AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 what i’m doing here ? -r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm f
avatar
Tiffany Sawyer
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 401
ICI DEPUIS : 08/02/2016
CRÉDITS : ice and fire
DOUBLE-COMPTE : lily-a, CJ, xavier, sunny, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : célibataire
MessageSujet: what i’m doing here ? -r.   Jeu 2 Nov 2017 - 21:32

Tu finissais par arriver dans les rues résidentielles. Tu ne savais pas combien de temps tu allais devoir marcher à côté de ta moto. Depuis le temps qu’elle te jouait de mauvais tours, tu aurais dû la changer. Mais elle avait comme une grande valeur sentimentale. Tu te souvenais avoir dit à Jeff que tu ne la bichonnais peut-être pas autant que lui devait le faire, mais elle comptait pour toi. C’était la première moto que tu t’étais offerte après  avoir eu ton permis alors tu n’imaginais pas juste pouvoir la bazarder comme ça, comme si de rien n’était. Mais tu ne pouvais pas non plus la stocker chez toi, tu n’avais qu’une seule place de parking et tu te voyais mal y mettre deux motos, à moins de pouvoir la faire dormir dans le garage de tes parents mais c’était le bordel dedans et tu n’avais pas le courage de le ranger un minimum juste pour lui faire une place. Tu aurais bien appelé une dépanneuse pour demander un coup de main, ou peut-être Nate s’il n’était pas occupé mais ton téléphone était déchargé. Tu l’utilisais tellement peu souvent que tu oubliais parfois de le prendre ou de le mettre en charge. Tu aurais dû t’en débarrasser pour de bon mais c’était relativement pratique pour prendre des nouvelles de Jaeden, pour appeler Aaron, pour voir Heather aussi. Les seules fois où tu l’utilisais, c’est quand tu voulais voir quelqu’un. Ce qui était assez espacé dans l’année. De loin, tu reconnaissais une silhouette que tu connaissais assez bien pour l'avoir vu plus d'une fois. C'était Aaron. Mais il n'était pas seule, une femme sur le pas de sa porte. Tu restais là où tu étais, tu étais plutôt à couvert, il ne pouvait pas te voir. Tu aimais bien ça, voir sans être vu. Ce qui te donnait l'avantage et tu étais curieuse. D'après ce que ton frère avait dit à propos de lui l'autre fois, comme quoi il aurait peur des femmes, ça te faisait étrange d'en voir une devant chez lui. Surtout qu'ils avaient l'air proche. Tu aimerais bien pouvoir continuer ton chemin mais dans ta situation actuelle, il était le plus à même de te venir en aide alors tu allais attendre sagement que l'autre s'en aille. Pour peu qu'elle parte un jour.

__________________________

it won't kill ya
I know as the night goes on You might end up with someone So why do I bite my tongue? Oh, I wanna know ya I'm lookin' around the room Is one of those strangers you? And do you notice me too? Oh, I wanna know ya (c) astra.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar
Aaron A. Grant
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Cosima est ma fille
ANECDOTES: pas se laisser faire chier par des bouzeux
ABOUT MEMESSAGES : 282
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : en couple avec la bière, alcoolique pour la vie.
MessageSujet: Re: what i’m doing here ? -r.   Jeu 23 Nov 2017 - 23:52

Mauvais endroit... Mauvais moment...
Quand les nerfs déjà à bloc finissent par éclater.
explosion
&
témoin
J'ai commencé à prendre l'habitude de ce vide que je commence à ressentir depuis le départ de ma fille. Cependant certaine chose s'arrange, grâce à mes potes, Jeff, Jaeden et Nelligan. Me changer les idées avec eux m'a aider à appeler ma fille plus souvent, et me rend compte peu à peu, qu'elle ne me hait pas autant que j'aurais pu le penser. La seule chose que je n’arrivais pas à changer, c'est mon chiffre d'affaires concernant mon garage. Il est bas, beaucoup trop bas, et il va sérieusement falloir que je trouve une solution à mon problème. Et cette solution, elle n'est pas venue après avoir repeint le garage. Aujourd'hui, je me suis donc consacré la journée à relever la pente de cette crise, ne pouvant pas me permettre financièrement de fermer. Parce que si je ferme, je ne pourrais pas rester ici, ce qui veut dire que je dois revivre chez Judith. Et elle a beau loger Cosima, il est pour moi hors de question que se voient tous les jours celle qui m'a mise au monde. Surtout à mon âge, merde quoi. Vous voyez un mec de 38 piges vivre chez sa mère ? Non, c'est bien ce qui me semblait.

Alors que j'avais le nez plongé dans les papiers et écran d'ordinateur. Tellement concentré que je n'en ai pas bu une seule bière. Une sonnette, oui une putain de sonnette me fait sursauter de fou. Un peu comme si j'allais tomber de ma chaise. Bordel, mais qui est-ce qui peu bien sonner à ma porte un dimanche matin ?! Cette situation, étrangement, me rappel la fois où j'ai trouvé Cosima devant ma porte. Une petite fille de trois ans, triste, perdus, avec une pancarte autour de son coup qui disait que j'étais son père. Je venais tout juste de me faire mes tatouages au bras. La douleur était supportable, mais pas le choc de savoir que j'étais papa d'une petite fille de trois ans. Je me lève et fini par ouvrir la porte et voit une femme. Ok... Génial. Bon, sans doute une cliente qui n'a pas compris que les garages sont fermé le dimanche. Mais je ne vais pas faire ma fine bouche.

« Aaron ? »

Euh... Ouais, c'est mon prénom, noté sur ma carte d'entreprise et ?

« Tu ne me reconnais pas ? »

Hein ?! Quoi ?! Mais c'est quoi ce bordel encore ?! Je fronce les sourcils et grimace pour la regarder de haut en bas. Fine, châtain foncé, yeux verts, robe moulante, un physique typique de garce qui rêve de la jeunesse éternel. Je croise les bras et essaye de fouiller dans ma mémoire.

« Chuis censé je suppose, mais ce n'est pas le cas. »

Ça pue cette histoire... Et tout se confirme quand elle s'approche de moi, mais genre beaucoup trop. Elle ce COLLE à moi la meuf ! Et non, je n'exagère pas ! Tout son corps collé à moi ! Un peu comme si elle essayer de me chauffer pour me persuader que je la connais. Sauf que pour moi ça va trop loin, la pousse violemment les yeux ronds.

« Oh ! Mais tu te prends pour qui ?! »

Et comme toute logique, comme toute femme qui se doit, elle s'énerve. Parce qu'elle n'a pas eu ce qu'elle souhaite, même si je ne sais pas tellement quoi pour le coup. 

« Putain ! Aaron ! C'est moi Thaïs putain ! La soirée d'il y a plus de 18 ans ! »

Je fronce les sourcils et la regarde froidement les bras croisé.

« Tu fais exprès c'est obligé, tu ne peux pas oublier ce genre de chose ! »

Je grimace et soupir d'agacement.

« Peu importe de qui t'es, tu n'as aucun droit de me toucher comme ça. »

Je réfléchis et fouille dans ma mémoire. En même temps plus de 18 ans... C'est un peu abusé non ? Mais attend... Cosima... Elle a 18 ans. Tout commence à s'éclairer lentement, et la réponse de toute cette embrouille ne me plaît pas, mais alors ne me plaid pas du tout. D'un ton froid et haineux, je finis par rompre le silence, qui j'espère, était gênant pour elle.

« Qu'est-ce que tu me veux ? »

On couche ensemble lors de notre jeunesse. On était à peine majeur, elle tombe enceinte et ne me prévient pas alors qu'elle avait mille moyens de me le communiquer. Elle me déclare comme étant le père dans mon dos et trois ans après, elle me laisse aux pieds de ma porte notre gosse pour disparaître dans la nature. Elle me connaissait bien, et il n'était pas difficile de deviner que je n'étais pas du tout fait pour être père. J'ai galéré à mort, n'ai pas su quoi faire et ai du plus d'une fois demandé de l'aide à Judith.

« Je viens récupérer Cosima. »

C'est à ce moment-là que le temps se fige, je vois rouge. Je ris nerveusement et le regarde comme si j'allais la tuer, la maintenant, de suite.

« Tu es en train de me dire... Que... Après être tombé enceinte, accouché de notre enfant sans me prévenir. Jusqu'à même me déclarer comme étant le père. Me donnant la PUTAIN de responsabilité de m'occuper d'un gosse que tu laisses SEULE, devant ma porte. Tu OSES revenir comme une fleur pour venir la récupérer maintenant qu'elle est majeure ? »

Qu'elle entre, qu'elle essaye de la forcer de venir avec elle. Le fait qu'elle vive chez sa grand-mère est enfin de compte une bonne chose ! Je la saisie par le col, fou de rage, les yeux ronds remplis de haine et la rapproche violemment de moi. 

« Maintenant donne moi une seule bonne raison de ne pas te briser les jambes-là de suite. »

Pas de réponse, sont regarde se tire sur le côté un peu comme si elle implorait du regard un passant pour lui demander de l'aide. Je suis son regard et vois une personne auquel je ne m'attendais pas à voir. Tiffany, la femme avec qui j'ai envie de sympathiser, mais que je fuis suite à une méfiance des femmes que j'ai acquis à cause de la femme que je tiens en ce moment même. Je lâche Thaïs en la poussant en arrière, je n'étais pas calmé pour autant, mais je ne veux pas non plus me donner en spectacle.

« Dégage maintenant salle garce. »

Parce que oui, il faut dire ce qu'il ait, à mes yeux elle n'était qu'une garce, une garce au point que j'en avais oublié son nom et son visage.

« Non ! Pas sans celle qui m'appartiens !»

Bah tiens donc... Parce que ma fille est un objet pour elle? J'inspire un grand coup prêt à éclater.

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Tiffany Sawyer
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 401
ICI DEPUIS : 08/02/2016
CRÉDITS : ice and fire
DOUBLE-COMPTE : lily-a, CJ, xavier, sunny, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: what i’m doing here ? -r.   Ven 1 Déc 2017 - 16:51

Tu ne savais pas vraiment pourquoi tu t'étais cachée. Enfin si, tu ne voulais pas être vu et tu voulais pouvoir l'espionner doucement sans qu'il ne se passe quoique ce soit. La curiosité mal placée, ça n'aidait pas toujours. Ce à quoi tu ne t'attendais pas en revanche, c'était une dispute. Tu ne savais pas qui s'était mais tu pouvais entendre des bribes de la conversation. Le volume sonore était élevé et tout le quartier pouvait les entendre si on tendait un peu l'oreille et qu'on ne faisait pas trop de bruit. Tu avais déjà eu des accès de colère de ce genre là avec des petits-amis ou des ex petits-amis mais c'était toujours impressionnant d'en être le témoin. Tu ne cherchais pas vraiment à tendre l'oreille pour comprendre ce qui pourrait être dit. Tu te contentes juste de regarder de loin, en essayant de ne pas trop te faire remarquer. Mais autant dire que ce n'était pas vraiment réussi. Elle avait tourné le regard et semblait t'appeler à l'aide. Ce qu'Aaron remarquait rapidement et lui aussi tournait son regard vers toi. Pour une fois, tu te sentais mal, comme si tu n'étais pas à ta place. Et tu avais eu envie de disparaître. Tu ne voulais pas prendre parti parce que tu ne savais pas ce qu'il se passait entre eux et ce n'était pas ton combat. Par contre, si ça venait à mal tourner, tu n'hésiterais pas une seule seconde pour les rejoindre et les séparer. Le ton était vite monté. Voyant que tu ne bougeais pas et sûrement en lisant la colère d'Aaron dans son regard, la femme fit quelques pas en arrière. Jurant en criant à qui voulait bien l'entendre, qu'elle allait revenir et que rien de tout ça n'était fini. Après qu'elle se soit éloignée, qu'elle ait disparu de ton champ de vision, tu t'approchais de la maison d'Aaron. « Ça avait l'air d'être un sacré spécimen ! » ajoutais-tu pour essayer de détendre l'atmosphère qui semblait lourd, comme un orage prêt à exploser. Tu ne savais pas si être dans les parages semblait être une bonne idée mais tu n'avais pas vraiment choisi ton moment. C'était plutôt inopiné qu'opportun. « Je ne te dérange pas ? » demandais-tu toujours aussi doucement, tu voulais vraiment que la pression se relâche. Mais tu étais encore à chercher tes mots, à éviter de sourire, de rire, de faire une mauvaise blague parce que tu ne connaissais pas si bien Aaron que ça. Par contre, s'il était méchant sans raison avec toi, tu n'hésiterais sûrement pas à le remettre à sa place. Tu avais connu assez de vieux cons dans ta vie pour ne pas te laisser marcher dessus et tant pis si tu venais à rompre ton amitié avec lui.

__________________________

it won't kill ya
I know as the night goes on You might end up with someone So why do I bite my tongue? Oh, I wanna know ya I'm lookin' around the room Is one of those strangers you? And do you notice me too? Oh, I wanna know ya (c) astra.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar
Aaron A. Grant
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Cosima est ma fille
ANECDOTES: pas se laisser faire chier par des bouzeux
ABOUT MEMESSAGES : 282
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : en couple avec la bière, alcoolique pour la vie.
MessageSujet: Re: what i’m doing here ? -r.   Lun 1 Jan 2018 - 21:41

Il faut que je me calme
Mais très honnêtement ça ne sera pas évident.
inspire
&
expire
J'ai envie de la tuer. Je vois rouge, mes mains en tremblent et j'avais la putain de sensation que seul la violence pouvait calmer cette colère. Je la saisie par le col et tente de me retenir de lui faire du mal. Depuis que j'ai dû m'occuper de ma fille Cosima, j'ai toujours évité d'être violent. Et même si ma fille n'était pas encore la avec moi, une petite voix à l'intérieur de moi me supplie de ne pas céder à la violence. Pourtant... Pourtant, j'en avais furieusement envie. Cette nana a détruit ma vie tout comme avec le temps, elle l'a rendue involontairement un poil plus joyeux. Et maintenant que je me remets à peine de tout ça, tout en essayant de sortir la tête de l'eau concernant mes emmerdes dans mon entreprise. Elle se ramène pour pourrir de nouveau ma vie en réclament de récupérer ce qui est devenue une des choses les plus précieuses. Mon emprise sur elle se serre et je cède peu à peu à l'envie de lui faire du mal. Mais quand son regard se tire sur le côté, je tourne le regard à mon tour et vois Tiffany. Le simple fait de la voir me ramène à la raison. Pour une raison que j'ignore, la savoir ici me décourage complètement à faire ce genre d'acte pour des raisons plus qu'absurde. Je commence à flipper à l'idée qu'elle s'interpose et qu'involontairement, je lui face du mal. C'est complètement con, parce que cette femme, j'ai toujours cherché à l'éviter. Je l'ai toujours considéré comme étant dangereuse par le simple fait qu'elle était coole et que passer des moments avec elle était sympas. J'ai cherché plusieurs moyens pour qu'on ait plus à se voir, et voilà qu'un simple regard me fait craindre de lui faire du mal. Je finis alors par lâcher Thaï en la poussant en arrière. Je lui demande de partir, elle refuse. C'est alors que les yeux ronds et poing fermé, je m'approche d'elle et par peur elle finit par partir en promettant qu'elle reviendra. Je soupire de soulagement, même si je n'étais pas calmé pour autant jusqu'à ce que Tiffany me rejoigne.

« Ça avait l'air d'être un sacré spécimen ! »

Je ferme les yeux et pince les lèvres pour inspirer et expirer un grand coup. Elle n'a rien fait elle n'est responsable de rien, il ne faut pas qu'elle subisse donc ma colère. Je lui réponds alors dans un soupir bas et un peu perturbé par ce qui viens de se produire.

« Ouais... »

Un spécimen, mon expérience d'un soir m'a montré la dangerosité de la gente féminine, mais plus le temps passe et plus je me pose la question. Est-ce qu'elle n'est pas la seule à être un cas à ce point ? Car toutes les fois où j'ai pris le risque de parler avec une femme, ça n'a pas mal tourné à ce point. Il ne s'est même rien passé du tout. L'atmosphère ce calme, je me calme doucement à mon tour quand Tiffany reprend la parole d'un air tout aussi calme.

« Je ne te dérange pas ? »  

Je hausse les sourcils comme si je venais de me réveiller d'un mauvais rêve. Je secoue la tête et la regarde paumer bouche entre ouverte le cœur battant encore à mille à l'heure par la colère qui se remet à peine de la situation. L'idée de savoir que cette garce revienne me met déjà dans un état de stress et de colère.

« Non... Non-non. Entre, c'est ouvert. T'as besoin de quoi ? »

Je regarde sa moto un peu perdue.

« T'es... Tombé en panne ? Tu voulais boire un coup ? Ou... T'as besoin d'autre chose ? »

Je ne sais pas trop ce qui me prend à essayer d'être sympas, mais on voit bien que ça me perturbe. Je soupire et me frotte la nuque.

« S'cuse moi je suis un peu... Ouais, laisse tomber le garage est ouvert pour y déposer ta moto. On boit un coup et chuis tout dispos juste après... Si ça ne te dérange pas. »

Elle verra les photos de ma fille et peut en apprendre un tas de choses d'un coup en entrant chez moi. Mais j'avais vraiment besoin d'une bière avant de commencer quoi que se soit. 

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Tiffany Sawyer
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 401
ICI DEPUIS : 08/02/2016
CRÉDITS : ice and fire
DOUBLE-COMPTE : lily-a, CJ, xavier, sunny, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: what i’m doing here ? -r.   Ven 12 Jan 2018 - 23:40

Tu ne savais pas ce qui t’avait pris de t’approcher de la maison pour venir voir comment il allait. Ce n’était pas vraiment ton genre d’aller te mêler de choses qui ne te concernaient pas, surtout quand c’était pour un homme que tu ne connaissais pas vraiment. Tu avais vu Aaron plusieurs fois mais tu ne savais pas si tu pouvais vraiment le qualifier d'ami parce que vous ne parliez pas vraiment. Tu le voyais pour boire une bière et faire de la moto. Mais en comparaison, tu avais sûrement plus parlé à Jeff lorsque tu l'avais croisé sur la route qu'à Aaron sur les trois dernières fois où vous vous étiez vu. C'était comme si tu avais eu envie de changer la donne. Tu avais osé faire une petite remarque sur la femme en question sans savoir si ça allait passer ou non. Si c'était sa femme par exemple, ça pourrait ne pas passer. Il te semblait vraiment étrange. Déjà qu'en temps normal, tu l'avais toujours trouvé étrange, là c'était encore quelque chose de différent. Comme s'il était troublé par ce qui venait de se passer. Il te questionnait sur ta présence ici et tu semblais hésitante d'un coup. Comme si tu voulais faire marche arrière. « Mmmh.. Ma moto oui. » ajoutais-tu avec une petite voix, encore perdue dans tes pensées. Tu devrais remettre en cause ton questionnement plus tard, pour le moment, il semblait vraiment t'inviter à boire un coup chez lui. Ce qui te fit tilter. Jamais un jour tu n'avais pensé être invitée chez lui ou l'inviter chez toi. Même si tu ne savais pas définir votre relation, tu pensais qu'elle n'irait jamais jusqu'à une telle étape. D'un coup, tu ressentais comme une certaine méfiance, s'il venait à te raconter sa vie ? Tu n'étais pas de très bons conseils en général, Sara ne peut plus en témoigner mais tu ne l'avais jamais vraiment aidé. Et en même temps, tu étais partagée avec l'idée de découvrir cette facette d'Aaron, de peut-être découvrir un homme vraiment différent de ce qu'il a l'habitude de montrer. « Si ça te dérange dis-le, j'appellerais un dépanneur, j’veux pas m’imposer surtout ! » affirmais-tu doucement, tu ne voulais vraiment pas l'obliger à te faire entrer chez lui, à bidouiller ta moto parce qu'elle te faisait encore une merde. Tu allais devoir la changer, peut-être que tu pourrais demander son avis à Aaron, il s'y connaissait bien et ça pourrait être sympa d'avoir son avis sur ce que tu pourrais acheter.  

__________________________

it won't kill ya
I know as the night goes on You might end up with someone So why do I bite my tongue? Oh, I wanna know ya I'm lookin' around the room Is one of those strangers you? And do you notice me too? Oh, I wanna know ya (c) astra.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: what i’m doing here ? -r.   

Revenir en haut Aller en bas
 
what i’m doing here ? -r.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
sous une pluie d'étoiles...
La ville a organisé un petit rassemblement le soir-même de la Saint-Valentin, le 14 février. Tous sont conviés à amener couvertures, bouteilles de vin, délicieux pique-nique au sommet de la falaise.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus