AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

 

 le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bowenien
Sierra Miles
Sierra Miles
MESSAGE : 273
ICI DEPUIS : 18/05/2023
COMPTES : ari coleman
CRÉDITS : wild heart (av), alcara (sign&ban)

STATUT : officiellement célibataire, situationship avec Orso

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyMer 7 Juin 2023 - 21:32

Un miracle s'était produit. Sierra avait trouvé un job. C'était déjà quelque chose à souligner mais pas le miracle à proprement parler, puisque depuis son arrivée à Bowen, la princesse avait enchainé quelques jobs de serveuse. Le miracle était le fait qu'elle avait réussi à garder celui-ci. Depuis deux semaines, du moins. Ayant essuyé plusieurs refus et des remerciements après quelques jours de boulot pour ceux qui avaient bien voulu lui donner sa chance, le grand père de Sierra avait décidé de s'en mêler. Les choses prises en main, il avait réussi à négocier un emploi de serveuse à mi-temps au Elm Stret, grâce à ses relations. De ce qu'avait compris Sierra, lui et le patron se connaissaient depuis très longtemps. Elle n'avait pas protesté cette fois-ci, Sierra. Elle avait senti dans le ton de son grand-père que son consentement n'était pas demandé. Elle prenait ce poste. Point barre. Et elle n'avait pas intérêt à foirer cette fois. Ça, il l'avait dit. Droit dans les yeux. Elle avait acquiescé sans rien dire, pour une fois. La situation était tendue depuis l'arrivée des Miles restant à Bowen. Sierra ne savait pas si ses grands-parents seraient capables de la mettre dehors. Ils l'en avaient certainement menacé, ces dernières semaines. Elle ne pouvait pas se le permettre. Son petit frère avait besoin d'elle. Elle était tout ce qui lui restait. Alors elle avait ravalé sa fierté. Mis de côté ses habitudes de grandeur. Elle faisait de son mieux. Le job n'était pas le plus facile, ni le moins fatiguant. Etre au service des autres après vingt-quatre ans à se payer les services d'autres êtres humains pour à peu près tout et n'importe quoi, ce n'était pas vraiment un ego boost, pour Sierra. Le patron semblait cependant plus ou moins satisfait, pour l'instant.
21h. Ce soir, le bar est bondé. A vrai dire, elle ne pensait même pas que y avait autant d'habitants dans ce bled maudit. Qu'est ce qu'ils ont tous à sortir au même bar, le même soir ? C'est probablement le seul endroit potable de la ville, elle se dit. Sierra n'a toujours pas renversé de bière. Toujours pas cassé de verre. Ça aussi, c'est peut-être un miracle. Elle navigue le long du comptoir, sert des pintes, prépare quelques cocktails, essaye de ne pas se tromper dans les doses. Elle encaisse les notes, compte la monnaie, sans se tromper, elle l'espère. Elle est exténuée, Sierra. Et son service ne fait que commencer. Trop de monde, trop de sollicitations. Trop de pression, attendue au tournant, elle le sait. Elle angoisse. Elle étouffe. Personne ne commande depuis quelques minutes. Elle tourne le dos au comptoir, faisant face au grand mur de bouteilles. Appuie ses mains sur le meuble, tête penchée vers le sol. Elle respire. Elle se fumerait bien une clope, elle qui a toujours tenté de lutter contre cette sale manie attrapée au cours de ses soirées New-Yorkaises. Calme toi putain Sierra, y a encore un sacré bout de temps à tenir. Dans son dos, un client l'interpelle. Elle redresse la tête, serre les dents, et se retourne avec un sourire des plus faux, espérant maintenir l'illusion. Sourire qui se ternit rapidement lorsqu'elle voit qui se tient devant elle. Ça fait longtemps. Plusieurs années. Mais elle n'a pas oublié son visage, Sierra. Merde. Qu'est ce qu'il fou là ?

@Orso Luciano


Dernière édition par Sierra Miles le Ven 9 Juin 2023 - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26546-sierra_mls
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyJeu 8 Juin 2023 - 0:01

Ce soir, c'est le début du week-end. Ca sonne pas vraiment la fin d'la semaine pour moi, puisque j'ai encore deux groupes à encadrer demain en descente de canyoning, mais j'ai pas pu résister à l'appel d'une petite bière au Elm. C'est souvent comme ça, j'pars bien motivé à faire une soirée tranquille, rester à l'appartement, manger sainement, pour être en forme le lendemain, mais là, quand j'avais reçu le message d'un pote, j'avais pas pu dire non. Cela dit, j'partais assez décidé à pas rentrer trop tard. Juste une bière et rien de plus. J'avais été exemplaire toute la semaine, alors j'méritais bien ce petit réconfort. Ce soir, au Elm, c'était la folie. Comme tous les vendredis soirs. On était installé, avec trois potes, et on discutait. Jusqu'à présent, j'avais pas déboursé un seul sous d'la soirée. (Héhé) Cela dit, j'avais déjà outrepassé la promesse faite à moi-même puisque je venais de finir ma deuxième bière. C'est terrible ça, quand même, d'être aussi faible. Mais j'passais une bête de soirée, on rigolait bien et ça valait bien le coup. J'voyais bien les heures qui défilaient. J'regardais ma montre. 21h. "Ok les gars, j'paye ma tournée et après j'me tire. J'vous connais là, les sheitans que vous êtes, si j'vous écoute, j'suis encore là à 3h!" Ouais, c'était surtout que j'étais pas difficile à faire flancher. Mais bon, au moins, j'avais le mérite d'essayer de maintenir le contrôle. J'me marrais à mes propres mots et je m'extirpais de la banquette en direction du bar. Il y avait beaucoup de monde, mais j'arrivais quand même à me trouver une place au comptoir. J'attendais pas très longtemps, puisqu'il y avait une serveuse de dos, juste en face de moi. "S'il vous plait?" Ouais, j'suis un mec bien poli moi. La jeune femme, blonde, se retourne et le sourire franc que j'avais sur le visage, bien content d'commander de nouvelles bières, il s'efface en une demi seconde. J'crois que j'ai comme un bug, j'cligne des yeux pour être sûr. Puis j'fronce des sourcils. Mais. C'est Sierra. Qu'est-ce qu'elle fait à Bowen? Et autre question, pourquoi elle est serveuse ici ? C'est pas du tout l'image que j'avais d'elle. Sierra, c'était une belle nana avec qui j'avais vécu une idylle, en Italie, le temps d'une semaine. Sept jour de pur plaisir avec elle et puis, elle était repartie, aussi simplement qu'elle était venue, laissant une p'tite trace dans mon coeur. Mais pourquoi, la jeune femme à l'époque débordant de bourgeoisie, se retrouvait là? Je comprendrais plus rien. Est-ce que c'était elle au moins. Passé le petit moment de flottement, j'essaye de reprendre le contrôle de mes pensées. "Sierra?" Ouais, c'est pas très original, mais là clairement, cette rencontre me prenait au dépourvu. "Qu'est ce que tu fais là?" J'partais du principe qu'elle m'avait reconnu, puisqu'elle aussi, elle avait bien vite perdu son sourire face à moi. J'suis bien interloqué là, j'en oublie presque mes potes et les bières, le temps d'un instant. Là, il y a plus important à gérer.

@Sierra Miles

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Sierra Miles
Sierra Miles
MESSAGE : 273
ICI DEPUIS : 18/05/2023
COMPTES : ari coleman
CRÉDITS : wild heart (av), alcara (sign&ban)

STATUT : officiellement célibataire, situationship avec Orso

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyDim 11 Juin 2023 - 11:20

Sierra sent l'angoisse monter. Sensation trop bien connue qui se diffuse dans sa poitrine. Poings fermés, ses ongles s'enfoncent dans ses paumes alors qu'elle s'appuie sur le meuble, dos au comptoir. Elle tente de se maitriser. Respire doucement. Elle entend le brouhaha du bar qui l'entoure, tente de s'y raccrocher. Ne pas craquer. Elle doit tenir jusqu'à sa pause où elle se mettra en quête d'une clope, c'est décidé, puis pourra pleurer un bon coup avant de s'y remettre, mâchoire serrée. Mais elle ne doit pas craquer là, maintenant, au milieu du bar bondé. La perspective de laisser les clients la voir en état de faiblesse la dégoute potentiellement encore plus que de se faire remonter les bretelles par le patron. Alors, lorsqu'elle entend le s'il vous plait émanant d'une voix masculine derrière elle, Sierra a repris le contrôle. Desserre ses poings avec la marque de ses ongles désormais imprimée dans la chaire de ses paumes. Affiche son plus beau sourire commercial. Illusion de contrôle qui vole en éclat lorsque son regard se pose sur celui qui lui fait face. Orso. Les années ont passé mais les souvenirs sont intacts. Une histoire éphémère, pendant des vacances en Italie alors que Sierra n'en était encore qu'au début de ses études. Elle qui pouvait se la jouer si hard to get dans sa vie quotidienne à New York, elle n'avait pas résisté aux charmes du bel italien et s'était laissé aller, le temps d'une semaine. Relation passionnelle qu'ils avaient décidé de garder intacte, chacun ayant repris son chemin à la fin des vacances, sans garder contact. Un petit souvenir se dessinait toujours sur ses lèvres, lorsque parfois, les souvenirs de leur idylle étaient revenus dans son esprit. Ainsi, se retrouver face à lui ce soir, quatre ans plus tard et à des milliers de kilomètres de l'Italie était un véritable choc. Le jeune homme semble d'ailleurs tout aussi surpris, à en croire l'expression sur son visage. Chacun se regarde, un ange passe, comme si le bar était devenu silencieux, tout à coup. Il prononce son prénom, tire alors Sierra de sa stupeur. Le brouhaha du bar est de retour dans ses oreilles. Elle sent son cœur battre, un peu trop fort. Merde. Pourquoi faut-il qu'elle le croise là, derrière le bar. Pourquoi faut-il qu'elle le croise aujourd'hui, cette année même ? Après quatre ans, il fallait que ce soit maintenant, alors qu'elle se trouvait prostrée, au milieu des ruines fumantes du château de princesse qui était sa vie il y a quelques mois. Elle tente de se reprendre, faire bonne figure, pour la deuxième fois en quelques minutes ce soir, lorsqu'Orso l'interroge sur sa présence ici. Clairement, elle doit mentir. Aucune autre possibilité n'est envisageable dans son esprit. "Orso ? C'est vraiment toi ?" répond-t-elle, ignorant sa question dans un premier temps, retarde les réponses compromettantes. Un air toujours surpris sur le visage qu'elle tente d'adoucir avec un petit sourire. "J'ai traversé un portail spatio-temporel et je suis en Italie ?" plaisante-t-elle en faisant mine de regarder autour d'elle. Si seulement. Petit trait d'humour, le contrôle est repris, temporairement.

@Orso Luciano
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26546-sierra_mls
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyMer 14 Juin 2023 - 1:41

S'il y a bien quelqu'un auquel je ne m'attendais pas, c'était bien Sierra. C'était quoi la probabilité pour qu'on se re-croise un jour? Moi, italien, elle américaine, chacun retourné dans nos mondes après notre petite idylle. Et puis, j'avais bougé jusqu'à l'autre bout de la terre, après des déconvenues en Italie. Même si elle avait voulu, elle n'aurait jamais pu me retrouver. J'me faisais discret depuis que j'avais quitté les quartiers bouillants de Florence. Mais non, elle était là. Et c'était même pas fait exprès. J'étais totalement pris au dépourvu quand mon regard avait croisé le sien. J'avais buggé un temps, pour être sûr que c'était bien elle. Mais oui, ça ne faisait aucun doute. Je reconnaissais ses traits, j'reconnaissais ses yeux dans lequel je m'étais perdu durant de longues minutes à l'époque, j'reconnaissais sa voix aussi, une fois qu'elle avait pris la parole. Elle semblait tout aussi étonnée que moi. C'que je trouvais étonnant aussi, c'est d'la retrouver derrière un comptoir. Quand j'l'avais connu, elle débordait de bourgeoisie, elle faisait petite princesse, petite nenette précieuse et j'dois dire que ça collait pas du tout à son statut là, de serveuse. J'avais rien contre ça, en soit, mais j'trouvais juste ça pas cohérent avec la Sierra que j'avais connu il y a de ça quatre ans. Je hoche la tête, toujours un peu sonné de l'avoir en face de moi. "Ouais, c'est moi ouais." que j'réponds, premier degré. Parce que là pour l'instant, avoir du recul sur le situation, j'en suis pas capable. Sierra, elle tente une petite pointe d'humour et ça me détend un peu, ça m'remet un peu les pieds sur terre. J'regarde un peu autour de moi, faisant mine de chercher si on s'trouvait bien en Italie ou pas. J'secoue la tête. "Nan, nan, on est encore bien à Bowen .. quoi .. quatre ans plus après?" J'secoue brièvement la tête, pour finir de bien m'ancrer dans la réalité qui m'échappe toujours un peu. J'regarde vraiment bien Sierra, plissant un peu les yeux. Il n'y a pas à dire, elle est toujours aussi sublime. Mais ça, c'est pas trop à l'ordre du jour là. Faut que j'arrive à comprendre c'qu'elle fait là. A l'instant où j'veux reprendre la parole, un type m'interrompt, visiblement pressé d'avoir une consommation. J'le regarde, un peu circonspect. J'lui répond du tac au tac, partiellement en italien, c'est toujours ma langue maternelle qui sort quand j'suis un peu troublé. "Pazienza piccoletto, on discute là." Le gars, il semble pas tellement content de ma sortie, il regarde Sierra un peu agacé. J'crois que là, c'est pas du tout le bon moment pour approfondir les choses. J'me mets un peu dos au gars, juste pour l'éloigner, une toute dernière seconde. "Tu finis ton service à quelle heure? T'es ok si je t'attends et qu'on prenne le temps de discuter .. tranquillement après?" J'lui lance un p'tit sourire. Clairement, ce genre de retrouvailles, en plein rush dans un bar de la ville, c'est pas tout à fait l'idéal. Et Sierra, là, j'ai bien envie d'creuser un peu avec elle. D'comprendre ce qui m'échappe encore. Et puis, j'dois bien avouer aussi, que de retrouver une idylle du passé comme ça, il y a quelque chose d'aller spécial qui s'passe dans ma tête. Spécial, difficilement définissable, mais spécial, assurément.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Sierra Miles
Sierra Miles
MESSAGE : 273
ICI DEPUIS : 18/05/2023
COMPTES : ari coleman
CRÉDITS : wild heart (av), alcara (sign&ban)

STATUT : officiellement célibataire, situationship avec Orso

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptySam 17 Juin 2023 - 19:44

Esprit déjà vacillant ce soir, équilibre mental fragile qu'elle tente de tenir, apparence fière qu'elle tente de maintenir. Croiser le chemin d'Orso n'est alors qu'une perturbation supplémentaire. Sur le principe, pas une perturbation désagréable. Alors que son regard le détaille sous l'éclairage tout relatif du bar, Sierra peut voir à quel point il est toujours aussi canon, peut-être même encore plus que quatre ans auparavant. Qu'est-ce qu'elle aurait été ravie de le recroiser à New-York, Orso, sur son territoire, en pleine possession de ses moyens et de la vie de rêve -en apparence- qu'elle menait alors à l'époque. Mais ici, à Bowen, la perturbation ne pouvait pas être simplement agréable. L'angoisse sourde de devoir avouer à quel point elle était tombée bas surplantait même tout sentiment positif. Sierra tente alors de cacher son malaise, un trait d'humour après la confirmation orale du jeune homme qu'il s'agit bien de lui, si elle pouvait encore en douter. "Quatre ans plus tard et sur un autre continent. Sacré coïncidence." Elle souffle un petit rire et pince les lèvres en se perdant un court instant dans le regard de l'italien. Mais alors un client, qui n'en est manifestement pas à sa première consommation, interrompt brusquement l'échange. Accoudé au bar, réclame haut et fort sa prochaine boisson, et vite. Elle sursaute presque, Sierra, ramenée à la réalité de ce job de merde. Un petit sourire qu'elle ne peut retenir quand elle voit Orso tenter de remballer l'ivrogne. Le regard que le client mécontent lance alors à la serveuse du soir lui fait craindre brusquement une plainte à son patron, Marcus, quand elle sait déjà que son emploi ici ne tient plus à beaucoup. Le client est roi et elle a déjà trop souvent montré son agacement face à la clientèle les premiers jours du job. Plus de joker à sortir. Orso semble avoir saisi que le moment est peu propice à une discussion plus poussée. Mais il semble en avoir envie puisqu'il lui propose alors de l'attendre après son service. La proposition lui fait plaisir, à Sierra, elle ne va pas mentir. Elle se dit aussi qu'elle aura alors peut-être le temps de réfléchir à une excuse, une explication pour sa présence ici. Quelque chose de moins mortifiant que la vérité. "Je finis tard... Minuit." Minuit fermeture des portes, restera alors le ménage et le rangement mais au moins, ils seraient seuls. Au calme. Se mord la lèvre légèrement, jette un œil au client qui la foudroie toujours du regard. "Mais si tu peux attendre... c'est avec plaisir." Petit sourire en coin qu'elle lui rend alors, la blonde. Des sentiments contraires l'habitent, Sierra. Partagée entre le désir de passer la fin de soirée avec le revenant d'un passé agréable et celui d'éviter à tout prix de lui confier son statut de princesse déchue.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26546-sierra_mls
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyVen 23 Juin 2023 - 21:18

De retrouver Sierra, là, après quatre ans, ça me trouble un peu. Pour plein de raisons différentes. Déjà parce que Sierra et moi, c'était une idylle du passé, un p'tit souvenir bien tendre que j'gardais au fond de moi, auquel je repensais parfois, et j'dois dire que d'la revoir là, devant moi, j'm'y attendais pas. J'pouvais bien ressentir aussi, au fond d'moi, que j'la trouvais toujours aussi belle. Mais c'qui m'échappait vraiment, c'était que j'arrivais pas à comprendre comment elle en était arrivée à être serveuse à Bowen. Dans ma mémoire, Sierra, c'était une petite princesse, pleine de bourgeoisie, très à l'aise dans son monde de luxe. J'me souviens qu'elle parlait souvent de New-York et de son mode de vie, avec une p'tite pointe de supériorité. Ca m'avait bien charmé ça à l'époque, d'être dans son espace, d'vivre ces sept jours un peu à part, et d'savoir que nos chemins se croiseraient certainement jamais. On avait vécu le truc, dans notre bulle. Le retour à la réalité, il avait été brutal quand elle était partie. Surtout qu'après, j'avais bien plongé dans la cocaïne et les jeux d'argents. J'avais pas mal changé depuis cette époque, et j'crois que Sierra aussi. J'étais bien curieux d'en apprendre plus sur elle, sur sa présence ici. Mais discuter dans un bar bondé, entouré de mecs à moitié bourrés et par forcément courtois, c'était pas l'idéal. J'voulais l'avoir pour moi tout seul, Sierra, j'voulais passer du temps avec elle. J'lui avais proposé de l'attendre après son service. Elle accepta, après avoir annoncé qu'elle finissait tard. Bon, c'était loupé pour que j'rentre tôt mais les beaux yeux de Sierra valait bien un peu de fatigue le lendemain. "Ok, j't'attends alors. J'te prends quatre bières et je te laisse tranquille." J'lui souris. Sierra me servir les bières que j'emmenais comme je pouvais, jusqu'à la table de mes potes.

Finalement, le reste de la soirée défila assez vite. Le bar commença à se vider, vers 23h30, avant qu'il ne devienne entièrement vide à minuit. Mes potes étaient partis, j'leur avais plus au moins dit que j'avais un p'tit rencard avec la serveuse. Juste pour flexer un peu auprès d'eux. Après des p'tits regards en coin d'mes potes, j'me retrouvais à cette table que je n'avais pas quitté. J'cherchais du regard Sierra, c'était pas bien compliqué, puisqu'à présent nous étions seul. J'me lève et j'vais à sa rencontre, le sourire aux lèvres. "Héé salut toi." que j'lui lance, avant de m'approcher encore un peu. "J'peux t'aider pour quelque chose? On est deux, autant en profiter." J'marquais une pause, plongeant mon regard dans le sien. "Comment ça m'fait bizarre d'te retrouver là, Sierra." Et ce calme soudain aussi, il était tout drôle.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Sierra Miles
Sierra Miles
MESSAGE : 273
ICI DEPUIS : 18/05/2023
COMPTES : ari coleman
CRÉDITS : wild heart (av), alcara (sign&ban)

STATUT : officiellement célibataire, situationship avec Orso

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyLun 26 Juin 2023 - 23:31

Elle est satisfaite, Sierra, lorsqu'elle voit Orso accepter de l'attendre, alors qu'elle ne finit que dans plusieurs heures. Contente bien qu'un peu angoissée, presque, à l'idée de ce tête à tête. Oui, la perspective est excitante mais effrayante, le premier grâce à tous les souvenirs plutôt agréables qu'ils partagent et le deuxième à cause des malheureux récents aléas de sa vie, dont elle a bien trop honte pour s'imaginer les confier au brun. "Quatre bières, tout de suite monsieur." Petit sourire malicieux jouant la fausse bonne serveuse puisqu'elle crèverait plutôt que de sortir cette phrase à n'importe quel autre client. Mais ce n'est pas n'importe qui en face d'elle ce soir. Et c'est probablement les quatre bières les mieux servies depuis le début de son embauche au Elm Street, ou tout du moins celles qu'elle s'assure de ne pas renverser, de ne pas faire mousser, de ne pas faire déborder. Elle s'applique, même si elle ne sait pas trop pourquoi. Surement l'effet des beaux yeux de l'italien qui attend sa commande, dans son dos. Les bières déposées devant lui elle lui sourit en retour avant qu'il ne parte rejoindre sa table. Alors qu'elle ne pensait pas que c'était possible, elle sent bien que la soirée va s'écouler encore plus lentement que d'habitude.

C'était un peu fou de le croiser ici, ce soir, Orso. Italien de pure souche rencontré dans son pays natal, leur relation avait été intense et Sierra était encore jeune. Elle se sentirait d'ailleurs presque rajeunir ce soir, lorsqu'elle sent les yeux du jeune homme se poser sur elle, c'est pas désagréable mais un peu étrange quand elle n'est d'habitude pas du genre à se laisser amadouer facilement par les charmes masculins, Sierra. Mais alors que les heures passent, elle met ce trouble sur le compte de tous ces vieux souvenirs associés à Orso, sans parler de son état mental actuel fragile, déjà perturbé par peu de choses ces dernières semaines. Lorsque minuit sonne, le bar est enfin vide et Sierra commence à nettoyer le comptoir, passe à travers les tables vides, se saisit de quelques verres abandonnés alors qu'elle voit Orso, resté comme promis, s'avancer vers elle. "Hey." Sourire pétillant qu'elle lui adresse, surement pour la première fois depuis pas mal de temps, elle est contente, Sierra. "Ouh, tu es à mon service ?" Naturel taquin qui revient au galop lorsqu'elle se sent détendue, la blonde. Mais l'air moqueur se dissipe vite lorsqu'Orso reprend la parole, leurs regards s'accrochent et le bar semble en effet bien silencieux en cet instant. "Oui. Moi aussi ça me fait bizarre. C'est vraiment... bizarre." Maudit intérieurement la pauvreté de la réplique qui ne lui ressemble pas et le silence revient alors quelques instants. Elle cligne des yeux pour reprendre un peu le contrôle qui semblerait lui avoir échappé peut-être une demi seconde et se remet en mouvement, empile les quelques verres qu'elle tient déjà dans sa main. "Si tu veux tu peux m'aider à récupérer tous les verres et les ramener au comptoir." Elle pointe du menton les tables vides derrière le grand brun et commence à essuyer la plus proche d'elle. Etrangement en cet instant, elle est contente de travailler, ça lui donne un peu de contenance. Elle reprend la parole, le regard toujours rivé sur la table qu'elle nettoie. "Alors ? T'es en vacances ici ?" Elle a toujours du mal à croire qu'on vienne en vacances à Bowen, Sierra, mais ça semble en cet instant l'explication la plus probable.

__________________________

You'll never know if you don't go. You'll never shine if you don't glow. And all that glitters is gold. Only shooting stars break the mold. @SMASH MOUTH
you're an all star
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26546-sierra_mls
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyMer 28 Juin 2023 - 21:12

Alors ouais, j'avais dis que je ne rentrerais pas tard. Je l'avais bien souligné à mes potes, mais il avait fallu que j'croise le regard de Sierra pour mettre mes promesses de côté. C'était trop incroyable de se retrouver là, tous les deux, pour passer à côté de l'occasion de rediscuter ensemble. Ca avait été intense et beau avec Sierra, il y a quatre ans. C'était des souvenirs fiévreux et fougueux qui me revenaient en mémoire lorsque je la regardais. Et j'pouvais définitivement pas rentrer chez moi, sans avoir éclaircit un peu mes questionnements. J'voulais savoir ce qu'elle faisait là, vraiment. Dans ma tête, Sierra et Bowen, ça collait pas. Et encore mois Sierra et serveuse. C'était tellement pas ce que j'avais comme souvenirs d'elle. Et puis, qu'on soit honnête, j'la trouvais très belle Sierra, avec ses beaux yeux. Après qu'on se soit mis d'accord d'se retrouver plus tard, je retourne avec mes bières auprès de mes potes, tentant de me sortir la belle new-yorkaise de la tête.

Minuit, pour moi, ça arrive plutôt vite. On s'retrouve seul, une fois que les derniers clients du bar aient quitté l'endroit. C'est soudainement très calme, très silencieux alors j'm'approche de Sierra, le sourire aux lèvres. Parce que ouais faut bien l'avouer, j'suis assez content d'me retrouver avec elle, après tout ce temps. J'lui propose mon aide, pour pas rester les bras croiser et la regarder travailler. J'suis pas un connard. Sa réflexion me fait sourire. "Héé, t'emballes pas hein, un p'tit coup de main, rien de plus." que j'lui lance, le sourire malicieux. Mais ouais, ça me parait normal de l'aider un peu. Il y a comme un p'tit moment de gêne qui s'installe, lorsque je formule le fait que ça me fait tout drôle de la retrouver là. J'crois qu'elle partage ce malaise, l'espace d'un instant. Parce que c'était tellement pas dans mes plans de la retrouver ici. J'sais pas encore exactement ce que je vais lui dire, du pourquoi je suis là. J'ai pas tellement envie d'exposer comme ça, de but en blanc, que j'ai sombré dans la cocaïne et les jeux d'argent à Florence. C'est pas très .. vendeur. Sierra brise le silence en me donnant une tâche à effectuer pour l'aider. "Ouaip, j'peux te faire ça." que j'lui lance tandis que j'me rends vers une table où trônait quelques verres vides. J'les empile, tandis que Sierra lance les hostilités en posant la première vraie question. J'm'arrête un peu, levant les yeux vers elle. "Pas exactement non. J'suis ici depuis trois ans en fait. J'ai rejoins mon grand frère. A Florence, j'vivais avec ma soeur jumelle tu sais, j't'en avais parlé. Et on a eu envie de .. changer d'air." Ouais voilà, c'était bien ça, comme explication. Ca avait assez de contenance pour masquer un peu la vérité, beaucoup moins glorieuse. J'empoignais les quatre verres que j'venais déposer sur le comptoir. J'm'y adossais, croisant les bras, regardant Sierra qui continuait de nettoyer une table. "Et toi alors, tu fais quoi ici?" J'la toisais d'un regard dubitatif, parce que là, j'comprenais pas. Après, le but, c'était pas de la mettre dans l'embarras. Alors je rajoutais, comme pour désamorcer. "T'es là pour longtemps?"

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Sierra Miles
Sierra Miles
MESSAGE : 273
ICI DEPUIS : 18/05/2023
COMPTES : ari coleman
CRÉDITS : wild heart (av), alcara (sign&ban)

STATUT : officiellement célibataire, situationship avec Orso

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyJeu 6 Juil 2023 - 21:47

Petit sourire malicieux lorsqu'elle taquine le beau brun qui se propose de l'aider. Un rire s'échappe de ses lèvres en réaction à sa réponse, un son rare ces derniers temps et ça lui fait du bien, à Sierra. Pourtant, rapidement un léger malaise semble s'installer lorsque les deux anciens amants tentent de formuler à voix haute ce qu'ils ressentent face à ces retrouvailles pour le moins inattendues. Mais ce n'est pas vraiment un malaise désagréable, elle est simplement un peu... troublée, la blonde. L'inquiétude de devoir avouer les raisons de sa présence ici mise à part. Mais pour cela, les quelques heures qui se sont écoulées depuis le passage de Orso au comptoir ont été bénéfiques. Elle a repris le contrôle Sierra, les méninges activées pour préparer une petite histoire. Il ne reste plus qu'à la réciter, maintenant. Elle casse le trouble en lui donnant une petite tâche à faire, puisqu'il propose son aide, autant en profiter, à la fois pour aller plus vite et pour éviter de se regarder dans le blanc des yeux trop longtemps, puisqu'il semblerait qu'une partie du malaise vienne de là, peut-être. Il s'éloigne alors, Orso, et pendant qu'elle commence à essuyer des tables, elle l'interroge. Sincèrement curieuse de savoir ce qu'il fiche là en vérité, loin d'imaginer qu'il a surement aussi peu envie de lui dire la vérité qu'elle même. Elle hausse les sourcils lorsqu'elle entend qu'il est ici depuis trois ans, durée qui lui semble interminable dans cet endroit. Mais il lui parle alors de sa famille et elle hoche la tête, Sierra, puisqu'elle comprend. Son petit frère est probablement une des principales raisons qui la font rester à Bowen. Enfin ça, et l'absence du compte en banque de papa, désormais. Mais c'est moins reluisant, comme raison. "Ça pour changer d'air... Et alors ça te plait, ici ? La nourriture italienne te manque pas trop ?" Petit sourire, les yeux toujours rivés sur la table. Des nombreux charmes que Sierra trouvait à l'Italie, sa gastronomie arrivait probablement très haut dans la liste. Elle tourne la tête vers lui alors que le moment fatidique arrive, la question renvoyée, que faisait-elle ici. Elle le regarde un court instant, adossé au comptoir le brun, un air clairement perplexe sur le visage. Elle hausse alors les épaules, Sierra, fait quelques pas pour commencer à essuyer une autre table. "Mes grands parents maternels viennent d'ici en fait. De Bowen." Elle s'avance vers une nouvelle table et poursuit, le regard toujours loin de celui de l'italien. "Mon père est un peu occupé ces derniers temps, avec son boulot. Du coup il a envoyé mon petit frère passer les vacances ici. J'étais en année sabbatique moi ces derniers mois, j'ai fini mes études. Donc je l'ai rejoint pour quelques temps." Dernière table. Pas vraiment un mensonge, non ? Pour être occupé, il l'était, le paternel. "Oh et mon grand père connait le gérant de ce bar et il lui devait un service, je crois qu'une serveuse lui a fait défaut récemment. Bref, clairement mon grand père est trop vieux pour jouer au serveur donc c'est moi qui m'y colle." Termine-t-elle en tournant la tête vers lui, sourire malicieux et yeux levés au ciel. Elle n'allait pas non plus pousser le vice jusqu'à prétendre que le job lui plaisait. Elle rejoint alors Orso au comptoir, y pose son éponge et les quelques verres qu'elle tenait encore. Elle retrouve son regard et fait un petit signe désinvolte de la main lorsqu'elle termine son mensonge. "Du coup non, pas très longtemps normalement, je devrais surement bouger dans un endroit différent d'ici une ou deux semaines." Aie. Tout allait tellement bien. Et voilà, l'improvisation de trop. Sierra se maudit intérieurement. Comment allait-elle faire si Orso était un habitué du bar ? Et qu'il la recroisait ici dans un mois ? Ah ben tiens t'es toujours pas partie Sierra ? La jeune femme sent une pointe de panique grandir en elle. Elle espère que rien n'est lisible dans ses yeux en cet instant. 

__________________________

You'll never know if you don't go. You'll never shine if you don't glow. And all that glitters is gold. Only shooting stars break the mold. @SMASH MOUTH
you're an all star
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26546-sierra_mls
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptySam 8 Juil 2023 - 1:53

Il y a comme un truc intangible qui pèse dans l'atmosphère. C'est un mélange de plein de trucs et du coup, c'est difficilement définissable. Ca me trouble un peu en réalité. Parce que de revoir Sierra là, ça remue des souvenirs à la fois super agréables, des nuits voluptueuses, des soirées italienne au clair de lune, la chaleur encore présente même la nuit tombée, son sourire, son corps sublimes.. et des souvenirs un peu moins reluisants, du style soirées extrêmes, addiction et baston. Parce que ma présence ici à Bowen, elle est la résultante de ces trucs beaucoup moins cools que j'ai vécu à Florence, peu après le départ de Sierra. Et forcément, de la retrouver elle, ça fait resurgir des pensées que j'aimerais bien oublier. Et en même temps, j'suis assez content de retomber sur Sierra, ici, par hasard. Un autre trop intangible, c'est une espèce de gêne qui nous entoure. Comme si on tentait de rester en contrôle de nos propres mots, comme si, les tâches qu'on faisait, presque machinalement, ça nous aidait à rester focus pour pas dire de connerie. C'est vraiment spécial tout ça, mais j'tente de garder la tête froide. Et d'pas me laisser trop distraire par l'évidente beauté de Sierra. J'arrive à esquiver la première question. Changer d'air. C'est une très belle façon de résumer ce qui s'est passé à Florence. Sierra ne semble pas très emballée par l'endroit, à en croire le ton qu'elle emploie. Je hausse les épaules à sa question. "Si ouais un peu, c'est sûr. Mais on s'fait livrer des caisses de vin qui viennent directement de Chianti, alors ça compense." Ahh ce vin, j'crois que Sierra devait bien s'en souvenir. On ne jurait que par ça chez les Luciano et j'ratais jamais une occasion de bien souligner la magnificence de ce brevage. J'avais ramené les quelques verres jusqu'au comptoir et j'avais retourné la question à Sierra, adossé au comptoir, pour bien la regarder. Elle ne s'arrête pas dans ses mouvements et elle commence à m'expliquer. C'était assez cohérent tout ce qu'elle me racontait là. Je hochais la tête, assez convaincu. Bien que, j'me demandais bien pourquoi Sierra avait accepté de rendre service comme ça. De mémoire, elle n'était pas du genre à offrir de son temps aussi facilement. "La petite-fille qui vient à la rescousse de son grand-père, j'dois dire que c'est assez classe." Sierra finit par se rapprocher de moi, nos regards sont bien connectés l'un dans l'autre. Je fais une p'tite mine satisfaite à l'idée de savoir qu'elle ne sera là que pour une ou deux semaines. J'la toise d'un sourire amusé. "C'qui voudrait dire qu'on pourrait aisément faire une version australienne de c'qu'on a vécu à Florence?" A ce moment là, j'me doutais pas une seconde qu'elle me racontait des conneries. Moi, ça m'allait bien d'revivre la même chose avec Sierra, à Bowen, comme une boucle qui se répète. "Juste toi et moi, quelques jours et après tu disparais. Stai bene, t'es partante?" J'étais tout à fait sérieux et bien charmeur. Le p'tit mot en italien là, c'était simplement pour lui donner un p'tit rappel de ce qu'avait été notre idylle. Je jouais peut-être avec le feu, mais dans l'instant, ça me semblait tout à fait concevable comme plan. Et puis, Sierra, elle avait le don, avec ses p'tits sourires, son air espiègle et désinvolte, de beaucoup, beaucoup me plaire.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Sierra Miles
Sierra Miles
MESSAGE : 273
ICI DEPUIS : 18/05/2023
COMPTES : ari coleman
CRÉDITS : wild heart (av), alcara (sign&ban)

STATUT : officiellement célibataire, situationship avec Orso

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyLun 10 Juil 2023 - 21:57

Sourire à la mention du vin tant adoré par Orso, même quatre ans plus tard elle s'en souvient Sierra, effectivement. Elle hoche simplement la tête, peu sure que du simple vin, aussi divin soit-il, permette de rendre Bowen plus agréable. A moins d'en consommer sous perfusion du matin au soir, peut-être. Elle raconte alors sa petite histoire préparée, Sierra. Un petit conte de fée comparé à la vérité, même si à ne pas en douter, ça l'aurait déjà fait chier d'être expédiée ici pour travailler même si ça n'avait été que temporaire. Mais dans cette histoire ça l'est, temporaire et elle a l'impression que Orso est assez convaincu par ce qu'elle lui raconte. Elle distingue son hochement de tête du coin de l'œil alors qu'elle termine de nettoyer les tables restantes. Sa réponse la fait ricaner, réaction réflexe presque puisqu'elle connait la vérité derrière le mensonge servi, son grand-père pas loin de lui botter littéralement les fesses si elle avait osé refuser de "venir à sa rescousse". C'était joliment dit. "Je suis une âme charitable, que veux tu." Petit sourire malicieux. C'était faux et Orso le savait surement, mais autant entretenir un peu de doute, après tout elle n'était pas obligé de tout expliquer, de tout justifier. Une part de mystère c'était toujours sexy, il parait, et en cet instant, elle ne dirait pas non à paraitre sexy aux yeux du bel italien, Sierra. Tout se passe bien, l'ambiance est plaisante, un peu électrique, à moins qu'elle se fasse des films la blonde, mais elle ne le pense pas. La phrase de trop sort de la bouche de la princesse, prétendre n'être que de passage dans ce bled maudit alors qu'aucun horizon différent ne se profile pour elle dans le futur, proche ou lointain en réalité. Dans deux semaines il est plus que probable qu'elle soit encore là, à servir des bières à des ivrognes lourds. Et si ce n'est pas le cas alors peut-être qu'elle se sera fait virer et mettre à la porte par son grand-père, lien de cause à effet. A choisir, les ivrognes lourds ont sa préférence. Ils se regardent yeux dans les yeux et Orso ne semble pas saisir la gaffe, bonne menteuse, assurément. Il saisit par contre l'opportunité, celle de faire une proposition des plus alléchantes, elle ne peut le nier. Sur le papier, dans l'idée où ses mensonges seraient vérité, Sierra se laisserait porter, sans y réfléchir à deux fois. Mais là, c'est compliqué. Y a cette envie de dire oui parce que, merde, ce qu'il est canon, Orso, le charme italien est efficace, petits mots dans sa langue natale qui sonnent comme une cerise sur le gâteau de cette belle proposition. Mais y a sa raison qui lui crie que les comptes qu'elle devra rendre seront bien plus importants si elle franchit cette limite. S'engouffrer dans cette nouvelle idylle ça serait s'enfoncer dans son mensonge, l'emmener jusqu'au bout jusqu'au moment où il ne sera plus possible de le maintenir à flots, illusion envolée en poussière et elle devra alors expliquer, Sierra. Avouer la vérité et elle se doute que ce sera d'autant plus dur si elle passe du temps avec lui. Plus simple de mentir à un simple client croisé de temps à autre, pour sûr. Bataille qui fait rage dans son esprit qu'elle s'assure de masquer sur son visage, sourire charmeur qui se dessine sur ses lèvres qu'elle mordille furtivement. "C'est plutôt direct comme proposition non ? Dans mes souvenirs tu m'avais fait la cour à Florence." Clin d'œil malicieux alors qu'elle se rapproche un peu de l'italien, toujours le regard planté dans le sien. "Tu pourrais au moins me proposer un verre, avant." Elle s'écarte alors brusquement de lui, un sourire taquin aux lèvres car ce petit jeu l'amuse déjà trop. Elle se glisse derrière le comptoir et commence à regarder les bouteilles devant elle. "Mmh, je pense qu'on a pas de vin italien mais on devrait pouvoir trouver un truc, dis moi ce que tu aimerais bien me payer." Brillante idée que de rajouter un peu d'alcool dans l'équation, histoire d'être sur de prendre les bonnes décisions. Mais elle les voit surement s'éloigner déjà un peu, les bonnes décisions, Sierra, puisque la tentation semble déjà trop grande et la menace du mensonge exposé s'efface peu à peu dans son esprit.

__________________________

You'll never know if you don't go. You'll never shine if you don't glow. And all that glitters is gold. Only shooting stars break the mold. @SMASH MOUTH
you're an all star
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26546-sierra_mls
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyMer 12 Juil 2023 - 0:02

La tension entre nous, elle était assez palpable. Ca f'sait renaître des souvenirs d'avant. Des p'tites brides d'instants, qui me revenait en mémoire. Et c'était pas bien désagréable. Ca avait été assez intense ces quelques jours à Florence avec Sierra. J'me souviens plus tellement où on s'était rencontré, j'me souviens surtout que j'm'étais autoproclamé le meilleur guide de la ville et qu'elle m'avait hypnotisée avec ses sourires, son regard malicieux et son charme naturel. Ouais, j'étais pas indifférent à Sierra. Loin de là. Et d'se retrouver là, ce soir, c'était inattendu. De l'eau avait coulé sous les ponts, on ne s'était jamais revu et c'était surprenant de la voir là, derrière le comptoir d'un bar de Bowen. J'avais réussi assez facilement à esquiver les questions me concernant. Je n'avais pas spécialement envie d'lui raconter ma chute à Florence, à coup de jeux d'argent et d'addiction à la cocaïne. Ca casserait un peu le charme italien que j'avais. Cela dit, si on s'était rencontré à cette époque, j'suis assez certain qu'elle n'aurait pas été prise d'émoi. Bien au contraire. J'revenais d'assez loin. A son tour, elle m'expliqua sa présence ici. La p'tite fille qui vient en aide à son grand-père, c'était presque émouvant. L'ambiance s'était un peu réchauffée à l'instant où Sierra m'avait dit n'être là que pour une ou deux semaines. Automatiquement, j'avais retrouvé l'intérêt de retenter l'expérience qu'on avait vécu à Florence, à l'époque. Mon regard était un peu plus charmeur, j'utilisais quelques mots d'italien, juste pour lui rappeler ce que ça avait été, ces jours à Florence. La jeune femme ne tarde pas, elle aussi, a me rendre un sourire charmeur. Elle mord sa lèvre, j'pose mon regard sur sa bouche. J'y re-gouterais bien tiens, juste pour voir si les sensations sont les mêmes que dans mes souvenirs. Sierra me fait sourire, elle me trouve direct et regrette mes efforts à Florence pour la conquérir. J'la toise d'un sourire amusé. "T'es en train d'me dire que t'es plus sous mon charme." J'porte ma main à mon coeur, en jouant faussement le mec blessé. "Ah, mon petit égo d'italien a bien mal à en ce moment!" Finalement, ce qu'elle propose Sierra, c'est bien tentant. Un p'tit verre, ça peut que rajouter du jeu de séduction entre nous. L'alcool, ça a ce pouvoir là. Même si moi j'ai déjà quelques verres d'avance sur elle, j'suis pas contre qu'elle me rejoigne en chemin. Elle m'laisse pas le temps de répondre et elle s'éloigne de moi, pour aller derrière le comptoir. J'la suis des yeux et je l'écoute. "Laisse le connaisseur faire." que j'lui dis avant de la rejoindre. Bah ouais, j'nous préfère avec une belle proximité plutôt que séparé par le comptoir de ce bar. J'me cale à côté d'elle, portant à mon tour les yeux vers les bouteilles. Il y a un peu de tout. J'suis assez connaisseur en vin, mon passage à Paris de quelques années y est pour quelque chose. J'me penche vers le frigo qui abrite les bouteilles de vin blanc. "Un Chablis premier cru! Grandioso! Le gérant s'moque pas de nous là." J'sors la bouteille, et j'la pose délicatement sur le comptoir. J'pose ma hanche contre le rebord du comptoir, j'croise les bras et je plante mon regard dans celui de Sierra. "A toi d'jouer, si j'paye ces verres, j'exige qu'ils nous soient servi en bonne et dû forme." J'ai un p'tit air malicieux que j'pose sur Sierra, bien décidé à l'observer nous servir ses verres. Si elle veut jouer un peu, elle sait parfaitement qu'elle a trouvé le meilleur des partenaires. J'aime les défis et là, j'me suis bien mis en tête de profiter des quelques jours de présence de Sierra à Bowen. Ca serait trop dommage de louper ça.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Sierra Miles
Sierra Miles
MESSAGE : 273
ICI DEPUIS : 18/05/2023
COMPTES : ari coleman
CRÉDITS : wild heart (av), alcara (sign&ban)

STATUT : officiellement célibataire, situationship avec Orso

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyLun 24 Juil 2023 - 23:57

Qu’est ce qu’il est agréable, ce petit jeu qui s’est installé. En cet instant c’est comme si plus rien n’existait, pour la première fois depuis des semaines elle n’a plus en tête ses démons, Sierra, plus de boule d’angoisse qui pèse sur la poitrine. Il n’y a qu’elle et Orso dans la pièce et dans son esprit, les conséquences de tous les mensonges servis ce soir semblent si loin et elle est plus qu’encline à ne pas y penser. Pas tout de suite du moins, car ça fait trop de bien de se laisser un peu aller. C’est comme si les quatre ans ne s’étaient pas écoulés, comme s’ils étaient brutalement ramenés à Florence -bien que Bowen n’arrivera jamais à la hauteur de Florence dans l’esprit de Sierra, soyons bien clair- et y a cette attirance qui est indéniable, cette électricité dans l’air lorsqu’elle sent le regard d’Orso sur ses lèvres. Elle serait prête à l’embrasser tout de suite en vérité mais ce n’est pas son genre à Sierra, préfère se faire désirer un peu, jouer le jeu et masquer à quel point elle aurait envie de poser ses lèvres sur les siennes. Elle rigole alors lorsque l’italien se fait faussement offusqué. Oh s’il savait à quel point ça n’a pas pris longtemps pour qu’elle le soit à nouveau, sous son charme. Rire pour seule réponse alors qu’elle passe derrière le bar, désireuse de rendre cette situation encore plus tendue sûrement avec un peu d’alcool. Elle le regarde amusée, chercher dans les bouteilles, contente de voir qu’il s’est empressé de la suivre derrière le comptoir. La proximité est agréable bien qu’elle pourrait vite commencer à ressembler à de la torture, elle pense. Il trouve son bonheur l’italien, pose la bouteille sur le comptoir et la défie alors, juste retour des choses et ça l’amuse toujours plus Sierra. Il n’y a bien que dans cette situation précise que ça ne l’énerve pas le moins du monde de jouer à la serveuse. Petit sourire suffisant lorsqu’elle s’empare d’un tire bouchon posé à côté d’elle sans un mot, tente de masquer toute la concentration que lui demande l’opération et le stress qui monte. Pourtant il doit bien voir ses sourcils se froncer presque imperceptiblement, Orso, il faut dire qu’elle a connu nombre d’échecs en tentant d’ouvrir des bouteilles de vin, depuis les quelques jours où elle travaille ici. Ça serait presque un peu de l’angoisse qu’elle sent et elle espère réussir cette opération encore jamais pratiquée jusqu’à son arrivée dans ce maudit job. Elle serre la bouteille dans une main, tire le bouchon de l’autre et alors un pop se fait entendre. Victoire, la bouteille est débouchée, merci Marcus pour l’entraînement. Et alors elle ne peut se retenir, Sierra, les yeux qui s’écarquillent de joie et de surprise « Oh !! » Elle s’exclame, choquée de cette réussite inattendue, heureuse même, elle fait un petit bond de joie en levant des yeux pétillants vers Orso. La bouteille ouverte apprécie moyennement le bond puisqu’une bonne giclée de vin blanc s’échappe alors du goulot pour finir sur le t shirt du jeune homme. So close, Sierra. Elle ouvre de grands yeux et se tait brusquement, fixe Orso et y a ce court moment de silence pendant lequel elle ne sait pas quoi dire. Elle éclate alors de rire, car la situation est bien trop ridicule au fond, si fière d’avoir débouché une simple bouteille de vin pour finir par en renverser sur le client, mais vraiment quelle serveuse en carton. « Merde je suis désolée ! » dit-elle entre deux éclats de rire. « Heureusement que c’était pas du Chianti. » dit-elle en posant sa main sur la tache, sur le torse d’Orso, pour mieux l’observer. Oui, pas sûr que le t shirt aurait apprécié le vin rouge.

__________________________

You'll never know if you don't go. You'll never shine if you don't glow. And all that glitters is gold. Only shooting stars break the mold. @SMASH MOUTH
you're an all star
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26546-sierra_mls
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyVen 28 Juil 2023 - 20:07

J'sais absolument pas où tout ce p'tit jeu nous mène, mais à vrai dire, j'me pose pas tellement de questions. La simple présence de Sierra dans mon cercle vital me suffit à me sentir bien. Ca m'ramène un peu en arrière, et force est de constater que notre alchimie est toujours présente. Comme si ces quatre années qui nous séparaient de Florence et de notre idylle n'avaient pas existé. Comme s'il avait suffit d'un p'tit regard pour se reconnecter l'un à l'autre. On avait rapidement échangé sur nos présences ici, sur l'improbabilité de ces retrouvailles et très vite, le jeu de séduction avait commencé. Sierra, elle était là pour un court temps à Bowen et j'y voyais là la parfaite occasion pour s'refaire une version australienne de notre histoire. J'avais pas caché mes intentions, j'suis pas très délicat quand il s'agit de séduction, mais Sierra avait décidé d'se faire désirer. J'aimais bien ce genre de challenge, et j'voyais bien à son regard qu'elle était pas tellement indifférente à moi. Et l'inverse était totalement vrai aussi. La suite elle était assez clair, on allait s'boire un verre pour mettre un peu d'alcool dans cette équation déjà bien intéressante. Moi j'avais déjà un peu bu, mais j'étais absolument pas contre l'idée de goûter à ce Chablis que j'avais trouvé dans le frigo du bar. C'était Sierra la serveuse, alors j'la regardais faire, pour déboucher ce vin blanc. J'étais posé contre le comptoir, les bras croisés et j'la dévorais du regard. Ne manquant pas une miette de son air un peu concentré lorsqu'elle bataillait avec le bouchon. Elle était belle Sierra. Et puis, finalement, après des gestes qui, de l'extérieur, semblait quand même assez assuré, un joli son se fit entendre lorsque le bouchon céda. Le regard de Sierra, presque pétillant, me fit sourire. Elle semblait vraiment heureuse d'avoir réussi quelque chose qui faisait normalement partie de son travail. Elle sautille même de joie et le liquide contenu de la bouteille décide de s'échapper un peu, directement sur mon t-shirt. Mes yeux descendent vers la tache et j'entends le rire de Sierra déchirer le p'tit silence qui s'était installé. Je ris avec elle, constatent que la tache est tout de même assez grande. C'est du vin blanc, alors ça va, c'est pas si terrible. Elle s'excuse et je secoue la tête, un p'tit air amusé sur le visage, tandis qu'elle pose sa main sur mon torse à l'endroit d'la tache. Ce contact là, n'est pas bien désagréable, au contraire. "Si c'était une technique pour que j'retire mon t-shirt, va falloir être plus inventive, Sierra!" J'marque une pause, bien content de constater effectivement que ce n'est pas du vin rouge. J'plante mon regard dans le sien, un p'tit instant avant de me ressaisir. La tension est vraiment plus que palpable entre nous. "J'vais m'occuper d'servir les verres, ça sera plus safe." Un p'tit sourire amusé, j'empoigne la bouteille et je verse le vin blanc, avec des gestes assurés. J'suis pas barman, mais le vin, chez les Luciano, c'est sacré. J'la regarde, un peu suspicieux, mais toujours amusé. "Tu m'as semblé bien heureuse d'avoir réussi à déboucher cette bouteille .. pour une barmaid, c'est étonnant non?" J'dis vraiment ça sans arrière pensée, bien loin d'imaginer que Sierra me raconte un peu des conneries depuis le début. C'est pas dans l'but de la piéger, c'est juste que ça m'a surpris c'est tout. Généralement, mon stade de réflexion ne va jamais plus loin. J'lui tends le verre de vin blanc, et j'le fais tinter contre le mien, plantant mon regard bien profondément dans le sien. "A nos retrouvailles?"

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Sierra Miles
Sierra Miles
MESSAGE : 273
ICI DEPUIS : 18/05/2023
COMPTES : ari coleman
CRÉDITS : wild heart (av), alcara (sign&ban)

STATUT : officiellement célibataire, situationship avec Orso

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) EmptyMar 1 Aoû 2023 - 23:24

Les émotions s'enchainent et se succèdent à l'intérieur de la blonde, ce côté carpe diem d'abord, à ne pas se soucier du lendemain ou de la future Sierra qui recroisera Orso ici, toujours bien coincée à Bowen, d'ici une quinzaine de jour. Puis y a cette petite remontée d'angoisse lorsqu'elle prend la mission débouchage de bouteille en main, suivi par un sentiment d'euphorie, presque, devant le succès de la mission. Un moment de flottement silencieux lorsque la joie éclabousse et souille le t-shirt de l'italien et puis c'est le rire, bon enfant, qui vient du cœur, s'échappe des lèvres de la blonde alors qu'elle s'excuse auprès du brun. Le contact se fait instinctivement et c'est agréable, surement un peu trop d'ailleurs. La remarque d'Orso trouble presque la jeune femme qui soutient le regard de l'italien, tente de ne rien laisser paraitre, même s'il est probable que ses joues rosissent légèrement. C'est marrant, cet effet qu'il lui fait, elle qui aime tant se faire désirer auprès de la gente masculine, les faire ramer, elle serait bien incapable de protester en cet instant si Orso décidait de rompre la tension qui s'accumule entre eux. Au contraire elle en serait surement beaucoup trop enchantée. Ne répond rien alors à cette petite remarque, se mordille un peu la lèvre les yeux dans les siens et hoche la tête lorsqu'il prend en main la situation. "Oui, travaille un peu." répond-t-elle, taquine. Elle l'observe servir les verres et elle espère cette fois-ci que Orso ne remarque pas ses joues qui deviennent roses, une nouvelle fois mais pour une raison différente. Avec un peu de chance il mettra ça sur l'effet du charme italien, un petit ego boost silencieux. En vérité il n'y a même pas besoin de mentir pour répondre à cette remarque puisqu'elle ne s'est jamais prétendue serveuse experte ce soir. "Mmh, je n'ai pas changé sur ça en quatre ans, j'ai toujours plus l'habitude de me faire servir que de servir les autres." répond-t-elle avec un petit air joueur. Simple vérité en fait. Elle poursuit. "Mais c'est la bonté de mon âme qui motive cette reconversion temporaire, tu sais, le service au grand-père. Je me prétends pas grande barmaid par contre, comme ton t-shirt peut en attester." Reconversion temporaire, of course. Elle se saisit du verre tendu. "A nos retrouvailles. Qui me donneraient presque envie de trinquer à Bowen." répond-t-elle l'air malicieux, le regard perdu dans celui du brun alors qu'elle boit une gorgée du vin. Délicieux. "T'as toujours autant bon goût, à ce que je vois..." murmure-t-elle, les yeux toujours rivés aux siens. Pourtant il dérive, son regard. Un bref instant, peut-être à peine perceptible, se pose sur les lèvres d'Orso. Tentation grandissante qu'elle chasse aussitôt, reporte ses iris sur ceux du bel italien.

__________________________

You'll never know if you don't go. You'll never shine if you don't glow. And all that glitters is gold. Only shooting stars break the mold. @SMASH MOUTH
you're an all star
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26546-sierra_mls
Contenu sponsorisé
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty
MessageSujet: Re: le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)   le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages (orso)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le passage à l'âge adulte est glissant dans les virages - kaz
» #17 tu m'trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites, et les virages. (tahlia)
» un pied dans les flammes, un autre dans la glace - nyeleti
» Attention de la glace, c'est glissant (Ruby A. Phelps)
» Il y a plus à découvrir dans la forêt que dans un livre ღ Arthur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: