AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

 

 #23 - c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
baby kangou
Leyla Alvarez
Leyla Alvarez
POINTS : 9
MESSAGE : 804
ICI DEPUIS : 01/03/2023
COMPTES : alexis, arielle, will, olive, mackenzie, summer & phoebe
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : everything just makes sense, even when it don't, when you know you know. (elijah♥)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #23 - c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla   #23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 EmptyDim 29 Oct 2023 - 2:35

Même si Elijah ne comprenait pas forcément comment j'me sentais et qu'il ne savait pas toujours quoi me répondre, j'sentais tout de même que c'était un safe space avec lui. J'pouvais vivre mes émotions comme ce petit moment de nostalgie sans gêne, sans avoir besoin d'le camoufler. Juste de pouvoir le vivre comme ça, ça m'avait permis d'extérioriser tout ça et de pouvoir me remettre à la tâche assez facilement. J'devenais de moins en moins triste quand venait le temps de parler de ma famille. Ça m'affectait toujours, évidemment, ça ne faisait qu'un an et avec la disparition de Diego, j'sentais pas que j'avais vraiment eu de clôture, mais j'apprenais de plus en plus à vivre avec ça. Du moins, c'était c'que j'pensais. J'me rendais pas réellement compte que je faisais surtout du déni de deuil et que j'repoussais l'inévitable. Ça se transmettait souvent dans mon anxiété et les crises de panique, mais ça aussi c'était un peu la même chose. J'le vivais, j'en parlais pas et je passais bien vite à autre chose, comme si ça n'existait pas pour de vrai. Je préférais me concentrer sur les bons moments que j'passais avec mes proches, comme là avec Elijah alors qu'on préparait ce délicieux plat. Bon, il ne considérait p'tête plus ça comme un bon moment vu ses yeux remplis de larmes dû aux oignons. « Sache que je me sens très spéciale. » lui répondis-je avec un sourire sincère. Ça me touchait qu'il me disait ça, Eli. Et puis c'était vrai, j'me sentais toujours spéciale avec lui. Enfin, sauf quand il ignorait mes appels. J'avais jamais eu conscience qu'il fasse ça en fait, pour moi il s'agissait de la première fois, mais c'était peut-être pas le cas. Ça me chicotait plus que je ne l'avais laissé paraitre et plus que je ne l'aurais pensé. Tellement, que j'sentis le besoin d'aborder le sujet à nouveau, histoire de clarifier tout ça. Après tout, la communication c'était la clé, non? C'était tout de même pas un truc facile à faire, c'était un genre de reproche et ça m'ennuyait de faire ça. J'voulais surtout comprendre son geste, en fait. « J'aurais... Apprécié. Que tu me rappelles. J'pense. » dis-je en réfléchissant en même temps. Surtout qu'un appel en pleine nuit, ça démontrait une certaine urgence, à mon avis. Si un truc plus grave s'était produit, il ne l'aurait pas su avant un bon moment. Pour justifier tout ça, du moins j'pense que c'était pour justifier, Elijah ajouta qu'il n'avait pas eu que de l'alcool dans son système au moment des faits. J'savais pas trop comment me sentir par rapport à ça. Ça n'avait jamais vraiment été un secret qu'Eli fumait des joints, il semble, mais en même temps le sujet n'avait jamais été abordé directement. J'avais un drôle de rapport avec la drogue et tout ce qui en découlait, vu d'où j'venais, vu ce que j'avais vécu. C'était pas son problème, il n'allait pas s'empêcher de vivre à cause de ça, c'était sûr, mais si à cause de ça il n'avait pas été capable de me rappeler, ça m'faisait bizarre tout de même. J'pris donc quelques secondes pour digérer l'info, pour comprendre comment j'me sentais et réagir. J'sentais son regard sur moi alors qu'il attendait une réaction. J'étais pas le genre qui aimait les disputes ou créer des problèmes. J'commençais à bien connaitre Elijah et il ne voulait pas mal faire, c'était clair. Alors je secouai la tête en souriant. « Non je ne t'en veux pas. » dis-je doucement. « Juste... La prochaine fois que je t'appelle en pleine nuit rappelle-moi, s'il te plait. On sait jamais ce qui peut se passer. » dis-je en grimaçant. J'aimais bien savoir que je pouvais compter sur lui en tout temps, ou du moins qu'en cas d'urgence je pouvais le rejoindre. « Mais c'est bon, on est ok. » dis-je ensuite, inquiète qu'il me pense en colère. J'lui fis un petit sourire et repris ce que j'étais en train de faire.

__________________________

- it breaks my heart that you can't let go. you say you're fine, but girl, I know you've been dancing with your shadows
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Elijah Bishop
Elijah Bishop
POINTS : 21
MESSAGE : 2482
ICI DEPUIS : 10/01/2023
COMPTES : maddie - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @GOLD ANTHEM

STATUT : rejoins-moi au bord des falaises, allonge-toi à côté des braises. et déjà, on se sent à l’aise avec toi sans qu’on le voit le jour est là. (leyla♥)
#23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #23 - c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla   #23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 EmptyVen 3 Nov 2023 - 0:26

Alors que la bonne humeur était plutôt au rendez-vous depuis ce début de journée, j'sentais comme une p'tite tension, le début d'une tempête, comme si le ciel c'était un peu assombri tout d'un coup. Et Leyla, elle reparle de cette fameuse soirée, où elle avait essayé de m'appeler et que j'avais plutôt ignoré cet appel. En fait, j'l'avais pas vu tout de suite et quand j'm'étais couché à l'aube, bien saoul et défoncé, j'avais pas pris la peine de la rappeler. J'avais un peu minimiser le truc et là, j'voyais bien que ça l'embêtait. Et du coup, moi, ça m'embêtait aussi. En fait, j'aimais pas tellement être pris à défaut, et encore moins avec Leyla. J'aimais pas l'idée d'avoir merdé, j'aimais pas l'idée de pas avoir été à la hauteur. Et en même temps, moi, sur le moment, j'avais pas calculé le truc. C'était un peu mon problème, j'arrivais jamais à anticiper comment les autres pouvaient se sentir, ce que mon propre comportement pouvait avoir comme répercussions sur mon entourage. Le fait que Leyla verbalise comment elle se sentait vis à vis de moi, du fait que je l'avais pas rappelé, j'avais l'impression d'être le pire p'tit ami du monde. J'fronce un peu du nez en l'entendant. "Ouais j'comprends." que j'réponds, beaucoup trop simplement. J'comprenais et en même temps, j'lui avouais que j'avais pas que de l'alcool dans le sang à ce moment là. Elle releva pas trop ce détail, j'considérais que c'était apriori ok. On avait jamais parlé de ma consommation de joint, j'étais pas défoncé H24 non plus, c'était essentiellement en soirée, avec les potes et j'partais du principe que ça la dérangeait pas. En fait, j'me posais pas plus de questions à ce propos. J'étais quand même pas mal pragmatique et pas un très fin analyste, donc j'lui demandais juste si elle m'en voulait. Parce que dans tout ça, c'était surtout ce point là qui m'inquiétait. La décevoir, c'était pas dans mes plans. Sa réponse, accompagné d'un p'tit sourire, ça me faisait comme respirer, reprendre du souffle. "Ok, ouais, compte sur moi. J'ferais ça. C'est promis." J'avais un air assez sérieux là, ça m'avait mis un peu les pendules à l'heure cette discussion. Etre en couple, c'était pas juste passer des bons moments et tout ça, ça englobait aussi des trucs plus importants, comme pouvoir compter sur l'autre, quoi qu'il arrive. Et il fallait que j'me mette bien dans ce mood, parce que ce que j'avais avec Leyla, j'y tenais vraiment beaucoup. Elle reprit ses p'tites activités Leyla après avoir dit qu'on était ok et j'la regardais, tendrement. Puis avant d'reprendre mes occupations, j'm'approchais d'elle, et j'la prenais par la taille, pour la tourner vers moi. J'plantais mon regard dans le sien. "Tu sais Leyla, j'tiens énormément à toi, genre vraiment." J'lui souriais, doucement et là, plongé dans son regard, j'avais juste besoin d'lui dire ce que j'avais là, en dedans, parce que maintenant, ça faisait longtemps qu'on était ensemble, et j'me sentais vraiment bien avec elle. Et j'voulais pas que mon immaturité gâche notre histoire. "J'suis totalement amoureux de toi." que j'lui dis avant de m'approcher de ses lèvres et de lui déposer un baiser tendre. J'me détachais, juste de quelques centimètres. "Je t'aime" que j'lui murmurais, avec toute la sincérité du monde. J'sais pas si c'était le meilleur moment pour lui dire ça, mais j'avais juste besoin qu'elle sache qu'elle était très importante pour moi. Beaucoup plus que c'que je pouvais laisser paraître parfois.

__________________________


☽☽ Si c'était si facile, tout le monde le ferait, qui tu serais pour réussir où tous les autres ont échoué? Oublie tes rêves prétentieux, redescend sur terre ou tu n'en reviendras jamais

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26213-eli-bish-instragram
baby kangou
Leyla Alvarez
Leyla Alvarez
POINTS : 9
MESSAGE : 804
ICI DEPUIS : 01/03/2023
COMPTES : alexis, arielle, will, olive, mackenzie, summer & phoebe
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : everything just makes sense, even when it don't, when you know you know. (elijah♥)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #23 - c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla   #23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 EmptyLun 18 Déc 2023 - 3:42

Avec Elijah, c'était un peu comme si on apprenait à être en couple en ensemble, au fur et à mesure. Il n'avait connu qu'une seule relation sérieuse et moi aucune, alors on s'adaptait l'un à l'autre. On avait beaucoup à apprendre, c'était certain, mais l'avantage - je pense - c'est que les deux on tenait à bien faire les choses et à s'améliorer. On avait le soucis de faire ce qu'il fallait pour que l'autre soit bien et que les p'tites embûches qu'on rencontrait, on les rencontre plus. Le reproche que je lui avais fait, il avait été nécessaire simplement pour continuer d'avancer sur ce petit chemin tranquille. C'était un truc qui m'avait embêté et même si j'étais toujours réticente à parler de ce genre de trucs, c'était juste nécessaire pour qu'Elijah sache et ne le refasse plus. Je m'attendrais à la même chose en retour. J'le sentais un peu plus tendu, comme si je l'avais pris la main dans le sac en train de faire un truc horrible. J'crois surtout qu'Elijah n'était pas habitué à ce que ses actions puissent affecter une autre personne et là, il en prenait conscience. C'était rien de si grave et c'est bien pour ça que je ne mis que quelques secondes à lui faire savoir que tout était ok. J'pouvais sentir le soulagement et le relâchement dans ses gestes. « Merci. » lui dis-je sincèrement avec un petit sourire. J'appréciais qu'il me montre vouloir bien faire pour la suite et qu'il ne fasse pas juste balayer comment je me sentais du revers de la main. J'étais prête à passer à autre chose, à reprendre ma p'tite tâche cuisinière pendant qu'Elijah faisait la même chose. Fallait bien sinon on n'allait jamais le terminer ce repas. J'sentais tout de même être la seule à m'activer, comme si Elijah était un peu figé. Je n'y accordai pas trop d'attention, pensant qu'il regardait son téléphone ou bien qu'il prenait quelques secondes avant de se relancer. Après une seconde ou deux, je le sentis m'attraper par la taille pour me tourner face à lui, il avait un petit sourire et automatiquement, ça me fit sourire moi aussi. « Moi aussi, tu sais. » lui répondis-je à ses beaux mots avec un grand sourire. Bien sûr que j'y tenais à Eli et à notre relation. Mis à part les amitiés trouvées, c'était certainement la plus belle chose qui m'était arrivée à Bowen. Le petit truc qui me mettait un baume sur le coeur dès que j'pensais aux choses difficiles qui composaient mon passé. On avait pas été si vocal à ce sujet, Elijah et moi, sur le fait qu'on s'appréciait beaucoup. On était pas hyper démonstratif ni en geste ni en mot, on vivait simplement le moment. J'imagine qu'Elijah avait besoin de l'exprimer, là aujourd'hui. Et ça m'fit un bien fou de l'entendre dire ces mots, même si mon premier réflexe fut de le regarder bien surprise. « Quoi? » demandai-je comme si je n'y croyais pas trop. Il approcha ses lèvres des miennes, puis me confirma que j'avais bien entendu à l'aide d'un je t'aime. Et j'eus même pas besoin de réfléchir avant d'ouvrir la bouche. « Moi aussi je t'aime. » lui répondis-je bien sincèrement, un peu timidement aussi. C'est tout de même un grand sourire qui se dessina sur mon visage juste après, contente qu'on en soit là, ressentant toujours les mêmes petits papillons que lors de cette fameuse fois dans la mer, notre première rencontre. Je caressai sa joue d'une main, déposant à nouveau mes lèvres sur les siennes. Je m'écartai légèrement, ne perdant pas mon sourire. « Ma mère t'aurais beaucoup aimé. » lui dis-je avec confiance, le regardant encore bien tendrement. J'aurais tellement aimé qu'il puisse la rencontrer, mais j'savais qu'elle aurait approuvé. « Mon père lui.... Mehhhh. » dis-je en faisant un p'tit signe de ''plus ou moins'' avec ma main avec une petite grimace. J'blaguais, bien sûr.

__________________________

- it breaks my heart that you can't let go. you say you're fine, but girl, I know you've been dancing with your shadows
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Elijah Bishop
Elijah Bishop
POINTS : 21
MESSAGE : 2482
ICI DEPUIS : 10/01/2023
COMPTES : maddie - ramsay - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @GOLD ANTHEM

STATUT : rejoins-moi au bord des falaises, allonge-toi à côté des braises. et déjà, on se sent à l’aise avec toi sans qu’on le voit le jour est là. (leyla♥)
#23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #23 - c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla   #23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 EmptyLun 1 Jan 2024 - 19:17

On s'construisait Leyla et moi, au fil des jours. Depuis qu'on s'était rencontré, ça avait été assez simple. On s'laissait aller, on vivait l'truc assez tranquillement, bien conscient l'un et l'autre qu'on pouvait s'apporter beaucoup. En fait, même si ça fait un peu gnagna d'le dire comme ça, j'crois que nous deux, c'était pas mal une évidence. J'me sentais bien avec elle et là, de rediscuter de ce qui s'était passé quelques nuits auparavant, quand j'avais pas décroché à son appel ça m'faisait prendre conscience de plusieurs choses. Déjà que j'étais plus tout seul à me driver, c'était plus juste moi et mon p'tit nombril. J'captais que c'que je faisais, ce que je disais, ou ce que je ne faisais pas, ça pouvait impacter les autres, et Leyla en l'occurence. J'étais pas mal parti du principe que j'faisais que c'qui me chantait et que si les autres étaient pas content, c'était pareil. Mais avec Leyla, c'était pas possible d'appliquer ce mode de penser. Parce que ce qu'elle pouvait ressentir, ça m'importait beaucoup. Et c'était ça la deuxième chose que j'avais compris avec cette discussion. J'avais pas envie de décevoir Leyla, j'avais pas envie que mes actes la rendent triste ou en colère. J'voulais faire le maximum pour la rendre heureuse. Et même si ça partait pas d'une mauvaise attention, fallait que j'sois plus à l'écoute. Et finalement, ça m'faisait du bien d'avoir eu cette conversation avec elle, et pis adorable comme elle était, j'voyais bien qu'elle m'en tenais pas une rigueur incroyable. Elle était belle ma p'tite copine, quand j'la regardais amoureusement reprendre la cuisine. Alors je l'avais attiré à moi, ressentant pas mal l'envie de lui dire vraiment ce que j'avais sur le coeur. C'était pas un truc qu'on faisait beaucoup ça, d'se montrer nos sentiments, on était pas les gens les plus démonstratifs de l'univers. Mais là, j'en ressentais le besoin. J'voyais bien à sa tête qu'elle était pas mal surprise que j'lui dise comme ça aussi simplement que j'étais amoureux d'elle. Et mon je t'aime, il était sorti avec beaucoup de sincérité. Le baiser que j'lui donnais aussi il était très sincère et Leyla répondit à mon je t'aime, et ça m'réchauffait le coeur. C'était un p'tit moment vraiment agréable et comme Leyla, un sourire s'afficha sur mon visage, j'étais juste bien. C'était beau ce qu'on avait construit tous les deux, nos iris connectés, je sentais les doigts de Leyla caresser ma joue tandis que ma main caressait doucement le bas de son dos. Un nouveau baiser, comme pour sceller cet instant. Les mots de Leyla ensuite, me parlant de sa mère, me firent sourire tendrement, j'aurais beaucoup aimer les rencontrer ses parents à Leyla, j'étais tout à fait certains qu'ils étaient aussi géniaux que l'étais leur fille. J'l'écoutais ensuite me parler de ce que son père aurait pu penser de moi. J'lâchais un rire. "Arrêteee, j'suis clairement le gendre idéal." que j'lui dis moi aussi la blague. J'étais pas tellement certains que j'sois vraiment idéal. J'reprenais un peu mon sérieux, "j'aurais probablement été trèèèès stressé de les rencontrer, mais j'suis certain que j'les aurais trouvé géniaux." J'déposais un baiser sur son front. J'sens que Leyla, le fait qu'on cuisine du chilien, qu'on vienne d'officialiser notre amour avec des je t'aime, ça remue quelques trucs en elle, et j'ai l'impression qu'elle ressent le besoin de parler de ses parents. Alors, tandis qu'on continue de cuisiner, l'un à côté de l'autre, elle s'met à me parler de Chili, de ses parents, de ses origines, et comme on le fait souvent, on parle des dizaines de minutes, de nous, d'elle, de notre passé, c'est toujours smooth, c'est toujours tranquille, et j'crois que plus notre histoire avance, et plus on scelle un truc fort, de confiance. Leyla, j'pourrais lui confier l'entièreté de mes pensées. Les yeux fermés.  

rp clos. :coeur:

__________________________


☽☽ Si c'était si facile, tout le monde le ferait, qui tu serais pour réussir où tous les autres ont échoué? Oublie tes rêves prétentieux, redescend sur terre ou tu n'en reviendras jamais

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26213-eli-bish-instragram
Contenu sponsorisé
#23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #23 - c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla   #23 -  c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#23 - c’est peut être pas le bout du monde, mais auprès d’toi je me sens bien - leyla
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un jeu de crétin ? Peut-être bien, mais c’est notre jeu ! (Oli)
» Peut-être trois milliards de filles mais c'est toi qu'j'veux [ft. Adelaïde]
» Ca n'était peut-être pas impossible mais quand même très improbable [Olivia Summer]
» peut-être qu'on doit être un peu amoché avant d'être à la hauteur (mathias)
» On ne peut pas rattraper le temps perdus mais on peut arreter de perdre son temps feet ZELDA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: