AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

 

 now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
POINTS : 6
MESSAGE : 386
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyVen 8 Déc 2023 - 1:41


Olive & Gustavo

Les mots de Poppy ruminaient dans la tête d'Olive depuis quelques jours déjà. C'était sans fin et elle ne savait pas quoi en penser. Même en y réfléchissant aux p'tites heures de la nuit, la blonde elle avait juste l'impression que plus rien ne faisait sens. Ça n'aidait en rien de croiser Gustavo à tous les jours au boulot. Elle faisait son possible pour l'éviter, pour réduire les conversations, mais ça non plus ça n'avait rien de simple. Mine de rien, une partie d'elle avait envie de passer tout son temps avec lui, c'était donc assez contradictoire comment elle se sentait. Poppy lui avait quand même dit que son bully, c'était Gus. Alors même si cette partie était bien forte, une autre lui criait de prendre ses distances. C'était comme si ses perceptions sur lui s'étaient effondrées, comme si elle ne le connaissait plus vraiment. Puis, elle savait bien la blonde qu'elle devait être mature et juste le confronter, mais en n'étant incapable de se faire une tête et de choisir sur quel pied danser, choisir de quel côté prendre part, Olive avait décidé que l'évitement était une bonne solution pour l'instant. Le p'tit hic avec tout ça, c'est qu'elle ne trempait pas dans la subtilité la blonde alors forcément, Gus devait l'avoir remarqué la distance qui s'installait. L'excuse du boulot, elle tenait bon la première journée, mais après deux-trois jours sans à peine un regard parce qu'Olive changeait de direction lorsqu'elle le voyait, c'était plutôt évident qu'un truc clochait. Elle n'avait pas l'intention de laisser ça aller trop longtemps, c'était pas son genre, mais elle savait aussi que les bons mots, ils ne lui viendraient probablement pas de sitôt. Ce qui s'ajoutait en plus à tout ça, c'était le fait que les vacances de Noël approchaient et Olive, elle avait décidé de retourner à Toronto avec Vic pour voir sa famille. Ceci impliquait une discussion avec Gus pour lui demander des congés pendant la plus grosse semaine de l'année. Ouaip à bien y penser, fallait vraiment qu'elle lui parle au plus vite et avec un peu de chance, ce pourrait être le seul sujet du jour. C'est avec cette petite pensée bien trop optimiste qu'elle toqua à la porte de son bureau à la fin de son quart de travail. Sous son signal, elle ouvrit la porte, évitant soigneusement de plonger son regard dans le sien. Ça lui semblait logique de le faire, se sachant un peu trop faible face à ses yeux bruns. « Hey. » dit-elle froidement avant de fermer la porte derrière elle. C'était pas qu'elle lui en voulait Olive, elle n'était pas consumée par la colère. Elle ne comprenait juste pas. Comme si c'était un mauvais rêve ou une rumeur banale qui pouvait se propager à la suite d'un mal entendu au boulot. Comme s'il ne s'agissait pas vraiment de Gus que Poppy parlait. Elle l'espérait sincèrement, la blonde. Parce qu'elle ne pouvait pas croire que celui avec qui elle avait partagé tous ces beaux moments, celui en qui elle avait mis toute sa confiance, celui qui avait fait battre son coeur un peu plus vite pour la première fois depuis longtemps... Elle pouvait pas croire qu'il s'avérait être une mauvaise personne. Elle ne voulait pas croire qu'elle s'était encore trompé sur le cas de quelqu'un comme elle s'était trompé sur Liam. Juste cette pensée, elle lui serra le coeur bien fort. Elle fit un pas un peu hésitant avec de forcer un sourire sur ses lèvres. « On m'a dit de venir te voir pour les congés dans la période de Noël. J'aimerais prendre deux semaines pour retourner à Toronto, si ça ne vous met pas trop dans la merde. » déclara Olive en pinçant ses lèvres ensemble. « Même si ça vous met dans la merde en fait... Vic aimerait vraiment voir ses grands-parents. » ajouta-t-elle, jouant sans pitié la carte Victoria pour ajouter du poids dans sa demande. Aucune mention du silence, de la froideur, de la distance des derniers jours, Olive s'en tenait à son plan pour l'instant.


@Gustavo Castillo


__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Gustavo Castillo
Gustavo Castillo
POINTS : 0
MESSAGE : 699
ICI DEPUIS : 05/07/2023
COMPTES : Tommy, Kay & Cooper
CRÉDITS : av. (cheekeyfire) sign. (magma & cheekeyfire)

STATUT : You swim all through my mind, just give me one more sign (olive)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyVen 8 Déc 2023 - 11:53


Olive & Gustavo


Il s’était un peu laissé déborder récemment, le Cubain. En plus de la préparation des événements de l’été et la gestion globale de l’hôtel, il enchaînait les réunions sur l’image de marque. Là-dessus, il ne pouvait blâmer que lui, prenant la charge de travail en toute connaissance de cause. Perfectionniste dans tous les aspects de son travail, Gus ne se voyait pas vraiment déléguer ses principales tâches. Alors forcément, il n’avait pas eu beaucoup de temps pour s’occuper de sa vie personnelle. En temps normal, il aurait cherché à savoir tout de suite pourquoi Olive avait instauré une certaine distance, mais là, il mettait ça sur le compte du travail. Mine de rien, une part de lui était assez perturbée par tout ça, par le manque de la Canadienne dans sa vie, même si ce n’était qu’une question de jour. Ce qui le perturbait le plus, ce n’est pas tant qu’il ne trouve pas de temps pour se voir que tous les deux. Non, ce qui le perturbait le plus c’est qu’ils n’arrivent même pas à se parler au boulot. La seule explication qu’il avait donc trouvée, c’est qu’Olive devait avoir des doutes et que ce petit truc qu’ils avaient commencé venait maintenant impacter leur amitié. Quand il vit la blonde passer la porte de son bureau, il eut une once de soulagement l’espace de quelques secondes avant de froncer les sourcils. “Hey” Répliqua-t-il, assez intrigué par l’approche qu’elle avait. Rien n’inspirait vraiment confiance, autant dans sa façon de parler que dans son langage corporel. Alors, Gus, il patientait, laissant à Olive le temps de s'exprimer, analysant peut-être un peu trop ses faits et gestes. Quand elle évoqua les vacances, c’est une mine surprise qui s’afficha sur son visage, ne s’attendant pas réellement à une discussion professionnelle. Il laissait un petit silence de quelques secondes, le temps de se mettre dans son rôle de patron et d’ouvrir les plannings. “Assieds-toi, si tu veux. Quelles dates tu souhaiterais ?” Demanda-t-il sans détacher son regard de l’écran pour le moment. “Si t’es flexible sur un jour ou deux, on devrait pouvoir s’arranger sans trop de soucis.” Déclara-t-il finalement. Il n’avait pas vraiment la tête à s’occuper de ça tout de suite. Ça allait demander de l'analyse des plannings de son équipe, potentiellement embaucher un extra… Tout ce qu’il n’avait pas forcément envie de faire en sachant Olive devant lui. Alors il finissait par soupirer avant de se reculer au fond de sa chaise, croisant les bras contre son torse. Son regard se posait de nouveau sur la blonde, se demandant si elle comptait juste évoquer les vacances ou si c’était la bonne occasion de parler du reste. “C’est tout ce dont tu voulais parler ?” Demanda-t-il d’une voix neutre, incertain quant à la bonne manière d’aborder le sujet. Surtout, ne sachant pas réellement quel était le sujet. Tout ce dont il était certain, c’est qu’une distance s’était creusée entre eux, et même si le travail aurait pu en être la cause, la froideur d’Olive à cet instant enlevait cette hypothèse. “Si tu ne sais pas comment me dire que tu ne veux plus qu’on se voie, sache que je suis un grand garçon, je comprendrais.” Ajouta-t-il en affichant son premier vrai sourire depuis qu’Olive était entrée dans la pièce. Difficile de vraiment savoir ce qui n’allait pas, il sautait donc sur la seule conclusion qui lui venait en tête, tout en espérant quand même qu’elle allait lui donner tort. Dans tous les cas, c’était important de ne pas envenimer la situation bêtement, c’est pourquoi sa voix s’était un peu réchauffée, histoire que la froideur n’aille pas dans les deux sens.

__________________________



ஃ Finally got my head right, it's a new me. It's like I got heaven in my sights now, beauty I see when it seems it's all too much. And your soul, it can't be rushed
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26937-gussy-castillo#979679
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
POINTS : 6
MESSAGE : 386
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyVen 8 Déc 2023 - 14:21


Olive & Gustavo

C'était plus difficile qu'elle l'aurait cru, Olive, de se retrouver face à Gus et de maintenir cette attitude des derniers jours. C'était une chose de rester distante dans les couloirs de l'hôtel, lorsqu'elle était occupée à bosser, c'en était une autre de faire abstraction de tous leurs moments et de leur chimie une fois face à lui. Elle essayait fort, même si elle avait un peu envie de se retrouver dans ses bras et qu'il lui confirme que tout ça, c'était faux. Sauf que pour se rendre là, il fallait commencer par en parler et elle n'avait pas prévu aller dans cette direction en toquant à sa porte. Non, elle avait prévu y entrer, demander ses congés et en ressortir, tout ça en quelques minutes et sans faire de dégâts. Elle tentait d'ignorer l'air suspicieux qu'affichait le Cubain alors qu'elle le saluait, mais surtout l'air surpris alors qu'elle lui fit part de sa demande. Forcément, il devait s'attendre à autre chose, même si vu son emploi du temps, Olive n'était pas certaine qu'il ait bien porté attention à ce qui se creusait entre eux. Dans tous les cas, là c'était un peu mis devant lui même si la blonde avait essayé d'être ''subtile''. (On se rappelle que c'est pas sa force)« Du 23 au 6 ou quelque chose du genre... Le vol est long donc on aimerait y être pour le 25, mais le retour, selon ce qui t'arranges. » dit-elle en jetant un coup d'oeil à la chaise, ayant décidé de ne pas s'y asseoir comme elle ne souhaitait pas s'attarder dans le bureau. Gus par contre, semblait bien décidé à ce qu'elle y reste. « Euh... Oui. » dit-elle prudemment, évitant de se perdre dans son regard. C'était pas chose facile ça pour Olive, elle avait l'habitude de se laisser porter en sa présence, de plonger directement dans cette bulle qui les enveloppait souvent que tous les deux. Là, elle tentait très fort de garder un pied à l'extérieur, mais Gustavo, il l'a fixait et lui rendait donc la tâche bien difficile. Encore plus alors qu'il aborda LE sujet. Elle aurait dû s'y attendre à cette franchise. Elle avait la même après tout. La blonde aurait juste aimer avoir un peu plus de temps pour bien se faire une tête sur le sujet et ne pas dire les choses de façon trop abrupte. Gus lui, il assumait juste qu'elle ne voulait plus le voir et cette option, elle lui faisait mal un peu. « C'est pas vraiment ça. » marmonna-t-elle d'abord, cherchant toujours une façon d'être délicate. Elle se racla la gorge avant de se lancer, probablement comme elle aurait dû le faire dès le départ. « Poppy Watkins. » lâcha-t-elle d'une traite. Elle observa la réaction de Gus quelques secondes avant de juste enchaîner. « C'est mon amie. » ajouta-t-elle comme pour expliquer d'où ça venait tout ça. Elle prit une pause, croisant ses bras tandis qu'un silence s'installa. « Je l'écoutais parler, me parler de cette horrible personne qui lui fait la vie dure, qui utilise ses points faibles pour la rabaisser, qui utilise des aspects fragiles de sa vie pour... » Olive s'arrêta, incapable de continuer sans sentir la colère monter. Finalement, elle laissa retomber ses bras de chaque côté de son corps, soutenant le regard de Gus pour la première fois, y cherchant une explication logique, mais vraiment elle sentait qu'il n'y en aurait pas. « J'connais pas cette version de toi et ça me fait me questionner quant à si je te connais vraiment, en fait. » dit-elle finalement. La version que Poppy lui avait décrit de Gus, elle ne lui plaisait pas trop. Il avait bien dit que ses années de conneries étaient derrière lui, mais Olive s'était imaginé un Gustavo qui faisait la fête, qui prenait un peu trop d'alcool et de drogue, qui enchainait les filles, qui se faisait arrêter même parfois, mais pas une personnalité de bully. Et puis elle l'avait appris à la dure que si quelqu'un camouflait sa vraie personnalité comme ça, c'était pas bon signe. Ça avait quand même pris un an avant que celle de Liam ressorte réellement, après tout.



@Gustavo Castillo


__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Gustavo Castillo
Gustavo Castillo
POINTS : 0
MESSAGE : 699
ICI DEPUIS : 05/07/2023
COMPTES : Tommy, Kay & Cooper
CRÉDITS : av. (cheekeyfire) sign. (magma & cheekeyfire)

STATUT : You swim all through my mind, just give me one more sign (olive)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyVen 8 Déc 2023 - 21:31


Olive & Gustavo


Être professionnel, discuter des plannings de vacances ou autre, ce n’était pas le plus compliqué. Gus savait depuis un moment maintenant comment être professionnel en toute circonstance. Bon, Olive avait réussi à mettre à mal son professionnalisme quelques fois, mais il n’en restait pas moins capable de faire la part des choses. Alors comme elle désirait parler de ça en premier lieu, il pouvait s’adapter et le faire lui aussi. “Laisse-moi quelques jours pour m’organiser et je te redis ça.” Dit-il finalement, conscient qu’elle avait des billets d’avion à acheter. Il aurait sûrement été plus dur à convaincre si ça n’avait pas été Olive en face de lui. Ce n’était pas nécessairement juste pour les autres employés d’ailleurs, mais Olive devait bien savoir à quoi elle s’exposait en demandant ce genre de chose. Gus, il se sentait dans son bon droit d’accepter et il se savait capable d’assumer les reproches. De toute façon, ce n’était pas le sujet qui l'intéressait le plus sur le moment. Lui, il voulait discuter de leur relation personnelle, pas de planning. Ça ne semblait pas être au goût d’Olive, mais maintenant qu’elle était face à lui, plus vraiment d’échappatoire. Il fronça les sourcils quand elle balaya d’un revers de main ce qu’il pensait être la raison de sa froideur. La vraie raison, elle était bien plus surprenante. Elle commençait par lui donner un nom. Un nouveau froncement de sourcils se dessina sur le visage du Cubain qui attendit bien patiemment qu’elle lui donne plus de contextes. Après être venue le voir pour lui faire des remarques sur Vic, Poppy avait donc décidé d’aller parler de lui à Olive. Le Cubain ne put s’empêcher un petit rictus amusé, levant en prime les yeux au ciel. Pas que cette situation lui plaisait, bien au contraire, mais il pouvait au moins lever son chapeau à Poppy qui avait finalement trouvé un moyen de l’emmerder en retour. Parce que, oui, avec seulement les informations que lui donnait Olive et le contexte de sa dernière rencontre avec la rousse, il en déduisait qu’elle en avait parlé de ça avec la Canadienne juste pour se venger de lui. “Vous avez parlé de quelle période au juste ? Quand on était ado ou depuis qu’elle est à Bowen ?” Demanda-t-il en retrouvant une mine plus sérieuse. Si Olive se questionnait sur lui, il pouvait y avoir deux explications de sa part. Son comportement avec Poppy étant relativement limité depuis qu’ils s’étaient tous les deux retrouvés à Bowen. Il se savait bien pire avec elle lorsqu’ils étaient ados. La personne qu’il était à l’époque étant bien différente de la personne qu’il est aujourd’hui. Avant de commencer à se justifier, il porta un nouveau regard interrogateur sur Olive. “Et vous avez parlé de ça y'a combien de temps au juste ? Ton plan, c’était juste de m’éviter au lieu de venir m’en parler ?” Ça lui semblait bien étrange venant d’Olive. Honnêtement, que Poppy raconte des choses sur lui, ça ne le touchait pas plus que ça, c’était plutôt juste, et même presque bien joué de sa part si on prend en considération leur relation. Ce qui le blessait un peu, c’est qu’Olive ne soit pas venue lui en parler tout de suite. Parce que les questionnements qu’elle évoquait, son ego le prenait comme des accusations. Le fait qu’elle ne vienne pas lui en parler directement, pour lui, c’est comme si elle l’avait déjà condamné et mis dans une case. “Et puis, cette version de moi, c’est quoi au juste ? Parce qu’on a l’air de bien parler au présent.” Dit-il ensuite, incapable de cacher son léger agacement face à la situation. Il avait bien envie d’arranger les choses, mais si elle s’était déjà fait une idée de qui il était, il n’allait pas pouvoir faire grand-chose.

__________________________



ஃ Finally got my head right, it's a new me. It's like I got heaven in my sights now, beauty I see when it seems it's all too much. And your soul, it can't be rushed
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26937-gussy-castillo#979679
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
POINTS : 6
MESSAGE : 386
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyDim 10 Déc 2023 - 0:52


Olive & Gustavo

En voyant à quel point Gus lui simplifiait la vie avec ses vacances, Olive elle aurait facilement pu lui sauter au cou. Ça la soulageait bien la blonde de savoir qu'elle pourrait rentrer sans tracas. C'était déjà un peu stressant de base d'aller renouer avec sa famille et de possiblement croiser Liam à nouveau, si en plus elle devait s'en faire avec le casse-tête des dates, des réservations et les coûts de fou à prendre l'avion juste avant le nouvel an, elle s'en sortirait pas. Là, elle se sentait plus safe, pouvant possiblement partir aux dates qu'elle avait regardé et donc, à un prix raisonnable. « Merci. » dit-elle simplement. Il s'agissait la du seul point où Gus avait décidé de lui simplifier la vie, puisqu'il abordait déjà le sujet maudit, celui qu'Olive souhaitait éviter. C'était pas son genre de se défiler, alors plutôt que de tourner davantage autour du pot, elle décida d'y aller direct. De toute façon, c'est pas comme si elle avait quoi que ce soit à se reprocher. D'ailleurs, la situation ne la regardait pas vraiment, Olive, mais ça affectait la vision qu'elle avait du Cubain. Elle aurait aimé pouvoir juste lui faire confiance et croire qu'il devait forcément y avoir une raison derrière ce comportement, mais on sait bien que la confiance, c'est pas sa force. Ça venait donc fracasser ses perceptions et remettre en doute ce qu'elle connaissait de Gus. D'un coup qu'il fasse semblant, qu'il ne soit pas réellement la personne qu'il prétendait être avec elle et Vic. Après tout, elle ne le connaissait pas tant que ça avant de s'installer à Bowen et... Il avait été copain avec son ex. Ça pesait un peu dans la balance, maintenant. Même si ça ne l'avait jamais fait avant. Olive, elle se sentait perdu face à ses informations et vu la réaction de Gustavo, ça n'allait probablement pas l'éclairer tant que ça cette discussion. « Depuis qu'elle est à Bowen. » répondit Olive en fronçant des sourcils. Un comportement d'ado, ça elle était capable de l'excuser, ça n'aurait eu aucun impact. Gus continua avec ses questionnements, comme si les rôles étaient maintenant inversés et que c'est Olive qui avait quelque chose à se reprocher. « Quelques jours, genre. J'pense que j'avais le droit de prendre le temps de digérer les infos, non ? Mon plan c'était... » commenta-t-elle un peu sur la défensive. « J'avais pas de plan. » concéda-t-elle finalement en croisant ses bras. « Je voulais juste pas être impulsive avec tout ça. Avec toi. » finit-elle par expliquer brièvement. Parce qu'elle aurait très bien pu débarquer chez lui le soir même et lui gueuler quelques insultes, puis le rayer de sa vie. Mais c'était pas ça qu'elle voulait, la blonde. Elle voulait une explication, une raison magique qui ferait que toute cette situation là, elle fait sens. Gustavo enchaina avec une autre question, avec un ton tout aussi accusateur et ça, ça ne fonctionnait pas bien avec Olive. « Je peux savoir pourquoi j'ai l'impression que c'est moi qui a fait quelque chose de mal? » demanda-t-elle bien agacée, elle aussi. « Poppy m'a raconté des trucs qui se sont passés que quand t'étais ado? T'as pas utilisé ses histoires personnelles pour la faire sentir mal et inférieure? » enchaina la blonde, son regard bien solide, bien planté dans celui de Gus. Elle prenait probablement ça un peu trop à coeur, mais ça venait hit un peu trop près de la maison pour elle. « Parce que si tu me dis que non, t'as rien fait de tout ça, j'vais vraiment te devoir des excuses Gus mais si Poppy elle dit la vérité... » commença-t-elle, incapable de finir sa phrase, finalement. Elle savait pas, elle n'avait aucune idée parce qu'elle souhaitait vraiment avoir tort.  


@Gustavo Castillo


__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Gustavo Castillo
Gustavo Castillo
POINTS : 0
MESSAGE : 699
ICI DEPUIS : 05/07/2023
COMPTES : Tommy, Kay & Cooper
CRÉDITS : av. (cheekeyfire) sign. (magma & cheekeyfire)

STATUT : You swim all through my mind, just give me one more sign (olive)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyDim 10 Déc 2023 - 20:39


Olive & Gustavo


Après que le nom de Poppy ait été évoqué, la situation paraissait déjà un peu plus claire pour le Cubain. Ce n’est pas bien compliqué de comprendre ce qui lui était reproché. Il n’avait jamais été tendre avec Poppy et ça finissait par lui retomber dessus. Ce qui l’intriguait un peu plus, c’étaient les détails de cette conversation qu’Olive avait eue avec elle. Déjà, savoir de quand elle parlait. Il n’y avait pas grande différence dans le comportement de Gus, à vrai dire, le Cubain retombant dans ses vieux travers à chaque fois qu’il croisait Poppy, mais pour sa défense, c’était bon à savoir. Il n’irait même pas chercher à défendre ses actions et ses mots d’adolescent. À cette période-là, il n’avait aucune excuse, mis à part celle d’être un petit con imbus de lui-même. Pour ce qui est de la période actuelle, c’était légèrement différent. Il n’était pas innocent non plus, mais il avait eu ses raisons pour agir de la sorte et une petite intuition lui disait qu’Olive n’avait pas eu tous les détails de l’histoire. C’est bien pour ça qu’il se mettait sur la défensive, un peu blessé qu’Olive ne soit pas venue lui en parler tout de suite et qu’elle ait préféré mettre de la distance entre eux. “Je comprends Olive, mais la prochaine, s’il te plaît, viens m’en parler tout de suite, même si c’est pour me gueuler dessus.” Dit-il en affichant un demi-sourire amer. “Je préfère ça plutôt que de me poser des questions et me faire des scénarios dans ma tête.” Ajouta-t-il calmement. Depuis quelques années, Gus avait développé cette faculté à gérer tous les problèmes un à un dès qu’ils surviennent. Il avait pris cette habitude au boulot pour ne pas se retrouver, un jour, englouti par les soucis. Une technique qui semblait avoir aussi intégré son mode opératoire personnel. Même s’il comprenait les intentions d’Olive, il ne pouvait s’empêcher de penser que s’il n’avait rien dit maintenant, le silence radio aurait continué. Alors peut-être qu’il était un peu trop amer dans ses paroles et que ce n’était pas la bonne façon de procéder, mais il ne savait pas bien comment cacher sa frustration. Il soupira donc un long moment, comme pour se calmer et reprendre le dessus sur ses émotions. Un besoin constant d’être en contrôle de la situation et d’avoir la tête froide. Il écoutait les remarques d’Olive, jusqu’à la fin, analysant ses paroles pour pouvoir trouver le meilleur axe de défense. “On sait tous les deux que Poppy n’aurait pas été inventé un truc pareil.” Dit-il bien calmement. Pas vraiment la meilleure défense du monde, dit comme ça, mais il ne comptait pas nier et encore moins mentir. “Poppy n’est pas une menteuse, mais elle a omis quelques détails, j’ai l’impression.” Ajouta-t-il en soupirant de nouveau. Pas sûr que la vérité l’aide vraiment, pas sûr qu’Olive soit complètement satisfaite de ce qu’il avait à dire là-dessus, mais au moins, il aurait le mérite personnel d’avoir été honnête. “J’ai seulement vu Poppy deux fois depuis qu’elle est à Bowen. La première fois, je l’ai cherché, j’admets. On a toujours fonctionné comme ça, c’était… Familier. On s’agace mutuellement, c’est comme ça.” Avoua-t-il en haussant les épaules. Ce n’est pas parce qu’ils agissaient comme ça plus jeune qu’ils devaient le faire encore aujourd’hui, il le savait, mais c’était comme plus fort que lui. “La deuxième fois, c’est elle qui est venue me voir. Je n’aurais rien dit sur son père si elle n’était pas venue faire la maline devant moi. Elle m’a vu avec Vic, elle a voulu utiliser ça contre moi, je ne lui ai pas laissé le temps. Et c’est bien tout ce qui s’est passé.” Conclut-t-il, le regard bien fixe sur Olive. Il ne pouvait pas être plus clair dans son déroulé. Un récit factuel qu’il espérait suffisant pour qu’Olive comprenne. Son avis sur lui était peut-être déjà fait, il espérait bien que non, mais il était au moins en paix avec lui-même pour avoir exposé les faits honnêtement, sans essayer de se défendre coûte que coûte.

__________________________



ஃ Finally got my head right, it's a new me. It's like I got heaven in my sights now, beauty I see when it seems it's all too much. And your soul, it can't be rushed
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26937-gussy-castillo#979679
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
POINTS : 6
MESSAGE : 386
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyLun 11 Déc 2023 - 3:49


Olive & Gustavo

Normalement, Olive était comme Gus sur les règlements de comptes. Elle aimait bien que ce soit terminé au plus vite, que tout soit réglé et qu'il n'y ait pas de malentendus. C'était sa logique de rien laisser trainer et de garder son esprit bien clair et sa vie vide de problèmes. Elle avait pourtant l'impression que quand ça concernait Gus, ça venait chambouler le truc un peu. Normalement, elle aurait agit de façon impulsive et n'aurait pas spécialement chercher à comprendre ou à excuser le côté de l'autre personne. Elle aurait juste défendue son amie. Sauf que là, défendre son amie impliquait être contre le Cubain et s'il ne lui avait pas pratiquement sauvé la vie, ça aurait été plus simple. Si elle n'avait pas décidé de le voir comme plus qu'un ami également. Mais ces deux choses avaient bel et bien eu lieu et là Olive ne savait plus comment réagir. C'était ça, ses raisons pour le fait d'avoir pris son temps. « Je peux rien te promettre. J'ai fait ce que je pensais être le mieux. » dit-elle avec un petit sourire désolé. Olive, elle faisait ça maintenant, elle agissait comme elle pensait être le mieux pour elle, pour Vic. Ouais, Gus il avait dû s'imaginer un tas de trucs, mais au moins la discussion était cordiale. Pas sûr que ça aurait été le cas, sinon. Et elle s'était bien promis qu'elle ne ferait rien pour compromettre sa relation avec Vic et ça impliquait donc que les deux, ils devaient rester en bons termes no matter what. Du moins, c'était ce qu'elle pensait. Gus lui, il pensait probablement qu'elle ne serait jamais venu lui en parler, mais c'était mal la connaître quand même. Olive, elle n'était jamais dans l'évitement total. Bien vite, ils entrèrent dans le vif du sujet et ce qui surprit la blonde bien rapidement, c'est que Gus admit que Poppy n'avait rien inventé. Curieuse tout de même d'entendre la suite, elle laissa retomber ses bras le long de son corps, signe qu'elle était ouverte à ce qu'il s'apprêta à dire, et se tût. Elle resta un peu sur sa faim quant à ses explications, comme s'il manquait une partie. Ça sonnait tellement plus grave quand Poppy lui avait décrit. Elle fronça les sourcils, tentant de trouver les mots, puis une phrase la frappa plus particulièrement. « Vous vous agacez mutuellement? » demanda-t-elle. « Ça sonnait pas mutuel du tout quand elle m'en a parlé. Elle était complètement démontée, épuisée de tes commentaires. » rapporta Olive. C'était bien l'état dans lequel lui avait semblé la rousse. Ça semblait one sided tout ça. Surtout que Poppy, elle n'avait aucune répartie. Puis, la partie concernant Vic, concernant SA fille remonta en priorité. « Puis comment ça utiliser Victoria contre toi? Qu'est-ce qu'il y a à utiliser là? » demanda Olive pas certaine de comprendre où il voulait en venir avec tout ça. Elle n'avait pas envie que sa fille soit mêlée à ces enfantillages. Elle n'avait pas envie non plus d'y être mêlé en fait. « Y'a pas moyen de régler ça, vos conneries? J'ai pas envie qu'à chaque fois que je vois Poppy, qu'à chaque fois que je vois mon amie, elle soit dans un sale état à se plaindre de mon... » elle s'arrêta en plein milieu de sa phrase, même pas sûre de comprendre comment elle comptait finir cette phrase. « De mon autre ami. » dit-elle finalement avec un sourire amusé. Cette petite maladresse l'a faisait rire, mais elle n'oubliait pas la situation qui elle, ne la faisait pas vraiment rigoler, au contraire. « Merci de ton honnêteté, au fait. » ajouta-t-elle finalement. Elle se doutait bien, Olive, qu'elle ne changerait pas le monde, mais elle espérait au moins que c'était clair que ça lui déplaisait et qu'elle souhaitait pas que sa fille ou elle soit mêlée à ça.



@Gustavo Castillo


__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Gustavo Castillo
Gustavo Castillo
POINTS : 0
MESSAGE : 699
ICI DEPUIS : 05/07/2023
COMPTES : Tommy, Kay & Cooper
CRÉDITS : av. (cheekeyfire) sign. (magma & cheekeyfire)

STATUT : You swim all through my mind, just give me one more sign (olive)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyMar 12 Déc 2023 - 4:10


Olive & Gustavo


Franchement, s’il n’y avait pas eu ce rapprochement entre eux ces derniers temps, s’ils en étant encore qu’au stade de simples amis, ça ne l’aurait sûrement pas autant dérangé qu’elle ne vienne pas lui parler tout de suite. Il ne savait pas non plus si elle aurait attendu si longtemps si, justement, il n’y avait pas eu ce rapprochement. L’important n’était pas vraiment là de toute manière. Oui, ça l’agaçait un peu de ce silence, mais au final, c’était aussi compréhensible. Ce n’est pas non plus comme s’ils avaient eu beaucoup d’occasions d’avoir des avis divergents depuis qu’Olive était arrivée à Bowen. Les questionnements étaient permis des deux côtés, même si clairement, Gus aurait préféré régler ce problème dès le début. Il n’avait pas beaucoup de solutions pour ce problème d’ailleurs. C’est Olive qui avait les cartes en main à ce stade. Lui, tout ce qu’il pouvait faire, c’est essayer d’être honnête pour lui faire comprendre son côté de la situation. Peut-être bien que ça n’allait pas lui plaire, mais pas vraiment le choix. Il n’avait pas envie de gérer les choses avec Olive comme il les aurait géré avec n’importe qui d’autre. Plutôt que de se chercher des excuses pour s’en sortir facilement, il préférait être honnête. Si ce qu’il y a entre eux venait à évoluer, il n’a pas forcément envie de commencer sur une base bancale. “Elle m’agaçait quand on était ado. La voir ça a fait remonter tout ça.” Admit-il. Ça ne le mettait pas forcément sous un beau jour, mais tant pis. “Démontée et épuisée, faut pas abuser non plus. C’est pas de ma faute si son père a fait n’importe quoi.” Dit-il ensuite. Il avait peut-être fait un commentaire déplacé, mais ça semblait bien facile de lui mettre tous les maux du monde sur le dos. Gus, il avait parfaitement conscience de son comportement envers Poppy, malgré tout. Il savait qu’il la poussait un peu, comme avant. Cela dit, il ne savait plus vraiment s’il avait utilisé l’histoire du père Watkins avant qu’elle n'ait évoqué Vic ou non. Dans tous les cas, ça ne lui a pas plu et ça, il pouvait bien le dire. “Je sais pas trop. Elle est venue me voir comme si elle tenait le scoop du siècle. Elle pensait que j’avais une fille cachée.” Ce qui, pour le coup, était assez étonnant. Certes, ils s’entendaient très bien avec Victoria, mais niveau ressemblance physique, on a vu mieux. “Je me suis mis en mode défense bien vite, bien parce que peu importe notre relation avec Poppy, Vic n’a pas à être un pion là-dedans.” Conclut-il en soupirant. Là-dessus, il avait bon espoir qu’Olive comprenne. Pas nécessairement qu’elle comprenne son comportement, mais au moins qu’elle comprenne son raisonnement vis à vis de Victoria. Il se serait sûrement défendu sur n’importe quel sujet, Gus, n’ayant pas nécessairement envie de laisser Poppy avoir le dessus dans leur échange, mais avec Victoria, elle avait tout de même touché une corde bien sensible chez lui. “Y a rien à régler, je suis bien content de faire ma vie sans croiser Poppy. Si elle ne vient pas faire la maline devant moi à l’avenir, je n'ai aucune raison d’aller l’emmerder. C’est facile de me blâmer aussi, si elle s’endurcissait un peu, elle s’en foutrait bien de mes commentaires.” Dit il en soupirant de nouveau. Embêter la jeune Watkins, ça l’amusait pas tant que ça au final, il le faisait par habitude, mais ça ne durait jamais bien longtemps à cause du manque de répartie de rousse. Il n'y a pas vraiment de fun à s’acharner sur quelqu’un sans grande défense. Il s’était un peu imaginé qu’avec les années elle aurait un peu changé, mais là, ça lui prouvait bien que non. “Ça ne va peut-être pas te plaire, Olive, mais celui que je suis face à Poppy, c’est une version de moi-même que j’ai mis longtemps à déconstruire. Parfois, ça ressort seul, par habitude. Ça ne me plaît pas forcément, parce que j’ai passé l’âge de me comporter comme ça, mais ça arrive.” Ajouta-t-il après qu’elle l’ait remercié pour son honnêteté. Il se serait senti coupable de ne pas parler de ça après ces quelques mots de la Canadienne. Quitte à être sur le sujet, autant essayer d’être le plus ouvert possible.

__________________________



ஃ Finally got my head right, it's a new me. It's like I got heaven in my sights now, beauty I see when it seems it's all too much. And your soul, it can't be rushed
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26937-gussy-castillo#979679
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
POINTS : 6
MESSAGE : 386
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyMar 12 Déc 2023 - 4:57


Olive & Gustavo

Olive, évidemment elle appréciait la franchise de Gus. S'il lui avait semblé un peu offensé au départ, ça avait vite été remplacé par son calme et sa maturité habituelle. Ça la rassurait un peu la blonde parce que si le Cubain était resté sur la défensive, ça aurait été là la preuve qu'il avait réellement quelque chose à se reprocher. Là, ça semblait être un truc mutuel, même si ce n'était pas trop l'impression qu'elle avait eu en discutant avec Poppy. Elle trouvait tout de même ça important de clarifier ce détail. « T'es quand même pas obligé de lui remettre sous le nez. Si y'a bien un truc qui est ta faute et que tu peux contrôler, c'est c'que tu dis. » lui rappela Olive. Et ça, elle le savait bien parce qu'elle n'était pas la meilleure pour les contrôler ses paroles, mais elle était consciente de la portée qu'elles pouvaient avoir. « J'te dis juste que t'es peut-être le seul à trouver ça amusant, ces petites répliques. Elle avait l'air vraiment affectée. » conclua simplement la blonde. Réflexe ou non, il était temps de changer ses habitudes quand ça blessait l'autre. S'il y avait bien une chose qu'Olive n'arrivait pas à comprendre dans tout ça, c'était le rôle quelconque qu'avait pu y jouer sa fille. Poppy ne lui en avait pas fait part et les explications de Gus étaient un peu floues, elle avait besoin de détails. « Une fille cachée? » répéta Olive, surprise. Pour le coup, elle la trouvait un peu bête Poppy, mais elle se garda bien de faire un commentaire, l'atmosphère étant déjà assez tendu entre les deux ennemis d'enfance. Elle appréciait tout de même le sentiment de protection qu'avait ressenti Gus vis à vis sa fille et ça, elle le comprenait bien. Bon, une simple explication aurait certainement été mieux, mais elle allait être indulgente. « On est d'accord là-dessus. J'l'apprécie. » dit-elle en hochant la tête. La meilleure solution pour Olive, c'était tout de même que les deux règlent leurs trucs, ça lui simplifierait la vie et tout le monde serait content, au final, mais Gus ne semblait pas voir la situation du même oeil. « Oh Gus c'est pas tout le monde qui a le même niveau de tolérance et la même envie de répliquer. Ça te donne pas le droit de lui dire tout ce qui te passe par la tête, se taire c'est bien parfois aussi. » déclara Olive, bien peu en accord avec son argument. Évidemment que Poppy gagnerait à s'endurcir et à apprendre à répliquer, mais si elle ne le faisait pas, c'était tout aussi simple de la laisser tranquille. Ça ne semblait pas spécialement simple pour Gustavo par contre, puisqu'il avouait qu'il s'agissait là d'une ancienne version de lui qui ne demandait qu'à ressortir parfois. Olive soupira, peu certaine de bien savoir quoi répondre à ça. Elle ne s'y attendait pas spécialement à ce qu'il y ait un côté de Gus qui ne lui plaisait pas. En fait, c'était pas encore le cas puisqu'elle ne l'avait jamais même vu ce côté et si c'était ce qui la rassurait, c'était aussi ce qui l'inquiétait. P'tête que ça pouvait ressortir avec elle à un moment. « Non ça ne me plait pas. Enfin. J'pense que ce qui ne me plait pas, c'est le fait que j'm'y attendais pas. Que ce soit caché, une version de toi que j'avais pas vu. » expliqua la blonde, tentant d'être clair. Ça restait sa vie, à Gus, il était libre de faire ce qu'il voulait, de parler aux autres comme il le voulait et ça regardait pas Olive. Il pouvait même avoir toutes les raisons du monde d'agir comme il le faisait, c'était pas de ses affaires. Elle voulait juste qu'il comprenne un peu ce qui l'avait embêté, outre que le fait qu'il ait agit en con avec sa copine. « J'voudrais juste pas que ce soit une version de toi qui ressorte éventuellement tout le temps. Que ce soit avec n'importe qui ou... Avec moi. » ajouta-t-elle pour clarifier sa pensée. Ça ne lui disait rien à Olive de peut-être développer des sentiments pour quelqu'un qui traitait les autres comme de la merde, pour quelqu'un qui pourrait éventuellement la faire retomber dans le pattern de ''you're not enough''.



@Gustavo Castillo


__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Gustavo Castillo
Gustavo Castillo
POINTS : 0
MESSAGE : 699
ICI DEPUIS : 05/07/2023
COMPTES : Tommy, Kay & Cooper
CRÉDITS : av. (cheekeyfire) sign. (magma & cheekeyfire)

STATUT : You swim all through my mind, just give me one more sign (olive)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyMer 13 Déc 2023 - 1:39


Olive & Gustavo


Les souvenirs et les interprétations des situations, c’est propre à chacun. Gus, il n’avait pas l’impression d’être si dur que ça avec Poppy, sauf pour les commentaires sur son père. Pour le coup, là, il ne pouvait pas nier avoir été dur envers elle. S’il se posait un peu pour réfléchir, bien évidemment qu’il avait le recul nécessaire pour savoir qu’il était en tort, mais aussi pour savoir qu’Olive avait raison. Il ne pouvait pas réellement aller contre ça, sa seule réponse étant donc un hochement de tête pour lui signifier qu’il comprenait. Oui, il n’était pas obligé de l’emmerder et oui, il pouvait bien contrôler ses paroles. La plupart du temps, il y arrivait très bien, d’ailleurs. Le self control n’était jamais bien loin avec lui. Seuls certains sujets pouvaient déclencher une réaction spontanée, comme ça avait été le cas quand Poppy avait commencé à faire des allusions à Vic. “Ouais faut croire.” Dit-il en haussant les épaules. “Elle devait bien savoir que c’est ta fille à toi, en plus.” Ajouta-t-il, perplexe. Forcément, dans sa tête, les faits s'additionnaient et ça lui semblait clair que Poppy était venue le voir pour le titiller alors qu’elle connaissait Olive, et donc, par extension Victoria. Il n’avait jamais pensé Poppy capable de faire ce genre de plan, mais après tout, il y a bien des années qu’ils ne se côtoyaient plus régulièrement. Au moins, Olive comprenait qu’il n’avait pas envie d’impliquer la jeune Parker dans cette histoire. Il se prenait tout de même quelques remontrances à la suite de ça. Il en fallait bien un peu. Leurs avis divergeaient et ce même s’il voulait bien entendre ses arguments et qu’il comprenait le point de vue. “Poppy qui m’accoste dans la rue pour essayer de me rendre la monnaie de ma pièce, pour toi, c’est toujours qu’elle n’a pas envie de répliquer ?” Demanda-t-il bien sérieusement. C’est bien le seul moment où il l’avait vu faire ça. Si elle avait tenté de répliquer après que lui l’ait abordé, peut-être qu’il aurait eu une réflexion différente. Là, il semblait pour lui qu’il y avait un petit désir de se renforcer de la part de la jeune Watkins. Ça, Gus, il pouvait le respecter. Ce qu’il respectait un peu moins, ce qu’il reprochait à Poppy, c’était de se cacher derrière les autres. Elle l’avait fait avec ses parents quand elle était plus jeune et maintenant, elle le faisait avec Olive. Les choses ne semblaient pas avoir tant évolué dans cette dynamique. Alors Gustavo, il n’avait pas trop de mal à avouer que lui aussi, il retournait un peu en arrière parfois dans son comportement. La réponse d’Olive par rapport à ça, elle le surprit légèrement. “C’est pas censé être une version actuelle de moi. Tu m’aurais rencontré quand on était ado, on serait pas là tous les deux aujourd’hui. Je ne cache rien, ce que tu veux savoir, il suffit de me le demander.” Dit-il en haussant les épaules. Pour le coup, il n’avait pas l’impression d’avoir caché quoi que ce soit. Il avait juste évolué, même si les circonstances ne le prouvaient pas totalement. Gus était tout de même fier du chemin qu’il avait parcouru ces dernières années, ça lui permettait d’avoir pas mal de recul sur qui il était et qui il avait été avant ça. Olive, elle pouvait donc poser toutes les questions qu’elle voulait, il y répondrait sincèrement. Un soupir filtra ses lèvres à la dernière remarque de la blonde. Ça le peinait un peu qu’elle puisse imaginer ça de lui. Certes, ses doutes étaient légitimes, surtout avec ce qu’elle avait pu vivre dans le passé, mais ça le touchait quand même. Il se leva finalement de sa chaise pour se rapprocher d’elle doucement. “Olive… Le mec avec qui t’es devenue amie il y a un an, c’est cette version qui prime. Oui, y a un risque que certains défauts ressortent parfois. Oui, je fais de la merde de temps en temps, mais comme tout le monde. Travailler là-dessus, c’est un job quotidien.” Dit-il, accompagnant sa phrase d’un petit sourire désolé. Il n’avait pas mieux à lui offrir. Les défauts, ils sont présents chez tout le monde, personne n’est parfait et quand bien même on essaye de s’améliorer, parfois, on chute. Ça arrive. “L’avantage de connaître quelqu’un, passé la trentaine, c’est bien que t’as une version bien plus mature en face de toi.” Ajouta-t-il avec cette fois un sourire un peu plus amusé.

__________________________



ஃ Finally got my head right, it's a new me. It's like I got heaven in my sights now, beauty I see when it seems it's all too much. And your soul, it can't be rushed
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26937-gussy-castillo#979679
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
POINTS : 6
MESSAGE : 386
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyMer 13 Déc 2023 - 4:53


Olive & Gustavo

« Non non, elle savait pas. C'était la première fois qu'elle la voyait, l'autre jour. » déclara Olive en secouant la tête. Puis, Poppy, elle n'était pas calculatrice du genre. Elle la savait genuine alors elle s'en faisait pas trop avec cette situation concernant Vic, ça ne se reproduirait certainement plus. Par contre, Olive, elle se rendait compte qu'elle avait mis les pieds dans un plat bien compliqué. Ça semblait très particulier ce lien qui unissait Poppy et Gus et plus elle essayait de creuser pour comprendre, plus elle se rendait compte qu'il lui manquait pas mal d'infos pour bien se faire une tête. Elle regrettait presque d'être montée sur ses grands chevaux et d'en avoir parlé avec Gus ET avec Poppy. Rester dans l'innocence et ne pas être au courant, elle aurait largement préféré en fait. Mais c'était trop tard, c'était fait et si elle pouvait être satisfaite de quelque chose, c'était d'au moins avoir pu dire franchement son opinion sur la chose. Elle s'en tiendrait là pour l'instant parce que dès que Gus ajoutait un morceau de l'histoire, Olive se sentait plus trop légitime d'en parler. « Un p'tit besoin de vengeance peut-être? Je sais pas moi, elle m'en a pas parlé de ça. » dit-elle en levant les yeux au ciel. À la base, elle avait juste voulu défendre son amie, mais elle voulait pas ruiner sa relation avec Gus non plus. C'est bien pour ça qu'elle changea un peu la direction de la conversation, parlant plutôt de sa vision de la chose, de sa vision de Gus maintenant et de ce qu'elle espérait éviter ensuite. Pour ce qui était de Poppy, elle pouvait toujours régler tout ça en en discutant avec Gus, Olive ça la regarderait plus. En discutant de ça avec Gus, elle pouvait quand même sentir qu'elle l'avait blessé un peu. C'était normal, si la situation avait été inversée, pas certain qu'Olive aurait très bien réagi. Sauf que même si elle l'avait blessé, il lui parlait tout de même bien calmement, se rapprochant d'elle, établissant un eye contact. Olive, elle analysait tout ça tout en l'écoutant. Elle le sentait sincère, Gus. Elle sentait que c'était réellement ça, sa personnalité. Qu'elle connaissait la bonne version quoi. Elle n'avait pas un fou instinct, mais là vraiment elle avait envie de le suivre. Elle laissa un petit silence s'installer à la suite de ses paroles, baissant la tête pour réfléchir et assimiler. Elle la releva finalement avec un petit sourire en coin. « Sache que moi, j'en fais pas de la merde. » dit-elle en blaguant avant de se mettre à rire doucement. Elle tendit la main vers la sienne pour la prendre avant de plonger son regard dans le sien. « Mon but c'était pas de te remettre en question complètement, mais ça m'a fait paniquer tout ça. » lui expliqua-t-elle pas trop fière de sa réaction maintenant. « J'suis désolée. » conclua-t-elle avec une petite grimace. Évidemment, elle avait un peu peur que ces doutes là aient brisé un truc entre eux, mais en même temps ça aurait très bien pu être le cas aussi si elle n'avait rien dit et qu'elle avait gardé ces questionnements là pour elle. Y'avait pas de solution gagnante pour ce genre de situation et elle espérait que Gus le comprenne. C'était aussi la preuve qu'elle aussi, elle pouvait faire de la merde, pour de vrai. « Tu penses qu'on pourra mettre ça derrière nous? Parce que j'pense que Vic aimerait beaucoup fêter Noël avec son bon ami Gus avant notre départ. » dit-elle avec un petit air piteux pour rendre la réponse non plus difficile. « Et je risque d'être invitée. » ajouta-t-elle en chuchotant avant d'afficher un sourire en coin.


@Gustavo Castillo


__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Gustavo Castillo
Gustavo Castillo
POINTS : 0
MESSAGE : 699
ICI DEPUIS : 05/07/2023
COMPTES : Tommy, Kay & Cooper
CRÉDITS : av. (cheekeyfire) sign. (magma & cheekeyfire)

STATUT : You swim all through my mind, just give me one more sign (olive)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyJeu 14 Déc 2023 - 10:10


Olive & Gustavo


Toute cette histoire, c’était un brouillon sans fin. Dès qu’un semblait avoir des infos, l’autre ajoutait autre chose. Tout ça sans compter l'interprétation de chacun et le rôle d’intermédiaire qu’avait Olive. Au moins, même si elles arrivaient au compte-gouttes, les infos arrivaient tout de même à destination. C’est le principale pour comprendre le rôle de chacun, mais aussi pour ne pas garder de rancœur inutile. Pas qu’il avait spécialement besoin ou envie de se venger de Poppy, Gustavo, mais c’était sûrement mieux pour tout le monde qu’il ne croit pas à la préméditation de toute cette embrouille. “Hum.” Il haussait les épaules, convaincu sans vraiment l’être lorsqu’Olive évoquait une possible envie de vengeance. Les motivations de Poppy n’étaient connues que par elle. Gus, il n’en avait pas grand-chose à faire dans le fond. Déjà qu’il avait passé plusieurs années sans voir ni penser à la jeune Watkins, il était bien capable de le faire de nouveau. Lui, ce qui lui importait à ce moment précis, c’est d’être en bons termes avec Olive. Il choisissait de le faire calmement et de la façon la plus honnête possible. C’était sûrement le meilleur moyen de lui prouver la véracité de ses propos. Contrairement à ce qu’il aurait pu faire plus jeune en se dédouanant et en remettant la faute sur quelqu’un d’autre, il préférait assumer. Ça venait même naturellement, la maturité prenant le dessus sur le petit con qu’il avait pu être auparavant. “Comment pourrais-je ne pas te décevoir avec des standards aussi hauts ?” Demanda-t-il en riant. Il surfait sur la blague, bien conscient qu’elle n’était pas parfaite elle non plus et qu’elle n’avait pas la prétention de l’être. Naturellement, il serra sa main dans la sienne dès qu’elle instaura le contact, un sourire bienveillant prenant place sur son visage. “Ne t’excuse pas, c’est normal.” Dit-il doucement. Pris au dépourvu plus tôt, Gustavo savait tout de même faire la part des choses. Ce n’était pas vraiment à elle de s’excuser. “Je comprends tes doutes, mais sache qu’à tout moment, tu peux m’en parler. J’ai rien à cacher, si t’as des questions, il te suffit de les poser.” Ajouta-t-il avec un sourire plus franc. Clairement, la communication jouait un rôle primordial pour lui. Il ne laisserait pas n’importe qui lui poser toutes les questions du monde, seulement ses amis, et c’est assez safe que de dire qu’Olive elle avait dépassé ce stade. Il était donc prêt à répondre à toutes les interrogations qu’elle pouvait avoir, ça lui semblait être juste. Après tout, pour créer des amitiés et des relations solides en général, c’était toujours bien de connaître les bons côtés d’une personne, mais aussi les mauvais. Olive, elle s’inquiétait qu’ils passent à autre chose, mais pour lui, c’était déjà le cas. Avec un grand sourire sur le visage, il profitait de tenir sa main dans la sienne pour l’attirer doucement contre lui. “À toi de me le dire. C’est déjà derrière, pour moi.” Répondit-il pour répondre à sa première question sérieusement. Pour le reste, il hocha la tête positivement. “Ça risque d’être juste avec les départs de chacun, mais on peut s’organiser ça, évidemment.” Dit-il légèrement amusé. Lui aussi allait se déplacer pour les fêtes, profitant d’être à Los Angeles pour faire des bilans et caler des rendez-vous. Tout ça pour quelques jours, se devant d’être revenu pour la nouvelle année. “Je vais peut-être faire le déplacement le 24 avec un client d’ailleurs. On fait une escale à NY, si jamais ça t'intéresse.” Proposa-t-il sans avoir réellement pensé à tous les détails. Tout ce qu’il avait de prévu, c’est un départ dans le jet privé d’un client de longue date pour avoir l’occasion de discuter business sur le trajet.

__________________________



ஃ Finally got my head right, it's a new me. It's like I got heaven in my sights now, beauty I see when it seems it's all too much. And your soul, it can't be rushed
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26937-gussy-castillo#979679
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
POINTS : 6
MESSAGE : 386
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyLun 18 Déc 2023 - 4:12


Olive & Gustavo

S'il y avait bien quelqu'un qui pouvait en faire, de la merde, c'était bien Olive. Elle dépassait largement les dix doigts lorsqu'il s'agissait des bêtises et des conneries qu'elle avait pu faire. Elle serait donc bien mal placée pour le reprocher à Gus, c'était certain. Heureusement, Gus prit bien la blague. Tout comme il prit bien ses excuses. Olive, elle s'en voulait un peu d'avoir sauté aux conclusions comme ça sans réellement prendre le temps de discuter et de faire part de ce qu'elle avait entendu. On voyait bien que la confiance, ça restait un truc fragile. Même si elle avait partagé la dernière année avec Gus et qu'elle avait toutes les raisons du monde de se sentir safe avec lui et de sentir qu'elle pouvait lui parler de n'importe quoi, ça ne restait pas son premier réflexe. Heureusement, ça aussi il le comprit. Il était indulgent Gustavo, mais il savait aussi très bien faire sentir à Olive qu'elle était légitime de se sentir comme elle s'était sentie. Il comprenait, c'est comme si elle le savait la blonde. Et c'est bien pour ça que ce fut simple de juste passer à autre chose, de ne pas rester en colère et d'oublier ce petit moment. « C'est noté. J'apprécie. » lui dit-elle avec un sourire et en hochant de la tête. C'était bien là le contraire de ce qu'elle avait vécu avant et c'est ce qui contribua à la pousser vers l'oubli. C'était plus ses affaires à présent, c'est du moins ce qu'elle aimait bien se dire tandis qu'il l'attirait contre elle et que ce fut à nouveau permis d'se perdre dans son regard. Bien vite, Olive jeta sa fille sous le bus en l'utilisant comme excuse pour organiser un get together avec le Cubain avant que les deux blondes quittent pour le Canada. Bon à sa défense, elle se doutait bien que ça ferait plaisir à Victoria, mais ça lui faisait tout aussi plaisir à elle. Avec Gus, même si c'était casual, ils se voyaient assez souvent et sinon, ils se croisaient tout le temps à l'hôtel. C'était pas très long, son voyage, mais ça lui ferait tout de même bizarre de pas le croiser et d'se trouver sur un continent différent. Elle était juste tellement habituée à ce qu'il soit qu'à un texto ou un appel d'elle en cas de problème. « Ce serait bien. Ça nous plairait. » glissa-t-elle avec un sourire. Ce qui lui plaisait aussi, à Olive, c'était la proposition de Gus avec son jet privé. « T'es sérieux? Oui ce serait vraiment bien. » demanda-t-elle en ne pouvant cacher sa surprise. Évidemment qu'elle n'allait pas dire non à faire le chemin avec lui, encore moins au fait de ne pas avoir à payer de billets d'avion de Bowen à Toronto pour l'allée. C'était bien plus intéressant de partir de New York, bien plus près. Elle comprit tout de même juste après ce que ça impliquait. « Tu vas bosser à Noël? » lui demanda-t-elle surprise. S'il était à New York le 24, il n'était clairement pas à Bowen le 25. « Ou tu vas rejoindre ta famille quelque part? » supposa-t-elle juste après. Elle n'avait pas vraiment songé plus loin, Olive, mais... Ça aurait pu être une idée d'inviter Gus à se joindre à elle et Vic, s'il n'allait pas voir sa famille. Juste l'inviter en tant qu'ami, en tant que celui qui l'avait bien aidé à s'établir à Bowen, sans mettre de pression quelconque. Ça aurait pu être une idée, mais ça pourrait certainement être une bonne gaffe. Olive, elle savait pas trop si ses parents avaient revu Liam, s'il leur avait dit quoi que ce soit qui aurait pu les faire douter de ce qu'elle avait raconté. C'était probablement une meilleure idée de garder Gus loin de ce fiasco.


@Gustavo Castillo


__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
animateur
Gustavo Castillo
Gustavo Castillo
POINTS : 0
MESSAGE : 699
ICI DEPUIS : 05/07/2023
COMPTES : Tommy, Kay & Cooper
CRÉDITS : av. (cheekeyfire) sign. (magma & cheekeyfire)

STATUT : You swim all through my mind, just give me one more sign (olive)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyMer 20 Déc 2023 - 0:11


Olive & Gustavo



Il y a encore quelques années, il n’aurait sûrement pas réagi pareil, Gus. Il n’aurait pas cherché à comprendre la situation, son ego aurait pris le dessus et il se serait simplement braqué. Quand on y pense, c’est un peu con, mais il n’a jamais été habitué à ce qu’on lui fasse des reproches. Il a toujours obtenu ce qu’il voulait sans qu’on ne questionne ses faits et gestes. Avant d’arriver à Bowen, c’était assez clair qu’il n’avait de comptes à rendre à personne, il faisait juste ce qu’il avait envie, disait ce qu’il avait envie, et ce, sans se soucier le moins du monde de l’impact que ça pouvait avoir sur les gens autour de lui. Aujourd’hui, c’est quand même bien différent, il avait grandi comme jamais depuis son arrivée dans cette petite ville australienne. Il le ressentait dans son travail comme il l’avait ressenti dans sa relation avec Haley, tout comme il le ressentait aujourd’hui avec Olive. Cette capacité à communiquer efficacement, ça devait certainement être un signe de maturité. Ce qui ne changeait pas vraiment, cela dit, c’est peut-être sa folie des grandeurs. Pour lui, hors de question de prendre, n’importe quel avion pour rentrer pendant les fêtes. S’il n’avait pas cette opportunité de rentrer grâce à son client, il aurait pris un vol direct pour LA en première classe, sans même se poser de question. Là, au moins, il avait la possibilité de faire profiter un peu à Olive et Vic, c’est pas plus mal. “Je dois voir les détails avec lui cette semaine. Il n’y aura pas de soucis à ce que je sois accompagnés, il faut juste voir si c’est aux bonnes heures pour vous.” Dit-il en souriant. Un vol privé, c’est forcément moins de contraintes, mais lui comme son client avait certaines obligations qui les faisaient partir assez tard, le but ce n’était pas non plus de faire louper les fêtes aux filles. “Je profite de partir avec lui pour qu’on discute boulot. Je passe la nuit à New-York et ensuite je file à LA pour quelques jours. Je devrais rentrer le 28, c’est express.” Expliqua-t-il en grimaçant. C’était tout un planning et ça ne le réjouissait pas vraiment. Si ça ne tenait qu’à lui, il serait resté là et il aurait travaillé à distance, mais voilà quelques années qu’il n’était pas rentrées pour les fêtes, on l’avait donc gentiment ordonné de rentrer. “Les fêtes de famille chez les Castillo, c’est généralement un grand meeting professionnel. Rien de très festif.” Ajouta-t-il pour donner un peu de contexte à Olive. Forcément, faire autant de trajet juste pour parler boulot en mangeant de la dinde ce n’est pas le truc le plus réjouissant du monde. Plus jeune, il s’en fichait bien puisque c’est à cette période que toute la famille s’envolait pour une destination exotique. Il profitait généralement des pistes de ski ou des plages paradisiaques pendant que ses parents inspectaient les hôtels de fond en comble. Maintenant, qu’il était dans ces conversations, ça le gavait un peu parce qu’à Bowen, c’était la saison pleine et ça, ils ne semblaient pas l’avoir encore compris. “Ça va sûrement être plus doux de votre côté. Tu dois avoir hâte de revoir ton frère.” Dit-il ensuite, retrouvant un petit sourire. Il occultait un peu le négatif que ce voyage pourrait amener pour se concentrer sur le positif. “Et tes parents aussi ? Comment ça se passe avec eux ?” Pour qu’elle décide d’aller à Toronto passer les fêtes avec eux, il se disait qu’ils devaient avoir repris contact, mais peut-être qu’elle faisait ça juste pour Vic. Dans tous les cas, il était sincèrement curieux, peut être même un peu inquiet.

__________________________



ஃ Finally got my head right, it's a new me. It's like I got heaven in my sights now, beauty I see when it seems it's all too much. And your soul, it can't be rushed
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26937-gussy-castillo#979679
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
POINTS : 6
MESSAGE : 386
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) EmptyMer 27 Déc 2023 - 0:33


Olive & Gustavo

Le temps des Fêtes, ça pouvait être compliqué selon certaines familles. Ça l'avait toujours été un peu chez les Parker, notamment à cause d'Olive. Ses actions pouvaient amener quelques disputes, quelques débats, mais avec Victoria dans le décor, ça s'était calmé. Pendant sa relation avec Liam, elles n'avaient pas assisté à aucun Noël chez ses parents et donc cette année, elle tenait vraiment à y aller. Les billets d'avion de l'Australie au Canada pouvaient être vraiment dispendieux alors la proposition de Gus, elle était plus que tentante. En plus, à dix ans, Vic était assez grande pour rester calme pendant le vol et ne pas déranger les discussions d'affaires du Cubain. « Pas de problème, tu me diras, sinon j'achèterai des billets c'est pas grave. » dit la blonde avec un sourire. Elle avait réussi à mettre des sous de côté pour l'occasion, mais elle savait aussi que si elle appelait sa mère pour lui dire qu'elles comptaient rentrer, celle-ci lui enverrait un montant pour l'aider. Olive n'était pas certaine de l'accueil qu'on lui réservait, mais elle savait bien que ses parents seraient toujours heureux de voir Victoria. Pour l'instant, elle préférait cependant garder la surprise, juste au cas. Totalement à l'inverse de chez les Parker, Gus semblait avoir des traditions peu festives, all about work. Olive grimaça à entendre le brun lui énumérer les plans. « Je vois. C'est excitant. » dit-elle de façon sarcastique avant de rire un peu. C'était ça son monde à Gus, il y était habitué. Olive, elle, ne se voyait pas bosser à Noël et rater l'occasion de voir Vic ouvrir ses cadeaux. C'était important pour elle, ce l'était aussi pour sa famille. « Tu vas bien finir par dormir trois jours avec tous ces changements de fuseaux horaires. » fit-elle remarquer après. New York, LA, l'Australie, c'était  trois bien différent, le pauvre allait être crever. Olive s'imaginait bien que ça aussi, il y était habitué. Si on comparait ça à un Noël chez les Parker, ça n'avait rien à voir, il avait bien raison là-dessus. « Ouais j'ai hâte de le voir. Il sera sûrement la seule personne présente réellement heureuse de m'avoir là. » dit-elle en riant. Elle exagérait un peu, mais elle se doutait que l'accueil de son frère serait le meilleur. Ils s'étaient toujours très bien entendu les deux. « Je ne sais pas trop pour eux, je leur ai pas encore dit. » dit-elle simplement en grimaçant. Elle repoussait le moment depuis qu'elle et Vic avaient pris la décision de rentrer, en fait. « J'le fais surtout pour Victoria, même si j'ai hâte de revoir tout le monde. Je sais pas trop à quoi m'attendre, mais sa présence risque d'apaiser le truc alors.. Ça devrait aller. » dit-elle en souriant. Elle évitait un peu l'éléphant dans la pièce, le prénom de Liam. Toute sa vie était à Toronto, c'était évident qu'il y était toujours, il savait bien où vivait les parents d'Olive, p'tête qu'il s'attendait à ce qu'elle revienne pour les Fêtes. Sauf qu'il s'agissait là d'un problème pour plus tard auquel Olive n'avait pas trop envie de penser. Sa priorité restait Victoria et qu'elle puisse passer un joyeux Noël avec ses grands-parents, son parrain et les autres membres de la famille. Olive jeta un coup d'oeil à son téléphone, l'heure filait et elle devait justement récupérer sa fille à l'école. « Faudrait que j'y aille, faudrait pas que madame patiente trop dehors en m'attendant. » dit la blonde en faisant référence à sa fille. Elle se rapprocha à nouveau de Gus, lui caressant le bras en rétablissant un eye contact. « Tu m'envoies un texto avec les moments qui te conviennent pour venir à la maison? Que Vic puisse au moins te donner son cadeau. » dit-elle pour le convaincre une dernière fois. Elle mit son index devant ses lèvres, signe de secret. « Mais j'tai rien dit. » rajouta-t-elle avant de rire. Olive déposa ses lèvres sur celles de Gus, pour bien conclure le moment, confirmant qu'il n'y avait aucune animosité entre les deux après tout ça.



@Gustavo Castillo


__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty
MessageSujet: Re: now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)   now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
now I'm pacin' on shaky ground, strike a match then you blow it out (gustavo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» He's the best match for you | Eileen & Ju & Vic
» Nicky & Sam | I match you good
» Match, Bière et surtout potes !
» lift me up before I hit the ground | CHELSEA
» it's a long way up when you hit the ground (ayden)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: