AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -17%
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
Voir le deal
59.99 €

 

 Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 411
MESSAGE : 11171
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptySam 24 Fév 2024 - 17:42

Tahlia était faible, bien trop faible. Alors qu'elle s'était dit – après un anniversaire très arrosé – qu'elle ne sortait plus avant trois semaines (au moins!), il n'avait fallu que quelques jours pour qu'on la retrouve au bar de la plage. Mais il y avait une raison ! L'un de ses anciens collègues, de la police de Bowen, s'en allait vivre de nouvelles aventures aux Etats-Unis. Il avait donc réuni ses plus proches collègues, anciens comme nouveaux, à partager un moment tous ensemble. La bonne humeur était de mise, les rires s'entendaient par éclat, les sourires illuminaient les visages. Et pourtant, Tahlia ne se sentait pas vraiment là. Cette vie, ce n'était plus la sienne. L'humour de flic, ça lui passait au-dessus. Alors quand le collègue annonça une nouvelle tournée, Tahlia se porta directement volontaire pour aller passer la commande. Installés sur la terrasse, elle retourna à l'intérieur de l'établissement, ses yeux se portant directement sur la table en face de la baie vitrée. C'était comme si son cerveau lui disait 'hey tourne la tête par ici et regarde qui se trouve là'. C'était évidemment Ciàran qui se tenait là, en compagnie d'une femme que Tahlia trouvait sublime. Le genre de beauté qui attirait le regard de l'italien. La surprise la figea quelques secondes, la laissant plantée là, sur le pas de la porte.  Elle réagit en voyant Ciàran, son fameux rictus sur le bout des lèvres, se lever et se diriger à son tour vers le comptoir, sans doute avec le même but que Tahlia. La brune hésita à faire demi-tour (oui, l'art de l'évitement encore et toujours!) pour peut-être mieux oublier ce qu'elle venait de voir et qui, avouons-le, causait tout de même un pincement au cœur. Mais s'ils voulaient se côtoyer, sans doute devait-elle composer avec ce genre de scène. Alors, elle avança jusqu'au comptoir et se planta juste à côté de lui. « Tu devrais goûter à ce vin. » dit-elle en montrant d'un signe de la main une bouteille derrière le barman. « Je pense que tu l'apprécieras. Madame aussi. » Pourquoi devait-elle lâcher ça ? Pourquoi lui faire comprendre que si lui ne l'avait pas vu, elle, elle avait bien vu. Mais Tahlia avait sa poker face, avec même un sourire de convenance. L'art de la comédie, cette fois-ci...

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 212
MESSAGE : 433
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyLun 4 Mar 2024 - 15:31

En t'inscrivant sur cette application de rencontres, tu ne pensais pas que ça mènerait quelque part. Tu ne pensais pas que les choses se concrétiseraient réellement et que tu finirais, sur cette terrasse, bien accompagné. Toi, tu es un peu de l'ancienne école. Tu préfères l'imprévisible et la joie de l'instant T. Tu préfères aller boire un verre avec un ami, un collègue, peu importe, et finir la nuit dans les bras d'une jolie femme. Draguer, tu ne vas pas mentir, tu adores ça. Tu aimes voir que tu plais et que tu es encore capable, à trente-sept ans, de séduire. De faire sourire une femme. De faire s'illuminer son regard. Alors, non, tu ne pensais pas qu'une application de rencontres fonctionnerait pour toi. Mais tu t'es trompé puisque, ce soir, c'est ton second rencard en compagnie de cette brune au regard azur. Elle te plait, tu ne vas pas le nier. Néanmoins, tu ne cherches rien d'autres qu'un peu de compagnie. Ce soir, tu espères bien concrétiser toutes ces pensées que tu as eues, à propos d'elle et de son corps complètement nu. Voyant vos verres vides, tu lui proposes d'aller vous chercher à boire et prends rapidement la direction du comptoir. Quelle ne fut pas ta surprise en entendant cette voix s'élever. Cette fameuse voix que tu connais par coeur et qui fait toujours vibrer ton coeur. Ton sourire s'élargit alors que tu fais face à Tahlia. Ton regard passe brièvement sur la bouteille de vin dont elle fait allusion avant de revenir sur elle. Elle est belle, comme toujours. « Madame ? » Dis-tu en arquant un sourcil, ayant presque oublié que tu étais venu accompagné. « C'est amusant, dit comme ça. » Ajoutes-tu rapidement avant de jeter un rapide coup d'oeil à ton rencard, lui adressant un léger sourire. « Et toi, tu es accompagnée ? Tu es venue boire un verre ? » Demandes-tu un peu trop curieux, scrutant la salle à la recherche du petit-ami de Tahlia. Parce que oui, même si tu ne l'avoueras pas, tu as stalké son compte Instagram et n'a pas manqué de voir avec qui elle passe dorénavant son temps libre.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 411
MESSAGE : 11171
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyMer 6 Mar 2024 - 11:51

Ils avaient beau se dire qu'ils pourraient se voir, s'organiser des séances de surf ensemble, rien ne valait ces rencontres au hasard. Ces rencontres qui rendaient la soirée bien plus intéressante. Tahlia était heureuse de voir Ciàran, ce soir. Elle était heureuse de le voir tout court. Depuis qu'ils s'étaient retrouvés chez le pédiatre, en fin d'année, et malgré les sms échangés, ils n'avaient pas eu le temps de se revoir. C'était volontaire chez Tahlia qui, clairement, ne savait plus où elle en était, sentimentalement parlant. Elle n'arrivait plus à composer avec tous les facteurs, avec sa raison qui lui disait de faire telle chose, avec son cœur qui, lui, disait le contraire. Pourtant, à l'instant même où elle avait reconnu la silhouette de son ex, elle avait tout laissé de côté, laissant simplement l'envie d'aller lui parler, prendre le pas sur elle. Il y avait aussi une part de curiosité, en voyant qu'il était accompagné. Curiosité, simplement ? Bon, ok, elle ne pouvait pas nier le cœur qui se serrait à cette image. Mais là, face à lui, elle faisait ce qu'elle arrivait à faire le mieux : afficher sa poker face. Son entrée en matière était plutôt bien réfléchie. Non, elle ne vantait pas vraiment cette bouteille de vin. C'était juste le moyen de montrer qu'elle l'avait vu en compagnie de la belle jeune femme. Elle arqua un sourcil quand il répéta son Madame ?, ne sachant pas s'il la provoquait ou s'il ne voyait vraiment pas où elle allait en venir. Elle afficha un sourire en coin à la suite de ses mots. « Tu aurais voulu que je le dise comment ? » demanda-t-elle, amusée. Son rencard ? Son date Tinder ? Sa friend with benefits ? Sa copine ? Certes, Ciàran clamait haut et fort qu'il ne voulait pas d'histoires sérieuses, mais pour Tahlia, cette éventualité existait bien. Et elle redoutait le moment où cela deviendrait réel. Elle suivit son regard vers la jeune femme, ajoutant doucement : « Elle est très jolie. » Poker face, toujours. Puis elle revint vers vers lui en entendant sa question. « Je suis venue boire un verre... accompagnée. » répondit-elle d'abord, restant vague pour l'embêter un peu. Ou le tester, au choix. Mais elle ajouta, bien vite : « Je suis venue boire un verre avec des anciens collègues de la police, pour fêter le départ de l'un d'eux. » C'était plutôt amusant de se dire qu'avec Ciàran et sa vie officieuse, c'était presque mettre le loup dans la bergerie. « Mais de toute façon, je ne vais pas rester bien longtemps. Ce n'est plus trop mon truc, ça ! » Et si en plus de cela, elle devait voir Ciàran partir avec une femme, ce serait l'apothéose. Alors que le barman arriva vers eux, elle regarda Ciàran : « A toi l'honneur ! Faudrait pas lui faire croire que tu la délaisses... » Pourquoi elle jouait à ça, Tahlia ?.

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 212
MESSAGE : 433
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyJeu 7 Mar 2024 - 14:46

Comme toujours, lorsque Tahlia se trouve dans les parages, tu sens ton pouls s'accélérer, ton corps se réchauffer et ton regard s'intensifier. Elle a cet effet qu'aucune autre n'a jamais eu. Même encore aujourd'hui, même trois ans plus tard. Cela fait trois ans que tu ne l'as pas touchée, embrassée, caressée et pourtant, ton corps comme ton esprit, se souviennent. Ils se souviennent de chaque sensation et de chaque émotion. Alors, ce soir, lorsqu'elle se glisse à côté de toi, tout se bouscule à nouveau dans ton corps et dans ta tête. C'est comme si la tempête Tahlia s'était emparée de toi. A tel point que tu en oublies presque que tu es accompagné. « Je ne sais pas mais ça sonne très conventionnel quand tu le dis comme ça. » Dis-tu en haussant les épaules alors que tu retrouves petit à petit tes esprits. Madame ça sonne presque comme si c'était ta dame, justement. Et c'est tout ce dont tu refuses. Tu jettes un regard à ton rencard lorsque Tahlia affirme qu'elle est très jolie. Tu hoches la tête, ce serait mentir de dire le contraire. Puis, étant donné que tu ne désires rien d'autres que la mettre dans ton lit, tu es plutôt regardant sur le physique. « Oui. » Réponds-tu simplement avant de détourner le regard et de te concentrer sur la présence de Tahlia au bar de la plage. Tu réprimes une grimace lorsque l'australienne t'explique qu'elle est venue accompagnée. Comme si ça changeait quoi que ce soit... tu ne vas pas lâcher ton rencard comme ça, sur un coup de tête. Si ? Tu en serais capable pour Tahlia mais l'idée qu'elle te voit flirter avec une autre ne te déplait pas. C'est complètement puéril mais tu veux voir si la jalousie est encore présente chez elle, comme elle l'est chez toi. « Oh, j'suis donc entouré de poulets. » Plaisantes-tu, sans aucune crainte dans la voix. Si la police te faisait réellement peur, ça se saurait. C'est un monde que la brune ne côtoie plus à cause de toi et, pour ça, tu te sentiras toujours responsable. Tu t'en voudras toujours de l'avoir arraché à ce monde qu'elle aimait tant, autrefois. « Je suis désolé. C'est à cause de moi si ce n'est plus ton truc. » Dis-tu, le regard plus sombre, une once de culpabilité dans celui-ci. Rapidement, vous êtes distraits par le serveur qui vient prendre votre commande. Sauf que, de ton côté, tu n'as aucune envie que ta commande revienne et que tu doives quitter Tahlia si vite. Maintenant qu'elle est là, tu voudrais te perdre durant des heures encore, dans ses yeux. « Je vais prendre une bouteille de ce vin. » Rétorques-tu au serveur en montrant la bouteille conseillée par Tahlia quelques minutes plus tôt. Tu es joueur, évidemment. « En effet, je crains qu'elle ne me pose des questions à mon retour... » Souffles-tu avec un rictus au coin des lèvres. Vu la façon dont tu regardes l'australienne, tu te doutes que ton rencard ait des doutes lorsque tu reprendras place à ses côtés. « Mais reste... » Ajoutes-tu sans réellement savoir pourquoi tu lui demandes ça, presque comme une supplication.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 411
MESSAGE : 11171
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyJeu 7 Mar 2024 - 19:21

C'était plus fort qu'elle. Quand Ciàran se trouvait dans la même pièce qu'elle, elle ne pouvait se contenter d'un simple sourire, d'un signe de la main, d'un salut lâché brièvement. Non, quand il était à seulement quelques mètres d'elle, elle ne pouvait se contenter de ces futilités. Elle avait ce besoin viscéral de lui parler, de sentir son parfum, son regard sur elle (et inversement), de l'avoir tout proche d'elle tout en jouant avec cette limite qu'ils s'imposaient. Elle avait besoin de le provoquer, de le titiller. C'était dangereux, oui. Parce qu'à tout moment, elle pouvait vaciller. Ou se prendre un revers qui pouvait faire mal, parce que Ciàran était dans la même cour qu'elle, parce qu'ils se connaissaient sur le bout des doigts et qu'ils savaient pertinemment comment jouer l'un avec l'autre. Parce qu'il arrivait encore à la faire vibrer, même trois ans après. « Toujours trop conventionnel pour toi ? » ajouta-t-elle, un sourire amusé sur le bout des lèvres, une part d'elle étrangement rassurée de savoir qu'elle n'était pas sa dame. Elle ne savait pas encore qu'il avait, néanmoins, les moyens de dégoupiller la grenade, Tahlia ayant bien trop confiance en son self-control. Self-control qu'elle testa en parlant justement de son rencard, de son très joli rencard. Self-control qui se renforça en remarquant que Ciàran ramenait quand même son regard vers elle, vers Tahlia. Elle laissa planer le doute sur les personnes qui l'accompagnaient, ce soir, avant d'avouer que c'était d'anciens collègues policiers. « L'élite de Bowen, même ! » Elle savait qu'il n'était pas le moins du monde intimidé par cela. De toute façon, il avait toujours une ex-policière prête à assurer ses arrières, au cas où. Même si sur ce point-là, Ciàran avait encore l'impression d'être la raison pour laquelle elle n'était plus en phase avec le monde de la police. Elle posa un regard sur lui, ne pouvant s'empêcher d'être touchée par ses mots, mais souhaitant rétablir la vérité : « Non, Ciàran, ça faisait quelques temps que je n'étais plus en adéquation avec ce monde-là. Et si c'était à refaire, je le referai de la même manière... » Elle avait soigné sa sortie en faisant ce qu'elle savait faire de mieux : protéger une personne à laquelle elle tenait. C'était une belle sortie, non ? Le barman arriva à cet instant, afin de prendre leurs commandes. Tahlia lui laissa la priorité, s'en voulant presque (non) de faire attendre son rencard. Elle se pinça la lèvre inférieure, amusée (et un poil agacée, aussi) en l'entendant commander la fameuse bouteille de vin qu'elle avait utilisé comme stratagème pour engager la conversation. Elle reposa son regard sur lui quand il évoqua les potentielles questions de son rencard. « Je parie que ton charme effacera tout en deux secondes. » railla-t-elle, en rajoutant même une couche : « Ou alors tu peux dire que je t'ai dragué et que tu m'as remballé. Je te donne l'autorisation de me faire passer pour la fille mise de côté, ça flattera son ego. » Quelle femme n'aimait pas passer au premier rang, dans le grand jeu de la séduction ? Mais alors qu'elle s'attendait à ce qu'il récupère sa bouteille de vin et qu'il s'éloigne d'elle, elle entendit ses derniers mots. Elle redressa la tête, ses yeux reflétant à la fois la surprise, à la fois la méfiance. Que sous-entendait-il par ce reste ? Etait-ce un réel désir, un besoin de l'avoir pas loin ou juste un jeu ? Elle n'en savait rien et ce flou, c'était sûrement une bonne raison de dire non. Mais c'était une tête brûlée, Tahlia. « Ok, je ne serai pas loin. Tu sauras où me trouver. Au cas où... » Et elle ponctua sa phrase par un signe de la tête vers son rencard. Elle ne savait pas dans quoi elle s'engageait, mais cela sentait le test ultime. Et elle ne savait pas encore qu'elle allait être totalement poussée dans ses retranchements, puisqu'à cet instant, l'ensemble de ses collègues décidèrent de revenir à l'intérieur de l'établissement, obligeant ainsi Tahlia à suivre de plus près la scène de date de Ciàran... Cocasse, non ?

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 212
MESSAGE : 433
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyJeu 7 Mar 2024 - 21:29

Trop conventionnel, c'est le mot, oui. Tu n'as jamais envisagé une relation sérieuse sauf avec Tahlia. Même avec Aisling, avec qui tu as partagé un semblant d'histoire, un bout de chemin, tu n'as jamais imaginé que vous puissiez être un vrai couple. Il n'y a que Tahlia qui a fait basculer les choses. Il n'y a qu'elle qui a fait vibrer ton coeur à l'unisson du sien. Qu'elle qui détient une partie de toi, à jamais. « Ouais... Je ne dirais pas que je suis totalement fermé à l'idée mais pas avec elle en tout cas. » Exprimes-tu en haussant légèrement les épaules. Non, la porte n'est pas totalement fermée. Tu ne dis pas que tu ne seras jamais plus en couple, jamais plus amoureux. Tout ce que tu sais c'est que, celle qui décidera de détrôner Tahlia, devra se lever tôt. Tu ne sais même pas si cela est possible. Mais étant donné que l'australienne a refait sa vie avec un autre, tu peux espérer, qu'un jour, il en soit de même pour toi. Pourtant, à cet instant précis, tout ce que tu as en tête, c'est passer du temps avec la jeune Wates. Tout ce que tu désires, là, c'est être à l'origine de son sourire, être celui qui capte toute son attention et son regard. Tu ris en entendant ses mots à propos de l'élite de Bowen. Tu ne qualifieras jamais la police d'élite, tu en as trop vu pour savoir à quel point les flics peuvent être ripoux et mauvais. Mais tu ne peux pas nier que, sans l'australienne, tu serais sans doute en prison à l'heure qu'il est et ton fils serait sûrement placé dans une famille d'accueil. Rien que d'y penser, ça te fait froid dans le dos. Par chance, tu as fait la connaissance de Tahlia qui a fait tout ce qui était en son pouvoir pour te protéger. Jusqu'à sa démission de la police. Chose que tu regrettes toujours. En être à l'origine te laisse un goût amer. « Alors disons que je t'ai poussée vers la sortie. Ce n'est pas franchement mieux. » Répliques-tu en soupirant doucement. Tu aurais préféré que cette décision vienne d'elle et qu'elle l'exécute au moment qu'elle aurait choisi. A la place, tu lui as littéralement mis le couteau sous la gorge et ça, ça ne te plait pas du tout. Mais tu dois vivre avec cette conséquence. Une des nombreuses conséquences liée à ton métier. Pour l'heure, heureusement, tu peux profiter du peu de temps libre que tu possèdes. Tu ne pensais pas du tout que cette soirée prendrait cette tournure mais c'est bien plus intéressant que tout ce que tu aurais pu imaginer. « Mmmh, je ne sais pas... » Réponds-tu en faisant mine de réfléchir. « Je ne sais pas si c'est crédible de remballer une femme comme toi. Regarde-toi. » Pour toi, il n'existe nulle femme plus belle que Tahlia. Personne n'est capable de l'égaler, à tous les niveaux. Alors, la prendre comme excuse, tu n'es pas certain que ça fonctionne. Mais, tu peux toujours essayer. « Je trouverai bien une excuse. » Finis-tu par dire, un sourire au coin des lèvres. La bouteille de vin arrive finalement pile devant toi, signant l'arrêt de cette discussion. Seulement, tu n'as aucune envie de laisser partir Tahlia. Toi, tu ressens encore ce besoin d'être proche d'elle ou tout du moins, de sentir sa présence. De pouvoir te noyer dans ses yeux. De lire, au plus profond d'elle-même, qu'elle vibre encore pour toi. Pour vous. Alors, tu lui demandes de rester encore un peu et contre toute attente, elle accepte. « Je te retrouverai toujours. » Souffles-tu avant de prendre la direction de ton rencard, t'excusant de l'avoir fait attendre. Sachant que Tahlia n'en loupera pas une miette, tu te rapproches de ton date au maximum, frôlant sa jambe. Jambe sur laquelle tu poses une main, à hauteur de sa cuisse. Tu sers vos deux verres avant de trinquer avec la jeune femme. Instinctivement, tu cherches Tahlia du regard et, lorsque tu l'as repérée et que ton regard capte le sien, tu lui lances un "santé" silencieux. Rien que pour vous.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 411
MESSAGE : 11171
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyVen 8 Mar 2024 - 18:12

« La dernière fois, tu m'avais dit que ça ne t'intéressait plus. Là, tu n'es plus totalement fermé à l'idée. Y a de l'amélioration. » dit-elle avec un sourire en coin, ne sachant pas comment vraiment prendre l'information, en réalité. Il ne se voyait pas avec son date actuel, peut-être que Tahlia devait simplement se contenter de cela, même si c'était bien égoïste.Elle savait qu'elle ne pouvait pas réagir tout le temps de la sorte, qu'elle allait devoir clarifier la situation, mettre des mots sur ce qu'elle ressentait ou tourner définitivement la page Adreani. Mais à cet instant, elle n'était pas encore à ce stade, elle préférait donc voguer sur le flou et se contenter simplement de sa présence. Si Ciàran était bien accompagné ce soir, ce n'était pas vraiment le cas de la brune qui, elle, était avec d'anciens collègues de la police. Un sujet plutôt épineux entre les deux ex, parce qu'elle savait que l'italien s'en voulait de la fin de carrière de Tahlia. Elle haussa les épaules à ses mots : « Tout ce m'importait, c'était que tu sois là, à la sortie, justement. » Alors oui, peut-être qu'il l'avait poussé vers la sortie, mais elle savait pourquoi elle l'avait fait. Pour Ciàran. Pour Gabriel. Pour elle aussi. Pour cette histoire qu'ils avaient pu vivre ensuite, même si cette dernière s'était terminée bien trop tôt. Voilà pourquoi ils étaient là, ce soir, à devoir trouver une pseudo excuse pour sauver le date de l'italien. C'était stupide. Elle leva les yeux au ciel aux mots de l'italien, son sourire ne quittant néanmoins pas ses lèvres : « Bien sûr que si, c'est crédible. T'es juste pas objectif, toi. » Leurs regards ne trompaient pas, surtout. Ils ne se regardaient pas comme deux amis. C'était plus intense, c'était un subtil mélange entre l'attachement, l'affection qu'ils se portaient et le désir qui les brûlait encore. Mais elle comptait bien sur le bagout du jeune trentenaire pour trouver l'excuse parfaite, de quoi rassurer son date. Alors que la bouteille arriva et que leur conversation aurait pu s'arrêter là, elle ne sut pas vraiment pourquoi elle répondit oui quand il lui demanda de rester. C'était déraisonné. Mais en même temps, depuis quand était-elle raisonnable quand Ciàran était dans les parages ? Elle le laissa alors filer, rejoindre sa belle, sa dernière phrase tournant en boucle dans sa tête. Je te retrouverai toujours. Elle ne pouvait nier qu'entendre cela, ça faisait du bien. Cela voulait dire qu'elle était toujours là, malgré tout. Qu'il y avait toujours une part d'eux qui criait en l'un comme en l'autre. C'était la phrase de leur histoire. Elle ne put donc retenir ce petit sourire réjoui sur le bout des lèvres, reportant son attention vers le barman. Elle passa sa commande, bien vite rejointe par ses collègues qui l'aidèrent à prendre les boissons, s'installant à leur nouvelle table. Elle aurait pu tourner le dos à Ciàran, mais elle joua le jeu jusqu'au bout et s'installa de façon à voir toute la scène. Elle vit ainsi la proximité naissante entre les deux tourtereaux, cette main qu'il avait posé sur sa cuisse, le regard de la brune qui le dévorait entièrement. Pour l'instant, Tahlia vivait bien la chose (enfin, c'était ce qu'elle croyait), gardant un visage impassible. C'était encore bien sage entre eux, après tout. Mais contre toute attente, elle vit le regard de Ciàran balayer la salle, jusqu'à s'arrêter sur elle. Elle ne le quitta pas des yeux, levant son verre de vin – le même choisi par Ciàran, évidemment – afin de trinquer avec lui, au loin, un sourire provocateur sur le bout des lèvres. Elle attendait de voir, de voir jusqu'où il pouvait aller, alors qu'elle n'était qu'à quelques mètres de lui. Alors que son date n'attendait qu'un mot, qu'un geste de sa part. Elle voulait juste voir quand sa limite serait atteinte, parce qu'en dépit de ce qu'elle laissait entrevoir, il y avait bel et bien une limite...

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 212
MESSAGE : 433
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyVen 8 Mar 2024 - 21:49

Tahlia a raison. Tu ne sais pas si c'est le fait de t'être inscrit sur BowenBowTie ou le fait d'avoir appris que la brune avait refait sa vie mais tu n'es plus complètement fermé à l'idée d'entretenir une relation avec quelqu'un. Une relation stable, tu entends. Durable. Seulement, tu es à peu près certain d'une chose : aucune ne parviendra à remplacer Tahlia et à se faire une place dans ton coeur comme elle l'a fait. Quelque chose en toi s'est brisé lorsque votre histoire s'est terminée. Quelque chose que personne ne pourra réparer. « Ouais... j'sais pas. » Finis-tu par dire, ne voulant pas forcément épiloguer sur le sujet. Pour l'heure, vous abordez un sujet bien plus sérieux et qui requiert toute ton attention ; sa démission. Tu regrettes toujours la façon dont les choses se sont déroulées et toutes ces choses que l'australienne a dû faire afin de te protéger. Tu t'étais toujours promis de faire en sorte qu'elle reste en dehors de ce monde mais tu as failli à ta tâche. Et pour ça, tu te sentiras toujours responsable. « Je sais Tahl' mais j'aurais préféré que tu n'en arrives pas là et que je sache gérer mes problèmes par moi-même. C'est un monde dans lequel je ne veux pas que tu ailles. Tu es trop bien pour y mettre les pieds. » Expliques-tu à la brune en détournant les yeux l'espace d'une seconde. C'est aussi pour cette raison que, jusqu'à Tahlia, tu n'avais jamais eu de réelle relation sérieuse. C'est un monde dangereux qui gravite autour de toi et tu sais que la jeune femme peut devenir une faiblesse ou pire, une cible pour la mafia. Un moyen de te faire mal. C'est le seul point positif de votre rupture, que Tahlia ne soit plus en danger à ce niveau-là. Une raison de plus pour éviter les relations trop sérieuses et pour continuer sur cette belle lancée de relations sans lendemain. Pourquoi pas commencer avec cette brune qui t'attend à votre table. Mais plus le temps passe, plus tu te dis qu'elle va trouver ça louche que tu ne reviennes pas. Puis, elle remarquera sans doute ces jeux de regard, ces sourires, entre la jeune Wates et toi. Quiconque vous regarde de l'extérieur le verrait, il faudrait être aveugle sinon. « Je suis totalement objectif. C'est toi qui ne vois pas tous ces hommes qui te mangent du regard. » Répliques-tu en balayant la salle des yeux. Tahlia ne le voit pas mais à chaque fois qu'elle passe quelque part, des personnes se retournent. Pas seulement des hommes, d'ailleurs. Elle a une aura que tu n'es pas capable de décrire mais qui attire le regard. Néanmoins, il est temps que tu adresses de l'attention à ton rencard, sinon, elle va réellement prendre ses jambes à son cou. Alors, une fois la bouteille et les deux verres de vin devant toi, tu reprends la direction de ta table, aux côtés de cette sublime brune aux jambes à n'en plus finir. Tahlia s'installe à la table en face de toi, ne manquant rien de ce qu'il se passe durant ce date. Tu souris en voyant qu'elle boit le même vin que toi, que vous. Elle est joueuse, comme toujours. Mais tu l'es davantage, ne le sait-elle pas encore ? Tu murmures quelques mots à l'oreille de ton rencard, des mots qui la font rougir, avant de déposer un baiser le long de son cou. Pendant ce temps-là, ta main posée sur sa cuisse, remonte dangereusement vers son entrejambe. Une chance, la jeune femme porte une robe ce soir. Une fois son entrejambe atteinte, tes doigts se fraient un passage à travers le tissu de sa culotte jusqu'à son point le plus sensible. Doucement, tu glisses d'abord un doigt à l'intérieur puis un second et ne manque rien de la surprise que tu peux lire sur son visage. Une surprise mêlée au plaisir et à l'adrénaline de l'interdit. Toi, tout ce que tu espères, c'est que Tahlia n'en manque pas une miette.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 411
MESSAGE : 11171
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptySam 9 Mar 2024 - 11:24

Elle voyait qu'il ne voulait pas épiloguer davantage. Tahlia aurait pu continuer à le taquiner, mais au fond, ce n'était pas un sujet sur lequel elle avait envie de déblatérer. Enfin, pas ce soir. Le sujet qui arrivait ensuite n'était pas des plus joyeux, non plus, mais des deux, Tahlia était sûrement la plus sereine. Sa démission, elle l'avait totalement digéré. « Des fois, on ne peut pas résoudre tous les problèmes soi-même ! » s'exclama-t-elle, ne retenant pas son soupir. Mais elle comprenait ensuite où il voulait en venir. C'était une forme de protection envers elle, aussi, un moyen de la garder loin de ce monde obscur dans lequel Ciàran était embourbé. Elle garda ses yeux sur lui, alors que lui détournait le regard. Elle avait mal pour lui, pour ce choix fait il y a bien longtemps, qui lui collait à la peau, qui le poussait à rejeter toute forme de compagnie, durable bien sûr. « Je ne compte pas y aller. » souffla-t-elle, se retenant surtout de dire qu'elle ne comptait pas y aller tant qu'il ne se mettait pas dans une impasse. Elle ne savait pas comment elle réagirait, ni ce qu'elle ferait si une montagne de problèmes venait à envahir Ciàran. Il avait déjà essayé de l'écarter une première fois. Il le ferait sûrement une nouvelle fois. Et elle ne savait pas comment composer avec cela. Mais soit, ce n'était sûrement pas la moment ni l'endroit pour en parler. Une belle compagnie attendait Ciàran à sa table. Une belle compagnie qui allait sûrement se poser des questions si les deux ex-tourtereaux continuaient leur petit jeu. Pour le coup, Tahlia était prête à jouer la femme laissée de côté, ce qui ne semblait pas crédible pour Ciàran. Elle haussa les épaules à ses mots, quant à ses hommes qui, apparemment, la dévoraient du regard : « Peut-être parce que je m'en fiche d'eux... » Elle ne voulait pas de leurs regards, elle voulait juste d'un regard. Elle laissa Ciàran rejoindre la belle brune, s'installant alors à une table à quelques mètres, une fois qu'elle récupéra sa commande. C'était stupide. Un poil masochiste, aussi, de s'infliger une telle scène, un tel test. Mais elle tentait tout, Tahlia. Elle tentait tout pour que son esprit et son cœur cessent de crier avec ce bel italien. Pour qu'elle se fasse mal au point de vouloir s'en détacher. Verre de vin en main, elle garda son sourire amusé, pas franchement déroutée par la proximité de Ciàran et de son rencard, ni par ces quelques gestes charmeurs. Seulement, elle avait oublié (ou occulté) le joueur qu'il était. Cette main, là, qu'il avait posé sur la cuisse de son rencard, Tahlia vit bien où elle termina sa course. Elle vit bien les joues rosies de son rencard, les lèvres de Ciàran qui descendaient le long de son cou. Et là, ce fut trop. Le masque de Tahlia se brisa, son visage se renfrogna, ses yeux se noircirent sous la jalousie et la gêne qui l'envahissait. Et surtout, elle se trouvait prise au dépourvue, incapable de répondre à sa provocation. Enfin, pas totalement. Alors que la musique se fit plus forte dans le bar, marquant le début de soirée, Tahlia lâcha que c'était SA chanson. Elle embarqua l'une de ses plus proches collègues par la main, qui savait s'amuser comme elle et l'entraîna sur la piste de danse, ou plutôt l'espace qui pouvait servir à bouger un peu plus. Entre sa table et celle de Ciàran, évidemment. Avec sa collègue, elle commença à se déhancher au rythme de la chanson, marquant avec sensualité chacun des mouvements de ses courbes mises en valeur par cette robe près du corps. Ses mains jouèrent dans sa chevelure brune qu'elle rejeta avec grâce pour dévoiler ses épaules dénudées. Son sourire était ravageur. Ses yeux déterminés. Pas un regard, pas un mouvement vers Ciàran pendant de longues secondes. Quand elle daigna enfin poser ses yeux sur lui, elle arqua des sourcils. Deuxième manche ?

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 212
MESSAGE : 433
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptySam 9 Mar 2024 - 15:19

C'est sans doute le plus grand problème de ta vie, ça, de ne pouvoir résoudre tous tes problèmes - et ceux de tes proches - seul. Tu ne supportes pas l'échec, tu ne supportes pas le sentiment d'impuissance. Sans doute parce que tu l'as été, au décès de ta mère et ensuite pour celui de ton père. Leur mort n'a rien à voir l'une avec l'autre mais pour chacune d'elle, tu t'es senti complètement impuissant. Alors non, tu ne supportes pas ne pas trouver de réponse ou de solution. « Et c'est bien dommage. Mais je peux en régler un maximum. » Finis-tu par dire en soupirant à ton tour. Rares sont les problèmes que tu ne peux pas régler, fort heureusement. Sinon, le maniaque du contrôle que tu es deviendrait complètement dingue. Mais ce qui importe surtout, à tes yeux, c'est que Tahlia ne soit jamais mêlée à ce monde dans lequel tu vis. Un monde que tu n'aurais jamais dû choisir, évidemment. Malheureusement, ce n'est pas le genre de monde qu'on peut quitter une fois qu'on y a mis les pieds. « Tu as plutôt intérêt. Je ne te laisserai pas faire cette erreur de toute façon. » Réponds-tu, le regard sombre. Rien que l'idée que Tahlia puisse y rentrer d'une façon ou d'une autre, ça te terrorise plus encore que la colère que tu peux ressentir à ce sujet. Tu donnerais ta vie pour lui éviter ça. Tu serais littéralement prêt à tout pour lui éviter ça. Heureusement, jusqu'ici, vous avez été assez prudents pour éviter que la brune soit exposée à la mafia. Puis, en tant qu'ex-policière, tu sais pertinemment qu'elle ne pourrait pas y rentrer vivante. C'est ce qui te fait encore plus peur, quand tu y penses. Et c'est pour ça que, d'une certaine façon, tu es rassuré que vous ne soyez plus ensemble et qu'elle ne soit plus exposée à ce monde si particulier et cruel. Par contre, maintenant que vous n'êtes plus ensemble, la porte est ouverte pour d'autres personnes, pour d'autres hommes. Et ça, c'est plus difficile à accepter. Par chance, Tahlia affirme ne pas s'en soucier. Dit-elle cela parce qu'elle est en couple aujourd'hui et s'en fiche des autres hommes ? Ou est-ce une allusion pour te faire comprendre qu'elle cherche plutôt ton attention que celle des autres ? Tu ne sais pas vraiment. « Ouais, j'imagine bien, maintenant que tu es en couple, un seul regard compte. » Finis-tu par dire, feignant d'être détaché alors que pas du tout. Suite à votre conversation, tu retrouves ta place auprès de ton rencard. Si cette brune n'avait pas été là, tu aurais passé la soirée en compagnie de Tahlia, c'est une certitude. Mais la perspective de la rendre jalouse ne te déplait pas non plus. Alors, joueur comme tu es, tu laisses tes doigts se faufiler le long des jambes de ton date, jusqu'à son point le plus sensible. Tu y glisses deux doigts, la masturbant sans aucune gêne. Tu sais que Tahlia n'en manque pas une miette et d'ailleurs, sa réaction ne tarde pas à arriver. Tu vois ton ex prendre la main de sa collègue et se diriger vers la piste de danse, si du moins, cela en est une. Tu vois son corps se déhancher au son de la musique, faisant jouer ses courbes et ses atouts. Tu es captivé et lorsqu'enfin, ses yeux se posent sur toi, tu affiches un rictus des plus amusés. Jouons. Penses-tu en proposant à ton rencard d'aller sur la piste de danse. Tu lui tends la main puis l'emmène là-bas, à un mètre seulement de Tahlia. Sans que tu n'aies à faire quoi que ce soit, ton rencard vient se déhancher tout contre toi, ses fesses se frottant contre ton entrejambe, réveillant un petit peu le désir qui sommeille en toi. Toi, tu poses tes mains sur ses hanches et déposes quelques baisers dans son cou, jusqu'à ce que vos lèvres finissent l'une contre l'autre, dans un baiser des plus passionnés.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 411
MESSAGE : 11171
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptySam 9 Mar 2024 - 18:45

Accepter l'aide des autres, c'était un point sur lequel ils n'arriveraient sûrement jamais à se mettre d'accord. Déjà, en temps normal, Ciàran avait un gros manque de confiance en les autres, mais même quand il accordait sa confiance, c'était difficile de devenir une épaule sur laquelle il pouvait s'appuyer. Elle pouvait le comprendre, on n'était jamais mieux servi que par soi-même. Mais cela avait ses limites, parfois. Et les casseroles de Ciàran auprès de la police en étaient le parfait exemple. « Si tu peux en régler un maximum, accepte au moins l'aide sur le restant. » répondit-elle, butée. Cette histoire était vieille de cinq ans maintenant. Et Tahlia n'avait pas eu de si gros problèmes, aussi bien auprès de la police qu'auprès de la mafia. Ils avaient su se faire discrets. La brune tentait d'en savoir le moins possible, même si cela lui brisait le cœur de le savoir dans ce genre de trafics. « Je ne la ferai jamais, cette erreur. Je me fais déjà suffisamment de souci pour toi pour en rajouter une couche. » C'était peut-être la première fois qu'elle le disait tout haut, qu'elle avouait cette inquiétude à l'idée de le savoir englué dans la mafia. C'était un monde qu'elle ne connaissait pas, trop cruel, trop dur. Un monde qui la dépassait. Un monde dont elle craignait, qu'un jour, elle y perde Ciàran. Ce serait insoutenable, peu importe le lien qu'ils auraient. Elle était liée à lui, à tout jamais. Même s'il la rejetait, même si leurs chemins viendraient à se séparer. Il n'était pas arrivé, le jour où elle ne penserait plus à lui, le jour où elle cesserait de s'inquiéter pour lui.  Même si elle tentait d'avancer, le fantôme de leur histoire lui collant encore bien aux basques. Alors que Ciàran vantait l'effet qu'elle aurait – soi-disant – sur les hommes, Tahlia réfuta aussitôt en disant qu'elle s'en contrefichait. Elle ne rêvait que d'un regard. La réponse de Ciàran la fit hausser les épaules et répondre : « C'est exactement ça. » Il y avait son rencard qui l'attendait à sa table, il ne s'attendait quand même pas qu'elle dise ce qu'elle avait en réalité sur le cœur ? C'était plus simple de jouer les détachés, l'un comme l'autre. Mais combien de temps cela allait-il durer ? Combien de temps allait-il pouvoir jouer avec Tahlia ? Combien de temps sa carapace, à elle, allait-elle vraiment subsister aux assauts provocateurs de l'italien ? Il y allait, Ciàran. Fort. Ce qu'il osait faire, là, c'était dur à voir. Et la réponse de Tahlia était si maigre face à ce qu'il envoyait. Elle n'était qu'une petite souris entre les pattes d'un chat. Leur confrontation n'était pas juste. Alors, elle usa de sa seule carte possible : jouer avec son charme et ses atouts pour ramener son regard, pour le provoquer, lui rappeler ce qu'il avait perdu. Ses mouvements étaient sensuels, langoureux. Son regard, quand elle le posa sur lui, était insolent. La réponse ne se fit pas attendre. Il récupéra enfin sa main (trop) baladeuse et entraîna son rencard sur la pseudo piste de danse, tout près de Tahlia. Vous entendez la carapace qui craquelle ? L'ex-policière continua sa danse, bien moins provocatrice, bien trop poussée dans ses retranchements. Ce fut le baiser passionné qu'ils échangèrent qui fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Fini le détachement. Fini le masque. Elle n'y arrivait plus. « Putain. » lâcha-t-elle, excédée, alors qu'elle tourna les talons. Sa collègue l'interpella, surprise. « Je vais prendre l'air. » dit-elle sans se retourner, récupérant simplement sa veste qu'elle mit sur ses épaules, sortant en trombe de l'établissement. Elle se dirigea droit vers la plage, retirant ses talons pour ne pas s'enfoncer dans le sable. Elle marcha sans regarder vraiment où elle allait, s'enfonçant dans l'obscurité. A cet instant, elle le haïssait. Et elle se haïssait de réagir ainsi... Il avait tout gagné, encore une fois. Ciàran : 1 – Tahlia : 0.

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 212
MESSAGE : 433
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyDim 10 Mar 2024 - 20:44

Evidemment que vouloir tout contrôler, tout gérer soi-même, a ses limites. Evidemment que tu ne peux pas tout surmonter seul et le passé l'a démontré plus d'une fois. Seulement, buté comme tu es, c'est plus simple de croire que, si, tu peux gérer ta vie de a à z sans l'aide de personne. Malgré que tu aies eu des parents aimants et présents, du moins jusqu'à récemment où tu te retrouves orphelin, tu as toujours eu ce sentiment de devoir te débrouiller seul. De devoir tout penser seul. De devoir tout faire seul. C'est sûrement à cause de cela que ton tempérament solitaire s'est amplifié et que ton entourage se compte sur les doigts d'une main, aujourd'hui. « J'y travaille. » Conclus-tu en soupirant. Cela n'est pas quelque chose qui va se régler en un claquement de doigts mais Tahlia n'est pas la première à te le reprocher. « Tu ne devrais pas. » Réponds-tu instinctivement lorsque la brune t'avoue qu'elle se fait du souci pour toi, à cause de tes activités liées à la mafia. Tu peux le comprendre, à sa place, tu serais complètement paniqué. Mais tu gères plutôt bien cet aspect de ta vie et tu as appris à te montrer prudent. Tu ne te lances que dans des coups assez sûrs, où l'issue ne risque pas que tu finisses avec une balle entre les deux yeux. Bien sûr, il n'y a jamais de certitude, le risque zéro n'existe pas. Néanmoins, tu es bien plus mesuré aujourd'hui qu'il y a dix ans. Après avoir discuté quelques minutes supplémentaires au bar et que Tahlia t'ait avoué qu'il n'y avait que le regard de son mec qui comptait - chose qui t'a fait tiquer mais que tu n'as pas relevé - tu reprends la direction de ton rencard. Cette brune aux jambes infinies ne va pas t'attendre indéfiniment, tu le sais. Et puis, une petite idée te titille l'esprit. Idée que tu mets très vite à exécution, d'ailleurs. Idée qui te pousse à rendre Tahlia jalouse en masturbant ton rencard discrètement sous la table mais pas assez discrètement afin que ton ex le perçoive. En finissant sur la piste de danse, dans un baiser endiablé. Visiblement, c'est la goutte de trop pour l'australienne. Alors que tu sors ta langue de la bouche de ton date, tu perçois Tahlia, du coin de l'oeil, qui sort de l'établissement. Tu ne réfléchis pas plus d'une seconde et la suis, sans prendre le temps de prévenir ton rencard. Ce n'est pas forcément correct pour elle mais t'en as rien à foutre. Tout ce qui compte, là, c'est de rattraper Tahlia. Par chance, tu retrouves la jeune femme un peu plus loin dans le sable. Tu ne perçois qu'une ombre sombre, au loin, mais tu sais que c'est elle. Tout ton corps le sait. « Tahl'... » Cries-tu alors que tu approches, pour qu'elle s'arrête. Là, tu as juste envie de lui montrer qu'il n'y a qu'elle à tes yeux. Tu as envie de l'embrasser, de la prendre dans tes bras et de lui promettre qu'elle ne les quittera plus jamais. Mais tu ne peux pas. Tu as trop de respect pour elle et, par conséquent, pour la relation qu'elle entretient avec un autre. « Ça ne va pas ? » Demandes-tu alors que la réponse semble évidente. Tu n'as juste rien trouvé d'autres à dire. Tu pourrais dire que tu es désolé mais... l'es-tu vraiment ? Dans le fond, tu ne lui dois plus rien comme elle ne te doit plus rien. Dans le fond, vous n'êtes plus censés éprouver ce genre de sentiments.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 411
MESSAGE : 11171
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyLun 11 Mar 2024 - 17:46

Elle n'avait jamais su d'où venait vraiment ce besoin de tout faire, tout seul, chez Ciàran. A vrai dire, elle n'avait jamais essayé de le savoir, préférant attendre qu'il lui dévoile, petit à petit, ce qu'il était au fond de lui. Mais elle aurait voulu être son soutien, celle avec qui il pouvait partager le fardeau, être la meilleure de ses alliés. Ça n'avait pas pris, malheureusement. « Je sais. Tu as toute la vie pour ça. » répondit-elle alors qu'il lui confiait travailler sur ce trait de caractère. Il avait tellement de ressources, Ciàran, seulement il n'en voyait même pas un quart. Son mode de vie renforçait ce trait de caractère. C'était difficile de s'ouvrir aux autres quand on avait une épée de Damoclès sur la tête, quand ce qui gravitait autour de soi était d'une noirceur sans nom. Son statut de mafieux, c'était la peur bleue de Tahlia. Depuis qu'elle avait ouvert ce fichu dossier, depuis qu'elle avait vu noir sur blanc les soupçons sur Ciàran, elle avait senti cette boule se former en elle. Peut-être qu'il ne se mouillait pas trop, elle n'en savait rien, mais la peur de le perdre restait là, ancrée en elle. « Quand ça te concerne, je m'inquiéterai toujours. »  Et à jamais, c'était certain. Il fallait qu'il comprenne que, dans ce monde en dehors de ses parents, il y avait des personnes qui tenaient à lui. Réellement. Peu importe les mots, rien n'enlèverait cette peur. Mais ce soir, c'était une toute autre émotion qui risquait de primer, loin de la peur, mais toute aussi sombre. Ciàran rejoignit son rencard et un étrange jeu s'installa entre les deux ex. Il voulait la provoquer. Elle voulait se tester. C'était déjà gagné d'avance pour l'italien, évidemment, mais Tahlia abattait le peu de cartes qu'elle avait. La scène qu'il lui offrit à voir était rude. Elle savait très bien ce qu'il faisait là, sous cette table, se dissimulant aux yeux de tous, mais sachant pertinemment que Tahlia comprendrait ses actes. Parce qu'elle le connaissait. Elle savait que les interdits, la bienséance, si c'était au nom du désir, il s'en contrefoutait. Elle aussi avait été sa partenaire et ensemble, ils avaient flirté avec les interdits. Alors, c'était l'escalade. Jusqu'au trop-plein. Elle aurait voulu être plus solide, mais c'était trop pour elle. Elle abdiqua, profitant qu'il ait sa bouche collée à son rencard pour s'enfuir. Mais à l'extérieur, alors qu'elle s'enfonçait dans l'obscurité de la nuit, elle fut surprise d'entendre son prénom. Ciàran l'avait suivi. Et cela ne diminua en rien la colère qu'elle ressentait. « Qu'est-ce que tu fous là ?! » demanda-t-elle, prête à cracher son venin : « Retourne la voir, je crois que tu n'en avais pas fini avec elle. Ça serait con que le grand Ciàran Adreani perde son statut de donneur d'orgasme. » Elle se retourna vers lui, le regard noir, les bras croisés, riant jaune. Avec ironie, elle répondit aussitôt : « Mais si, tout va tellement bien ! C'est si agréable de voir son ex tripoter une femme devant soi ! » Elle ne décolérait pas. « Tu voulais quoi ? Me rendre jalouse ? Eh bien, bravo, tu as réussi ton coup. » Elle applaudit même pour appuyer ses paroles. « Mais c'est irrespectueux ! Irrespectueux, envers moi, envers ce qu'on a vécu. Je n'aurais jamais fait ça devant toi, jamais. » Sa voix se brisa sur son dernier mot, s'éclaircissant la voix pour ne pas voir qu'il l'atteignait à ce point. Et comme elle n'avait pas terminé son long laïus, elle continua en jetant ses talons à terre : « Et le pire dans cette histoire, c'est que ça me met en colère de réagir comme ça, alors qu'au fond, tu ne me dois plus rien et que tu as le droit d'avancer. Mais ça me fait mal, ça me fait un mal de chien, Cià... » Elle ferma les yeux pour retenir les larmes qui y montaient, avant de reprendre : « Comment tu fais pour que ça ne fasse plus mal, tout ça  ? » Parce qu'à ses yeux, il réussissait mieux qu'elle. Elle espérait qu'il ait une réponse, une solution. Le temps n'avait pas réussi à éteindre les sentiments qu'elle avait son égard, en seraient-ils capable, eux ?

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 212
MESSAGE : 433
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyLun 11 Mar 2024 - 21:39

Tahlia est pourtant celle qui en sait le plus sur toi, celle qui te connait le mieux. Elle n'imagine pas le nombre de choses que tu lui as confiées sans jamais les dire à personne. Tous ces sentiments que tu tais pour la grande majorité des gens n'ont jamais été des secrets pour elle. Alors, certes, tu n'es pas le plus loquace des hommes quand il s'agit de parler de toi, mais avec la brune, tu t'es toujours senti à l'aise. Comme à la maison. Tu n'as jamais eu peur d'être jugé et tu as toujours pu trouver cette oreille attentive que tu n'avais pas eu jusqu'alors. « On verra, je ne ferai probablement pas de vieux os. » Réponds-tu en haussant les épaules. Pas seulement parce qu'à cause de la mafia, ton espérance de vie est drôlement réduite mais surtout parce que, si on regarde un peu ta génétique, tu n'as pas beaucoup de chance de t'en sortir indemne. Les problèmes de santé te rattraperont bien vite malgré ton hygiène de vie assez clean. Tu n'es pas du genre à boire à outrance, tu ne fumes pas et tu fais bien plus de sport que la moyenne. Tout ça combiné, tu espères ajouter quelques années à ton compteur pour voir ton fils s'épanouir, se construire et être heureux. Le plus, ce serait de passer chaque jour du reste de ta vie auprès de Tahlia mais ça, malheureusement, tu sais que c'est impossible. Bien qu'elle t'avoue qu'elle s'inquiètera toujours pour toi, ce n'est plus auprès de toi qu'elle passe toutes ses nuits à présent. « C'est réciproque. » Dis-tu avec un léger sourire aux lèvres. Pourtant, malgré ces mots, tu démontres tout le contraire en rentrant dans un jeu des plus dangereux. Tu ne sais pas réellement quel est le but derrière tout ça parce que la jalousie ne peut pas en être le seul moteur. Qu'est-ce que tu essaies de prouver ? Encore une fois, tu ne réfléchis pas aux conséquences de tes actes sur les autres. Les sentiments, avant Tahlia, c'est quelque chose que tu ne maitrisais pas. Alors ne parlons même pas d'amour. D'une, tu te sers de cette fille qui est venue à un rencard sans avoir une seule idée du monstre que tu es. De deux, tu vas jusqu'à blesser Tahlia et la pousser vers la sortie. Evidemment, en la voyant partir, ton sang ne fait qu'un tour et tu la suis sans réfléchir. Très vite, tu la rattrapes dans le sable et tu perçois tout de suite la colère sur son visage. Gagné. En entendant ses mots, tu comprends qu'elle est vraiment en colère. « Je m'en fous de lui donner des orgasmes, je voulais juste me vider les couilles. » Réponds-tu en soupirant. C'est cru, c'est franc, mais c'est pourtant la vérité. Cette femme ne compte pas et ne comptera jamais. Tu voulais juste la mettre dans ton lit le temps de quelques heures pour prendre ton pied. « Je ne sais pas ce que je cherchais. Je n'ai pas réfléchi. J'agis et puis je réfléchis, tu le sais. » Ce n'est pourtant pas une excuse. D'autant plus que Tahlia est la dernière personne au monde que tu voudrais blesser. Tu ne la lâches pas des yeux, buvant ses mots bien qu'ils soient assassins. « Parce que tu crois que je n'ai plus mal ? » Tu ris jaune, secouant la tête. « Tu n'as rien compris Tahlia... » Souffles-tu en baissant la tête. « Lorsque tu entres dans une pièce, tout mon corps se met en alerte avant même que mes yeux n'aient pu te voir. Lorsque tu es là, c'est comme si tout avait un sens. Comme si tout reprenait sa place. Sauf que, c'est aussi la plus grande souffrance de ma vie de te voir et de ne pas pouvoir te toucher, t'embrasser, te faire l'amour. T'aimer. Alors non Tahl', c'est loin d'être facile. A chaque fois qu'on se parle, qu'on se voit, je t'imagine avec lui. J'imagine ce qu'il te fait et ce que tu lui fais et ça me tue. » Dis-tu d'une traite, la gorgée nouée.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 411
MESSAGE : 11171
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) EmptyMar 12 Mar 2024 - 12:52

« Pourquoi tu dis ça ? » demanda-t-elle avec un ton qui montrait qu'elle n'aimait pas ce qu'il venait de dire. Pourquoi ne se voyait-il pas faire de vieux os ? S'était-il embarqué dans une situation délicate ? Déjà qu'elle s'inquiétait énormément pour lui, entendre de tels propos n'arrangeait en rien son cas.  Elle esquissa néanmoins un léger sourire quand il lui affirma que c'était réciproque. Encore un autre point sur lequel ils se retrouvaient. La conversation aurait pu se terminer ainsi, aussi joliment. Seulement, ils ouvrirent la porte sur quelque chose de bien plus sombre, qui éveillait des sentiments pas forcément agréables. Elle aurait voulu être une joueuse à sa hauteur, répondre à ses provocations sans se laisser atteindre. Elle avait juste oublié un point important : c'était Ciàran qu'elle avait en face d'elle, l'homme qu'elle avait le plus aimé dans sa vie, l'homme qui détenait encore tant d'elle. Tout était réuni pour qu'elle dégoupille. Se refusant à un coup d'éclat ici, elle préféra prendre ses clics et ses clacs, et s'échapper au plus vite de cette vision qui l'affectait tant. Mais l'italien n'en avait pas fini avec elle. Il la rejoignit bien vite et il suffit d'une question, une simple question pour qu'elle dégoupille et lâche tout ce qu'elle avait sur le cœur. Les premiers mots de Ciàran la firent rire faussement. « Ah si c'était juste pour se vider les couilles, ça pardonne tout, alors ! » rétorqua-t-elle en levant les yeux au ciel. A quoi jouait-il ? Cherchait-il à la rendre jalouse ? Non, même pas. Ce n'était même pas réfléchi, disait-il. Elle le toisa du regard, tiraillée. En effet, Ciàran était du genre à agir, parfois bêtement, et ensuite à réfléchir. Mais elle doutait quand même un peu de la visée de ses actes. Si elle n'avait pas été là, elle était persuadée qu'il ne serait pas allée aussi loin. Mais elle n'eut pas l'opportunité de déblatérer sur cela. Sa question, sa dernière question, ça avait fait tiquer Ciàran.  Si elle pouvait se vanter de parfois lire en lui, là, elle s'était complètement plantée. Elle s'était faite avoir par son soi-disant détachement. Non, il n'était pas totalement libéré de leur histoire, de ce qu'ils avaient vécu. Bien au contraire, il souffrait tout autant qu'elle. Ciàran disait qu'il n'était pas des plus loquaces, mais quand il l'était, il l'était toujours avec justesse. Les mots qu'il eut, c'était l'écho de tout ce qu'elle ressentait, elle aussi. Cette déclaration – parce que c'en était une – c'était la plus belle qu'il ait pu lui faire et la plus douloureuse. Sa dernière phrase l'acheva littéralement. « Ciàran... » souffla-t-elle, avec émotion. C'était injuste, elle avait fait sa crise alors que dans l'histoire, elle était celle qui n'était plus disponible. Rectification : qui n'était pas censée être disponible. La solution, là, était sûrement de partir, de couper les ponts. Mais c'était inconcevable. Face à ses mots, la seule réponse qu'elle eut fut de combler la distance entre eux et de foncer droit dans ses bras, de retrouver sa chaleur et la force de son étreinte. Trois ans qu'elle vivait avec le fantôme de ses bras autour d'elle. Pour la première fois en trois années, elle se sentait de nouveau complète. Tout contre lui, elle murmura : «  Je ne veux pas que tu souffres. Je ne veux pas te faire souffrir. » C'était sûrement ce qui était le plus douloureux. Ils étaient censés s'aimer, pas se faire du mal.   « Tout ce que tu dis, là - et je ne devrais sûrement pas le dire - c'est ce que je ressens aussi. C'est dur d'être si proche de toi et d'être si loin, en même temps. » Alors que ton son corps le réclamait tant. Mais elle ne pouvait lui offrir plus pour le moment. Elle prenait sur elle pour ne pas craquer. « Qu'est-ce qu'on doit faire alors ? Tu veux... qu'on prenne un peu de distance ? » Le temps de se retrouver. Parce qu'ils se retrouveraient toujours.

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
Contenu sponsorisé
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)   Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je sais qu'ailleurs t'iras chercher un peu de ce que je ne t'ai pas donné (ciàlia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seigneur donne moi la patience parce que si tu me donne la force, je lui éclate la gueule
» j'sais rien faire de mieux, me dis pas que tout est possible j'sais même pas ce que je veux - maxso
» tout va s'arranger, c'est faux, je sais qu'tu sais - tahlia
» #77 - n'aie pas peur si tu ne vois que du vide, je viens te chercher - Lee
» Faut jamais chercher à éviter un kangourou [Charlize]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: