AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le deal à ne pas rater :
PC portable Gamer 15,6” ERAZER DEPUTY P60 (144Hz – i7-12650H – ...
999.99 €
Voir le deal

 

 #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
adm h
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
POINTS : 20
MESSAGE : 4066
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & oskár & reyansh
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ oh, I wish you were right there to fight off the nightmares. you were the night light on a dark night like the stars.
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptySam 9 Déc 2023 - 23:06

Il ne pouvait contrôler le ressenti de Freja, Woody. Et elle avait bien le droit de penser ce qu’elle voulait des actions de Sara. Elle avait sans doute raison, d’ailleurs, de trouver cela horrible. Ça l’était. Woody avait été privé d’années précieuses alors que Sara elle-même savait fort bien qu’il ne pourrait pas, pour si longtemps que ça, prendre Alice dans ses bras, la soulever au-dessus de sa tête, la couvrir de tout son amour autant qu’il le souhaiterait. Woody ne serait pas un papa comme les autres, qu’on le veuille ou non. Seulement, le trentenaire n’avait plus l’énergie pour porter autant de haine en lui. Il avait un peu peur, aussi, à quelque part, que Sara reparte ou prenne ses distances, s’il lui rejetait toute cette faute. Bref, tout un tas d’émotions s’étaient tiraillées en lui et, pour une des seules fois de sa vie, il avait choisi la paix. « Tu fais comme tu veux, Freja. » Lâcha-t-il tout simplement, ne voyant pas quoi ajouter. Il ne défendrait pas davantage Sara, c’était certain. Il ne défendrait pas non plus son point de ne pas lui en vouloir. Il y avait bien un point, cependant, qu’il chercherait à défendre ce soir : il n’avait pas tout à fait menti à Freja. Il ne lui avait peut-être pas parlé de cette réconciliation physique avec son amour d’adolescence, mais il n’avait aucunement menti sur l’objectif derrière son voyage en Chine. Pour lui, ça ne changeait rien. Pour elle, ça changeait tout. À sa question, à savoir pourquoi il n’avait rien dit, Woody la regarda un moment, la bouche entrouverte, ne trouvant pas comment répondre. Ça le replongeait vers le souvenir d’une soirée qu’il aurait préféré oublier. « J’ … J’avais peur. Je voulais tellement que ça fonctionne entre nous. Ce soir-là je me suis présenté à toi et j’ai tout offert, Freja. J’avais peur de te le dire et que ça gâche tout, que tu ne veuilles pas qu’on se donne cette chance, que tu t’imagines des choses. Un peu comme tu le fais maintenant, quoi. » Alors, à quelque part, Woody ne regrettait pas de ne pas lui avoir dit. Quoique … si ça leur avait sauvé une dispute à l’époque, elle revenait bien vite à l’assaut aujourd’hui, quatre ans plus tard. Ça n’aurait rien changé qu’elle le sache à ce moment-là puisqu’elle en avait déjà choisi un autre.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyDim 10 Déc 2023 - 22:00

Au moins, Woody ne s'entête pas à défendre à tout prix Sara, tu l'aurais assez mal vécu. Toute cette rancoeur que tu ressens à propos de son ex ne risque pas de s'atténuer de si tôt. Pourtant, tu n'es pas directement concernée et tu n'auras probablement jamais l'occasion de lui dire ta façon de penser. D'une, parce que ce ne sont pas tes histoires et de deux, parce que tu ne côtoies pas la jeune femme. Par contre, ce qui te concerne davantage, c'est les dires de Woody suite à son escapade à Pékin. Même si ça remonte à plusieurs années, même si ça ne change rien à votre quotidien ni à l'issue de votre relation, tu es blessée qu'il n'ait pas eu l'honnêteté de tout t'avouer. « Parce qu'il y a de quoi s'imaginer des choses Woody... » Soupires-tu en détournant quelques secondes la tête. Un tas de choses se bousculent en toi, des tas de questions et de doutes. « J'ai du mal à comprendre - et à croire - que tu puisses faire l'amour à ton ex, que tu as aimé vraiment fort, et puis venir m'avouer tout ce que tu ressens et veux construire avec moi. » Cela ne fait aucun sens et ça n'a aucune logique. « Alors je sais que ce n'est pas le sujet, là. Et j'veux pas gâcher ce moment où tu me parles de ta paternité, je t'assure. Mais ça fait beaucoup d'informations d'un coup. » Tu as besoin de quelques minutes pour encaisser et pour canaliser cette trop grande colère à l'intérieur de toi. Tu prends finalement la direction de la baie vitrée, balayant du regard le jardin de Woody, tentant de reprendre tes esprits afin de ne pas dire des choses que tu pourrais regretter. « De toute façon, on n'en est plus là aujourd'hui. » Finis-tu par dire sans le regarder parce que tu sais, qu'au fond, à quelque part, vous serez toujours "là" aujourd'hui. T'auras toujours ce goût amer d'inachevé.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
POINTS : 20
MESSAGE : 4066
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & oskár & reyansh
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ oh, I wish you were right there to fight off the nightmares. you were the night light on a dark night like the stars.
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyLun 11 Déc 2023 - 22:17

Il y avait peut-être de quoi s’imaginer des choses, mais s’il lui disait qu’elle faisait erreur, ne pouvait-elle pas le croire ? Il ne serait pas revenu en lui déclarant tout cet amour, à Freja, si ses sentiments pour Sara avaient décidé de refaire surface lors de son voyage en Chine. Pour lui, cet égarement physique avait davantage eu un goût d’adieux officiels, plutôt que de réconciliation. Jamais il n’avait pensé que Sara reviendrait un jour à Bowen, avec une fille qui était aussi la sienne. « À ce moment-là, j’avais plus l’impression de clore ma relation avec Sara, plutôt que de la rouvrir. Et comme ça, je pouvais être complètement à toi ensuite. » Un soupir s’échappa d’entre ses lèvres. « Crois-moi ou ne me crois pas, Freja. Je ne sais pas quoi argumenter d’autre que ma vérité. » Il haussa les épaules. Elle ne voulait pas gâcher ce moment où il lui parlait de sa paternité nouvellement apprise, mais c’est ce qu’elle faisait quand même. Il ne lui en voulait pas, pas vraiment, mais il trouvait dommage que leur passé vienne encore une fois teinter son présent. Il suivit la norvégienne du regard, alors qu’elle s’en allait vers la baie vitrée. Il garda le silence un moment, après qu’elle ait déclaré qu’ils n’en étaient plus là aujourd’hui. La main posée contre sa bouche, l’air pensif, il se contenta de la regarder longuement. Puis, il lâcha : « Non ? J’ai l’impression que tant qu’on aura ce genre de réactions, de conversations, ça voudra dire qu’on y est encore un peu … . » Elle avait été belle et douce, la trêve. Ça avait été bon de sentir qu’ils n’étaient que des amis, dans les derniers mois. Mais ils se mentaient à eux-mêmes. Freja et Woody ne seraient jamais que ça. Ça se sentait dans leurs échanges de regard, dans leurs sourires, dans leurs gestes, dans toutes les conversations un peu trop sensibles qu’ils abordaient. Le bagage était trop lourd pour le laisser à la porte, à chaque fois qu’ils se côtoyaient.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyMar 12 Déc 2023 - 21:07

Il y a eu tellement d'allées et venues dans votre relation que tu émets des doutes sur les réelles intentions de Woody, à l'époque. Tu ne doutes pas qu'il t'ait aimé, passionnément, mais tu doutes du fait qu'il ait été un jour prêt à tout tenter pour toi, pour vous. Si tu avais pris le risque de tout arrêter avec Conchobáhr pour Woody, tu n'es pas certaine que le physiothérapeute aurait gardé le même cap, tout du long de votre relation. « Mets-toi un peu à ma place... Si j'avais couché une dernière fois avec Conchobáhr pour "lui dire au revoir" avant de m'engager avec toi, je ne suis pas certaine que ça t'aurait plu et mis en confiance. » Expliques-tu en haussant légèrement les épaules. C'est sa vérité, oui. Tu vois bien à quel point l'australien est convaincu de ses dires et sûr de lui. Malheureusement, de ton côté, tu n'éprouves pas la même confiance en lui, à cet instant précis. De toute façon, cela ne change rien à ce que vous êtes aujourd'hui. Cela ne change rien à l'issue de votre relation amoureuse. Cela n'a pas fonctionné, point. Mais ce serait se mentir de penser qu'il suffit de s'arrêter là, au point. Woody comme toi, savez que ce n'est pas aussi simple. Que ça n'a jamais été aussi simple. En entendant ses mots, tu te retournes vers lui, ton regard se perdant à travers le sien. Il pointe quelque chose de vrai, quelque chose qui est là depuis tant d'années. « Alors quoi ? ça veut dire qu'on ne peut pas être meilleurs amis ? » Demandes-tu, sentant l'émotion gagner ton regard à l'évocation de cette idée. « Je ne suis juste pas capable de vivre une vie où tu n'es pas, Woody. » Même si votre histoire d'amour n'a pas fonctionné, tu as espoir qu'une autre forme de relation puisse aboutir. Quelque chose qui continuerait à vous lier, pour toujours.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
POINTS : 20
MESSAGE : 4066
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & oskár & reyansh
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ oh, I wish you were right there to fight off the nightmares. you were the night light on a dark night like the stars.
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyMar 12 Déc 2023 - 23:46

Bien sûr que s’il se mettait à la place de Freja, il aurait eu une pointe de jalousie. Il savait cependant qu’il l’avait aimée, et qu’il l’aimait encore à quelque part, beaucoup trop pour que ça lui fasse changer d’idées. Il aurait réagi, mais il aurait fini par mettre son égo de côté, parce qu’à ce moment-là de sa vie, il aurait tout donné pour se lancer avec la norvégienne. Qu’elle couche avec un autre pour lui dire au revoir mais qu’elle promette ensuite à Woody que c’était lui et rien que lui pour les années à venir, ça lui serait allé. Enfin, c’est ce qu’il pensait aujourd’hui, avec tout le recul nécessaire, mais il ignorait ce que le Woody d’il y a quatre ans aurait pu ressentir. Il avait la colère plus facile encore qu’aujourd’hui, à l’époque. Ce n’est pas pour rien qu’eux deux avaient fait tant de flammèches. Il avait la mèche courte. « Ça ne m’aurait peut-être pas plu mais je t’aimais si fort que j’aurais trouvé le moyen de passer par-dessus ça. De ce que j’en comprends, ce n'aurait pas été ton cas. De toute façon, je n’avais déjà aucune chance ce jour-là, en débarquant chez toi. » Cette conversation ne menait donc à rien et pourtant, ils en arrivaient tous les deux à la conclusion que même s’ils voulaient se convaincre qu’ils n’en étaient plus là, ils étaient encore en plein dedans. L’émotion était toute aussi grande que s’ils avaient encore des sentiments l’un pour l’autre. Il fallait donc se rendre à l’évidence qu’il n’y avait pas de si et qu’il n’y en aurait jamais. Freja se tourna vers Woody, plongeant son regard dans le sien. Ils se toisèrent avec une silencieuse douleur, un moment. « C’est bien évident que je ne peux pas non plus avancer si t’es pas à mes côtés, d’une manière ou d’une autre, Freja. » Il haussa les épaules, perdu dans la confusion émotive que cette conversation générait. « Je pense qu’on peut être meilleurs amis, mais qu’on doit aussi accepter qu’il y aura toujours quelque chose d’autre, qu’on ne peut pas ignorer … » Il serait vain d’essayer de se convaincre du contraire et de faire comme si ces sentiments ne gravitaient pas autour d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyMer 13 Déc 2023 - 21:15

Tu secoues la tête à la négative alors que Woody assure qu'il n'avait aucune chance en débarquant chez toi, ce jour-là. Ce fameux jour où il a mis cartes sur table en te demandant de lui laisser son ultime chance. Celle qui ferait de vous un couple, peut-être pour de bon. Ou peut-être pas. C'est cette incertitude qui t'a empêché de tout tenter avec l'australien. Tu ne pouvais pas quitter Conchobáhr, que tu aimais profondément, pour une relation passionnelle mais instable. Oui, tu aimais Woody d'un amour tellement fort qu'il te faisait tourner la tête. Mais non, tu n'étais pas prête à tout, à ce moment-là. « Ce n'était pas une question d'amour, Woody. Moi aussi je t'aimais à en mourir mais les choses n'étaient pas si simples. » Sinon, il t'aurait suffi de lui dire oui, de lui tomber dans les bras et de combler tous ces moments de manque que tu as trop souvent ressenti sans lui. Le manque de ses lèvres, de ses bras, de sa peau, de lui, tout simplement. Ton regard témoigne de tous ces doutes qui tournent en boucle dans ta tête. Tes yeux se posent sur ton ex et vous vous fixez, l'espace de quelque seconde, sans avoir besoin de dire quoi que ce soit. Vous savez. « T'es vraiment le meilleur de mes amis. » Souffles-tu avant de t'avancer vers lui et de le serrer dans tes bras, ayant réellement besoin de cette étreinte. Cette conversation ne mène pas là ou tu l'aurais pensé mais, quelque part, tu te dis que c'était nécessaire. « Je suis désolée d'avoir gâché ton annonce. » Finis-tu par dire en relevant la tête vers lui, le regard rempli d'un tas d'émotions différentes. « J'ai encore tout un tas de questions à ce sujet, si tu as toujours envie de m'en parler... J'comprendrais si c'est non et dans ce cas, j'me contenterais de te faire ton repas. En essayant qu'il soit bon, bien sûr. » Dis-tu avec un faible sourire.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
POINTS : 20
MESSAGE : 4066
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & oskár & reyansh
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ oh, I wish you were right there to fight off the nightmares. you were the night light on a dark night like the stars.
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyJeu 14 Déc 2023 - 2:01

Woody et Freja ne seraient jamais d’accord là-dessus. Sur cette fameuse soirée où leur amour s’était un peu envolé en fumée, continuant malgré tout à graviter autour d’eux, encore à ce jour. « Les choses n’ont jamais été simples entre nous et pourtant, tu l’as bien voulu quand même, cet amour, pendant longtemps. Qu’est-ce qui avait changé à l’époque ? » Qu’elle ne vienne pas lui dire que c’était ce Conchobáhr qui avait tout changé à la donne. À ce qu’il sache, la raison pour laquelle elle n’était plus avec lui, c’est qu’elle avait été incapable de tirer un trait sur Woody. Tous les deux se regardèrent longuement, en silence. Il n’y avait plus aucun mot nécessaire pour transmettre la suite du message. Ils pourraient toujours s’entêter à rester de meilleurs amis, ce ne serait jamais aussi simple que ça, ils le savaient tous les deux. Mais c’était mieux que rien, c’était mieux que de ne pas du tout s’avoir dans leurs vies. La norvégienne réduisit donc la distance entre eux et alla le serrer dans ses bras. Il passa ses bras autour d’elle, l’étreignant en fermant les yeux. « Y’avait aucun moyen qu’elle se passe bien, cette annonce, je le savais déjà, au fond. » Il esquissa un mince sourire en reprenant une distance raisonnable. « Ne dis pas de bêtises … On ne va quand même pas poursuivre cette soirée en silence en n’osant rien se dire. Allez, shoot-les, tes questions. » Le trentenaire alla prendre une place assise pour aider Freja dans la préparation du repas. Ces jours-ci, rester debout trop longtemps lui en demandait beaucoup. « Qu’est-ce que je peux faire ? » Demanda-t-il, soulagé que ce soit moins lourd, tout d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptySam 16 Déc 2023 - 13:39

Ce n'est pas que tu ne voulais plus de cet amour. C'est qu'il y avait d'autres facteurs à prendre en compte alors que, durant longtemps, tu n'as vu que par Woody. Durant longtemps, il a été la seule lumière de ta journée, la seule échappatoire, le seul moment de répit. Il n'en a pas conscience car il se voit toujours négativement mais il t'a sauvé plus d'une fois. Encore aujourd'hui, il ne le sait pas, mais lorsque tu as des passages à vide, c'est lui que tu appelles. « J'étais amoureuse de Conchobáhr et puis j'avais peur... » Peur de prendre de gros risques pour qu'au final, tu reviennes au même point. Malheureusement pour toi, bien que tu n'aies pas pris de risques, l'issue est restée la même. « Peur de laisser tomber ma relation avec lui, qui je savais, pouvait m'emmener loin... pour que, finalement, nos problèmes nous rattrapent et que ça n'aille pas entre toi et moi. Toutes les fois où on a essayé, il y a quelque chose qui s'est mis sur notre route... » Expliques-tu en haussant les épaules. C'est pour ça que, des années plus tard, vous êtes résignés au point de vous contenter d'une amitié profonde et sincère. Tu souris à ton tour aux paroles de l'australien tout en t'écartant lorsqu'il remet une certaine distance entre vous. Tu as toujours tendance à être trop tactile, trop proche, des gens que tu aimes. C'est un défaut pour certains, une qualité pour d'autres. Toi, tu vois surtout cela comme un manque d'affection profond, dû à ton enfance compliquée. Si tu peux affirmer ça, c'est grâce à des années de thérapie. Tu ne l'as pas pondu toute seule. « Elle est comment ? » Demandes-tu, le regard brillant, alors que Woody t'autorise à poser tes questions. Tu aimerais savoir si sa fille a ses yeux. Ou même cette expression, bien à lui, dans son regard. Alors que tu t'installes à nouveau au plan de travail, tu sors un oignon pour que ton meilleur ami s'en occupe. Toi, tu pleures comme jamais à chaque fois que tu en épluches un. « J'espère que tu ne pleureras pas autant que moi. » Dis-tu, taquine, en le posant devant lui avant de lui tendre une planche et un couteau. De ton côté, tu t'occupes de couper un poivron rouge tout en continuant votre discussion. « Alice, c'est très joli comme prénom... Est-ce que tu as déjà pu lui parler ? Tu te sens comment, en sa présence ? Elle sait qui tu es ? » Demandes-tu sans te rendre compte que ça fait beaucoup - trop - de questions d'un coup. Et tu en as encore plein d'autres.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
POINTS : 20
MESSAGE : 4066
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & oskár & reyansh
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ oh, I wish you were right there to fight off the nightmares. you were the night light on a dark night like the stars.
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyDim 17 Déc 2023 - 4:51

Il ne pensait pas revenir à ces conversations qu’ils auraient pu avoir en boucle sans que ça ne change quoi que ce soit. Freja et lui étaient comme un disque brisé, qui tourne et qui tourne en répétant constamment le même extrait saccadé d’une chanson triste. Woody soupira en l’entendant parler de sa relation avec Conchobáhr qu’elle mettait sur un piédestal, et la leur, qui n’apparaissait que destructrice. Elle avait sans doute raison, la norvégienne, mais c’était douloureux à entendre, même à demi-mot. « T’as quand même laissé tomber ta relation avec lui. Nos problèmes nous rattrapent autant que notre amour le fait aussi, peu importe où on en est dans nos vies. » Woody mettait le doigt, sans doute, sur le nœud du problème. Autant ils se détruisaient lorsqu’ils étaient ensemble, autant ils avaient besoin de l’autre lorsqu’ils ne l’étaient pas. Elle était là, la malédiction de leur amour. Les deux amants auraient beau se résigner au point de se contenter de cette amitié profonde et sincère, comme le pensait Freja, mais cela demeurait un mensonge. Certes, c’était mieux que rien, conclusion à laquelle ils arrivèrent ce soir encore, soldant cette réflexion par une étreinte. Woody s’écarta pour regagner une place assise, prêt à donner un coup de main à la norvégienne en cuisine, et à répondre à toutes ses questions. « Elle est … merveilleuse. » Commença-t-il. « Je te préviens d’avance, elle est le portrait tout craché de Nevaeh lorsqu’elle était jeune. Elle a le même regard. » C’est ce qui l’avait frappé. C’est ce qui lui avait permis de savoir, avant même de le savoir, qu’Alice était sa fille. Entre deux questions, Woody s’empara du couteau et entreprit de couper l’oignon. « On a passé pas mal de temps ensemble depuis septembre, oui. Au début je me sentais maladroit, mal à l’aise, mais … Alice est tellement pétillante et dynamique, elle parle tout le temps, alors … ça m’a aidé. » Sauf qu’elle ignorait encore qu’il était son père et ça, c’était la partie qui rendait Woody extrêmement nerveux. « Elle ne sait pas encore, non. Sara pense que ce serait le bon moment, avant Noël, mais … je flippe tellement. Je ne sais pas comment elle pourrait réagir. » Pour elle, son père était un personnage de livre, un prince charmant, un preux chevalier, un chasseur de dragon. Pas un trentenaire qui ne tient déjà plus debout sans sa canne.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyDim 17 Déc 2023 - 21:09

C'est complètement idéaliste de croire que vous arriverez, un jour, à entretenir une relation simple, sans revenir sur le passé, sans faire un bon en avant, trois en arrière. Mais cette amitié, c'est le seul moyen de garder un semblant de relation. C'est le seul moyen d'avoir encore Woody dans ta vie et de faire partie de la sienne. Tu ne sais pas jusque quand ça durera... sans doute jusqu'au jour où vous devrez faire face à une relation amoureuse sérieuse, d'un côté ou de l'autre. Jusqu'ici, vous n'avez jamais réussi à entretenir une amitié stable entre vous, tout en entretenant une relation amoureuse à côté. « Oui mais ça, je ne pouvais pas le savoir d'avance, que ça n'allait pas fonctionner avec lui. Je crois que, quelque part, j'avais besoin d'essayer, besoin de voir où ça allait aller. » Bien que, dans le fond, au plus profond de toi, tu savais sans doute que Woody allait revenir sur le tapis, d'une façon ou d'une autre. « De toute façon, j'peux pas revenir en arrière... » C'est trop tard pour ça. Le voudrais-tu ? Tu n'en as aucune idée. Après cette petite mise au point bien nécessaire, vous pouvez enfin revenir au sujet principal : la paternité de l'australien. Un changement de vie aussi incroyable que bouleversant, surtout pour quelqu'un comme ton meilleur ami. « Je vois le genre. » Dis-tu en riant lorsque Woody t'explique qu'elle ressemble beaucoup à Nevaeh. La jeune femme est merveilleuse alors, si elle suit la lignée de sa tante, elle ne peut que l'être, elle aussi. « Tu sais, le regard de Nev et le tien se ressemblent beaucoup. » Ajoutes-tu pour qu'il comprenne que sa fille doit aussi lui ressembler, même si lui, ne voit pas forcément les similitudes. Tu sais qu'en tant que parent, ce n'est pas toujours facile de voir à qui ressemblent nos enfants. Coupant ton poivron, tu écoutes attentivement Woody qui te raconte qu'il a pu découvrir sa fille au fil des jours et des semaines. C'est sans doute ce qui explique, aussi, qu'il n'a que peu de rancoeur envers Sara puisqu'il met tout cela de côté pour se concentrer sur l'essentiel. « Elle parle tout le temps ? » Demandes-tu en riant. Elle doit faire la conversation pour eux deux. Tu le regardes avec une moue un peu triste qu'Alice ne sache pas encore que l'australien est son père. « Personne ne peut savoir comment elle va réagir... Mais dis-toi qu'elle n'a pas de père du tout là... enfin, je suppose ? » Tu ne sais pas vraiment si Sara a refait sa vie ou non et ce qu'elle a dit à sa fille. « Elle va gagner un père. Et un bon père. Cela risque de la chambouler mais dans le bon sens, je pense. » Du moins tu l'espères de tout ton coeur, pour Woody.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
POINTS : 20
MESSAGE : 4066
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & oskár & reyansh
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ oh, I wish you were right there to fight off the nightmares. you were the night light on a dark night like the stars.
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyMar 19 Déc 2023 - 3:17

Ça ne servait à rien de continuer cette conversation. Freja avait ses perceptions et ses raisons, Woody avec les siennes tout autant. Ils tourneraient en rond, éternellement, sur cette épineuse question. Le pire était qu’ils ne le sauraient jamais, ce qu’il serait advenu d’eux ce soir-là et tous les autres d’après, si Freja avait accepté qu’ils se donnent une chance. Si Freja avait laissé Conchobáhr pour lui. Il ne saurait jamais puisque la norvégienne ne pourrait pas revenir en arrière et, surtout, elle ne le ferait sans doute même pas, si elle le pouvait. Woody se contenta de hocher la tête silencieusement, le regardant tombant vers le plancher momentanément, avant qu’ils ne s’étreignent comme pour marquer la fin de cette énième discussion leur déchirant le cœur. Il fallait remettre quelques étincelles dans leurs regards, et pour Woody, parler de sa fille était devenu la meilleure manière de lui étamper un sourire en plein visage. Freja lui parla de son regard à lui aussi, qui ressemblait à celui de sa sœur. Forcément, Alice avait le même regard que lui également. La mathématique était simple. « C’est vrai. C’est peut-être ses traits plus féminins qui font que la ressemblance est frappante, mais … t’as raison. Elle me ressemble aussi. Elle a quelques traits de Sara, aussi, mais clairement c’est une Rutkowski. » Admit-il, avec un brin de fierté dans les yeux. « Ouais, elle n’est pas arrêtable. Pour ça, la pomme est tombée loin de l’arbre, hein ? » Woody n’était pas du genre à dialoguer pendant des heures, même que quelques minutes lui suffisaient à faire le tour d’une question. Sara n’était pas non plus reconnue pour être un grand moulin à paroles. Certes, elle avait les mots un peu plus faciles que le trentenaire, mais pas comme Alice. « Non, elle n’a pas de père. Sara n’est plus avec l’homme qu’elle fréquentait, depuis plusieurs années. » Woody n’avait pas exactement toute l’histoire, réalisa-t-il. Il n’avait pas trop questionné à propos de Ian, tout ce qu’il savait c’était qu’il n’était plus vraiment dans le portrait. Un mince sourire se dessina sur les lèvres de l’homme quand Freja le qualifia de bon père. Tout le monde semblait le croire sauf lui. Il avait toujours été son meilleur critique. « J’espère que tu as raison. » Il termina de couper les oignons en dés, puis repoussa la planche vers sa meilleure amie. « Qu’est-ce que tu vas nous préparer, exactement ? » Demanda-t-il, l'appétit s'ouvrant peu à peu.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
If we'd go again all the way from the start, I would try to change things that killed our love. Your pride has built a wall, so strong that I can't get through. Is there really no chance to start once again ? I'm still loving you ... ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyMar 19 Déc 2023 - 21:35

Si cette conversation s'arrête là aujourd'hui, tu n'es pas certaine qu'elle soit enfuie pour toujours. Tu as tendance à penser qu'une discussion similaire resurgira un jour ou l'autre. Mais si vous voulez que votre relation amicale persiste, vous devez accepter tout ce bagage que vous trainez derrière vous. Tous ces chapitres - ou livres - que vous avez écrits ensemble. Woody, lui, semble écrire une toute nouvelle histoire avec sa fille, Alice. Une histoire qui sera sans doute aussi belle que bouleversante. Aussi douce que chamboulante. C'est ça, la parentalité. « Une mini Rutkowski... ça doit être quelque chose. » Dis-tu pour le taquiner. « Alors, oui, elle n'a pas obtenu ce trait de caractère de toi. Toi, il faut plutôt te tirer les vers du nez. » Pas forcément avec toi. Souvent, vous arrivez à vous confier ou au moins à dialoguer. Parfois de manière conflictuelle, parfois en omettant certains détails, mais ce fut assez rare, les fois où le dialogue était complètement fermé. Bien sûr, tu ne comptes pas dans le lot, toutes ces fois où vous avez refoulés vos sentiments, par peur de vous engager. Mais ça, c'est totalement différent à tes yeux. « C'est déjà ça. Ce sera plus simple pour toi d'être sa figure masculine d'attachement. » Si un autre homme était dans le lot, Woody aurait pu se sentir en concurrence. Alors que, dans le fond, ça n'a pas lieu d'être. C'est lui le père d'Alice et personne ne pourra jamais remplacer ça. Vous finissez en même temps de couper vos légumes lorsque l'australien demande la suite de la préparation du repas. « Une paella, ça te convient ? » Demandes-tu en relevant la tête vers l'australien. Tu n'as pas pris un truc trop prise de tête afin que vous puissiez discuter aisément en même temps. « Tu me coupes l'ail s'il te plait ? J'espère que tu n'as pas l'intention de voir quelqu'un après. » Souffles-tu en riant, faisant allusion à l'odeur laissée par l'ail au niveau de l'haleine. Toi, il n'y a pas de risque à ce niveau-là puis tu as décidé de consacrer ta soirée à ton meilleur ami. Même si, tu ne pourras pas rentrer trop tard non plus car tu dois récupérer William chez Milo. Il ne passe jamais les nuits là-bas parce que le français ne s'en sent pas encore capable et parce que tu allaites encore.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
POINTS : 20
MESSAGE : 4066
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & oskár & reyansh
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ oh, I wish you were right there to fight off the nightmares. you were the night light on a dark night like the stars.
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyMar 26 Déc 2023 - 17:46

Même sur son lit de mort, Woody aurait sans doute en tête les et si avec Freja. Il vivait une vie de regrets, l’aîné des Rutkowski, l’esprit toujours un peu tourné vers le passé et ses ratés. Il avait du mal à se départir de ses erreurs et à aller de l’avant. Il avait de la difficulté à faire la paix avec ses décisions et avec ses agissements d’avant. C’est peut-être pour ça qu’Alice, qui avait la vie devant elle et qui représentait l’avenir, l’aidait tellement à se sentir plus léger. Elle lui prouvait que, peut-être, il n’avait pas tout fait incorrectement. Le trentenaire sourit en hochant la tête. Oui, une mini-Rutkowski, ça promettait de bonnes montagnes russes. Il haussa les épaules à propos du trait de caractère qu’il ne partageait pas avec sa fille. « Je suis un homme de peu de mots. » Affirma-t-il avec un tout léger rehaussement des lèvres, en guise de sourire en coin. Il est vrai cependant qu’avec la norvégienne, Woody avait tendance à s’ouvrir un peu plus. Ils avaient tant partagé et elle le connaissait si bien. C’était difficile de lui cacher quoi que ce soit. Lorsque Freja parla de figure masculine d’attachement, il se figea un peu. « Ça fout la pression tout d’un coup. » Il avait beau être dans la vie d’Alice depuis plusieurs mois, il n’agissait toujours pas en tant que père auprès d’elle puisque ce n’était pas encore le rôle ou le titre qu’il portait à ses yeux à elle. Représenter une figure masculine d’attachement, c’était un sacré engagement, et Woody n’avait jamais été doué pour ça. Il aurait pu se défiler n’importe quand. Il souhaitait ne pas agir ainsi par rapport à sa fille. Il espérait ne jamais se dégonfler. « Oui bien sûr. » Déclara le jeune homme à propos de la paella. Son ventre gronda légèrement, le plat s’étant concrétisé dans sa tête, la faim venait avec. « Non, il n’y aura que toi qui devra endurer l’odeur. » Il rit. Comme il n’y avait pas vraiment de risque qu’ils retombent dans leurs vieilles habitudes, pas ce soir et encore moins après la discussion qu’ils venaient d’avoir, la norvégienne était safe. Woody termina de couper l’ail et alla aider Freja à faire cuire tous les ingrédients, sortant finalement des assiettes pour y servir la paella.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Freja Ivanova
Freja Ivanova
POINTS : 282
MESSAGE : 26536
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : emy (av) awona (s)

STATUT : libre sur le papier mais son esprit ressasse toujours le passé.

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptyLun 29 Jan 2024 - 10:16

Tu t'es toujours sentie privilégiée lorsque Woody s'ouvrait à toi, lorsqu'il partageait ces choses qu'il n'était capable de dire à aucune autre personne. Pas même à sa famille. Souvent, tu t'es confiée à lui comme à nul autre, toi aussi. Tu lui as toujours fait confiance les yeux fermés, tu lui confierais ta vie sans aucune hésitation, sans aucun doute. C'est ça, qui fait la force de votre relation. Alors, certes, aujourd'hui, vous avez dû mettre un peu plus de distance qu'auparavant mais il y a toujours cette force qui vous lie. Tu le sens, tu le sais. « Oh... ce n'était pas mon intention. » Affirmes-tu quand l'australien avoue que tes mots lui foutent la pression. Tu voulais simplement lui faire comprendre qu'elle ne le comparera pas avec un autre. Que tout ce qu'elle connaitra viendra de lui. Cela ne veut pas dire qu'il n'a pas droit à l'erreur, bien au contraire. On ne devient pas parent du jour au lendemain. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas inné. Certaines choses semblent plus évidentes mais on apprend tous les jours. « Je voulais surtout dire que tu ne te sentiras pas en concurrence avec quelqu'un. Même si, il n'y a aucune concurrence à avoir, tu es son père et ça, personne ne pourra te l'enlever. » Expliques-tu en continuant à préparer le repas, à moitié concentrée sur ta tâche. Finalement, tu laisses tout mijoter dans un grand wok et aides Woody à installer la table. « Même si je ne t'en ai pas donné l'impression, je suis heureuse que tu puisses connaitre la parentalité. J'ai toujours su que tu ferais un super papa. Tu le seras. » Peut-être pas aussi vite qu'il l'espère mais il le sera, tu le sais. C'est l'un des plus beaux cadeaux que Sara pouvait lui faire, finalement. « En as-tu parlé à quelqu'un d'autres ? » Demandes-tu, intéressée.

__________________________

underworld •• This is what happens when you listen to the voices of the underworld. They crawl into your soul and rot you from the inside.

 
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com
adm h
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
POINTS : 20
MESSAGE : 4066
ICI DEPUIS : 03/10/2014
COMPTES : jackson & isaiah & concho & elmo & oskár & reyansh
CRÉDITS : urochrome (a) & yourdailykitsch (g) & beloved (s)

STATUT : ⋄ oh, I wish you were right there to fight off the nightmares. you were the night light on a dark night like the stars.
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 EmptySam 10 Fév 2024 - 12:45

Tant qu’il jouait le rôle de “l’ami de maman”, même s’il était très présent dans la vie d’Alice, Woody n’aurait pas la même pression que s’il était officiellement présenté comme son père. Peut-être que si leur relation évoluait si bien depuis qu’elle était entrée dans sa vie, c’était parce qu’il y allait pas à pas, au jour le jour, sans s’enfoncer dans un tourbillon de pensées ou d’attentes. Cependant, Woody savait déjà qu’il voulait qu’Alice soit légalement sa fille. Il voulait qu’elle le reconnaisse comme étant son père. À voir son corps figé aux propos de Freja, il réalisait par contre qu’il n’était peut-être pas encore tout à fait prêt à ça. « Oui, enfin, le fait que Sara ne soit plus avec Ian aide évidemment là-dessus. J’imagine qu’autrement, c’est lui qu’Alice aurait considéré comme son père. » Il aurait été là pendant les premières années de sa vie, contrairement à Woody qui n’en avait même pas eu la chance, laissé dans l’ignorance. L’aîné des Rutkowski devait admettre que leur séparation le soulageait. Il aurait détesté que Ian soit dans le décor. Il aurait détesté que n’importe quel autre homme soit dans le décor, en fait. Ce n’était rien contre Ian particulièrement. Cela posait tout de même problème : Sara pourrait éventuellement rencontrer quelqu’un, ici. Comment réagirait Woody ? Il l’ignorait pour le moment et préférait taire cette petite colère enfouie. Il se concentra à installer la table, à la place, pendant que la paella mijotait. « Merci. » Lâcha-t-il avec un sourire sincère. « À ma famille seulement, pour le moment. Et Phoebe n’était pas là, elle continue encore d’éviter le plus possible de me croiser, alors … J’sais pas si Elias, Nevaeh ou notre père lui a dit. » Il haussa tristement les épaules. La table désormais dressée, Woody s’accorda de nouveau une pause, s’asseyant à une chaise de la table à manger. « Comment ça se passe, la coparentalité avec Milo ? » C’était sans doute ce qui l’attendait avec Sara, quand tout cela se concrétiserait un peu plus. Il ne refuserait pas le point de vue de quelqu’un qui le vivait actuellement.


Dernière édition par Woody Rutkowski le Dim 25 Fév 2024 - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)   #381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#381 - partout où t'emmènera le vent, je serai un peu là en même temps (wooja)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les démons viennent de partout, même là où on ne les attend pas - Maxso
» DONOVAN, #06 ∇ tu es de ma famille, croisons nos vies de temps en temps.
» On ne peut pas rattraper le temps perdus mais on peut arreter de perdre son temps feet ZELDA
» Aie j'ai mal de partout [PV]
» Je serai toujours là pour toi — Mena#1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: