AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 children of the sky flying up so high (ciàlia)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 305
MESSAGE : 11049
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 EmptyVen 16 Fév 2024 - 13:35

Leur relation avait été tumultueuse, avant même qu'ils ne se mettent ensemble. Il y avait eu des hauts, des bas, des détours et des travers. Et même quand ils avaient cherché à s'éloigner l'un de l'autre, le hasard - ou le destin selon les croyances - les avait toujours remis sur le même chemin. Elle en avait marre de lutter contre cela, Tahlia. Sans doute serait-il plus judicieux, plus simple de garder ses distances, d'instaurer une limite entre eux, de ne pas jouer sur la légèreté. Oui, ce serait plus judicieux. Mais elle ne le voulait pas. Elle avait besoin de lui. Elle avait besoin d'avoir encore un peu de lui dans son paysage. Alors quand il accepta sa proposition de cours de surf, un simple sourire ravi lui répondit. Elle jouait encore à un jeu dangereux, Tahlia, elle le savait. Mais pour une fois, elle n'avait pas peur de se brûler les ailes. Elle n'avait plus peur des on-dits. Plus l'âge avançait et plus elle avait envie d'être en concordance avec ce qu'elle était réellement, là, au fond d'elle. Elle sortit de ses pensées alors qu'il évoquait subtilement son boulot officieux. Elle savait la charge qu'il avait sur les épaules depuis qu'il avait mis un pied de dedans. Elle savait que sa paternité avait causé quelques regrets, quant à cette décision. Et elle savait que cela le suivrait jusqu'à la toute fin. Sa réponse, finalement, ne l'étonnait pas tant que cela. "Faut faire en sorte que Bowen reste ta bulle." Son secret, elle le gardait précieusement. Et si ça dégénérait, elle se couperait en quatre - avec le peu de moyens qu'elle avait - pour que cette ville reste un échappatoire pour lui, comme pour Gabriel. Mais la mafia, ce n'était pas le seul sujet sérieux qu'ils allaient aborder. Elle ne pensait pas en parler aujourd'hui, mais leur bébé se rappela vivement à eux. Pour une fois, elle avait quelqu'un à côté d'elle qui comprenait sa douleur. Qui la vivait aussi. Elle se perdit de longues secondes dans son regard si sombre, se montrant silencieusement qu'ils se soutenaient. Il resterait son allié dans cette épreuve, tout comme elle serait la sienne. Bien sûr, ils devaient avancer, parce qu'ils méritaient d'avancer. Ils méritaient d'être heureux, même si sur ce dernier point, Ciàran n'était pas d'accord avec elle. "Je ne cherche pas à être objective." Elle ne l'avait jamais été avec lui. Parce qu'avec Ciàran, c'était l'émotionnel qui primait sur la logique. "Je crois juste en la seconde chance. On a une vie entière pour devenir une autre personne." Elle avait vu la personne qu'il avait été avec elle, le père qu'il était avec Gabriel. Les choses négatives dont il parlait, elle ne les connaissait pas, et elle ne voulait pas les connaître. Et comme si la discussion n'était déjà pas assez douloureuse, Tahlia tenta d'en savoir plus sur la vie sentimentale de Ciàran. Les mots qu'elle eut, c'était juste un besoin viscéral de voir des belles choses arriver pour lui. Ce n'était pas tourner la page. Cette page, elle ne pourrait jamais la tourner. "Je suis désolée." murmura-t-elle. Désolée de quoi ? Qu'il ait eu le malheur de croiser sa route ? Oui. D'avoir fait du mal ? Oui. De ne pas l'avoir suffisamment attendu ? Oh oui. Elle avait peur de l'entendre dire qu'il regrette tout ce qu'ils avaient vécu. Que ce soit juste la douleur qui prime sur le reste. Alors quand elle posa la question, elle fut soulagée de le voir presque choqué par sa demande. Et sa réponse apaisa le poids qu'elle avait sur le cœur. Forcément quand il lui retourna la question, elle secoua vivement la tête. "Je ne pourrais jamais regretter notre histoire. Jamais ! Tu as tout réveillé en moi, tu as fait de moi la femme que je n'osais pas être. Et même quand ça  s'est  terminé, tu etais toujours là. Je t'ai attendu pendant plus de deux ans. Alors évidemment que non, je ne regrette rien. Tu restes mon grand amour." Et elle reprit doucement : "C'est sûrement égoïste mais je ne veux pas que tu disparaisses de ma vie."

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 193
MESSAGE : 419
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 EmptyVen 16 Fév 2024 - 22:36

Si Bowen a longtemps été ta bulle, c'est en grande partie grâce à Tahlia. Tu t'es toujours senti bien dans cette ville mais ce sentiment n'a fait que se renforcer et se solidifier lorsque tu es tombé amoureux de la brune. C'est encore bizarre de te dire que toi, Ciàran Adreani, tu es tombé complètement et littéralement amoureux d'une femme. Tu t'es longtemps persuadé que l'amour n'était pas pour toi, que tu finirais tes jours seul et que c'était très bien comme ça. Mais Tahlia a tout envoyé valser sur son passage, faisant de toi un homme différent et bien plus épanoui. C'est pour cette raison que tu lui fais remarquer qu'elle n'est pas objective. Sa réponse t'arrache un sourire amusé. « Je n'ai jamais chercher à être quelqu'un d'autres ou à changer. C'est simplement toi qui m'as rendu un peu meilleur. » Expliques-tu simplement. Tu n'as jamais voulu être une autre personne parce que tu t'es toujours accepté tel que tu étais. Tu ne t'es jamais caché derrière un faux sourire ou de fausses paroles. Ton honnêteté t'a coûté quelques relations - amicales pour la plupart - mais elle fait de toi qui tu es, assurément. C'est pour cette raison que tu sais que tu n'es pas une bonne personne, parce que tu n'omets rien de tes actes passés. Tu es juste réaliste. Néanmoins, il est vrai que, pour Tahlia, tu as souvent tenté de t'améliorer, d'être meilleur. Bien que votre conversation soit déjà assez lourde de sens, celle-ci s'intensifie alors que vous discutez de vos relations amoureuses. Si Tahlia a réussi à tourner la page - du moins, c'est ce dont tu te persuades - il n'en est pas de même pour toi. Tu n'as même pas envie d'essayer. Tu préfères être hanté par les souvenirs de votre relation passée, te perdant à travers tes rêves dans les doux bras de l'australienne. Tu ne vas pas mentir, il t'est déjà arrivé de coucher avec une autre femme et de penser à elle. A ses formes, à son regard, à ses cris quand tu la faisais jouir. Tout ça, tu sais que tu ne le retrouveras avec personne d'autres qu'elle. « Tu n'as pas à l'être. » Réponds-tu avec sincérité. S'excuser de quoi ? Tu ne sais même pas, finalement. Tu rassures Tahlia en affirmant ne rien regretter de votre relation. Elle t'a montré une autre facette de ta vie que tu n'aurais jamais imaginée. Et surtout, elle t'a rendu heureux comme tu ne l'avais jamais été. Gabriel te rend heureux mais c'est différent. L'amour est différent, lui aussi. Ses mots te touchent même si tu ne le montres pas forcément, toi, cette porte de prison. Ce mur de pierres. Malgré tout, Tahlia fait partie de ceux qui te connaissent le mieux alors elle sait quand tu es touché ou non. « Pourquoi tu n'as pas cherché à me recontacter ? » Demandes-tu en pensant à tout ce temps gâché, perdu. Et à tout ce que vous ne pourrez pas retrouver et construire à présent. « Je n'en ai pas envie non plus, Tahl'. » Souffles-tu sans détacher ton regard du sien. « Mais je ne veux pas gâcher ta relation. Si tu es avec quelqu'un, aujourd'hui, ce n'est pas anodin. Tu mérites le bonheur. » Et si c'est avec quelqu'un d'autres alors tant pis. Tu l'accepteras.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 305
MESSAGE : 11049
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 EmptyLun 19 Fév 2024 - 23:21

Elle les reconnaissait, là. A confronter leurs avis, leurs regards si différents, mais qui finissaient toujours par se concorder à un moment ou un autre. Elle les avait chéri ces moments où il la poussait dans ses retranchements, où il faisait évoluer ses jugements ou au contraire, quand elle s'imposait à lui. Alors oui, elle n'était sûrement pas objective quand cela le concernait, mais elle n'avait pas envie de l'être. Elle ne voulait pas être dans le panier que tous les autres à voir ce que Ciàran voulait qu'ils voient de lui. Non, elle voulait avoir son propre regard sur lui, celui qu voyait le meilleur en lui. Parce qu'il y en avait et même lui l'avoua à demi-mot.  « On s'est rendus meilleurs. » rectifia-t-elle avec un sourire. Il parlait toujours de ce qu'elle lui avait apporté, mais l'inverse était tout aussi vrai. Elle avait été heureuse et épanouie avec lui, sur tous les plans. C'était pour tout cela que le fantôme de leur histoire planait encore sur elle, qu'il vivait encore en elle. Et,  cela, même si ses lèvres ne parvenaient pas – ou n'avaient pas le droit – à le dire, ses yeux le trahissaient pleinement. Il fut un temps où il aurait compris ce que cachait cette lueur dans ses yeux si verts. Il fut un temps où ils lisaient l'un en l'autre comme dans un livre ouvert. La conversation était déjà bien riche en émotions, mais le sujet des histoires d'amour arriva sur le tapis, comme si cela ne faisait pas déjà suffisamment de mal. Ciàran n'avait pas retrouvé l'amour et elle ne savait pas quoi faire de cette information. Peut-être qu'il aurait été plus simple qu'il lui dise qu'il avait trouvé quelqu'un, pour ne pas alimenter cette flamme qui brûlait toujours en elle et qui criait après lui. Oui, ça aurait été plus simple, mais dans leur histoire, rien ne l'était. Elle s'en voulait presque qu'il ait croisé sa route, de lui avoir montré ce que c'était que d'être aimé. Tout ça pour quoi ? Pour que finalement, il ne veuille plus d'une telle expérience. D'un souffle, elle lui demanda si, finalement, il regrettait leur histoire. Les mots qu'il eut à ce moment ôtèrent un poids sur son cœur, tant et si bien qu'elle s'ouvrit complètement à lui alors qu'il lui retourna la question. Non, elle ne pouvait regretter leur histoire. La seule chose qu'elle regrettait, c'était la fin. Une fin qu'elle avait fait durer pendant plus de deux ans. Deux ans à l'attendre, bêtement. Bêtement, dans le sens où elle était restée complètement passive. D'ailleurs, Ciàran mit le doigt sur cette passivité en lui demandant pourquoi elle ne l'avait pas recontacté. « Je me pose encore la question. » répondit-elle en haussant les épaules. « Je préférais sûrement nourrir mon petit espoir plutôt que de prendre le risque de voir que tout était vraiment terminé. Tu sais que parfois, je suis une experte en évitement. » Mais là, aujourd'hui, alors qu'il était en face d'elle, elle était sûre d'une chose : elle ne voulait pas le voir disparaître de sa vie. Pas une fois de plus. Son regard était perdu dans le sien alors qu'il lui avouait vouloir la même chose. Ils auraient pu en rester là, mais Ciàran lui rappela son histoire d'amour et l'envie de ne pas la gâcher. Cette fois, c'était lui qui mettait un mur entre eux, un mur qu'elle n'arrivait pas à mettre, elle. Elle sentit son cœur se pincer, secouant la tête. « On peut quand même essayer. » dit-elle égoïstement. Non, elle ne pouvait pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire du crémier. Elle le savait, elle le savait pertinemment. Mais à cet instant, elle voulait juste garder ses oeillères, encore un peu. A cet instant, une voix externe se fit entendre. « Monsieur Adreani ? Je suis à vous dans deux minutes. Je suis vraiment désolé du retard. » Tahlia tourna la tête vers l'encadrement de la porte. Le pédiatre, évidemment. « Je l'avais presque oublié... » Signe qu'elle était totalement chamboulée.

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
bowenien
Ciàran Adreani
Ciàran Adreani
POINTS : 193
MESSAGE : 419
ICI DEPUIS : 18/12/2023
COMPTES : freja.
CRÉDITS : space corgi (a) awonaa (s)

STATUT : divorcé depuis de nombreuses années.
children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 EmptyJeu 22 Fév 2024 - 11:56

Il est vrai que tu peines à voir ce que tu as amené de bon à Tahlia comme tu peines à voir le bon en toi. En ce qui te concerne, le regard que tu portes sur toi-même est biaisé par tous ces actes, toutes ces choses que tu as pu faire dans ta vie. Tahlia n'est au courant que du quart et encore, c'est pour cette raison qu'elle te voit d'une autre manière. Parce que tu as souvent donné le meilleur en sa compagnie, le plus beau, le plus agréable. Tu ne vas pas dire que tu as été parfait avec elle, loin de là, mais tu as été bien plus ouvert, compréhensif et bienveillant qu'avec qui que ce soit d'autres. Aucune autre femme sur cette Terre n'a eu ce Ciàran là. Et c'est bien ce qui rend votre séparation encore plus difficile. Tu hoches la tête avec un faible sourire pour toute réponse, ne voyant pas ce que tu peux ajouter de plus. Les mots de la brune résument parfaitement votre situation. Une situation que tu as mis longtemps à accepter ou plutôt pour laquelle il t'a fallu un temps d'adaptation. Encore aujourd'hui, certaines choses restent incompréhensibles notamment le fait que Tahlia n'ait pas cherché à te recontacter. Elle qui dit pourtant avoir attendu durant deux ans. Deux longues années où vous auriez pu vous retrouver. Toi, de ton côté, tu n'as jamais imaginé que c'est ce qu'elle voulait. Pas après son départ de Bowen et la façon dont votre histoire s'est terminée. Aujourd'hui, tu comprends que la réalité était tout autre. « Oui, pour ça, on se ressemble. » Réponds-tu, à propos d'être un expert en évitement. Tu es plutôt doué sur ce point-là, toi aussi. C'est peut-être pour ça que tu n'as pas cherché plus que ça à renouer le contact. Jusqu'à aujourd'hui. Aujourd'hui, c'est différent, elle est devant toi et tu ne peux nier l'évidence : tu as besoin de lui parler. C'est plus qu'une envie, c'est vital. Malgré tout, le fait que Tahlia soit en couple change la donne. Tu ne veux pas gâcher ce qu'elle a mis du temps à construire avec un autre. Tu ne veux pas la blesser. Ça aurait été une autre femme, t'en aurais rien eu à foutre qu'il y ait un autre homme dans le paysage, tu y serais allé franco quand même. Mais là, pour Tahlia, tout est différent. Comme toujours. « C'est vraiment ce que tu veux ? » Demandes-tu lorsque l'australienne propose d'essayer quand même. Tu es prêt à suivre son jugement, ses envies. Mais tu n'es pas prêt à prendre cette décision pour elle. Malheureusement, votre conversation arrive à son terme lorsque le pédiatre fait son apparition. Il vous reste moins de deux minutes ensemble et tu sens déjà une boule se former dans ta gorge. Tu n'as pas envie de la quitter sans savoir si vous aurez l'occasion de vous revoir ou non. Alors tu attends, qu'elle confirme que c'est ce qu'elle veut et que vous aurez toujours une petite porte entre-ouverte pour vous deux. Pour cette relation qui mènera là où elle doit vous mener, bien qu'aujourd'hui, vous n'en connaissiez pas la destination. « Moi aussi. » Soupires-tu avant de rappeler ton fils qui semble, lui aussi, déçu de devoir y aller. « Je suis vraiment content qu'on ait pu discuter. Ça me fait toujours du bien de te voir Tahl'. » Finis-tu par dire avec un sourire sincère avant que le pédiatre fasse de nouveau irruption dans la salle et appelle Gabriel.

__________________________

crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Tahlia Wates
Tahlia Wates
POINTS : 305
MESSAGE : 11049
ICI DEPUIS : 20/12/2021
COMPTES : Livio, le papa italien
CRÉDITS : Bambieyestuff (ava) / Golondrina (sign) / Strangehell (icon)

STATUT : Tu fais tourner, de ton nom, tous les moulins de mon cœur (ciàran)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 EmptyJeu 22 Fév 2024 - 18:48

S'il fallait répéter encore et encore ce qu'elle voyait de lui, elle le ferait. Inlassablement. Elle se fichait des casseroles qu'il avait, de ce qu'il faisait dans sa vie annexe – bien tabou pour elle – tant qu'il restait le même avec elle. Elle avait été chanceuse, Tahlia, d'avoir vu ce Ciàran là. Ils n'étaient pas restés ensemble bien longtemps, mais en quelques mois ( et années quand ils se côtoyaient en tant qu'amis), il avait réveillé ce qu'elle n'osait pas être. Il lui avait tant apporté. Elle avait été heureuse, si heureuse. Et c'était pour cela que la plaie n'était pas refermée, que la séparation avait été difficile à digérer. Si on pouvait dire qu'elle était digérée... Les aveux de Tahlia qui arrivèrent juste après laissaient entrevoir que ce n'était pas le cas. Elle avait espéré son retour, tant de fois. Elle avait espéré qu'ils se retrouvent comme à chaque fois ils se retrouvaient. Mais cette fois, ce n'était pas arrivé. Elle ne s'était pas donné les moyens d'y arriver et c'était l'un de ses grands regrets. Peut-être qu'un appel aurait suffi, mais la peur du rejet, de l'avoir vu passer à autre chose l'en avaient empêché. Ils étaient tous les deux des professionnels dans l'art de l'évitement. « Tu vois qu'on se ressemble pour certaines choses. » dit-elle en tentant d'alléger l'atmosphère. Ils se ressemblaient sur beaucoup de points, même s'ils se plaisaient à mettre toujours en avant leurs différences. Mais aujourd'hui, il était de retour. Là. Réellement. Devant elle. Savoir qu'il vivait dans la même ville provoquait un vivier d'émotions en elle, pour la plupart bien floues. Mais il y avait un point qui était clair et net chez elle : elle avait besoin de l'avoir à ses côtés. Elle savait que les conséquences pouvaient être désastreuses, mais elle ne pouvait renier l'idée que son cœur se sentait plus léger à l'idée de le voir encore et encore. Alors, quand il lui demanda si c'était ce qu'elle voulait vraiment, elle souffla sans la moindre once d'hésitation : « C'est ce que je veux. » Les problèmes, les doutes et les questions viendront sûrement après mais à cet instant, elle s'en fichait de tout cela. Elle savait qu'elle ne voulait pas tirer un trait sur lui, voilà sa certitude. Malheureusement, le pédiatre refit son apparition, éclatant la petite bulle dans laquelle ils s'étaient retrouvés. La déception se lisait sur chacun des visages, petits comme grands. Thaïs regarda Gabriel, Ciàran puis sa mère, s'empressant de rejoindre les bras de Tahlia. Elle releva les yeux vers son ex, le même sourire sincère s'affichant sur les lèvres : « Moi aussi ça m'a fait du bien de te voir. » Elle garda son sourire sur les lèvres alors que le pédiatre appela les Adreani.  « Tu dis au revoir à Gabriel et Ciàran, Thaïs ? » La petite lâcha un au revoir accompagné d'un signe de la main, à destination de Gabriel essentiellement, avant que la brune ne rajoute, à destination du père cette fois : « On se dit à bientôt, du coup ?! » Elle réaffirmait ce qu'elle avait dit plus tôt. Elle lui adressa un dernier sourire avant qu'il ne rejoigne le pédiatre. Les deux filles ne les quittèrent pas du regard jusqu'à ce qu'ils disparaissent de leur champ de vision. A cet instant, Tahlia sentit son cœur se serrer en se disant que ce genre de scène, elle n'aurait jamais dû la vivre, en se disant que ceux qui venaient de partir, ça aurait dû être sa famille. Sa si jolie famille. Heureusement, Thaïs releva ses yeux bleus vers sa mère et demanda : « Je pourrais revoir Gabriel, maman ? » Sa mère murmura, avec douceur, en resserrant sa fille contre elle : « Ne t'en fais pas, tu le reverras. Promis. »

Fin  ohh :coeur:


HJ : on se relance un petit sujet ? héhé

__________________________





I found in you
what was lost in me

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23682-tahlia_wts-instagram
Contenu sponsorisé
children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: children of the sky flying up so high (ciàlia)   children of the sky flying up so high (ciàlia) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
children of the sky flying up so high (ciàlia)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)
» #382 Every breath, every hour has come to this (Ciàlia)
» J'pourrais me mettre dans de beaux draps, si t'es avec moi (Ciàlia)
» #382 - hands up to the sky i'll be your galaxy (ciàlia)
» flying away (fieldstone)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: