AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

 

 (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
En ligne
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 47
MESSAGE : 10639
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Murdock (ava) / Stardust (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : All I want is nothing more to hear you knocking at my door

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 EmptyJeu 18 Jan 2024 - 15:36

Qu'ils étaient misérables, là, sur ce banc, à s'épancher sur les coeurs brisés et leurs relations si compliqués. Tahlia esquissa un sourire triste quand Léo lui confia qu'il avait été prêt pour une relation avec celle qui hantait ses pensées. Mais cela n'avait pas suffi. Ses précédents avaient parlé pour lui et la belle, bien lassée, s'était enfuie. "Attends qu'elle soit prête. Si vous devez vivre quelque chose ensemble, elle reviendra. Laissez-vous le temps." conclut-elle avec douceur. Elle n'était pas spirituelle, Tahlia, mais elle croyait parfois en les destins qui se retrouvaient. Il y avait des êtres, des âmes qui étaient faits pour croiser, sans fin, leurs chemins. Ils se ressemblaient, Léo et Tahlia, sur leurs amours, sur leurs coeurs d'artichaut bien dissimulés derrière leurs peurs, leurs doutes et craintes. Et ils étaient connus pour ne pas être des anges, en terme de séduction. Leur tableau de chasse, comme l'appelait Léo, il était loin  d'être vide. Seulement, pour Léo, ça passait mieux que pour Tahlia, même si sur ce point-là, la tendance s'inversait légèrement. "Mouais, le Bad Boy inaccessible a encore de belles années devant lui." C'était toxique comme jamais, mais ça faisait encore rêver les midinettes. Le fameux suis-moi, je te fuis, fuis-moi, je te suis, avait toujours de l'avenir. En revanche, elle avait envie de croire que la femme libre arriverait enfin à exister, sans être traitée de catin, à l'instar de Tahlia qui avait déjà été traitée de la sorte. "Oui, par une fille que je considérais comme une amie. Et on ne parle même d'une éventuelle tendance polygame que les Writers adoraient vanter." C'était tout cela qui avait participé à la réputation de Tahlia. Mais les mots de Léo lui redonnèrent le sourire. Il n'avait pas tort. Elle était juste libre, Tahlia. L'entendre d'une autre bouche, ça faisait un bien fou. Alors elle murmura un "Merci..." plein d'émotions. Il avait bien fait le tour de tout ce que leurs amours leur infligeaient, se comprenant au travers de leurs mots, remarquant finalement qu'ils se ressemblaient bien plus qu'ils ne le pensaient. Alors, ils conclurent, de manière, bien plus légère en se disant que se mettre ensemble était peut-être la solution. Tandis que Tahlia rejetait toute relation libre et polygame, mettant en avant sa jalousie, la réplique de Léo la fit éclater de rire. "Excuse-moi Apollon !" Mais il n'avait pas tellement tort, Léo. Il avait une belle gueule, un charisme déroutant, une intelligence qui faisait que l'on buvait ses paroles. Si on mettait de côté ses problèmes relationnels et son amour des femmes, il avait tout pour plaire, oui. "J'aimerai bien savoir s'il y a une femme sur cette Terre qui ne céderait pas à ton charme." ajouta-t-elle en riant. Bien sûr que ça existait, mais c'était pour alimenter la taquinerie. Mais une chose entraînant une autre, leur taquinerie se transforma doucement en défi. Si elle ne pouvait être la femme d'une vie, être celle d'une nuit n'était pas une idée repoussante. Qui aurait pu croire qu'une telle phrase changerait la donne et rendrait l'atmosphère plus électrique. "J'habite à deux pas d'ici." souffla-t-elle Alors qu'elle s'était rapprochée de lui, elle sentit la main de Léo toucher, sûrement accidentellement, la sienne. Ses doigts vinrent frôler la peau du jeune homme, avec une douceur qui étrangement contrastait avec le rentre-dedans qu'ils se faisaient, quelques secondes avant. Relevant la tête, ses yeux verts s'arrêtèrent sur ses lèvres qu'elle fixa, comblant lentement la distance en se penchant davantage vers lui. "Le dernier souvenir que j'ai d'un tel moment avec toi, c'était il y a plus de quinze ans..." Elle plongea son regard dans le sien, cherchant son consentement, alors qu'elle murmura : "Tu me rafraîchis la mémoire ?"

__________________________

love me
like you do



Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 0
MESSAGE : 9592
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara
CRÉDITS : @vellichor ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 EmptyMar 23 Jan 2024 - 18:26

Léo resta songeur un instant, ils avaient tous les deux beaucoup de fierté, Alba et lui, trop même. Il lui était difficile d’imaginer qu’elle revienne un jour. Pourtant il allait l’attendre, il ne s’en était peut-être pas rendu compte ce soir-là, mais les mots de Tahlia avaient probablement fait leur chemin dans l’esprit du bel Emerson. Il lâcha un rire amusé, bad boy inaccessible, c’était tout lui, oui, un bad boy en carton ! Il haussa les sourcils en fixant la brune. J’suis un bad boy inaccessible ?! Je savais que tu n'pouvais pas me résister ! Mais à ce stade, c'était réellement une boutade, d’ailleurs il s’indignait déjà quant à l’insulte qu’elle s’était prise. Elle devait être sacrément jalouse de toi, pour te lancer ça dans les dents. Et on osait parler de sororité entre les femmes, il y en avait encore qui ne comprenaient pas le principe, visiblement. Tu t’offusques des articles des Writers, vraiment ? C’est un torchon, tu sais. Là aussi, il y a pas mal de frustration et de jalousie, je ne vois que ça. C’est quelqu’un qui doit sacrément s’ennuyer dans sa vie pour sortir des conneries pareilles. Léo aussi avait été la cible de ces articles, mais, à l’inverse de Tahlia, il ne s’en émouvait pas, il passait totalement outre. Il avait toujours été la cible de rumeurs, sa famille aussi avant lui, quand on avait un nom un tant soi peu connu ça faisait jaser les autres. Il s’en moquait éperdument et heureusement, sinon il aurait eu de quoi rendre un psy très riche. Trouver Tahlia ce soir, c'était la meilleure chose qu’il aurait pu arriver à Léo. Eux qui n’avaient fait que se croiser durant toutes ces années, suivre la vie de l’autre de loin, à travers des rumeurs parfois infondées. Ce soir, ils mettaient tout à plat et pouvaient même imaginer qu’un semblant d’amitié pourrait ressortir de tout ça. Ils se ressemblaient en beaucoup de point, se retrouvaient beaucoup dans le regard de l’autre. Un peu trop même, à force de se chercher, de jouer sur les sous-entendus. J’en sais rien, peut-être que ce sera toi, cette femme. Il continuait avec ces réponses tintées d’humour, mais la donne commençait à changer. Évidemment qu’il y en avait eu, des femmes qui l’avaient repoussé, quelques-unes en tout cas, pas beaucoup en vérité. Le vrai talent de Léo résidant dans le fait qu’il savait lire dans les gestes, entre les mots. Il n’allait pas vers les filles qui diraient non, mais il savait parfaitement jouer avec celles qui résistaient un peu, juste assez pour l’exciter et rendre le jeu intéressant. À ça, oui, il était fort. Parfait. Il aurait été incapable de la ramener chez lui ce soir, ou même de prendre sa voiture de toute façon. Mais l’idée de prendre sa main et la suivre les yeux fermés était soudainement intéressante. Pourtant, il ne lui sauta pas dessus, malgré l’atmosphère électrique et les nombreux jeux de mots graveleux d’un peu plus tôt, il laissait les doigts de Tahlia caresser sa main dans une douceur désarmante. Quinze ans, bordel, c’était il y a si longtemps, ils étaient encore des enfants. Il récupéra sa main pour mieux la poser sur le visage de la brune, tandis que l’autre main courait dans sa nuque pour sentir sa peau frissonner. J’ai un peu affiné ma méthode, depuis. À l’époque, Léo était jeune, comme beaucoup de garçon, il ne faisait pas tellement dans la douceur, il pensait que ce qui plaisait aux filles, c'était qu’on soit un homme, un vrai. Depuis, il avait appris la patience, la retenue et la sensualité. Il combla enfin la distance et posa ses lèvres sur celles de Tahlia, il l’embrassa, d’abord doucement, puis voyant qu’elle répondait à son baiser, avec un peu moins de retenue.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
En ligne
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 47
MESSAGE : 10639
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Murdock (ava) / Stardust (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : All I want is nothing more to hear you knocking at my door

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 EmptyLun 5 Fév 2024 - 15:14

Elle pencha la tête sur le côté, ses yeux verts l'analysant finement, avant qu'elle ne réponde : « Mmmmmh bad boy, non, tu n'as pas encore assez de casseroles derrière toi. Mais... inaccessible, oui. » C'était l'image qu'il lui renvoyait. Et quand elle disait inaccessible, c'était pour les vraies histoires, celles où il ouvrirait son cœur, celles où il serait vulnérable. Il avait dû en avoir, des femmes dans ses bras, mais celles qui avaient compté ne devaient pas être bien nombreuses. Tout cela pour dire que l'image de Léo était toujours plus glorieuse que celle de Tahlia. Tahlia qui en avait souffert de tout cela. Quand Léo s'étonna de l'impact des Writers sur elle, la brune eut l'impression d'entendre son ex, quand il lui lâchait de se moquer de tout cela. « Quand ça tombe à une période où tu n'as pas vraiment une bonne opinion de toi, bah oui, tu t'offusques. C'est bête, je sais. Surtout qu'en vrai, je ne fais pas de remous, j'embête personne. » Bon, pas tant que ça... Tahlia avait flirté/passé une nuit avec quelques personnes qu'elle n'aurait jamais dû envisager sous cet angle-là. Léo avait, sans aucun doute, été lui aussi l'objet de rumeurs, mais il en semblait bien plus détaché. Mais ils n'en parleront pas plus. L'atmosphère se fit bien plus détendue par la suite, l'un et l'autre s'autorisant quelques touches d'humour sur ce qu'ils auraient pu être tous les deux. Mais à force d'user de sous-entendus, ils finirent par se prendre au jeu, se faisant bien moins blagueur pour le coup. Tahlia secoua la tête quand il souffla qu'elle pourrait être la femme qui ne céderait pas à ses charmes : « Non, loupé, j'ai déjà craqué. » Plus jeune, bien plus jeune. Et aujourd'hui encore. Léo avait un charme non négligeable. Le poids des confidences, plus tôt dans la soirée, mêlé aux effluves de l'alcool, l'avait mise en confiance. Ils se ressemblaient, Léo et Tahlia, bien plus qu'ils ne le pensaient. Et ce soir, c'étaient leurs deux cœurs brisés qui trouvaient un écho en l'autre, cherchant à se réconforter. Une nuit. Une simple nuit à se délester de leurs amours perdus, à trouver du soutien dans le regard de l'autre, sans promesses, ni contrat d'avenir. Oui, c'était tentant. Le jeu était désormais bien loin, leurs propos plus concrets, la douceur entrant en jeu. Ses doigts contre la peau de Léo lui apportaient une chaleur indéniable, son regard perçant la troublait, son parfum qu'elle sentait en se rapprochant l'envoûtait. Alors qu'ils étaient tout proches l'un de l'autre, Tahlia le taquina une dernière fois, lui rappelant ses émois d'adolescente. Ses lèvres s'élargirent en un sourire, alors qu'il lui affirmait avoir affiné sa méthode, avant de rejoindre les siennes pour ce baiser qu'il lui donnait enfin. D'abord sur la retenue, ils se firent plus fougueux au fil des secondes, la main de Tahlia allant se loger sur celle de Léo, cherchant le moindre contact. Il embrassait bien, Léo. Il embrassait même très bien. Ils étaient loin les deux adolescents maladroits et patauds, le rouge aux joues face aux premières expressions amoureuses. Là, ils étaient deux adultes, bien dans leurs bottes, à savoir exactement ce qu'ils voulaient, à maîtriser les appels du désir comme il le fallait. Alors qu'elle détacha ses lèvres des siennes, elle murmura :  « En effet, tu as affiné ta méthode. » Ses yeux en réclamaient plus, comme le montrait la lueur chaleureuse dans ses yeux. Elle se leva et lui tendit la main : « Allez, viens.... »

Ils n'avaient pas à marcher bien longtemps, ni même à combler le moment de discussions futiles. L'appartement de Tahlia se dessina, heureusement bien vide ce soir. La porte refermée derrière eux, la boisson proposée, la brune arriva avec deux verres en main, dont un qu'elle tendit à Léo. Elle releva ses yeux brûlants vers lui, but une gorgée et murmura : « Ma chambre est par là, si ça te dit.»

__________________________

love me
like you do



Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 0
MESSAGE : 9592
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara
CRÉDITS : @vellichor ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 EmptyMer 6 Mar 2024 - 17:52

Léo n’était pas tant inaccessible que ça, ce n’était pas ainsi qu’il se voyait, bien au contraire. Il se voyait comme un homme facile à aborder, bien trop facile à séduire également. Il avait craqué pour un bon nombre de femmes. Seulement il ne réalisait pas qu’ils ne parlaient pas de la même chose, Tahlia et lui. Et elle avait raison, il n’avait donné que très rarement accès à son cœur, peu de femmes avaient réussi à s’attarder plus d’une nuit dans son lit. Parce qu’il avait longtemps refusé de considérer l’amour comme quelque chose de sérieux, comme quelque chose qui puisse réellement l’intéresser. Et, dans celles qui avaient réussi à rester un peu plus, on pouvait compter sur les doigts d’une main la quantité qui avait véritablement touché son cœur, ses sentiments. C’était tellement plus simple de papillonner, de ne pas s’attacher, ça évitait de se montrer vulnérable. En soi, il avait eu raison, Léo, parce qu’en ouvrant son cœur, il l’avait égratigné. Son histoire avec Alba en était la preuve irréfutable, il avait morflé, c’était bien la raison pour laquelle il se trouvait sur ce banc, à boire à même la bouteille en compagnie de la brune. D’ailleurs Tahlia lui confiait avoir sacrément souffert des commérages à son sujet, les rumeurs la touchaient visiblement plus que Léo. Il essayait de le tourner en dérision, pourtant, au fond, il comprenait qu’elle puisse mal le prendre. Non, c’est pas bête, ce n'est jamais agréable de lire des critiques. Et c’est leur but de t’égratigner. Il ne savait pas bien que répondre, il savait bien qu’elle ne cherchait pas à attirer l’attention, lui non plus, il préférerait largement qu’on le laisse vivre sa vie plutôt que d’appuyer là où ça pouvait faire mal, heureusement qu’il savait se détacher de tout ça. Quand le ton changea, Léo aurait pu tout arrêter, il n’aimait pas forcément revenir dans les bras d’anciennes conquêtes. Seulement Tahlia en était-elle réellement une ? Ils s’étaient connus si jeunes qu’il avait presque oublié, ils n’étaient plus adolescents aujourd’hui, ils avaient changé, mûri, ils s’étaient affirmés. Certes, ils trainaient des casseroles, mais pour l’un comme pour l’autre, ce n’était pas tellement un problème, parce qu’ils savaient d’où ils venaient. Effectivement, elle avait craqué, mais pas pour l’homme qu’il était, il y avait prescription. Quoique, parlait-elle de leur passé ? Où insinuait-elle qu’elle était déjà en train de craquer, actuellement ? Léo ne savait plus bien s’ils jouaient encore, à ce moment-là, la limite était bien grise, il sonda son regard et sut que non, ils ne jouaient définitivement plus. Cette nuit serait la leur personne n’aurait à savoir, ça ne changerait rien à leurs vies, ça n’apaiserait pas la peine qu’il ressentait vis-à-vis d’Alba. Mais ça pourrait lui faire du bien, pourquoi pas, au fond, se laisser aller, sans promesse, sans aucune illusion. Puisqu’ils fonctionnaient pareils, il n’y avait aucun risque et s’il y avait bien une femme avec qui le photographe pouvait se laisser aller sans peur qu’elle ne s’attache ou ne s’offusque, c’était bien Tahlia. Alors, il finit par combler la distance, non sans une note d’humour. Mais il ne mentait pas, il s’était perfectionné avec le temps. La brune s’éloigna de lui, mais quand Léo vit la lueur qui dansait dans son regard, il sut qu’elle avait définitivement craqué et tout dans son attitude le faisait chavirer lui aussi. Il attrapa sa main avec un sourire, laissant la bouteille vide choir sur leur banc. Il la suivait, détaillant son dos, la cambrure de ses reins, les courbes de ses hanches, ayant hâte que plus aucun vêtements ne gâche la vue. Effectivement, ils n’eurent pas à marcher longtemps, elle vivait tout près du bar. Il accepta un verre, c’était tout de même plus agréable qu’une bouteille, à partager, plus adulte peut-être, sans conteste plus sensuel. Il but en la fixant fébrilement, l’attente était délicieuse, il n’avait pas envie de lui sauter dessus. Son verre à la main, il s’approcha, posa sa main libre dans son dos pour l’approcher de lui et l’embrasser à nouveau. Je te suis. Soufflait-il en se détachant de sa bouche pour mieux la suivre à nouveau. En quelques pas, ils étaient dans la chambre, Léo posa son verre sur la commode et entrepris de déboutonner le chemisier de Tahlia pour mieux découvrir sa lingerie. Puis il goutta sa peau, sa nuque offerte qu’elle renversait sous l’assaut des baisers du brun, ses épaules à présent dénuder puisqu’il avait fait céder le denier bouton et que le haut avait échoué sur le sol.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
En ligne
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 47
MESSAGE : 10639
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Murdock (ava) / Stardust (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : All I want is nothing more to hear you knocking at my door

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 EmptyLun 11 Mar 2024 - 17:43

Ah l'amour... c'était beau mais tellement ravageur. Ce soir, c'était leurs deux cœurs à panser qui trouvaient écho en l'un et l'autre. Lui, l'inaccessible qui, quand il ouvrait (rarement) son cœur, l'ouvrait grandement. Elle, le cœur bien plus artichaut, à l'espoir de vibrer intensément. Mais au fond, ils se ressemblaient sur le fait que l'amour, le vrai, celui qui vous élève et vous marque à jamais, ils ne l'avaient connu que peu de fois. Si peu de fois qu'ils étaient là à tenter de combler une peine infinie. C'était parfait pour alimenter toutes les rumeurs à leur sujet, pour agrémenter la réputation qu'ils se traînaient depuis des années. Si Léo le vivait bien, ce n'était pas le cas pour Tahlia. Elle détestait qu'on la juge alors qu'elle était déjà la pire juge pour elle-même. « C'est de la connerie. » conclut-elle à propos des Writers, dans un souffle exaspéré.On avait beau lui rabâcher de ne pas prêter cas de ce qu'ils disaient, Tahlia avait encore du chemin à parcourir pour se détacher des on-dits. Elle avait beaucoup de chemin à parcourir avant de s'estimer, tout simplement. Il ne fallait pas croire, derrière son regard profond et son sourire ravageur, se cachait en réalité un besoin d'être protégée, d'être aimée comme elle le méritait. C'était juste plus simple d'être la femme d'une nuit, d'un soir, parce qu'il y avait moins de risque qu'on l'atteigne au plus profond de son âme. Alors, ce soir, elle fit ce qu'elle savait faire de mieux. Elle se fit joueuse, provocatrice au travers de ses mots, qui trouvèrent un répondant dans la bouche de Léo. Elle ne sut vraiment à quel instant le jeu bascula, mais quand leurs lèvres se rencontrèrent, pour la première fois depuis bien longtemps, elle se laissa totalement porter. Peut-être était-ce simplement ce dont elle avait besoin ce soir. Elle avait juste besoin de ces quelques heures, sans aucun lendemain, pour mettre son cerveau sur pause, pour mettre de côté sa peine. Pour cette nuit, ils pouvaient être le pansement de l'un et de l'autre et occulter le manque de l'être aimé. Juste quelques heures de répit avant que la plaie ne soit de nouveau à vif. Oui, c'était ce à quoi elle aspirait, ce soir.

Voir Léo, ici, vagabonder entre les quatre murs de son appartement, c'était à la fois étonnant, mais étrangement réconfortant. Elle lui servit un verre, sûrement pour les faire languir, pour laisser cette tension délicieuse prendre place, entre leurs regards qui se confrontaient, leurs sourires qui se répondaient, entre leurs lèvres qui se cherchaient de nouveau. Alors, quand elle l'invita à prendre le chemin de sa chambre, elle plaqua son corps contre le sien quand il l'embrassa. Une fois dans l'intimité de sa chambre, les verres et la bouteille déposés sur les meubles, elle vint se planter devant lui, le laissant déboutonner son chemisier, la tête penchée sur le côté alors que les lèvres du jeune homme glissèrent sur son cou. Elle se mordit la lèvre inférieure, sa peau réagissant directement au contact de sa bouche sur cette partie si sensible. Ses mains s'occupèrent à retirer sa ceinture, délivrant sa chemise – reste d'un rendez-vous pro avorté – qu'elle déboutonna lentement. Alors que le vêtement rejoignit le sien, à terre, elle laissa ses mains parcourir le torse de Léo, ses doigts dessinant les contours de ses muscles. Là, au beau milieu de sa chambre, alors que la lumière artificielle filtrait au travers de ses rideaux, elle admirait la vision qu'il lui offrait. « Qu'est-ce que t'es beau... » se permit-elle de murmurer, ses lèvres frôlant les siennes avant de l'embrasser passionnément. Elle recula de quelques pas, se laissant tomber sur son lit, l'entraînant avec elle sur le matelas qui n'attendait plus qu'eux. Le contact de sa peau brûlante contre la sienne, leurs lèvres qui se goûtaient, leurs vêtements qui volaient, leurs mains qui se découvraient, se faisant de plus en plus exploratrices, la rendait bien plus demandeuse. C'était du désir à l'état pur, l'appel d'un corps en quémandant un autre. Après un nouveau baiser langoureux, elle se permit de demander : « Tu as tout ce qu'il faut ? »  Eh oui, on sort couvert ! La passion, c'est bien, mais toute en prévention.

__________________________

love me
like you do



Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 0
MESSAGE : 9592
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara
CRÉDITS : @vellichor ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 EmptyVen 22 Mar 2024 - 0:15

TW : évocation de relation sexuelle

Tahlia n’en était visiblement pas à son coup d’essai, en ramenant Léo chez elle. Elle savait parfaitement comment faire monter la pression, entretenir la tension, le désir qui s’installait dans le creux du ventre, les regards brûlants et les gestes sensuels. Elle savait très bien y faire, oui. Et c’était agréable. Ce soir, il n’y avait aucun enjeu pour Léo, il n’avait rien à prouver, pas de manque à combler, du moins pas de manque que quiconque pourrait combler, pas même la brune incendiaire. Ce soir, il souffrait, il avait l’âme en peine et ça se voyait, il ne cherchait pas à le cacher. Tahlia n’allait pas le réparer, elle n’en avait pas ce pouvoir, pas l’intention non plus. Mais elle pouvait au moins lui faire du bien et réparer un impair vieux de près de vingt ans, cette histoire entre eux qui s’était éteinte avant même de réellement commencer. Celle de deux adolescents trop inexpérimentés pour être capable de se donner complètement à l’autre. Ce soir, Léo se laissait guider, totalement, lui qui était toujours dans le contrôle, il lâchait prise, il attrapait ce verre en déshabillant Tahlia du regard, puis il la suivait dans sa chambre. La brune s’était plantée devant lui, réclamant silencieusement qu’il lui fasse du bien, alors il retira un à un les boutons de son haut, embrassant sa peau, prenant conscience du bien qu’il lui faisait et de son propre désir qui ne faisait que grimper. Ce soir il avait mis une chemise, lui qui détestait être trop apprêté, mais il avait ce fameux rendez-vous qui finalement n’avait jamais eu lieu, heureusement, sinon la soirée aurait été tout autre. En d’autres circonstances, ç’aurait pu l’agacer, tous ces boutons à retirer, mais il n’était pas contre prendre le temps, au moins, en compagnie de Tahlia, il oubliait que son monde s’était assombri. Et effectivement, l’ex-flic prenait son temps, elle sembla se reculer pour admirer le corps de son amant d’un soir. L’avait-elle déjà vu ainsi ? Probablement pas, adolescent, il n’avait pas encore sculpté sa musculature. Finalement, c'était la même chose pour elle, Tahlia avait un corps de femme à présent, des formes à faire tourner la tête. Il esquissa un sourire et aurait sûrement répondu à son compliment si elle n’était pas revenue rapidement capturer ses lèvres pour l’embrasser avec bien plus de fougue que précédemment. Elle entraîna Emerson sur le lit, leurs peaux frissonnèrent l’une contre l’autre, les mains du photographe s’agrippèrent à ses cheveux, caressèrent sa peau, s’attardèrent sur sa poitrine, pour descendre et retirer ce qui lui restait de vêtements. Il se fraya un chemin entre ses jambes, pour qu’elle s’abandonne sous ses caresses. Et quand il remonta pour l’embrasser, Tahlia ne tarda pas à le questionner. Il sourit. Tu es sûre que c’est ce que tu veux ? Non pas qu’ils se protègent, mais qu’ils fassent l’amour, vraiment. Cette question avait été comme l’ultime éclair de lucidité, évidemment qu’il avait envie d’elle, mais il n’avait pas envie des regrets qui pourraient arriver une fois le soleil levé. Finalement, il l’abandonna quelques secondes pour trouver son pantalon, y retirer son portefeuille et attraper un préservatif. Il le mit en place avant de retourner sur le lit et reprendre ses caresses.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
En ligne
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 47
MESSAGE : 10639
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Murdock (ava) / Stardust (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : All I want is nothing more to hear you knocking at my door

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 EmptyLun 8 Avr 2024 - 14:55

TW : évocation de relation sexuelle

Un autre jour, à un autre moment, peut-être que Tahlia ne l'aurait jamais amené chez elle. Peut-être qu'elle n'aurait pas continué à alimenter l'âme en peine de Léo. Mais cette âme en peine, elle l'avait, elle aussi. Et c'était sûrement cela qui laissait croire que cette nuit entre eux apaiserait les souffrances, le temps de quelques heures. Parce qu'elle ne cherchait rien de plus, Tahlia. Elle n'avait aucunement l'intention de le réparer, en effet. Et l'inverse était tout aussi vrai. Ils ne pouvaient pas se relever mutuellement. Ce soir, il y avait juste leurs deux cœurs brisés qui trouvaient un écho en l'un et en l'autre, un besoin ponctuel de chaleur et de réconfort. Rien de plus. Elle ne demandait pas plus. Elle voulait juste être une femme dans ses bras, le temps d'une nuit. Elle voulait juste le désirer sainement, l'envelopper de sa douceur, le temps de quelques heures. Le deal était passé. Les choses étaient mises à plat, claires comme l'eau de roche. Alors, dans cette chambre, ils prirent le temps de se découvrir, eux les deux ex-adolescents patauds et maladroits. Ils avaient changé, physiquement et mentalement. Les courbes qui se dévoilaient attisaient leur désir, avec lenteur et délice. Elle n'avait pas envie de lui sauter dessus. Non. Ce n'était pas animal, ce soir. C'était plutôt doux. Leurs lèvres se retrouvaient, goûtaient mutuellement à leurs peaux. Leurs mains, leurs doigts se frôlaient, éveillant les sens, se faisant frissonner mutuellement. Ils s'attardèrent chacun sur les zones qui les faisaient réagir, se débarrassant peu à peu de ces tissus qui les encombraient bien trop. Il était parfait, Léo. Il maniait son désir d'une main de maître, et elle espérait lui rendre la pareille au travers de ses baisers et de ses caresses sur son corps taillé et sa peau douce. Pour autant, son désir ne mettait pas de côté la prudence. Alors qu'elle lui demanda s'il avait de quoi se protéger, la réponse de Léo la surprit. Etait-ce un éclat de lucidité ou juste un dernier verrou à faire sauter ? « Je suis complètement nue contre toi, à te réclamer entièrement. » dit-elle avec un sourire. « Bien sûr que c'est ce que je veux... » termina-t-elle dans un murmure. Elle se redressa quelque peu alors qu'il s'éloigna d'elle pour récupérer un préservatif. Quand il revint vers elle, elle l'accueillit de nouveau contre elle, ses bras l'entourant, ses lèvres l'embrassant. Mais sa question tourna en boucle en tête. Alors, elle murmura en frôlant ses lèvres, laissant ses doigts descendre le long de sa colonne vertébrale : « Tu as peur de regretter ? » Il lui avait demandé si c'était bien ce qu'elle voulait. A son tour de le faire. Et si'l y avait bien une chose que Tahlia redoutait, c'était le regret.

__________________________

love me
like you do



Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
adm h
Léo Emerson
Léo Emerson
POINTS : 0
MESSAGE : 9592
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara
CRÉDITS : @vellichor ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah (7 ans), il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 EmptyVen 19 Avr 2024 - 0:02

TW : évocation de relation sexuelle

Ce n'était pas le genre de question que Léo posait d’ordinaire. Il était ce genre d'homme assez sûr de lui et de l’effet qu'il produisait sur les femmes. Il ne forçait jamais, cependant si l’une d'entre elles se retrouvait quasiment nue contre lui c’est qu’ils savaient très bien comment les choses allaient se terminer et qu’ils étaient tous les deux d’accord avec ça. Pourtant cette nuit tout était différent, il était fragile, une cible facile et en même temps il profitait de la fragilité de Tahlia. Quelque part ce n'était pas si différent d'autres nuits qu’il avait passé avec des inconnues pour se vider la tête, il avait déjà eu des mauvaises passes et il détestait la solitude dans son grand lit. Mais la brune n'était pas une inconnue et il ne voulait pas qu’au petit matin, une fois les corps épuisés, elle se dise qu'elle aurait mieux fait de s'abstenir de céder à cet amant là, après tout ils avaient évoqué les rumeurs dont ils avaient tous les deux été la cible, ce serait dommage qu'ils soient, ensemble, l'objet de ragots, bien que Léo s'en moque parfaitement. Il esquissa un demi-sourire alors qu'elle lui répondait, sûre d’elle, espiègle et séductrice. Alors il se leva pour récupérer de quoi se protéger et retourna dans la chaleur de ses bras. Il repris ses caresses, prêt à enclencher la vitesse supérieure, mais ce fut au tour de Tahlia de le questionner. C'étaient ces questions, peut-être anodines mais au fond pas tant que ça, qui faisaient que cette nuit serait une exception, un égarement d’une seule fois. Tahlia et Léo avaient beau être de fins séducteurs, avoir fait des ravages, fait couler de larmes et de l’encre, séparément, ensemble ils étaient le miroir de l’autre. Ils se renvoyaient leurs peurs, leurs échecs, leurs douleurs, ils se faisaient écho et ça ne fonctionnait pas. Pour une nuit, passe encore, ils étaient, de toute façon, déjà allé trop loin pour reculer. Mais Léo prenait conscience que cette nuit serait réellement unique. Alors il ne recula pas, il allait en profiter, se vautrer dans cette peine et l’affronter, en faire quelque chose de beau et de puissant. Puisqu’il était malheureux, puisqu'Alba n’avait pas hésité à le tromper, puisque Tahlia n'était pas plus chanceuse. C'était la pire idée, la pire excuse, mais ils étaient ensemble dans cette galère. Il fixa alors la brune avec détermination et une furieuse envie d'elle. Je regretterai plus de ne pas l'avoir fait. Il vint chercher sa bouche, l’embrassa avec plus de fièvre cette fois, embrassa son cou, sa poitrine et l’étendit sur le lit pour venir se placer entre ses cuisses et enfin ne faire plus qu'un.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Contenu sponsorisé
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia   (hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(hot) Think of me in the depths of your despair + Tahlia
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» there is beauty in a failure, and there are depths beyond compare (freja)
» Melody from the depths of the soul (Kyle / Gemma)
» getting away with it ▽ (tahlia)
» you're (not) okay (tahlia)
» #24 - i'll be there for you cause you're there for me too (tahlia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: time machine :: explore the past-
Sauter vers: