AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 One still in love while the other one's leavin' + Marcenny

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bowenien
Penelope Ward
Penelope Ward
POINTS : 15
MESSAGE : 130
ICI DEPUIS : 28/04/2024
CRÉDITS : Crépuscule

STATUT : Divorcée
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 EmptyVen 7 Juin 2024 - 19:54


Elle haussa les épaules quand il lui dit que ça viendra, les clients. Peut-être... Peut-être pas. Peut-être que c'était le moment pour elle de faire autre chose. Tout vient à point... "Je suis revenue le soir où j'étais au Elm." Ce qui sous-entendait, oui, qu'elle était venue le voir (enfin... qu'elle espérait le trouver là en fait) dès son arrivée. Est-ce que sa révélation allait faire pencher la balance en sa faveur ? La blonde en doutait sérieusement mais au moins, maintenant il savait qu'elle était sur Bowen essentiellement pour lui. Evidemment que rien ne changerait ce qu'elle avait fait dans le passé. Rien de ce qu'elle pourrait dire ou faire n'atténuerait la haine ou la colère qu'il éprouvait pour elle. Penny en avait pleinement conscience.
Quand elle lui expliqua que faire des soirées à thème pouvait valoir le coup et qu'il roula des yeux, elle ne pu s'empêcher de rire. "Oui, ils viennent au Elm pour le charme du patron." Elle sourit en disant cela. Elle était sérieuse en plus. "Et je les comprends." Marcus savait déjà qu'elle était toujours amoureuse de lui donc elle ne lui avouait pas non plus un truc énorme en disant qu'elle le trouvait charmant.
Même s'il avait perdu cet éclat dans ses yeux, il restait... Marcus. L'homme qu'elle avait aimé et qu'elle aimait toujours. "Ok j'irai peut-être les voir à l'occasion. Merci du tuyau." Effectivement c'était gentil de sa part. Peut-être pas totalement désintéressé ceci dit. Peut-être qu'il pensait moins la voir si elle était occupée ailleurs. Ce qui pouvait être vrai en un sens.

Penny, nerveuse et tripotant son alliance, se demandait bien comment retenir le brun le plus longtemps possible. Miser sur son charme ? Mouais nan. Elle avait déjà tenté et il l'avait repoussé. Parce qu'il avait quelqu'un... Parce qu'elle lui avait fait du mal... Parce qu'il ne voulait pas céder à la tentation... Parce que... bref.
Elle lui tendit les chips en lui demandant s'il voulait manger autre chose. La réponse qu'il lui donna fit faire une moue déçue à Penny. Evidemment qu'il ne voulait pas rester. Et en même temps il lui avait dit dès le début. Non ? Comment faire... réfléchis Penny ! Réfléchis vite !
"J'aimerai que tu restes un peu..." dit-elle sans le regarder, hésitante et tripotant toujours son alliance.
Elle inspira profondément et croisa son regard. "Je t'en demande beaucoup je sais. Mais..." le regard de la blonde se posa sur Newton. "... qu'on le veuille ou non, il semblerait que ce soir... le destin a décidé de nous réunir le temps d'un moment. Non ?" Complètement débile comme argument ! N'importe quoi ! Elle se facepalmait mentalement. Non mais sérieusement Penny ? C'est quoi c'truc débile que tu sors là ? Pffff... Là, c'était certain. Il allait se barrer ! Et plus vite que prévu même !


@Marcus O'Brian

__________________________


   
Love... Live... Enjoy...
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Marcus O'Brian
Marcus O'Brian
POINTS : 21
MESSAGE : 2398
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo, Charlize & Sara
CRÉDITS : @fürelise

STATUT : divorcé de Penny, craque pour son amour de jeunesse, Ann
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 EmptyVen 7 Juin 2024 - 23:31

C'était donc ce soir-là que tout avait recommencé, pour de vrai, pour elle, pour eux. Est-ce que ça signifiait réellement quelque chose en soi ? Marcus ne savait pas comment l’interpréter, voulait-elle lui faire comprendre qu’il était la première personne qu’elle était venue voir ? Que ça comptait ? Et alors ? C'aurait pu être romantique, en effet, mais pas après une si longue absence, pas avec ce silence et ces questions sans réponses qu’elle avait laissés traîner derrière elle. Alors il hocha la tête comme pour mieux enregistrer l’information et passer à autre chose. Ça ne fait pas longtemps alors, ça viendra. Qu’il répéta, ne faisant pas allusion à la soirée, se gardant bien de remettre leurs retrouvailles sur la table. Il rit, plus franchement qu'il ne l'aurait voulu, à sa réflexion. Pas sûr que le gros de la clientèle soit vraiment sous mon charme. La plupart de ses clients étaient des hommes, plus intéressés par le rugby, la bière et sa sélection de rhum que par sa belle gueule. Il ne pouvait nier que quelques femmes, passé plusieurs verres, avaient déjà tenté leur chance avec lui. Et qu’il lui était arrivé de se laisser charmer. Mais ce n'était clairement pas le plus gros de ses fréquentations. Il esquissa un sourire. Évidemment, ce genre de compliments, adressés par cette femme en particulier, il aurait beau lutter, ça lui ferait toujours quelque chose. Le tuyau, comme Penelope le disait, c'était juste une piste comme ça, peut-être qu’elle ne mènerait nulle part. C'était naturel pour Marcus d'aider les autres. Cet anneau qui tournait inlassablement autour de son doigt, qu’est-ce que ça lui faisait mal, au barman. Il l'avait tellement regretté son alliance, il s'en était tellement voulu d’avoir eu ce moment de faiblesse. Lui qui s’en foutait de se marier, avant, il avait trouvé sa raison de le faire, la bonne personne, il y avait cru. Cette bague c'était peu, mais ça l'avait raccroché à ce couple, à cette vie. À cet amour pour cette femme qui l'avait rendu fou. Il détourna alors le regard de ses doigts, fixant la fenêtre sur le côté. Tu n’as plus de raison de porter ton alliance. A moins que tu m’apprennes que tu t'es remariée. Il n'en serait plus à une surprise près, après tout, ç'aurait été une raison valable pour demander le divorce. Il attrapa une chips en affirmant qu’il ne resterait pas. Une gorgée de bière, une fois la bouteille terminée, il récupérerait son chat et rentrerait chez lui. Toutefois la blonde ne l'entendait pas de cette oreille, elle lui demandait de rester. Elle sortait les rames, même, pour qu'il ne parte pas. Marcus poussa un soupire en la regardant. Le destin n’a pas été en notre faveur durant un sacré moment Penny. Je ne suis pas capable de m'asseoir autour d’une table avec toi. C’est trop. Elle en demandait trop, oui, elle avait raison. Il souhaitait garder ses distances. Mais sa bière n'était pas encore terminée, si elle souhaitait lui parler, il restait un peu de temps.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
bowenien
Penelope Ward
Penelope Ward
POINTS : 15
MESSAGE : 130
ICI DEPUIS : 28/04/2024
CRÉDITS : Crépuscule

STATUT : Divorcée
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 EmptyDim 9 Juin 2024 - 12:01


Oui ça comptait pour elle qu'il sache qu'il était la première personne qu'elle avait voulu voir en arrivant ici. Mais rien ne changerait ce qu'elle avait fait. Le poids du passé et de son énorme erreur pesait encore et toujours sur elle. Sur eux. Passer à autre chose, oublier, pardonner et avancer s'annonçait plus que compliqué.
L'éclat de rire qu'il sortit peu de temps après fut plaisir à Penny qui sourit à son tour en le regardant. Ca faisait du bien de l'entendre rire. De se détendre en sa compagnie à elle. "Le gros de la clientèle peut-être pas mais la gente féminine j'en doute pas par contre." finit-elle par dire en lui souriant.
Et ça, elle était certaine d'avoir raison la blonde. Marcus avait du charme, il était gentil et attentionné. Tout ce qu'une femme pouvait rechercher aux premiers abords. Bien sûr, il avait sûrement changé ces dernières années. Mais fondamentalement, ces qualités étaient encore présentes et elle le savait.
On ne pouvait pas changer du tout au tout.

Quand il mentionna l'alliance que Penny portait toujours à son annulaire, son coeur s'emballa et ses joues rosirent un peu. Et c'est le coeur tambourinant dans sa poitrine qu'elle lui répondit. "Non, j'suis pas remariée. Et cette alliance..." Elle se mit à la regarder de nouveau en la tournant. "... si j'ai envie de continuer à la porter, ça me regarde." Elle se montrait peut-être un peu froide en disant cela mais il était le premier à dire qu'on faisait ce qu'on voulait non ? Alors, elle, elle voulait continuer de porter son alliance. C'était sa façon à elle de garder ce lien entre eux.
Elle voulait vraiment faire table rase et passer du temps avec lui. Mais bien entendu, Marcus ne l'entendait pas de cette façon. Ses deux être butés au possible étaient bien décidés à rester chacun sur leur position. Les négociations s'annonçaient difficiles. "Ok bah on peut s'asseoir sur le canapé alors !" dit-elle en cherchant à dédramatiser la situation et en souriant l'air coupable de sa blague à deux balles. Arriverait-elle à le détendre un peu et à l'amener à changer d'avis ? Elle voulait y croire en tout cas.
Elle aurait aimé lui demander comment était sa nouvelle copine. Comment elle s'appelait... Avoir tous les détails... Mais peut-être était-ce trop tôt encore ? "S'il te plait... Restes un peu..." Elle mettait tout en oeuvre pour qu'il cède mais elle était pas encore à fond. Elle pourrait le draguer, l'allumer et le faire craquer mais ce n'était pas le but. Enfin pas encore en tout cas...



@Marcus O'Brian

__________________________


   
Love... Live... Enjoy...
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Marcus O'Brian
Marcus O'Brian
POINTS : 21
MESSAGE : 2398
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo, Charlize & Sara
CRÉDITS : @fürelise

STATUT : divorcé de Penny, craque pour son amour de jeunesse, Ann
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 EmptyMer 12 Juin 2024 - 13:09

Qu'ils ne se soient pas vus durant des années ne changeait pas le fait que Marcus connaissait par cœur le fonctionnement de Penelope. La mémoire était surprenante, elle faisait de la place, elle enregistrait toujours de nouvelles informations, parfois, on pensait avoir oublié. Et puis un parfum, une voix, un objet, la petite chose pouvait tout faire remonter. Depuis le retour de son ex-femme, Marcus avait plein de souvenirs qui lui revenaient. Un joyeux pot-pourri de bons moments, de mauvais aussi, parce que leur vie de couple, comme pour chaque histoire, n’avait pas été totalement parfaite. Ce soir, il sentait à l’inflexion de sa voix que Penelope badinait, comme quand elle cherchait à le séduire à l’époque. Non pas pour obtenir quelque chose de lui par intérêt, mais parce que ça faisait partie de la façon dont elle s’exprimait souvent à l’attention de Marcus. C’était une des choses qui le faisait complètement craquer d’ailleurs. Et preuve que rien n’était oublié, pas même les réflexes, ce rire franc du barman, ces yeux qui brillaient quand il la regardait. Il avait beau tout faire pour la repousser, le cœur et le corps avaient une mémoire, il l’avait dans la peau. Elle n’avait pas entièrement tort, Penny et il aurait pu s’en servir contre elle, retourner ce petit jeu à son avantage. La rendre jalouse, lui faire s’en mordre les doigts d’être parti, de l’avoir laissé pour les autres, son scientifique sexy. Il aurait pu lui répondre que oui, la gente féminine venait dans son bar pour lui et pas pour sa sélection de bières, qu’il se laissait parfois charmer par un battement de cils. Que sa chambre était juste de l’autre côté de la rue, alors c’était pratique, à la fin du service. Il aurait pu insister sur le fait qu’il en avait bien profité, durant toutes ces années. Seulement à quoi bon ? Pourquoi lui faire du mal ? Pourquoi s’en faire à lui aussi ? Il n’était pas méchant, Marcus, il n’était pas revanchard. Et puis ce n’était pas vrai, même s’il n’avait pas mené une existence monacale durant dix ans, il n’avait pas non plus profité de son statut de célibataire pour sauter sur tout ce qui bougeait, ce n’était pas son genre. Il se contenta alors de hausser les épaules, c’était peut-être lâche, en un sens, mais ça lui laissait le loisir de penser ce qu’elle voulait. Tout comme lui laissa son esprit vagabonder, sa mémoire se rappeler cette alliance qu’il avait autrefois portée, chérie, mais qu’il avait bêtement perdue. Elle lui rappela des heures sombres, des moments tristes. Il esquissa un sourire triste à sa réponse. Elle avait raison, si elle voulait continuer à la porter, ça ne regardait qu’elle. Porterait-il encore la sienne, s’il en avait la possibilité ? Il ne s’était jamais posé la question, mais à cet instant, il porta sa main droite à cet annulaire nu et resta un instant à fixer Penelope. Il la revoyait ce jour-là, son sourire lumineux sur la plage, sa robe vaporeuse, la fête toute la nuit sous les étoiles à danser l’un contre l’autre. Ce fut une belle journée, quoi qu’il en pense à présent.
Elle essayait de le faire rester, de le convaincre d’accepter un dîner, de prolonger le moment. Ce soir, il y avait beaucoup moins de colère que la première fois. C’était plutôt un mélange de nostalgie, de tristesse et d’envie. Parce que oui, au fond de lui, Marcus sentait bien qu’il avait envie de rester, que ce n’était pas si désagréable de parler avec Penelope, au contraire. Il y avait toujours cette attirance, sans parler de physique, mais simplement de se sentir bien à ses côtés. Il soupira en essayant de retenir un sourire amusé, elle ne lâchait rien. Newton est déjà bien installé, on ne peut pas le déranger. Répliqua-t-il en regardant son chat installé comme s’il était chez lui. Le regard toujours tourné vers l’animal, s’approcha du paquet de chips, en même temps que Penny, leurs mains se frôlèrent et il la retira vivement, il n’avait pas réalisé qu’ils étaient aussi proches. Dans un mouvement suspendu, il la fixa avec stupeur l’espace de quelques courtes secondes. C’était exactement cette raison qui le poussait à vouloir partir, cette proximité dangereuse et le fait qu’il y prenait goût. Il ne pouvait pas prendre le risque de s’attarder.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
bowenien
Penelope Ward
Penelope Ward
POINTS : 15
MESSAGE : 130
ICI DEPUIS : 28/04/2024
CRÉDITS : Crépuscule

STATUT : Divorcée
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 EmptyMer 12 Juin 2024 - 18:40


Ces dernières années, Penny avait passé ses soirées seule la plupart du temps. Se remémorant souvent les soirées qu'elle passait en compagnie de Marcus, quelques larmes coulaient parfois en y repensant. Elle buvait alors quelques verres ou mangeait des pots de glace entier tout en regardant une série ou un film. Le genre était selon son envie. Parfois triste parfois comique. Et si jamais elle avait le malheur de choisir une comédie romantique, elle passait ensuite la plupart de la nuit à pleurer sur sa personne et en se maudissant d'avoir quitter l'homme de sa vie.
Et ce soir, il était là. Près d'elle. CHEZ elle. Rien n'était prévu mais parfois c'était souvent ces soirées-là les meilleures. Un peu énervés aux premiers échanges, chacun semblait se radoucir et vouloir faire un effort. Les crocs sortaient de temps en temps mais rien de méchant. Pour le moment en tout cas. Penny savait très bien que tout pouvait basculer en trois secondes et demi avec sa légendaire maladresse ou son éternelle impulsivité.
Elle essayait de faire un peu d'humour et ça semblait fonctionner. Marcus semblait se détendre un peu. Et l'entendre rire était l'une des plus belles choses qu'elle avait entendu ces dernières années. Dieu c'qu'il était beau cet homme. Et quand il souriait ou riait de cette façon, elle pourrait fondre de bonheur.

Penelope mettait tout en oeuvre pour qu'il reste le plus longtemps possible chez elle et Marcus capitula. "Exactement !" lui répondit-elle sans pouvoir cacher son sourire qui venait illuminer son visage. Newton avait pris place et ne semblait pas vouloir quitter l'appartement pour le moment. Elle aimait beaucoup ce chat la blonde !
Lorsque leurs mains se frôlèrent et que leurs regards se croisèrent, un silence interdit envahit alors la pièce. Penny sourit alors à Marcus. Un sourire qui se voulait rassurant. Un sourire qui signifiait y'a rien de grave, t'en fais pas.
Mais, malgré tout, ce rapprochement involontaire les mettait mal à l'aise. Il ne fallait surtout pas que cet incident le fasse partir. Surtout pas !!!
Si Penny s'écoutait, elle profiterait de ce flottement pour se rapprocher encore plus et elle l'embrasserait. Ce n'était pas l'envie qui manquait. Oh ça non alors ! Mais elle savait que Marcus avait quelqu'un ... D'ailleurs... "Est-ce qu'elle te rend heureux ?" Etait-ce vraiment le moment d'y penser ou d'en parler ? Y avait-il vraiment un 'bon' moment ? Impossible à dire. Mais elle avait besoin de savoir.
D'un côté, elle avait envie qu'il lui dise oui. Que cette femme dans sa vie le rendait pleinement heureux comme il ne l'avait jamais été parce qu'il le méritait, vraiment. Mais d'un autre... elle espérait qu'il lui dise aussi que ça n'avait rien de comparable à ce qu'ils avaient vécus et qu'il n'aimerait qu'elle de cette façon jusqu'à ce que ses yeux se ferment. Y croire... Jusqu'au bout...
Elle ne lâcherait rien Penny. Jamais. Et surtout pas maintenant qu'elle était revenue.
Elle attendait cette réponse, anxieuse. Ses yeux commençaient déjà à se remplir de larmes mais elle se reprit aussitôt. "Non. Ne me dis pas finalement." Elle se ravisait. Elle ne voulait pas l'entendre dire qu'il en aimait une autre. Ce serait trop dur à entendre. Alors, elle termina sa bière et en ouvrit une autre avant de partir s'installer sur son canapé. Elle prit le paquet de chips, en faisant bien attention qu'il ne le touchait pas au même moment et le posa sur la table basse. Installée en tailleur sur son canapé, elle le regardait encore. Elle aimerait tant se blottir contre lui... "Allez viens t'asseoir. J'te toucherais pas. Promis !" finit-elle en levant sa main droite comme si elle prêtait serment. Un nouveau sourire éclaira son minois et elle tapota la place près d'elle. Pas dit que ça l'incite vraiment à y prendre place mais bon...


@Marcus O'Brian

__________________________


   
Love... Live... Enjoy...
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Marcus O'Brian
Marcus O'Brian
POINTS : 21
MESSAGE : 2398
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo, Charlize & Sara
CRÉDITS : @fürelise

STATUT : divorcé de Penny, craque pour son amour de jeunesse, Ann
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 EmptyJeu 13 Juin 2024 - 19:56

Marcus avait envie de croire qu’il n’en aurait rien à faire, que Penny ait refait sa vie durant tout ce temps, que ça donnerait au moins un sens à son absence. Il se voulait hermétique à la jalousie de l'imaginer dans les bras d’autres hommes. Mais dans les faits ça lui ferait sûrement quelque chose, alors qu'elle affirme qu’elle ne s'était pas remariée, c'était plutôt un soulagement. Leurs mains qui se frôlent, ce n'était pas prévu et Marcus en fut passablement bouleversé. Penny venair retourner sa réponse contre lui, en effet, quand le barman affirmait que son chat était bien installé, il voulait dire qu'il ne valait mieux pas aller le déranger, autrement dit, c'était une façon détournée de refuser d'aller au salon. Alors, dans la confusion de cette réponse et dans le fait de cette proximité inattendue, il n’avait pas su quoi faire. L'espace d'une seconde il avait envisagé de se rapprocher davantage, presque espéré qu’elle le fasse. Et puis la blonde avait dédramatisé la situation avec son sourire, alors Marcus y avait répondu avec un sourire en coin. Avant de lâcher sa question, venue de nulle part, enfin presque, comme une petite bombe qui rappela froidement au barman que Ann l’attendrait à la maison ce soir. Elle le rendait heureux, la belle américaine, elle l'avait toujours rendu heureux. Elle était revenue et il avait réalisé qu'être amoureux, ça n'était pas juste une passion dévorante, ça pouvait aussi être doux et tendre. Il avait surtout fini par se convaincre que la première fois, quelque quinze années plus tôt, il avait sûrement fait le mauvais choix en repoussant Ann, la fille sage qui allait quitter Bowen, lui préférant Penny, la fille incendiaire qui était d’ici. Évidemment elle lui avait fait tourner la tête et enflammé ses hormones. Mais au fond il y avait aussi cet aspect sécuritaire. Et pour ce garçon qui avait peur de l’abandon, la sécurité était importante. Quoiqu'au regard de leur avenir, il n'avait visiblement pas misé sur la bonne personne ! Alors oui, Ann rendait Marcus heureux. Mais, parce qu'il y avait toujours un mais, revoir Penelope c’était se confronter au fait qu'il avait beau aimer Ann, il était toujours terriblement attiré par son ex-femme. Tandis qu'il hésitait sur la réponse à lui donner, la jeune femme se ravisa et se dirigea rapidement vers le canapé. Marcus se réveilla enfin, il soupira, avisa Newton qui bailla mollement en remarquant qu'il était dérangé dans sa sieste. Puis termina sa bière et en ouvrit une autre, imitant son ex. Il se rapprocha du salon et esquissa un sourire, depuis quand avait-il peur d'elle ? Ce n'était d’ailleurs pas d'elle qu’il avait peur. Mais de lui-même. Il s’appuya une seconde contre l’encadrement entre les deux pièces, observant Penelope, elle était tellement belle, qu'il lui était difficile de prétendre être détaché. Que je sois heureux ou non, ça ne t’empêche pas de tenter ta chance. Dit-il en venant finalement poser ses fesses sur le canapé. Mais est ce que ça le surprenait ? Pas du tout, elle avait toujours été comme ça, Penny, elle s’imposait, même si la place était déjà prise. Il attrapa le paquet de chips des mains de la blonde et en grignota quelques-unes. Elle ne me fera pas de mal. Qu'il ajouta en parlant d’Ann.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
bowenien
Penelope Ward
Penelope Ward
POINTS : 15
MESSAGE : 130
ICI DEPUIS : 28/04/2024
CRÉDITS : Crépuscule

STATUT : Divorcée
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 EmptyJeu 20 Juin 2024 - 23:20


Penny savait que ce soir, c'était sa chance. Non pas sa chance pour reconquérir Marcus, non. Elle savait qu'il était encore bien trop tôt pour cela. Ce soir, c'était sa chance pour apaiser tout la haine et la rancoeur qu'il pouvait éprouver pour elle. Bien sûr qu'elle le comprenait. A sa place, elle réagirait et ressentirait probablement la même chose. A la différence que, elle, elle l'aurait sûrement giflé s'il était revenu comme ça. Comme si de rien était. Marcus n'était pas méchant. Et pas agressif non plus. Enfin... avant, il ne l'était pas. Peut-être avait-il changé effectivement mais elle en doutait quand même. Les gens changent avec les années oui mais pas à ce point.
Les mots échangés, les regards et surtout les sourires... faisaient espérer la blonde que l'ambiance était plutôt à la trêve. Mais... n'oublions pas que nous parlons de Penny et qu'à tout moment, cela pouvait basculer. Pourquoi ? Parce qu'elle pourrait dire un mot qu'il ne fallait pas. Ou avoir un geste qu'elle ne devrait pas.
Trouver un sujet de conversation n'était pas des plus simples, elle en avait conscience. Marcus restait sur la défensive. Et ça aussi, ça se comprenait.

Elle lui posa LA question qu'il ne fallait pas. Elle lui parla de cette autre femme. La femme de sa vie actuelle. Oui, bien évidemment qu'elle voulait savoir le plus de choses sur elle. Cependant, la blonde se ravisa bien vite en se disant que cela ne la regardait pas. Et surtout, que ça pourrait la blesser. Elle ne voulait pas le voir sourire en mentionnant cette autre femme qui semblait le rendre heureux.
Non, elle ne voulait rien savoir finalement.
Elle le regardait, pensive, l'espace d'un instant. Le temps avait glissé sur lui comme une douce caresse. Il était plus beau que jamais, ce charisme indescriptible lui collant à la peau comme la première fois qu'elle l'avait vu. Si elle s'écoutait vraiment, elle viendrait poser délicatement ses lèvres sur les siennes. Mais elle n'en fit rien. Ce n'était pas le moment. Pas encore... La patience n'était pas une de ses qualités premières mais il fallait qu'elle aille contre cela. Qu'elle résiste.

Penelope était partie s'asseoir sur son canapé et invitait son ex mari à la rejoindre. Hésitant, il finit tout de même par le faire. A la plus grande surprise de la blonde et pour son plus grand bonheur également. A sa réflexion, elle ne put s'empêcher de sourire. "Si je tentais vraiment ma chance très cher Marcus, tu le saurais..." Oh que oui ! Il n'aurait aucun doute sur ses attentions.
A sa seconde réflexion, elle baissa les yeux sur sa bière en se mordillant l'intérieur de la joue. "On ne peut pas changer le passé mais on peut améliorer l'avenir." Elle but une gorgée de sa bière et posa ses yeux sur Marcus. "Je ne forcerai rien entre toi et moi. Oui, je t'aime encore et oui, j'ai une envie folle de toi mais non, je ne tenterai rien." Surprenant ? Totalement, oui ! Penny était cependant totalement sincère dans ses paroles. Elle ne tentera rien... ce soir ! Enfin... pour le moment. La soirée n'est pas encore terminée. Cela dépend de tellement de choses...
Elle posa sa bière sur la table basse et s'approcha un peu plus de Marcus pour s'emparer de sa main et la prendre entre les deux siennes. "J'aimerai sincèrement qu'on réapprenne à se connaitre. Qu'on deviennent... amis... Je te l'ai dit, je te veux dans ma vie. Peu importe la place que tu y tiens tant que tu en fais parti." Elle lui sourit tendrement et lâcha sa main avant de s'écarter de nouveau et de reprendre sa bière. C'était à lui de décider. Elle se doutait déjà de la réponse qu'il allait lui donner mais elle espérait se tromper. Elle l'espérait tellement...



@Marcus O'Brian

__________________________


   
Love... Live... Enjoy...
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Marcus O'Brian
Marcus O'Brian
POINTS : 21
MESSAGE : 2398
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo, Charlize & Sara
CRÉDITS : @fürelise

STATUT : divorcé de Penny, craque pour son amour de jeunesse, Ann
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:23

Non, Marcus n’était pas méchant. Il s’était certes endurci avec le temps, il était devenu plus piquant dans ses paroles, mais il n’était pas devenu méchant. Ça ne faisait pas partie de lui. Il n’y avait aucune violence en lui, du moins aucune envers les autres. Il lui était arrivé, à de rares occasions, d’en venir aux mains avec des clients par exemple, mais c’était en dernier recours, plus pour se défendre qu’autre chose. Par contre, il était doué pour se faire du mal, pour se saboter. Par les quantités d’alcool qu’il ingurgitait, par son poing qui frappait parfois les murs quand c’en était trop. Ce qui avait changé, depuis le départ de Penelope, c’était cette colère qui grondait en lui et qu’il n’avait jamais eu auparavant. Cette même colère qui le rendait hostile à Penny, il était sur la défensive, mais plus les minutes avançaient, plus il se radoucissait. Il s'agissait de savoir comment le prendre, lui parler et il redevenait le Marcus facile à aborder qu’il était naturellement. Cependant, il était certain que ça pouvait déraper à chaque instant, selon les mots que la blonde choisirait, il pourrait rapidement sortir les griffes. D’ailleurs, elle y allait fort, en le questionnant sans ménagement sur la nouvelle femme de sa vie. Pas si nouvelle que ça d’ailleurs. Heureusement pour elle, le barman fut tellement décontenancé qu’il ne chercha même pas à attaquer, il resta juste là, interdit, à chercher quelle position adopter. Et tandis qu’il se débattait avec ses souvenirs, Penny s’était échappée, elle avait bien compris que sa question était sensible et que la réponse serait à double tranchant. Il n’avait même pas remarqué cette façon qu’elle avait eue de sonder son visage. Ses traits qui avaient changé, s’étaient burinés avec le temps, les quelques rides qui s’étaient creusées près de son regard, sa barbe plus drue qu’à l’époque de ses vingt ans. Quand il avait retrouvé ses esprits, elle était déjà en train de s’installer sur le canapé. Il finit par venir la rejoindre, sa bière à la main, en donnant finalement la réponse la plus évidente, une réponse qui n’en était pas tellement une, mais qui fit sourire la blonde. Ce sourire, bon dieu, ce sourire… Il s’était damné pour le revoir sur ses lèvres, il l’avait maudit également. Ce soir, il le faisait sourire à son tour. Il avala une gorgée de sa bière pour se donner une contenance. Je n’en ai aucun doute. Il était parfaitement conscient de ses capacités et de sa détermination. C’était exactement parce qu’il la connaissait qu’il osa ajouter que cette autre, Ann, ne lui ferait pas de mal, elle. Penelope comprit le message, elle baissa les yeux et il s’en voulut de lui avait fait de la peine. Il l’écouta ensuite, elle était d’une sincérité déconcertante. Il hocha la tête, soulagé qu’elle ne veuille rien tenter. Seulement la seconde suivante, elle prenait sa main pour mieux la serrer. Il lâcha un soupir et attendit qu’elle termine. Heureusement, elle s’éloigna et il reprit sa main pour lui. T’as envie de moi, mais tu veux qu’on soit amis ? Y a un truc qu ne marche pas, tu ne crois pas ? Il était certes ironique, mais le ton n'était pas aussi acerbe qu’il avait pu l’être plus tôt. On ne peut pas être ami toi et moi. On n’est pas des amis, on ne l’a jamais été. Dès le premier soir, ç'a été trop fort. Et aujourd'hui… Il y aura toujours quelque chose, on le sait autant l’un que l’autre. Alors ça ne sert à rien de se voiler la face. Il soupira à nouveau en plongeant son regard dans celui de son ex. T’auras toujours envie de plus, toujours envie d’essayer. Et moi j’me battrais constamment contre cette envie qui me ronge, pour résister. Ça n’est pas viable. Elle aurait beau le vouloir, espérer, promettre tout ce qu’elle pouvait, Penelope restait la même.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Contenu sponsorisé
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One still in love while the other one's leavin' + Marcenny   One still in love while the other one's leavin' + Marcenny - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
One still in love while the other one's leavin' + Marcenny
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Maybe the wolf is in love with the moon and each month it cries for a love it will never touch. † Kolby
» I love the way you heal me, love the way you kill me (Niels)
» [hot] Love to love you baby | Pv Meike
» If you need love, well then ask for love. {Kat & Riley} (terminé)
» (haran) love me, say that you love me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: appartements-
Sauter vers: