AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Endless game (Ciàran)

Aller en bas 
AuteurMessage
grand kangou
Tahlia Wates
messages : 9454
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Schizophrenic (ava), Anesidora (sign)
double-compte : Ella, la mère célibataire débordée
statut : Je suis prise dans ton avalanche, je m'éteindrai si tu m'exiles.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Endless game (Ciàran) Empty
MessageSujet: Endless game (Ciàran)   Endless game (Ciàran) EmptyJeu 4 Avr 2019 - 21:58

Northern district, un lundi midi. Une voiture se gara près d'un entrepôt. Dans cette voiture se trouvait Tahlia. Tahlia, qui recherchait Ciàran. La brune ne l'avait pas vu depuis leur dernière soirée ensemble, quelques mois auparavant. Il lui avait fait comprendre qu'il ne souhaitait plus la voir et c'était ce qu'elle avait fait, même si cela lui coûtait énormément, aujourd'hui encore. Elle s'était habituée à sa présence, à ses confidences, à ce lien qui les avait surpris, l'un et l'autre. Le fait qu'ils se soient éloignés de cette manière laissait un goût amer chez Tahlia, même si elle ne le disait pas. Seulement, aujourd'hui, elle n'avait pas d'autre choix que de le voir. De nouveaux dossiers étaient arrivés ce matin au commissariat et un nom, un seul nom lui avait sauté aux yeux. Adreani. Tahlia avait eu le temps de mettre la main dessus avant ses collègues et elle l'avait épluché toute la matinée. Il regroupait des informations, des photos, des comptes-rendus d'enquêtes policières italiennes et qui concernaient pleinement la famille Adreani. La famille Adreani qui serait sensiblement en lien avec la mafia italienne. La mafia. C'était probablement la pièce du puzzle qui manquait à Tahlia, qui faisait écho à ces mois d'enquêtes sur Ciàran, quand elle voulait le faire tomber. Mais alors qu'elle devrait avoir le sentiment du travail accompli, la jeune femme se sentit coupable. Coupable d'avoir attiré l'attention sur lui. Coupable d'avoir impliqué la police dans les petites affaires de l'italien. Voilà pourquoi elle se trouvait là aujourd'hui, sur son temps de pause, une copie du dossier en main. Décidément, Tahlia n'arrangeait pas son cas... Elle entra dans l'entrepôt et fit quelques pas, bien vite arrêté par un homme qui lui demanda ce qu'elle voulait. « Je viens voir Ciàran Adreani. » Elle avait pris soin de retirer sa veste de police, pour ne pas trop attirer le regard. Un regard qui se fit suspicieux malgré tout, chez cet homme qui lui affirma que Ciàran était dans son bureau mais qu'il était très occupé. « Je n'en ai pas pour longtemps, ne vous inquiétez pas. » rétorqua-t-elle, avec un ton déterminé, en avançant de nouveau afin de lui montrer qu'il n'avait pas le choix. D'un signe de la main, Tahlia montra un couloir pour lequel l'homme approuva silencieusement, dépité. La brune s'avança dans le couloir annexe, passa devant diverses pièces jusqu'à arriver à un bureau. Là, Ciàran s'y trouvait, particulièrement concentré. Elle tapa deux coups sur la porte. Quand il releva la tête et qu'il posa ses yeux marrons – un poil surpris – sur elle, elle ne put retenir un léger sourire sur ses lèvres. Ce serait mentir de dire qu'elle n'était pas contente de le voir. « Salut Ciàran . » lança-t-elle, doucement, portant son regard sur lui. « Tu as cinq minutes à m'accorder ? »

__________________________

Are you the only one lost in the millions ? Or are you my grain of sand that's blowing in the wind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
Ciàran Adreani
messages : 733
ici depuis : 05/08/2016
crédits : wildworld (av) & bat'phanie (sign)
double-compte : freja, maddox, isaac & alix.
statut : père célibataire, divorcé.
Afficher

Endless game (Ciàran) Empty
MessageSujet: Re: Endless game (Ciàran)   Endless game (Ciàran) EmptyJeu 11 Avr 2019 - 19:52

Coincé dans ton bureau depuis plus de deux heures maintenant, tu es concentré sur la comptabilité de ton entreprise. L’officielle, pas l’officieuse. Parce que même si cette entreprise de textiles n’est qu’une couverture pour toi, il te tient à cœur de la faire fonctionner malgré tout. C’est une petite fierté personnelle même si ce n’est pas le boulot dont tout le monde rêve. Fonder son entreprise, ça reste un gros investissement et puisque tu n’es pas capable de faire confiance à quelqu’un d’autre que toi, tu te charges seul de la comptabilité de ta société et de toute la paperasse qui s’y rapporte. Avec le départ de Jim et surtout à cause des raisons qui l’ont poussé à partir, tu as décidé d’embaucher quelqu’un de la mafia pour t’aider à gérer les coups de téléphone, l’accueil des fournisseurs et tout ce qui se rapporte à de l’administratif. Au moins, tu n’as plus peur d’être surpris en pleine transaction mafieuse puisque ton employé fait partie de ce réseau, lui aussi. C’est donc Livio, qui attire ton attention alors qu’il semble discuter avec quelqu’un. Tu n’as pas vraiment le temps d’écouter davantage cette discussion puisque des bruits de pas approchent déjà en direction de ton bureau. Tu relèves le regard lorsque la porte s’ouvre sur Tahlia, étonné de la voir ici après votre dernière discussion qui mettait un « terme » à votre relation, amitié, tu ne sais pas vraiment comment nommer ce que vous partagiez tous les deux. Malgré ton étonnement, tu ne manques pas de lui offrir un léger sourire, heureux de la voir après tout ce temps. « Tahl’. » Dis-tu simplement, hochant la tête à sa question. « Viens t’asseoir. » Ajoutes-tu en détaillant la brune du regard. Cela fait quelques mois, maintenant, que vous ne vous êtes plus vus alors tes yeux ne peuvent s’empêcher de détailler chaque trait de son visage, chaque petite ridule, chaque détail. Comme s’ils désiraient s’imprégner de la jeune femme pour se souvenir précisément de son visage pour les jours à venir. Car malgré sa relation avec Carter, malgré ce qu’il se passe entre Harmonie et toi, tu gardes une certaine affection pour Tahlia. Tu ne l’expliques pas mais maintenant qu’elle est là, devant toi, tu remarques facilement que ce petit truc en plus que vous partagiez quelques mois plus tôt n’a absolument pas disparu. En tout cas, de ton côté. « Qu’est-ce que c’est ? » Demandes-tu en montrant du regard le dossier qu’elle tient en mains. Est-ce qu’il est là, finalement, le fameux jour où la policière te fait tomber ? Où elle te met devant le fait accompli en exposant chacun de tes délits ? Maintenant que tu as pris tes distances, Tahlia n’a plus aucune raison de te protéger et même si tu as du dossier sur elle, toi aussi, quelque chose te dit que ça ne rivalisera sûrement pas avec ce qu’elle possède, elle. Mais plutôt que de montrer ton inquiétude, tu restes là, neutre, figé.

__________________________

in the bad times i fear myself
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15925-instagram-de-ciaran-ciaran_ad
grand kangou
Tahlia Wates
messages : 9454
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Schizophrenic (ava), Anesidora (sign)
double-compte : Ella, la mère célibataire débordée
statut : Je suis prise dans ton avalanche, je m'éteindrai si tu m'exiles.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Endless game (Ciàran) Empty
MessageSujet: Re: Endless game (Ciàran)   Endless game (Ciàran) EmptyLun 15 Avr 2019 - 12:04

Quand cela concernait Ciàran, il fallait croire que la brune perdait toute raison. Elle était tout bonnement incapable d'expliquer pourquoi elle se rendait à cet entrepôt, dossier en main, alors que sa place était au commissariat, à tenter de faire l'autruche en attendant que l'italien se fasse attraper. Faire l'autruche. Un acte que Tahlia aurait dû faire à plusieurs reprises dans sa vie et qui lui aurait évité de se prendre des murs. Et qui lui éviterait de refaire la même erreur aujourd'hui... Cela allait lui retomber dessus, d'une façon ou d'une autre. Soit on se rendait compte que la taupe au commissariat était Tahlia, soit Ciàran lui mènerait la vie dure pour avoir lancé un tel dossier contre lui. Elle ne savait pas quelle option était la pire. La brune n'était pas dupe. Même si elle s'était éloignée de l'italien, elle avait souvent émis quelques pensées à son égard. Comment allait-il ? Comment allait Gabriel ? Tant de questions auxquelles elle avait voulu avoir des réponses, mais pour lesquelles elle n'avait jamais osé envoyer de messages. Il avait été clair la dernière fois. Et il savait mieux que quiconque qu'elle ne courait pas après les personnes. Mais elle était là aujourd'hui, malgré tout. Et quand elle vit ce sourire naître sur les lèvres de l'italien, elle ne put s'empêcher d'avoir le même sur les siennes. Alors qu'il l'invita à s'asseoir, la brune hocha la tête et prit place face à lui. « Merci. » souffla-t-elle, ravie qu'il lui laisse le temps de s'expliquer sur sa présence Posant le dossier sur le bureau, elle releva la tête et croisa le regard de Ciàran. Il la détaillait. Elle le détaillait aussi. Observatrice. Songeuse. Elle s'était complètement trompée sur lui. Jamais elle n'aurait pu croire que la famille Adreani avait un quelconque lien avec la mafia italienne. Mais cela changeait-il pour autant son regard sur lui ? Elle n'en était pas certaine, et là était toute la dangerosité de leur lien. Ciàran faisait jongler Tahlia entre sa bonne conscience – professionnelle, éthique – et cette envie de ne pas lui causer du tord. S'il était vraiment rattaché à la mafia, il jouait suffisamment avec le feu. Inutile d'ajouter la fliquette de Bowen dans l'équation. Ce n'était pas son but. Comme quoi ce petit truc en plus était toujours là, malgré l'éloignement. Et Tahlia se détestait de n'avoir aucun contrôle sur cela. Le bel italien la sortit de ses pensées alors qu'il lui demanda ce qu'elle avait en main, son regard se portant aussi sur ce dossier. Un dossier qu'elle lui tendit. « C'est ce que l'on a reçu ce matin au commissariat... » D'un signe de la tête, elle l'invita à l'ouvrir, à regarder chacune des preuves, chacun des rapports d'enquêtes sur la famille italienne de Ciàran, sur les soupçons sur les membres mafieux qui composaient ce clan. Elle lui laissa de longues minutes pour prendre connaissance de chaque page qui alimentait le dossier. Jusqu'à ce que sa voix vienne troubler le silence qui s'était instauré : « C'est vrai tout ça ? Tout ce qu'il y a dans ce dossier ? »

__________________________

Are you the only one lost in the millions ? Or are you my grain of sand that's blowing in the wind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher

Endless game (Ciàran) Empty
MessageSujet: Re: Endless game (Ciàran)   Endless game (Ciàran) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Endless game (Ciàran)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES