AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

 

 Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
bowenien
Ann Lloyd
Ann Lloyd
POINTS : 0
MESSAGE : 63
ICI DEPUIS : 26/07/2023
CRÉDITS : Moi-même

STATUT : Divorcée depuis la fin d'année dernière. Une véritable libération. Le coeur qui s'emballe sous les souvenirs.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus   Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus - Page 3 EmptyLun 6 Mai 2024 - 13:31

Quand elles n’étaient pas occupées à caresser celles de Marcus, les lèvres d’Ann affichaient un sourire alangui dont elle peinait à se défaire. A supposer qu’elle le veuille. Là, dans les bras de son amant, et malgré l’urgence du désir qui les animait l’un et l’autre, l’américaine avait l’impression d’avoir arrêté le temps, de vivre tous ces instants précieux au ralenti. Le souffle court, la blonde laissa échapper un soupir de surprise, teinté de plaisir lorsque, tandis qu’elle s’affairait à le débarrasser de sa ceinture dont la boucle produisit un petit bruit sourd lorsqu’elle heurta le sol, Marcus l’effleura du bout des doigts au plus près de son intimité. Hochant la tête avec vigueur, elle ne manqua pas de lui donner quelques baisers supplémentaires avant de venir prendre sa main pour le mener dans la suite des escaliers: “Viens…”, souffla-t-elle, le coeur battant la chamade à un rythme effréné dans sa poitrine. Ses doigts enlacés avec ceux de son amant, bien trop consciente de sa presque nudité qui s’offrait au regard de Marcus dans son dos, Ann se surprit à rougir. Elle s’était libérée ces dernières années, mais sans doute pas autant qu’on aurait pu le croire. Et puis, la présence de son amour de jeunesse sous son toit, l’importance qu’elle accordait à ce qu’il pouvait penser d’elle la ramenait à ses démons passés. Son manque de confiance en elle, sa timidité. Sans un mot, elle le mena vers sa chambre et le guida à l’intérieur à la lueur des lumières encore allumées dans le couloir qui projetaient un halo léger dans la pièce la plus intime de sa maison. L’endroit où elle était la plus détendue, mais aussi la plus vulnérable. S’avançant vers le lit, elle se retourna vers Marcus pour venir retrouver son étreinte. Elle se sentait maladroite tout à coup et la fuite de Mr. Darcy, qui détala littéralement par la porte restée ouverte lorsqu’elle manqua de le heurter avec son talon, ne l'aida pas à se sentir moins gauche. Pourtant, en voyant le lapin fuir en tapant des pattes, Ann éclata de rire. “Je te présente Mr. Darcy…” Pouffa-t-elle à l’adresse de Marcus, ses bras enroulés autour de sa nuque avant de venir l’embrasser à nouveau avec une tendresse infinie, ralentissant légèrement le rythme de leur étreinte pour permettre à son coeur et son esprit de retrouver une cadence de battement et de pensée plus régulier. “Je dois te prévenir que… Ca fait longtemps que je n’ai pas… Enfin tu vois… Je pourrais être maladroite…”, lui confia-t-elle entre deux baisers. Elle comptait sur lui pour la guider, elle n’avait pas peur, elle savait que tout irait bien, parce qu’elle avait confiance en lui, mais elle ne voulait pas non plus qu’il soit surpris par ses doigts parfois tremblants ou par son manque de prise d’initiatives.

__________________________

Sometimes, home has a heartbeat
And there is a big part of me that wishes I never met you. I preferred the emptiness in me when I didn't know it was there.
@Beau Taplin ≈Vacancies©️️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm h
Marcus O'Brian
Marcus O'Brian
POINTS : 21
MESSAGE : 2398
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo, Charlize & Sara
CRÉDITS : @fürelise

STATUT : divorcé de Penny, craque pour son amour de jeunesse, Ann
Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus   Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus - Page 3 EmptyMar 7 Mai 2024 - 17:13

tw : mention de relation sexuelle

Cette envie d’elle qui dévorait tout, qui lui avait coupé l'appétit et la parole. Ce besoin de la retrouver, physiquement. C'était quelque chose qui n'était pas arrivé à Marcus depuis des années. En vérité, depuis Penelope, depuis plus de dix ans, donc, il ne l'avait probablement jamais plus ressenti. Durant toutes ces années de célibat forcé, il avait bien connu quelques femmes, oui, affirmer le contraire serait un mensonge. Mais aucune qui lui avait coupé le souffle à ce point. Il avait passé quelques nuits dans des draps étrangers, il avait surtout invité de jolies inconnues dans les siens, ou bien, de façon plus expéditive, son bar avait parfois la scène d’étreintes brûlantes. Cependant, pour être parfaitement honnête, ce n’avait toujours été que du sexe et rien de plus, aucun sentiments ne s'étaient jamais réveillés, aucune soirée qui lui avait donné envie de recontacter ses partenaires. Juste un besoin physique, celui d’étreindre, de vibrer, parfois de combler la solitude, une attirance fugace rapidement ressentie et aussi vite répartie. Ce soir, dans les bras de Ann, c'était totalement différent. C'étaient plus de quinze années d’un manque que Marcus n'avait même pas soupçonné, auquel il n’avait jamais voulu penser. C'était les souvenirs d’une relation si particulière. Et, bien plus que ce passé commun, il était totalement sous le charme de cette américaine qu’il découvrait, femme douce mais fatale, femme forte et fragile à la fois. Terriblement désirable, ce soir Ann était la tentation incarnée et les gestes empressés de son amant le trahissaient. Ce fut quand il glissa sa main jusqu'à son intimité qu’il sentit qu'il allait trop vite, trop loin. La blonde ne méritait pas ce genre de retrouvailles à la va-vite contre un mur et il s'arrêta alors, s’efforçant de retrouver ses esprits. Ann continua ses baisers avant de lui attraper la main pour le guider vers sa chambre. Dans cet escalier, alors qu'il avait tout le loisir de contempler ses formes et de nourrir son désir, il la devina vulnérable, rougissante. Elle n’avait pourtant pas à avoir honte de son corps, elle était parfaite. Et puis ce n'était pas la seule chose qui lui plaisait, c'était elle, tout simplement, au-delà de sa plastique incroyable ou de sa lingerie suggestive. Au terme de leur ascension, Marcus découvrit enfin cette ultime pièce, il devina le balcon et rencontra le deuxième occupant de cette maison. Merci à lui de nous laisser de l'intimité. Il n’est pas trop possessif, j'espère ?! Il lâcha un petit rire tandis que Lloyd s’emparait à nouveau de sa bouche, avec bien plus de tendresse, ses gestes étaient langoureux, doux et le barman ne chercha pas à la presser. Et puis ces mots qui le ramenèrent à une autre époque, dans une autre chambre. Leur première fois, dans le minuscule studio d’étudiant qu’Ann louait, au milieu des livres scientifiques et de poésie, dans ce joyeux bordel où ils adoraient étudier. Marcus savait qu'elle était amoureuse et lui il craquait aussi, mais il n’avait jamais encore osé aller au-delà de leur amitié, jusqu'à cette fin d'après-midi studieuse. Il faisait chaud ce jour-là à Bowen, le genre de chaleur qui donne le tournis et oblige à découvrir les corps. Et eux, dans leur jeune vingtaine, ils avaient fini par succomber à l'attirance trop forte. Ann avait alors prononcé ces mêmes mots maladroits, cette mise en garde inutile. Le jeune Marcus n'était pas des plus expérimentés non plus, il avait pris son temps et d'infinies précautions pour qu'elle se sente à l’aise, pour ne pas la brusquer et qu'elle prenne du plaisir. C'était un jeune garçon attentionné. Et l’homme qu’il était devenu ne l'était pas moins, surtout vis-à-vis de cette femme en particulier. Qui plus est, pour lui aussi, ça faisait un moment, il n'était pas du genre à collectionner les conquêtes et il ne se rappelait pas de la dernière fois que c'était arrivé. Il lui sourit donc et caressa son visage. Tu n'es même pas consciente de  combien tu me rends fou. Tout dans tes gestes, ta façon de me toucher, tu sais parfaitement comment t’y prendre, crois-moi. Il l'embrassa doucement tandis qu’il retirait son soutien gorge. Mais si tu doutes, alors laisse-moi te guider. Il l'entraîna sur le lit et s'allongea sur elle sans se presser. La suite de cette étreinte leur appartenait. Ils restèrent éveillés la nuit entière, comblant le silence de cette chambre par leurs soupirs de plaisir et les longues heures de discussion sur l’oreiller, ils firent l'amour plusieurs fois, à chaque fois que leurs corps se manquaient. Jusqu'à ce qu'ils finissent par s'endormir, au moment où le soleil se levait, épuisés, dans les bras de l’autre. Marcus était retombé amoureux de son américaine cette nuit-là, conscient qu’elle n'était, une nouvelle fois, que de passage dans sa vie, mais aussi qu'il devait en profiter. Lui à qui l'amour n’avait jamais porté chance, il avait fait taire cette petite voix dans sa tête qui lui disait de faire attention. De toute façon, après avoir tant souffert par le passé, qu'est ce qui pourrait arriver de pire ?

fin du sujet  Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus - Page 3 2269043814

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
 
Morning loving, afternoon adventure, intimate dinner, late night truth ~Marcus
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» #15 | loving morning (adelaïde)
» (18+) Loody/If you're going to do something tonight that you'll be sorry for tomorrow morning, sleep late.
» late night talking, (violette)
» late night pastries ; pv.jake
» late night encounters ▬ perry peach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: maisons-
Sauter vers: