∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en novembre —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus chaudes ! Elles avoisinent entre les 22 et 27°C.


ephrem souza & levi wheeler
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €
-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

Partagez
 

 Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope

Aller en bas 
AuteurMessage
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 1989
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptySam 20 Aoû 2022 - 15:11

Il n’y avait aucune femme, aucun engagement quelconque dans la vie d’homme de Marcus, même après dix années, même s’il avait une vie sociale bien remplie. Il avait fait quelques rencontres, parfois il avait invité des femmes dans son lit, mais aucune n’y était resté, il ne voulait pas, il n’en avait pas besoin. Et plus que tout, il avait peur, peur d’être abandonné une fois de plus, peur des mensonges, du manque, de l’absence et de conséquences que ça pouvait avoir. Marcus était un homme blessé, effrayé, mais ça ne datait pas de Penny, il ne la jugeait pas coupable de tout. Il se voyait plutôt comme quelqu’un de maudit, ou quelque chose comme ça, dès sa naissance il avait été seul, sa pauvre mère l’avait abandonné certainement sans le vouloir et son géniteur, il avait pris la fuite, sûrement qu’élever un gamin sans mère ça lui foutait trop la frousse. Toute sa vie était définie par ce moment-là, celui de son premier cri, qu’il avait poussé seul. Penelope n’avait fait que suivre le mouvement finalement. Il afficha un demi sourire à la réponse de la blonde, elle avait bien suivi, écouté. Et il lui confirma bien que Newton était un animal, il n’avait aucune mauvaise surprise dans son sac, Marcus, il n’avait fait que l’attendre, elle, en somme. Et même si la façon dont il parlait de Leo pouvait porter à confusion, il n'en était pourtant rien, il n’y avait pas l’ombre d’une ambiguïté entre le barman et sa serveuse, si elle était si importante à ses yeux ça n’avait rien à voir avec des sentiments amoureux, mais ça, la photographe ne pouvait pas le savoir et il remarqua bien son trouble, qui passa rapidement, si elle voulait être rassurée, elle pouvait poser des questions, elle comprendrait bien vite que Marcus était un homme sans aucune attaches, mis à part celles de son passé. Ils discutèrent encore un peu de sa famille, de son frère, O’Brian n’était pas intrusif, jamais, il savait garder sa place et sa curiosité pour lui. Et au terme de quelques mots ponctués d’un silence apaisant, il lui fit sa proposition, sans vraiment réfléchir, sans aucune arrière-pensée. Elle accepta avec plaisir et il sourit un peu comme un gamin empoté. Avec le temps il était devenu nul en matière de sentiments. Penelope proposa de passer chez elle avant que son téléphone ne sonne, c’était le signe du départ pour tous les deux. Il hocha la tête alors qu’elle venait déposer un baiser sur sa joue et ce fut presque à lui de rougir, un sourire discret aux lèvres. Il la regarda partir avant de se lever à son tour pour retourner dans son antre.
La soirée ne se déroula pas vraiment comme il l’avait prévu, ce ne fut pas aussi simple de laisser le bar à Leo, tout Bowen semblait avoir décidé de s’inviter au Elm ce soir-là. En réalité il n’y avait pas pensé, mais c’était soir de match, les Reds contre les Rebels, alors évidemment, tout le monde s’était pressé pour suivre la rencontre avec sa pinte à la main. Il n’avait pas pu quitter le pub avant la fin du match et pas eu le temps non plus de prévenir Penny. Il était donc quasiment minuit lorsqu’il sonna à sa porte, une boite de cookies et un pack de bières à la main, il se doutait bien qu’elle avait déjà dîné. Lorsqu’elle ouvrit il se présenta avec un sourire contrit. Je suis désolé, j’ai été retenu. Tu veux toujours de moi ? Il espérait sincèrement qu’elle ne le refoulerait pas.


__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Penelope Russell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 322
ICI DEPUIS : 04/01/2022
CRÉDITS : Eilyam (av) | EndlessLove (sign)

STATUT : Mariée, mais séparée.
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyVen 9 Sep 2022 - 19:29


✩ ✩ ✩ ✩
doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur

w/ @marcus o'brian


Sa mère ayant annoncé qu'elle se retirait pour prendre le thé avec une cousine éloignée, Penelope a pu profiter d'un long moment en tête-à-tête avec son père. Tête-à-tête durant lequel des confidences ont été faites, des deux côtés. La blonde a ainsi pu parler de ses neuf ans passés à Brisbane, et surtout de la raison de ce départ soudain. Elle n'avait été que très évasive, à l'époque, évoquant simplement une offre de travail inattendue et impossible à refuser. Loin de la juger, le père de Penelope s'est contenté de hocher la tête, serrant la main de sa fille de temps à autre, lorsqu'il l'émotion faisait trembler sa voix. "Tant que tu es heureuse et en accord avec toi-même, ma fille..." avait-il murmuré, avant qu'une aide-soignante vienne lui proposer un plateau repas, qu'il a refusé. Il s'est excusé de sa perte d'appétit, et cette fois, c'est Penelope, qui a serré sa main.
Le trajet du retour a été plutôt compliqué pour la blonde, dont les émotions étaient trop envahissantes. Elle a dû s'arrêter plusieurs fois pour se concentrer sur sa respiration. Seule son entrevue avec Marcus, prévue un peu plus tard, lui donnait envie de rentrer chez elle. Penelope a réussi, tant bien que mal, à ranger quelques vêtements qui traînaient ça et là, pour accueillir Marcus dans de meilleures conditions. Peu avant l'heure du dîner, elle lui a envoyé un texto pour s'informer de ce qu'il en était de son côté. Et lorsque la lune a commencé à trop briller dans un ciel dénué de tout nuage, Penelope a compris que Marcus ne viendrait pas. Perdue entre la frustration et la déception, elle s'est contentée d'un verre de vin pour tout dîner. S'il lui avait au moins répondu...
Elle n'a pas eu l'envie non plus de regarder quelque chose pour se changer les idées. Penny s'est contentée de traîner mollement sur Pinterest, quelque chose qu'elle fait uniquement lorsqu'elle ne sait plus quoi faire de sa peau, son verre de vin à nouveau rempli. Quand la sonnette retentit, Penny est plus surprise qu'autre chose. Elle a passé toute sa soirée sur le canapé, comme si elle attendait encore Marcus. Marcus... Qui apparaît dans l'encadrement de la porte lorsqu'elle ouvre timidement, sans même se demander qui peut bien sonner à une heure pareille. Peut-être s'en doutait-elle, au fond. "Ah..." soupire-t-elle. Encore une fois, sa raison lui crie d'aller se coucher, et de vider ce verre de vin dans l'évier. Mais son coeur appelle Marcus, et toute compagnie qui ne la forcerait pas à dialoguer sur ce qui la fait se sentir aussi mal. "Oui, je m'en suis doutée," répond la blonde. Le sourire contrit de Marcus est toujours aussi craquant. Pourquoi est-il aussi craquant...? "Entre," formule-t-elle d'une voix douce en s'écartant pour le laisser entrer. "Je peux bien veiller un peu, si tu as amené des cookies..." murmure ensuite Penelope. "Il y avait du monde au bar ?" suppose-t-elle, en revenant vers le salon pour se jeter d'autorité dans le canapé, manquant au passage de renverser son verre de vin sur la table basse.

__________________________

the way i cry ♒︎You've been starring down this road forever hoping there's a way you'll try, but right now I need you more than ever. You won't see it in the way I cry.©️ endlesslove.
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 1989
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyJeu 15 Sep 2022 - 15:39

Si Marcus avait donné beaucoup dans sa relation avec Penelope, le Elm avait toujours été l'une de ses priorité, même avant, même quand il n'en était que le serveur qui venait faire des extras le week-end pour payer ses études. Il aimait ce bar, ce lieu chargé d'histoire, il sentait ce lien invisible entre ces murs et lui, c'était inexplicable. La blonde l'avait toujours compris, elle n'avait jamais semblé être jalouse de cette maîtresse qui lui volait souvent son compagnon, son époux. Depuis qu'elle était parti le pub avait été son radeau, son antre, son havre de paix, c'était le seul endroit où il se sentait bien, en sécurité. Il s'était reconstruit entre ces murs, il était devenu celui qu'il était vraiment destiné à devenir. Il s'était aussi abîmé, à force de trop boire, mais ça c'était une autre partie de l'histoire, celle qu'il n'avouait pas. Ce soir il avait encore une fois préféré son bar, son métier, à sa vie privée. Même si dans cette vie-là Elle était présente, elle était revenue, elle l'attendait. Mais Lui, lui l'avait attendu, des années, il l'avait détestée, mais tellement aimé, il avait continué, malgré tout, sans elle. Alors ce soir c'était match, son pub débordait de monde et de bonne humeur. Et même s'il avait souvent pensé à Penny durant la soirée, il fallait avouer qu'il s'était éclaté et que cette soirée avait été prenante. Pourtant une fois qu'il avait réussi à s'échapper, face à cette porte clause, cette demeure dont il ne connaissait encore rien, il se sentait presque intimidé. Et si elle n'ouvrait pas, ou si elle le rejetait ? Et si la magie de ces moments sur ce banc face à l'hôpital était rompue ? Mais il sonna, de toute façon il avait fait tout le chemin, ses cookies dans les bras, il ne pouvait plus faire marche arrière. Elle lui ouvrit, semblait soulagée et le sourire du barman s'élargie un peu. Il entra, la suivant dans la pièce principale en lui tendant son chargement. Les cookies c'est ma botte secrète pour me faire pardonner. Il remarqua le verre de vin qui manqua de se renverser, la photographe était toujours aussi maladroite dan ses gestes du quotidien. Oui, c'était soir de match, j'avais oublié. Tu as dîné ? Il ne pouvait s'empêcher de s'en faire pour elle, un verre de vin, ça ne nourrissait pas.
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Penelope Russell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 322
ICI DEPUIS : 04/01/2022
CRÉDITS : Eilyam (av) | EndlessLove (sign)

STATUT : Mariée, mais séparée.
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyDim 18 Sep 2022 - 20:17


✩ ✩ ✩ ✩
doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur

w/ @marcus o'brian


"Ca tombe bien, j'adore ça," répond Penelope, une fois dans le canapé avec les cookies de Marcus en équilibre sur ses genoux relevés. Elle fixe quelques secondes le pack de bières sur la table basse pendant que Marcus lui répond, avant de se relever d'un coup pour aller les mettre au frigo, non sans en garder une pour celui qu'elle peut encore appeler son mari. Décapsuleur en main, elle revient s'installer sur le canapé et attrape son verre de vin pour le lever. "Ca se marie bien avec les cookies, je trouve," lance-t-elle, pour toute réponse à la question de Marcus. Non, Penelope n'a pas eu la force de dîner, trop déçue de s'être retrouvée seule. Mais ça, elle n'a pas le droit de le dire. Pas même sous l'effet de l'alcool, qui commence à se faire ressentir en elle, vu les mouvements erratiques et confus qu'elle amorce parfois. Boire avec le ventre complètement vide, ce n'est pas la meilleure des idées qu'elle a eue de la journée. "C'est gentil d'être quand même passé me voir," finit-elle par déclarer, en fixant son verre et en faisant tourner le liquide à l'intérieur. Penny n'a pas le droit d'en vouloir à Marcus. C'est elle qui l'a quitté sans un mot, et qui les a mis tous les deux dans cette intenable situation. Il ne lui doit strictement rien, et ce n'est pas une proposition de soirée de son initiative finalement tombée à l'eau qui va changer quelque chose.

__________________________

the way i cry ♒︎You've been starring down this road forever hoping there's a way you'll try, but right now I need you more than ever. You won't see it in the way I cry.©️ endlesslove.
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 1989
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyLun 26 Sep 2022 - 10:27

Elle ne tenait pas en place, ce soir, Marcus avait face à lui une Penelope bien différente de celle qui se tenait prostrée sur son banc face à l'hôpital. Elle était presque volubile, ses paroles étaient décousues, la faute à ce fameux verre de vin qu'elle tenait en équilibre instable ? La blonde avait toujours eu cette âme d'artiste, vive et dansante, un peu folle même, face au sérieux Marcus bien plus posé. C'était ce qui l'avait charmé, à l'époque, cette flamme à laquelle il avait aimé se réchauffer se brûler parfois, dans une délicieuse morsure. Et ce soir elle le séduisait encore, avec ses joues légèrement empourprées par l'alcool. Elle ne répondait pas, elle ne répondait jamais franchement aux questions qui ne lui plaisaient pas, ainsi il comprenait qu'elle n'avait rien avalé d'autre que son verre de vin. Il se passa de relever en la réprimandant, elle n'était plus une enfant après tout, il n'avait pas à la couver. Les cookies se marient avec tout. Il attrapa la bière et le décapsuleur et entreprit d'ouvrir sa bouteille avant de poser l'outil sur la table basse tout en observant du coin de l'œil celle qui était encore son épouse. Il lui sembla qu'il y avait comme un ton de reproche dans le fond de sa voix, l'avait-elle attendu ? Espéré ? Avait-elle cru qu'il l'avait oublié ? Il esquissa un demi sourire en la fixant sans plus se cacher, elle semblait presque fragile recroquevillée dans son canapé, il n'avait pas le droit de la trouver attirante, pourtant elle l'était, indéniablement. C'est gentil de m'avoir laissé entrer. Même si tu m'en voulais de t'avoir planté. Il la provoquait gentiment, même après dix ans de séparation il lui semblait qu'il la connaissait encore par cœur. Léger soupire avant qu'il se redresse un peu sur son fauteuil. J'ai attendu toute la soirée de pouvoir m'échapper. Pour la rejoindre.
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Penelope Russell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 322
ICI DEPUIS : 04/01/2022
CRÉDITS : Eilyam (av) | EndlessLove (sign)

STATUT : Mariée, mais séparée.
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyLun 26 Sep 2022 - 19:05


✩ ✩ ✩ ✩
doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur

w/ @marcus o'brian


Penelope a un mal fou à regarder Marcus dans les yeux. Ils ont vécu une partie de leur vie ensemble, se sont ouverts l'un à l'autre, se sont même promis d'évoluer côte à côte jusqu'à ce que la mort les sépare, et pourtant Penelope continue de fixer son verre de vin, sans réussir à croiser le regard de son mari. Elle lui en veut de l'avoir laissée tomber ce soir, et elle a peur qu'il le découvre en lisant en elle comme dans un livre ouvert. Surtout qu'elle n'a aucun droit de lui en vouloir. Si encore, il lui avait promis... Même avec ça, finalement. Il ne lui doit plus rien après ce qu'elle a fait à leur histoire. "Oh, je ne t'en veux pas," répond mollement la photographe en se relevant légèrement pour atteindre la table basse et, par extension, la boîte de cookies qu'elle y a déposée. Ce geste masque le voile de tristesse dont elle sent ses yeux se parer. Penelope reprend sa position initiale et ouvre les cookies, son verre coincé entre ses deux genoux ramenés contre elle. Au bout de quelques secondes, elle se rend compte de la dangerosité de son entreprise et se corrige en reposant finalement son verre de vin sur la table basse. Mieux vaut éviter de nettoyer le canapé à une heure aussi tardive. La première bouchée de cookie donne à Penny l'impression de revivre. Une miette grossière parsemée de chocolat reste accrochée à la commissure de ses lèvres alors que Marcus reprend la parole pour lui déclarer qu'il a attendu toute la soirée de pouvoir s'échapper. C'est ce qui convainc Penelope de poser -enfin !- ses yeux sur lui. "C'est vrai ?" murmure-t-elle, bouche légèrement pleine. Elle se rend compte de l'absurdité de sa posture et se corrige bien vite, dans un petit rire. La manche de son gilet vient essuyer sa lèvre, faisant tomber la miette sur le tapis. "Merde... Oh je ramasserai plus tard," souffle-t-elle.

__________________________

the way i cry ♒︎You've been starring down this road forever hoping there's a way you'll try, but right now I need you more than ever. You won't see it in the way I cry.©️ endlesslove.
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 1989
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyMar 4 Oct 2022 - 14:32

On ne va pas se mentir, depuis le retour de Penelope à Bowen, tout était étrange entre les deux anciens amants. Il y avait certes cette attraction entre eux, cette force qui les poussait toujours à rechercher la présence de l'autre. Mais il y avait aussi les non-dits, les questions sans réponses, les décisions qu'ils n'arrivaient pas à prendre réellement, toutes ces choses qui prenaient beaucoup trop de place. La rancœur aussi, sûrement, que Marcus avait refoulé, presque oublié mais qui, au fond était toujours là, tapis dans l'ombre des beaux sourires. Ainsi, dans tout ce mélange d'émotions, de gestes vers l'autre et de retenue, qu'en était-il d'eux ? Il restait les souvenirs de cette vie à deux, ces habitudes qu'ils avaient connu par cœur, cette fusion de deux êtres qui s'étaient tant aimés. Marcus se souvenait parfaitement du caractère de son épouse et ce je ne t'en veux pas qui signifiait pourtant le contraire, ces mots le firent sourire, il en fallait tellement plus pour l'agacer, alors qu'elle prenait si facilement la mouche. Il ne releva pas, mais resta quelques secondes à la fixer, à l'observer se mouvoir nonchalamment et pourtant presque féline sur son canapé, la catastrophe n'était jamais loin, son verre de vin menaça bien trop souvent de se renverser mais jamais elle ne le fit tomber. Elle fuyait son regard pour qu'il ne remarque pas son trouble, mais c'était peine perdue, alors qu'O'Brian ne se cachait pas pour la dévisager. Ce fut seulement au bout d'un moment que ses yeux accrochèrent ceux de son ex, ce qui le soulagea un peu, à force il aurait fini par croire qu'elle ne voulait pas de lui ici. Il pouffa dans un rire presque amusé, à ce stade, doutait-elle encore vraiment de son envie de la voir ? Il venait tous les jours à l'hôpital, il était le compagnon qui attendait sagement qu'elle le voit, il se rendait disponible, pour elle, depuis des semaines. N'y voyez aucune arrière pensée de la part du barman, seulement il ne luttait pas contre son envie qu'elle fasse à nouveau partie de sa vie. Tu en doutais ? C'est moi qui t'ai proposé un dîner. D'ailleurs j'ai clairement failli à ma promesse et à cause de moi tu te nourris de cookies et de vin, on a vu plus équilibré. En essuyant cette miette qu'elle fit tomber sur le sol, Penny s'étala surtout une traînée de chocolat sur les lèvres, qui devint une subite obsession pour Marcus. Il s'approcha alors et du bout de son pouce entreprit d'essuyer cette bavure sans se préoccuper de la distance trop mince qui les séparait. Puis une fois son geste terminé il ne s'éloigna pas pour autant. C'est parce que je suis finalement venu que tu m'en veux ? Ou parce que tu as cru que je n'allais pas venir ? J'ai du mal à comprendre ce que tu attends de moi Penny. Qu'il souffla presque comme une caresse dans le creux de sa nuque.
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Penelope Russell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 322
ICI DEPUIS : 04/01/2022
CRÉDITS : Eilyam (av) | EndlessLove (sign)

STATUT : Mariée, mais séparée.
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyDim 9 Oct 2022 - 14:48


✩ ✩ ✩ ✩
doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur

w/ @marcus o'brian


Plus les minutes avancent, et plus Penelope se sent coupable d'être aussi vexée pour pas grand chose. Marcus est l'un des seuls à être autant présent pour elle depuis que son père est entré à l'hôpital. Il prend soin d'elle presque comme si rien n'avait changé entre eux, comme si elle n'avait jamais quitté Bowen ni le sein de son mari. La boîte de cookies désormais entamée permet à Penelope de faire diversion, et que Marcus ne se concentre à aucun moment sur ce qu'elle ressent. Du moins, c'est ce qu'elle espère. Pari manqué... Il la connaît trop bien, et se met d'ailleurs à pouffer lorsqu'elle doute de la véracité de ses paroles. "Moi ça me va très bien en tout cas," fait Penny en haussant les épaules, yeux baissés vers le tapis à la recherche de la miette qu'elle vient de faire tomber, même si elle a déclaré un peu plus tôt qu'elle ramasserait plus tard. Elle se moque bien de manger équilibré, en ce moment. Elle a clairement autre chose à faire que de se préoccuper de sa santé.
C'est un mouvement de la part de Marcus qui dévie l'attention de Penelope et la ramène à leur conversation. Il l'a rejointe sur le canapé, peut-être un peu trop près, et a entrepris d'essuyer la commissure de ses lèvres d'un geste du pouce. Geste qui trouble Penelope et lui coupe le souffle, davantage lorsque Marcus lui confie au creux de l'oreille qu'il n'arrive pas à saisir ce que Penny attend de lui. Cette dernière, yeux clos, cookie entamé toujours en main, lève quelque peu son menton, envahie par une irrépressible envie de tout lâcher et de fondre sur son futur ex-mari. Son odeur est à la fois rassurante et enivrante. Malgré le vin qui tente de lui dicter sa conduite et la proximité dangereuse de Marcus, Penelope parvient à se maîtriser. Elle recule légèrement, de façon à pouvoir fixer le barman dans les yeux, et lui répond : "Je t'ai dit que je t'en voulais pas..." dans un souffle. Ses yeux vont des lèvres de Marcus à ses yeux. Un cycle infini, qu'elle aurait auparavant rapidement stoppé en l'embrassant. Mais pas cette fois, elle n'en a pas le droit, quand bien même Penny en meurt d'envie. Elle finit par baisser le regard, se sentant rougir. "N'as-tu pas honte de profiter d'une femme pompette et sans défense pour l'approcher ainsi ?" le questionne-t-elle, en riant légèrement.

__________________________

the way i cry ♒︎You've been starring down this road forever hoping there's a way you'll try, but right now I need you more than ever. You won't see it in the way I cry.©️ endlesslove.
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 1989
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyJeu 20 Oct 2022 - 16:04

C'était pratique, une miette, une feuille sur le sol, un petit rien qui nous permettait de reporter notre attention sur tout autre chose que le réel sujet. Elle arrivait à point nommé, cette miette invisible et elle faisait sourire Marcus. Il se rendait compte à quel point ce genre de choses qu'il trouvait parfois insupportable dans leur quotidien de jeune couple à l'époque, était pourtant adorable en comprenant qu'elle lui avait trop manqué durant toutes ces années. Elle, femme libre, insaisissable, forte, impétueuse, têtue, il la connaissait ainsi, il l'avait aimé ainsi et ainsi elle était partie, sans rien dire, sans d'autre bruit que le cœur de Marcus qui se brisait. Peut-être n'avait-elle pas changé, peut-être que le temps ne l'avait pas assagie, elle pourrait repartir, elle pourrait le briser à nouveau, il le savait, pourtant il n'avait qu'une envie, elle, elle était sa folie, elle le menait à sa perte mais qu'importe, il ne vivait plus depuis des années et à ses côtés il avait toujours l'impression de renaître. Il ne connaissait encore rien des raisons de sa fuite, peut-être ne voulait-il pas les connaître, elles étaient inavouable, il s'en doutait, il y avait sûrement eu un autre homme, ça ne le surprendrait pas. Mais ce soir, ce genre de question ne servirait à rien, il n'était pas venu pour ça. Il la revoyait encore manger un bol de céréales pour tout repas alors que lui aurait englouti un bœuf, ça le rendait fou, ce soir il en souriait, il avait d'autres combats à mener. Il voulait, il espérait, qu'elle s'ouvre enfin, qu'elle s'abandonne, qu'elle brise cette carapace qui ne lui ressemblait pas. Fut une époque où elle n'avait pas froid aux yeux le concernant, où un simple regard de la part du barman aurait enflammé tout son être et l'aurait poussé dans ses bras. Sur ce point elle s'était assagit mais il la sentait encore vibrer, il sentait son regard sur lui et ses gestes qu'elle retenait. Ce soir il ne voulait plus de retenue et s'il avait été le plus sage des deux, Penny allait comprendre qu'il avait changé, lui aussi. Tu l'as dit mais tu sais très mal mentir. Il sourit, elle s'était éloigné, il ne bougeait pas, il était trop tard pour reculer. Tu n'es pas sans défenses. Et les joues rouges te vont bien. Demande-moi de partir, si c'est ce que tu veux. Mais sur ce point il était sûr de lui, il savait interpréter les signes qu'elle lui envoyait.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Penelope Russell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 322
ICI DEPUIS : 04/01/2022
CRÉDITS : Eilyam (av) | EndlessLove (sign)

STATUT : Mariée, mais séparée.
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyDim 30 Oct 2022 - 19:32


✩ ✩ ✩ ✩
doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur

w/ @marcus o'brian


Cette proximité entre eux est clairement propice à un rapprochement des plus enflammés. Penelope a du mal à retenir le désir qui s'empare doucement d'elle. Avec l'hospitalisation de son père, et malgré le nombre de fois où Marcus et elle se sont retrouvés proches l'un de l'autre depuis, elle n'a plus ressenti cette même flamme depuis cette soirée sur la plage, où Penny a annoncé à Marcus qu'elle souhaitait divorcer. L'alcool y est peut-être pour beaucoup, dans cette descente aux enfers de la passion. Penelope est incapable de regarder à nouveau son futur ex-mari dans les yeux. Elle sait pertinemment que si elle lève ses yeux et qu'elle croise son regard, elle se laissera emporter par son désir. "Mmh..." murmure-t-elle, l'air de rien. Le genou de Marcus sur l'extrême bord du canapé attire son attention, et ce n'est pas plus mal. Elle l'imagine même glisser et chuter sur elle, ce qui lui arrache un sourire discret. La suite, en revanche, elle ne la voit autrement qu'entre ses lèvres. "Je n'ai..." commence-t-elle avant de soupirer longuement. "J'ai aucune envie que tu partes, Marcus," affirme Penelope en osant enfin replanter ses yeux dans ceux du barman. Comme prévu, une irrépressible envie de l'embrasser s'empare de la blonde. Elle se mord la lèvre inférieure, comme si ce geste allait l'aider à se retenir de déconner. "On n'a pas été aussi proches depuis... la plage," souffle-t-elle, à quelques centimètres de ses lèvres. "Qu'est-ce qu'on fait, là ?" finit par demander Penelope. Le regard vitreux de désir qu'elle affichait une seconde auparavant se couvre alors d'un voile de tristesse. Ses sourcils se froncent, et elle repousse légèrement Marcus du plat de sa main. "Tu es plus enivrant que le vin que j'ai bu avant ton arrivée, sache-le."

__________________________

the way i cry ♒︎You've been starring down this road forever hoping there's a way you'll try, but right now I need you more than ever. You won't see it in the way I cry.©️ endlesslove.
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 1989
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyDim 13 Nov 2022 - 9:11

Combien de fois Marcus avait-il rêvé de cette peau ? De la parcourir de ses doigts, de la voir frémir sous leur passage, de l’embrasser, de sentir sa chaleur contre lui. Il avait mainte fois voulu qu’elle brûle en enfer, autant qu’il avait espéré qu’elle brûle encore de désir pour lui. S’agissant de Penny, il y avait cette ambivalence constante, ces envies contraires, qui le tiraillaient sans cesse. Il avait fini par vivre avec, conscient qu’il en était encore totalement fou amoureux, autant qu’il lui en voulait d’être partie. Il lui en voudrait toujours, il y aurait toujours cette méfiance, cette peur qu’elle reparte, ces questions qui l’assaillaient lorsqu’elle fuyait son regard. A quoi pensait-elle ? A qui pensait-elle ? Que voulait-elle vraiment ? Qu’attendait-elle de lui ? Mais il avait fini par faire la paix avec ces questions qui l’avaient trop souvent laissé en proie à un désarroi profond, à cette insécurité qui le poussait à boire pour se sentir en contrôle, ou en incapacité à réfléchir. Depuis dix ans, l’alcool faisait tristement partie de son quotidien, c’était lui qui l’aidait à tenir au départ et puis il était simplement devenu une habitude, une sale compagnie qui le réchauffait quand la solitude le faisait frissonner. Depuis le retour de la blonde il buvait moins, il allait mieux, se rapprocher d’elle lui faisait du bien, même s’il savait que c’était à double tranchant. Il acceptait aveuglément de ne pas savoir la vérité, il fermait les yeux sur les silences de sa femme qui pourtant le rendaient fou. Simplement pour se donner l’illusion que sans savoir il pourrait non pas pardonner mais au moins avancer. Et peut-être la retrouver. C’était terrible d’être amoureux, ça rendait lâche et stupide. Du moins Marcus l’était. Et c’était ainsi, grâce à sa lâcheté qu’il pouvait se retrouver à quelques centimètres de Penny, à mourir d’envie de l’embrasser, conscient qu’elle aussi, elle marchait sur ce fil en équilibre au-dessus du vide. C’est vrai. Depuis la plage ils s’étaient tenus tranquilles, depuis des mois ils ne passaient pas une semaine sans se voir, parfois plusieurs fois dans la semaine. Pourtant ils avaient toujours pris grand soin, après ce soir-là, à ne pas trop se rapprocher. Ce soir néanmoins Marcus sentait que ses barrières cédaient, il avait bu quelques verres avec ses clients pour fêter l’équipe victorieuse avant qu’il ne quitte la bar, elle avait visiblement bien entamé son verre de vin, était-ce vraiment l’alcool qui les désinhibait ? Ou simplement l’envie qu’ils n’arrivaient plus à réprimer ? Je dirais qu’on fait ce qu’on sait faire de mieux … Parfois il savait être joueur. Elle le repoussait, sans grande conviction. Pourquoi ? Peut-être pour se donner l’impression qu’elle pouvait contrôler la situation. Mais le barman décréta qu’elle avait assez eu le contrôle, il décidait qu’il avait le droit de choisir. Sans me venter, j’ai toujours su te faire tourner la tête. Il lui adressa un sourire charmeur, avec ses mèches de cheveux rebelles qui lui barraient une partie du regard. Je crois... Il passa la main dans ses cheveux avant de se reprendre. Je pense, qu’on a le droit à un peu d’ivresse. Il voulait avoir l’air assuré, mais en vérité il lui semblait qu’il avait tout à réapprendre avec elle et pourtant il espérait tant qu’elle se laisse enfin aller, qu’elle arrête de résister.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Penelope Russell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 322
ICI DEPUIS : 04/01/2022
CRÉDITS : Eilyam (av) | EndlessLove (sign)

STATUT : Mariée, mais séparée.
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope EmptyVen 25 Nov 2022 - 19:32


✩ ✩ ✩ ✩
doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur

w/ @marcus o'brian


Sourcils légèrement levés, Penelope hoche doucement la tête d'un air approbateur. Si être aussi proches en réfrénant de terribles envies sont ce qu'ils savent faire de mieux, autant balancer leurs entreprises respectives... Si la blonde se retient clairement de sauter sur Marcus et d'inverser leurs positions pour l'embrasser à pleine bouche, c'est surtout pour lui, afin de ne pas le faire souffrir davantage. Malgré ce qu'elle ressent pour lui, et ce qu'elle a toujours ressenti d'ailleurs, Penelope ne tient pas à faire replonger Marcus entre ses filets. Elle sait pertinemment que leur relation ne mènera plus nulle part. Elle a trop laissé ses mensonges la pourrir de l'intérieur. D'être la seule à le savoir rend l'épreuve encore plus difficile, mais Penny se doit impérativement de garder tout ça pour elle et d'épargner Marcus. Elle le lui doit, à lui.
Le dilemme est de taille, en tout cas. L'odeur de Marcus, entre la transpiration d'une soirée de boulot et l'alcool qui l'accompagne, est très familière pour Penelope. C'est une odeur qui l'a beaucoup rassurée, par le passé, et qui l'attire encore. Les mèches de cheveux qui tombent sur le visage de Marcus viennent chatouiller le nez de la blonde. Elle ne peut s'empêcher de sourire, comme une gamine de quatorze ans. "Marcus..." prononce-t-elle, dans un souffle, tout en se concentrant pour ne pas fondre sur son futur ex-mari. Ses yeux se posent sur son cookie, dont une pépite a commencé à se répandre sur son pouce. "Oh..." murmure Penny, avant de s'étirer légèrement pour poser le cookie sur la table. Elle ramène son doigt plein de chocolat vers son visage, et le passe doucement sur ses lèvres, avant d'en lécher la trace de chocolat. Son regard reste planté dans celui de Marcus tout le long de son manège, un geste des plus sensuels qu'elle accompagne d'un très léger soupir. Le vin, décidément...

__________________________

the way i cry ♒︎You've been starring down this road forever hoping there's a way you'll try, but right now I need you more than ever. You won't see it in the way I cry.©️ endlesslove.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope   Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope Empty

 
Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur | part II + Penelope
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doucement sans faire de bruit, comme on réveille la pluie, je vais prendre ta douleur + Penelope
» Oh putain je vais me le faire ...
» Qu'est-ce que je vais faire ? feat Lennox
» Je vais te le cacher sans doute, tu me plais ı Sean
» Il y a plus de faire-part que de vraies histoires (Livio)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: appartements-
Sauter vers: