AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 beyond exploding stars (wyatt&neala)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
bowenien
avatar
Neala Fitzgerald
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 299
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Sam 6 Jan 2018 - 0:53

Beyond exploding stars.

Après ma prestation pour le festival, j'avais décider de partir à la patinoire. Ne pas se prendre la tête, enfiler des patins est exprimer nos émotions a travers la glace, c'est ce que j'avais besoin pour décompresser. Alors après avoir quitté mes vêtements de festival et avoir enfilé un bon vieux jean's bleu ciel et un pull blanc tout simple, j'étais parti en courant avec mes tenis blanche à la patinoire. Ca faisait au moins une demi-heure que j'étais sur la piste de glace. Je m'éclatais vraiment, j'allais et venais sur la glace au rythme de la musique qu'on pouvait entendre au loin malgré les éclats de rires et de joies qui émaner de l'atmosphère. Je me sentais bien, je ne pensais a rien d'autre qu'a laisser mes pieds me guider là ou ils voulaient me mener.

Je ne voyais pas le temps passé et pourtant alors que je faisais un nouveau tour de piste, il me semblait reconnaître une silhouette au loin… Je décidais de refaire un tour avant de me rabattre sur les rambardes de sécurité les plus proches de cette silhouette. En un instant un sourire s'afficha sur mon visage, je l'avais reconnu malgré le monde. «  WYYYAATTTT ! » Criais-je presque, en agitant les bras pour faire de grands signe afin qu'il me voit. J'étais tellement heureuse de le voir là, même si je l'avais vu il n'y a pas si longtemps, j'étais plus que ravis de le revoir.

En un éclaire je quittais la glace, trouvant mon équilibre avec les patins une fois sur terre pour le retrouver, me retenant de courir, à la place je faisais de grande enjambés en riant lorsque je croisais son regard dans le mien et lorsque je fus à quelques pas de lui, j'ouvrais les bras pour venir le serrer contre moi en douceur avant de tourner le visage pour embrasser tendrement sa joue et de le relâcher enfin. « Je suis heureuse de voir, comment tu vas ? » Dis-je en souriant tendrement.

Mon visage rayonné par la simple présence de cet homme, en m'écartant de lui je remarquais un autre homme cherchant son équilibre sur les patins, et ce n'est pas toujours évidant. «  Oh veuillez, m'excuser… Je dérange ? » Dis-je naïvement avant de tendre ma main, chaleureusement,  a cet inconnu, prenant les devants pour me présenter.  «  Bonjour, je suis Neala ! » J'étais plutôt contente de voir que personne ne m'avait remarquer lorsque j'avais crié le nom de Wyatt ou du moins personne n'y avait prêté attention, au moins on ne serait pas dérangé par des potentiels fans. «  Je suis une….Amie d'adolescence… De Wyatt ! » Avouais-je ne sachant pas trop comment me présenter, mais un large sourire avait prit place sur mon visage en les regardants tous les deux. «  Bon… Je ne veux pas vous déranger plus, alors amusez vous bien ! » Dis-je chaleureusement avant de m'écartais légèrement d'eux pour les laisser tranquille même si dans le fond je n'avais aucune envie de les quitter.
lumos maxima

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Wyatt Buchanan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1072
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : L'ado en pleine crise Maxim. L'enfoiré d'ancien avocat sociopathe, Christopher.
STATUT : Son coeur est tiraillé entre deux êtres.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Sam 6 Jan 2018 - 1:34

[Ps : Je suis désolé, je passe la narration à la première personne, j’espère que ça ne dérange personne ohh ]
 
Partager cette sortie avec Naveen me faisait tellement plaisir.  Je suis conscient que mes sentiments pour lui dépassent l’amitié, même si j’ai du mal à les définir. Je me demande si ce n’est pas aussi le poids de la culpabilité par rapport à mon passé qui me donne autant d’affection pour lui, mais tout ce que je sais, c’est que j’ai envie de le voir. J’ai envie d’entendre sa voix et de voir ce sourire qu’il avait en entrant dans le dôme, encore et encore. «  Oh, bah… tu pratiqueras du roller ça t’entraîneras. C’est presque pareil ! Et l’avantage, c’est que tu peux en faire toute l’année au moins ! » lui dis-je en souriant.
 
J’observais les tentatives de Naveen pour se dresser sur ses jambes en équilibre, sans pour autant oser intervenir. Sa dernière remarque, m’avait rappelé un peu trop vite Townsville et l’évènement qui s’était produit. Effectivement, il savait parfaitement ou se trouvait Townsville, et je supposais que je n’étais pas étranger au fait qu’il garde cette ville en mémoire.  Finalement, Naveen se dressa sur ses jambes et s’avança avec maladresse jusqu’à la barrière de protection ovale entourant la patinoire. Je fis trois pas vers lui, les pieds légèrement tourner vers l’extérieur pour garder l’équilibre, et je lui dis avec douceur. «  N’hésite pas si… » commeçais-je avant d’être interrompu par un hurlement.  Mon prénom retentit dans toute la patinoire, et j’eu l’impression de me taper l’affiche. Je gardais toutefois mon calme, me rassurant sur le fait que je ne devais pas être la seule personne à porter ce prénom ici. Quoique… Et cette voix était reconnaissable entre mille. Neala. Je me tournais vers la patinoire, ou la provenance de la voix et mon cœur fit un bon, de panique. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Et… Naveen. Oh bordel ! Comment j’allais gérer ça ? Je pris une profonde inspiration, levant mon bras sans pouvoir m’en empêcher pour faire signe à Neala. Je n’allais quand même pas lui foutre un vent. Quelques secondes plus tard, elle sortait de la patinoire et s’avança à ma rencontre, alors que j’étais pétrifié sur place. Qu’est-ce que j’allais bien pouvoir dire.  Elle m’ouvrit grand les bras tout en étant encore à deux bons mètres avant de les franchir pour me serrer contre elle alors que je me tendis aussitôt à ce contact, laissant mes joues se teinter de rouges malgré moi. La belle irlandaise termine nos retrouvailles par une bise avant de s’écarter. C’est qu’elle est très… démonstrative. Je ne sais plus ou me foutre. Je veux bien foncer sur la patinoire et me fracasser la tête contre la glace là. «  Neala ! » soufflais-je avec un sourire crispé par la gêne «  Je suis ravi de te revoir aussi ! » lui dis-je quand même. «  ça va et toi ? Qu’est-ce que tu fais là ? » ne pus-je m’empêcher de m’enquiers auprès d’elle tellement je ne m’attendais pas à la croiser, surtout en compagnie de Naveen. D’ailleurs, ce dernier s’accroche toujours fermement contre la rambarde, et je fuis son regard ne sachant pas comment présenter Neala à Naveen après ce qu’il s’est produit à Townsville. Surtout qu’il est sur que je suis gay. « Non, non tu déranges pas ! je m’attendais pas du tout à te voir ici ! c’est tout ! » lui dis-je en lui souriant de plus belle pour masquer ma gêne. « Oh… Euh Neala je te présente Naveen,  euh… c’est euh… un ami et … Naveen je te présente… » tentais-je de faire les présentations alors que j’étais complètement perdu. Comment je devais présenter Neala au juste ? Déjà que j’avais paniqué en présentant Naveen. Je devais vite reprendre le contrôle de la situation. Ah ! trop tard, Neala s’est présenté toute seule comme une grande et je suis soulagé, en un sens… J’avais tellement pas envie de me montrer brusque en la présentant comme mon ex-petite amie ou… seulement comme une amie… mais elle l’a fait elle-même, et ça me soulage ! Maintenant, je peux me permettre de me détendre un peu plus. Le plus dur semble passé. «  Nous allions patiner justement ? Et… On a besoin d’un professeur ! » lui souris-je avec douceur, «  Enfin… si tu n’as rien d’autre à faire bien sur… » lui dis-je aussitôt pour ne pas la gêner. «  ça ne te dérange pas Naveen ? » Demandais-je au syrien en me tournant vers lui. Je m’approchais de lui pour lui marmonner «  C’est l’occasion de te faire une nouvelle connaissance… » lui souris-je doucement avant de me figer doucement. Je tente de paraître impassible, mais dans le fond, je suis sans dessus-dessous.
 

Qu’est-ce que je suis con. Vouloir que Naveen fasse connaissance de mon premier amour. Mais pourquoi pas me jeter dans la mer au milieu d’un banc de requin marteau tant qu’on y est. Bon,  faut que je me calme et accessoirement que je pense à respirer parce que je crois que je suis en apnée. Mais merde ! Neala est une Miss Univers, et je la présente à l’homme qui fait étrangement battre mon cœur et qui est aussi hétéro. Y a pas plus con que moi pour le coup ! Autant que j’aille creuser un trou et m’enterrer dans le jardin en rentrant.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Naveen Arslanian
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 359
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : balaclava.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Sam 6 Jan 2018 - 4:31

Naveen se tenait toujours sur la rambarde de sécurité, comme incapable d’avancer, ou de seulement oser mettre un pied devant l’autre. Pas quand son pied ne reposait que sur une lame, non. Cet homme était resté debout face à tellement d’atrocités, on aurait pu croire qu’il aurait été capable de tenir debout sur des patins mais visiblement, ça ne demandait pas le même courage. Le syrien mentionna alors à Wyatt qu’il allait le suivre, essayant d’imiter sa démarche. Ce dernier allait lui donner quelques conseils ou lui offrir son aide, Naveen n’en savait trop rien, puisque le soldat fut alors interrompu par un cri presque strident, féminin, provenant de la patinoire. On criait son prénom. Naveen leva la tête vers l’auteure de cette surprise, les regardant, interdit, en train de s’échanger une étreinte. En tout cas, elle avait très bon équilibre, là-dessus, à s’élancer vers lui en de grandes enjambées. Naveen baissa le regard vers ses propres pieds, autant pour réaliser à quel point ses jambes tremblaient que pour leur laisser un tant soit peu d’intimité, malgré tout le monde autour. C’était quand même seulement lui qui se sentait de trop. La jeune femme tourna finalement son visage vers le réfugié, qui les regardait tout bêtement, hésitant entre l’idée de rester planté là ou d’aller enlever ses patins et de prétexter préférer les laisser entre eux. Il gâcherait certainement ces retrouvailles, si elles en étaient. Mais avant qu’il ne puisse décider quoi que ce soit, Wyatt se tourna vers lui et débuta les présentations. La prénommée Neala s’approcha de Naveen pour lui tendre la main, se présentant d’elle-même. « Enchanté, euh, je suis … Naveen. » Avait-il dit, d’un ton plus gêné qu’il ne l’aurait voulu. C’est qu’en croisant son regard, il aurait juré pouvoir y reconnaître celui de sa défunte épouse. Un éclat particulier, une lumière dans les yeux, un je-ne-sais-quoi de troublant qui lui rappelait ce regard auprès duquel il s’était si souvent réveillé. Jusqu’à ce qu’il ne le revoie plus du tout. Elle était belle, l’amie d’adolescence de Wyatt, ce genre de beauté intemporelle. Qu’on vienne d’Occident ou d’Orient. Quand elle débuta un mouvement de départ, ne voulant pas les déranger plus longtemps, Naveen commença : « Non, restez, c’est moi qui devrais … » Mais Wyatt était lui aussi en train de parler, annonçant à son amie qu’ils allaient justement patiner et qu’ils auraient bien besoin d’un professeur. Il secoua doucement la tête de droite à gauche en regardant le blond, puis la demoiselle quand Wyatt lui demanda si ça le dérangeait. « N-non, bien sûr que non. Mais … » Wyatt lui glissa à l’oreille que ce serait l’occasion de faire une nouvelle connaissance. Il hocha discrètement la tête. « Seulement si ça ne vous dérange pas … J’aurais effectivement besoin d’un coup de main et vous semblez plutôt … bien à l’aise sur vos patins. » Wyatt aussi, au fond. Il aurait pu n’avoir que lui comme professeur, peut-être aurait-il été davantage à l’aise. Ou peut-être que non. C’était à croire que peu importe l’endroit où Wyatt et lui se retrouvaient, ils devaient forcément vivre un malaise. Et pourtant, cette journée avait si bien débutée.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar
Neala Fitzgerald
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 299
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Sam 6 Jan 2018 - 14:45

Beyond exploding stars.

J'avais pu lire la surprise sur le visage de Wyatt en me voyant, mais j'étais trop contente pour y prêter attention trop longtemps. Tout ce que je voyais, c'était qu'il était un peu déstabilisé vu ça façon de parler, on aurait presque dit qu'il était paniqué. Mais il n'y avait pas raison de l'être, parfois je peu imaginer des choses stupides. «  Ça va bien maintenant, tu sais, j'étais au festival, je devais faire une prestation ! » Annonçais-je avec un sourire «  Bon, j'ai pas pu chanter une de mes chansons, car elles sont un peut trop… Enfin, elles n'étaient pas appropriées pour l'événement on nous a tous dit de reprendre de vieille chanson. »Dis-je en souriant, pour pas dire que mes chansons sont trop triste et torturé pour être chanté à un festival, ou la joie et la magie devait régner. «  J'ai chanté, I Will Always Love You ! » Dis-je avec une pointe de fierté sans quitter mon regard de celui de Wyatt. «  Mais je me sentais…. Trop… Enfin comme si j'avais vécu la chanson alors après ma prestation je suis partie… J'avais besoin de décompresser. » Mon problème c'est que chaque fois que je suis face à un micro j'ai l'impression de vivre chaque parole que je prononce.

Je m'étais tourné vers Naveen, heureuse de rencontrer une nouvelle personne, un ton d'hésitation dans sa voix me laissais penser qu'il était peut-être timide ? Je devrais essayer de calmer mon enthousiasme pour ne pas trop l'effrayer. «  Naveen... » Soufflais-je avec douceur avant de reprendre en arborant un sourire digne d'une pub de dentifrice, affichant mes dents resplendissant de blancheur. «  C'est un prénom magnifique… Je suis ravi de faire ta connaissance ! » Affirmais-je, il semblait être un homme charmant, j'avais ce don en moi pour sentir quand les personnes valent le coup d'apprendre a les connaître, et Naveen semblait quelqu'un d'intéressant, il faisait partie de ces personnes qui me donnaient envie d'apprendre a les connaître.

En voyant que tous les deux n'étaient pas contre l'idée que je reste avec eux, je crois que j'étais plus que joyeuse, je posais mes mains sur mon cœur pour montrer que ça me toucher qu'ils acceptent ma présence. «  Merci beaucoup les garçons ! » Dis-je en gardant mon sourire avant d'écouter Naveen affirmer qu'il aurait besoin d'un coup de main. «  Oh oui, je faisais du patin dans mon pays, en Irlande j'en faisais souvent. » Avouais-je avant de reprendre chaleureusement «  Je sais que c'est pas facile au début, il faut se retenir aux rambardes pour trouver un certain équilibre et laisser nos pieds glisser ! » Dis-je en lui appuyant mes propos, je revenais lentement sur la glace en me tenant à la rambarde, pour lui montrer comment faire avant de lui tendre ma main pour le rassurer un peu. «  Vas y essaie, je suis là et Wyatt aussi alors tu risques rien ! » le rassurais-je en douceur, j'adore aider  les personnes alors j'espérais que ça l'encouragerais un peu plus de voir que moi aussi je l'aiderais a patiner.  
lumos maxima

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Wyatt Buchanan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1072
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : L'ado en pleine crise Maxim. L'enfoiré d'ancien avocat sociopathe, Christopher.
STATUT : Son coeur est tiraillé entre deux êtres.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Dim 7 Jan 2018 - 0:46

Je me sentais un peu dépassé par cette situation. Cette sortie avec Naveen avait pourtant très bien commencé et nous avons même finis par avoir une conversation totalement normale et pour ma part, détendue. Les barrières que nous avions dressées depuis Townsville avaient doucement commencés à fléchir, mais l’arrivée inattendu de Neala avait visiblement tout remodeler de façon imprécise. Pour autant, je n’en voulais pas à la jeune femme et à son enthousiasme. Je ne pouvais pas lui reprocher d’être venu me retrouver. J’étais heureux qu’elle l’avait fait, même si ça signifiait devoir partager mon moment privilégié avec le syrien.

Lorsque Neala m’annonça qu’elle était au festival pour une prestation, je souris «  J’aurai du m’en douter que tu serais là pour le boulot! Tu es toujours très demandé » rétorquais-je avec une douceur méconnaissable dans la voix.  Et lorsqu’elle m’annonça qu’elle chanson elle avait chanté tout en me regardant avec CE regard, j’étais gêné et je sentis mes joues s’empourprer ne sachant pas ou me mettre. Je tente quand même un sourire, lui rétorquant «  Oh ! je pensais que tu allais me dire Here with me » souris-je en tentant de masquer ma gêne grandissante. Après tout, Here with me, c’était notre chanson. Mais peut-être que c’était justement parce qu’elle était à nous qu’elle ne l’avait pas chanté en public. «  Mais cette chanson est particulièrement difficile à chanter non ? » lui fis-je remarqué avec douceur en parlant du titre qu’elle avait interpréter.
 

Neala se montre très douce avec Naveen alors que je les observe. Mes yeux bleus se teintent d’orage alors que je vois l’éclat dans le regard de Naveen lorsqu’il regarde Neala. Bordel que c’est douloureux. J’ai l’impression que mon cœur est entrain d’être broyé. C’est tellement injuste. Injuste et douloureux. J’imagine qu’il doit la trouver ravissante, douce et qu’elle lui a taper dans l’œil. Après tout, c’est normal, Neala est tellement incroyable, et puis… c’est une femme. Constatation amère. Mon sourire se fane, j’ai même pas la force de faire semblant alors que je me recule pour me tenir à l’écart pendant que Neala se montre prévenante envers le brun. Je les observe en silence. Joli prénom ? Elle le drague en plus ?! Je serre les dents et ma mâchoire se crispe, mais je ne dis rien.  Je peux que m’en vouloir, c’est moi qui ait invité Neala a rester avec nous. Pour Naveen. Je lui avais promis de l’aider à se faire des connaissances ici. Une promesse que je regrette presque de tenir à l’instant. Et elle lui donne des conseils pour tenir sur les patins, lui propose de l’aide. Et Naveen qui accepte. Il accepte avec plaisir c’est certain, la complimentant sur sa facilité à tenir sur les patins alors que moi ? Il aurait tout fait pour ne pas l’accepter. Une fois de plus, j’ai l’impression de recevoir un coup de poignard. Je crève presque de jalousie, pour quoi ? Pour lui, évidemment. Je m’appuie la rambarde, regardant Neala aider Naveen en restant à l’écart. Je n’ai pas le droit de m’interposer, j’ai l’impression que Naveen a déjà oublié que j’étais là. Et puis merde, il a pas le droit de draguer Neala ! C’est ma… Non, je n’ai pas le droit d’interférer. Neala et moi avons été ensemble, mais j’ai tout foutu en l’air il y a quinze ans… Je n’ai rien à dire, rien à revendiquer. J’ai juste à me taire et à les regarder de ce regard sombre que j’affiche désormais. La réplique de Neala me ramène un peu vers eux et j’ose à peine prononcer quelques mots. « Je serais là si tu as besoin Naveen » lui assurais-je quand même avec une grande douceur malgré mon cœur meurtri. Parce que même si c’était douloureux de le voir si proche de Neala, je ne voulais que son bien, comme celui de la belle irlandaise.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Naveen Arslanian
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 359
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : balaclava.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Dim 7 Jan 2018 - 20:20

Ils parlaient ensemble, comme si Naveen n’existait pas, du moins momentanément. Peut-être que c’était ce qu’il souhaitait, au fond, disparaître. Pour mieux les laisser vivre ce moment dans lequel ils se perdaient afin de se retrouver dans le regard de l’autre. Cette façon qu’ils avaient de presque se contempler, Naveen ne put s’empêcher de la reconnaître. C’était de cette manière qu’il regardait son épouse, c’était de cette manière qu’il regardait ses enfants. Un regard qu’il ne pourrait sans doute plus jamais offrir à qui que ce soit. C’était de ces instants si précieux, si uniques, qu’on a une sacrée chance de les vivre ne serait-ce qu’une seule fois dans sa vie. Alors quand la jeune femme se tourna vers le syrien pour se présenter, il fut surpris de revenir sur terre, d’exister encore. Il avait vécu leurs émotions à travers eux, et avait cru s’oublier le temps d’une étreinte entre deux autres êtres. Sauf qu’il était toujours là, Naveen, maladroitement perché sur ses patins, les jambes tremblantes et le cœur sur les mauvais battements. Encore plus lorsqu’il croisa le regard de Neala et cru y reconnaître la même étincelle que dans celui de sa défunte épouse. Mais elle n’était pas elle. Neala, elle était l’être spécial de Wyatt, ça ne faisait plus aucun doute maintenant. Et tout d’un coup, Naveen se sentait bien seul. « Ravi de faire ta connaissance aussi, Neala. » Si elle employait ces termes un peu plus familiers, alors Naveen aussi décida de les mettre sur ce pied d’égalité. Wyatt accepta que la jeune femme se joigne à eux, alors que le syrien aurait plutôt préféré leur laisser toute la place. Mais face à l’argument de son ami, Naveen ne pouvait qu’hocher la tête. Il ne pouvait pas courir dans le sens contraire à chaque fois qu’il rencontrait quelqu’un d’autre, même lorsque ce quelqu’un partageait déjà une relation bien unique avec Wyatt. Il ne pouvait qu’espérer, Naveen, d’avoir lui aussi une personne comme ça, ici à Bowen, un jour. « En Irlande ? » Il sourit doucement, presque nostalgique. « Cleo, celle qui m’a accueillie ici quand j’ai … immigré, elle venait d’Irlande aussi. Elle y est retournée, d’ailleurs. » Le laissant complètement seul. C’était à elle qu’il s’était d’abord accroché, avant de réaliser qu’il n’avait aucun pilier dans sa vie, au fond, quand elle était partie. Aucun repère. Neala retourna finalement vers la glace, se tenant elle-même à la rambarde avant de lui tendre une main. Naveen tourna la tête vers Wyatt, qui les regardait tous les deux, de ses yeux assombris. Cette vision lui fit mal, parce qu’il se rappelait lui-même la jalousie qu’il avait pu éprouver lorsque d’autres hommes posaient les yeux sur son épouse. Il décida donc d’ignorer la main tendue de Neala, et de s’agripper à la rambarde alors qu’il posait le premier patin sur la glace, puis le deuxième. La voix de Wyatt retentit alors, lui disant qu’il serait là, s’il avait besoin. Il hocha la tête en lui envoyant un nouveau regard, avant de ramener ses yeux vers ses pieds. Il avait plutôt l’air de marcher que de glisser, et marcher sur des patins, ça n’était pas facile. Il avait du mal à s’abandonner complètement. Sans doute avec raison, d’ailleurs, puisque lorsqu’il lâcha la rambarde d’une main, ne l’effleurant que de l’autre, Naveen osa une première enjambée, pour finalement perdre pied et tomber à la renverse. Il s’écrasa sur le dos, sans trop se faire mal, si ce n’était qu’à l’orgueil. « Je crois que j’y arriverai pas. » Grogna-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar
Neala Fitzgerald
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 299
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Lun 8 Jan 2018 - 14:54

Beyond exploding stars.

Wyatt me connaissait bien, malgré les années passés d'ailleurs, lorsqu'il avait parlé de notre chanson devant Naveen, je n'avais pas pu m'empêcher de sourire en coin malgré moi. Même si j'avais pu chanter Here With Me, je n'aurais pas pu la chanter. C'est comme mon jardin secret, une des rares choses qu'il m'est encore possible de conserver secrètement. Et ca voudrait dire partager mes moments passés avec Wyatt, nos souvenirs devant des milliers de gens et je n'en avais pas envie. Je préférais égoïstement garder ça pour moi. «  Non, c'est notre chanson, je n'ai pas envie de partager ce qu'on avait avec les autres. Ca nous appartient. » dis-je en le regardant dans les yeux avant de répondre a sa question « Non elle n'est vraiment pas facile, mais je me suis bien débrouiller, si je dois en déduire par les applaudissements. »

C'est après ça que je m'étais concentré sur Naveen afin qu'il sache que je ne l'oubliais pas et j'avais vraiment envie de le connaître. J'avais hochais la tête a ça question «  Oui, je suis Irlandaise, j'ai même eu l'honneur d'être Miss de mon pays ! » Avouais-je fièrement, parce que malgré tout l'Irlande me manquait, ma famille aussi même si c'était mieux pour moi d'être loin d'eux a présent. «  Oh… Je suis désolé... » Dis-je en ayant l'impression d'avoir mit les deux pieds dans le plat, j'avais pas envie qu'en me voyant, il repense à Cleo et se sente triste.. Je ne savais pas trop quoi dire, de peur de m'enfoncer d'avantage. J'avais envie de savoir d'où il venait, la question me brûlait les lèvres mais je ne voulais pas lui paraître trop curieuse et le mettre mal à l'aise en suite…

Alors j'espérais qu'avec Wyatt on arriverait a lui faire aimer le patin a glace. Je devais lui avoir fait une mauvaise impression pour qu'il ne veuille pas prendre ma main ou alors était il trop timide ? L'espace de quelques secondes, je fis une petite moue avant de laisser retomber ma main. J'observais le jeune homme venir sur la glace «  Ne regarde pas tes pieds, regarde en face de toi ! » le conseillais-je ne douceur.  C'est comme le vélo plus on regarde nos pieds sur les pédales et moins on a l'équilibre et plus forte est la chance d'une chute.  

Je ne pouvais pas m'empêcher de jeter quelques coups d’œil a Wyatt, avant de voir que Naveen lâcher totalement la rambarde, un peu trop vite… Je tendis mes mains pour essayer de saisir les siennes… Mais trop tard… En voyant le jeune homme au sol, je ne cherchais pas a comprendre et me rapprocha de lui, jusqu’à m'agenouiller sur la glace, il me fallut même pas deux secondes pour être a ses cotés. «  Ca va rien de casser ? » m'inquiétais-je  avant de sourire en l'écoutant reprendre la parole «  Oh non, c'est a force de tomber que j'ai appris a bien patiner. C'est un bon début mais garde une main sur la rambarde ou donne moi la main ou à Wyatt si tu préfères ? » dis-je en lançant un regard à Wyatt avant de tourner a nouveau mon visage affichant une mine douce et chaleureuse pour regarder Naveen alors que je me relevais pour lui tendre les mains et l'aider a se relever. « Ca va aller, c'est jamais facile au départ, crois moi ! » Lui dis-je sincèrement en lui lançant un regard encourageant. «  Pas vrai Wywy enfin Wyatt ? » Demandais-je a mon premier amour, pour rassurer Naveen. J'étais tout de même inquiète pour Naveen, je voulais pas qu'il tombe trop souvent et veuille plus renouveler l'expérience «  Ou alors je reste devant toi et Wyatt sera derrière et si tu tombes il te rattrapera ? » Dis-je en souriant en douceur, cherchant vraiment une solution pour l'aider a patiner sans craindre de tomber. Il valait mieux que je sois devant lui car c'est plus fréquent de tomber en arrière  et Wyatt est plus costaud. C'est plus rare de tomber en avant et puis si c'était le cas, je le rattraperais ou amortirais ça chute, ce qui risquerait d'être drôle.
lumos maxima

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Wyatt Buchanan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1072
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : L'ado en pleine crise Maxim. L'enfoiré d'ancien avocat sociopathe, Christopher.
STATUT : Son coeur est tiraillé entre deux êtres.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Lun 8 Jan 2018 - 19:20


Neala a écrit:
«  Non, c'est notre chanson, je n'ai pas envie de partager ce qu'on avait avec les autres. Ca nous appartient. » 

 Je ne peux m’empêcher de sourire en lui adressant un regard doux. L’évocation de nos souvenirs communs m’atteint, même si quinze ans se sont écoulés depuis. Notre relation a toujours été un peu atypique, pour autant nous avions vécu quelque chose de fort qui garde un amer goût d’inachevé. « Je comprends » lui souris-je avec douceur en gardant mon regard ancré dans le sien.  C’était notre chanson, nos souvenirs, et ça ne regardait que nous. La parenthèse passée,  je regarde Naveen et je me rends compte qu'il a suivi notre échange. Je ne sais plus trop ou me mettre, et je crois que je rougis un peu. Autant je suis content de voir Neala, autant j’aurai préféré ne pas les présenter l’un à l’autre, pour une raison purement égoïste.
 

Naveen a écrit:
 « Ravi de faire ta connaissance aussi, Neala. »

 
Je l’observe à la dérobé, tentant de comprendre ce qu’il se passe dans sa tête. Je crois que je suis jaloux. Jaloux, c’est le bon mot non ? Parce qu’entre lui et moi, ils nous a fallu bien plus que deux minutes pour passer du vouvoiement au tutoiement. Parce que le regard que la lueur que j’ai cru apercevoir dans ses yeux est lié à Neala alors que j’aurais aimé que ce soit moi. Et jaloux de voir Neala si prévenante avec lui alors que j’étais là aussi. Mais Neala était comme ça, douce, et prévenante avec tout le monde et Naveen ne ferait pas exception. Je devais me réjouir pour lui, mais je n’y arrivais pas. Peut-être parce que lorsque j’étais jeune, je ne partageais Neala avec personne préférant m’isoler de mes amis, et que c’était toujours le cas maintenant? Ou peut-être parce que j’aurai préféré ne pas partager Naveen avec quelqu’un aujourd’hui ? J’en savais rien, mais le venin qui se répandait en moi sifflait comme un serpent le doux nom de jalousie, et j’étais à sa merci, faible marionnette entre ses doigts perfides.
 
Je restais à l’écart derrière eux, les laissant faire connaissance. Je ne souriais plus. Je les observais, le cœur affligé de les voir l’un à côté de l’autre. Seul mon regard orageux trahissait mes pensées profondes. Et je me tends lorsque Neala proposes sa main comme aide à Naveen. Main que Naveen aurait sans aucun doute refusé si elle était la mienne. Amère constatation. Fallait-il que j’ai des seins et un vagin pour qu’il me regarde comme il pouvait regarder Neala ? Je chasse ses pensées de mon esprit alors que je le vois s’avancer seul sur la glace après avoir refusé la main tendue de Neala. Je suis surpris. J’aurai parié qu’il l’aurait accepté. Neala lui prodigue des conseils alors que mon regard se  pose sur elle. 

Un court instant nos regards se croisent. Malgré tout, je ne peux m’empêcher d’être jaloux, alors mon regard est encore assez assombri.  Disons que c’est la première fois que je la vois aussi prévenante avec un autre homme en ma compagnie, et même si ça fait quinze ans qu’on est plus ensemble et qu’elle a tout a fait le droit de faire ce qu’elle veut, ça ne me fait quelque chose. Et puis, c’est Naveen quoi… L'homme pour qui je commence a assumer cette putain de bisexualité dans ma tête. d’ailleurs… OH MERDE. Il a lâcher la rambarde et a tenté de s’aventurer sur la glace. Je le vois se retamer sur la glace et mon cœur manque un battement ! «Naveen ! » m’exclamais-je assez fort en rentrant enfin sur la patinoire, la voix chargée d’inquiétude. Neala est déjà agenouillé près de lui avant même que je rentre. Quel con d’être rester ainsi en retrait. C'est moi qui doit être auprès delui, pas elle. Je le regarde inquiet alors que j’arrive à leur niveau. «  Tu vas bien ? » lui demandais-je la voix suintante d’inquiétude chassant la jalousie comme je le peux.  Quel idiot je fais, ce n’est pas une gamelle mémorable qu’il s’est prise, il n’a pas du se blesser, pour autant, j’suis inquiet. Je commence à me demander si c’est une bonne idée de l’avoir traîner sur la glace. Evidemment, pourquoi ça ne le serait pas ? C’est ma jalousie qui parle là.
 
Neala se relève et lui tends la main pour l’aider à se redresser. Je regarde sa main, et je retins de justesse un soupir en tendant moi aussi une main pour l’aider. «  Attrape nos bras, ça nous permettra de te remettre sur pieds sans perdre l’équilibre à notre tour » souris-je avec douceur. J’étais persuadé qu’il refuserait si jamais mentionné nos mains. J’espérais seulement qu’il se buterait pas à refuser notre aide juste parce qu’il ne voulait pas être touché par moi. « Se remettre sur pieds avec des patins, c’est plus sport qu’avec des chaussures normales. » le prévins-je au cas où juste après avoir tendu mon bras et ma main dans sa direction. 

Une fois Naveen debout, je lui souris avec douceur, ravi de voir qu’il n’a rien de casser. «  Ne te décourages pas ! » lui conseillais-je avec un sourire avant de me tourner vers Neala qui proposait à Naveen de se tenir à la rambarde, ou de lui tenir la main ou... La mienne? Je failli m'étouffer. Je fus soudain mal à l’aise par rapport à la proposition de Neala. Mais quelle idée ! Se tenir la main! Si je touchais un de ses doigts, Naveen me collerait certainement un poing dans la figure. L’idée de lui tenir la main en public n’était pas envisageable surtout après Townsville. Mais Patiner en se tenant à la rambarde était plus un frein qu’autre chose et je ne voulais pas priver  Naveen de cette expérience. Je me passais une main dans les cheveux, résigné, rassemblant tout le courage que je pouvais trouver pour prononcer ses mots «  Je crois qu’il vaut mieux que ce soit ta main Neala » soufflais-je en tentant de masquer la douleur dans ma voix et en fuyant leur regard. Je ne me voyais pas raconter à Neala que Naveen ne supporterait pas le moindre contact physique avec moi, c’était déjà suffisamment douloureux de le penser alors l’entendre dire ce n’était pas possible. Après tout, même une poignée de main pour se saluer était visiblement trop lui demander alors...  Je finis par poser mes yeux sur Naveen et je lui adressais un sourire encourageant. «  Je patinerais sur ton côté gauche, comme ça, j’essayerais de ralentir tes chutes si tu viens à perdre l’équilibre » le prévins-je avec douceur. «  ça te va ? » lui demandais-je pour être sur qu’il était d’accord avec tout ce qu’on avait dit.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Naveen Arslanian
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 359
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : balaclava.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Mer 10 Jan 2018 - 4:03

Ils ne se parlaient qu’entre eux d’abord, Neala et Wyatt, mais le syrien arrivait à saisir certaines de leurs paroles, échange de mots qui l’éloignaient de plus en plus deux, même si ses pieds restaient bien en place – bien que difficilement. Certes, il en déduisait des faits un peu plus neutres comme le fait que la jeune femme était chanteuse, visiblement assez connue pour se produire devant une foule, mais il comprenait également certains messages cachés entre les lignes de leur dialogue. Wyatt et Neala partageaient un passé à deux, partageaient des secrets, des moments, auxquels personne d’autre autour d’eux n’avaient accès. Encore moins Naveen. Lui, toutes les personnes avec qui il avait pu partager des années d’intimité, de complicité et de souvenirs, s’étaient envolées en fumée ou s’étaient noyées dans un océan de malheurs et d’espoirs échoués. Les deux se retournèrent finalement vers le syrien, tout d’un coup ramené à cette réalité dans laquelle il ne pensait plus appartenir, et Neala se présenta à lui. Wyatt demeurait en retrait, comme spectateur de ce moment qui avait eu pour effet de le pétrifier sur place, et de retirer de son regard toute la lumière qu’il y avait pu y avoir depuis le début de la journée. Il esquissa un sourire quand elle lui apprit qu’elle avait même porté le titre de Miss Irlande. « Vraiment ? Ma fille suivait ces concours avec grande attention. » Elle qui était si jeune, et qui s’intéressait déjà à ce genre d’événements, ça n’avait pas toujours plu à Naveen. Maintenant, il aurait tout donné tout pour la revoir assise devant la télévision, à rêver d’un jour être Miss Syrie à son tour. Cette pensée attrista davantage le regard de l’homme, et un peu plus encore à la pensée de Cleo. Comme quoi, il n’y avait pas qu’en fuyant la Syrie que Naveen avait perdu des personnes importantes. « Ne le sois pas. » C’était normal, qu’un rien rappelle à Naveen des souvenirs douloureux. Son ancienne vie était partout autour de lui, et nulle part à la fois.

Ils se décidèrent finalement à rejoindre la glace, ou plutôt, Naveen se décida à abandonner la rambarde du côté qui lui semblait encore sécuritaire, pour traverser vers le défi qu’il s’apprêtait à relever. Malgré les conseils de Neala, l’homme parvint à se ramasser sur le dos, étendu de tout son long, un genou relevé et l’autre jambe tendue. Au-dessus de lui, les guirlandes de lumières et les flocons de papier suspendus du mur. Il ne se sentait plus assez festif pour ce décor, dorénavant. La voix de Wyatt retentit derrière lui, criant son nom alors qu’il entendait ses coups de patin se rapprocher. L’irlandaise était déjà agenouillée à ses côtés. Le blond ne tarda pas à arriver à leur hauteur, et tous les deux s’enquirent de l’état du réfugié. « Non, ça va. C’est surtout mon orgueil qui vient d’en prendre un coup … » Avoua-t-il. Pas qu’il tenait forcément à impressionner Wyatt ou Neala, mais il aurait aimé se sentir un peu moins à part, un peu moins différent. Tous les deux se redressèrent et offrir leurs mains. Une main tendue de chaque côté. L’une de Wyatt, l’autre de Neala. Deux êtres prêts à l’aider, coûte que coûte. L’un qui le confrontait face à lui-même et qui le rendait parfois si confus, et l’autre qui lui rappelait tant ce qu’il avait douloureusement perdu. Son regard passa d’une main à l’autre, alors que Wyatt lui disait d’attraper leurs bras pour qu’il se relève sans les faire basculer, puisque par lui-même cela risquait d’être tout un défi. Il opina, levant ses deux mains pour venir agripper les avant-bras de l’un et de l’autre, et il se hissa vers le haut, remettant ses jambes bien droites, ses patins ancrés dans la glace. Neala proposa alors qu’il prenne sa main, ou celle de Wyatt, pour un peu de soutien. Tout de suite, Wyatt renchérit en disant qu’il valait mieux que ce soit la sienne. Le syrien le dévisagea, évidemment il connaissait la source de cet évident malaise. Celui qu’ils avaient tant voulu dissiper. Celui qui revenait à chaque fois se répandre entre eux deux. « J’vais essayer de le faire par moi-même. Mais ça me rassurerait que tu sois devant. » Lança-t-il à Neala, avant de tourner le regard vers Wyatt. « Et j’compte sur toi pour me rattraper, lorsque je tomberai. » Il esquissa un faible sourire. Il n’y avait pas que sur la glace que Naveen risquait de tomber, et au fond de lui-même, il espérait que Wyatt serait là dans toutes les circonstances, pour amortir sa chute.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar
Neala Fitzgerald
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 299
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Jeu 11 Jan 2018 - 0:14

Beyond exploding stars.

La fille de Naveen suivait ce genre de concours ? C'était intéressant peut être pourrait elle lui donner un coup de main a l'occasion ? « Je crois que c'est presque le rêve de toutes les petites filles... » Dis-je en souriant, n'osant pas trop me proposer comme aide pour son enfant, ne voulant pas m'imposer d'avantage. Une prochaine fois peut-être que je lui proposerais.

Wyatt avait crié le prénom de Naveen si fort que j'avais dû faire une drôle de tête quand j'avais porté mon regard sur lui avant de le reporté sur Naveen, qui avouais se sentir mieux que son orgueil ce qui me fit lâcher un petit soupire d'amusement et de soulagement aussi il faut bien l'avouer.
J'avais bien remarqué le temps d'hésitation du jeune homme pour accepter notre aide, ce qui au fond de moi me perturba légèrement. Pourquoi ce temps d'hésitation ? Il nous regarda chacun notre tour, mais pourquoi ? C'était un message codé entre eux ? Ou pire alors, il ne m'appréciait pas ? Mais faisait bonne figure en acceptant quand même mon aide ?

Je chassais mes idées de la tête alors que Naveen était à nouveau debout, cette fois c'est moi qui les regardais tour a tour, avant de perdre mon regard au loin, derrière eux. Je crois que l'espace de quelques secondes, un voile de tristesse se posait sur mes yeux comme si toute gaîté avait quitté mon visage et que cela m'avait vider le sang de la tête. Je me sentais pâlir, à cause de la vision que j'avais face a moi… Derrière eux je pus remarquer une scène qui déchira le cœur. Une mère apprenant à sa fille a patiner, et cette vision me fit tellement de mal que je n'entendis pas Naveen prendre la parole. Mes yeux étaient rivés sur cette scène, comme si cette image allée se graver dans ma mémoire pour me torturer et me rappeler à chaque instant tout ce que je rêvais d'avoir et que je n'aurais jamais.

Mais quand Naveen reprit la parole pour parler a Wyatt, je revenais a moi… M'efforçant à sourire de nouveau. Je m'apprêtais à reculer pour me mettre face a Naveen afin qu'il se lance, mais cette scène m'avait tellement perturbé que je n'avais pas pensé a regarder derrière moi en reculant et que je me fis bousculer. Partant en avant, droit sur Naveen, lorsque je tentais de freiner, c'était trop tard… Mes bras s'étaient serrés autour du jeune homme instinctivement pour l'empêcher de tomber suite a ce léger choc. De loin… On aurait presque cru à une belle étreinte.

En l'espace d'une seconde je devenais tellement gêné que je ne savais pas ou me mettre, mon visage qui avait perdu de ça couleur était à présent rouge tel une tomate. Je reculais mon visage pour regarder Naveen dans les yeux «  Je suis désolé… Pardon…. »Dis-je en bégayant presque parce que me sentais trop honteuse et le fait que son visage était non loin du mien, me mit encore plus mal à l'aise surtout que je pouvais arriver a sentir son odeur alors je le libérais presque aussitôt en m'écartant de lui prenant soin cependant de veiller a ce qu'il ne tombe pas. Je baissais la tête très gênée sans même osé regarder Wyatt, mon cœur battait la chamade tellement je ne savais plus ou me mettre. «  Je ne l'avais pas vu.. » Dis-je comme si ça pouvait être moins gênant.  
lumos maxima

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Wyatt Buchanan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1072
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : L'ado en pleine crise Maxim. L'enfoiré d'ancien avocat sociopathe, Christopher.
STATUT : Son coeur est tiraillé entre deux êtres.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Jeu 11 Jan 2018 - 20:37

J’ai observé la scène entre Neala et Naveen tout en restant en retrait. Toutefois, j’étais suffisamment près pour entendre leur conversation et je me suis focalisé sur ça, laissant la jalousie s’amusait de moi. Je crois que j’ai compris au moment ou Naveen s’est confié à Neala au sujet de sa défunte enfant. J’ai compris et je réalise seulement maintenant ce que tout ça signifie, il ne me reste plus qu’à savoir quoi faire à présent. Rien. C’est la seule chose qui me vient à l’esprit.
 
Lorsque je me rends compte qu’ils se sont avancés sur la glace, il est déjà trop tard. J’ai juste le temps de voir Naveen partir en arrière que je sais la chute inévitable. Quelques coups de patins pour les rejoindre, Neala est déjà auprès de lui, accroissant ma possessivité intérieure. Elle est agenouillée auprès de lui alors que je reste debout, le dos courbé, penché légèrement au dessus de lui. Je suis inquiet pour lui, même si je ça n’a l’air que d’une simple chute sans danger. Je jette un œil vers Neala et j’aperçois son regard. Elle semble un peu surprise, comme si c’est la première fois qu’elle me voit. Je baisse et détourne mon regard d’elle, rougissant légèrement.  Je ne sais pas trop quoi lui dire surtout après la scène à laquelle je viens de m’adonner. Je me focalise sur Naveen qui nous avoue que c’est surtout son orgueil qui a été touché. Je ris. Un rire léger et amusé par sa réplique. « Tu t’en remettras, ne t’en fait pas ! » le rassurais-je dans un éclat de rire légère « Et personne n’a rien vu ! » lui mentis-je effrontément avec un air moqueur sur le visage. « A part peut-être une bonne partie de la population de Bowen… » blaguais-je pour détendre l’atmosphère. « Non, non ! je plaisante ! T’en fais pas ! » souris-je doucement.
 
J’ai le cœur un peu plus léger après qu’il est accepté notre aide pour se relever. Je m’attendais surtout à ce qu’il ignore nos mains tendues, mais ce ne fut pas le cas. Après la proposition de Neala, je suis mal à l’aise. J’aurai préféré que rien ne fasse rappelé à Naveen ce qui s’est produit à Townsville. Je suis conscient que pour lui, ça doit être dur, surtout vu la façon dont je lui ai manqué de respect là-bas. Je suggère que ce soit Neala qui lui tienne la main, même si cette solution de m’enchante pas, c’est la seule qui me paraît faisable. Mais la encore, nous nous heurtons à Naveen qui s’y refuse. Je fronce les sourcils et je jette un coup d’œil à Neala qui nous dévisageait tour à tour. «  Quoi ? » lui demandais-je sans comprendre la raison de son regard. J’avais l’impression d’être complètement largué entre elle et lui. Elle qui me regardait comme si c’était la première fois qu’elle me voyait, et Lui, parce qu’il refusait les aides de Neala qui faisait de son mieux pour lui donner des conseils pour tenir sur ses jambes. Pourtant, en le voyant deux minutes plus tôt, j’aurai juré qu’il aurait adoré patiner en compagnie de Neala. Qu’est-ce que j’avais loupé pour qu’il y ait un tel revirement de situation. Je réfléchis et je crois que je commence à comprendre. Je me tourne vers Naveen et je lui demande doucement. «  C’est par rapport à ta culture? » lui demandais-je doucement «  tu sais, en Australie, tenir la main d’une autre personne n’a rien de gênant ou d’immoral » lui appris-je en douceur « personne ne te jugera sur ça. » affirmais-je, « surtout que c’est dans des circonstances plutôt exceptionnelle, c’est une aide. » assurais-je en lui souriant. Pour autant, je ne le forçais en rien et j’espérais que le ton que j’avais employé serait suffisant pour le lui faire comprendre. Naveen demanda à Neala si elle était d’accord pour se placer devant lui avant de se tourner vers moi.
 

Citation :
« Et j’compte sur toi pour me rattraper, lorsque je tomberai. » 

 
Je le regardais, stupéfait et touché par ces quelques mots. Si ça aurait pu paraître anodin, c’était loin de l’être à mes yeux, surtout compte tenu de la relation plutôt difficile que nous avions noués lui et moi. J’étais touché parce qu’il me faisait confiance, et c’était bien la première fois qu’il me donnait l’impression que je comptais pour lui.  « Je serai là, tu peux compter sur moi. » lui assurais-je en lui adressant un sourire franc alors que mon cœur semblait faire des loopings à l’intérieur de ma cage thoracique. 
 
Mais touché par les quelques mots de Naveen, je n’avais pas fait attention à Neala, visiblement à mille-lieux d’ici. A peine nous étions nous lancer, elle devant, Naveen au milieu, et moi légèrement  décaler sur la gauche et derrière pour pouvoir le rattraper si besoin. J’étais tellement concentré sur Naveen que je me figeais sur place lorsque je vis les bras de Neala encadrer Naveen dans une étreinte. Mon cœur manquait un battement alors que mon regard s’assombrit à nouveau et que mon visage se ferma. Je les regardais tout deux durement, alors qu’il se tenait devant moi dans les bras l’un de l’autre. Je ne comprenais rien. Avais-je manqué un épisode ?
 

Je ne me rendis même pas compte que mes poings s’étaient serrés à cette vue douloureuse. Ma mâchoire était crispée alors que mon regard orageux laisser apercevoir le torrent de colère qui me submergé à l’intérieur de moi. Ce n’était même plus un sentiment de jalousie que je ressentais, mais aussi celui d’une amère trahison. Et puis… La proximité de leurs visages. Bordel, j’avais rien vu et le choc était d’autant plus rude. Comment Neala pouvait-elle tenter de séduire Naveen, surtout devant moi ! Et Naveen qui se laissait faire. Cela ne le dérangeait pas, là. Et en public en plus. Comme quoi, on ne pouvait pas dire qu’il en avait quelque chose à faire de sa culture. J’avais fréquenté suffisamment de pays à majorité musulmane pour savoir que de telles démonstrations d’affections n’étaient pas permises. « Je dérange peut-être ? » grinçais-je d’une voix meurtrie entre mes dents, les poings toujours aussi serrés, et mon regard orageux rivés sur eux. Mon regard assombri par la souffrance alla de Neala à Naveen et de Naveen à Neala dans un balai effréné. Alors que Neala se confondit en excuse en se justifiant, je tiquais en dardant mon regard sur elle. « Tu ne l’as pas vu ? Vraiment? » ironisais-je froidement à son encontre, la colère prenant le dessus sur moi. Mon regard se darda ensuite sur Naveen quelques secondes avant de faire demi-tour pour regagner l’extérieur de la patinoire. C’était au dessus de mes forces. Je ne pouvais plus faire semblant. Tout mon être criait à la jalousie et j’avais le sentiment que j’allais exploser de douleur tant c’était nouveau pour moi. Je quittais la patinoire et allait m’asseoir sur le banc, délassant mes lacets pour pouvoir quitter s’est foutus patins. Définitivement, la patinoire n’était pas une bonne idée et je détestais soudain ce sport.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Naveen Arslanian
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 359
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : balaclava.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Ven 12 Jan 2018 - 2:08

Le rêve de toutes les petites filles, oui, sans doute. Après tout, la plupart d’entre elles ne rêvaient-elles pas d’être des princesses ? C’était ce qui pouvait s’en approcher le plus. Mais Naveen savait, au fond de lui, que les rêves de ses enfants s’étaient transformés au fil des années. Que quelques heures avant leur mort, ils auraient sans doute souhaité ce qu’aucun enfant dans ce monde ne devrait avoir à espérer : que la guerre cesse, que leur famille puisse être réunie. Le trentenaire bloqua les émotions qui gagnaient du terrain en lui. L’endroit était festif, les fêtes approchaient. Ce n’était pas le moment d’assombrir les pensées des autres avec les siennes. Il se contenta donc de sourire, le syrien, et de répondre tout simplement : « Je le pense aussi. » D’un regard nostalgique, il soutint le regard de Neala avant de le diriger vers Wyatt, et d’enfin se décider à rejoindre la patinoire. Cela s’avéra être une bien mauvaise idée, au final, puisque le réfugié termina plus que rapidement sa course sur le dos, sous le regard de Wyatt et Neala bien sûr, mais aussi de tous les autres habitants qui profitaient des installations. Wyatt se fit d’ailleurs un malin plaisir à le lui rappeler. « Peut-être que ça leur rappellera que je suis normal … » Releva Naveen, faisant évidemment référence à ce qu’il avait partagé à Wyatt, l’autre jour, à propos du fait que les regards des autres sur lui traduisaient bien souvent la peur de l’inconnu, la crainte face à son ethnie, sa religion, si souvent mal comprise, si souvent confondue avec ses formes les plus extrêmes. Mais au fond, Naveen n’était qu’un être comme les autres, avec ses failles et ses faiblesses. Clairement, le patinage en était une, une faiblesse. Tout comme la sculpture, d’ailleurs. Après une rapide hésitation qui sembla tout de même durer de longues minutes, Naveen attrapa les mains de ses deux partenaires de la journée pour qu’ils l’aident à se remettre debout. Neala proposa qu’ils adoptent une nouvelle technique d’apprentissage, qu’il tienne la main à l’un ou l’autre, ou alors qu’il soit suivi de près pour éviter d’éventuelles chutes supplémentaires. Naveen déclina l’offre quant à être tenu par la main, et à ce moment, le regard de l’irlandaise était déjà bien lointain, perdu dans une autre vision. Wyatt, lui, était toujours bien présent, et s’avança même vers Naveen pour lui demander si son refus de tenir la main de Neala provenait de sa culture, de ce rapprochement avec une femme qui n’aurait dû avoir lieu qu’entre couples mariés. « Peut-être, mais moi, je me jugerai moi-même. Ce n’est pas parce que ce n’est pas gênant ou immoral ici, que ça ne l’est pas pour moi. » Il voulait bien s’ouvrir à ce nouveau pays et à sa culture, mais ce n’était pas pour autant qu’il en oublierait la sienne, du moins pas aussi rapidement. Le syrien aurait eu l’impression de trahir son épouse, en prenant la main d’une belle inconnue qui n’avait aucune signification pour lui. Alors qu’elle en avait visiblement pour Wyatt, d’ailleurs. Ce qui n’encourageait absolument pas Naveen à accepter l’aide. De toute façon, son idée était faite, et il lança à l’américain qu’il comptait sur lui pour le rattraper, en cas de chute. Cela sembla égayer un peu plus les traits du blond. Neala revint finalement à eux, entendant visiblement ce que Naveen désirait, puisqu’elle se mit à patiner devant lui … sans toutefois porter attention à son environnement. Elle manqua de faire tomber quelqu’un, et se fit bousculer à la place, projetée vers l’avant, vers Naveen. Ce dernier l’attrapa, davantage par réflexe, et tenta de se retenir à elle quand il perdit l’équilibre sous la force de l’impact. Résultat : autant l’un que l’autre donnait l’impression de s’étreindre. Tout de suite, les joues du syrien se teintèrent de rose alors que leurs visages étaient si près l’un de l’autre. « Ce … ce n’est rien. » Il n’avait pas eu de contact comme celui-ci avec une femme depuis tellement longtemps. Certes, il avait étreint Cleo à son arrivée en Australie, mais le geste n’était pas empreint d’autant d’ambiguïté. Là, le malaise avec Neala était palpable, et ne fut que décuplé quand Wyatt leur demanda s’il les dérangeait. Comme si tout d’un coup, c’était lui qui était de trop, et plus Naveen. Neala s’était rapidement libérée du syrien, reculant et reprenant une distance plus que raisonnable. L’irlandaise se confondait en excuses, prétextant ne pas avoir vu la personne qu’elle avait bousculé, ou vice-versa, peu importe. Ce qui importait, c’était que Wyatt semblait carrément hors de lui, reprochant à Neala ce geste, sous-entendant qu’elle l’avait fait exprès, même. « Elle ne regardait pas où elle allait, c’est tout. Ce n’est pas grave, personne n’a été blessé. » Répondit Naveen, fronçant les sourcils, ce qui lui donnait un air sévère avec ses traits durs et fatigués. « Wyatt ! » Lança-t-il, la voix teintée d’incompréhension, alors que le blond quittait la patinoire pour aller retirer ses patins, sur le banc à l’entrée. Naveen tourna le visage vers Neala, à nouveau. « Je pense que tu devrais aller lui parler. Et que je devrais rentrer chez moi. » Déclara-t-il. De toute façon, le temps qu’il regagne l’entrée de la patinoire sans retomber, Neala serait déjà auprès de l’américain. Wyatt était visiblement grandement attaché à cette femme, et n’avait pas supporté de les voir aussi proches l’un de l’autre, alors que ça n’était qu’un accident. Naveen avait du mal à comprendre. Et il ignorait bien sûr jusqu’à quel point il ne saisissait pas l’ampleur de la souffrance de Wyatt.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar
Neala Fitzgerald
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 299
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Ven 12 Jan 2018 - 18:03

Beyond exploding stars.

J'avais regardé les échanges des garçons sans trop comprendre leur conversation, j'avais cru comprendre que Naveen pensait que les gens le regardaient comme quelqu'un d'anormal ce qui est faux. Il me semblait tout à fait normal mais peut-être que si j'avais fait la remarque, ça l'aurait gêner alors je n'avais rien dit.

Ce que je cru comprendre ensuite, c'est que sa religion ne lui permettait pas être trop proche des gens ? Ou du moins ça culture ? Je n'y comprenais pas grands, chose à vrai dire, j'étais largué, et ça ne préoccupais pas plus que ça. Pas comme cette scène qui avait accaparé toute mon attention par contre, peut être même un peu trop…

Je me sentais d'autant plus gêner d'avoir était dans les bras de Naveen en sachant que ça devait être horriblement gênant pour lui aussi à cause de sa culture ? De plus, c'était de ma faute aussi, si j'avais bien regardé ce que je faisais, j'aurais peut-être pus éviter cet homme ? Mais maintenant que c'était fait… J'avais juste halluciné de la réaction de Wyatt, qu'est ce qui lui prenait tout d'un coup? Il était glacial, je crois même qu'a cet instant si il aurait eu des mitraillettes a la place des yeux, Naveen et moi ne seront plus de ce monde là…


Il était vraiment remonté contre moi, et je ne comprenais pas cette colère injustifié… C'était suffisamment gênant pour moi comme ça alors voir qu'il s'en prenant a moi, au lieu d'être en colère contre… L'homme qui m'a bousculé par exemple, me fit mal au cœur. «  Quoi ? » Avais-je pu sortir face à ces accusations vraiment honteuses. Ce qui me soulagea un peu, c'est de voir que Naveen avait prit ma défense, forcément, il avait du mieux voir la scène et de voir qu'il me défendait me réconforter un peu surtout en voyant Wyatt partir.

A cet instant mon visage était juste décomposé, je venais de me prendre une claque quelques secondes avant par la vision que j'avais eu face a moi et a présent c'est comme Wyatt venait de m'en donner une deuxième. Certes il ne m'avait pas toucher, mais il avait réussi à me blesser et c'est la voix de Naveen qui me ramena a moi.

«  Je vais y aller… Mais merci... » Lui soufflais-je, n'arrivant pas a parler. Je le remerciais d'avoir pris ma défense, mais aussi de m'avoir tenu, et de ne pas me le reprocher comme Wyatt le faisait en cet instant. « Viens, je te ramène à la rambarde. Ne bouge pas, il va revenir, je vais vous laisser tranquille. Mais j'étais ravi d'avoir fait ta connaissance Naveen ! » Lui dis-je sincère avant de prendre son avant-bras entre mes mains et de nous ramener près de la rambarde avant de lui adresser un petit sourire, vraiment léger ne pouvant pas faire plus. Je me sentais vraiment mal a présent et je sortais de la glace pour rejoindre Wyatt. «  Je ne sais pas qu'elle mouche t'a piqué, mais retourne auprès de ton ami. Si tu me connais un minimum, tu sais que je ne mérite pas ces accusations alors je ne te demande pas de me prêter d'attention, mais si ça avait été le cas, tu aurais vu que je n'avais rien fait... » J'avais les yeux brillant, me retenant de lui montrer qu'il m'avait vraiment blessé, je ne ressentais pas de la colère j'étais juste blessée, c'est pas comme si ça daté d'hier que j'étais maladroite, je n'ai jamais su regardé ou je mettais les pieds. « C'est moi qui suis de trop. Je le sens bien alors je m'en vais. Je n'ai plus le cœur a pâtiner de toute façon… Je n'ai plus le cœur a rien. . Prends soin de ton ami. Naveen n'a pas a payer ma maladresse.  » Lui dis-je le plus calmement possible pour pas me laisser submerger par l'émotion, je lui avais tourné le dos pour partir plus loin et retirer mes patins. Espérant que si je partais, ils pourraient malgré tout passer un bon moment tous les deux, entre amis.
lumos maxima

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Wyatt Buchanan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1072
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : L'ado en pleine crise Maxim. L'enfoiré d'ancien avocat sociopathe, Christopher.
STATUT : Son coeur est tiraillé entre deux êtres.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Sam 13 Jan 2018 - 10:02

Les souvenirs épars de nos discussions lors de nos deux dernières rencontres me revinrent en mémoire. Naveen attachait beaucoup d’importance à l’idée de s’intégrer et c’était compréhensif. Peut-être qu’il voulait encore pouvoir goûter à l’agréable sensation de se sentir chez lui quelque part. Je me contente de lui adresser un sourire compréhensif sans pour autant rentrer dans les détails. Je ne savais pas s’il voulait parler de ça devant Neala et dans le doute,  je n’approfondis pas le sujet.
 
« Je comprends Naveen, mais… Soit prudent alors... » soufflais-je doucement. Je ne voulais pas aller à l’encontre de sa culture, même si je supposais que Naveen aurait pu comprendre qu’il s’agissait seulement d’une aide et pas d’une immoralité quelconque. 
 
Dans les secondes qui suivirent les évènements s’enchainèrent et j’eu l’impression qu’une montagne venait de s’écraser sur moi. Naveen et Neala dans les bras l’un de l’autre. J’avais littéralement perdu le contrôle de moi-même m’emportant contre Neala sans même pouvoir expliquer pourquoi. Et Naveen qui affirmait que ce n’était pas grave. Lui qui rechignait à donner la main cinq secondes plus tôt, du vrai foutage de gueule. Alors lorsqu’il prit la défense de Neala, mon regard noir s’était dardé sur lui, furieusement. Et ma colère avait redoublée en voyant son visage, visiblement contrarié par mon intervention. Evidemment. Je tournais donc les talons et de quelques coups de patins, je quittais la glace, ne m’arrêtant même pas lorsque la voix de Naveen retentit.
 
Alors que je m’évertuais à enlever ces saletés de patins, l’arrivée de Neala me fit lever le regard vers elle. J’étais horriblement blessé, et je n’avais aucune envie de la voir et encore moins de lui parler sur le moment. « Et puis quoi encore ? Visiblement, il préfère ta compagnie à la mienne. » grinçais-je entre les dents. Je dardais mon regard dans le sien alors qu’elle parlait de se connaître. « Tu l’as dit toi-même Neala. On a changé. » fis-je durement. « On s’est quittés il y a quinze ans. » lui rappelais-je alors que ma colère commençait à retomber. « Vous étiez pourtant bien dans les bras l’un de l’autre. » lui fis-je remarqué à nouveau durement alors qu’elle assurait n’avoir rien fait.
 
Les dernières paroles de Neala m’atteignirent et je compris que j’étais allé trop loin, entraîné par ce sentiment nouveau. J’avais perdu le contrôle de moi-même et je l’avais blessé. Alors qu’elle s’éloignait, je glissais ma tête entre les mains en soupirant, tentant de reprendre mes esprits. Qu’est-ce que j’avais foutu encore ? Je l’avais blessée. Je me levais m’apprêtant à aller m’excuser auprès d’elle lorsque je fronçais les sourcils. Merde… Ou était Naveen ? Elle ne l’avait quand même pas laissé sur la glace ? Je tournais la tête en direction de la patinoire ou je vis Naveen qui s’apprêtait à sortir. Je laissais échapper un soupir de soulagement avant de me rappeler que j’avais été beaucoup trop loin aussi avec lui. Autant, je savais que je pourrais me rattraper avec Neala, autant j’avais peur que Naveen ne veuille plus jamais me voir après mon comportement plus qu’immature. Maintenant que la pression était redescendue et que les paroles de Neala avaient fait leur petit chemin dans mon esprit, je commençais à me dire que j’avais bel et bien loupé un épisode, mais je ne voyais pas lequel.
 
Prenant mon courage à deux mains, je me dirigeais doucement vers Naveen pour garder l’équilibre alors que mes patins étaient délacées mais toujours à mes pieds. « Naveen » l’interpelais-je doucement, vraiment gêné par la situation. « Je… suis désolé » soufflais-je avec difficulté alors que la honte m’assaillait. Je me passais une main dans les cheveux, gêné d’en être arrivé là avant de tourner la tête vers Neala qui défaisait ses patins un peu plus loin. « Je ne sais pas ce qui m’a pris, je… te demande pardon. » soufflais-je en posant à nouveau mon regard sur lui. J’avais la désagréable impression de toujours tout foutre en l’air dès que Naveen était dans les parages. D’abord Townsville, puis ma réaction violente dans le bar, et maintenant ça. Il y avait définitivement  quelque chose qui n’allait pas chez moi.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Naveen Arslanian
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 359
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : balaclava.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Dim 14 Jan 2018 - 3:13

Wyatt avait quitté la glace aussi vite qu’il y était arrivé, pris dans un élan de frustration que Naveen ne pouvait totalement saisir. Il ignorait le lien qui l’unissait à Neala, mais depuis que celle-ci s’était jointe à eux, l’ambiance avait drastiquement changée. D’une atmosphère légère et de bonne entente, ils en étaient arrivés à une atmosphère dans laquelle Wyatt semblait scruter les moindres gestes, relever les moindres paroles, que ça provienne de Neala ou de Naveen d’ailleurs. Ce dernier nageait donc dans l’incompréhension des plus totales. En temps normal, c’est lui qui aurait été gêné de ce rapprochement entre Neala et lui, même si ce n’était qu’un accident il avait rarement été aussi près d’une femme autre que son épouse. C’aurait été mal vu, de toute façon, et depuis le décès de son épouse Naveen n’avait pas eu le cœur à poser son regard sur d’autres femmes. Sur qui que ce soit, plutôt. Mais la réaction de Wyatt avait pris toute la place, ne laissant que bien peu de temps à Naveen pour réagir d’une quelconque manière. Et Neala s’était séparée de ses bras le plus vite possible. Se rapprochant de l’irlandaise, le syrien mentionna qu’il était sans doute préférable que ce soit elle qui le rejoigne, qui tente de le raisonner ou de savoir ce qui se passait. Neala eut tout de même la douce attention de le ramener à la rambarde, où elle lui demanda de rester en attendant que Wyatt revienne. Il n’était pas certain que ça se produise, ça, mais il hocha la tête. « J’ai été ravi de faire ta connaissance aussi, Neala. Tu me sembles être … une très bonne personne. J’espère qu’on se croisera dans d’autres circonstances. » Souffla-t-il avec sincérité, sans arrière-pensée. Elle l’avait rapidement mis en confiance, elle avait si vite voulu lui venir en aide, et des personnes comme celle-là Naveen avait grandement besoin d’en avoir autour de lui. Tout comme il avait besoin de Wyatt, également, mais il avait cette triste impression d’être en train de le perdre avant même de l’avoir réellement trouvé. Le pire était de ne même pas saisir ce qu’il avait bien pu faire. Pendant que les deux amis se parlaient, Naveen préféra tenter de regagner à son tour l’extérieur de la patinoire, afin de s’éclipser et de les laisser régler cela entre eux deux. Il n’aurait de toute façon plus envie de patiner après toute cette histoire. Il se maintint donc à la rambarde, avançant plus que lentement afin de ne pas se donner en spectacle à nouveau, en étant seul cette fois. Personne pour l’aider à se relever – il aurait dû avoir l’habitude de ça, mais non, pas vraiment. Ça ne devient jamais vraiment une habitude que d’être seul pour se reconstruire. Mais alors que Naveen réduisait la distance entre lui-même et l’entrée de la patinoire, l’américain vint à sa rencontre pour s’excuser. Gardant une main sur la rambarde et se redressant, il l’écouta, sans pour autant comprendre. Wyatt ne semblait pas se l’expliquer non plus, de toute façon. « Ce n’est pas à moi que tu dois t’excuser, Wyatt. Ce n’est pas auprès de moi que tu devrais être, je pense. » Son regard se dirigea vers Neala, à l’écart, isolée, qui délaçait ses patins avec une certaine tristesse dans ses mouvements. « Écoute … je ne connais pas votre histoire, je ne sais pas ce qui se passe entre vous, mais … mais je vois bien que vous avez quelque chose de bien spécial. Et c’est important, ça. Ce n’était pas du tout mon intention de me mettre entre vous deux, et si c’est l’impression que j’ai pu donner, c’est moi qui m’excuse, Wyatt. » Déclara-t-il, ne se basant que sur ses propres impressions pour déduire certaines choses de la situation. Il se trompait peut-être sur toute la ligne. Il se mettait peut-être les pieds dans les plats. Et pourtant, il ajouta : « Si tu l’aimes, Wyatt, ne la laisse pas partir. » Et elle était pourtant sur le point de le faire, Neala. De partir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   

Revenir en haut Aller en bas
 
beyond exploding stars (wyatt&neala)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
attentat et tueur en série...
Alors qu'un festival des épices a lieu sur la plage de Grays Bay, des tirs successifs se font entendre. La panique prend vite le dessus alors que tous les habitants courent dans tous les sens sans savoir où aller.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus