AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.


 

 Et puis un jour, tout prend sens (Yani &Joaquim)

Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Et puis un jour, tout prend sens (Yani &Joaquim) Empty
MessageSujet: Et puis un jour, tout prend sens (Yani &Joaquim)   Et puis un jour, tout prend sens (Yani &Joaquim) EmptySam 6 Jan 2024 - 14:42

Bowen, juillet 2002

Début des vacances. Début de la liberté pour Joaquim. Il allait enfin pouvoir profiter de sa bande de potes, sortir jusque pas d'heures et crapahuter autant qu'il le voulait. Il était revenu à Bowen passer ces quelques semaines entre deux années de cours, et à peine sa valise déposée, un bisou à sa maman sur son front, il décidait d'aller au skate parc voir qui y était déjà. Il était un peu déçu, pas grand monde, mais en même temps, qui arrive à 10h pour essayer de nouvelles figures avec son skate? bah, à part lui, pas grand monde. Faut réfléchir, Joa. Mais il ne perdait pas la face. Certes, il n'y avait pas ses meilleurs potes, trop couches tard pour lui, mais il y avait cette fille qui traînait dans la bande depuis quelques années déjà.

@Yani Daii
Drôle de nana, d'ailleurs. Des origines aborigènes, mais parfaitement intégrée. Joaquim n'était pas très branché filles, certains diraient: pas branché tout court, mais Yani était ce genre de filles qui n'en était pas vraiment une. Toujours les cheveux attachés par une tresse qu'elle remontait parfois en chignon. Elle n'avait pas froid aux yeux. Quand ils étaient ensemble, c'était comme si le monde leur appartenait à tous les deux. Et ils étaient souvent ensemble depuis que Joaquim était rentré de l'université.

Elle était là ce matin, s'entraînant sur sa propre planche, quand Joaquim la rejoint en trottinant.

"Hey, salut Yan, ça va?"

Un check de la main gauche, un coup d'épaule. Leur manière de se faire les salutations. Même si depuis quelques temps, leurs épaules se touchent de plus en plus longtemps..

"Tu veux apprendre à tomber aujourd'hui, Yan?" se moque gentiment Joaquim. La réaction de la jeune femme ne se fait pas attendre, et Joaquim esquive le coup de skate. Un peu plus, et elle aurait esquinté sa belle gueule, tiens. Il la taquinait de plus en plus souvent, Yani, surtout qu'elle lui répondait aussi effrontément qu'elle le pouvait. Et hormis sa petite sœur Penny, que le jeune homme adore plus que tout, il n'était proche que de Yani. Et ce matin, Joaquim se fait violence pour sortir de cet état où, sans qu'il s'en aperçoive, il mate la jeune femme avec une tête d'ahuri, sentant le rouge monter dans ses joues quand Yani fait ses exercices d'échauffement devant lui. Il se reprenait tout juste quand la jolie brune pose ses yeux d'acier sur lui. Sent elle que son regard sur elle avait changé? Sent il lui même que les choses changent, évoluent entre eux?

Ces questions, il les ressortira ce soir, dans sa tête, quand il ira se coucher. Pour l'heure, la jeune aborigène le met au défi de la suivre en skate, et il s'empresse de lui répondre, essayant de faire de son mieux pour échouer avec brio, sous ses rires et sous ses applaudissements, quand pour la énième fois il tombera sur son derrière lourdement..

"suffit de te moquer, oui? J'ai la gravité pour ennemie, c'est tout!"  mais il se joint à elle, boitant avec exagération "tu vas voir, bientôt, va me falloir la chaise roulante..." Il se sert dans la gourde de Yani, elle ouvre le paquet de gâteau qu'il avait ramené avec lui. Assis sur l'herbe, ils reprennent des forces avant leur activité de l'après midi. Qu'ils allaient jouer au chifoumi, selon la pure tradition de binome Yani- Joaquim.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Et puis un jour, tout prend sens (Yani &Joaquim) Empty
MessageSujet: Re: Et puis un jour, tout prend sens (Yani &Joaquim)   Et puis un jour, tout prend sens (Yani &Joaquim) EmptyMar 9 Jan 2024 - 15:13

Quelle fierté. Quel plaisir ce matin là quand Yani ouvrit les yeux. Le lendemain de sa remise de diplôme. Le Lycée était enfin terminé pour elle. Yani allait fêter ses 19 ans dans quelques jours. Après ce dernier été de véritable liberté la jeune femme allait commencer ses études de médecine et découvrir l’univers de l’université, les ambiances étudiantes et le premier chapitre de sa vie d’adulte. Malgré l'inquiétude que ce genre de changement génère chez tous les jeunes étudiants, Yani est surexcitée à l’idée de se rapprocher de ses amis plus vieux, déjà étudiants et notamment, un en particulier, @Joaquim Russell . Celui qu’elle considère comme étant son meilleur ami, celui à qui elle peut tout dire.
Joaquim est parmi les rares à la voir en égale. Elle qui s’est toujours sentie plus à l’aise avec les garçons, souvent méfiée, mise de côtés par les filles. Avec Joaquim Yani peut être elle même, elle peut aimer le skate board, les mauvais films d’actions, les soirées pizzas. Elle peut savourer les vagues sur sa planche, elle peut s’habiller en jeans et t-shirt cool, elle peut se coiffer de son éternelle tresse indomptable. Dans les yeux de Joaquim, elle ne voit que le plaisir de leur compagnie, les rires de leurs délires partagés. Ensemble ils refont le monde, ensemble ils profitent sans complications et sans histoires tordues. Au fond d'elle, Yani a cette peur de voir les filles tournées autour de Joaquim; la peur qu’il tombe amoureux et que leur amitié si précieuse ne soit pas acceptée par la fille en question, que Joaquim prenne ses distances… Elle avait avoué cette crainte à son ami qui avait rit. De son sourire craquant Joaquim, Joa entre eux, l’avait rassuré, presque riant tellement l’idée qu’elle perde sa place de confidente était pour lui ridicule et risible même. Un poids qu’elle ne sentait pas jusque là, c'était comme évaporé à ses mots. Joaquim l’avait complètement rassurée en quelques mots et une étincelle dans les yeux.

C’était d’ailleurs là un des meilleurs côtés de l’été qui s'annonçait. Profiter de Joaquim tous les jours, tous les soirs. Eux deux ensemble ne s’ennuyaient jamais; ils trouvaient toujours quelque chose à faire ou ne serait-ce que se poser pour discuter et refaire le monde. Yani n’avait jamais mis les pieds à la fac et pourtant, avec les descriptions de Joa elle savait déjà qu’elle ne se perdrait pas; elle imaginait déjà les gens, les étudiants, les ambiances.. Elle avait même déjà en tête les amis de Joa. Elle stressait déjà à l'idée d’être introduite dans ces nouveaux cercles mais pour l'heure, tout ce qui comptait c’était de profiter de l’été auprès de lui. La jeune fille réservait même une surprise à son ami, une surprise précieuse et de très haute valeur symbolique. Elle espérait que Joaquim aimerait.

Levée à l’aube, comme d’habitude, pour pratiquer ses mouvements d'aïkido, elle avait avalé son petit déjeuner rapidement, avait attrapé sa tenue de skate ainsi que sa planche. Elle voulait se perfectionner et en mettre plein les yeux à Joa.

Joa qui venait d’arriver à sa rencontre. Leur unique et sacré check personnalisé en guise de salutation. Le coup d’épaule. La chaleur de son corps près du sien, le frisson insoupçonné au moment du contact… Yani ne veut pas s'attarder sur ces sensations. Joa, le très séduisant, charmant Joaquim est son confident, son meilleur ami. Son sourire est de plus en plus craquant c’est vrai. Son regard est de plus en plus attirant; parfois elle s’y noie un petit peu trop longtemps. Il est magnétique le regard de Joa; comment ne l'avait-elle jamais remarqué avant ? Ou peut-être l'avait-elle remarquée ? A la volée, ici, là..
STOP YANI !! Joa est son meilleur ami; elle tient bien trop à lui pour risquer de le perdre en tentant quelque chose d’instinctif, de sans doute idiot et d’évidemment pas réciproque…

Une matinée à chuter, à partir en fou rire, à tomber, à rater leurs figures. Tous les deux, ensemble ils oublient le reste du monde. Ils parlent de tout, de rien et surtout pas du lendemain. L’été c’est sacré. C’est ici et maintenant. Et comme d’habitude ils partagent tout. La gourde de Yani, les biscuits de Joa et voilà un pique-nique dans le parc qui annoncent les nouvelles aventures du duo.
Evidemment, comme d’habitude, ils joueront leurs activités au chifoumi et comme d’habitude Joa va laisser gagner Yani et elle va faire comme si elle n’avait rien vu. Et ils feront de toute façon toutes les activités qui leurs passeront par la tête. Après avoir donné le dernier biscuit à son compagnon, Yani lui lance un regard soudain sérieux, profond.

Joa ? Tu me suivrai dans la tribu pour y passer quelques jours ? Il y a une cérémonie très spéciale qui s’annonce et je serai honorée que tu m’y accompagne…
Revenir en haut Aller en bas
 
Et puis un jour, tout prend sens (Yani &Joaquim)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» “tellement de fantômes dans le placard” Joaquim & Yani
» d'abord tu vas douter puis tu vas perdre espoir, un jour tu croises un type avec la même histoire - jake
» Tout les levés du jour, sans toi, ne se relèvent pas. [PV]
» Quand elle me prend dans ses bras, qu'elle me parle tout bas, je vois la vie en rose
» Yann Calloway - Vivre au jour le jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: