AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (malone) meet a new roomate

Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
Liam A. Turner
messages : 492
ici depuis : 12/07/2018
crédits : schizophrenic (avatar)
statut : Il pourrait vous écrire une thèse sur les joies du célibat.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
: il a commencé à travailler très jeune, dès l'âge de 16 ans, pour pouvoir s'émanciper ‹ il est devenu masseur en 2000, après une formation suivie par le plus grand des hasards - il ne trouvait pas de boulot et n'avait pas envie de rester à rien faire, tout simplement ‹ il entend moins bien de l'oreille droite, ne capte pas certaines fréquences mais ça ne l'empêche pas de vivre ‹ il adore le paddle, il en fait énormément au club nautique dont il est membre ‹ monsieur salé, pas fan de sucreries mais pourrait tuer pour une tranche de saucisson ‹ il aime jouer de l'humour pour éviter les sujets trop sérieux, c'est même parfois un peu pénible ‹ il a une fille, elle est née alors qu'il n'avait que 20 ans. Elle vient de fêter ses 18 ans et il n'a quasiment aucun contact avec elle ‹ il est charmeur, indéniablement ‹ il refuse de vieillir, l'avenir lui flanque la frousse ‹ c'est un gros fêtard, il profite à 100% du moment présent ‹ grand positif dans l'âme, même s'il a parfois ses petits coups de mou ‹ son look lui vient d'un pari perdu, 10 ans plus tôt. Il a aimé la barbe et a décidé de l'intégrer à sa vie ‹ il adore l'océan, la mer, l'eau en général ‹ il fume parfois, en soirée. Il boit de l'alcool mais a arrêté de se droguer vers l'âge de 32 ans ‹ il vit dans un appartement, en colocation ‹ il a un côté très protecteur avec les gens qu'il aime ‹ sa mère est morte d'un cancer, mais son père est toujours en vie. Il est fils unique ‹ n'a eu que deux relations vraiment sérieuses... et ce n'était même pas avec la mère de sa fille ! ‹ il mesure 1m82 ‹ il n'a pas d'animaux, est allergique aux poils de chat mais il les adore.

MessageSujet: (malone) meet a new roomate   Lun 23 Juil 2018 - 15:24

malone & liam


Cinq ans de bons et loyaux services en tant que colocataire idéal n’avaient pas suffi à retenir Joey, qui avait cédé aux appels quasi-constants de sa copine. Il était officiellement en ménage, et moi… seul comme un rat. J’aurais pu assumer les charges sans l’aide de personne, mais je détestais fondamentalement vivre seul. J’étais un animal sociable, la solitude n’était pas dans mes gênes. Il n’était parti que depuis un mois, mais je tournais déjà en rond sans savoir quoi faire de sa chambre. A 38 ans, beaucoup jugeraient qu’il est temps de se poser… mais ce n’était pas mon cas, je n’envisageais pas ma vie sous un angle trop sérieux. Dans ma tête, j’avais toujours la vingtaine et je vivais comme tel. J’avais donc mis une petite annonce, afin de retrouver un camarade avec qui partager mon appartement. S’il ou elle aimait Netflix, c’était encore mieux. Je n’étais pas difficile quant à la personne, tant que le feeling était là. J’avais déjà fait pas mal de visites, mais je ne sentais aucune des personnes qui était venue me voir. Je ne voulais pas d’une mère de famille, je ne voulais pas d’un gamin de 18 ans – je me sentais jeune, mais pas à ce point-là – et je ne vous parle même pas du divorcé cinquantenaire. Aujourd’hui, j’avais eu contact avec un certain Malone. Au téléphone, il m’avait fait plutôt bonne impression. Il devait passer à l’appartement à 17 heures, histoire de faire le tour du propriétaire. Une fois rentré du boulot, je rangeai les quelques babioles qui trainaient, je ne voulais pas qu’il pense que j’étais quelqu’un de bordélique car ce n’était absolument pas le cas. Je me posai avec une bière légère devant la télévision, pour l’attendre. La deuxième chambre, précédemment occupée par Joey, était à présent totalement vide et repeinte en blanc. Je la voyais du coin de l’œil. Elle disposait d’un tout petit balcon, de taille suffisante pour s’y tenir debout. Mon ancien colocataire l’utilisait pour fumer. J’espérais qu’elle lui plairait, si on s’entendait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Mar 24 Juil 2018 - 9:27

Malone n'était pas en ville depuis très longtemps, cela faisait quelques semaines déjà, mais il n'avait pas trouvé d'annonces de colocation, alors en attendant, il logeait à l'hôtel. Ce n'était pas le grand luxe, mais il avait le strict minimum et c'était déjà bien. Il aurait très bien pu se retrouver à la rue, alors il n'allait pas s'en plaindre.

Entre son travail et ses activités externes, le jeune finlandais épluchait les petites annonces. Soit il arrivait trop tard, soit il ne convenait pas au niveau de l'âge, et autres critères. Il avait un peu perdu espoir d'un jour trouver quelqu'un qui pourrait l'accueillir, puis il était tombé sur l'annonce d'un dénommé Liam, il avait sauté sur son téléphone pour le contacter. Par chance, elle était encore d'actualité. Ils s'étaient donné rendez-vous à l'appartement à dix-sept heures, Malone aurait aimé un peu plus tard, mais bon, il avait expliqué la situation à son travail et ils avaient accepté qu'il parte plus tôt.

Sur la route le menant à l'appartement en question, il dut se perdre entre trois et quatre fois. Il fallait vraiment que le jeune Nilson fasse un tour de la ville afin de se familiariser avec, parce que depuis son arrivée, il n'avait pas fait grand chose pour dire vrai. Il était resté enfermé dans sa chambre d'hôtel, parce que c'était encore là qu'il se sentait le mieux.

Après avoir enfin retrouvé son chemin, le finlandais descendit du bus puis se dirigea vers l'appartement en question. D'apparence extérieure, il ne cassait pas trois pattes à un canard, mais en réalité il s'en fichait un peu tant qu'il pouvait trouvé un petit cocon dedans. Il ne restait que quelques mètres qui le séparait de son possible futur colocataire, il était un peu stressé pour le coup, mais il inspira un grand coup et toqua à la porte du logement.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Liam A. Turner
messages : 492
ici depuis : 12/07/2018
crédits : schizophrenic (avatar)
statut : Il pourrait vous écrire une thèse sur les joies du célibat.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
: il a commencé à travailler très jeune, dès l'âge de 16 ans, pour pouvoir s'émanciper ‹ il est devenu masseur en 2000, après une formation suivie par le plus grand des hasards - il ne trouvait pas de boulot et n'avait pas envie de rester à rien faire, tout simplement ‹ il entend moins bien de l'oreille droite, ne capte pas certaines fréquences mais ça ne l'empêche pas de vivre ‹ il adore le paddle, il en fait énormément au club nautique dont il est membre ‹ monsieur salé, pas fan de sucreries mais pourrait tuer pour une tranche de saucisson ‹ il aime jouer de l'humour pour éviter les sujets trop sérieux, c'est même parfois un peu pénible ‹ il a une fille, elle est née alors qu'il n'avait que 20 ans. Elle vient de fêter ses 18 ans et il n'a quasiment aucun contact avec elle ‹ il est charmeur, indéniablement ‹ il refuse de vieillir, l'avenir lui flanque la frousse ‹ c'est un gros fêtard, il profite à 100% du moment présent ‹ grand positif dans l'âme, même s'il a parfois ses petits coups de mou ‹ son look lui vient d'un pari perdu, 10 ans plus tôt. Il a aimé la barbe et a décidé de l'intégrer à sa vie ‹ il adore l'océan, la mer, l'eau en général ‹ il fume parfois, en soirée. Il boit de l'alcool mais a arrêté de se droguer vers l'âge de 32 ans ‹ il vit dans un appartement, en colocation ‹ il a un côté très protecteur avec les gens qu'il aime ‹ sa mère est morte d'un cancer, mais son père est toujours en vie. Il est fils unique ‹ n'a eu que deux relations vraiment sérieuses... et ce n'était même pas avec la mère de sa fille ! ‹ il mesure 1m82 ‹ il n'a pas d'animaux, est allergique aux poils de chat mais il les adore.

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Mer 1 Aoû 2018 - 10:40

malone & liam


Ma première réaction fut de me dire que mon potentiel futur colocataire était pile à l’heure * ! Je me levai du canapé pour aller lui ouvrir, et découvris derrière la porte un jeune homme à la bonne bouille fraiche, rasé et tatoué sur les bras. Mon opposé, au vu de ma barbe et de l’absence totale de tatouages sur mon corps. Je lui souris et lui tendis une poignée de main qui se voulait ferme mais accueillante. « Malone, c’est ça ? Je suis Liam. Entre, j’t’en prie » lui dis-je en me poussant pour le laisser passer. L’appartement s’ouvrait sur un tout petit hall dans lequel se trouvait un porte-manteau et un meuble d’appoint où Joey et moi, on avait pris l’habitude de déposer nos clés. La plupart des murs étaient blancs, c’était un choix pour garder une bonne luminosité dans l’appartement. Et de toute façon, je n’aurais pas su de quelle couleur peindre les murs, je n’avais aucun talent particulier pour la décoration d’intérieur. Je désignai une porte sur la droite : « je vais te faire visiter directement, comme ça c’est fait ! Ici à droite, on a la salle de bain. Elle est assez grande pour s’y remuer à deux, viens voir ». Je le précédai dans une salle de bain tout ce qu’il y a de plus classique, avec des murs en carrelages clairs – un peu démodés – et une baignoire qui faisait également office de douche grâce au rideau que je changeais tous les 3 mois. J’avais une légère obsession à ce sujet, j’avais l’impression que les bactéries se nichaient dans ces saloperies plus que n’importe où ailleurs dans la pièce, d’où le fait que je les changeais souvent. Il y avait un évier – une seule vasque, malheureusement – et autour de celui-ci, une armoire à deux colonnes ainsi qu’un miroir sur le haut. « Le seul défaut de cette pièce est son absence de fenêtre, du coup je laisse la porte ouverte pour aérer quand la salle de bain n’est pas utilisée ». A côté de la salle de bain se trouvaient les toilettes. Une toute petite pièce, qui contenait uniquement… un WC, rien d’exceptionnel. De l’autre côté du hall d’entrée, il y avait une grande pièce. « Je ne sais pas exactement te dire le nombre de mètres carrés au sol, mais je peux me renseigner si ça t’intéresse » précisai-je au jeune homme, en arrivant dans le salon. « La déco est assez sommaire, je ne suis pas doué pour… assortir les choses, mais si ça colle entre nous, je ne suis pas contre le changement ». Je fourrai mes mains dans mes poches et lui laissai le temps de s’imprégner du lieu : la cuisine ouverte donnait sur le salon / salle à manger, et on apercevait les portes des chambres de chaque côté du pan de mur sur lequel se trouvait la télévision. En réalité, cette disposition me faisait un peu penser à l’appartement de Joey et Chandler dans Friends, la série culte de ma jeunesse. Si ce n’est que la cuisine était sur le côté, et non derrière le salon.


* Contrairement à moi, i’m so sorry pour l’attente…
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Mar 7 Aoû 2018 - 21:29

Malone avait forcément, comme tout le monde des défauts, mais s'il avait ne serait-ce qu'une qualité, c'était celle d'être ponctuel. Il est du genre à toujours arrivé une demi-heure voire une heure en avance pour être certain d'être à l'heure prévue. Le fait de ne pas être à l'heure quelque part peut le rendre malade tellement ça lui tient à coeur. Alors forcément, pour ce rendez-vous avec l'homme qui va peut-être partager sa demeure avec lui, c'est plus qu'important d'être à l'heure pour faire bonne impression. Il toque et attend. Il lui serra la main, un peu impressionné par la carrure de l'homme qui lui faisait face, mais il tenta de mettre son malaise de côté en hochant la tête à son interrogation.

En entrant dans l'appartement, le jeune garçon laissa son regard se poser un peu partout afin de s'imprégner des lieux. Petit mais agréable. Manque de décoration mais conviable tout de même. Comparé à sa chambre d'hôtel, il est vrai qu'il ne pouvait que trouver mieux. Maintenant, même si les lieux semblaient convenir, restait à savoir si l'impression qu'il avait dégagé allait plaire à Liam où s'il préférerait quelqu'un de moins ... jeune et de moins tatoué. Puis, il fallait tout de même que le courant passe bien entre les deux hommes, pour l'instant c'était le cas.

La visite des lieux commença par une salle de bain, petite mais fonctionnelle, donc rien à redire. Liam lui signala l'absence de fenêtre et donc sa façon à lui pour pallier à cela. Il lui sourit pour lui faire comprendre qu'il avait bien reçu le message. Puis, ils continuèrent à arpenter les différentes pièces. La cuisine, assez pratique pour pouvoir cuisiner de bons petits plats comme il aimait le faire pour lui. Malheureusement, ce n'est pas à l'hôtel qu'il avait cette occasion, mais peut-être que cet appartement était sa nouvelle opportunité pour refaire à manger comme il aimait le faire lorsqu'il était encore chez lui. Le salon était une pièce assez grande dans laquelle il y avait largement la place de bouger à sa guise sans risquer de bousculer l'autre personne. Et pour finir, les chambres qui étaient non loin du salon. Honnêtement, pour une première impression, Malone n'était pas déçu, il se voyait presque déjà sur place en train de mener sa petite existence comme si de rien n'était. Mais malgré cette perspective qu'il se faisait de lui dans ces lieux, il n'était pas le seul à choisir, Liam avait aussi son mot à dire.

" - En tout cas, c'est vraiment sympathique comme endroit. C'est pas énorme, mais c'est suffisant pour un endroit où on dort et mange. Est-ce qu'il y a des choses que je dois savoir en particulier.. ?"

Le jeune homme posa son regard sur ce qui l'entourait, comme pour s'en imprégner et s'assurer qu'il ne faisait pas ce choix à la va vite.

" - Et puis, pour ce qui est de la décoration, on pourra toujours voir ça par la suite si vous acceptez ma venue ici."

Malone n'était pas du genre à tutoyer les personnes qu'il ne connaissait pas, c'était une question de respect pour lui, et puis hormis le fait que Liam était un inconnu à ses yeux, il était aussi plus âgé que lui, ce qui signifiait que le respect revenait à le vouvoyer. Et avec sa gêne, pour le moment ça l'arrangerait plutôt, il gardait même une certaine distance entre eux. Il faut dire qu'entre les deux gabarits, il n'y a pas photo.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Liam A. Turner
messages : 492
ici depuis : 12/07/2018
crédits : schizophrenic (avatar)
statut : Il pourrait vous écrire une thèse sur les joies du célibat.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
: il a commencé à travailler très jeune, dès l'âge de 16 ans, pour pouvoir s'émanciper ‹ il est devenu masseur en 2000, après une formation suivie par le plus grand des hasards - il ne trouvait pas de boulot et n'avait pas envie de rester à rien faire, tout simplement ‹ il entend moins bien de l'oreille droite, ne capte pas certaines fréquences mais ça ne l'empêche pas de vivre ‹ il adore le paddle, il en fait énormément au club nautique dont il est membre ‹ monsieur salé, pas fan de sucreries mais pourrait tuer pour une tranche de saucisson ‹ il aime jouer de l'humour pour éviter les sujets trop sérieux, c'est même parfois un peu pénible ‹ il a une fille, elle est née alors qu'il n'avait que 20 ans. Elle vient de fêter ses 18 ans et il n'a quasiment aucun contact avec elle ‹ il est charmeur, indéniablement ‹ il refuse de vieillir, l'avenir lui flanque la frousse ‹ c'est un gros fêtard, il profite à 100% du moment présent ‹ grand positif dans l'âme, même s'il a parfois ses petits coups de mou ‹ son look lui vient d'un pari perdu, 10 ans plus tôt. Il a aimé la barbe et a décidé de l'intégrer à sa vie ‹ il adore l'océan, la mer, l'eau en général ‹ il fume parfois, en soirée. Il boit de l'alcool mais a arrêté de se droguer vers l'âge de 32 ans ‹ il vit dans un appartement, en colocation ‹ il a un côté très protecteur avec les gens qu'il aime ‹ sa mère est morte d'un cancer, mais son père est toujours en vie. Il est fils unique ‹ n'a eu que deux relations vraiment sérieuses... et ce n'était même pas avec la mère de sa fille ! ‹ il mesure 1m82 ‹ il n'a pas d'animaux, est allergique aux poils de chat mais il les adore.

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Ven 10 Aoû 2018 - 16:03

malone & liam


Malone n'était pas bavard, il me suivait dans l'appartement en souriant de temps en temps. Ce n'était pas plus mal, dans la mesure où j'avais tendance à parler beaucoup – si nous étions deux, on n'en finissait jamais vraiment. Une fois dans le salon, le jeune homme me donna son verdict – positif, à priori. « Tu peux me tutoyer, je préfère » notai-je directement – moi et ma foutue phobie de vieillir, je le vivais très mal lorsque quelqu'un me donnait du vous et du monsieur. Concernant les choses à savoir en particulier, je me grattai le menton pour y réfléchir quelques secondes. « Voyons voir... le loyer sans les charges est de 550 dollars, pour les charges et à moins que tu ne prennes six douches sur une même journée, mon ancien colocataire et moi, on payait approximativement 60 dollars par mois » commençai-je, ce qui me semblait le plus important quand il s'agissait de louer quelque part. « La chambre de droite a été entièrement repeinte en blanc pour donner un coup de frais, mais tu pourras faire à ta guise si l'appart' te plaît. Sinon, la cuisine était semi-équipée à la base mais j'ai fait encastrer un lave-vaisselle, et j'ai acheté un frigo histoire de l'équiper totalement. Je ne cherche pas un colocataire qui resterait enfermé tout le temps dans sa chambre, disons que je suis un animal plutôt sociable et que je préfère la vie en colocation pour la compagnie, et les soirées Netflix. Sans obligation, ceci dit ». Je réfléchis encore, en levant les yeux vers le plafond : qu'est-ce qui était important à signaler ? « Ah, je suis allergique aux poils de chats, donc j'espère que tu n'as pas de compagnon à 4 pattes parce que ça risquerait d'être compliqué, à ce niveau-là ». J'en avais fini, du moins je le pensais. « Et toi, des questions ? »
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Dim 12 Aoû 2018 - 21:29

Malone avait toujours été de nature plutôt renfermée, il était timide et engageait rarement la conversation lui-même sauf en cas de force majeure. Alors forcément, se retrouver devant cet homme, qui allait peut-être devenir son colocataire et qui, pourtant l'impressionnait, ce n'était pas facile de faire abstraction de tout cela, même s'il faisait de son mieux.

La visite des lieux se fit quasiment à sens unique. Le jeune finlandais laissait parler l'habitué des locaux tout en lui adressant quelques sourires polis de temps en temps. Il n'était pas vraiment à l'aise, ça sortait un peu de ses habitudes et pour le coup, ça le perturbait pas mal, mais il tenait à ne pas se montrer troubler, par peur que ce soit mal interprété.

Évidement, Malone à l'habitude de vouvoyer tout le monde par principe d'éducation mais également de respect. Mais ça ne semble pas plaire des masses au guide qui ne tarde pas à le lui faire remarquer. Il aurait bien tenté de répliquer quelque chose  comme le fait qu'il allait lui promettre d'essayer mais qu'il n'était pas certain d'y parvenir. C'était plus un réflexe chez le jeune tatoué. Un réflexe dont il avait du mal à se faire sauf avec les personnes proches qu'il côtoie.

Malone écouta attentivement toutes les informations qui lui fournissait quand l'une d'entre elle le dit réagir. Il ne cherchait pas un colocataire qui resterait enfermé dans sa chambre, pour le coup, le jeune homme n'était pas certain de convenir. Contrairement à son potentiel colocataire, il était sociable certes, mais il était réservé et les soirées Netflix n'étaient pas dans son programme jusqu'alors. C'était un bosseur et il passait beaucoup plus de temps au boulot ou à essayer de nouveaux projets qu'à regarder la télévision. D'ailleurs, le fait qu'il n'y en ai pas dans sa chambre d'hôtel ne lui manquait pas le moins du monde.

" - Je.. Euh.. Non.. Enfin pas pour l'instant. Enfin si peut-être une, est-ce que vous voyez d'autres personnes ? Je veux dire quand est-ce que vous êtes susceptible de donner votre réponse ?" demanda-t-il d'une voix qui trahissait sa timidité et son malaise.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Liam A. Turner
messages : 492
ici depuis : 12/07/2018
crédits : schizophrenic (avatar)
statut : Il pourrait vous écrire une thèse sur les joies du célibat.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
: il a commencé à travailler très jeune, dès l'âge de 16 ans, pour pouvoir s'émanciper ‹ il est devenu masseur en 2000, après une formation suivie par le plus grand des hasards - il ne trouvait pas de boulot et n'avait pas envie de rester à rien faire, tout simplement ‹ il entend moins bien de l'oreille droite, ne capte pas certaines fréquences mais ça ne l'empêche pas de vivre ‹ il adore le paddle, il en fait énormément au club nautique dont il est membre ‹ monsieur salé, pas fan de sucreries mais pourrait tuer pour une tranche de saucisson ‹ il aime jouer de l'humour pour éviter les sujets trop sérieux, c'est même parfois un peu pénible ‹ il a une fille, elle est née alors qu'il n'avait que 20 ans. Elle vient de fêter ses 18 ans et il n'a quasiment aucun contact avec elle ‹ il est charmeur, indéniablement ‹ il refuse de vieillir, l'avenir lui flanque la frousse ‹ c'est un gros fêtard, il profite à 100% du moment présent ‹ grand positif dans l'âme, même s'il a parfois ses petits coups de mou ‹ son look lui vient d'un pari perdu, 10 ans plus tôt. Il a aimé la barbe et a décidé de l'intégrer à sa vie ‹ il adore l'océan, la mer, l'eau en général ‹ il fume parfois, en soirée. Il boit de l'alcool mais a arrêté de se droguer vers l'âge de 32 ans ‹ il vit dans un appartement, en colocation ‹ il a un côté très protecteur avec les gens qu'il aime ‹ sa mère est morte d'un cancer, mais son père est toujours en vie. Il est fils unique ‹ n'a eu que deux relations vraiment sérieuses... et ce n'était même pas avec la mère de sa fille ! ‹ il mesure 1m82 ‹ il n'a pas d'animaux, est allergique aux poils de chat mais il les adore.

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Mar 14 Aoû 2018 - 11:10

malone & liam


Je n’étais pas un mec totalement braqué ou inflexible : j’étais habitué à passer mes soirées avec Joey, mais ce n’était pas pour autant que je tenais à ce que mon nouveau colocataire devienne absolument mon meilleur ami. Cette place était déjà prise, et le titulaire de celle-ci m’en aurait d’ailleurs voulu que je cherche à le remplacer. En revanche, je ne voulais pas non plus habiter avec quelqu’un qui serait un total inconnu pour moi, j’aimais être à l’aise et même si ça semblait être évident pour moi vu ma personnalité sociable, le petit jeune planté au milieu du salon n’avait apparemment pas ce skill. Il semblait plus réservé, voire peut-être même mal à l’aise. Je lui demandai s’il avait des questions, puisqu’il me semblait lui avoir fait part des choses les plus importantes. Il me demanda – toujours en me vouvoyant – si je voyais d’autres personnes. Je haussai les épaules en fourrant les mains dans mes poches : « j’ai eu plusieurs visites, mais je ne le sentais jamais vraiment ». Je préférais être franc avec lui, il m’arrivait de recaler des personnes même si elles étaient intéressées. En revanche, le contraire était vrai également. « Il n’y avait pas que des gens intéressés, ceci dit… tu as aussi ton mot à dire dans cette affaire ». Je lui souris, j’espérais parvenir à le détendre un peu. « Partons du principe que je te fais peur avec ma grosse barbe, et que c’est pour ça que tu as l’air mal à l’aise et que tu me vouvoies, il se pourrait que le fait d’habiter avec moi ne t’enchante pas et que tu m’envoies bouler, même si de mon côté tu me sembles être la personne la plus normale rencontrée jusqu'à aujourd’hui ». Je plaisantais sur le sujet, juste histoire de tâter le terrain et de voir s’il avait réellement la flippe à l’idée d’habiter avec un type comme moi. Pourtant, je n’étais pas contraire ou difficile à vivre, bien loin de là. Mais mon physique pouvait laisser penser totalement l’inverse. « Je ne mords pas, t’inquiète ». J’espérais qu’il se dériderait et comprendrait la plaisanterie, même si c’était quitte ou double. Peut-être qu’il allait totalement paniquer et s’en aller en courant, je prenais un risque.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Jeu 16 Aoû 2018 - 23:38

Malone n'avait pas eu une enfance très facile, les enfants de cet âge-là sont très souvent méchants entre eux. Certains sans le vouloir et d'autres, de manière parfaitement volontaire. À l'époque, le jeune finlandais avait quelques kilos en trop, il n'entrait pas dans le moule de la société imposait. Il avait alors souvent été rejeté, humilié, rabaissé. Avec le temps, il avait essayé de se reconstruire, et même si physiquement, il avait radicalement changé et qu'il entretenait désormais son corps, il faisait tout de même attention à ce qu'il mangeait. L'angoisse de revenir à ce qu'il était avant est omniprésente. Prendre quelques kilos était sa pire peur, après l'eau bien évidemment.

Alors oui, face à cet homme, il ne pouvait être pleinement serein. D'une part parce qu'il avait une apparence assez impressionnante et d'autre part, parce qu'il ne le connaissait pas donc il était sur sa réserve.

Ils avaient fait le tour des lieux, Liam avait énoncé les différentes choses importantes à retenir ainsi que ses exigences concernant la personne qui occupera cette nouvelle place. De son côté Malone avait également posé les questions qu'il avait en tête, il en attendait maintenant les réponses qui ne tardaient pas à venir.

Malone n'avait jamais eu à choisir une personne avec qui partager sa maison ou le lieu dans lequel il vivait, hormis son frère, mais c'est la famille donc c'est différent. Ça doit quand même être difficile de choisir une personne - un inconnu qui plus est - sur de simples critères de première impression et de moyens financiers. Au final, choisir son colocataire n'était pas chose aisée.

" - Après je suis pas parfait, loin de là, mais je ne pense pas être aussi à l'aise que vo.. toi. Ça viendra sûrement avec le temps si on en a l'occasion, mais je suis plutôt de nature réservée donc ce genre de situation ne fait pas vraiment partie de ma zone de confort.."

Il était conscient que sortir de celle-ci de temps en temps n'était pas plus mal non plus, mais ce n'était pas si simple que ça en avait l'air.

"  Mais de toute façon, on ne peut pas toujours s'entendre avec tout le monde. Même avec ces meilleurs amis on se dispute, alors entre colocataires, je ne doute pas que ça arrive aussi.."

Malone disait le fond de sa pensée parce que c'était tout ce qu'il avait trouvé à dire. Cependant, une question lui trottait dans la tête, et il avait besoin d'avoir une réponse sans réellement savoir pourquoi.

" - Vous.. Enfin tu.. Tu cherches depuis longtemps ? En réalité ma vraie question c'est pourquoi la personne qui occupait ce poste est parti ?"

Est-ce qu'il avait vraiment d'une raison ? Il arrive que les gens poursuivent leur existence et mène leur propre vie en faisant des choix. Peut-être que la personne était partie parce qu'elle avait trouvé un appartement avec ses moyens ou bien que la colocation ne lui convenait plus. Malone n'était pas totalement à l'aise avec l'idée de vivre avec une personne qu'il ne connaissait pas, parce qu'il était plutôt du genre pudique, mais c'était tout ce qu'il pouvait avoir avec ses moyens pour le moment. Bien qu'il avait aussi les moyens de rester dans sa chambre d'hôtel, mais c'était beaucoup moins ... convivial et pratique pour le coup.

Au fond de lui, le jeune dessinateur était reconnaissant envers son interlocuteur qui essayait de le détendre aussi bien qu'il le pouvait, ça marchait, même si ce n'était pas encore flagrant, il essayait de faire des efforts pour mener cette conversation. Et d'ailleurs, c'est là raison pour laquelle il s'était mit à parler. Beaucoup trop à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Liam A. Turner
messages : 492
ici depuis : 12/07/2018
crédits : schizophrenic (avatar)
statut : Il pourrait vous écrire une thèse sur les joies du célibat.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
: il a commencé à travailler très jeune, dès l'âge de 16 ans, pour pouvoir s'émanciper ‹ il est devenu masseur en 2000, après une formation suivie par le plus grand des hasards - il ne trouvait pas de boulot et n'avait pas envie de rester à rien faire, tout simplement ‹ il entend moins bien de l'oreille droite, ne capte pas certaines fréquences mais ça ne l'empêche pas de vivre ‹ il adore le paddle, il en fait énormément au club nautique dont il est membre ‹ monsieur salé, pas fan de sucreries mais pourrait tuer pour une tranche de saucisson ‹ il aime jouer de l'humour pour éviter les sujets trop sérieux, c'est même parfois un peu pénible ‹ il a une fille, elle est née alors qu'il n'avait que 20 ans. Elle vient de fêter ses 18 ans et il n'a quasiment aucun contact avec elle ‹ il est charmeur, indéniablement ‹ il refuse de vieillir, l'avenir lui flanque la frousse ‹ c'est un gros fêtard, il profite à 100% du moment présent ‹ grand positif dans l'âme, même s'il a parfois ses petits coups de mou ‹ son look lui vient d'un pari perdu, 10 ans plus tôt. Il a aimé la barbe et a décidé de l'intégrer à sa vie ‹ il adore l'océan, la mer, l'eau en général ‹ il fume parfois, en soirée. Il boit de l'alcool mais a arrêté de se droguer vers l'âge de 32 ans ‹ il vit dans un appartement, en colocation ‹ il a un côté très protecteur avec les gens qu'il aime ‹ sa mère est morte d'un cancer, mais son père est toujours en vie. Il est fils unique ‹ n'a eu que deux relations vraiment sérieuses... et ce n'était même pas avec la mère de sa fille ! ‹ il mesure 1m82 ‹ il n'a pas d'animaux, est allergique aux poils de chat mais il les adore.

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Mar 4 Sep 2018 - 12:14

malone & liam


Lorsqu'il m'avoua ne pas être parfait, je souris – qui pouvait réellement se vanter de l'être ? Si pour Malone, rencontrer une nouvelle personne avec qui il pourrait potentiellement vivre signifiait sortir de sa zone de confort, je comprenais qu'il soit mal à l'aise. C'est aussi pour cela que j'essayais de faire disparaître ce sentiment, en usant de ma meilleure arme : l'humour. De mon côté, je sortais de ma zone de confort lorsqu'il s'agissait d'être sérieux et de parler de ce que je ressentais réellement. Malone était peut-être à l'aise dans ce domaine, qui sait ? Je venais peut-être de faire la connaissance de mon exact opposé ? « Tu as raison, s'entendre avec tout le monde, c'est s'entendre avec n'importe qui. Les disputes sont parfois plus saines que de garder des rancœurs, sans en parler. Au moins, quand on se prend le chou, c'est qu'on communique » approuvai-je quand il me dit qu'on pouvait même se disputer avec son colocataire. Entre Joey et moi, les disputes arrivaient aussi avant qu'il ne déménage pour vivre avec sa compagne. Elles ne duraient jamais bien longtemps, étaient futiles et finissaient toujours pas une bière de la réconciliation, mais tout de même. Nous n'étions effectivement pas d'accord sur tous les sujets, et c'était tant mieux. J'aimais me dire que Malone était dans le même état d'esprit, et qu'il n'hésiterait pas à me dire quand quelque chose le dérangeait – quand il serait assez à l'aise pour le faire, supposai-je. Le jeune homme me demanda pourquoi mon précédent colocataire était parti, et je haussai les épaules : « j'ai perdu le combat acharné contre sa compagne ! Elle a finalement réussi à lui faire lâcher son indépendance, pour qu'il s'installe avec elle. Je dirais que c'est... la vie, qui nous a séparés. Il est parti il y a plusieurs semaines, maintenant. Je ne veux pas vivre avec n'importe qui non plus, je préfère prendre le temps de trouver la bonne personne et rogner un peu sur mon épargne, pour le moment ». Je pouvais assumer le loyer seul, mais la solitude commençait quand même à me peser. Je décidai de le lui expliquer, puisqu'il avait été honnête avec moi un peu plus tôt : « le fric n'est pas réellement un problème, je travaille comme masseur au Yoga Space et ja gagne assez ma vie que pour vivre tout seul. Le truc, c'est que j'aime avoir une présence chez moi. Je ne supporte pas la solitude ». Je venais de lui parler de mon travail, je décidai donc de m'intéresser au sien. Le fait d'avoir un emploi n'était pas une réelle condition pour vivre avec moi, mais je préférais quelqu'un qui occupe ses journées quand même. « Et toi, dans quoi est-ce que tu bosses ? »
 

__________________________

 
Moi la mer, elle m'a pris.
Personnage en ralentissement, j'ai la chance de pouvoir vivre une expérience hors du commun pour la demoiselle que je suis. J'intègre l'armée belge à partir du 15 octobre. La formation se déroulant dans une Caserne, je serai absente du lundi au vendredi ▬ [ASTRA]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Mar 4 Sep 2018 - 19:34

Malone n'avait jamais eu la sensation d'être parfait, il était loin de l'être et le savait que trop bien. Toute son enfance, il avait été moqué à cause des quelques kilos qu'il avait en trop, toute son enfance il a entendu les mêmes méchancetés, et même si aujoirdhui il lui a fallu faire de gros efforts pour en arriver à avoir ce physique, il vient de loin. Alors forcément, il est conscient qui ne colocation sans accrochage avec la dite personne ne serait pas réellement une colocation. Même quand on vit avec ses amis, ses parents ou même sa moitié, il y a toujours des disputes, c'est inévitable, ou alors c'est que quelque chose ne tourne pas rond. Et c'est à cet instant qu'il faut commencé à s'inquiéter.

Mais une question taraudait tout de même l'esprit du jeune finlandais. Comment se fait-il qu'il est seul dans cette demeure ? La réponse ne tarde pas à arriver. Et autant s'il s'était déjà imaginé le pire des scénarios, celui-là était à bien des kilomètres de ce qu'il avait pensé. Finalement c'était une bonne chose pour cet homme qui était parti, en revanche, pour Liam qui était désormais le seul habitant des lieux, ça ne devait pas être aussi joyeux comme nouvelle. Mais pour toute personne ayant un temps soit peu de coeur, on ne pouvait pas blâmer quelqu'un d'avoir rencontré la personne de ses rêves et de désirer s'installer avec elle. Pouvait-il en dire autant pour lui ? Est-ce qu'il aurait cette chance un jour ? Probablement pas vu qu'il n'acceptait pas son homosexualité, et tant qu'il ne l'aura pas fait, les choses n'iront pas en s'arrangeant.

" - Ce n'est jamais agréable quand ça arrive, mais bon, c'est une bonne nouvelle quand même."

À y penser, Malone trouvait que ça ressemblait beaucoup à la situation des enfants lorsqu'ils quittent le nid familial. Même si au fond, ce n'était pas comparable. Il hocha cependant la tête en comprenant parfaitement les propos de son interlocuteur. Évidemment qu'il ne fallait pas se précipiter sur le premier venu, que ce soit pour une colocation ou même n'importe quelle situation de la vie en général. Tout allait bien jusqu'à ce qu'il joue franc jeu avec lui. La solitude lui pesait, il avait besoin de quelqu'un avec qui partager son quotidien. Et c'est qu'à cet instant que Malone se rendit compte qu'il n'était pas cette personne. En tout cas, pas au jour d'aujourd'hui, mais peut-être que s'il se laissait tenter, ça lui permettrait aussi de s'ouvrir et de commencer à essayer d'être in peu sociable qu'il ne l'ai actuellement. Non pas qu'il ne le soit pas, mais sa timidité avait trop souvent raison de lui et des rencontres qu'il pourrait faire s'il cessait de se poser autant de questions. Devrait-il avouer qu'il n'était pas la personne idéale à Liam, se saluer puis chacun reprendre leur chemin respectif ? Il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit puisque bien rapidement il le questionna sur ce qu'il faisait dans la vie.

" - Je suis dessinateur. Plus précisément je suis illustrateur pour des bandes dessinées destinées aux enfants."

Beaucoup considéraient que ce n'était pas un vrai métier. Après tout, il vivait de sa passion pour le dessin et l'art en général, que demander de mieux ?

" - Je ne sais pas trop comment aborder le sujet.. En fait.. D'après la description que tu m'as fait du type de personne que tu cherchais, je suis tout sauf ça.. Je suis plutôt timide et du genre assez dans mon coin alors je ne pense pas être la personne que tu recherches. Et en même temps, je me dis que ça pourrait être une opportunité pour moi d'être un peu plus ouvert, d'avoir de vraies conversations et de pouvoir côtoyer un ami peut-être. Jusqu'ici ma timidité m'a empêché de vivre bien des choses, alors je pourrais refuser et retourner vivre dans la chambre d'hôtel que j'occupais, mais je me dis aussi que c'est l'occasion de combattre ma timidité aussi.."

Pourquoi avait-il dit une telle chose ? C'est le défaut de Malone, bien souvent quand il est nerveux, il a tendance à dire tout haut ce qu'il pense, si bien qu'au lieu à voix basse, son interlocuteur sait désormais ce qui se passe dans son esprit. Et dans la situation présente, ce n'est clairement pas une bonne chose. Il vient probablement de laisser filer sa chance de quitter sa chambre d'hôtel.

" - Pardon, je pensais toit haut.. Ça arrive souvent quand je suis nerveux.. Après ça je comprendrais que tu préfères quelqu'un d'autre pour ta colocation. Je crois donc que je vais te laisser poursuivre tes recherches.."

Que ce soit dans la vie en générale, au quotidien ou dans son travail, Malone partait trop souvent défaitiste sur une situation donnée. Et c'était bel et bien le cas à cet instant précis également.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Liam A. Turner
messages : 492
ici depuis : 12/07/2018
crédits : schizophrenic (avatar)
statut : Il pourrait vous écrire une thèse sur les joies du célibat.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
: il a commencé à travailler très jeune, dès l'âge de 16 ans, pour pouvoir s'émanciper ‹ il est devenu masseur en 2000, après une formation suivie par le plus grand des hasards - il ne trouvait pas de boulot et n'avait pas envie de rester à rien faire, tout simplement ‹ il entend moins bien de l'oreille droite, ne capte pas certaines fréquences mais ça ne l'empêche pas de vivre ‹ il adore le paddle, il en fait énormément au club nautique dont il est membre ‹ monsieur salé, pas fan de sucreries mais pourrait tuer pour une tranche de saucisson ‹ il aime jouer de l'humour pour éviter les sujets trop sérieux, c'est même parfois un peu pénible ‹ il a une fille, elle est née alors qu'il n'avait que 20 ans. Elle vient de fêter ses 18 ans et il n'a quasiment aucun contact avec elle ‹ il est charmeur, indéniablement ‹ il refuse de vieillir, l'avenir lui flanque la frousse ‹ c'est un gros fêtard, il profite à 100% du moment présent ‹ grand positif dans l'âme, même s'il a parfois ses petits coups de mou ‹ son look lui vient d'un pari perdu, 10 ans plus tôt. Il a aimé la barbe et a décidé de l'intégrer à sa vie ‹ il adore l'océan, la mer, l'eau en général ‹ il fume parfois, en soirée. Il boit de l'alcool mais a arrêté de se droguer vers l'âge de 32 ans ‹ il vit dans un appartement, en colocation ‹ il a un côté très protecteur avec les gens qu'il aime ‹ sa mère est morte d'un cancer, mais son père est toujours en vie. Il est fils unique ‹ n'a eu que deux relations vraiment sérieuses... et ce n'était même pas avec la mère de sa fille ! ‹ il mesure 1m82 ‹ il n'a pas d'animaux, est allergique aux poils de chat mais il les adore.

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Dim 16 Sep 2018 - 17:18

malone & liam


Immédiatement, le métier de Malone m'intéressa. J'aimais les artistes, ils avaient une sensibilité à part entière dont j'étais totalement dépourvu, mais que j'adorais observer sous toutes ses formes. « Vraiment ? Quel beau métier, ça doit être merveilleux ». Je n'aimais pas plus que ça les enfants, mais ce concept de leur vendre de la poésie et du rêve à travers des illustrations, j'adorais. Le jeune homme finit par m'avouer une chose – à savoir, qu'il avait peur de ne pas être le colocataire idéal pour moi. Il m'avoua que malgré tout, notre colocation pourrait être l'occasion pour lui de s'ouvrir. Puis, il me parla de la chambre d'hôtel dans laquelle il vivait et je sus que j'avais trouvé la perle rare. Non pas celle que je visais à l'origine, mais bien mieux : un jeune homme qui avait besoin de mon expérience pour sortir de sa zone de confort et combattre une timidité qui semblait le ronger. Je lui souris, presque attendri par ses aveux. J'avais vraiment un putain de cœur d’artichaut, et cette remarque à moi-même me fit soupirer. « Merci pour ton honnêteté, Malone. Bon, même si visiblement c'était totalement involontaire de ta part ». Je ris en passant une main sur mon crâne, naturel et confiant comme à mon habitude. « Tu emménages quand tu veux, la place est pour toi si elle te tente. Je sais que c'est pas vraiment... ce que je cherche, mais je sens que tu as besoin de sortir de ta coquille, et j'suis sûr que je peux t'aider, pour ça. Et même si je ne suis probablement pas ce que tu cherchais non plus à l'origine, on apprendra à s'apprivoiser ». Je ne savais pas que mon futur colocataire était homosexuel, sans quoi je n'aurais peut-être pas tourné ma phrase ainsi. Je haussai les épaules, me dirigeai vers un bloc-notes dans la cuisine où je notai mon numéro rapidement. Je revins près du brun et lui donnai le bout de papier : « voilà mon numéro. Si tu as besoin de temps pour réfléchir, tu peux me donner ta réponse pour fin de semaine. Enfin, si c'est okay pour toi comme... disons, délai ? »
 

__________________________

 
Moi la mer, elle m'a pris.
Personnage en ralentissement, j'ai la chance de pouvoir vivre une expérience hors du commun pour la demoiselle que je suis. J'intègre l'armée belge à partir du 15 octobre. La formation se déroulant dans une Caserne, je serai absente du lundi au vendredi ▬ [ASTRA]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   Dim 16 Sep 2018 - 19:04

Les choses ne se déroulaient pas vraiment comme Malone auraient pu l'imaginer dans un premier temps. Liam était beaucoup plus impressionnant qu'il ne l'aurait pensé, et ça ne l'aidait pas vraiment à paraître à l'aise lorsqu'il parlait de ce qu'il voulait ou attendait dans une colocation. Il la voulait c'était certain, même si vivre dans une chambre d'hôtel n'était pas immonde, ce n'était pas non plus le meilleur endroit au monde, mais c'était déjà mieux que rien c'est vrai. Puis, Liam lui avait avoué qu'il avait déjà eu plusieurs candidats mais aucun ne correspondaient à sa recherche, alors au fond, pourquoi lui, un jeune homme timide, réservé et couvert de tatouages pourrait avoir sa chance ? Il était déjà parti défaitiste et c'est dans cette idée là qu'il s'était confié sur sa vie. Sur son métier plus exactement.

Il hocha la tête aux propos de son interlocuteur. Malone avait toujours été passionné par l'art peu importe sa forme, alors forcément, quand il avait été diagnostiqué analphabète, ça avait été pour lui son seul refuge. Si les gens communiquent dans différentes langues, tout le monde comprend les dessins ou les gestes. C'était une grande aide dans son handicap. Devenir illustrateur de bandes dessinées pour les enfants, c'était bien plus que ce qu'il avait imaginé. Il se représentait tout ces enfants qui, une fois couchés le soir, demandaient à leur parent de leur lire une histoire. Histoire qu'il a lui-même dessiné, et c'est ça sa plus grande satisfaction.

Perdu dans ses pensées, ce n'est que lorsque Liam brisa le silence à nouveau que Malone releva la tête. Avait-il bien entendu ? Malgré tout ce qu'il venait de lui dire, même si ce n'était pas volontaire, Liam acceptait tout de même de lui donner cette place qui allait très certainement changer beaucoup de choses dans la vie du finlandais ? Il croyait presque rêvé, tout ceci était bien trop beau pour être vrai.

" - Je.. Oui tu as peut-être raison.."

C'était même certain, mais il avait encore du mal à réaliser tout cela. Il se sentait déjà être un boulet pour Liam. Il ne savait pas lire et écrire alors forcément, à partir de là s'il lui demandait de s'occuper des papiers ou autre, il allait devoir trouver des excuses valables, qui finiront par mettre la puce à l'oreille du barbu.

" - Alors on se retrouve en fin de semaine ?" demanda-t-il comme si tout cela était encore un simple rêve et qu'il n'en faisait pas parti. C'était sa chance, il devait la saisir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher

MessageSujet: Re: (malone) meet a new roomate   

Revenir en haut Aller en bas
 
(malone) meet a new roomate
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES