AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -16%
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
Voir le deal
56.99 €
Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

 

 #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
adm f
Maddie Reynolds
Maddie Reynolds
POINTS : 27
MESSAGE : 1620
ICI DEPUIS : 13/02/2023
COMPTES : elijah - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @fassylover

STATUT : comme un virage en mer quand tu finis la tête la première dans la vague.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyJeu 25 Mai 2023 - 20:50

Aujourd’hui, j’avais fais un grand pas dans mon cheminement personnel. Aujourd’hui, j’étais prête à retrouver ma mère. J’en étais sûre et certaine. Les derniers évènements, ils m’avaient bien secoué. Entre la nuit avec Manwë durant laquelle j’avais échappé à une agression, ma séparation violente avec Archie, mes quelques jours chez Kay qui n’avaient pas été de tout repos, la soirée catastrophique durant laquelle j’avais fini à vomir ma vie chez Lewis sous le regard inquiet de Leyla et là, plus récemment, tout s'était calmé. J’avais finis cette cavalcade chez Galahad. C’est lui qui avait assisté à mon sevrage, c’était pas beau, mais j’voulais plus d’la drogue. J’voulais plus être que l’ombre de moi même. J’voulais redevenir Maddie. La Maddie pétillante et pleine de vie. Alors Galahad, il avait pris soin de moi. Il m’avait nourrit, il m’avait remis sur pied. Et j’me sentais beaucoup mieux aujourd’hui. Cela faisait plus de deux semaines aussi que je m’étais engagée auprès de Ciàn, un viticulteur du coin qui recherchait du monde pour les vendanges. C’était vraiment chouette, j’me sentais bien avec lui, il avait un p’tit côté protecteur, c’était lui qui m’avait fait confiance alors que j’touchais le fond. Il m’avait simplement aidé à re-croire en la vie. Et c’était pas rien. Galahad, en plus de me ramasser à la petite cuillère, il m’avait aussi convaincue de retourner voir ma mère. J’pense qu’il avait du la prévenir que j’étais chez lui. Elle devait probablement être rassurée. Gal, il m’avait dit que j’devais la retrouver, que j’devais aller la voir, qu’elle serait heureuse de me voir saine et sauve. C’était aussi le discours que Manwë et Ciàn m’avaient tenu. Et j’devais bien le reconnaître, ils avaient raison ces trois là. Alors, Galahad, il m’avait conduit jusqu’en bas de l’immeuble que je partageais autrefois avec ma mère. J’l’avais serré dans mes bras, le temps d’un instant, comme pour le remercier d’avoir été présent pour moi et pour être celui qui me conduisait jusque là. Vers le bon chemin. J’me retrouvais en bas de l’immeuble, tapant machinalement le code de la porte. Puis je montais les marches lentement, accumulant les dernières onces de courage dont j’avais besoin avant les retrouvailles. J’me plantais devant la porte, inspirant un grand coup et frappant quelques coups, qui résonnèrent dans la cage d’escalier. J’me doutais que ma mère était là, j’avais vu de la lumière. Très vite, j’entendis le verrou et la porte s’ouvrit. J’posais mon regard sur celui de la mère. Aussitôt, je lâchais mon sac, qui glissa le long de mon épaule avant qu’il ne vienne s’écraser au sol. J’sentais une vague immense de sentiments, tout un tas d’sentiments. D’la joie, de la honte, de la peine, de l’amour. "Maman" que j’murmurais tout doucement, tandis que mes yeux s’embuaient de larmes. J’étais incapable de bouger, submergée par ce flot d’émotions. Elle était là, ma maman, rien qu’à moi.

@Leewana M. Reynolds :coeur:

__________________________



c'était trop beau pour être vrai notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai", je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai" (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyJeu 25 Mai 2023 - 21:14

Aujourd’hui, je me suis occupé comme j’ai pu, la tête trop pleine de tout ce qui peut se passer actuellement. Entre le retour de Ciàn, Théo… et surtout Maddie, Maddie qui ne donne toujours pas de nouvelles. J’ai encore du mal à accepter son absence, à me sentir bien dans la solitude et j’ai besoin de m’occuper physiquement et mentalement. Ce matin je suis retourné au gym ou je me suis entraîné, fait des courses parce qu’il y avait bien trop longtemps que je repoussais cette tâche. Comme je ne travaille pas aujourd’hui, je me suis dit que c’était le temps de faire un grand ménage chez moi, laissant les fenêtre ouvertes pour aérer l’espace, la musique en fond, je m’active lavant de fond en comble l’appartement, nettoyant chaque recoin, la seule pièce que je ne touche pas c’est la chambre de ma fille, je suis incapable de passer le pas de sa porte et j’ai préféré la fermer, pour faire comme si elle n’existait pas, pour ne plus penser à son absence constante. Après tout ça, je suis allé prendre une bonne douche bien chaude pour me détendre et il me restait encore trop de temps à la journée, trop de temps à tuer. C’est pendant que j’étais dans ma chambre à enfiler le dernier morceau de ma tenue que j’ai entendu toquer à la porte. Je me dépêche à aller ouvrir, démêlant mes cheveux humide avec mes doigts. En ouvrant, je n’ai pas de mot… Ma fille… ma petite chérie d’amour ! « Maddie ! » Je la prends dans mes bras, la serrant si fort contre mon coeur, les yeux empli de larmes de joies. Je suis si heureuse de la revoir, je dépose des baisers sur le côté de sa tête, ne pouvant me résoudre à la lâcher. « Oh Maddie, tu m’as tellement manqué… Il y a tant de choses que je voudrais te dire ! » Puis défaisant mon étreinte, je me penche pour prendre son sac et la fait rentrer dans l’appartement. « Oh ma chérie…. Tu as faim ? Soif ? » Je ne sais plus où donner de la tête, me rendant compte aussi maintenant que je dois lui parler, j’ai tant à lui dire, à propos de notre querelle… à propos de son père… Je pose le sac près de l’entrée et je la fais venir avec moi sur le divan, elle est de retour…. Je passe de nouveau mes bras autour d’elle. Elle est en vie… c’est tout ce qui compte pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maddie Reynolds
Maddie Reynolds
POINTS : 27
MESSAGE : 1620
ICI DEPUIS : 13/02/2023
COMPTES : elijah - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @fassylover

STATUT : comme un virage en mer quand tu finis la tête la première dans la vague.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyVen 26 Mai 2023 - 1:05

La porte ne tarde pas à s'ouvrir et nos yeux se croisent. J'crois que ma mère a un petit instant de surprise, j'peux le voir, comme si son coeur avait arrêté de battre. Et moi, j'laisse tomber mon sac à terre, comme si le fait de replonger mon regard dans le sien, m'enlevait tout un poids des épaules, beaucoup trop lourd à porter toute seule. J'la vois, qui s'élance vers moi, les bras ouvert et je me blotti contre elle. Mes bras viennent l'entourer et j'la serre, aussi fort que je peux. J'ferme les yeux, profitant de cet instant. J'me sens si bien dans ces bras, j'respire son parfum, elle sent si bon, elle sent le réconfort et l'amour. Des larmes coulent de mes yeux, en même temps que celles de ma mère. Cette étreinte là, elle est vivifiante. J'sens ses baisers sur ma joue, près de mes yeux, elle me couvre de bisous et automatiquement, un sourire serein s'affiche sur mon visage. "Qu'est ce que je suis contente de te retrouver maman." que j'arrive à murmurer, la voix entrecoupée de larme. "tu m'as tellement manqué. Et je suis désolée, tellement désolée." Mes larmes redoublent d'intensité avant que je vienne à mon tour déposer un baiser sur la joue de ma mère. On quitte notre étreinte et ma mère attrape mon sac. J'suis encore toute perturbée par ces retrouvailles. "On a tout le temps maintenant maman. On a beaucoup de choses à rattraper." J'voudrais lui dire un million de choses, j'voudrais oublier cette querelle qui nous a séparé depuis temps de jours. Elle m'fait entrer dans l'appartement. J'prends quelques instants pour tout regarder, pour m'imprégner à nouveau de ce cocon. J'souris en voyant ma mère dans tous ses états. "Maman, du calme, je vais bien. J'ai juste besoin d'être avec toi, c'est tout." J'vois bien qu'elle est toute chamboulée par mon retour. Alors elle m'emmène vers le canapé, on s'assoit et elle m'attire une nouvelle fois dans ses bras. Alors j'me love contre elle, fermant encore les yeux. J'caresse son avant bras, et j'profite de ce moment. J'relève mon regard vers elle. "J'ai l'impression de ne pas t'avoir vu depuis des années.. il s'est passé tellement de choses.." J'savais pas trop par où commencer. Je prenais une grande inspiration, tentant de faire mettre au clair tout ce qui se bousculait dans mon esprit. "Archie et moi, on s'est séparé, il y a presque trois semaines." J'savais que cette nouvelle là, elle ferait du bien à ma mère. Cette séparation, elle m'avait fait du bien à moi aussi, même si c'était plus difficile à admettre. J'souris un peu, attendant de voir comment elle allait réagir à l'évocation du celui qui nous avait éloigné durant tout ce temps.

__________________________



c'était trop beau pour être vrai notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai", je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai" (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyVen 26 Mai 2023 - 1:32

C’est toute une surprise que de retrouver Maddie sur le pas de la porte, ma petite fille chérie. Le retour de l’enfant prodigue, comment elle m’a manqué, il me semble que cette séparation entre nous a durer une éternité, nous n’avons jamais été séparés aussi longtemps. Je ne l’ai jamais envoyé en colonie de vacances faute de moyen, mais aussi parce que je ne me voyais pas me séparer de ma fille aussi longtemps. J’ai toujours bataillé pour elle et refuser qu’on me l’enlève. On a traversé tellement de ponts et de rivières ensemble que j’avais l’impression qu’il me manquait une partie de moi depuis le soir où elle est partie, depuis que la porte de l’appartement à claqué pour marquer son départ. Il me tardait tant de la prendre dans mes bras, nos larmes coulent sans qu’on ne puisse les retenir et je me sens de nouveau complète, je sens que je peux respirer plus paisiblement maintenant qu’elle est là près de moi. Elle est de retour. “Je suis désolé aussi, j’aurais pas dû te parler comme ça, pardon… ” Je suis si contente de la voir, mais on se sépare et je la fais rentrer dans sa maison, à sa place. J’acquiesce doucement, on a véritablement tout un tas de choses à se dire et des choses qui risquent de tout chambouler, comme ça pu me chambouler moi quand je l’ai revu… Ciàn, il faut que je lui parle de lui… “Je sais mon chat, c’est juste le coup de l’émotion… Je n’en pouvais plus de te savoir si loin de moi… ” Je caresse ses cheveux avant que l’on retourne se blottir l’une contre l’autre sur le divan, comme on le faisait si souvent. Comme nous l’avons toujours fait. “Tout un tas de choses en effet, beaucoup trop… ” Je murmure, comme s’il aurait été indécent de le dire à haute voix. Quand elle relève la tête et qu’elle prend une grande inspiration, je ne peux m’empêcher de caresser sa joue doucement. “Je suis désolé pour toi, je sais qu’il comptait beaucoup. Tu vas bien malgré tout ?” Plongeant mon regard dans le sien pour m’assurer qu’elle va vraiment bien, en espérant pouvoir lire en elle comme je l’ai toujours fait jusqu’à présent. Comme je l’ai toujours fait avec lui aussi, ils se ressemblent tellement… “J’ai rencontré ce fameux Archie, un soir il est venu ici. ” Je me mord la lèvre, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important, mais je ne sais pas comment aborder le tout, est-ce que je suis mieux de tout lui révéler là maintenant ? “Maddie, je dois te parler d’un truc très important.” Je prends ses mains dans les miennes, mes pouces caressant le dessus de ses mains, elles sont plus abîmées qu’avant, probablement à cause de son travail. “J’ai revu ton père… ” Je ferme les yeux un moment, j’ai encore du mal à croire que ce soit vrai, qu’il soit ici dans cette ville et si près de notre fille.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maddie Reynolds
Maddie Reynolds
POINTS : 27
MESSAGE : 1620
ICI DEPUIS : 13/02/2023
COMPTES : elijah - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @fassylover

STATUT : comme un virage en mer quand tu finis la tête la première dans la vague.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyVen 26 Mai 2023 - 22:24

J'savais pas trop comment ma mère allait réagir en me voyant mais je crois que je n'aurais pas pu rêver mieux comme retrouvailles. Elle m'avait serrée si fort contre elle, elle semblait heureuse de me voir, et j'partageais ça avec elle. J'me sentais enfin légère, entière. On était restée longtemps comme ça, juste à se serrer l'une contre l'autre. On retrouvait ce qui n'existait plus depuis plusieurs semaines. Ca avait été long et en même temps, je n'avais rien vu passé. Prise par cette histoire d'amour, par la consommation de drogue, c'était une véritable tempête. Mais là, près de ma mère, je sentais que toute cette agitation se calmait. J'pouvais enfin souffler. Pour de bon. Je secouais la tête lorsqu'elle présenta des excuses. "Non, tu avais raison sur toute la ligne. Ne soit pas désolée." J'voulais pas qu'elle se sente coupable. C'est moi qui avait tout envoyé valsé, en refusant de l'aide et des conseils. J'avais fais des erreurs, et je tentais aujourd'hui de les réparer, une à une. J'souris tristement en écoutant ses mots. J'me rends compte, encore une fois, du mal que j'ai pu lui faire en disparaissant comme ça de sa vie. Galahad, Ciàn et Manwë avaient tous les trois bien pointé du doigt que j'la faisais souffrir et que ça ne pouvait plus durer. "Je suis là maintenant, et je ne partirais plus." J'voulais lui enlever toute l'inquiétude que j'avais pu lui causer. J'me sentais terriblement coupable. On avait des tonnes de choses à se dire, elle confirmait. J'étais loin de me douter à quel point c'était vrai. Finalement, c'est moi qui commence par lui expliquer un peu ce que j'ai vécu ces derniers temps. J'commence par la séparation d'avec Archie, parce que c'est le plus important. J'lui annonce, d'une manière assez neutre et la réaction de ma mère, je la trouve tellement saine. Elle semble pas se réjouir, du moins pas en apparence, et je trouve ça tellement noble de sa part. Assises toutes les deux sur le divan, elle caresse ma joue tendrement. "Je vais bien oui. Il est encore dans un coin de ma tête, c'est pas facile de l'oublier." Alors que je marque une pause, ma mère m'annonce qu'elle l'a rencontré et qu'il est venu jusqu'ici. J'écarquille les yeux. "Ah bon? Quand il est venu ? Il me cherchait?" C'est con hein, mais au fond de moi, j'espérais qu'il soit venu depuis notre séparation, avec l'envie d'me retrouver. Ma mère changea de sujet, elle semblait elle aussi avoir un truc important à m'annoncer. J'plongeais mon regard dans le sien, serrant ma main dans la sienne, impatiente de savoir ce qui était si important que ça. J'gardais le silence jusqu'à ce qu'elle lâche ces quatre petits mots. L'effet d'une bombe. Comme si mon monde s'arrêtait. J'crois que j'suis restée deux ou trois secondes sans bouger. La bouche simplement entre-ouverte. Qu'est ce que je devais faire de cette information? J'en avais aucune idée. "Mon père? Ici? Mais... pourquoi?" C'était seulement ça qui était sorti de ma bouche. J'étais incapable de savoir quoi lui demander. C'était beaucoup trop soudain et nouveau pour que je puisse assimiler cette information correctement. "Comment il t'a retrouvée?" J'avais toujours vécu avec cette image paternelle semblable à un fantôme. J'pouvais pas l'imaginer vivant, humain. C'était improbable. Tout bonnement, improbable.

__________________________



c'était trop beau pour être vrai notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai", je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai" (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptySam 27 Mai 2023 - 1:33

Juste de savoir qu’elle était maintenant ici c’était un soulagement, je m'excuse alors qu’elle aussi s’excuse. J’ai peut-être été trop virulente dans mes paroles, je m’en suis tellement voulue, jamais je ne lui avait parler ainsi. Jamais mes paroles n'avaient dépassé mes pensées de la sorte. “Je n’aurais pas dû te parler comme je l’ai fait, si tu savais comme je m’en suis voulue. ” Je ne savais plus quoi faire après son départ, j’étais complètement effondrée, j’étais même incapable de rester seule ici. J’avais pris la fuite aussi à ma façon, j’étais allé puiser du courage dans les bras de Theo. Ses paroles me réchauffent le coeur, mais je sais qu’un jour elle finira par partir, je sais qu’un jour elle volera de ses propres ailes et je dois me faire à cette idée, mais j’espère que ce jour ne sera pas bientôt et que ce sera d’une façon plus saine. Il ne faut pas que j’y pense, je ne suis pas prête à perdre ma fille encore une fois. “Pour le moment tu es là et ça c’est déjà beaucoup. ” Un petit sourire sur les lèvres aux travers de mes larmes qui ne cessent de couler sans que je ne puisse les retenir. Des larmes de joie je vous rassure. Allant dans le salon, nous restons proche l’une de l’autre, ayant tant de choses à rattraper, tant de mots à se dire, il s’est passé une multitudes de trucs depuis son départ et j’imagine que la vie de son côté n’a pas été de tout repos, j’espère qu’il ne lui ai rien arriver de grave, mais elle est là et en vie, donc le reste on pourra tout arranger, ensemble, unie contre tous comme avant. Sans grand préambule, elle m’annonce sa rupture avec Archie et je dois avouer en être soulagée, je n’ai pas aimé l’impression qu’il m’a laissé. Je ne sentais rien de bon en lui et ma petite fille mérite quelqu’un qui l’aidera à aller de l’avant, pas quelqu’un qui va la faire couler. Même si elle choisit de ne plus aller à l’école maintenant, j’accepte son choix. Je ne me réjouit pourtant pas de sa rupture, sachant à quel point ça peut faire mal de perdre notre premier amour, même si ce ne doit pas être pour la même raison que la mienne. “Je suis là si tu as besoin d’en parler ma chérie d’accord ? Tu n’es pas toute seule. ” Je caresse sa main doucement pour lui montrer ma sincérité, nous avons tous besoin de temps après une rupture, mais de savoir qu’il y a quelqu’un ça allège à défaut d’adoucir la douleur. Je secoue la tête doucement à sa question. “Il était venu pour me dire de te laisser tranquille, me dire à quel point j’étais horrible… ” J’ai été vraiment horrible aussi ce jour-là à bout de nerfs, je l’avais même giflé. C’était dur, c’était comme recevoir une deuxième claque en pleine face. Parlant de claque… J’en ai reçu toute une aussi il y a quelques jours et je me dois d’en parler avec ma fille, je ne peux pas lui cacher une telle information, je lui ai toujours promis que je ne lui cacherais rien. Je n’avais jamais mentionné son nom, gardant ceci comme mon jardin secret, mais je lui ai toujours parlé de lui quand elle me posait des questions. C’était inattendu comme nouvelle, nous avons toujours été que toutes les deux, de savoir qu’il est là non loin d’elle… Beaucoup plus proche qu’elle ne le pense en réalité. “J’avais oublié un détail, nous sommes dans sa ville natale ici. ” Je me mord la lèvre, je ne sais pas comment le reste de la nouvelle va passer. “Je suis tombée sur lui par hasard au Wojna’s, il savait pas que j’étais ici et puis on a parlé un peu, on avait pas le choix après tout. ” Je glisse une mèche de cheveux derrière son oreille pour mieux voir son beau visage. “Je ne sais pas comment te dire ça ma chérie, il ne savait rien sur toi, ni sur moi, il a essayé de nous retrouver il semblerait. Il est revenu dans le coin assez récemment, tu le connais déjà selon ce que j’ai pu comprendre. C’est Ciàn Gallagher…” J’ai du mal à croire que c’est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maddie Reynolds
Maddie Reynolds
POINTS : 27
MESSAGE : 1620
ICI DEPUIS : 13/02/2023
COMPTES : elijah - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @fassylover

STATUT : comme un virage en mer quand tu finis la tête la première dans la vague.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyMar 30 Mai 2023 - 22:04

Avec ma mère, on ne s'était pas comprise la dernière fois. On avait campé sur nos positions et ça avait fini par clasher. Moi, je ne voulais pas qu'elle se mêle de mes histoires et elle, elle avait simplement peur pour moi. On s'était excusée, mutuellement, parce qu'on avait chacune souffert de cette situation, à notre manière. Après s'être longuement enlacée, comme pour enfin enfin reprendre notre souffle après cette longue apnée, on s'était mise un peu à s'expliquer. Du moins, à reconnaître nos tords. Je secouais doucement la tête en l'écoutant. "Non, tu as eu raison maman. Je n'aurais jamais du te mettre à l'écart comme ça. Et te tourner le dos, c'était la pire idée." Même si sur le moment, ça m'avait semblé la meilleure solution, finalement, de tout ça, il n'y avait eu que des choses négatives. Alors d'la retrouver aujourd'hui, ça me faisait un bien fou. Elle me conduit dans le salon, on prend place dans le canapé et je commence par lui dire que je ne suis plus avec Archie. Sa réaction, elle est douce, elle semble pas réjouie, parce qu'elle sait que ça me fait de la peine cette séparation. Je hoche la tête tranquillement. "Oui je sais maman. Pour l'instant, ça va. Je redoute si je dois le revoir un jour." Je grimace un peu. J'suis encore bien accro à lui, j'y pense souvent et je ne sais pas comment je pourrais réagir s'il revenait à moi, et qu'il me proposait de replonger avec lui. Je fronçais les sourcils quand elle me dit qu'il était venu lui rendre visite. Pour lui dire à quel point elle était horrible ? J'lui en voulais d'avoir fait ça. "Mais pourquoi? Je ne savais pas qu'il était venu te voir. J'imagine qu'il n'a pas été très courtois.." Je le connaissais, je connaissais son tempérament de feu et j'avais l'impression qu'il était venu là, juste après la dispute que j'avais pu avoir avec elle. Non vraiment, là, j'étais assez furieuse contre lui. J'allais pas aller le confronter, mais j'gardais ça dans un coin de ma tête. La suite de notre conversation, elle me fit l'effet d'une bombe dans mon coeur. Mon père ? A Bowen? J'y croyais pas. Ca n'avait pas de sens. Mon père, en fait, pour moi, il existait pas. C'était pas un être humain. C'était juste un fantôme, un géniteur, et j'avais beaucoup de mal à emmagasiner cette information. Ma première réaction, ça avait été de savoir comment il avait retrouvé ma mère. Et surtout, pourquoi il revenait dans nos vies ainsi. Ma mère m'explique que Bowen est sa ville natale. Ah. Ca explique beaucoup. Ils se sont croisés par hasard. Déjà, ça me rassure. J'lui en aurais voulu d'avoir chercher à contacter volontairement ma mère. On est bien nous, juste tous les deux. On s'est toujours débrouillée sans lui. "Oh, et tu as réagi comment en le voyant?" J'essayais de sonder ma mère, d'comprendre comment elle se positionnait par rapport à lui. Elle avait passé sa vie à être assez évasive sur le sujet, me racontant le strict minimum, aussi parce que je ne lui posais des questions que très rarement. Pour moi, mon père n'existait pas. Jusqu'à aujourd'hui. Ma mère, toujours rempli de gestes tendres repris la parole. La suite, j'crois que j'étais pas prête. Ciàn. C'est lui mon père? J'reste bouche-bée quelques secondes. J'ai un espèce de mouvement de recul et je secoue la tête, en souriant, nerveusement. "Mais non, Ciàn Gallagher c'est mon patron, j'travaille pour lui au domaine viticole, depuis quelques semaines. C'est pas mon père." J'marque une pause. J'plonge mon regard rempli d'incompréhension dans celui de ma mère et j'secoue la tête. Mon sourire s'évanoui et je sens ma gorge se serrer. "C'est pas possible. C'est impossible que ce soit lui." J'réalise pas. "Tu es sûre que c'est lui?" C'est une question idiote. Mais j'suis tellement secouée que j'sais pas quoi dire. "Il sait que moi, j'suis sa .. fille?" J'peine à verbaliser ce mot. Une larme roule sur ma joue. J'prends la main dans ma mère dans la mienne, et j'la serre, parce que là, tout de suite, j'ai besoin d'elle.

__________________________



c'était trop beau pour être vrai notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai", je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai" (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyVen 2 Juin 2023 - 2:05

Tout ce qui compte maintenant c’est qu’elle soit ici avec moi, qu’elle soit revenue à la maison. Je n‘ai pas envie de lui en vouloir encore, je n’ai pas non plus l’envie qu’elle reparte. Je suis de nouveau rassuré de la savoir sous mon toit, de savoir qu’elle a prit le temps de réfléchir et qu’elle comprend ma réaction, comme j’ai compris la sienne. J’espère que plus jamais on ne se chicanera de cette manière, mon coeur n’est pas assez solide pour le supporter encore une fois. Il y a beaucoup trop de choses en ce moment pour mon pauvre coeur. “N’en parlons plus mon coeur… ” Nous allons au salon pour rattraper le temps perdu, je suis triste pour elle qu’elle ait dû passer au travers d’une rupture sans que je ne puisse être à ses côtés, qu’elle ai dû faire face seule à sa peine. Je tente de prendre le poul et de voir comment elle se sent face à tout ça, elle semble détachée, mais peut-être qu’elle tente de me cacher ses véritables sentiments… “Ça va probablement arriver ma chérie, mais il faudra que tu te montre forte, que tu lui montre que tu t’en sors bien sans lui. ” Il ne mérite pas une fille telle que Maddie, il ne mérite pas que cette jeune femme intelligente, belle et généreuse perde son temps avec lui. “La courtoisie n’est pas sa plus grande qualité d’après ce que j’ai pu voir.” Je lui fais un petit sourire, je ne veux pas qu’elle s’inquiète pour moi, je peux me défendre toute seule. J’aurais préféré que la soirée de nos retrouvailles nous n’ayons pas autant de sujet sérieux à traiter, mais je ne pouvais pas attendre plus longtemps. Maddie méritait de savoir et Ciàn de pouvoir lui expliquer sa version ! « Au début, j’ai voulu fuir, j’ai pris peur en le voyant, mon cœur s’est arrêté ! Je n’étais pas prête à le voir, je ne m’y attendais vraiment pas ! » Ça avait été une vrai claque en pleine face, le revoir après tout ce temps, de revoir l’homme qui m’avait fait le plus beau cadeau du monde mais qui nous avait aussi laissé seule pour affronter la vie ! Je pose ma main contre son visage, flattant sa joue de mon pouce. Il faut que je lui dise qui il est, que son patron est son père. Ce n’est pas facile et je crois que c’est un choc pour elle aussi, Toutes les connexions se forment dans son cerveau et je la laisse parler, se poser les questions et je hoche la tête, oui, je suis certaine que c’est lui. Il n’y aurait pu avoir personne d’autre que lui pour remplir ce rôle. Mon premier amour, mon si bel amour… Je serre sa main dans la mienne. Puis je m’approche d’elle pour la prendre dans mes bras également. “Oui, je lui ai dit, il m’a tout de suite demandé si tu étais ici aussi. Tu sais, il ne savait même pas si nous avions eu un garçon ou une fille. Il était content de l’apprendre, il te trouve formidable ma chérie. ” Je recule, les yeux toujours embués de larmes. “Il m’a aussi dit de te dire qu’il serait là pour répondre à toutes tes questions. Qu’il comprendrait si tu ne voulais pas le voir. C’est pour ça qu’il n’était pas là ces derniers jours, il ne pouvait pas faire semblant. Je vais devoir lui dire que tu es au courant ma chérie, mais tu n'es obligé à rien. Il voulait que je t’en fasse part, il ne veut pas chambouler ta vie, mais je ne pouvais pas te cacher ça… ” Je me sens tellement confuse dans mes explications, mais je sais que c’est un choc. “Sache que je suis là aussi, toujours…
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maddie Reynolds
Maddie Reynolds
POINTS : 27
MESSAGE : 1620
ICI DEPUIS : 13/02/2023
COMPTES : elijah - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @fassylover

STATUT : comme un virage en mer quand tu finis la tête la première dans la vague.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptySam 3 Juin 2023 - 0:11

Les retrouvailles avec ma mère, elles sont comme j'imaginais. Au début du moins. On s'tombe dans les bras l'une de l'autre et instantanément, j'me sens enveloppée de son amour, de sa tendresse. Elle m'a tellement manqué et j'crois qu'on est l'une comme l'autre comblée de bien-être quand on s'retrouve. J'commence par m'excuser, elle s'excuse aussi. On a chacune nos tords, on a chacune agit avec viscéralité à une situation qui nous a échappé. Le plus important, aujourd'hui, c'est que j'sois de retour. On s'retrouve très vite assises dans le canapé, l'une toute proche de l'autre. On a toujours été très tactile avec ma mère, et de retrouver ses gestes tendres, ses caresses, ses mains dans mes cheveux, ses doigts qui flattent ma joue, ça me rend heureuse, entière. Très vite, j'lui explique que je ne suis plus avec Archie. Elle accueille ça avec bienveillance, et elle m'arrache un sourire avec ses mots. Ma mère, elle m'a toujours encouragée à être une femme forte, droite, et je hoche la tête. "Oui, avec le recul, j'me dis qu'il était pas très sain pour moi." Je marque une pause et je rajoute. "J'ai pas fais exprès de tomber amoureuse de lui." J'devrais rester forte si on est amené à se revoir un jour. Mais, il avait ce p'tit truc Archie, qui me faisait fondre. J'étais assez faible face à lui et aussi à l'univers qui l'entourait. J'étais tombée bien bas avec mes prises de drogues et ça ferait aussi partie de la lutte. Mais j'préférais pas y penser, pas tout de suite. De toute façon, je n'avais pas eu le temps de changer de sujet par moi même parce que ma mère m'avait annoncé une nouvelle .. digne d'une bombe dans mon petit coeur. Mon père. Il était en ville. J'arrivais pas tellement à comprendre pourquoi il faisait irruption dans nos vies ainsi mais ma mère m'éclaira assez rapidement. Ils s'étaient croisés par hasard. Je l'écoutais attentivement. J'arrivais pas à savoir si elle était heureuse de cette rencontre. "Mais lui, il a réagit comment? Est-ce qu'il s'est excusé? Vous vous êtes revu depuis?" J'avais une tonne de questions. Parce que je ne savais pas trop ce que ça signifiait tout ça. Est-ce que moi aussi j'allais le rencontrer? Cette question elle fut vite balayée à l'instant où j'apprenais son identité. J'avais bien eu du mal à comprendre ce que ça signifiait et ma mère m'avait laissé, en silence, me questionner oralement. Puis, elle avait répondu, calmement à mes questions. J'sens les larmes qui coulent en silence sur mes joues. J'repenses aux conversations que j'ai pu avoir avec lui. Je haussais les épaules lorsqu'elle me disait qu'il me trouvait formidable. "Il nous a abandonné.." J'ressentais une certaine forme de colère qui était en train de naître en moi. J'avais pas envie d'être en colère, mais j'savais les galères par lesquelles ma mère était passé. Sans lui. Elle m'expliqua ensuite que Ciàn était prêt à me voir. Je ne savais pas ce qu'il en était pour moi. Son absence au domaine ces derniers jours, c'était donc ça. "Je ne sais pas quand j'irais le voir. J'me sens pas prête là. Mais en même temps, j'peux pas attendre. J'sais pas quoi faire maman. Tu te rends compte de ce que ça signifie pour moi?" J'retenais plus aucun sanglots fondant littéralement en larme. J'me jetais dans les bras de ma mère, complètement perdue. "J'veux pas retourner au domaine ces prochains jours. Je ne saurais même pas quoi lui dire.." J'pose ma tête contre la poitrine de ma mère, et j'ferme les yeux. "Tu as toujours été là, maman." Contrairement à lui. J'relevais mes yeux vers elle, me détachant un peu. "Mais, tu la ressens aussi cette colère contre lui, toi?" J'avais envie d'savoir si j'étais la seule avec ces contradictions dans ma tête. D'autant que, Ciàn, je l'appréciais énormément. C'était quelqu'un de très bien, avant qu'il ne prenne le rôle de mon père. Absent depuis toujours.

__________________________



c'était trop beau pour être vrai notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai", je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai" (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyMar 6 Juin 2023 - 17:41

Je suis heureuse de revoir ma fille, de la savoir de retour dans le nid familial. De voir aussi qu’elle a pu réaliser par ses propres moyens que cette relation ne lui amenait rien de bien. Je suis triste pour elle, mais j’ai appris par la bande, que je ne pouvais pas la protéger de tout, la douleur et les erreurs doivent se faire. C’est comme ça qu’on grandit et qu’on apprend. Je suis désolé que son premier amour ait été ainsi, je lui aurais souhaité une histoire plus douce, qu’elle puisse en garder des bons souvenirs, comme ceux que j’ai de son père. « Tu sais ma chérie, le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point ! Tu ne pouvais rien faire de plus, ce n’est pas de ta faute. Il a su te faire vibrer et tu as suivi ton coeur, je ne peux t’en vouloir ! » Je lui fais un mince sourire, caressant doucement son bras. Quand on parle du premier amour, je n’ai d’autre choix que de lui parler de son père, son père qui a refait surface dans ma vie, je ne sais pas à quel point cela va l’affecter, je n’ai pas encore eu la chance non plus d’en parler à Théo ou parler même de Théo à Maddie…. j’ai tant de choses à lui dire, mais celle-ci est là plus importante et je ne peux le lui cacher. Je sais que c’est un sujet qui va nous prendre énormément au tripes toutes les deux. « Il s’est excusé oui, il s’en veut terriblement… mais nous ne nous sommes pas revu, c’était il y a quelques jours à peine. » Je tente de rester calme, pour être forte pour elle, c’est sa vie entière que ça implique. C’était un fantôme dans sa vie, il était là dans l’être et maintenant elle sait qui il est, il est tangible ! « Oui, il nous a laissé tomber Maddie, il nous a abandonné. Il avait dix-sept ans, il était perdu. J’étais encore plus jeune oui, mais je n’avais pas le même avenir de tracé devant moi ! » Le coeur me sert, elle sait tout ce que j’ai sacrifié pour elle, elle sait que si le choix était à refaire je prendrais la même décision ! Je serre ma fille dans mes bras et je caresse ses cheveux doucement, la laissant cracher tout son venin. Je sais que c’est extrêmement difficile pour elle, ça l’a été pour moi aussi. « Tu prendras le temps que tu as besoin ma chérie, c’est ton droit ! C’est beaucoup d’informations d’un coup et il est normal que ça ne se fasse pas en un claquement de doigts ! Puis tu sais, je n’ai pas l’intention de partir, je serais toujours là pour toi. » Je pose un baiser dans ses cheveux. Puis je plonge mon regard dans le sien et mes larmes accompagnent les siennes. Je hoche la tête doucement avant de reprendre la parole. « Je lui en ai voulu longtemps, ça me rongeait par en dedans. Puis finalement j’ai réalisé une chose: Maddie et ça a changé ma vie. Je ne pourrais jamais en vouloir à l’homme qui m’a fait le plus beau cadeau du monde. Sans lui, je ne t’aurais jamais eu toi. J’aurais peut-être eu des enfants un jour, mais ça n’aurait pas été toi et nous n’aurions jamais pu être nous. Il m’a donné la chance de me dépasser et d’avoir une fille merveilleuse. Comment pourrais-je  lui en vouloir ? » C’est la vérité, il m’a donné le plus beau cadeau du monde, ma fille, mon âme sœur. J’ai dû grandir plus vite, mais cette vie je ne la changerais pas pour rien au monde. « Je t’aime Maddie, plus que ma propre vie ! »
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maddie Reynolds
Maddie Reynolds
POINTS : 27
MESSAGE : 1620
ICI DEPUIS : 13/02/2023
COMPTES : elijah - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @fassylover

STATUT : comme un virage en mer quand tu finis la tête la première dans la vague.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyJeu 8 Juin 2023 - 22:38

Ma mère, elle accueillait tout ce que je lui disais à propos d'Archie avec beaucoup de douceur. J'sentais bien qu'elle ne m'en voulait pas. Je l'avais blessée, c'était une certitude, mais à travers ses mots et ses gestes, elle me montrait qu'elle avait tourné la page. Et j'étais prête moi aussi, à ne plus regarder vers le passé et à continuer d'avancer, avec ma mère, juste elle et moi, vers l'avenir. Mais apparement, le destin, il avait décidé d'nous jouer des tours. J'venais d'apprendre la présence de mon père en ville. Ca m'avait fait l'effet d'une bombe, surtout que ce père là, j'le connaissais déjà. En l'espace d'un instant, ce paternel avait muté d'un spectre à un vrai humain. Et ça, j'arrivais pas à le concevoir. J'écoute ma mère et j'sens que j'ai d'la colère en moi. J'lui en veux, en fait, de nous avoir abandonner et d'revenir ici, sans qu'il le veuille certes, mais j'acceptais pas pour l'instant qu'il puisse avoir des regrets. "Moi aussi j'lui en veux terriblement." J'arrivais pas à passer outre cette colère. Et j'avais aussi d'la tristesse, et ça se transformait en larmes. J'écoutais ma mère, sa voix douce, entrecoupée de sanglots, elle me berçait un peu. J'arrivais à me calmer. Je sechais mes larmes d'un revers de manche, mais quelques secondes après, de nouvelles venaient couler. "Mais toi, tu as été là pour moi, depuis toujours." Ma voix s'évanouie dans un murmure. J'lui confie que j'sais pas si j'veux le revoir tout de suite. Encore une fois, ma mère est bienveillante, douce, compatissante. Elle sait la tempête que ça provoque chez moi. Cette tempête, elle la partage aussi, à son niveau avec son passé et l'amour qu'elle a pu avoir pour lui avant. Je souris lorsqu'elle me dit qu'elle est toujours là pour moi. Je ferme les yeux en sentant son baiser sur mes cheveux. J'resserre un peu l'étreinte, me blottissant contre elle. "J'sais pas si j'suis prête à l'accepter dans ma vie." Et puis, surtout, j'sais pas si Ciàn est prêt à assumer quoi que ce soit vis à vis de moi. Peut-être aura-t-il un sentiment bizarre en me voyant. Le relation allait mettre énormément de temps à s'établir. Et même s'il reste mon père génétique, j'aurais beaucoup de mal à le considérer comme un vrai père. Ca me semble lunaire à cet instant. J'lui fais par de ma colère et ses mots me redonne un petit sourire. Elle sait me parler, elle sait trouver les mots, j'me suis toujours sentie extraordinaire avec elle. Et ça me fait tellement de bien de retrouver ça aujourd'hui. Ma mère savait bien que j'm'étais questionnée beaucoup de fois sur ma présence et la vie qu'elle aurait pu avoir sans moi. Mais elle ne regrettait rien et j'la savais terriblement sincère. J'répondais rien à ça, me contentant de lui déposer un baiser sur la joue, serrant son cou de mon bras frêle. "Je t'aime aussi maman, tellement, mais tellement fort." Je n'étais rien sans elle, c'est elle qui m'avait tout appris, qui m'avait élevée, qui avait fait de moi ce que j'étais aujourd'hui. Je desserrais mon étreinte et plongeait mon regard noir dans le sien. "Tu sais maman, j'suis vraiment très contente d'être rentrée. Même si tout ça, cette nouvelle là, ça me chamboule, j'me sens pas seule, puisque tu es là." J'prenais sa main dans la mienne, serrant ses doigts. Elle aussi était chamboulée et j'm'inquiétais de savoir comment elle allait, avant de savoir que Ciàn était à Bowen. "Comment ça a été pour toi, ces derniers temps? Je sais que j't'ai causé beaucoup de soucis." Je baissais un peu la tête. C'était presque indécent d'lui demander comme elle avait vécu mon absence, mais j'avais besoin de savoir.

__________________________



c'était trop beau pour être vrai notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai", je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai" (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptySam 10 Juin 2023 - 23:08

Parler de Ciàn me fait toujours un petit quelque chose, je n’y peux rien, même si c’est une histoire ancienne. Il reste qu’il est mon premier amour et qu’on oublie jamais notre premier amour. Surtout pas quand ça s’est terminé d’une manière aussi tragique. Ça n’aurait pas dû arriver, je n’aurais pas dû tomber enceinte à un si jeune âge, mais malgré toutes les difficultés, jamais je n’aurais voulu que ça se passe autrement, ma vie avant Maddie n’avait aucun sens. J’aurais aimé qu’il soit à mes côtés, que ses belles promesses ne soient pas que des promesses. Je me voyais passer ma vie à ses côtés, à le suivre partout dans le monde, le voir vivre son rêve, mais son rêve comptait plus que notre enfant à ce moment-là. Nous n’avons pas eu la chance d’en parler plus, parce que mes parents s’en sont mêlés, voulant m’arracher la chair de ma chair, le fruit de notre amour… Je peux comprendre qu’elle lui en veut, elle a été privée de la présence d’un père à cause de lui, elle a dû subir les questionnements des autres enfants, se construire une identité alors qu’il lui manquait une partie des réponses. Elle n’a jamais été la petite princesse à papa, protégé par ses bras. Il est normal qu’elle lui en veule, je continue de caresser ses cheveux alors que ses larmes continuent de couler doucement. “Depuis toujours et pour toujours, tu es celle qui a donné un sens à ma vie Maddie, il était hors de question qu’on t’arrache à moi, je n’aurais jamais accepté ça. Nous avons eu un parcours différent, on ne venait pas du même milieu non plus, lui et moi. ” Il avait quitté sa famille pour son rêve, il était venu étudier pour son avenir. Il avait une route toute tracée pour lui, il avait travaillé tellement fort et tant sacrifié pour arriver où il en était, je ne sais pas comment j’aurais réagi être à sa place. Même s’il y aurait probablement eu le moyen d'intégrer notre vie à la sienne. “C’est un choix qui te revient ma belle, tu n’es pas obligé de l’accepter. Je ne te forcerais pas à le revoir où à lui parler, c’est à toi de choisir ce qui te convient le mieux. Je suis derrière toi peu importe le choix que tu prendras. ” C’est une discussion difficile et lourde pour des retrouvailles, mais elle est nécessaire, je ne pouvais pas lui cacher quelque chose d’aussi gros. Cette discussion très émotive fait remonter tout un tas de sentiments à la surface et je ne peux que lui dire encore une fois à quel point je l’aime, elle est ma raison de vivre et une meilleure version de moi. J’aurais aimé être comme elle, malgré les embûches que nous avons traversé ensemble, nous sommes une équipe. “Je sais ma chérie ! Puis je suis tellement contente aussi que tu sois revenue à la maison.  ” Elle n’a pas besoin de le dire, le seul fait d’être revenue veut tout dire. Je la regarde un instant, un petit sourire se dessinant sur mes lèvres, elle ne sait rien de cette histoire. Je n’ai pas encore pu lui en parler. “Quelqu’un a su m'apaiser… Je n’ai pas pu t’en parler avant, tout s’est tellement précipité. J’ai rencontré quelqu’un lors de cette fameuse soirée de st-valentin.” Je sens mes joues rougir, je ne l’ai pas vu souvent, mais cet homme me fait un bien fou.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maddie Reynolds
Maddie Reynolds
POINTS : 27
MESSAGE : 1620
ICI DEPUIS : 13/02/2023
COMPTES : elijah - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @fassylover

STATUT : comme un virage en mer quand tu finis la tête la première dans la vague.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyMar 13 Juin 2023 - 19:31

C'est difficile là, pour moi, de rester calme, de faire la part des choses. C'est comme si j'avais un bourdonnement incessant dans les oreilles, et que j'arrivais pas à m'ancrer vraiment dans la réalité. Ma mère, elle accueille tout ça, mes émotions et mes larmes, avec beaucoup de douceur. J'me rends compte aussi à quel point ses mots, sa façon d'me rassurer, sa douceur, tout ça, ça m'avait beaucoup manqué. Comment j'avais pu la laisser si longtemps hors de ma vie? Je l'écoute, attentivement, alors que mes larmes continuent de couler. Elle essaye de justifier le geste de mon père. Je secoue la tête, lentement. "Je ne sais pas si j'pourrais lui pardonner. Peut importe son milieu, il m'a abandonné. Et j'sais pas s'il le sait, mais il m'a vraiment blessée." J'pouvais comprendre, au fond, qu'ils étaient jeunes quand j'avais décidé de venir troubler leur histoire. Bien qu'au fond, je n'y pouvais pas grand chose. Mais ma mère, elle avait bien compris à quel point ça me troublait cette histoire. Elle ne me forçait à rien, elle comprenais que j'avais besoin de temps. J'savais pas tellement si j'allais réussir à tenir, à rester loin de lui. Mais dans l'instant, j'me voyais pas débarquer au domaine, l'air de rien. Je murmurais presque. "Je crois que j'ai besoin de réfléchir. J'verrais ce que je ferais à l'avenir." J'tentais de laisser tout ça de côté. C'était pas évident, mais j'voulais pas que nos retrouvailles ne soient trop perturbée, parce qu'avant de savoir que mon père était revenu dans les parages, ce qui comptait le plus, c'était ma mère. J'voulais savoir comment elle se sentait. J'imaginais que ça avait du être terrible pour elle, d'me savoir loin. Mais j'avais quand même décidé d'lui demander, parce que j'crois que j'avais besoin de l'entendre. Mais sa réponse me prit un peu au dépourvu. Apparement, elle avait rencontré quelqu'un. Mon sourire s'étira sur mes lèvres. D'voir ma mère comme ça, rougir un peu l'évocation d'un homme, ça me réchauffait le coeur. Ca me faisait tout drôle aussi, parce qu'elle n'avait jamais refait sa vie avec un autre. Alors j'me reculais un peu, pour mieux la voir. J'plantais mon regard dans le sien et j'me mettais un sourire un peu niaisement. "Oh, j'suis contente pour toi, vraiment! Il faut que tu me racontes tout ça maman! Comment il s'appelle? Est-ce qu'il est charmant?" que j'lui demandais, un p'tit air malicieux accroché au visage. C'était tellement pas habituel, alors forcément, je voulais tout savoir. J'étais rassurée aussi, en un sens, de savoir qu'elle n'avait pas été toute seule, durant cette dure période. Ma maman avait piqué ma curiosité, et j'étais bien décidée à ce qu'elle me raconte tout.

__________________________



c'était trop beau pour être vrai notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai", je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai" (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyLun 19 Juin 2023 - 15:36

Nous avons toutes les deux subi l’abandon, mais ne l’avons bien évidemment pas vécu de la même manière. Il lui manquait l’image paternelle, il lui manquait un père qui aurait pu l’aider à avancer, à comprendre la vie. J’avais eu à faire le deuil d’un partenaire, de l’amour, d’avoir un compagnon pour me soutenir lors des jours plus difficiles. Je ne peux que comprendre sa douleur, son sentiment, j’ai eu le temps de faire mon deuil au fil des années, je ne m’attendais pas à le revoir, mais je l’ai connu, contrairement à elle. J’ai dû faire le deuil de quelque chose que j’avais connu, elle n’avait jamais eu à faire un deuil, elle avait dû apprendre à vivre avec l’absence de ce qui aurait pu être un père pour elle. Jamais aucun autre homme n’avait pris cette place, puisque mon propre père avait refusé de rester dans ma vie, refusant d’accepter que je ne pouvais me séparer de mon enfant. “Il ne peut que s’en douter Maddie, il s’en doute qu’il t’a fait du mal. Personne ne t’oblige à lui pardonner, c’est normal de lui en vouloir. Je connais ton coeur ma chérie, prends ton temps, mais ça vaut la peine d’au moins essayer de lui parler une fois.” Surtout qu’elle le connaît, je pense qu’ils peuvent bien s’entendre, Elle mérite de connaître cette partie d’elle que je n’aurais pu lui transmettre, cet homme n’était pas un homme mauvais. Il est celui que j’ai le plus aimé dans ma vie. Je l’ai aimé de toute mon être, j’ai porté son enfant, je ne pourrais jamais le détester. Mes doigts glissent dans ses cheveux et  j’acquiesce doucement, je ne peux pas la forcer à faire quoi que ce soit, c’est à elle de décider ce qu’elle fera. Nous décidons de changer de sujet, bien sûr que j’ai eu mal pendant son absence, que j’ai eu du mal à supporter la solitude. Je n’avais par contre jamais eu la chance de lui parler de l’homme que j’avais rencontré lors de la soirée de st-valentin. “Je ne l’ai pas souvent vu, j’avais beaucoup d’autres inquiétudes pendant ton absence. ” Il me fait quand même plaisir de pouvoir partager ça avec elle, je n'ai jamais pu rien lui cacher. “En fait, je ne sais pas si tu te souviens de ce magicien que tu voulais tant aller voir plus jeune ? Teddy Kelly ? ” Je souris, me rendant compte que les deux hommes qui ont compté dans ma vie, avait des noms célèbres… C’est quand même un drôle de hasard.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Maddie Reynolds
Maddie Reynolds
POINTS : 27
MESSAGE : 1620
ICI DEPUIS : 13/02/2023
COMPTES : elijah - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @fassylover

STATUT : comme un virage en mer quand tu finis la tête la première dans la vague.
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee EmptyJeu 22 Juin 2023 - 2:23

On était blessée par cette absence, chacune d'une manière différente. Mais on se comprenait, on partageait cette peine et je savais que ma mère serait là, pour m'accompagner dans cette nouvelle épreuve. Comme elle avait toujours été présente. Je savais que j'pouvais compter sur ma mère, quoi qu'il arrive. Elle comprenait ma colère et mon incompréhension, et ses mots m'apaisèrent un peu. Elle avait raison, il avait le droit au moins à une chance, il avait le droit de pouvoir s'expliquer. "Oui, tu as raison, j'pense que j'irais lui parler, bientôt." Je ne savais pas combien de temps ça me prendrait d'aller lui parler. Pour l'instant, j'avais besoin de m'ancrer dans l'instant, et de retrouver ma mère. C'était pour ça que j'étais venue à la toute base et j'étais contente de voir qu'elle était toujours là, et qu'elle m'avait attendu et qu'elle m'avait ouvert ses bras, comme j'en avais tant besoin. Ma mère était très certainement l'être humain le plus important à mes yeux et j'avais ressenti le besoin de savoir ce qu'elle avait traversé quand j'étais partie. Sa réponse, elle me surprit un peu, elle avait rencontré quelqu'un, ça piquait un peu ma curiosité. J'voulais un peu tout savoir et j'l'écoutais attentivement. Je souris tristement quand ma mère souligna qu'elle avait d'autres inquiétudes pendant mon absence. J'le savais que j'lui avais causé du soucis, c'était pas un secret mais ça me faisait toujours un p'tit pic au coeur de savoir que c'était de ma faute. Cela dit, la suite raviva ma curiosité, j'la regardais avec des grands yeux. "Teddy Kelly? Bien sûr que j'me souviens, je regardais tout le temps des extraits de ses spectacles. C'est lui ? C'est lui que t'a rencontré?" J'écarquillais les yeux. Wahou, ça me faisait tout bizarre de penser que ma mère pouvait être dans une relation avec un homme aussi connu et stylé que Teddy Kelly. "Alors, il est comment en vrai?" que j'lui demandais. "Est-ce que je vais le rencontrer moi aussi?" Wo-wo, du calme Reynolds! J'avais toujours cette fâcheuse tendance à m'emballer très vite, mais là, j'trouvais ça tellement bien et j'étais aussi heureuse pour ma mère. Vraiment.

__________________________



c'était trop beau pour être vrai notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai", je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit, "c'était trop beau pour être vrai" (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty
MessageSujet: Re: #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee   #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tu la vois celle la ? … Et maintenant tu la vois mieux ?
» #12 - quand tu dis qu't'as pas peur, c'est qu't'as peur - l'entourage
» Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)
» Faut jamais chercher à éviter un kangourou [Charlize]
» Ce vide en nous + Don & Salomé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: