AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le deal à ne pas rater :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four Emperors : où ...
Voir le deal

 

 children of the sky flying up so high (ciàlia)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 199
MESSAGE : 428
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyMer 20 Déc 2023 - 10:09

Cabinet du pédiatre. Gabriel va fêter son sixième anniversaire le premier janvier et qui dit anniversaire, dit rendez-vous annuel chez son pédiatre. Tu te demandes même s'il n'y a pas un vaccin programmé aujourd'hui, tu n'es plus vraiment sûr. De toute façon, cela n'effraie pas ton fils qui sait montrer à quel point il est fort, dans chaque situation. Peut-être un petit côté de toi, qui ressort en lui. Quoi qu'il en soit, tu es assis dans la salle d'attente depuis un bon quart d'heure déjà, le médecin ayant du retard. Alors que ton fils joue avec les jeux présents dans la salle, tu es penché sur ton téléphone, épiant les petites annonces à la recherche d'un emploi. De l'argent, tu en as, ce n'est pas ça le problème. Tu relèves la tête alors qu'une petite fille entre en courant dans la salle et se précipite vers les jeux. Gabriel, bien plus sociable et solaire que toi, l'accueille et se met tout de suite à jouer avec elle. Mais alors que tu les regardes, tu es persuadé d'avoir déjà vu cette petite fille. Ou de reconnaitre des traits de son visage. Ce n'est que lorsque tu vois sa mère s'installer sur un siège à son tour, que tu comprends. Ton coeur rate un battement, ta respiration s'accélérant d'un coup. Tu es pris au piège, impossible de t'en aller ou de passer inaperçu ici. Dans cette salle, il n'y a que vous et vos enfants. Après quelques secondes, alors que tu te masses le visage avec la main, son regard s'ancre au tien. Tu lis la surprise dans ses yeux quand Tahlia perçoit enfin que tu es là. Vous restez là durant quelques secondes à vous dévisager, incapables de dire quoi que ce soit. Puis, afin de ne pas rendre la situation davantage embarrassante, tu te lèves et t'avances vers elle. « Hey. » Souffles-tu sans parvenir à détacher ton regard du sien. Cela ne fait qu'un petit mois que vous êtes de retour à Bowen, Gabriel et toi. Pas assez pour que tu croises la jeune femme dans d'autres circonstances. Au même moment, une infirmière entre dans la salle pour vous annoncer que le pédiatre est pris par une urgence et fait au plus vite. Tu soupires et regardes ta montre. Ce n'est pas comme si vous aviez mieux à faire mais là, maintenant que tu es devant Tahlia, tu es incapable de dire quoi que ce soit. « ça fait un bail. » Médiocre. Tu ne pouvais pas trouver mieux, franchement ?

@Tahlia Wates children of the sky flying up so high (ciàlia) 2269043814
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 356
MESSAGE : 11120
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyJeu 21 Déc 2023 - 9:58

En poussant la porte du cabinet du pédiatre, Thaïs courut à toute vitesse jusqu'à la salle d'attente, où se trouvaient les jouets qu'elle aimait tant. En grande prématurée qu'elle avait été, la petite fille s'était habituée aux visites chez le médecin. Tahlia n'avait donc pas trop à batailler, sauf quand les vaccins étaient de mise, ce qui n'était pas le cas aujourd'hui, fort heureusement. Le téléphone à l'oreille, elle était en grande discussion, la voix chuchotée afin de ne pas déranger le papa et son fils qui se trouvaient déjà dans la salle. « Je te rappelle tout à l'heure, je suis chez le pédiatre. Bisous. » Après avoir raccroché, elle posa son regard sur Thaïs qui s'amusait avec ce petit garçon, dont elle ne voyait pas le visage. Affichant un sourire attendri, elle tourna la tête pour regarder le père, afin de lancer une petite phrase sympathique concernant leurs enfants. Mais quand elle croisa ce regard sombre, qu'elle connaissait plus que bien, son sourire s'effaça au profit de la surprise. Son cœur s'emballa, ses yeux s'écarquillèrent et aucun son n'arriva à sortir de sa bouche. Et pourtant, il fallait en faire pour qu'elle se taise. Elle était sonnée. Sonnée par cette présence à laquelle elle ne s'attendait pas. A laquelle elle ne s'attendait plus. Ciàran. Le mouvement du trentenaire la fit sortir de sa torpeur, se levant à son tour pour être à sa hauteur. « Hey... » murmura-t-elle, en écho, l'esprit tant embrouillé. L'intervention de l'infirmière, qui les informa que le médecin allait avoir du retard, permit à Tahlia de reprendre un semblant de contenance. Elle remercia la jeune femme qui s'éclipsa, laissant les deux anciens tourtereaux se scruter de nouveau, le silence pesant. Ce fut Ciàran qui le brisa en premier. Un bail, oui. « 3 ans. » répondit-elle aussitôt. 3 ans et pourtant, elle s'en rappelait comme si c'était hier. La plaie ne s'était jamais refermée et chaque mois de décembre – date fatidique de sa fausse couche et de sa rupture avec Ciàran – la douleur se faisait ressentir, comme pour rappeler qu'elle était toujours là, ancrée en elle. Elle s'éclaircit la voix afin de reprendre le contrôle d'elle-même, son regard basculant vers Gabriel, tout sourire, alors qu'il expliquait à Thaïs ce qu'elle devait faire avec le jeu. Ils s'étaient toujours bien entendus, ces deux-là, il y avait donc des choses qui ne changeaient pas tellement. « Qu'est-ce qu'il a changé... C'est le grand garçon, maintenant. » Ciàran savait l'affection qu'elle avait porté à Gabriel (et qu'elle porterait toujours). Reposant ses yeux verts sur lui, elle prit quelques secondes pour l'observer, lui aussi. Il n'avait pas tant changé. Ses traits s'étaient un peu plus creusés, mais elle reconnaissait celui qui avait hanté ses pensées. Elle finit, enfin, par poser la question qui lui brûlait les lèvres : « Tu es revenu à Bowen ? Depuis quand ? »

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 199
MESSAGE : 428
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyJeu 21 Déc 2023 - 16:41

Trois ans. Trois années écoulées durant lesquelles vos chemins ont pris des directions différentes alors que tu étais persuadé, à une époque, qu'ils ne se sépareraient jamais. Tu n'as jamais aimé quelqu'un comme tu as aimé Tahlia alors tu pensais que c'était ça, l'amour dont tout le monde parlait. A croire que tu te trompais. Et, même si tu sais pertinemment que ça fait trois ans, l'entendre de sa bouche, ça te fait un choc. Ses mots continuent à faire écho dans ta tête, alors que tout y semble chamboulé. Tu ne pensais pas que, trois années plus tard, tu te sentirais encore aussi vulnérable face à la brune. Peut-être parce qu'une partie de ton coeur lui appartiendra toujours. « Trois ans... » Répètes-tu en fronçant légèrement les sourcils, ton regard la scrutant. Malheureusement, les années t'ont enlevé ta capacité à lire en elle on dirait. « Comment tu vas ? » Demandes-tu avant de tourner la tête et de regarder vos enfants jouer ensemble. Ils ne se souviennent pas l'un de l'autre, c'est dommage. Mais c'est le jeu, à leur âge. En tout cas, cette complicité entre eux n'a rien perdu, que du contraire. On peut voir à quel point c'est facile pour eux de s'entendre, de discuter et même de rire. Alors que Tahlia souligne à quel point Gabriel a changé, tu peux percevoir toute la douceur qu'elle éprouve à son égard. Elle l'a toujours traité comme son fils et ça faisait vraiment du bien à Gabriel d'avoir une présence féminine dans sa vie. « Je sais... il grandit à une vitesse folle. Mais Thaïs aussi, c'est une vraie petite fille maintenant. Et elle te ressemble vraiment Tahl'. » Cela te frappe bien plus au fur et à mesure que tu l'observes. C'est une belle petite fille mais rien d'étonnant lorsqu'on voit la maman. Que dire, sur la beauté de l'australienne ? Elle est enivrante, comme toujours. Et lorsqu'elle entre dans une pièce, elle a une telle aura qu'on n'a aucune envie d'en détacher les yeux. Elle n'en a pas conscience Tahlia, de cette beauté qui la qualifie et qui n'appartient qu'à elle. « Oui, cela fait un mois environ. » Expliques-tu avant de venir t'asseoir sur le siège voisin au sien. « Mon père est mort l'année dernière. J'avais besoin de revenir là où je me sens le mieux, je pense. » Ajoutes-tu en haussant légèrement les épaules. Puis, quelque part, inconsciemment, tu cherchais sans doute à la revoir, elle, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 356
MESSAGE : 11120
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyVen 22 Déc 2023 - 15:15

Alors que Ciàran répétait ses mots, Tahlia hocha la tête. Ils savaient que cela faisait trois ans qu'ils s'étaient séparés. Mais le dire à haute voix le rendait plus concret. Trois ans, c'était long. Cela aurait dû être suffisant pour tourner la page. Mais face à lui, chamboulée, le coeur affolé, elle savait qu'elle n'était pas tournée, cette page. Elle n'en parlait presque plus, Tahlia, de sa douleur, de son coeur brisé. Mais c'était là, en elle. Cela faisait partie d'elle. Les seules fois où elle en parlait, c'était dans des moments de faiblesse, avec Léo, comme avec Tommy (étrangement, les deux hommes qui avaient apaisé sa peine, le temps d'une nuit). Mais le seul avec qui elle pourrait en parler, légitimement, c'était Ciàran. Pourtant, quand il lui demanda comment elle allait, elle ne fut pas des plus honnêtes. Une avalanche d'émotions se déclenchait en elle et elle était, pour l'instant, incapable d'y voir clair. "Je vais bien. On va bien. Et toi ?" demanda-t-elle l'oeil avide de toute information qui pouvait venir de lui. De lui, comme de Gabriel, qui jouait tranquillement avec Thaïs. La scène était aussi belle que déchirante. Belle parce qu'ils s'entendaient bien. Déchirante parce que cela aurait pu être leur quotidien. Ensemble, ils auraient pu former une si belle famille. Tahlia avait toujours eu beaucoup d'affection pour Gabriel, le traitant de la même manière que Thaïs. Le voir aujourd'hui, si grand, si solaire, était si émouvant. "Il a ton sourire." ajouta-t-elle, dans un souffle. Ciàran avait une carapace dure comme le fer, mais elle faisait partie des chanceux qui l'avaient déjà sourire sincèrement. Et c'était le même sourire que Gabriel. Elle reporta son attention sur l'italien alors qu'il reprit la parole. Finalement, c'était Thaïs et Gabriel qui rendaient les années passées bien plus palpables. "Tu trouves ?" dit-elle, son sourire au bout des lèvres, alors qu'il évoquait sa ressemblance avec sa fille. Elle avait toujours dit qu'elle ressemblait à Carter, mais plus Thaïs grandissait et plus on disait que c'était une mini-Tahlia. Elle jeta un coup d'oeil attendri vers les deux enfants, avant de regarder de nouveau Ciàran. Maintenant, c'était lui, le sujet qui l'intéressait. Ils prirent place sur les deux sièges côte-à-cote alors qu'il lui expliqua qu'il était de retour depuis un mois. C'était un événement particulier qui l'avait poussé à revenir par ici : la mort de son père. "Oh... je suis désolée pour ton père" Elle avança sa main vers son avant-bras, mais stoppa son geste. Parce qu'elle n'en avait plus le droit. Même si Ciàran semblait inaccessible, détaché de tout, elle savait que, pour lui, la famille était importante. La disparation de ce dernier avait dû être une grosse épreuve pour lui. "Tu as pu être avec lui sur les derniers moments ?" Cela ne remplaçait pas la perte, mais cela apaisait ceux qui restaient, en se disant qu'ils avaient eu des moments ensemble, jusqu'à la toute fin. Quant à ses mots dits juste après, Tahlia le scruta, remuée. "Je suis heureuse de savoir que Bowen est toujours un refuge pour toi." Malgré tout. "Et moi, je suis contente de te revoir ici." Depuis le début de conversation, c'était probablement le moment où elle était le plus honnête avec lui. Même si c'était gênant de l'avouer. Même si elle ne devait peut-être pas l'avouer. Elle remit une mèche de ses cheveux derrière son oreille et tenta d'enchaîner : "Du coup, tu as retrouvé une petite maison ? Et tu comptes rouvrir ton entreprise ici ?"  

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 199
MESSAGE : 428
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyLun 29 Jan 2024 - 7:02

Trois ans c'est long et court à la fois. Vous savez tous les deux que, depuis que vous avez des enfants, le temps semble filer à toute vitesse. Pourtant, même si trois années se sont écoulées, tu te souviens encore parfaitement de chacun des moments passés avec la brune. Tu te souviens encore parfaitement de chacune de ses courbes, de chacune de ses marques sur sa peau, de sa respiration haletante, de tout. Tu dois secouer légèrement la tête pour retrouver tes esprits et se concentrer sur la réponse de Tahlia. Tu ne veux pas renouer avec ces souvenirs si doux et si douloureux à la fois. Plus maintenant, c'est trop tard. « On va bien aussi. Gabriel adore l'Italie autant que moi mais je crois que son coeur est à Bowen. » Sans doute le tien aussi. « Alors il est vraiment heureux d'être de retour. » Tu détournes la tête, ton sourire naissant en voyant vos enfants jouer ensemble. Trois ans pour eux c'est presqu'une vie entière alors, malheureusement, leurs souvenirs leur ont échappé. Mais pas à vous, vous, vous savez à quel point ils étaient complices et à quel point cela se marque encore aujourd'hui, même des années plus tard. « Un sourire, où ça ? » Plaisantes-tu. Il est vrai que tu n'es pas une personne très souriante et, qu'à tes yeux, il faut le mériter pour te voir sourire. Puis, surtout, tu n'as pas toujours envie de sourire à cause de ce quotidien de plus en plus pesant. Aujourd'hui, à presque quarante ans, tu peux dire que tu as fait une erreur monumentale en entrant dans la mafia. Malheureusement, ce n'est pas le genre de travail qu'on peut quitter. Ou plutôt, qu'on peut quitter en vie. « Carrément. C'est une mini-Tahlia. » Réponds-tu sans savoir que tu fais écho aux pensées de ton ex. Ton ex, c'est bizarre de penser à l'ex-policière de cette façon. Bizarre parce que tu n'aurais jamais pensé qu'elle le deviendrait. Toi, en te lançant avec Tahlia, tu as toujours cru que vous feriez votre vie ensemble. Mais rien n'est éternel, pas même ton père qui semblait bien plus coriace que toi. La maladie l'a emporté et, évidemment, lorsque tu en parles à l'australienne, tu lis tout de suite la compassion sur son visage. Elle était même prête à te porter un geste d'affection jusqu'à ce qu'elle s'arrête. Cela te fait sourire et en même temps, te touche. Cela te prouve à quel point la blessure "Tahlia" n'est pas encore cicatrisée. Et ne le sera sans doute jamais. « Oui et Gabriel aussi. Du haut de ses presque six ans, il a déjà une force incroyable, c'est lui qui a insisté. » Expliques-tu en jetant un regard fier vers ton fils. « Vraiment, tu es contente ? » Demandes-tu d'un regard perçant, essayant sans doute de lire en elle comme tu le faisais auparavant. Force est de constater que ce n'est plus si simple aujourd'hui. Vous avez tous les deux changés. « J'en suis heureux aussi. » De la revoir et de faire de Bowen ton havre de paix, comme toujours. Tu hoches la tête à ses premiers mots, à propos de la maison. « Oui, j'ai racheté une maison en bord de mer. T'y crois ? » Demandes-tu en riant doucement. C'est un peu cliché pour toi mais tu t'es tout de suite senti bien entre ces murs. « Non, en vérité, je suis à la recherche d'un emploi... Tu vas penser que j'me moque de toi mais c'est la vérité. » Ajoutes-tu en haussant légèrement les épaules. Oui, tu as vraiment changé en trois ans.
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 356
MESSAGE : 11120
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyLun 5 Fév 2024 - 10:15

Le retrouver là, ça avait une étrange saveur. C'était à la fois réconfortant, à la fois douloureux. Parce qu'il était toujours dans un coin de sa tête, Ciàran. Parce que Bowen regorgeait de souvenirs avec l'italien, qui la marquaient encore tant aujourd'hui. Un jour, il lui avait dit qu'il voulait qu'elle soit à elle. Il avait réussi. Il y aura toujours une partie d'elle qui sera à lui. L'avoir à ses côtés aujourd'hui réveillait l'existence de cette partie d'elle qu'elle avait tentée d'occulter. Elle revint à lui alors qu'il parlait de leur retour.  « Et toi ? Tu l'es aussi ? » Alors que ses yeux se posaient sur leurs enfants, dont la complicité renaissait avec une simplicité déconcertante, Tahlia observa avec douceur Gabriel, décortiquant ses traits et les reliant à Ciàran. Il avait son sourire, disait-elle. A la réponse de l'italien, elle releva le regard vers lui et rétorqua, sourire en coin sur le bout des lèvres : « Ne me la fais pas à moi... » Elle avait été témoin de ses sourires et cela faisait partie des images qu'elle gardait en tête, parmi tant d'autres de lui. A son tour, il parla de Thaïs, évoquant sa ressemblance avec Tahlia. Oui, c'était une mini-elle, en bien mieux évidemment. Puis la conversation se fit bien plus sérieuse alors que l'italien évoquait les raisons de son retour. La mort de son père avait été l'élément déclencheur. Tahlia ne pouvait qu'être bouleversée par cette nouvelle. Ciàran ne se confiait pas beaucoup, mais elle savait qu'il était très proche de sa famille. Il avait désormais perdu ses deux parents et elle se doutait que c'était un vide immense pour lui. Elle aurait voulu poser cette main chaleureuse sur lui, le prendre dans ses bras, mais ce n'était plus des gestes qui lui étaient autorisés, désormais. Alors elle se contenta juste d'être là, compatissante, au travers de ses mots. Elle regarda Gabriel, hochant doucement la tête quand il parla des derniers moments de son grand-père, le petit assurant sa présence, avec force et courage. « Ce n'est pas ton fils pour rien. » murmura-t-elle avec douceur. L'italien aussi avait une force incroyable en lui. Alors qu'elle lui souffla, sous le ton de la confidence, qu'elle était contente de le revoir à Bowen, elle releva les yeux vers lui en entendant sa question. Elle croisa son regard perçant, si perçant, celui qu'il lui lançait à chaque fois qu'il tentait de lire en elle. Et cela la chamboula totalement. Elle finit par dire : « Oui, je suis contente. En dépit de tout ce qu'il s'est passé, ça me manquait de ne plus te voir par ici. » Elle aurait pu simplement dire oui je suis contente, mais encore une fois, elle dévoilait tout ce qu'il y avait en elle et qui le concernait. Elle avait pris l'habitude de le voir revenir dans sa vie, comme un boomerang, à chaque fois qu'ils tentaient de s'éloigner l'un de l'autre. Puis elle avait pris l'habitude de l'avoir dans son quotidien, aussi bien quand il n'était qu'un simple ami qu'à partir du moment où ils s'étaient autorisés à être bien plus. Alors, oui, ne plus le voir, ça avait causé un grand vide chez elle. Elle revint néanmoins vers quelque chose de plus terre-à-terre, en lui posant tout plein de petites questions sur son retour et ce qu'il allait faire désormais. « Fais gaffe, tu deviens un vrai Australien. » le taquina-t-elle alors qu'il parla de sa maison en bord de mer. « Manque plus que la séance de surf quotidienne, et ce sera bon. » Elle lâcha un léger rire, posant ensuite un regard étonné sur lui alors qu'il lui assura chercher un travail. Elle ne préférait même pas savoir ce qu'il en était de la mafia, se doutant qu'il avait toujours un pied dedans. « Je ne me moquerais jamais de toi. Enfin, pas sur ça... » Il y avait bien eu quelques sujets de moquerie – tout en taquinerie évidemment – mais pas sur ce genre de sujets. « Mais j'avoue que je ne m'attendais pas à ce que tu reviennes sans ton entreprise. » Même si elle se doutait que ça avait été une couverture, être son propre patron allait si bien au jeune homme. « Tu cherches dans quoi ? Histoire de voir si j'entends quelque chose à ce sujet. »

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 199
MESSAGE : 428
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyJeu 8 Fév 2024 - 6:46

L'amour, tu ne savais pas ce que c'était avant de rencontrer Tahlia. Tu n'avais jamais aimé au point d'avoir peur à en crever que quelque chose lui arrive. Au point d'être prêt à donner ta vie pour la sienne. L'amour que tu portes à Gabriel est totalement différent de celui que tu éprouvais pour la brune mais il était tout aussi fort. Tu parles au passé mais, à quelque part, au fond de toi, tu sais que ce n'est pas réellement du passé. Elle ne le sera jamais, Tahlia, ton passé. « Oui, je le suis. J'avais besoin de ça pour avancer. » Après la mort de ton père, après ces derniers moments particulièrement difficiles auprès de la dernière personne de ta famille. Il y a Gabriel, bien sûr, mais en Italie, il ne te reste plus rien ni personne. Heureusement, comme disait ton père, grâce à ton fils, l'héritage Adreani se poursuit. Mais quel héritage ? Un héritage relié à la mafia où il serait en danger à chaque seconde de sa vie ? Non, ce n'est pas ça que tu veux lui laisser, que du contraire. Seulement, il est trop tard pour y penser à présent. Toi, tu ne pensais jamais être père, tu ne pensais vivre que pour toi. Aujourd'hui, les perspectives d'avenir sont tout autres. « Il est bien plus courageux que moi. » Finis-tu par dire à propos de Gabriel. Lui qui grandit sans sa maman et avec un père dysfonctionnel, il a pourtant tout ce qu'il faut pour être des plus équilibrés. C'est complètement fou quand on y pense mais tu as beaucoup de chance d'avoir un fils comme lui. Il est ta plus grande fierté. « Tu me manquais aussi. » Réponds-tu à la brune, le regard lourd de votre passé et de tout ce qui se trame à l'intérieur de toi lorsqu'elle est dans les parages. Elle a ce pouvoir de soulever une tornade à l'intérieur de toi même trois années plus tard. Néanmoins, en trois ans, bien des choses ont changé à commencer par l'endroit où tu vis et le travail que tu fais. « Euuuh, on va se calmer là. » Plaisantes-tu avec un sourire au coin des lèvres lorsque Tahlia te taquine sur le fait que tu vas finir vrai Australien. « C'est dingue, après toutes ces années où j'ai vécu à Bowen, je n'ai encore jamais essayé le surf. Pourtant, on ne peut pas dire que je ne suis pas sportif. » Que du contraire, tu as ce besoin d'aller courir ou à la salle quotidiennement. Besoin mentalement et physiquement. L'Australienne se montre étonnée lorsque tu lui expliques ne plus avoir d'entreprise et être en recherche d'emploi. Tu peux le comprendre, toi qui as toujours prôné que tu n'aurais jamais un patron, on en est loin aujourd'hui. Mais tu as envie de prendre un chemin différent et d'envisager d'autres perspectives. « Rien de particulier, je ne suis pas difficile. Sauf tout ce qui est monde de la nuit, ce n'est pas pour moi et surtout ce n'est pas compatible avec Gabriel. » Puis, tu ne te vois pas du tout dans ce genre d'endroits bien que tu aimes bien, de temps en temps, y passer quelques heures pour y faire des rencontres et ne pas retrouver des draps froids et un lit vide.
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 356
MESSAGE : 11120
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyJeu 8 Fév 2024 - 13:02

Ciàran avait cette facilité déconcertante à chambouler Tahlia, à la destabiliser, lui affoler le coeur et a contrario, à la faire sourire si facilement. Il revenait comme une boule de bowling fonçant droit dans les quilles. S'il fallait totalement être honnête, elle n'avait pas fait le deuil de leur histoire. Elle n'avait jamais pu le faire correctement. Elle l'avait aimé de tout son être et elle l'aimerait de tout son être, jusqu'à la toute fin. Parce qu'il était son histoire marquante. Elle esquissa un sourire plein de douceur, hochant doucement la tête à ses mots : "J'espère que tu trouveras ici de quoi avancer." Il le méritait, Ciàran. Il méritait d'être heureux, d'avoir une longue vie sereine... malgré la menace de la mafia qui devait toujours lui coller aux basques. Elle avait envie de croire qu'ici, dans la petite ville de Bowen, à l'autre bout du monde, ils avaient la perspective d'un avenir radieux. Elle garda son regard sur Gabriel alors que Ciàran lui soufflait que le petit était encore plus courageux que lui. "Il ira loin." Ce n'était pas un petit garçon comme les autres, Gabriel, et cela, Tahlia l'avait senti depuis qu'il était tout petit. C'était normal qu'il fasse la fierté de son père. La brune reposa son regard sur Ciàran alors qu'il lui avoua qu'elle lui avait manqué, elle aussi. Aucun mot ne sortit de sa bouche, laissant parler son sourire sur le bout des lèvres et leurs regards embrumés par les souvenirs du passé, encore si vivants. Quiconque passant par là comprendrait bien vite qu'il s'était passé quelque chose entre eux. C'était palpable. C'était encore bien présent. Mais c'était surtout bien interdit. Alors, le changement de conversation arriva à point nommé. Alors qu'elle le taquina sur le fait qu'il devenait un vrai australien, elle s'amusa de sa réaction : "Bon, ok, tu auras toujours ton accent italien qui te trahira." Et qu'est-ce qu'elle l'aimait, son accent italien ! C'était son talon d'Achille. Ceci dit, quand il lui avoua ne jamais avoir fait de surf, elle le regarda, presque choquée : "Ce n'est pas vrai ?! Faut remédier à ça, au plus vite ! C'est une institution, ici." Surtout qu'il était sportif, Ciàran. C'était l'occasion de changer les habitudes, puisqu'il semblait être bien parti sur cette voie, à vouloir tout changer. En plus de la maison, il y avait le boulot qui avait changé. Elle hocha la tête à ses mots, répondant aussitôt : "Oui, je te comprends, c'est la raison pour laquelle j'ai changé de boulot, aussi. C'était devenu compliqué de gérer la garde de Thaïs." Une semaine sur deux, évidemment. "Si j'entends quoique ce soit, je te préviendrai. Je suis certaine que tu trouveras assez rapidement." C'était l'avantage en Australie, il y avait beaucoup de boulot, dans tous les domaines possibles. Alors qu'elle posa ses yeux sur les petits, elle vit Thaïs arracher fermement des mains l'un des jouets qu'avait Gabriel. Ce que Tahlia ne laissa pas passer. "Thaïs, redonne de suite ce jouet à Gabriel !" dit-elle d'un ton qui ne laissait aucune négociation. "Va falloir arrêter de faire ça. Tu sais que ton frère va grandir ? Il va falloir que tu apprennes à prêter les jouets." La petite rendit le jouet à Gabriel, baissant la tête, boudeuse. "Faites des enfants, disent-ils." souffla-t-elle en riant. "Toi aussi, Gabriel devient tout à coup un petit démon ou c'est toujours un ange ?" demanda-t-elle, espérant être rassurée. C'est le caractère qui se forge, disait-on.

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 199
MESSAGE : 428
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyDim 11 Fév 2024 - 4:51

Cela fait longtemps que tu n'espères plus à propos de cet avenir radieux. Tu prends les choses comme elles viennent, à présent, un jour à la fois. Tu as toujours été du type plutôt calculateur, plutôt prévenant, lorsqu'il s'agit de ton travail mais dans ta vie privée, c'est tout l'inverse. Sauf avec Gabriel, bien sûr, car on ne peut pas vivre l'imprévisible lorsque l'on a un enfant. Mais dans ta vie personnelle - voire même sentimentale - tu ne t'es jamais projeté ou du moins, plus depuis trois ans et pas avant Tahlia. Avant elles, tu n'avais jamais vu plus loin qu'une relation d'un soir. Même avec Aisling, avec le recul, tu te rends compte que ce n'était pas la même chose. Tu as aimé Aisling, d'une certaine manière, mais pas comme tu aimais Tahlia. Pas comme tu es censé aimer quelqu'un amoureusement parlant. C'était différent. Ça l'est toujours, aujourd'hui. « Et toi, tu as trouvé de quoi avancer ? » Oses-tu demander sans être certain d'avoir envie de connaitre la réponse. Clairement, une femme comme la brune, ça ne reste pas longtemps seule. Tu ne parles pas forcément de couple mais elle attire les hommes, bien qu'elle n'en ait pas réellement conscience. Tu tournes la tête alors que l'australienne termine en disant que Gabriel ira loin. En regardant ton fils, si attentionné envers Thaïs et si attentif à ses besoins, tu ne peux qu'être d'accord avec Tahlia. Cette gentillesse et cette empathie, ça vient clairement de Lou, sa mère. « Uff, j'ai toujours mon accent alors, ça me rassure. » Plaisantes-tu alors que ton sourire s'élargit autant qu'il peut s'élargir chez Ciàran Adreani. « Je sais ! C'est plutôt par manque de temps que je n'ai pas encore eu l'occasion de tester. Et aujourd'hui, c'est un peu par peur du ridicule. » Ajoutes-tu en haussant les épaules. Et puis, parce que tu n'as jamais trouvé personne capable de t'apprendre, toi qui es plutôt mauvais élève et qui t'énerves très vite. C'est sans doute pour ça, aussi, que ce n'est pas si facile de trouver un nouvel emploi. Heureusement, tu n'as pas besoin d'argent, tu es grassement payé par la mafia donc tu peux prendre le temps de trouver quelque chose qui te convient. Et qui convient à ta vie de père célibataire. « C'est gentil, merci. » Au même instant que Tahlia, tu tournes la tête en direction de vos enfants. Tu vois Gabriel protester un peu mais très vite lâcher prise et se diriger vers un autre jeu. Ses paroles te prennent totalement au dépourvu et tu ne parviens pas à masquer la surprise sur ton visage. Tes sourcils se froncent et tu te sens te renfermer à l'intérieur. D'un coup, tu sens ton corps faire un pas en arrière. Seulement à l'intérieur car à l'extérieur, tu tentes de ne pas le montrer mais Tahlia te connait bien. « Son frère ? Tu es enceinte ? » Demandes-tu en ayant l'impression d'être tombé de trente étages d'un coup. L'idée qu'elle ait pu refaire sa vie et soit enceinte d'un petit garçon te lacère la gorge. A tel point que tu ne parviens même pas à répondre à sa question à propos de Gabriel. T'es figé, complètement figé. Tout ce dont tu as besoin c'est qu'elle réponde à cette question et ces interrogations qui tourbillonnent en ton fort intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 356
MESSAGE : 11120
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyLun 12 Fév 2024 - 12:51

Il avait eu besoin de revenir à Bowen pour avancer. Et si jusqu'à présent, elle s'imaginait ce qu'il faisait de sa vie, ce que Gabriel et lui devenaient, où ils étaient, espérant qu'ils soient heureux et épanouis, elle avait désormais la possibilité de le voir de ses propres yeux. Bowen n'était pas grande. Gabriel et Thaïs allaient fréquenter les mêmes écoles. Ciàran et Tahlia allaient se retrouver dans les mêmes magasins, les mêmes bars, les mêmes boîtes. Elle allait devoir composer avec sa présence ici et assister, comme spectatrice, aux bonheurs d'une vie au sein de laquelle elle avait perdu sa place. Elle voulait qu'il soit heureux. Elle le voulait tellement. C'était bien une constante qui ne changerait jamais et l'amour qu'elle lui portait encore aujourd'hui renforçait encore plus ce sentiment. A sa question, elle détourna le regard, le rivant vers les enfants qui jouaient sereinement. « J'essaye. » répondit-elle avec honnêteté. Ce n'était pas facile avec le fantôme de leur histoire qui planait encore sur elle. Elle l'avait attendu, pendant plus de deux ans, se perdant dans des paires de bras, se contentant d'une nuit seulement. Et puis il y avait eu Percy, avec qui elle s'était donnée une chance. C'était un long fleuve tranquille, bien loin de la passion qu'elle avait connu avec l'italien. C'était différent. Et c'était peut-être cela qui rendait les choses encore bien floues. Ciàran avait encore son effet sur elle, elle le sentait, elle le savait. Elle ne savait juste pas comment le maîtriser, si elle devait l'accepter, composer avec, ou le rejeter. Heureusement, la conversation vira vers les nouveaux projets de Ciàran, qui laissa place à quelques taquineries. « Tu as intérêt de le garder, ton accent. » dit-elle avec un sourire en coin, secouant ensuite la tête à ses mots. « Tu ne pourras jamais être ridicule. » Sa prestance faisait que même s'il se ramassait une bonne vague dans la figure, ce serait fait avec classe. Mais peut-être n'était-elle pas des plus objectives. « Je t'apprendrai quelques trucs, si tu veux. » conclut-elle avec un sourire. Il espérait qu'avec elle, il n'aurait pas peur de ce ridicule. Ils s'étaient vus à des moments pas très glorieux, ils s'étaient vus sous toutes les coutures, ce n'était pas une planche de surf qui changerait l'image qu'ils avaient l'un de l'autre. Puis ce fut au tour de Thaïs de détourner l'attention. Alors qu'elle avait arraché un jouet des mains de Gabriel, Tahlia la reprit aussitôt, en utilisant des mots qui eurent un effet inattendu vers Ciàran. Quand elle reporta son regard vers lui, le questionnant sur Gabriel, elle vit de suite que quelque chose clochait. Son visage s'était renfermé d'un coup. Elle lui lança un regard interrogateur avant de hausser les sourcils face à sa question qu'elle n'assimila pas de suite. Enceinte ? « Pardon ? » Puis elle comprit. « Mais non ! » s'exclama-t-elle avant de donner les détails : « C'est Carter. Il a eu un petit garçon avec Jamie. » Elle garda ses yeux sur lui, sondant ses réactions. Puis elle baissa le regard, jouant nerveusement avec la lanière de son sac à main. « Tu sais, j'ai mis du temps à me relever de la perte de notre fille. Je n'en suis pas totalement remise, d'ailleurs, parce qu'on ne s'en remet jamais vraiment d'une telle perte. Mais malgré tout, j'ai voulu retenter l'expérience d'une grossesse. Pas pour la remplacer, mais pour avancer. » Elle se devait d'être honnête avec lui. « Comme j'étais célibataire, je me suis lancée dans une PMA. Mais j'ai tout arrêté... pour quelqu'un. » C'était dit.


Les feels ohh ohh

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 199
MESSAGE : 428
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyMar 13 Fév 2024 - 6:17

Avancer, un mot lourd de sens qui t'a beaucoup hanté durant ces dernières années. Pour Gabriel, tu te devais d'avancer, de te bouger, d'évoluer, après cette tornade qu'a été ton couple avec Tahlia. Une belle tornade, ceci dit, malgré les très bas que vous avez pu vivre tous les deux. La perte de votre enfant a été le coup fatal, le coup de grâce. Tu as cru naïvement que vous pouviez tout surmonter, main dans la main, mais les épreuves ont été trop fortes. Trop dévastatrices. Aujourd'hui, tu ne peux que revivre ces moments à deux dans ta tête, comme de doux souvenirs passés. Alors que Tahlia affirme qu'elle essaye d'avancer, tu hoches lentement la tête, sondant son regard. Elle semble tiraillée à l'intérieur ou en tout cas, en proie à des questionnements et tu ne peux t'empêcher d'espérer que tu y es pour quelque chose. C'est égoïste mais tu ne t'es jamais caché de l'être. Toi, tu n'as jamais cessé de penser à elle et, secrètement, tu aimerais que ce soit la même chose du côté de la brune. Qu'encore, certaines nuits, tu viennent hanter ses rêves les plus fous. « J'vais y veiller. » Réponds-tu avec le même sourire en coin que Tahlia, à propos de ton accent. Tes origines te sont chères, hors de question de les mettre de côté même si l'Australie et plus particulièrement Bowen, porte une grande place dans ton coeur. « Oh si, j'peux l'être. Je l'ai été au début de ma parentalité, c'était une catastrophe. » Expliques-tu en riant légèrement. Aujourd'hui, heureusement, tu te débrouilles bien mieux avec ton fils. Puis, avec l'âge, il devient tellement indépendant et autonome qu'il te facilite beaucoup la tâche. « Ah ouais ? » Demandes-tu avec un sourire au coin des lèvres et un sourcil relevé. « Ça me motive tout de suite plus à essayer le surf. » Puis, l'idée de voir Tahlia dans sa combinaison ultra moulante de surf est plutôt alléchante. Si tu n'as plus le droit de la toucher, aujourd'hui, heureusement, tu as encore le droit de la regarder. Malgré tout, tu as de la retenue car tu ne sais pas où elle en est dans sa vie actuelle. Sinon, tu serais capable de la déshabiller complètement d'un seul regard. Le désir que tu éprouves pour l'australienne n'a jamais diminué, il s'est juste logé, quelque part, à l'intérieur de toi. En parlant de sa vie actuelle, le sujet arrive naturellement sur le tapis. Au détour de mots échangés avec Thaïs. Tu sens ton corps se figer et ton sang se glacer à l'idée que Tahlia puisse être enceinte. C'est comme si tu manquais d'air jusqu'à ce qu'elle mette un terme à tes interrogations. Tu ne devrais pas être soulagé alors que tu sais à quel point elle rêve d'être mère à nouveau. Mais encore une fois, t'es qu'un sale con d'égoïste. « Oh, je vois. Comment tu l'as vécu ? » Demandes-tu d'abord, sachant que Carter a une grande place dans le coeur de la brune. Il reste le père de Thaïs et un ex qu'elle a aimé. Tu baisses les yeux lorsque Tahlia évoque la perte de votre fille. Toi aussi tu as mis du temps et tu dirais même que tu n'en es pas remis du tout. « Tu as le droit de faire tes choix Tahl', je ne suis pas là pour les juger, au contraire. » Dis-tu d'abord avant qu'une bombe t'explose en plein visage. Il y a donc quelqu'un. Tu aurais dû t'en douter, t'y préparer. Tu ne voulais juste pas y croire, pas y penser. Mais c'est bête parce que là, à cet instant précis, t'as juste l'air d'un con qui ne sait pas quoi dire et qui ne s'est pas remis de votre rupture. Alors tu te refermes un peu plus, sentant ta carapace se durcir tout autour de toi. « Tu ne devrais pas arrêter ces démarches pour quelqu'un. Tu mérites qu'on accepte tout de toi. Tu mérites tout ce qu'il y a de mieux sur cette Terre. » Finis-tu par dire en détournant le regard alors qu'une boule se forme dans ta gorge. Finalement, regarder vos enfants qui jouent et éviter le regard de Tahlia est bien plus simple.

Beaucoup trop de feels ** children of the sky flying up so high (ciàlia) 4026759991
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 356
MESSAGE : 11120
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyMer 14 Fév 2024 - 13:38

Il y avait des histoires qui marquaient une vie. Celle qu'elle avait vécu avec Ciàran était de celles-ci. Avec lui, tout avait été intense. De leurs prises de têtes à leurs réconciliations, de leurs tentatives d'éloignements aux corps-à-corps qui les rapprochaient. Cela avait été l'amour avec le grand A, celui qui vous transcende, qui vous dépasse, qui vous fait s'élever. Alors, évidemment, leur rupture avait aussi été intense, laissant des cicatrices en l'un comme en l'autre. Ils ne le disaient pas à haute voix, mais leurs corps parlaient pour eux. Il y avait ces regards lourds de sens, ces non-dits dévoilés au travers d'un sourire, d'un coup d'oeil, d'un mot lâché inconsciemment. Oui, elle essayait d'avancer parce que rebondir sans cesse, c'était le propre de l'humain. Mais il planait sur elle, encore bien régulièrement. Trop régulièrement. Elle ne l'avait pas oublié, elle l'avait juste laissé dans un coin de sa tête, le laissant ressurgir parfois au travers d'un souvenir lié à un endroit qu'ils avaient fréquenté, une musique ou une photo. Mais il était encore là, incontestablement. Les sourires qu'ils partageaient, les taquineries échangées lui rappelaient que ça avait aussi été simple et léger entre eux. « Pour ta défense, on est tous ridicules quand on revient avec notre premier enfant. » dit-elle en réponse à sa parentalité. C'était l'apprentissage d'une vie, ça. Le surf, en revanche, ça se maîtrisait un peu plus. Elle lui avait proposé de lui montrer quelques trucs, puisqu'en bonne australienne qu'elle était, elle aimait flirter avec les vagues de l'océan. Ce n'était pas une bonne idée, de donner des cours de surf à son ex, mais c'était sorti naturellement, comme un besoin d'avoir encore un lien avec lui. « Tu me diras quand tu seras dispo et je viendrai jauger tes compétences sur une planche. » Ils auraient pu rester sur cette légèreté. Mais le mauvais caractère de Thaïs et les mots de Tahlia causèrent un certain tournant. D'un coup, Ciàran se renferma comme une huître, provoquant l'interrogation de la brune. Puis elle comprit. Elle comprit ses mots et ce que cela aurait pu engager. Non, elle n'était pas enceinte. Ce n'était pas elle qui avait formé une famille. Elle ne sut pas vraiment ce que sa réponse causa chez Ciàran, mais elle vit son visage se dérider pour un moment. « Je n'ai pas eu la meilleure réaction quand il me l'a annoncé. Mais avec le recul, c'était la douleur qui avait parlé pour moi. » Bien sûr que cela avait causé un pincement au cœur d'apprendre que Carter allait avoir un deuxième enfant, dans le sens où Jamie lui avait donné tout ce que Tahlia n'avait pas su donner. Mais sa réaction, c'était surtout dû au contexte, alors que Tahlia peinait à se relever de la perte de son bébé. Il fallait qu'elle en parle. Elle devait lui en parler. Sachant que le sujet était lancé, elle se devait de lui dire, malgré tout, à quel point sa vie avait changé. Elle aborda son envie d'avoir un bébé, se justifiant automatiquement en disant que cela ne remplacerait en rien l'épreuve qu'ils avaient vécu. « Je sais que tu ne jugeras pas, mais c'est important pour moi de préciser que je n'oublie pas. C'est encore là. » Dans sa tête, dans son cœur, dans ses tripes. Il était le seul qui pouvait la comprendre, parce que c'était une perte pour tous les deux. Mais elle avançait. Et ce qu'elle voulait dire au travers de tout cela, c'était qu'elle avançait avec quelqu'un. Elle devait le dire, par respect pour Ciàran, par respect pour Percy. C'était un coup de massue pour l'un, une douleur au cœur pour l'autre. Les mots qu'il eut alors, alors qu'il tentait de garder la face, la touchèrent énormément. Il avait raison. On devait tout pouvoir accepter d'elle. Mais il connaissait aussi la fougue de Tahlia, prête à tout abandonner pour s'impliquer dans une histoire. « Ciàran... » souffla-t-elle, émue, son regard rivé sur lui alors que lui, se détournait d'elle. « Tu le mérites aussi, tu sais. » Elle laissa le silence s'installer quelques longues secondes, ses yeux verts ne se détournant pas de lui, comme si elle marquait chacun de ses traits dans sa mémoire. Et puisqu'ils en parlaient et qu'il valait mieux clarifier (ou non) les choses, elle demanda : « Tu as trouvé quelqu'un ? » Pour le coup, elle ne savait pas quelle réponse elle préférait entendre...

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 199
MESSAGE : 428
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyJeu 15 Fév 2024 - 9:02

Tu n'imagines pas une seule seconde Tahlia ridicule en revenant de la maternité avec Thaïs. Au contraire, tu as l'impression qu'être mère est dans ses gênes et qu'elle était faite pour ça. Bien sûr, tu ne nies pas qu'elle a pu vivre des moments difficiles dans sa parentalité mais ça lui va tellement bien d'être maman. Tu as toujours eu l'impression que tout coulait de source pour elle, quand toi, tu te noyais dans ton rôle de père. Heureusement, Gabriel a toujours été un enfant assez facile. Tu attends de voir si ça dure, n'ayant aucune hâte d'arriver à l'adolescence. Alors oui, ridicule tu l'as été et tu le seras probablement encore si tu finis sur une planche de surf. Pourtant, en Italie, tu as souvent eu l'occasion de t'initier à ce sport mais tu manquais de temps ou n'en ressentais pas l'envie, à l'époque. Aujourd'hui, les choses sont totalement différentes. Encore plus si tu peux partager ce moment avec Tahlia. « Etant donné que je ne bosse pas - enfin, on se comprend - j'ai pas mal de disponibilités. Donc, c'est quand tu veux. » Tu ne bosses pas officiellement mais vous savez tous les deux que tu as tout un travail derrière qui implique bien plus de choses qu'un travail traditionnel. Néanmoins, depuis ton retour à Bowen, tu as décidé de freiner un peu du côté de la mafia. Ou tout du moins, autant que tu peux freiner. La discussion prend un tout autre tournant lorsque, au détour d'une phrase anodine à Thaïs, tu apprends que la petite a un petit frère. D'abord, tout un tas de films se dessinent dans ta tête, tous pires les uns que les autres. Puis, heureusement, l'australienne met fin à tes interrogations en t'expliquant qu'il s'agit du fils de Carter. Tout de suite, l'état d'esprit de Tahlia te préoccupe plus qu'autre chose. Elle qui désire tant offrir une petite soeur ou un petit frère à Thaïs, n'a pas dû le vivre des plus aisément. « C'est totalement compréhensible. » Dis-tu avec une certaine douceur dans la voix. Cette perte de votre enfant, vous l'avez vécu à deux. Bien que ça ait fini par vous séparer, vous avez ressenti la même peine, la même injustice. Tu regrettes simplement que vous n'ayez pas pu panser vos plaies ensemble. « Ce sera toujours là... » Commences-tu par dire avant d'enchainer : « Mais ne te laisse pas submerger par la perte de notre bébé. Il y a encore tellement de belles choses à venir pour toi. » Votre bébé, ça te fait bizarre de dire cela aujourd'hui, quand on voit ce qu'est devenu votre couple et votre relation de manière générale. Et en apprenant que Tahlia a retrouvé l'amour dans les bras d'un autre, tu ne peux t'empêcher de penser que votre relation est réduite à néant, à présent. Un rictus se dessine au coin de tes lèvres lorsqu'elle murmure ton prénom, émue, et affirme que tu le mérites aussi. Pas tellement mais ce n'est pas grave. « Tu sais que je ne le pense pas mais c'est gentil de le dire. » Réponds-tu simplement avant de relever la tête vers elle en entendant sa question. Quelqu'un ? Ton rictus s'élargit. Tahlia n'est pas de celle qu'on remplace. « Non. Je ne pensais jamais connaitre le grand amour dans ma vie. Maintenant que c'est chose faite, je n'aspire pas à le retrouver ailleurs. » Parce que pour toi, elle est le seul grand amour de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 356
MESSAGE : 11120
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyJeu 15 Fév 2024 - 14:02

D'apparence, oui, Tahlia donnait l'impression de s'en sortir à merveille dans sa parentalité. Mais elle en avait lu, des livres et des livres, elle avait écumé les sites internet pour répondre à ses questions. Et elle en avait lâché des larmes quand elle estimait ne pas être à la hauteur. Elle avait été ridicule aussi. Comme Ciàran. C'était le propre de tout parent, sûrement. Alors qu'ils envisageaient de se faire une séance de surf, tous les deux. Elle posa un regard sur Ciàran, plus lourd de sens, alors qu'il évoquait ne pas bosser officiellement. Le officieusement, elle l'avait bien saisi. « On peut s'organiser ça en début d'année, si tu veux. Les journées sont encore plus belles. » Mais elle enchaîna sur le boulot non officiel. « Ils te foutent un peu la paix ? » se permit-elle de demander, en baissant la voix. Elle se rappelait la fois où ils s'étaient disputés assez rudement, à cause de péripéties sur la route et de téléphone tombé en rade de batterie. Elle se souvenait la peur qu'elle avait causé chez Ciàran, qui avait appelé l'un de ses collègues officieux afin de l'aider à la retrouver. Elle se souvenait qu'il avait failli partir à ce moment-là, pour la protéger. La mafia planait toujours, comme un vautour. Ce fut à ce moment-là que Thaïs décida de faire du grand Thaïs, lançant alors un quiproquo. Un quiproquo qui évoquait un enfant. Pas le sien, évidemment, mais la brèche était ouverte et c'était l'occasion de parler d'eux, de ce qu'ils avaient vécu aussi. Elle fut rassurée de savoir que la perte qu'ils avaient vécu était toujours présente chez Ciàran aussi. Ce bébé les avait rapproché, en tant que couple. Sa disparition les avait séparé. Alors qu'il lui conseilla de ne pas se laisser submerger, qu'il y avait encore de belles choses à venir, elle rétorqua aussitôt : « Peut-être mais c'est dur. » Dur de ne pas se laisser submerger. Dur de ne pas regretter ce qu'il s'est passé. Dur de tourner la page. Et elle n'aimait pas l'entendre dire que de belles choses l'attendaient, elle, comme si, lui, n'en avait pas le droit. La suite de ses paroles le laissait l'entrevoir, d'ailleurs. « Pas grave, je le pense pour deux. » dit-elle en secouant la tête. « J'aimerai que tu te voies comme moi je te vois. » murmura-t-elle. Il ne se rendait pas compte de ce qu'il lui avait donné. De l'homme qu'il était quand ils étaient ensemble. Un homme qui méritait tant. Puis elle posa la question qui faisait mal. Celle dont elle redoutait la réponse, qu'elle soit négative ou positive. Le savoir avec quelqu'un clarifierait peut-être les choses, mais lui ferait mal, malgré tout. Le savoir seul, ça éveillerait des sentiments qu'elle occultait. Dans les deux cas, c'était la galère. Mais ses mots... ses mots... elle ne les avait pas anticipé. Elle était son grand amour, comme il était son grand amour. Elle sentit son cœur se déchirer à cet instant. « Tu n'as pas envie d'être accompagné, d'avoir quelqu'un à tes côtés, sur qui compter, sur qui t'appuyer ? » L'émotion se lisait dans ses yeux, s'éclaircissant la voix pour ne pas trop se laisser submerger. Le voir se fermer comme cela, c'était du gâchis à ses yeux. C'était à se demander si vraiment cela valait le coup qu'il ait croisé sa route. « Tu regrettes ce qu'on a vécu ? »

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 199
MESSAGE : 428
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) EmptyJeu 15 Fév 2024 - 16:42

C'est assez déroutant, finalement, de prévoir ces cours de surf avec Tahlia quand on regarde en arrière et voit l'ensemble du chemin parcouru. Votre relation n'était pas des plus simples au début et elle vous a amené dans des endroits - et des périodes - bien sombres de vos vies. Vous êtes passés par plein d'étapes, plein d'obstacles et avez beaucoup évolué l'un comme l'autre. L'un avec l'autre. Alors oui, envisager ces leçons de surf, tous les deux, c'est bizarre, quand on y pense. Après le départ de Tahlia, jamais tu n'aurais imaginé que vous puissiez en revenir à un ton si léger. Si simple. Bien que, vous connaissant, tu sais que c'est souvent de courte durée. « Deal. » Réponds-tu en hochant la tête. Tu hausses légèrement les épaules à sa question. Ils ne te foutront jamais la paix ou du moins pas réellement. Ce serait trop facile. Mais tu t'estimes chanceux par rapport à d'autres. « Disons qu'à Bowen je suis un peu plus tranquille qu'en Italie. C'est aussi ce qui a motivé mon choix de revenir. Mais je n'ai pas complètement la paix, non. » Tu le regrettes mais c'est comme ça. Une décision prise il y a pratiquement vingt ans ne s'efface pas comme ça. Pas cette décision en tout cas. Tu sais que cet aspect de ta vie a toujours inquiété Tahlia et lorsqu'elle faisait encore partie de ton quotidien, tu as trop souvent eu peur pour elle. Peur qu'on l'utilise pour te faire du mal, pour t'atteindre. Comme Gabriel, d'ailleurs. C'est pour cette raison que tu t'es très peu affiché avec l'un comme avec l'autre. Tu ne les gardes pas secret mais tu les préserves. Quelque part, maintenant que la brune est sortie de ta vie - ou du moins en apparence - tu es soulagé qu'elle court moins de risques. Comme tu l'avais présagé, malgré le ton léger de votre début de conversation, le sérieux est rapidement ramené sur le tapis. Bien sûr, ni Tahlia, ni toi, n'avez oublié cet enfant que vous auriez pu avoir ensemble. Le fruit de votre amour, de ce grand amour dont vous parlerez bien vite. Ce bébé qui vous a rendu tellement plus forts mais qui vous a également anéanti, lorsque vous l'avez perdu. « Je sais. » Réponds-tu simplement en soutenant son regard pour lui montrer que tu es là, que tu sais ce que c'est et que tu peux le vivre avec elle. Que cette douleur tu la connais. « Tu n'es pas objective. Tu occultes toutes ces choses négatives que j'ai faites. » Et la liste est longue. Toi, tu n'oublies rien et tu ne te pardonnes pas facilement. Pour ne pas dire, pas du tout. Mais ce n'est rien, tu n'as jamais eu la prétention de dire que tu es quelqu'un de bien. Avec Tahlia, tu aspirais à être un homme meilleur, pour elle et pour cette famille que vous construisiez. Mais aujourd'hui, plus rien n'est pareil. A sa question, tu prends un temps pour rassembler tes idées et pour prendre conscience que Tahlia est en train de te pousser à trouver l'amour auprès de quelqu'un d'autres qu'elle. C'est là que tu réalises qu'elle a réellement tourné la page et ça, ça fait mal. Elle est bien la seule capable de t'atteindre de la sorte. De te blesser de la sorte. « Non, ça ne m'intéresse plus. » Faux, tu te voiles simplement la face. « Est-ce que je regrette ? » Répètes-tu, presque choqué que Tahlia puisse penser une telle chose. « Non. C'était la période la plus heureuse de ma vie alors non. Sûrement pas. » Peu importe l'issue, tu n'as jamais été aussi heureux qu'avec la brune. Dans ses bras, dans son lit, dans son coeur. Partout, peu importe, tant que c'était avec elle. « Parce que toi, oui ? » Oses-tu demander.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
children of the sky flying up so high (ciàlia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)
» #382 Every breath, every hour has come to this (Ciàlia)
» J'pourrais me mettre dans de beaux draps, si t'es avec moi (Ciàlia)
» #382 - hands up to the sky i'll be your galaxy (ciàlia)
» flying away (fieldstone)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: