déc 2023, 03:21

J’avais dit ça comme ça, parce que je me disais que dans le regard de Freja, il y avait quand même une petite lumière en moins que lors de sa grossesse. Cette lumière-là avait été remplacée par une autre, quand elle regardait Will, une autre teinte une autre intensité. Mais pas la même lumière, quand même. Y’avait sûrement un vide là où cette lumière-là prenait sa source. C’est un peu toute la réflexion que je m’étais faite, à haute voix, sans pour autant me dire que je mettais le doigt sur le sentiment de Freja. Et pourtant, à sa manière de me regarder, je me dis que je touchais quelque chose. Elle. Mon regard s’accrocha au sien sans que je puisse ajouter autre chose, jusqu’à ce qu’elle parle du décodeur qui me fit rire. Mes yeux quittèrent les siens. « Ouais, ça a été difficile de le programmer, mais visiblement j’tiens quelque chose, ce sera bientôt une version bonne pour le marché. » Non, si cette expertise existait, je voudrais égoïstement la garder pour moi. C’est ce qui nous permettait, à Freja et à moi, d’avoir un lien indéchiffrable. Que rien que nous pouvions comprendre. Je l’écoutai de nouveau lorsqu’elle affirma que son corps était redevenu celui d’avant mais pas tellement non plus. « Il ne l’est pas, non plus. I mean, physiquement, on dirait que t’as jamais même été enceinte, c’est hallucinant. » Je ne me gênai pas pour la regarder de haut en bas, pour bien montrer que je savais de quoi je parlais. « Mais ton corps il se souvient. Il ne sera plus jamais le même. » J’esquissai un sourire et, espiègle, je demandai : « J’devrais devenir sage-femme, tu crois ? » Je ris légèrement, avant que Freja ne me dise que je pouvais partir, si j’avais autre chose à faire, comme m’occuper d’Alizée ou voir Pippa. « Si elle pouvait se contenter de pleurer le jour, on s’en porterait tous mieux. » C’est qu’ici, au #17, à chaque fois qu’un de nous avait un nouveau-né (c’est-à-dire souvent quand même), c’est tout le monde qui écopait. C’aurait peut-être dû me convaincre, ça aussi, qu’il était temps que je parte vivre avec Pippa. Pourtant, non, j’en étais encore incapable. Je soupirai à la question de Freja. Bien sûr qu’elle avait deviné, à mon ton de voix, que tout n’était pas rose. Je m’allongeai le dos sur son lit en expirant. « Je sais pas … » Je fixai le plafond, les mains sur mon ventre. « C’est moi qui fais n’importe quoi. Pippa aimerait bien qu’on déménage ensemble, ce qui, tu sais bien, est tout à fait logique dans notre situation. C’est la suite normale des choses. Et pourtant, je bloque … J’peux pas m’imaginer partir d’ici. » Est-ce que ça signifiait que j’avais peur de m’engager plus officiellement avec Pippa ? Nous avions une enfant ensemble, for God’s sake, qu’est-ce que j’attendais de plus ?

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptySam 09 Déc 2023, 13:59

Tu ris de bon coeur en entendant Conchobáhr parler de ce fameux décodeur qu'il pourrait commercialiser. Le concept pourrait faire un carton mais seulement s'il est adaptable à d'autres personnes. Toi, ça te plairait beaucoup d'avoir un décodeur pour l'une ou l'autre personne. Par contre, cela te plairait nettement moins qu'on puisse lire en toi si facilement. Tu aimes l'idée qu'il n'y ait qu'une petite poignée de personnes qui en soit capable. « J'espère toucher un pourcentage sur les ventes. » Répliques-tu en souriant plus largement. « C'est parce que tu ne me vois plus complètement nue sinon tu verrais qu'il n'est plus tout à fait le même. » Expliques-tu en haussant légèrement les épaules. Bien que Conchobáhr t'ait vu en très petite tenue aujourd'hui, il y a des choses qui lui sont invisibles malgré tout. Des choses qu'il ne peut percevoir qu'en te voyant dans ton plus simple appareil. « Mon corps et ma tête, oui. » Dis-tu en hochant légèrement la tête. « Si tu te sens capable d'assister une femme qui accouche, oui. » Parce que c'est différent d'être présent pour la mère de son enfant, à côté d'elle, sans avoir conscience de tout ce qui se trame en bas et d'être en bas. La naissance est quelque chose de terriblement merveilleux mais terriblement traumatisant aussi. Alors que ton colocataire parle d'Alizée, un sourire nait au creux de tes lèvres. Oui, tout le monde est impacté par les réveils nocturnes des enfants de l'appartement mais tout le monde est passé par-là. C'est pour cette raison que c'est ok et que vous vivez tous très bien au 17. « Will n'est pas mieux... Pippa a beaucoup de chance de t'avoir. » Toi, tu n'as jamais eu aucun soutien que ce soit pour Zoé ou William. Milo est présent autant qu'il le peut mais la nuit, c'est toi qui gères. Avec l'allaitement, tu n'as pas vraiment le choix de toute façon. Enfin si, tu pourrais l'arrêter mais tu le refuses, tu as besoin de cette proximité avec ton fils et tu es convaincue que c'est ce qu'il y a de mieux pour lui. Tu te poses à ses côtés lorsque Concho se couche sur ton lit, venant toi aussi observer le plafond l'espace de quelques secondes. Puis, alors qu'il reprend ses explications, tu tournes ta tête vers la sienne, l'air inquiet. « C'est difficile de quitter le 17, il n'y a que nous qui pouvons le comprendre. Regarde Tahlia, regarde Perry, regarde moi, on est tous revenus. » Vous êtes tous les trois partis puis revenus. Il n'y a que Conchobáhr qui est resté du début jusqu'à aujourd'hui. « Qu'est-ce qui te bloque ? Tu n'es pas sûr de votre couple ? De quoi as-tu peur ? » Demandes-tu doucement. Il est vrai que dans leur situation, un endroit commun, une maison ou autre, serait bien plus approprié. Néanmoins, égoïstement, tu n'as aucune envie qu'il quitte le 17.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
POINTS : 325
MESSAGE : 3140
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova & oskár
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : célibataire, papa de Maxwell (2016), Lara (2019) et Alizée (2023), de trois mères différentes
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptySam 09 Déc 2023, 15:06

« 5%. » Lâchais-je directement, avec un sourire au coin des lèvres. Je tournai la tête vers elle et je hochai la tête quand elle me parla du fait que si je l’avais vue complètement nue, j’aurais constaté que son corps n’était pas le même. « Oui, j’imagine. J’ai beau avoir trois enfants, je n’ai jamais trop pu voir ce que ça faisait, post-accouchement. » Ally avait accouché à l’autre bout du monde sans me le dire, Zelda et moi n’étions déjà plus ensemble au moment d’avoir Lara, et Pippa et moi n’avions pas encore eu de relations sexuelles depuis juillet. Certes, je l’avais vue nue et j’avais vu les marques laissées sur son corps, mais je ne l’avais pas encore touchée au point d’en saisir toutes les différences. Je fis une blague sur le fait de devenir sage-femme mais ce n’était aucunement dans les plans. « Non, je préfère largement le rôle de me faire broyer la main et de me faire crier après. » Dis-je en me souvenant de l’accouchement de Pippa. Elle avait été exceptionnelle - comme toutes les mamans, en vrai. On parla ensuite d’Alizée et de Will, des nuits difficiles qu’ils nous faisaient vivre, à toute la colocation, en fait. Je lui adressai un sourire quand elle releva la chance qu’avait Pippa. Freja était si forte de gérer cela seule. Enfin, Milo était là, oui, mais c’est souvent elle qui avait Will, heures d’allaitement obligent. Ce serait peut-être différent plus tard. Alourdi par les doutes, je me laissai tomber vers l’arrière, couché sur le lit de la norvégienne. Elle ne tarda pas à m’y rejoindre. C’est vrai que mes trois colocataires avaient tenté de quitter le #17, eux, et les voilà de retour à la case départ. Tout nous ramenait ici. La question de Freja me fit monter quelques larmes, que j’essuyai d’un bref passage de doigt. J’avais un noeud dans la poitrine. « Je suis bien, dans mon couple, vraiment. Et Pippa et moi, on forme vraiment une bonne équipe. Mais … Nous ici aussi, au #17, on forme une bonne équipe. » Je tournai la tête vers Freja, ému. « Vous êtes ma famille. Celle que j’ai jamais eue. Et je me suis tellement toujours senti seul, quand j’étais jeune … que je veux que mes enfants puissent sentir, eux, qu’ils ont un tas de piliers autour d’eux. On dit it takes a village. C’est Perry, c’est Tahlia, c’est toi, c’est tous les enfants. C’est vous, mon village. » J’attrapai la main de Freja, sur ces mots.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptySam 09 Déc 2023, 21:41

Tu prends un air faussement choqué en entendant le pourcentage octroyé par Conchobáhr. « J'te savais pas si peu généreux. Dois-je te rappeler que, sans moi, cet outil n'existerait pas ? » Demandes-tu en prenant un air faussement choqué. Tu ne relèves pas quand ton colocataire affirme ne pas avoir réellement vu les effets du post-partum, ce serait trop rentrer dans son intimité et tu ne sais pas si c'est ce qu'il veut. A la place, tu préfères plaisanter avec lui sur sa potentielle reconversion en tant que sage-femme.« Ce n'est qu'une infime douleur par rapport à ce que la femme ressent. » Dis-tu pour défendre Pippa et toutes les femmes qui font face à un accouchement, quel qu'il soit. Milo était là, lui aussi, mais tes souvenirs de ce moment sont flous alors tu n'es plus certaine de lui avoir crié dessus. Tu ne penses pas, ayant toujours appris à intérioriser tes sentiments, tu as probablement été plutôt taiseuse, encaissant les coups, seule. Aujourd'hui, le photographe est un père aussi présent qu'il peut l'être, lui qui a beaucoup de mal à accepter sa paternité. Tu l'acceptes comme ça parce que tu sais qu'il veut le bonheur de William et fait au mieux pour votre fils. Après t'être couché aux côtés de Conchobáhr, la tête tournée vers lui, tu l'écoutes t'expliquer les problèmes actuels que rencontre son couple. Enlaçant tes doigts aux siens, tu sens l'émotion te gagner face aux mots de ton colocataire. C'est beau, c'est vrai, c'est pur. C'est un magnifique résumé de ce que vous partagez, tous ensemble. Tu déposes un baiser sur le haut de sa main avant de plonger ton regard, sincère, dans le sien. « Vous êtes aussi ma famille, celle que je n'ai jamais eue. » Dis-tu d'abord en reprenant ses mots si justes. « Cela ne va pas s'effacer si tu t'en vas, on sera toujours ta famille chaton. On sera toujours là pour toi et pour chacun de tes enfants. Mais aujourd'hui, Pippa c'est aussi ta famille. Elle fait désormais partie de l'équation... comment elle se sent, vis-à-vis du 17 ? Elle y trouve sa place ? » Demandes-tu doucement. Tu ne veux pas le pousser dehors, bien au contraire, mais tu ne sais que trop bien qu'il ne faut pas laisser passer sa chance lorsqu'on est amoureux et qu'on a l'occasion de former une vraie famille. Tu n'auras jamais cette chance, contrairement à lui.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
POINTS : 325
MESSAGE : 3140
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova & oskár
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : célibataire, papa de Maxwell (2016), Lara (2019) et Alizée (2023), de trois mères différentes
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptySam 09 Déc 2023, 23:18

Je souris. « Faut savoir négocier, ma chère. » Elle n’avait qu’à présenter une contre-offre ! On continua notre discussion en ne s’attardant pas plus longuement à ce décodeur qui n’existait de toute façon pas. Et pas en moi non plus. Je connaissais bien ma colocataire, certes, mais il y avait encore tant de mystères que je ne saurais jamais comprendre. « Oh, je ne dis pas le contraire. Je n’ose même pas imaginer. Elle aurait pu me crier toutes les bêtises du monde à ce moment-là, je m’en fichais. » Elle mettait au monde notre belle et adorable fille. Pour la première fois après trois enfants, j’avais enfin la chance d’assister à l’accouchement, de le vivre pleinement - de mon bon côté de l’affaire -, comme j’avais pu profiter de la grossesse aussi. Je n’aurais pas pu être plus heureux. Dommage d’avoir l’impression que, depuis, tout n’était plus si rose. Face à mon discours sur la famille, le village, tout ce que le #17 représentait pour moi, Freja porta ma main à ses lèvres pour en embrasser le dessus. Je souris quand elle reprit mes mots, qui s’appliquaient à elle aussi. Puis je détournai le regard quand elle sembla vouloir me convaincre que je pouvais partir. Ça y est, l’eau remonta à mes yeux alors que je fixais intensément le plafond. Je secouai doucement la tête de gauche à droite, me mordant l’intérieur des joues pour ne pas pleurer plus que ça. « Tu dis ça mais que ce soit quand Tahlia, quand Perry ou quand toi, vous êtes partie … Le lien n’a pas été le même. On n’a jamais perdu contact mais y’avait une distance quand même. J’ai pas envie de cette distance. Je suis bien, ici. » J’avais l’air d’un gros bébé trop confortable. C’était peut-être ça. Rien que le fait d’envisager déménager avec Pippa, ça me sortait de cette zone de confort dans laquelle j’étais depuis huit ans. Je flippais, carrément. Je pensai à Pippa, puisque Freja me questionnait sur elle. « Elle vous adore, c’est clair. Elle aime passer du temps avec vous tous, elle adore nos soirées débiles, mais … Pour une vie de couple, pour élever une enfant ensemble, pour elle c’est hors de question que ça se fasse ici. » Et je savais au fond de moi, que Pippa avait raison. Que ça ne faisait aucun sens.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) EmptyDim 10 Déc 2023, 22:22

Tu as un peu l'impression d'être le dindon de la farce avec cette histoire de décodeur. C'est toi qui lui permets de commercialiser cet outil révolutionnaire et c'est toi qui touches le moins. Pour toute réponse, tu rigoles à ses dires, ne poursuivant pas sur cette lignée puisque vous savez tous les deux que ça n'existera jamais. Et heureusement. A la place, vous embrayez sur l'accouchement et plus particulièrement sur celui qu'il a vécu avec Pippa. Conchobáhr était si heureux d'enfin connaitre ce moment unique qu'est la naissance d'un enfant. Si heureux de pouvoir participer du début à la fin, lui qui a trop souvent été privé des moments clés de la paternité. « Puis tu as croisé le regard de ta fille et tu as tout oublié. » Souffles-tu, le regard brillant, te remémorant la naissance de William. Une naissance qui, visiblement, a vite été obstruée par l'arrivée du quotidien et de la routine, chez ton colocataire. Son couple semble touché par l'arrivée d'Alizée mais quel couple ne le serait pas ? Tu n'as pas eu la chance d'être accompagnée comme Concho le fait alors tu n'as pas vécu les désagréments d'une arrivée qui chamboule tout. Une arrivée unique. Mais tu peux imaginer tout ce que ça implique et à quel point ça peut mettre à l'épreuve un couple. Encore plus, un jeune couple. Tu remarques sans difficultés l'émotion dans le regard et dans la voix de ton colocataire à la suite de tes mots. Evidemment que c'est dur et que c'est un cap important. Evidemment que ça bouscule beaucoup de choses. Mais tu comprends Pippa et sait que, s'il veut que son couple avance, Conchobáhr devra sauter le pas. Tu viens poser ta tête sur son épaule, en signe de réconfort, alors qu'il t'explique à nouveau son point de vue. Tu aimes qu'il se confie à nouveau à toi, comme avant, après tout ce que vous avez vécu tous les deux. « Je ne veux pas de cette distance non plus. Et crois-moi, je n'ai aucune envie que tu t'en ailles. » Souffles-tu en relevant la tête vers lui, ton regard ancré au sien. « Et je peux la comprendre. Elle ne ressent pas ce que l'on ressent et même si on l'accueille de la meilleure des façons, ce n'est pas sa maison. » Pas comme cet appartement l'est pour vous en tout cas. « Alors qu'est-ce que tu aimerais faire ? Continuer comme ça ? Tu te doutes bien qu'elle n'acceptera pas ça indéfiniment... » La question est, qu'attend t-il, finalement ?

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
Contenu sponsorisé
#17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty
MessageSujet: Re: #17 - take my breath, can you take me there (conja)   #17 - take my breath, can you take me there (conja) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#17 - take my breath, can you take me there (conja)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» can we come back from this (conja)
» maybe you can show me how to love (conja) - HOT
» i will live a thousand million lives (conja)
» (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)
» your angels and demons are testing how low you'll go (conja)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: