AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -57%
Chromebook Lenovo IdeaPad Slim 3 14” FHD 4 Go / ...
Voir le deal
99.99 €

 

 Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyMar 3 Oct 2023 - 15:25

(tw sur tout le sujet : drogue, relation toxique, violence verbale)

Les jours se suivaient et se ressemblaient. Ces derniers mois, Maxine se plongeant à fond dans ses études et les soirées. Elle avait appris de ses erreurs, ne forçant jamais sur l’alcool et s’arrêtait juste avant le verre de trop. Rien n’allait dans sa vie, et parfois elle hésitait à retourner à Londres. Peut-être que là bas, elle serait plus heureuse, moins stressée de croiser Orso à chaque coin de rue. Elle ne pouvait malheureusement pas arrêter son semestre en plein milieu. Puis, elle venait de rencontrer Juan, un étudiant étranger en soirée. A cette soirée, ils s’étaient bien entendus, et voilà qu’ils trainaient ensemble depuis plusieurs semaines maintenant. Maxine profitait simplement de sa présence réconfortante. Ensemble, ils visitaient Bowen, se parlaient de leur pays, cuisinaient, couchaient ensemble. Il avait réussi à lui donner l’envie de rester un peu plus en Australie, ce dernier soupçon avant de vraiment être blasée de cet endroit. Juan lui avait proposé une journée maritime. Plusieurs iles se trouvaient aux alentours de Bowen, c’était l’occasion d’y faire un tour. Chacun était libre de visiter les iles, le personnel du bateau indiquait juste les horaires de départ. Maxine s’était emparée de son plus beau maillot de bain, de sa crème solaire de qualité, de ses lunettes de soleil pour partir sur une journée baignade et cadre idyllique. Il était tôt, alors qu’ils étaient assis à l’avant du bateau pour observer le paysage. « Je vais chercher du café. » Lui disait-elle avec un sourire, avant de se diriger vers l’arrière du bateau. Max avait toujours préféré le thé, mais elle ne disait jamais non à un bon café. Elle trouvait rapidement le bar du bateau qui vendait plusieurs produits pour un bon petit déjeuner. Plusieurs passagers avaient eu la même idée qu’elle, alors l’anglaise fit la queue, attendant son tour. Malheureusement, la navigation n’était pas stable et Maxine avait du mal à garder son équilibre, se rattrapant in extremis à chaque fois. Après une dizaine de minute, elle retournait vers l’avant portant les deux tasses chaudes. A cet instant, le bateau surmontait une vague qui fit totalement perdre l’équilibre à la jeune anglaise qui fit tomber les gobelets aux pieds de passagers. « Oh non je suis désolée ! » Elle espérait qu’ils n’avaient pas eu de café brûlant sur eux. Max se retrouvait vite au sol, pour récupérer les deux tasses avant de lever les yeux. « Oh shit ! » Balançait-elle naturellement. Son regard croisait celui d’Orso, l’homme qu’elle évitait depuis des semaines. A ses côtés, se tenait une femme, pulpeuse, belle, tout à fait dans les goûts de l’italien. Sa journée idyllique venait de prendre un tournant désagréable.

@Orso Luciano :coeur:

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.



Dernière édition par Maxine Gray le Lun 23 Oct 2023 - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
POINTS : 338
MESSAGE : 1190
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyMar 3 Oct 2023 - 20:32

tw : évocation de drogue.

J'saurais plus tellement dire depuis quand j'étais dans une mauvaise passe. Les soirées s'enchaînaient, j'contrôlais plus tellement les choses et ma consommation était repartie en flèche depuis qu'on avait craqué avec Detlev. Mais j'y accordais pas d'importance. J'cherchais pas à réfréner quoi que ce soit. Au contraire, ça me faisait du bien, j'me sentais vivant comme ça. Et j'enchaînais les nanas, quand j'étais pas trop défoncé pour en ramener une à l'appart. Parfois, j'revoyais la même fille, plusieurs soirées de suite et puis, ça me permettait d'oublier Maxine. Et Arielle aussi. Les deux, là, c'était deux histoires bien différentes, presque aux antipodes et pourtant, elles me coutaient toutes les deux en équilibre mental. Aujourd'hui, c'était une journée plutôt belle à Bowen. J'm'étais couché aux aurores, accompagné d'une belle nana, Bella. Elle portait son nom à merveille et on featait bien tous les deux. Elle était de passage à Bowen, fêtarde comme moi. Ca faisait deux matins qu'on se réveillait ensemble et la journée, on s'laissait vivre. Elle m'traînait un peu à l'extérieur, elle avait envie de visiter et moi, j'me laissais tenter, juste parce que je savais que le soir, on retournerait faire la fête. Elle nous avait dégoté une espèce de tour en bateau qui nous conduirait pour une journée excursion sur les îles avoisinantes. On était un peu en lendemain de soirée, mais j'me sentais bien. L'air frais et les embruns de la mer, ça m'réussissait pas mal. On était installé, l'un à côté de l'autre, ma main autour de ses épaules et sa main à elle nonchalamment posée sur ma cuisse. On ressemblait à un p'tit couple et on discutait tranquillement. Le fait de prendre le large comme ça, c'est comme si tout les soucis étaient restés sur la berge, j'me sentais bien. Alors qu'on était en train de parler de je ne sais plus quoi, au rythme des flots, une jeune femme passa à côté de nous et échappait ses cafés à nos pieds. Aussitôt, j'me redressais, reculant mes pieds pour ne pas faire trébucher davantage la maladroite. J'allais relever le visage vers elle tandis que sa voix me fit comme un boum au coeur. J'la connaissais que trop bien cette voix. J'levais mes yeux et j'croisais ceux de Maxine. J'crois que mon air se décomposa. On resta quelques secondes comme ça à se toiser du regard en silence. Que faire? Putain, j'étais pas prêt à la recroiser là. Vraiment pas. J'me sentais bien déboussoler. Et en même temps, j'avais pas envie de faire un début de scandale ici. Alors j'me mis à agir comme si j'étais un parfait inconnu. J'me levais, attrapais le gobelet de café pour le tendre à Maxine. Un air faussement poli s'afficha sur mon visage. "Vous ne vous êtes pas fait mal?" C'était culotté de ma part de l'ignorer, de faire comme si j'la connaissais pas, mais j'avais rien trouvé de mieux. J'me tournais vers Bella, restée assise qui tentait d'essuyer comme elle pouvait le café qui avait tâché sa jambe nue. "Ca va Bella?" Elle leva le regard nous et nous adressa un beau sourire. "C'est ok pour moi." J'retournais le visage vers Maxine. "C'est ok pour nous alors." que je répète, l'air de lui dire de déguerpir d'ici avant de faire un scandal.

@Maxine Gray :coeur:

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyJeu 12 Oct 2023 - 5:48

Le regard foncé d’Orso la transperçait de part et d’autre. Ils ne s’étaient pas recroisés depuis cette fameuse fois au laboratoire. Ils s’étaient juste envoyé un message, confirmant à l’autre qu’ils étaient clean et puis plus rien. C’était comme si Orso n’avait jamais eu d’impact dans la vie de l’anglaise. Elle n’en parlait plus, il ne vivait qu’à travers ses pensées, un peu chaque jour. A force, elle se disait qu’il finirait par être moins présent dans ses pensées, jusqu’à devenir un souvenir acide rempli d’une touche de tendresse. Croiser son regard lui faisait remonter de nombreuses émotions, avec presque de la peine qui revenait. A ses côtés, se tenait une belle femme, sulfureuse, magnifique, tout le contraire de la jeune Maxine. Heureusement que Juan se trouvait à quelques mètres, Maxine avait déjà hâte de le retrouver, plonger dans son cou et se noyer dans son regard pour se laver de cette confrontation avec Orso. Juan, il était le pansement, celui qui arrivait à lui faire oublier Orso quelques heures dans la journée. Maxine ne croyait pas trop à leur histoire, c’était même égoïste de sa part, mais elle avait besoin de guérir, et surtout il n’était pas italien, ça l’arrangeait bien. La question d’Orso lui fit mal au cœur, une nouvelle fois. Pourtant, elle lui avait demandé, cette ultime fois sur le parking, de ne pas l’ignorer. Finalement, il n’avait pas compris, continuant à la blesser et l’anglaise soupirait, déçue et préférant fuir son regard. Elle récupérait le gobelet avec empressement, signalant sans le vouloir son énervement. « Non ça va. » Lui aussi tournait la page, cette belle femme au nom parfait le regardait. Gentille, tout était ok pour elle, alors qu’elle s’était pris un café chaud sur sa jambe. Orso, il voulait fuir la confrontation, fuir Maxine et la mettre sur le statut d’inconnu. Dans tout leur déchirement, c’était peut-être cette indifférence qui lui faisait le plus mal à Maxine, se demandant si Orso n’avait pas que profiter d’elle. C’était si facile de remettre en question toute la sincérité de ses sentiments puisqu’il arrivait si facilement à faire comme si elle n’existait pas. Il la connaissait, il pouvait lire la peine sur son visage, l’énervement à cause de son souffle et ses épaules qui s’affaissaient un peu désabusé. « Parfait ! » Répondait-elle un peu plus froidement que possible, se retournant déjà pour laisser le couple seul et ravalant ses larmes. Max s’était fait mal un peu mal en trébuchant, mais la douleur était moins vive que celle qu’Orso avait rouverte. Elle retrouvait Juan à quelques mètres de là, elle savait qu’Orso pouvait les voir, il suffisait à Maxine de se retourner pour croiser son regard, mais elle l’ignorait, comme s’il était un parfait inconnu. Elle se posait à côté de Juan, l’enlaçant se laissant porter par le courant le l’eau. Maxine n’avait pas remarqué qu’en trébuchant, son bracelet s’était cassé. Elle restait ainsi quelques longues minutes, avant que Juan n’aille à son tour chercher le café manquant. Maxine n’avait pas envie de recroiser Orso.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
POINTS : 338
MESSAGE : 1190
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyVen 13 Oct 2023 - 21:18

Clairement, ça me faisait chier de croiser Maxine ici. Pour tout un tas de raisons. Déjà, je tentais comme je pouvais de l'oublier, j'me mentais à moi même pour me persuader qu'elle n'était plus importante pour moi. C'était un gros mensonge. Ensuite parce que là, j'étais pas dans un mood pour la voir. Ca me coutait à chaque fois qu'elle soit dans mon espace vital, ça me coutait parce que à chaque fois, j'étais des réactions inappropriée. Maxine, elle me faisait me sentir fébril, à fleur de peau, parce qu'elle éveillait en moi des sentiments. Des vrais sentiments que j'voulais pas assumer. Alors quand nos regars s'étaient croisé là, j'avais pas trop mieux à faire que d'agir comme si j'la connaissais pas. J'savais au fond que ça allait la blesser. On s'était promis de plus se blesser, d'aller de l'avant, de tenter de tourner la page tout en restant intelligent. Mais ça, j'savais pas le faire. Mes réactions elles étaient épidermiques, spontanées et à l'instant où je voyais la déception dans les yeux de Maxine, je savais que je l'avais blessée à nouveau. Et bordel, ça me faisait pas plaisir. La discussion tourna très vite court, elle répondit froidement et repartie avec ses cafés vides. J'me réinstallais, très troublé de savoir qu'elle était là. J'la regardais s'éloigner, du coin de l'oeil. Bella, elle avait rien capté. Et j'avais pas spécialement envie qu'elle soit au courant de ça. Parce que Maxine et moi, ça n'appartenait à personne d'autre. C'était juste nous. Même si là, il n'y avait plus rien. J'la voyais s'approcher d'un gars. Ok. Elle aussi tentait de passer à autre chose. Et j'pouvais pas m'empêcher d'avoir un regard assez sombre, en voyant ce type que j'aurais bien voulu éclater. Ouais j'avais d'la jalousie mal placée à son encontre. Parce que j'aurais voulu que ça soit moi, avec Maxine. C'était contradictoire avec tout ce que j'avais pu lui dire, avec ce que je tentais de me convaincre mais c'était la putain de vérité. Mon regard, il était devenu un peu plus sombre, j'me sentais plus si smooth d'être sur ce bateau. Alors que je m'enfonce un peu plus dans mon siège, croisant les bras, mon regard tombe vers le sol et j'aperçois un bracelet. J'le reconnais assez vite, c'est la p'tite chaine en or de Maxine, qu'elle porte à son poignet. J'me penche pour le ramasser, et j'le fourre dans ma poche. J'vais pas aller lui rendre maintenant, j'veux pas voir le p'tit regars pétillant du gars avec elle. Mais j'me garde ça dans un coin de la tête. Le voyage se poursuit à travers l'océan avant qu'on finisse finalement par accoster sur la rive d'une île, assez petite, bordée par une grande plage et quelques palmiers. Le cadre est idyllique, mais dans mon coeur là, c'est pas la joie. J'prends la main de Bella et on sort du bateau. L'excursion dure une heure et demi, durant laquelle chacun est libre d'aller où il veut. C'est pas hyper grand mais suffisamment pour quitter la plage et s'enfoncer dans une p'tite forêt. J'garde cependant toujours dans mon champ de vision Maxine et son gars. Après notre balade avec Bella, on s'pose sur la plage. Il fait pas mal beau et on a une soirée à cuvée alors elle s'allonge sur le sable et Bella entame une petite sieste, juste à mes côtés. Moi j'suis assis, et j'regarde Maxine au loin. J'sors le bracelet de ma poche, et je joue avec, pensif. Puis sans vraiment réfléchir, j'me lève. Bella dort à moitié, alors elle me calcule pas. Et j'm'avance vers Maxine et son gars. Et à bonne distance, j'fais un geste de la main à Maxine, sans lui sourire, l'air de lui dire de venir. J'sais pas si elle va me rejoindre, alors j'me mets à l'orée de la forêt, et j'appuie contre un arbre, toujours le bracelet entre les doigts.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyVen 20 Oct 2023 - 13:52

Maxine ne comptait plus le nombre de fois où Orso l’avait déçu. Finalement, les moments joyeux se comptaient sur les doigts d’une main, se rendant compte avec tristesse qu’elle s’était entichée de la mauvaise personne. Pendant des semaines, Max s’était auto-persuadée qu’elle finirait par passer à autre chose. C’était l’une de ses premières grandes déceptions amoureuses. Dans deux ans, elle rirait de cette relation, qui n’avait jamais été viable. Parfois, elle se disait qu’avec quelques années de plus, tout aurait été différent. Mais à quoi bon ça servait de s’infliger ceci ? Si Orso n’était pas capable de passer au-dessus, ses sentiments n’étaient peut-être pas véritable. Ça lui faisait mal d’imaginer la non sincérité de l’italien, parce qu’elle l’avait été sincère elle. Après la tristesse, il y avait eu beaucoup de colère. Ce sentiment, il était toujours présent, Max n’avait pas encore accepté l’état de fait de leur situation. Le revoir, ça ne lui faisait pas plaisir, surtout qu’il était avec une autre femme. Evidemment qu’elle était jalouse Maxine, parce que cet homme ne la laissait pas indifférente. Elle ne parlerait pas d’amour, parce qu’il n’y avait rien de tendre entre eux. L’anglaise ne voulait pas vivre ce genre d’amour passionné et violent. Avec son indifférence, il était temps d’arrêter de se torturer l’esprit pour si peu. Les choix de l’italien étaient clairs, et Maxine les avait accepté. Seulement, lui il n’acceptait pas ses limites à elle. C’était agaçant, mais elle n’allait pas le refaire. Alors elle décidait de rejoindre Juan. Lui, il arrivait à l’apaiser, à la sécuriser. Même si elle ne ressentait pas d’amour pour lui, elle avait un grand respect pour lui. C’était dans ses bras à lui qu’elle se réfugiait après cette rencontre. Elle n’avait plus envie de café, ni de cette balade maritime. Orso avait ce pouvoir sur elle de changer son humeur. Elle sentait son regard sur elle, mais elle préférait l’ignorer. La première escale lui permit de s’éloigner de lui, prenant la main de Juan et s’éloigner de la foule et d’Orso. Ils se baladaient dans la forêt, avant de se poser sur la plage. Parfois, elle revoyait l’italien dans son champ de vision, mais elle préférait l’ignorer. Après plusieurs minutes sur cette plage, Juan s’endormit, expliquant que le mouvement de l’eau le berçait. Max elle en profitait pour aller se baigner, plongeant dans les vagues et s’amusant à suivre le mouvement de l’eau. Après plusieurs longues minutes, elle retournait vers sa serviette. Mais elle le vit, Orso, à l’orée de la forêt, l’observant. Il lui fit un petit signe, lui demandant de venir. Elle fronçait les sourcils, avant de lui offrir un « fuck » bien mérité. Elle se posait sur sa serviette lui tournant le dos. Non, elle n’avait pas envie de lui parler.

La journée suivait son long, balançant entre escale et balade sur le bateau. Au fil de la journée, Juan ne se sentait pas très bien, arguant le mal de mer. Alors pour la dernière escale il préférait rester sur le bateau, voulant se reposer. Maxine, elle avait envie de bouger. Orso, elle avait réussi à l’éviter tout le reste de la journée. A chaque fois qu’ils remontaient sur le bateau, elle essayait de se poser à l’opposé de lui. Ils arrivaient sur une petite île avec des petits recoins isolés. C’était parfait pour l’anglaise, qui en profitait pour sortir son carnet de dessin. Même si l’indésirable était sur le bateau avec elle, cette journée n’avait pas été si perdue. Ça lui avait fait du bien de s’éloigner de la ville, le temps d’une journée.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
POINTS : 338
MESSAGE : 1190
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyVen 20 Oct 2023 - 17:11

Cette journée est gâchée. Gâchée par la présence de Maxine et par mon esprit qui commence à penser, à ruminer. Bordel, bien sûr que j’suis encore totalement épris d’elle. Bien sûr que j’devrais agir différemment, que j’devrais aller lui dire une bonne fois pour toute ce que je ressens pour elle, bien sûr que j’devrais avoir cette maturité là. Mais j’en suis incapable. Comme si j’réagissais exactement comme il fallait pour qu’elle me déteste. Pour gâcher encore un peu plus les chances qu’un jour, nous deux, ça soit possible. C’était du sabotage ce que je faisais là, en l’ignorant, en faisant comme si on s’était jamais connu. Et du coup, la journée qu’on passe avec Bella, j’ai plus envie d’la faire. On découvre les îles, et j’me balade sans vraiment regarder. J’me sens détaché, j’me sens aimanté à Maxine, à toujours vouloir savoir où elle se trouve. Mon regard la suit autant que j’peux et finalement, quand on s’retrouve sur cette plage, j’prends son bracelet entre les doigts. J’dois lui parler, pour ne pas savoir quoi lui dire, mais j’dois l’avoir près de moi. C’est horriblement contradictoire mais j’peux pas réfréner ça. Alors que j’tente de l’attirer à moi, avec un simple signe de la tête, elle me renvoie un fuck, bien senti. Ca m’fait sourire, mais un sourire bien jaune vous voyez ? Le genre, ouais ok, j’l’ai bien cherché mais j’ai pas dis mon dernier mot. J’remets le bracelet de Maxine dans le fond de ma poche et je retourne rejoindre Bella. J’la réveille, avec quelques baisers dans le cou et on reprend notre petite après-midi. Le temps poursuit son cours, et clairement ça m’a pas la saveur que j’espérais. J’tente d’accorder de l’intérêt à Bella mais j’suis plus à ce que je fais. Les îles défilent, on s’balade et à chaque fois qu’on remonte sur le bateau, je cherche instinctivement Maxine du regard, juste pour savoir où elle est. Alors qu’on arrive à la dernière île, on accoste et Bella reçoit un appel de son boulot. Elle est obligée de répondre et me dit, en chuchotant qu’elle en a pour quelques minutes et qu’elle me rejoindra sur l’île. Elle m’a déjà fait le coup et la dernière fois son appel professionnel avait duré près d’une heure. Alors j’décide de m’éloigner un peu, j’ai pas eu le temps de voir où Maxine avait filé, mais une fois sur le sable, j’prends une direction un peu au hasard, les mains dans les poches, mon index et mon pouce jouant avec la chaîne en or de Maxine. Et puis je la vois, un peu plus loin, de dos, face à l’océan. Elle s’est posé là, pour dessiner. J’la revois ce jour là, sur la berge de la rivière. Je m’approche d’elle, en silence et j’me tiens à bonne distance, rompant le calme avec une voix faussement aiguë, censé l’imiter. "Je vais dessiner parce que j’suis en colère, je ressens tellement de truc pour lui. Et depuis que j’lui ai fais le fuck tout à l’heure, je suis perdue." Ouais, j’banalisais à la fois ce qu’elle pensait et ce qu’elle dessinait. J’étais provocateur, jusqu’au bout et j’me tenais bien droit, prêt à me prendre les foudres de Maxine, parce que au fond, c’est ça que je cherchais, du contact, de la confrontation, juste elle.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyDim 22 Oct 2023 - 13:29

Elle aurait aimé Maxine ne plus jamais pensé à l’italien. Mais tout la ramenait à lui. Elle savait, sans le chercher, avec qui, il avait eu des aventures. Chaque jour, il y avait le risque qu’il finisse par l’oublier, et que Maxine ne soit qu’une erreur. Peut-être que ça aurait été pour le mieux. Max aussi de son côté, commençait à faire des pas en avant vers d’autres personnes. Mais c’était le seul qui arrivait à lui fait naître des tonnes de sentiments contradictoires. A lui demander de venir, alors que quelques minutes plus tôt il l’avait ignoré, faisait grandir une colère monstrueuse. Max préférait lui envoyer un fuck, pas très subtil mais plus nuancé que les mots qu’elle avait en elle. Ce n’était pas sain, à toujours vouloir s’engueuler avec l’autre. Le reste de la journée, elle préférait jouer l’ignorance également, s’assurant tout de même qu’il était à plusieurs mètres d’elle. Tout au long de la journée, elle vit Juan aller de moins en moins bien, son visage était devenu très blanc, alors elle comprit qu’il resta sur le bateau. Pour autant, Maxine comptait bien profiter de cette dernière escale, s’éloignant rapidement du monde pour trouver son petit coin à elle. Le dessin était toujours une source de réchauffement pour l’anglaise, qui pouvait se plonger dedans pendant des heures. Capable de dessiner de l’abstrait, tout comme du réalisme, elle optait pour le paysage qui se trouvait en face d’elle. Munie d’un crayon à papier, elle commençait à esquisser ce qu’elle vit. L’horizon était magnifique, avec le soleil qui commençait doucement sa chute vers l’hémisphère nord. Les quelques nuages permettait un dégradé de couleur, et à ce moment là, elle l’oubliait Orso. Plongée dans sa bulle, Maxine ne pensait qu’à la sensation du dessin et du vent chaud sur ses épaules. L’italien aurait au moins été bénéfique, il avait su amener une nouvelle créativité à l’anglaise, s’inspirant de ses émotions pour les transmettre sur une toile ou un bout de papier. Cette fois-ci, elle n’avait qu’un unique crayon, alors la créativité n’irait pas loin, mais ça lui suffisait pour l’instant. Ce moment de quiétude fut malheureusement perturbé par cette voix bien trop familière. Ça lui fit des frissons à Maxine, parce qu’elle savait qu’il était derrière lui. Cette voix aigüe qu’il prit pour l’imiter l’agaçait profondément et même la blessait. Elle renfermait violement son carnet, avant de le jeter par terre et se relever telle une furie. Elle marchait dangereusement vers l’italien qu’elle repoussait violement loin d’elle. « Tu en as pas marre de te comporter comme un gamin ? » S’emportait-elle. « LAISSE MOI TRANQUILLE ! JE VEUX QUE TU DEGAGES DE MA VIE UNE BONNE FOIS POUR TOUTE ! » Maxine avait été si blessée, elle ne comprenait pas pourquoi il s’acharnait sur elle, à toujours vouloir dire le mot de trop. Son regard lançait des éclairs, avant qu’elle ne se retourne, récupère ses affaires et s’éloigna de lui.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
POINTS : 338
MESSAGE : 1190
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyDim 22 Oct 2023 - 19:05

Je sais pas ce que je cherchais avec Maxine. Même moi, d'un point de vue totalement objectif, j'me comprenais pas moi même. J'faisais d'abord mine de ne pas la connaître et puis, comme un papillon de nuit attiré par la lumière, j'me retrouvais sans cesse à faire des tentatives pour l'approcher, pour la piquer, pour la toucher. C'était débile, mais j'en avais rien à faire. De toute façon avec Maxine, j'étais pas lucide, j'étais pas rationnel. Et j'cherchais pas à réfréner cette envie. J'aurais du, par simple respect, ne pas l'approcher et encore moins être provoquant comme je pouvais l'être. Mais mon imbécilité profonde partait du principe que même en colère, même révoltée contre moi, c'était toujours ça de pris, j'voulais juste du contact avec elle, j'voulais juste qu'elle entre dans mon cercle vital par tous les moyens. Et j'l'imitais, avec ma voix de débile, et j'voulais juste de la réaction. Et elle me donnait exactement ce que je voulais Maxine. Elle bouillait de colère, j'pouvais le voir dans le regard qu'elle me jeta après avoir refermé violemment son carnet de dessin. Elle se dirigea vers moi pour venir me repousser, j'reculais de trois pas, me prenant sa colère de plein fouet. Mais c'était pas douloureux, c'est ça que j'voulais, j'voulais juste qu'elle ressente quelque chose pour moi, peut importe la nature de son émotion. Mais sa colère là, elle était piquante, elle était vive, et moi j'restais impassible, calme, j'plantais mon regard dans le sien, sans sourire mais sans rage non plus. Juste moi, debout devant elle. Sans répondre à sa colère, sans répondre à sa question, j'sortais de ma poche son petit bracelet en or. Et j'le prenais entre mes doigts, jouant avec l'une des petites perles accroché le long de la chaîne. "T'emballes pas Gray, j'voulais juste te rendre ça." J'marquais une pause, et je tendais le bracelet vers elle et à l'instant où elle tendait la main pour le récupérer, j'levais le bras, le mettant hors de sa portée, secouant la tête lentement. "Pas question que j'te le redonne aussi facilement." J'lui lançais un air de défi, sachant parfaitement que mon comportement de con allait encore plus l'agacer, mais c'est ça que j'voulais. "C'est quoi qui te met tant en colère, Maxine?" Mon air était toujours calme, posé, comme si je maîtrisais parfaitement la situation. Alors que clairement, j'étais en roue libre, j'étais en improvisation totale, tout ce que je cherchais à faire, là, à cet instant, c'était de trouver des solutions pour garder Maxine près de moi, le plus longtemps possible. Parce que bordel, c'est de elle dont j'avais besoin. Et d'aucune autre.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyLun 23 Oct 2023 - 11:41

Elle le savait derrière elle, elle le sentait et tout son épiderme réagissait. Il y avait du désir, de la colère, de l’incompréhension, de la frustration, tout ce genre d’émotion contradictoire. C’était la magie Luciano, il avait cette capacité à la rendre dingue en sa seule présence. Les mots étaient tranchants, infantilisants, alors qu’elle avait cru qu’ils avaient passé ce cap. Orso continuait à lui reprocher son âge, alors qu’elle n’y était pour rien. Ce n’était qu’une question du destin s’ils étaient tombés l’un sur l’autre et avaient commencé à éprouver quelque chose. Finalement, l’indifférence était presque mieux que le cette imitation grotesque. C’était de la rage qui sortait de Maxine, agacée qu’Orso continue de la blesser gratuitement. Elle aurait pu être désagréable plus tôt, quand elle l’avait croisé avec Bella. Finalement, la maturité c’était Maxine qui l’avait, pas Orso. Elle se releva, le repoussant violement, mais il n’avait aucune réaction Orso. Maxine commençait à le connaître, saisissant ce à quoi il jouait. Il voulait son énervement, il voulait la confrontation. Maxine ne rentrerait pas dans son jeu, préférant se retourner et le laisser en plan. Mais il avait dans la main son bracelet, celui de sa grand-mère. Max n’était pas une personne matérialiste, mais ce bracelet était un de ses biens les plus précieux. Elle ne s’était pas rendue compte qu’il avait disparu, elle essayait de s’en saisir. Elle fronçait les sourcils, le regardant avec haine. « C’est à moi ! Rends le moi ! » Mais Orso il avait son air de défi. Il ne pouvait pas la laisser tranquille, à quoi bon s’entêtait-il à faire tout ça ? Dans quel but ? Ce n’était pas parce qu’il était misérable qu’il devait lui faire subir. Sa question piquait Maxine, mais l’anglais elle avait ses propres armes. « C’est toi qui me met en colère ! » Elle croisait les bras, il y avait tellement d’électricité. « Je rêve de retourner dans le passé et de ne t’avoir jamais rencontré. Tu me pourris la vie et je n’arrive même pas à me souvenir ce que j’ai apprécié chez toi. Je te déteste, mais c’est ce que tu voulais n’est-ce pas ? » Ses mots étaient froids, distants, elle y croyait presque. Maxine elle sentait la colère monter, voulant tout simplement récupérer son bracelet et s’éloigner de lui. Les larmes de rage montait, mais à la place elle lui sautait dessus, les faisant tomber sur le sable. « Rends moi mon bracelet. » Criait-elle alors qu’elle essayait d’attraper son bien.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
POINTS : 338
MESSAGE : 1190
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyMar 24 Oct 2023 - 18:33

A quoi je jouais? J'en avais aucune idée, et ça m'était bien égale de ne pas être rationnel avec Maxine. J'connaissais pas ça, la demi-mesure. J'voulais juste la confronter, parce qu'elle m'avait fait un fuck, j'voulais la confronter parce que j'arrivais pas à dealer avec le fait que j''pouvais avoir des sentiments pour elle, je voulais la confronter juste pour qu'elle reste près de moi. Quitte à ce qu'elle soit en colère. Mais au moins, elle ressentait un truc pour moi. C'était con, c'était immature et tout ce que je faisais envers elle n'était que débilité. J'avais commencé par l'ignorer et là, j'revenais à la charge. Elle m'avait laissé un bracelet, enfin, elle l'avait fait tomber et ça, c'était juste ce qu'il me fallait pour pouvoir revenir vers elle. Pour lui rendre. Mais j'étais pas enclin à faire les choses correctement. Alors que j'lui montrais le bracelet et qu'elle venait de faire exploser sa colère contre moi, me faisant reculer de plusieurs pas dans le sable, elle m'ordonnait de le lui rendre. J'continuais à lever bien haut le bras pour qu'elle ne soit pas en mesure de l'attraper. "J'vais t'le rendre, pas la peine de t'énerver." que j'lui dis toujours d'un air calme. Et puis j'lui demandais pourquoi elle était autant en colère. J'la regardais alors, toujours avec cette petite pointe de malice dans les yeux. J'faisais vraiment n'importe quoi et les mots qu'elle me jeta, ils étaient rudes, et vraiment beaucoup trop sincères pour que j'le prenne à la légère. J'la défiais toujours du regard. "Tu penses vraiment ce que tu dis, Maxine?" que j'lui demandais, simplement pour voir si elle cherchait à me blesser. Et puis, sans que je ne la vois venir, elle me sautait dessus, me faisant tomber à la renverse dans le sable, et elle s'élançait vers moi. Est-ce qu'on était comme en train de se battre? Ca y ressemblait bien. Elle tentait d'attraper ma main pour reprendre son bracelet et moi, j'le gardais toujours bien serrer entre mes doigts. Mon bras de libre vint encercler son dos, c'était pas tendre, parce que je tentais de me libérer de son emprise tout en la gardant près de moi. J'me débrouillais pour la retourner dans le sable, pour prendre le dessus, mes cuisses de chaque côté de son bassin, ma main de libre venant emprisonner son poignet contre le sable frais. "Arrête Max', tu fais pas le poids contre moi." que j'lui dis d'un voix calme. J'plantais mes yeux dans les siens. J'avais ce que je voulais, d'la réaction de sa part et d'la proximité, les deux trucs vers lesquels j'allais, inlassablement.

@Maxine Gray

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyMer 25 Oct 2023 - 8:13

Maxine en avait marre d’être celle qui apaisait les choses dans leur relation. C’était terminé pour elle, elle n’avait pas à dealer avec les sautes d’humeur d’Orso. A force, elle ne croyait plus en ses belles promesses, incapable de les tenir. Il revenait sans cesse vers elle, à essayer de maintenir ce conflit perpétuel. Ce n’était pas son genre à Maxine de chercher l’amour passionnel, Maxine elle n’en voulait pas, et elle se promettait de ne pas rentrer dans son jeu. Sur cette plage, elle n’avait qu’à partir, le laisser dans ses délires de conflit. Sauf qu’il tenait dans ses doigts son bracelet. Ce petit bijou lui était bine trop précieux pour le laisser à Orso. Il lui appartenait à elle et à sa grand-mère, un amour sincère qu’elle avait eu avec son aîné. Orso n’avait pas le droit de l’avoir, ni de faire du chantage avec. « Pourquoi tu l’as déjà ? » Pour elle, il était impensable qu’elle l’ait fait tomber, elle se faisait tout un tas de scénarios, comme celui où Orso lui avait prit juste pour venir la confronter. Mais tout ce qu’il voulait, c’était la garder près d’elle. Maxine n’aurait pas dû rentrer dans son jeu, ça devenait pas sain cette histoire de faire chier l’autre et d’essayer de trouver les mots pour se blesser. Et Max elle en avait du verbe, utilisant son vocabulaire comme arme de défense. Il y avait un part de vérité dans ces phrases, tout aurait été plus simple sans Orso dans sa vie. Sauf que depuis qu’il y était, Maxine avait changé, s’inquiétant pour lui, voulant l’avoir près de lui tout en le détestant. Elle haïssait les sentiments contradictoires qu’il faisait naître en elle, elle haïssait qu’il soit toujours dans son espace vital, sans leur donner l’opportunité d’être ensemble. Il n’y avait rien de logique entre eux, et de sain. Maxine s’en rendait compte avec cette conversation et la facilité qu’elle avait eu de trouver les mots qu’il pourrait le blesser. Malheureusement, la colère était trop intense et Maxine n’arrivait pas à se rationnaliser. A la place, elle affrontait du regard Orso. « Oui Orso ! J’étais bien plus heureuse quand tu ne faisais pas partit de ma vie. » Oui elle l’était, mais Orso il lui avait fait connaître des sentiments forts, mais jamais elle ne lui avouerait. A la place, elle lui sautait dessus, débutant un conflit un peu violent. Elle s’en moquait de lui faire, tout ce qu’elle voulait c’était son bracelet et partir loin de lui. Sans tendresse, Orso encerclait Maxine de son bras, avant de la retourner sur le sable. A présent, il était au-dessus d’elle, mais il recevait des éclairs de la part de Maxine. Sa respiration était lourde à Maxine, et elle le voyait dans son regard qu’il attendait ça. C’était la seule solution qu’ils trouvaient pour se parler, par l’affrontement. « Je te déteste ! » Soupirait-elle, arrêtant de lutter pour retrouver sa liberté.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
POINTS : 338
MESSAGE : 1190
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyMer 25 Oct 2023 - 22:12

J'saurais pas définir notre relation avec Maxine aujourd'hui. Elle était entrée dans ma vie depuis si peu de temps et ça avait été si intense, si puissant, si dévastateur, on était passé par tellement de stades différents qu'aujourd'hui, j'étais complètement perdu. J'avais lâché prise, j'voulais plus chercher à comprendre, alors quand on se croisait, j'étais en roue libre. Je maîtrisais plus, j'passais d'une émotion à une autre, de l'ignorance à la provocation. J'étais plus lisible et j'savais bien que j'arrangeais rien. Mais j'm'en fichais. Maxine, elle était tellement importante pour moi et j'l'assumais tellement pas que j'voulais juste saboter le plus possible notre relation, juste pour lui donner des raisons de me détester. Et quand elle le verbalisais, ça m'faisait mal. J'étais con. Et j'cherchais à m'faire du mal autant qu'à elle. C'était pas viable. C'était pas sain. Elle me dit qu'elle était plus heureuse avant alors je hausse les épaules. "Bah j'sais pas, t'as l'air d'être bien heureuse là avec ton p'tit gars.." que j'dis accompagnant mes paroles d'un geste de la tête vers le bateau qu'on voyait au loin. Ouais, je l'avais mauvaise de la voir avec un autre, j'voulais pas qu'elle soit avec quelqu'un d'autre que moi. Et pourtant, j'voulais pas me lancer dans une relation avec elle. C'était putain de paradoxal. L'histoire de notre relation. Alors que j'joue avec ses nerfs et son bracelet entre mes doigts, Maxine me saute dessus et nous fait tomber dans le sable. Commence alors une espèce de bagarre, un peu ridicule et très mal équilibrée puisque très vite je prends le dessus sur Maxine, la retournant et la coinçant avec mes jambes ainsi qu'avec ma main sur son poignet. Finalement, elle lâche sa résistance, soupirant. Sa voix est étrangement calme. J'la regarde, ignorant ce qu'elle vient de me dire. Je garde son poignet dans ma main mais j'desserre un peu mon emprise. "Si j'te lâche, tu vas partir?" que j'lui demande très sérieusement et beaucoup plus calmement. Parce que ouais, en fait, j'ai pas envie qu'elle parte, parce que Maxine, quand elle est pas là, elle crée un vide en moi. Alors par tous les moyens, même par la colère, même par l'exaspération, j'la veux. Mes iris bien plantées dans les siennes, j'approche mon visage du sien, lentement. "J'ai pas envie qu'tu partes, Max." que j'dis d'une voix calme, presque murmurante. J'baisse un peu ma garde, parce que là, pour l'instant, elle est là, près de moi.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyJeu 26 Oct 2023 - 8:11

Ça ne lui plaisait pas à Maxine, ce début de relation pas saine qui naissant entre eux. Orso, elle l’aimait quand il était tendre, vulnérable, quand il parlait italien après avoir fait l’amour, quand il souhaitait jouer le chef privé et concocté un parfait repas pour Maxine. C’était cette image là que Maxine n’arrivait pas à enlever, c’était sur celle là qu’elle s’attachait. Elle était tombée amoureuse d’Orso dès le premier jour, quand la complicité était naturelle. Là, ils n’étaient que l’ombre d’eux même. Orso se jouait d’elle, et Maxine commençait à le détester. En face d’elle, Maxine n’avait qu’une envie, lui donner une bonne claque, qu’il la laisse tranquille et qu’elle continue de penser à cet Orso qu’elle aimait. Ils se faisaient du mal, lui en gardant son bracelet et elle en affirmant qu’elle le détestait. « Oui je suis heureuse avec lui. Il me donne ce que tu ne m’as jamais donné … du respect et de la tendresse. » C’était un disque rayé, où ils répétaient sans arrêt les mêmes conneries. Mais l’anglaise arrêtait d’espérer à une amélioration, se rendant compte que s’ignorer était peut-être la meilleure des solutions. Sauf qu’avant, elle devait récupérer son bracelet qu’Orso tenait en otage. En lui sautant dessus, ils tombaient tous les deux sur le sable, initiant cette bagarre un peu ridicule dont la finalité était évidente. Orso la dominait facilement, retenant son poignet et ses hanches. Elle le détestait vraiment, parce que cette proximité la faisait souffrir. L’odeur d’Orso l’envirait, son corps contre le sien la faisait trop vite chavirer. Mais Maxine était tellement en colère, tellement triste qu’ils soient incapable d’être ceux qu’ils étaient au tout début. « Oui ! » Répondait-elle, c’était logique qu’elle s’en aille. C’était son but depuis le début, s’éloigner de celui qui était à l’origine de tout ces maux. Orso s’approchait d’elle, plantant son regard sombre dans le sien. Au même moment, elle sentait la poigne d’Orso se desserrer. « On n’a pas toujours ce qu’on veut Luciano. » Au même moment, elle le repoussait, réussissant à se défaire de son empreinte. Maxine lui lançait des regards orageux. « A quoi tu joues ? C’est quoi ton putain de problème ? » Hurlait-elle, avant de voir dans le coin de son œil leur bateau s’éloigner. Ils avaient loupé le départ. « On a loupé ce bateau à cause de toi ! » Elle se rapprochait une nouvelle fois de lui, le bousculant de toute ses forces.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
POINTS : 338
MESSAGE : 1190
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyJeu 26 Oct 2023 - 21:46

Le seul truc que j'pouvais lui reprocher à Maxine, c'est d'être avec quelqu'un d'autre en ce moment. Ca, ça me faisait royalement chier. Je l'avais bien vu lui, ce p'tit monsieur parfait avec qui Maxine semblait bien. Et ça me tuait, d'savoir que c'était un autre qui avait le droit à ses sourires à ses yeux doux. J'voulais que ça soit moi, ça devenait presque obsessionnel, malsain, parce que du coup, j'cherchais à la provoquer, pour tout et pour rien. Et là, j'avais son bracelet dans les mains et c'était le seul truc que j'avais trouvé pour me rapprocher d'elle, de la pousser dans ses retranchements. Alors qu'elle s'était jeté sur moi pour le récupérer, j'me retrouvais sur elle, prenant le dessus et j'me mettais à lui parler, pour voir si elle comptait partir. Bien sûr que oui et sa réponse ne tarda pas. J'avais relâché mon emprise sur son poignet et alors que j'lui disais que j'voulais pas qu'elle s'en aille, elle se dégagea rapidement de mon emprise, j'tentais pas de la rattraper, j'me retrouvais assis dans le sable, les genoux légèrement pliés, mes avants-bras reposant dessus et mes mains jointes. J'reprenais un peu mon souffle avant de lever les yeux vers elle, j'voyais bien qu'elle était terriblement en colère. J'me relevais alors, pour lui faire face. "J'joue à rien." que j'dis en grommelant. Un peu vexé de voir que mon p'tit manège n'avait pas pris sur Maxine. Mais là, elle releva un problème auquel je n'avais pas pensé. Le bateau. J'tournais rapidement le regard vers le large et je voyais la navette repartir sans nous. Elle s'élança à nouveau sur moi, me hurlant dessus et me faisant encore reculer de quelques pas. "Mais bordel, arrête d'me pousser Max', ça sert à rien." J'lui lançais un regard noir avant d'lui passer devant et de tenter d'attirer l'attention du bateau vers nous. "Ehi cazzo! Siamo arrivati! Ma siete coglioni o cosa?!" (comprenez : mais bordel de merde, attendez nous, vous êtes cons ou quoi?) que j'me mettais à hurler dans ma langue maternelle en agitant les bras. Mais j'crois que c'était en vain et personne ne semblait s'intéresser à nous. Et alors je prenais mon téléphone pour tenter d'appeler Bella. Pas de réseau. J'me retournais vers Maxine, j'étais pas paniqué, j'étais juste pris de court. "On fait quoi maintenant?" que j'lui demandais, un peu agressif, comme si elle allait trouvé une solution miracle. On allait quand même pas passer la nuit ici, il allait s'mettre à faire nuit, d'ici deux heures et après, on allait avoir froid. On n'avait rien à manger, rien à boire et nul part où se mettre à l'abris. J'soupirais de rage, donnant un coup de pied dans le sol, faisant voler un millier de grain de sable. "Putain!" que j'sifflais entre mes lèvres. C'était vraiment la merde, prenant soudain conscience que je n'avais pas de cocaïne avec moi. Et ça allait certainement pas arranger nos affaires, à Maxine et à moi.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
adm f
Maxine Gray
Maxine Gray
POINTS : 139
MESSAGE : 3865
ICI DEPUIS : 06/11/2020
COMPTES : Alba
CRÉDITS : @whovian

STATUT : Je revois le début les premières semaines. On pourrait repartir à zéro. Et prendre le premier avion comme dans un film de merde (maxso)
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  EmptyVen 27 Oct 2023 - 6:53

Elle le comprenait. Maxine ne voulait pas rentrer dans son jeu, mais elle comprenait. Ils n’avaient pas été aussi proche l’un de l’autre depuis longtemps. Il y avait des milliers de possibilité de se rapprocher, mais ils choisissaient la plus difficile et la plus douloureuse. Pourtant, sentir les doigts d’Orso sur ses poignets, son buste contre le sien, ça lui faisait perdre les moyens à l’anglaise. Il y avait ce mélange malsain entre blesser et embrasser, parce qu’elle aimerait qu’il comprenne à quel point son comportement lui faisait mal. Mais d’un autre côté, elle était incapable de l’oublier, se rappelant les bons souvenirs. Chaque confrontation empêchait Maxine de faire le deuil sur cette relation avortée bien trop tôt. Ils avaient tant de choses à régler, et peut-être qu’il avait raison Orso. Maxine était trop jeune pour survivre dans cette histoire, trop naïve pour comprendre la complexité de la vie d’Orso et de l’amour qu’il faisait naître en elle. Elle n’était pas bête, se rendant bien compte qu’il voulait la mettre hors d’elle et c’était réussi. Elle haïssait l’indifférence. Elle préférait la colère de l’italien plutôt que cette ignorance voulu, pourtant tout ce qu’elle souhaitait c’était sa tendresse et son respect. Il ne la pourchassait pas quand finalement elle parvint à s’échapper de sa poigne. Il jouait, ça se voyait dans son regard malicieux quand il avait le bracelet. Maxine s’éloignait de lui, en lui criant dessus, incapable de maîtriser la colère qui la rongeait de l’intérieur. « Alors continue à m’ignorer, t’es si doué pour ça ! » S’il ne jouait, pourquoi ne la laissait-il pas tranquille ? C’était sur cette réflexion qu’elle vit leur bateau s’éloigner, avec à l’intérieur Juan qui devait dormir pour se remettre de son mal de mer. Quelle idée de faire une excursion en bateau quand on avait le mail de mer. Tout était de la faute de l’italien, elle aurait pensé à reprendre le bateau s’il ne l’avait pas kidnapper de ses mains, alors elle le repoussait violement. « Tout est de ta faute ! » Son regard était aussi noir que le sien, mais il passait devant elle. Près de la plage, il fit dans grands gestes, hurlant en italien. Maxine elle explosait de rire, se moquant de lui et l’imitant dans ces gestes. « Per favor per favor. » Son italien était vraiment au niveau zéro, mais il avait l’air ridicule. « Tu crois vraiment que parce que tu parles italien, ils vont se dire Oh tiens Luciano nous appelle il faut revenir. » Maxine elle n’était pas tendre, mais elle se moquait de lui, le trouvant ridicule. Il n’y avait pas de réseau, rien sur cette île à part eux. Maxine elle avait une demi-bouteille d’eau, rien à manger, rien pour se couvrir. Mais, Juan allait bien se rendre compte qu’elle avait disparu, dans quelques heures, les secours viendraient les chercher. Puis, il y avait bien la meuf d’Orso qui allait s’en rendre compte. A sa question, elle se retournait vivement. « Ce que tu fais j’men fous. Moi je m’éloigne de toi. » Maxine ignorait qu’Orso luttait encore contre la cocaïne et que cette soirée allait être éprouvante. Maxine elle avait aucune notion de survie, se disant tout de même qu’il faudrait rationner l’eau. Il était aussi énervé qu’elle envoyant valser un milliers de grain de sable. « Pourquoi tu m’as suivi d’abord ? Tu n’étais pas à bien à bord du bateau avec ta parfaite Bella. » Disait-elle avec un ton de reproche et d’ironie.

__________________________

Too smart for you.
by EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty
MessageSujet: Re: Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso    Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos chemins allaient bien finir par se recroiser - Maxso
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qui aime bien, châtie bien (Jay)
» loin d'être en danger, le danger c'est moi, le temps m'a bien changé, la tristesse moins - maxso
» Qui aime bien, châtie bien [Feat. Billie Solheim]
» Qui aime bien, châtie bien. - Charlie.
» Des chemins qui se croisent. [Karel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: