AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 one, two, three, four...close your eyes and let it go.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Liam Reyes
Liam Reyes
messages : 596
ici depuis : 11/04/2020
crédits : (c) sweet disaster
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + gisella + nevaeh
statut : marié à pippa pour éviter l'exil, amoureux de charlie
baby kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyLun 9 Nov 2020 - 0:32

Il se refermait. Doucement, il perdait cette ouverture de sentiments qu'il avait offert à Pippa. Parce qu'elle le dépeignait comme un homme ignoble, horrible, incapable de se contenter de ce qu'elle lui offrait. Et elle avait raison. Il l'était, ignoble, horrible, égoïste, égocentrique. Il prenait les claques au visage sans rien dire. Et se mordait les doigts de s'être autant ouvert. Parce que quand on laissait parler ses sentiments, on risquait de se faire du mal au passage, de se faire couper les ailes en plein vol. Et ça faisait mal. De marbre, il parla de ce qu'ils avaient montré devant Nevaeh, mais surtout Juliann. Des sous-entendus qu'ils avaient eu, des baisers et des regards échangés. Si, ça, ce n'était pas une claque au visage de son ex, pour lui, le reste ne l'était donc pas non plus. Mais ils n'étaient pas sur la même longueur d'onde. Il mélangeait tout, c'était les mots de Pippa. Et, lasse, il lui fit part de son ressentiment. Parce qu'il en avait marre de se faire balancer la colère de Pippa en plein visage.

Les mains pleines, il commença à remplir le lave-vaisselle suivi de près par la blonde qui renchérissait d'excuses qu'il ne voulait pas entendre. « Arrête », lâchait-il alors qu'elle disait qu'il la rendait heureuse. Mais elle continuait. « Arrête putain! », cria-t-il en cognant son poing sur la table. « J'te rends pas heureuse. J'suis qu'un pauvre mec avec l'égo trop développer! », lâchait-il avec colère. « J'ai pas envie de ta pitié parce que j'ai été blessé. J'parle pas de mes sentiments pour cette raison. Alors arrête. » Il croisa les bras sur son torse nu, soupirant de colère.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 2518
ici depuis : 26/05/2019
crédits : schizophrenic (a) strangehell/mel (i) edelweiss (s) gwen ♡ (gif)
comptes : freja, ciàran, alix & noa.
statut : i tasted heaven, now i can't live without it, i can't forget you and your love is the loudest (nevann)
adm h
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyLun 9 Nov 2020 - 11:30

Tu tentes de faire l'impasse sur ce que tu entends à l'intérieur, sur les mots cinglants de Pippa et le silence de Liam, visiblement. Ou alors, vous êtes trop loin pour entendre ce qu'il dit. Peu importe, ce n'est pas votre problème, vous avez apparemment les vôtres à gérer avant. « Pourquoi pas ? » Demandes-tu en souriant du coin des lèvres quand Nevaeh affirme qu'elle ne pensait pas que les plans à plusieurs t'attiraient. Certes, tu es attentif aux besoins de ton ou ta partenaire mais tu peux également l'être en faisant l'amour avec plusieurs personnes à la fois. Dans ce genre de plans, chacun est attentif aux besoins des autres, chacun trouve sa place et prend son pied de mille et une façons. C'est ça, la richesse de ce genre de relations sexuelles. Mais là n'est pas le sujet parce que tu vois bien que quelque chose tracasse la journaliste. « Ce n'est pas une question de jalousie là, bébé. Je t'ai blessée sans le vouloir et j'en suis désolé. Vraiment désolé. » Dis-tu en attrapant sa main pour qu'elle se tourne un peu plus vers toi, qu'elle te regarde. « Je n'ai pas voulu blesser Pippa avec le récit de nos parties de jambes en l'air. Et je pense qu'elle n'a pas dit que Liam était son meilleur coup pour exactement la même raison. » Affirmes-tu sans réellement douter de ce que tu dis. Le problème c'est qu'en essayant de vous protéger l'un l'autre, vous avez blessé les personnes qui comptent le plus à vos yeux. « J'y ai réfléchis, avant de prendre le gage, tu sais. J'étais prêt à parler de la fois où on a fait l'amour dans les bois parce qu'on était trop impatients de se retrouver. Même si on était limité en terme d'espace, j'étais tellement excité... Je ne pense pas avoir déjà été autant excité par quelqu'un que ce jour-là, par toi. » Tu lui souris, sa main toujours dans la tienne.

__________________________


you're too good to be true
Heaven sent you to me
MY LOVE IS INFINITE
Revenir en haut Aller en bas
Nevaeh Rutkowski
Nevaeh Rutkowski

Feuille de personnage
» anecdotes: Ses cheveux sont d'ordinaire brun assez foncés. Seulement, il lui arrive (trop) souvent de jouer avec leur couleur. Pour l'instant, elle vacille entre le blond et le caramel, couleurs qui semblent adoucir son visage et lui donner un air plus jeune que les rides de la presque trentaine laisseront vite apparaître sur son minois. ‹ Elle est la deuxième d'une famille de quatre enfants. Et la plus vieille des soeurs. Ça lui a valu plusieurs altercations avec sa petite soeur, d'ailleurs, qui lui volait ses vêtements, en particulier ses favoris. ‹ Elle est extrêmement maladroite. Il n'est pas étonnant de la voir un bras ou une jambe dans le plâtre. Malgré tout, elle demeure une personne surprenamment courageuse. ‹ Elle a fort caractère. En même temps, pour survivre dans la famille Rutkowski, il s'agit presque d'un prérequis. ‹ Elle est une horrible conductrice. Or, elle utilise plus souvent qu'autrement le taxi pour se déplacer en ville et n'hésite surtout pas à mettre la facture sur le compte des dépenses du journal. ‹ Elle est accro au café, si bien que la caféine n'a plus aucun effet sur elle. Un, deux, trois, quatre par jour. Elle peut même en prendre un avant de dormir. ‹ Dormir, c'est superflu pour elle. Son cycle de sommeil est complètement bousiller entre les rédactions tard le soir et les réveils tôt pour la couverture de nouvelles imprévues. ‹ Elle est allergique aux chats. Pourtant, sa meilleure amie d'enfance en avait un qu'elle trouvait adorable comme tout. Dommage qu'elle n'ait jamais pu le caresser. ‹ Elle a été fiancé à un mec qui ne faisait pas l'unanimité dans sa famille. En effet, son grand frère, Woody, l'a toujours détesté. ‹ Elle déteste prendre des autoportraits, elle ne peut pas supporter sa tronche sur les photos de famille, autant pour dire qu'elle ne se trouve pas photogénique du tout et qu'elle préfère nettement être derrière que devant la caméra. ‹ Elle est un peu anti réseaux sociaux, qu'elle qualifie d'inventions du démon à la blague. C'est à peine si elle les utilise pour promouvoir ses articles, sur une page professionnelle. On a cependant réussi à la convaincre, par un miracle qu'elle ne connait pas encore, à s'inscrire sur une appli de rencontre, une fois.‹ Elle est dévouée. Pour sa famille, pour ses amis, pour ses relations amoureuses. Elle donne sans compter. ‹ Elle rêve d'un chien. Seulement, son mode de vie nomade et son travail pu orthodoxe ne le lui permettent pas. ‹ À l'école, elle était une plaie en français. Avec beaucoup de travail, d'acharnement et de cours supplémentaires, elle est devenue une pro. L'orthographe et la grammaire n'a plus de secret pour elle. Sauf, peut-être pour le mot accueil. Elle confond toujours l'ordre destiné pour le u et le e. ‹ Elle est nulle en astrologie, elle n'y a jamais cru même. Ni même aux cartes de tarots et ce genre de trucs. Son premier emploi dans un journal consistait à créer la partie horoscope, ce qu'elle a fait avec un humour caché. Si vous relisez ses vieilles chroniques, vous pourrez sentir l'ironie dans son ton. Ses patrons sont tout de même bien dupes, cependant. Ils n'y ont vu que du feu et l'ont fait monter en grade assez rapidement. Ou alors, ils n'en pouvaient plus de la voir écrire n'importe quoi. ‹ Elle n'a jamais eu de caries. Difficile à croire, avec la quantité de sucre qu'elle ingère. Elle cache des bonbons dans les tiroirs de son bureau, au travail, comme récompense.
messages : 2824
ici depuis : 18/02/2020
crédits : (c) vellichor
comptes : violet, blanche, bella, brooke, beth, liam.
statut : Parfois, j’aurais envie que tu sois là chaque soir (Juliann)
grand kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyLun 9 Nov 2020 - 13:24

Ce n’est pas important, qu’elle tentait de se répéter à maintes reprises. Qu’il ait choisi le gage, qu’il n’ait pas répondu, ça n’avait aucune importance. Cette décision, ça lui revenait. Et ça ne voulait pas dire qu’il n’aimait pas leur vie sexuelle, même si elle était plus plat que celle qu’il avait pu avoir avec Pippa. Ça n’avait pas d’importance. C’est pourquoi elle ne l’adressa pas, parlant plutôt de la révélation qu’il avait fait avant que tout explose. « Parce que tu m’as pas l’air comme ça. Pas avec moi, en tout cas. Mais visiblement, je ne te connais pas encore complètement. A mes yeux, je te vois tellement attentif aux besoins de l’autre, que j’ai du mal à concevoir que tu ne perdrais pas la tête avec trois autres plutôt qu’un. », expliquait-elle avant qu’il n’entre dans le sujet qui était réellement un problème. « Ce n’est rien », soufflait la brune, voyant qu’il s’en voulait. Mais pouvait-elle réellement lui en vouloir pour ses sentiments? « Mais tu ne t’es pas gêné pour dire que tu m’avais vu me masturber... », lâcha-a-t-elle avec douceur. « Le problème, c’est que vous êtes exactement pareils Pippa et toi... La différence, c’est que moi je ne suis pas comme Liam. Je ne me serais pas venger. », lui adressait-elle alors qu’il la forçait à le regarder. « Je sais que je t’excite... Je n’ai pas besoin d’être flattée dans mon ego, Juliann. À mes yeux, mon plus beau souvenir est avec toi. Je ne l’aurais sans doute pas raconté dans les détails, je ne t’aurais peut-être pas nommé pour éviter de blesser qui que ce soit, mais je l’aurais fait. Tu ne l’as pas fait, et c’est ta décision. Mais je n’ai pas besoin que tu me rassures sur ce point là.. »

__________________________

    please have mercy on me, take it easy on my heart. even though you don't mean to hurt me, you keep tearing me apart. would you please have mercy, mercy on my heart? @mars - mercy.
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Wojcik-Reyes
Pippa Wojcik-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: Si ses soeurs et elle étaient les super-nanas, Pippa sera Rebelle, sans hésiter ! ‹ Pippa a un tempérament très extravertie, elle porte la joie sur elle, il est assez rare de la voir pleurer, ou en colère ‹ Pippa aime voyager, elle voyage autant qu'elle le peut ‹ C'est une personne créative et touche-à-tout, elle peut décider du jour au lendemain de se lancer dans la poterie, et un mois plus tard décréter qu'elle préfère la broderie ou bien le macramé ‹ Elle est très indépendante, mais sa famille est très importante pour elle, elle a besoin d'avoir de leur nouvelle très régulièrement ‹ Elle possède un appartement à Bowen, mais n'y vit pas toute l'année, il lui arrive souvent de passer plusieurs mois à l'étranger ‹ elle a la chance de pouvoir travailler de n'importe où, elle est autrice de roman, et également animatrice de podcasts sur divers sujets ‹ Elle est diplômée de psychologie mais n'a jamais exercée en tant que psychologue ‹ Elle est passionnée d'écriture depuis qu'elle est petite ‹ elle dévore les livres comme d'autres des pâtisseries ‹ Pippa est une personne très spontanée, elle peut se décider à partir à l'autre bout du monde sur un coup de tête par exemple ‹ Pippa est engagée dans la cause féministe, et la thématique du féminin et de la féminité en général la passionne, certain de ses podcasts sont d'ailleurs orientés sur ce thème ‹ elle a récemment créer un groupe de parole pour les femmes, un cercle comme elle préfère l'appeler ‹ elle adore les animaux mais n'en possède pas, elle voyage trop souvent pour ça ‹ elle adore le miel, et donc les patisseries orientales ‹ elle a failli se marier à vingt-quatre ans, avant de se rendre compte que cet engagement ne lui convenait pas ‹ Son audace, son esprit d'indépendance et sa franchise sont selon elle ses plus belles qualités ‹ ses soeurs vous diront qu'elle est très généreuse aussi. ‹ Fan de séries, elle peut vous donner les répliques de How I met your mother qu'elle connait par coeur. ‹ elle joue peu aux jeux vidéos, mais lorsqu'il est question d'Assassin's Creed elle ne répond plus de rien. ‹ Pippa a la main verte, son appartement est rempli de plante, une vraie jungle urbaine.
messages : 1123
ici depuis : 21/02/2020
crédits : doom days (avatar)
comptes : Lys, Zak, & Aura
statut : En osmose avec Liam.
grand kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyLun 9 Nov 2020 - 13:28

Je m’étais attendu à le prendre, ce mur, en plein visage. Je savais que ce silence ne cachait rien de plus qu’un colère contenu qui menaçait de sortir à tout instant. Et elle était sortie cette colère, je me la prenais en plein dessus, comme une poignard planté dans mon coeur. La douleur était la main. Comme un couteau dans la gorge plutôt, que je n’arrivais pas à faire passer. Ma déglutition était difficile. Je sursautai à peine quand Liam tapa du poing sur la table.
Arrête, soufflai-je à mon tour.
Le son de ma voix était à peine audible. J’encaissai à mon tour. C’était le moment pour moi, maintenant. Je l’avais blessé. Vraiment. Je me sentais mal de lui avoir fait du mal. Je savais ce qu’il lui coutait de dévoilé ces sentiments. Je me souvenais encore lui dire à quel point j’étais fière qu’il s’ouvre ainsi, et voilà que je fendais son armure, un peu trop brutalement pour qu’il ne l’accepte sans broncher. J’attendis qu’il ait terminé, observai un court instant le silence, puis m’approchai de lui.
Regarde-moi, mon ton était ferme malgré les trémolos qu’on pouvait déceler dans ma voix.
Je m’approchai encore davantage et attrapai son menton dans ma main pour le forcer à me regarder. Je n’étais pas tendre, ce n’était pas le but.
Regarde-moi, assénai-je à nouveau avec plus d’autorité cette fois.
Je marquai une pause et plongeai longtemps dans ses iris. Je voulais qu’il sente. Je voulais qu’il sente ce que je ressentais pour lui, tout au fond de moi.
C’est dans la pitié que tu vois, là ? T’es sûr ?
Mon visage était si proche du sien que je percevais son souffle, et la chaleur de sa peau. Garder les yeux rivés ainsi dans les siens généra d’intenses émotions, elles me heurtèrent de plein fouet et bousculèrent mes remparts.
C’est de la douleur, pas de la pitié.
Les yeux embués, je me détachai de lui et lui tournai le dos, occupant mes mains avec n’importe quoi, notamment la vaisselles que je trouvais à ma portée. J’empilai une assiette sur une autre truc sans vraiment y faire attention. Je reniflai, ravalant mes larmes avec une douleur lancinante dans la gorge. Puis, je me stoppai net et soupirai, avant de me tourner à nouveau pour faire face à Liam, sans filtre. Je pleurai, mais je n’avais rien à faire qu’il soit témoin de ma faiblesse.
Je t’ai blessé, et j’en suis profondément désolée. Ca me fait mal, Liam. Ca me fait mal parce que je sais ce que t’es en train de faire. Et je ne veux pas ça. T’as pas le droit ! T’as pas le droit de me dire que tu m’aimes et de te fermer à la moindre contrariété. Tu…tu crois vraiment que je ne suis capable que de te donner de la pitié ? Tu me crois aussi vide ? J’avais pas prévu de t’aimer, Liam…j’avais pas prévu ça. Ca me foutait une putain de trouille, t’en n’as même pas idée.
Je m’arrêtai un moment pour ravaler mes larmes. Les mains sur les hanches, le regard vers le plafond, j’essayai de retrouver mon calme, de retrouver une contenance.
J’avais pas prévu ça, mais je t’aime, voilà…
Ma voix se cassa, je n’arrivai plus à tenir.
Et j’suis pas…j’suis pas aussi forte que tout le monde le dis, d’accord ?

__________________________

i never did learn how to follow the rules
I never was good at sleeping while the moon was full

     — brandi carlile ; hard way home
Revenir en haut Aller en bas
Liam Reyes
Liam Reyes
messages : 596
ici depuis : 11/04/2020
crédits : (c) sweet disaster
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + gisella + nevaeh
statut : marié à pippa pour éviter l'exil, amoureux de charlie
baby kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyLun 9 Nov 2020 - 17:58

Il déglutissait des mots et des mots et des mots, elle hurlait à s’en époumoner. Et Liam se contrôlait. Il ne voulait pas exploser. Pas ce soir. Pas alors qu’il lui avait dit l’aimer. Pas devant des personnes qui, malgré leur distance, devaient tout entendre de la conversation. Il ne voulait pas perdre patience, d’emporter, être méchant. Mais quand elle se permettait de rappliquer, il en eut assez, demandant une fois qu’elle se taise. À la seconde, c’est son poing qui frappa sur la table qui fit que la blonde s’arrêta de parler. La voix de Pippa s’était transformée. Plus douce, elle lui demandait de la regarder. Mais Liam ne l’écoutait pas. Il avait fermé les yeux et tentait de respirer avec calme et de se retenir de foirer un poing dans le mur. La seconde fois, elle le força a le regarder. Têtus, ils l’étaient l’un comme l’autre. « Je te fais du mal, je ne te rends pas heureuse », cracha-t-il alors qu’elle disait qu’il y avait de la douleur dans son regard. « T’aurais jamais dû me dire oui, le jour du mariage », se blâmait-il. Il avait mal et il refusait toute tendresse. Et Pippa en était visiblement affectée. Sur ses joues, des larmes coulaient. Il restait de marbre, ne voulait pas flancher, mais son coeur saignait de la voir ainsi. Doucement, il s’avança d’elle. Silencieux, il attrapa les couverts qu’elle tenait dans les mains et les posa sur la table, l’attirant par le bras pour qu’elle vienne se lover contre son torse. « Arrête », dit-elle en tentant de s’adoucir pour elle. « Pour moi, t’es forte. Même si tu pleures », murmurait-il en la berçant dans ses bras.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 2518
ici depuis : 26/05/2019
crédits : schizophrenic (a) strangehell/mel (i) edelweiss (s) gwen ♡ (gif)
comptes : freja, ciàran, alix & noa.
statut : i tasted heaven, now i can't live without it, i can't forget you and your love is the loudest (nevann)
adm h
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyLun 9 Nov 2020 - 21:01

Tu te concentres sur les mots de Nevaeh, comprenant où elle désire en venir même si tu n'es pas forcément d'accord avec tout ce qu'elle dit. « Ce n'est pas incompatible... c'est une façon différente de faire l'amour. » Expliques-tu sans t'étaler davantage sur le sujet parce que ce n'est pas réellement l'objet de tes préoccupations là tout de suite. Tu es bien plus attentif à la suite de votre conversation. Tu l'as blessée alors que tu lui avais promis de ne pas le faire. Quel con. « Arrête de dire que ce n'est rien. » Dis-tu avec douceur. Il faut que la journaliste arrête de minimiser ce qu'elle ressent en se disant que ce n'est pas grave, que ça va passer. Ses sentiments comptent autant que les tiens. « Parce que quand j'ai parlé de masturbation, tu étais la seule concernée. Cela ne risquait pas de vous mettre en "compétition" Pippa et toi. Je n'aime pas ce mot parce qu'il n'y a aucune compétition à avoir. Je ne voulais juste pas avoir à vous comparer toutes les deux et encore moins à haute voix. » Elles sont complètement différentes et les relations que tu as entretenues avec elles également. « Si, je vois bien que tu as besoin d'être rassurée. Peut-être pas sur nos performances sexuelles mais vis-à-vis de notre relation. J'me trompe ? » Demandes-tu en fronçant légèrement les sourcils. Puis, sans réfléchir, tu l'attires dans tes bras avant de déposer un baiser sur le haut de son crâne. « Je t'aime bébé. Et oui, j'ai un passé plutôt lourd avec Pippa mais mon passé est derrière moi. Aujourd'hui c'est avec toi que je veux avancer, avec toi que j'enchaine les "meilleures baises" au lit. Avec toi que je suis heureux, plus qu'heureux. » C'est criant de vérité, tu ne peux pas être plus honnête que ça. « Je suis désolé de t'avoir blessé. »

__________________________


you're too good to be true
Heaven sent you to me
MY LOVE IS INFINITE
Revenir en haut Aller en bas
Nevaeh Rutkowski
Nevaeh Rutkowski

Feuille de personnage
» anecdotes: Ses cheveux sont d'ordinaire brun assez foncés. Seulement, il lui arrive (trop) souvent de jouer avec leur couleur. Pour l'instant, elle vacille entre le blond et le caramel, couleurs qui semblent adoucir son visage et lui donner un air plus jeune que les rides de la presque trentaine laisseront vite apparaître sur son minois. ‹ Elle est la deuxième d'une famille de quatre enfants. Et la plus vieille des soeurs. Ça lui a valu plusieurs altercations avec sa petite soeur, d'ailleurs, qui lui volait ses vêtements, en particulier ses favoris. ‹ Elle est extrêmement maladroite. Il n'est pas étonnant de la voir un bras ou une jambe dans le plâtre. Malgré tout, elle demeure une personne surprenamment courageuse. ‹ Elle a fort caractère. En même temps, pour survivre dans la famille Rutkowski, il s'agit presque d'un prérequis. ‹ Elle est une horrible conductrice. Or, elle utilise plus souvent qu'autrement le taxi pour se déplacer en ville et n'hésite surtout pas à mettre la facture sur le compte des dépenses du journal. ‹ Elle est accro au café, si bien que la caféine n'a plus aucun effet sur elle. Un, deux, trois, quatre par jour. Elle peut même en prendre un avant de dormir. ‹ Dormir, c'est superflu pour elle. Son cycle de sommeil est complètement bousiller entre les rédactions tard le soir et les réveils tôt pour la couverture de nouvelles imprévues. ‹ Elle est allergique aux chats. Pourtant, sa meilleure amie d'enfance en avait un qu'elle trouvait adorable comme tout. Dommage qu'elle n'ait jamais pu le caresser. ‹ Elle a été fiancé à un mec qui ne faisait pas l'unanimité dans sa famille. En effet, son grand frère, Woody, l'a toujours détesté. ‹ Elle déteste prendre des autoportraits, elle ne peut pas supporter sa tronche sur les photos de famille, autant pour dire qu'elle ne se trouve pas photogénique du tout et qu'elle préfère nettement être derrière que devant la caméra. ‹ Elle est un peu anti réseaux sociaux, qu'elle qualifie d'inventions du démon à la blague. C'est à peine si elle les utilise pour promouvoir ses articles, sur une page professionnelle. On a cependant réussi à la convaincre, par un miracle qu'elle ne connait pas encore, à s'inscrire sur une appli de rencontre, une fois.‹ Elle est dévouée. Pour sa famille, pour ses amis, pour ses relations amoureuses. Elle donne sans compter. ‹ Elle rêve d'un chien. Seulement, son mode de vie nomade et son travail pu orthodoxe ne le lui permettent pas. ‹ À l'école, elle était une plaie en français. Avec beaucoup de travail, d'acharnement et de cours supplémentaires, elle est devenue une pro. L'orthographe et la grammaire n'a plus de secret pour elle. Sauf, peut-être pour le mot accueil. Elle confond toujours l'ordre destiné pour le u et le e. ‹ Elle est nulle en astrologie, elle n'y a jamais cru même. Ni même aux cartes de tarots et ce genre de trucs. Son premier emploi dans un journal consistait à créer la partie horoscope, ce qu'elle a fait avec un humour caché. Si vous relisez ses vieilles chroniques, vous pourrez sentir l'ironie dans son ton. Ses patrons sont tout de même bien dupes, cependant. Ils n'y ont vu que du feu et l'ont fait monter en grade assez rapidement. Ou alors, ils n'en pouvaient plus de la voir écrire n'importe quoi. ‹ Elle n'a jamais eu de caries. Difficile à croire, avec la quantité de sucre qu'elle ingère. Elle cache des bonbons dans les tiroirs de son bureau, au travail, comme récompense.
messages : 2824
ici depuis : 18/02/2020
crédits : (c) vellichor
comptes : violet, blanche, bella, brooke, beth, liam.
statut : Parfois, j’aurais envie que tu sois là chaque soir (Juliann)
grand kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyLun 9 Nov 2020 - 22:35

Cette discussion sur le plan à quatre, ce n'était que pour éviter de parler du reste. Attention, Nevaeh ne se fichait pas de cette information. Évidemment qu'elle voulait en apprendre plus sur Juliann, sur tous les plans. Elle ne savait pas qu'il s'était livré à une telle pratique et le découvrait avec curiosité. Mais, ce n'était pas l'éléphant dans la pièce. L'éléphant dans la pièce, c'était ses sentiments. Sentiments qu'elle diminuait pour qu'ils ne paraissent pas comme une montagne, comme un détresse, qu'ils ne gâchent pas leur soirée. Elle était toujours sans culotte et sans soutif, rappelons-le, et la brune aurait souhaité s'en jouer avec lui, faire monter la tension comme ils le savaient si bien, évoquer son absence de sous-vêtements pour l'exciter. Mais à présent qu'ils parlaient de ses sentiments, il lui semblait comme si tout ces plans étaient relayés. Néanmoins, Juliann les adressait avec une douceur infinie. Et il savait bien s'y prendre. Son ton vint adoucir la journaliste qui hocha la tête, voulant essayer d'améliorer cette partie d'elle. Il n'avait de cesse de lui dire qu'elle était parfaite, mais voilà qu'elle lui montrait un de ses plus grands défauts de plein fouet.

Il parla de compétition. Nevaeh hochait la tête. Elle lui avait déjà dit qu'elle se sentait comme ça, un peu toujours en compétition avec son passé avec la blonde. Et il décrivait bien la situation. « Je comprends », fit-elle simplement, acquiesçant ses explications. En effet, il ne voulait pas les mettre en compétition, mais son silence avait créer un doute. Néanmoins, Nevaeh tentait de s'en dissiper. « Non, tu te trompes », affirma la journaliste en secouant la tête. « Je sais que tu m'aimes. Je sais que c'est avec moi que tu veux être. Je sais que je te fais du bien. Je sais que je t'excite. Je n'ai pas besoin de me faire rassurer sur ce que tu ressens pour moi. C'est moi, qui pense trop loin alors que toutes les preuves que tu m'aimes sont là », soufflait-elle avec une pointe de tristesse. Elle le savait. Et, pourtant. Et pourtant, elle avait cette peur incontrôlée qu'il la trouve ennuyeuse, qu'il finisse par se lasser. Qu'il ne soit pas dans la comparaison parce qu'ils en étaient au début de leur relation, dans une lune de miel où presque tout était beau et rose, mais qu'à la première dispute, il la comparerait inconsciemment à ce qu'il connaissait : Pippa.

Juliann l'attira contre lui, Nevaeh se lova contre son torse, respirant son parfum qui lui fit du bien. Elle embrassa son cou alors qu'il lui disait l'aimer. « T'en fais pas », murmurait-elle à son tour. « Je n'y pense déjà plus, quand tu me prends dans tes bras comme ça, je sens que tu n'aimes que moi. Et, moi aussi, je n'aime que toi.. »

__________________________

    please have mercy on me, take it easy on my heart. even though you don't mean to hurt me, you keep tearing me apart. would you please have mercy, mercy on my heart? @mars - mercy.
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Wojcik-Reyes
Pippa Wojcik-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: Si ses soeurs et elle étaient les super-nanas, Pippa sera Rebelle, sans hésiter ! ‹ Pippa a un tempérament très extravertie, elle porte la joie sur elle, il est assez rare de la voir pleurer, ou en colère ‹ Pippa aime voyager, elle voyage autant qu'elle le peut ‹ C'est une personne créative et touche-à-tout, elle peut décider du jour au lendemain de se lancer dans la poterie, et un mois plus tard décréter qu'elle préfère la broderie ou bien le macramé ‹ Elle est très indépendante, mais sa famille est très importante pour elle, elle a besoin d'avoir de leur nouvelle très régulièrement ‹ Elle possède un appartement à Bowen, mais n'y vit pas toute l'année, il lui arrive souvent de passer plusieurs mois à l'étranger ‹ elle a la chance de pouvoir travailler de n'importe où, elle est autrice de roman, et également animatrice de podcasts sur divers sujets ‹ Elle est diplômée de psychologie mais n'a jamais exercée en tant que psychologue ‹ Elle est passionnée d'écriture depuis qu'elle est petite ‹ elle dévore les livres comme d'autres des pâtisseries ‹ Pippa est une personne très spontanée, elle peut se décider à partir à l'autre bout du monde sur un coup de tête par exemple ‹ Pippa est engagée dans la cause féministe, et la thématique du féminin et de la féminité en général la passionne, certain de ses podcasts sont d'ailleurs orientés sur ce thème ‹ elle a récemment créer un groupe de parole pour les femmes, un cercle comme elle préfère l'appeler ‹ elle adore les animaux mais n'en possède pas, elle voyage trop souvent pour ça ‹ elle adore le miel, et donc les patisseries orientales ‹ elle a failli se marier à vingt-quatre ans, avant de se rendre compte que cet engagement ne lui convenait pas ‹ Son audace, son esprit d'indépendance et sa franchise sont selon elle ses plus belles qualités ‹ ses soeurs vous diront qu'elle est très généreuse aussi. ‹ Fan de séries, elle peut vous donner les répliques de How I met your mother qu'elle connait par coeur. ‹ elle joue peu aux jeux vidéos, mais lorsqu'il est question d'Assassin's Creed elle ne répond plus de rien. ‹ Pippa a la main verte, son appartement est rempli de plante, une vraie jungle urbaine.
messages : 1123
ici depuis : 21/02/2020
crédits : doom days (avatar)
comptes : Lys, Zak, & Aura
statut : En osmose avec Liam.
grand kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyLun 9 Nov 2020 - 23:28

Le trop plein d’émotions avait besoin de sortir, je ne parvenais plus à tout garder en moi. C’était trop. Mais quand Liam affirma que je n’aurais jamais du lui dire oui au mariage, mon coeur se brisa, parce que je savais que, derrière ses mots, se cachait sa peine à lui, ses failles, ses blessures profondes. J’avais mal, si mal pour lui. Je n’avais qu’une envie, le prendre dans mes bras, et panser ses blessures les unes après les autres pour qu’il se sente enfin mieux, pour qu’il soit heureux. À mon tour, je craquai, dévoilai tout ce que j’avais sur le coeur, tout ce que je ne parvenais plus à contenir. Je lui dévoilai ma propre peur, lui ouvrait l’accès à mon coeur que je mettais à nu devant lui. La carapace sembla s’ouvrir un peu, et Liam, en un instant décoléra pour venir mes prendre dans ses bras après m’avoir fait lâcher les couverts que j’avais dans les mains. Presque instantanément, je relâchai la pression, moi aussi, m’accrochant à lui comme s’il m’était vital, l’enlaçant de mes bras, me nichant dans le creux de sa nuque. J’observai le silence un moment, savourant simplement la chaleur de ses bras.
Je déteste t’entendre dire de choses comme ça, confiai-je.
J’embrassai doucement son cou, puis me redressai pour le regarder. J’espérais lui transmettre toute ma tendresse, juste par un regard. Mais en réalité, les regards et les baisers n’étaient plus assez, nous avions de parler désormais. De nous dire les choses et de les vivre, ensemble.
—  Plus les jours passent, et plus je me sens comblée de t’avoir épousé, avouai-je le plus sincèrement du monde, je sais que notre mariage n’était pas censé tourner comme ça. Qu’on avait pas prévu tout ce qui semble nous tomber dessus à tous les deux, ces derniers temps. Mais je suis amoureuse de toi.
Je lâchai un petit rire, puis vins caresser sa joue.
Tu veux que le répète encore ou tu as compris cette fois ?

__________________________

i never did learn how to follow the rules
I never was good at sleeping while the moon was full

     — brandi carlile ; hard way home
Revenir en haut Aller en bas
Liam Reyes
Liam Reyes
messages : 596
ici depuis : 11/04/2020
crédits : (c) sweet disaster
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + gisella + nevaeh
statut : marié à pippa pour éviter l'exil, amoureux de charlie
baby kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyMar 10 Nov 2020 - 4:17

Aussitôt dans ses bras, aussitôt Pippa s'accrochait à lui, ses ongles qui s'enfonçaient dans sa chaire comme pour s'assurer qu'il était là, réel, qu'il la prenait réellement contre lui. Il n'avait que faire que Pippa pleurait, pour lui, elle était aussi forte que tout le monde le laissait croire. Ce n'était pas une petite pluie qui la rendait moins solide. De son gros pouce, il vint essuyer les larmes qui coulaient sur les joues de la blonde avant qu'elle ne se redresse pour le regarder. Il n'était pas capable de se livrer émotionnellement parlant, pas comme Pippa le faisait. Mais ses mots le touchait. Avec précaution, il replaçait des mèches rebelles de ses cheveux pour mieux encadrer son visage, hochant la tête à chacune de ses paroles. « Non, ça va, je crois que j'ai compris », soufflait Liam. Il n'avait jamais vraiment aimé s'étaler sur le sujet des émotions. Une fois, un je t'aime ça suffisait. Il n'avait pas besoin qu'on le couvre de mots tendres. Maintenant qu'il le savait, il était rassuré. C'était tout ce qu'il lui fallait. « On a forcé les invités à aller dehors, je pense qu'on est les pires hôtes de l'univers », affirmait l'homme, un sourire aux coins des lèvres. « Tu te sens de finir la soirée ou tu veux que je fasse semblant d'être trop en colère et je les fou à la porte? » Liam savait combien c'était important pour Pippa, cet apéro. Et s'il pouvait le sauver un peu, il aimerait le faire. Pour elle.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 2518
ici depuis : 26/05/2019
crédits : schizophrenic (a) strangehell/mel (i) edelweiss (s) gwen ♡ (gif)
comptes : freja, ciàran, alix & noa.
statut : i tasted heaven, now i can't live without it, i can't forget you and your love is the loudest (nevann)
adm h
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyMar 10 Nov 2020 - 11:44

Alors que tu pensais avoir choisi la meilleure solution, en prenant le gage plutôt que de répondre à cette vérité à propos de ta meilleure relation sexuelle, tu te rends compte que tu t'es planté sur toute ta ligne. Si tu as évité de blesser Pippa, on ne peut malheureusement pas en dire autant pour Nevaeh. Et visiblement, en essayant de te protéger, ta meilleure amie a, elle aussi, blessé sa moitié. Mais tu es plus chanceux de ton côté parce que la journaliste est plus ouverte à la discussion, plus à même de pardonner tes erreurs à répétitions. « Alors arrête de penser trop loin... » Dis-tu avec un léger sourire aux lèvres. « Je sais que ce n'est pas aussi simple que ça mais le plus important, c'est que je t'aime non ? Et que tu m'aimes en retour. » Pour toi, c'est tout ce qu'il faut retenir de cette histoire. Si vraiment Pippa était ton meilleur coup à vie, c'est avec elle que tu serais aujourd'hui. Pas avec Nevaeh. Or, c'est avec cette dernière que tu te sens bien, que tu as envie d'avancer et d'évoluer. Ne supportant plus cette distance qui s'est installée entre vous, tu viens la prendre dans tes bras, déposant ta tête sur le haut de son crâne. Puis, alors que tu tentes de la rassurer sur tes sentiments, la brune dépose des baisers dans ton cou ce qui t'arrache un sourire. Là, tu la retrouves petit à petit. Ta Nevaeh douce et affectueuse. « Oui je n'aime que toi. » Confirmes-tu avant de venir capturer ses lèvres, ta main remontant doucement le long de sa cuisse pour venir se glisser sous sa robe. C'est là que tu te rappelles que ses sous-vêtements sont encore dans ta poche. « On en parle de ça ? Que je n'ai pas grand chose à faire pour passer de là... » Tu effleure sa cuisse du bout des doigts. « A là... » Murmures-tu quand ta main vient se loger entre ses jambes, effleurant à peine son intimité.

__________________________


you're too good to be true
Heaven sent you to me
MY LOVE IS INFINITE
Revenir en haut Aller en bas
Nevaeh Rutkowski
Nevaeh Rutkowski

Feuille de personnage
» anecdotes: Ses cheveux sont d'ordinaire brun assez foncés. Seulement, il lui arrive (trop) souvent de jouer avec leur couleur. Pour l'instant, elle vacille entre le blond et le caramel, couleurs qui semblent adoucir son visage et lui donner un air plus jeune que les rides de la presque trentaine laisseront vite apparaître sur son minois. ‹ Elle est la deuxième d'une famille de quatre enfants. Et la plus vieille des soeurs. Ça lui a valu plusieurs altercations avec sa petite soeur, d'ailleurs, qui lui volait ses vêtements, en particulier ses favoris. ‹ Elle est extrêmement maladroite. Il n'est pas étonnant de la voir un bras ou une jambe dans le plâtre. Malgré tout, elle demeure une personne surprenamment courageuse. ‹ Elle a fort caractère. En même temps, pour survivre dans la famille Rutkowski, il s'agit presque d'un prérequis. ‹ Elle est une horrible conductrice. Or, elle utilise plus souvent qu'autrement le taxi pour se déplacer en ville et n'hésite surtout pas à mettre la facture sur le compte des dépenses du journal. ‹ Elle est accro au café, si bien que la caféine n'a plus aucun effet sur elle. Un, deux, trois, quatre par jour. Elle peut même en prendre un avant de dormir. ‹ Dormir, c'est superflu pour elle. Son cycle de sommeil est complètement bousiller entre les rédactions tard le soir et les réveils tôt pour la couverture de nouvelles imprévues. ‹ Elle est allergique aux chats. Pourtant, sa meilleure amie d'enfance en avait un qu'elle trouvait adorable comme tout. Dommage qu'elle n'ait jamais pu le caresser. ‹ Elle a été fiancé à un mec qui ne faisait pas l'unanimité dans sa famille. En effet, son grand frère, Woody, l'a toujours détesté. ‹ Elle déteste prendre des autoportraits, elle ne peut pas supporter sa tronche sur les photos de famille, autant pour dire qu'elle ne se trouve pas photogénique du tout et qu'elle préfère nettement être derrière que devant la caméra. ‹ Elle est un peu anti réseaux sociaux, qu'elle qualifie d'inventions du démon à la blague. C'est à peine si elle les utilise pour promouvoir ses articles, sur une page professionnelle. On a cependant réussi à la convaincre, par un miracle qu'elle ne connait pas encore, à s'inscrire sur une appli de rencontre, une fois.‹ Elle est dévouée. Pour sa famille, pour ses amis, pour ses relations amoureuses. Elle donne sans compter. ‹ Elle rêve d'un chien. Seulement, son mode de vie nomade et son travail pu orthodoxe ne le lui permettent pas. ‹ À l'école, elle était une plaie en français. Avec beaucoup de travail, d'acharnement et de cours supplémentaires, elle est devenue une pro. L'orthographe et la grammaire n'a plus de secret pour elle. Sauf, peut-être pour le mot accueil. Elle confond toujours l'ordre destiné pour le u et le e. ‹ Elle est nulle en astrologie, elle n'y a jamais cru même. Ni même aux cartes de tarots et ce genre de trucs. Son premier emploi dans un journal consistait à créer la partie horoscope, ce qu'elle a fait avec un humour caché. Si vous relisez ses vieilles chroniques, vous pourrez sentir l'ironie dans son ton. Ses patrons sont tout de même bien dupes, cependant. Ils n'y ont vu que du feu et l'ont fait monter en grade assez rapidement. Ou alors, ils n'en pouvaient plus de la voir écrire n'importe quoi. ‹ Elle n'a jamais eu de caries. Difficile à croire, avec la quantité de sucre qu'elle ingère. Elle cache des bonbons dans les tiroirs de son bureau, au travail, comme récompense.
messages : 2824
ici depuis : 18/02/2020
crédits : (c) vellichor
comptes : violet, blanche, bella, brooke, beth, liam.
statut : Parfois, j’aurais envie que tu sois là chaque soir (Juliann)
grand kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyMar 10 Nov 2020 - 13:21

C’était ridicule, au fond. Parce que Juliann lui avait prouvé maintes fois qu’il ne désirait qu’elle. Et, finalement, Nevaeh le croyait. Elle le ressentait. Seulement, devant le fait accompli, devant son silence à une question qui se voulait de le confirmer, c’était comme si tout ce dont elle était certaine s’était envolé en un coup d’aile et qu’elle se retrouvait seule face à des craintes infondées. Des craintes qui n’en valaient clairement pas le coup, parce qu’elles étaient fausses. Et que dans les bras de Juliann, elle se sentait bien. Au fond, n’était-ce pas ça le plus important? Alors elle hocha la tête quand il lui demanda d’arrêter de trop penser et l’accueilli contre elle quand il s’avança pour la serrer dans ses bras. Enfouie dans son cou, son parfum qui venait la réveiller, Nevaeh déposait de doux baisers contre sa peau, incapable de lui résister plus longtemps. La proximité entre eux avait été brisée depuis trop de secondes, ce besoin de se retrouver était incandescent. Et quand Juliann vint l’embrasser, un feu d’artifices explosait dans tout le corps de la brune, lui rappelant l’effet qu’il avait sur elle. Nevaeh répondit à son baiser avec douceur, mais passion à la fois, sentant la main de son amant remonter dangereusement sur sa cuisse, créant sur son passage un chemin de chaire hérissée. Alors que leurs lèvres se séparaient, elle se mordit la sienne en appréciant la douce caresse sur sa cuisse. Mais ce n’était pas là que les doigts de Juliann s’arrêtèrent. Ils vinrent titiller du bout des doigts son intimité, fragile, prête à exploser. Gémissant de satisfaction, elle fronça les sourcils alors qu’il ne faisait que la tenter. « Mais... j’ai pas envie que tu t’arrêtes... »

__________________________

    please have mercy on me, take it easy on my heart. even though you don't mean to hurt me, you keep tearing me apart. would you please have mercy, mercy on my heart? @mars - mercy.
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Wojcik-Reyes
Pippa Wojcik-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: Si ses soeurs et elle étaient les super-nanas, Pippa sera Rebelle, sans hésiter ! ‹ Pippa a un tempérament très extravertie, elle porte la joie sur elle, il est assez rare de la voir pleurer, ou en colère ‹ Pippa aime voyager, elle voyage autant qu'elle le peut ‹ C'est une personne créative et touche-à-tout, elle peut décider du jour au lendemain de se lancer dans la poterie, et un mois plus tard décréter qu'elle préfère la broderie ou bien le macramé ‹ Elle est très indépendante, mais sa famille est très importante pour elle, elle a besoin d'avoir de leur nouvelle très régulièrement ‹ Elle possède un appartement à Bowen, mais n'y vit pas toute l'année, il lui arrive souvent de passer plusieurs mois à l'étranger ‹ elle a la chance de pouvoir travailler de n'importe où, elle est autrice de roman, et également animatrice de podcasts sur divers sujets ‹ Elle est diplômée de psychologie mais n'a jamais exercée en tant que psychologue ‹ Elle est passionnée d'écriture depuis qu'elle est petite ‹ elle dévore les livres comme d'autres des pâtisseries ‹ Pippa est une personne très spontanée, elle peut se décider à partir à l'autre bout du monde sur un coup de tête par exemple ‹ Pippa est engagée dans la cause féministe, et la thématique du féminin et de la féminité en général la passionne, certain de ses podcasts sont d'ailleurs orientés sur ce thème ‹ elle a récemment créer un groupe de parole pour les femmes, un cercle comme elle préfère l'appeler ‹ elle adore les animaux mais n'en possède pas, elle voyage trop souvent pour ça ‹ elle adore le miel, et donc les patisseries orientales ‹ elle a failli se marier à vingt-quatre ans, avant de se rendre compte que cet engagement ne lui convenait pas ‹ Son audace, son esprit d'indépendance et sa franchise sont selon elle ses plus belles qualités ‹ ses soeurs vous diront qu'elle est très généreuse aussi. ‹ Fan de séries, elle peut vous donner les répliques de How I met your mother qu'elle connait par coeur. ‹ elle joue peu aux jeux vidéos, mais lorsqu'il est question d'Assassin's Creed elle ne répond plus de rien. ‹ Pippa a la main verte, son appartement est rempli de plante, une vraie jungle urbaine.
messages : 1123
ici depuis : 21/02/2020
crédits : doom days (avatar)
comptes : Lys, Zak, & Aura
statut : En osmose avec Liam.
grand kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyMar 10 Nov 2020 - 19:27

Percer le coeur d’un homme comme Liam n’avait rien d’évident, pourtant, j’avais toujours eu le sentiment d’avoir une clef. L’espagnol n’en restait pas moins réservé sur l’expression ses émotions, mais cela faisait partie de lui, et je me sentais déjà extrêmement privilégiée qu’il me donne accès à cette partie de lui qu’il gardait sous clef pour la plupart des gens qu’il rencontrait. Il me témoignait son amour autrement plus qu’avec les mots, ces derniers, j’avais pu sentir cet amour dans ses regards, dans ses gestes et ses attentions. Je voulais simplement qu’il soit heureux, ou plutôt qu’il s’ouvre au bonheur. Il était là, le chemin qui nous restait à parcourir ensemble. Tandis qu’il replaçait une mèche derrière mon oreilles, je lui souriais affectueusement, puis ne pus m’empêcher de rire à sa remarque.
Oui, je crois qu’on peut nous délivrer une palme ! commentai-je à mon tour.
Je fis mine de réfléchir à sa proposition, laissant un sourire espiègle fleurir sur mes lèvres.
J’ai très hâte qu’on se retrouve seuls, confessai-je, mais…
Je pouffai.
Je crois que ça se fait vraiment pas de mettre mes amis à la porte, et puis…je veux vraiment qu’ils aient la meilleure image de toi.
Je voulais que Juliann et Nevaeh apprécient réellement Liam pour l’homme incroyable qu’il était, aux facettes si multiples et complexes, toutes magnifiques.
Je vais les chercher, déclarai-je, avant de déposer un baiser tendre sur les lèvres de Liam.
Je sorti de la cuisine pour me diriger vers le balcon. Cet apéro était important pour moi, et je voulais qu’il se termine de la meilleure des façons, mais visiblement, Nevaeh et Juliann avait déjà commencer leur dessert sans nous. Je me stoppai net, puis lâchai un rire de surprise.
Oh merde, rigolai-je, en retournant près de Liam pour l’embarquer à nouveau avec moi dans la cuisine.
Le mûr nous dissimulait à la vue de Nev et Juliann qui, eux, n’avaient clairement pas fait attention au vis à vis qu’offrait mon salon sur le balcon. Discrètement, je passai la tête par l’embrasure et invitait Liam à faire de même.
Je rêve ou ils sont en train de se chauffer sur le balcon ?
J’éclatai de rire en me tournant à nouveau vers mon mari.
Merde, on fait quoi ? chuchotai-je comme si mes amis pouvaient m’entendre, on peut les interrompre, tu crois ?

__________________________

i never did learn how to follow the rules
I never was good at sleeping while the moon was full

     — brandi carlile ; hard way home
Revenir en haut Aller en bas
Liam Reyes
Liam Reyes
messages : 596
ici depuis : 11/04/2020
crédits : (c) sweet disaster
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + gisella + nevaeh
statut : marié à pippa pour éviter l'exil, amoureux de charlie
baby kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyMar 10 Nov 2020 - 23:04

C'était important pour Pippa. Toute cette soirée avait de l'importance. Et Liam le voyait bien. Il l'avait perçu dès qu'elle lui avait demandé. Dès qu'elle avait revêtu sa jolie robe. Dès qu'elle s'était emballée à l'idée qu'il cuisine des tapas pour tout le monde. Il avait que c'était important pour la blonde et, malgré leur dispute, Liam ne voulait pas laisser un souvenir amer sur leur premier apéro à quatre. Se désignant de mauvais hôtes, ce que Pippa confirma, il proposa un plan fou pour la suite. Ils pouvaient reprendre la soirée et la récupérer, après avoir bien séché les larmes de sa femme. Ou bien, il pouvait prendre le blâme de la fin de soirée et demander à tout le monde de rentrer chez soit pour se retrouver avec Pippa. Et puis, avouons-le, Liam se mourait de se retrouver seul avec elle et de se réconcilier sous la couette. Déjà, son corps était en ébullition. C'était ce dont elle avait envie, qu'il désirait. Et Pippa confirma qu'elle pensait exactement comme lui. Déjà allumé par la réponse de la blonde, Liam s'apprêtait à aller aviser les invités alors qu'elle ajouta un mais. Il soupira avant de hocher la tête. « Ça sera très très très difficile de me retenir », l'avertit-il. « Il se peut que mes mains soient baladeuse sur tes cuisses et que j'ai envie de t'embrasser », fit-elle comme si il tentait de la faire changer d'avis. « Mais, d'accord, comme tu insistes, je vais résister à ton corps et à ma queue qui se faisait déjà une joie d'être en toi.... » lâchait Liam sur un ton trop sérieux en comparaison à l'absurdité de sa phrase. « Si c'est ce que tu souhaites », reprit-il avec plus de sérieux, « alors je ferai de mon mieux pour qu'ils aient une bonne image de moi. Allez, file, va les chercher. Je nous prépare des cocktails plus poignants que ton Ti-Punch », fit-il avec un clin d'oeil, laissant la blonde repartir.

Pippa quittait la pièce, Liam, lui, sortait des verres de cocktails et l'alcool pour faire le mélange d'un 77e ciel, demandant du dry gin et un peu de liqueur de framboise. Mais, de loin, il entendait le merde de Pippa et son rire gêné. « Quoi? », s'avançait-il vers le salon avant que la blonde ne le pousse derrière le mur qui les cachait, mais qui donnait une vue sur le balcon. Pippa espionnait de loin ses amis, Liam fronçait des sourcils alors qu'elle lui faisait part de sa remarque. L'imitant, il jeta un oeil à la scène. « Oh, putain, il ne manque pas une occasion, ton Juliann », gloussait l'Espagnol avant de regarder Pippa. « Tu sais qu'ils ne nous entendent pas? Et même si la fenêtre était ouverte, je crois qu'ils sont plutôt dans leur monde... On n'existe plus. » Il fronçait les sourcils, réfléchissant. « Bon... Qu'est-ce que tu voudrais que New fasse si c'était moi qui te doigtait? », dit-il d'un cru qui lui était propre. « En même temps, on va pas les regarder tout au long.. Non? Parce que je t'avertis, j'pourrai pas me retenir.. Déjà juste cette scène, ça me donne des idées! »

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 2518
ici depuis : 26/05/2019
crédits : schizophrenic (a) strangehell/mel (i) edelweiss (s) gwen ♡ (gif)
comptes : freja, ciàran, alix & noa.
statut : i tasted heaven, now i can't live without it, i can't forget you and your love is the loudest (nevann)
adm h
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyMer 11 Nov 2020 - 12:17

Tu n'es pas certain d'avoir pu effacer tous les doutes et toutes les craintes de Nevaeh mais tu as fait de ton mieux pour la rassurer. C'est tout ce que tu peux faire pour l'instant. Et comme à votre habitude, quand vous avez une dispute, un différend - petit ou grand -, vous ressentez le besoin de vous retrouver physiquement parlant. Vous avez besoin de retrouver cette proximité pour vous assurer que tout va bien dans votre couple. Et même si c'est toi qui commences à lui caresser la cuisse jusqu'à effleurer son entrejambe, la réaction de Nevaeh prouve qu'elle en a autant envie que toi. Tout de suite, son corps frissonne à ton contact et quelques gémissements s'échappent d'entre ses lèvres. Mais alors que tu t'arrêtes, te disant qu'elle n'a probablement pas envie que tu la touches sur le balcon de sa meilleure amie, la journaliste t'étonne une fois de plus. Tu arques un sourcil, un sourire au coin des lèvres. « Quelle dévergondée... » Plaisantes-tu avant de faire glisser à nouveau tes doigts contre son sexe. Ceux-ci viennent caresser son clitoris pendant que tes lèvres partent à l'assaut des siennes. Tu es conscient que vous n'avez pas beaucoup de temps si vous désirez assouvir ce besoin bien trop pressant et puisque l'Australienne ne veut pas que tu t'arrêtes, tu dis : « Retourne-toi, je vais te faire l'amour par derrière. » Tant pis pour le préservatif, tu te retiendras s'il le faut. Et tant pis pour Pippa et Liam. Vous ne remarquez même pas que vous ne les entendez plus crier, vous êtes dans cette bulle qui n'appartient qu'à vous et qui vous fait le plus grand bien.

__________________________


you're too good to be true
Heaven sent you to me
MY LOVE IS INFINITE
Revenir en haut Aller en bas
Nevaeh Rutkowski
Nevaeh Rutkowski

Feuille de personnage
» anecdotes: Ses cheveux sont d'ordinaire brun assez foncés. Seulement, il lui arrive (trop) souvent de jouer avec leur couleur. Pour l'instant, elle vacille entre le blond et le caramel, couleurs qui semblent adoucir son visage et lui donner un air plus jeune que les rides de la presque trentaine laisseront vite apparaître sur son minois. ‹ Elle est la deuxième d'une famille de quatre enfants. Et la plus vieille des soeurs. Ça lui a valu plusieurs altercations avec sa petite soeur, d'ailleurs, qui lui volait ses vêtements, en particulier ses favoris. ‹ Elle est extrêmement maladroite. Il n'est pas étonnant de la voir un bras ou une jambe dans le plâtre. Malgré tout, elle demeure une personne surprenamment courageuse. ‹ Elle a fort caractère. En même temps, pour survivre dans la famille Rutkowski, il s'agit presque d'un prérequis. ‹ Elle est une horrible conductrice. Or, elle utilise plus souvent qu'autrement le taxi pour se déplacer en ville et n'hésite surtout pas à mettre la facture sur le compte des dépenses du journal. ‹ Elle est accro au café, si bien que la caféine n'a plus aucun effet sur elle. Un, deux, trois, quatre par jour. Elle peut même en prendre un avant de dormir. ‹ Dormir, c'est superflu pour elle. Son cycle de sommeil est complètement bousiller entre les rédactions tard le soir et les réveils tôt pour la couverture de nouvelles imprévues. ‹ Elle est allergique aux chats. Pourtant, sa meilleure amie d'enfance en avait un qu'elle trouvait adorable comme tout. Dommage qu'elle n'ait jamais pu le caresser. ‹ Elle a été fiancé à un mec qui ne faisait pas l'unanimité dans sa famille. En effet, son grand frère, Woody, l'a toujours détesté. ‹ Elle déteste prendre des autoportraits, elle ne peut pas supporter sa tronche sur les photos de famille, autant pour dire qu'elle ne se trouve pas photogénique du tout et qu'elle préfère nettement être derrière que devant la caméra. ‹ Elle est un peu anti réseaux sociaux, qu'elle qualifie d'inventions du démon à la blague. C'est à peine si elle les utilise pour promouvoir ses articles, sur une page professionnelle. On a cependant réussi à la convaincre, par un miracle qu'elle ne connait pas encore, à s'inscrire sur une appli de rencontre, une fois.‹ Elle est dévouée. Pour sa famille, pour ses amis, pour ses relations amoureuses. Elle donne sans compter. ‹ Elle rêve d'un chien. Seulement, son mode de vie nomade et son travail pu orthodoxe ne le lui permettent pas. ‹ À l'école, elle était une plaie en français. Avec beaucoup de travail, d'acharnement et de cours supplémentaires, elle est devenue une pro. L'orthographe et la grammaire n'a plus de secret pour elle. Sauf, peut-être pour le mot accueil. Elle confond toujours l'ordre destiné pour le u et le e. ‹ Elle est nulle en astrologie, elle n'y a jamais cru même. Ni même aux cartes de tarots et ce genre de trucs. Son premier emploi dans un journal consistait à créer la partie horoscope, ce qu'elle a fait avec un humour caché. Si vous relisez ses vieilles chroniques, vous pourrez sentir l'ironie dans son ton. Ses patrons sont tout de même bien dupes, cependant. Ils n'y ont vu que du feu et l'ont fait monter en grade assez rapidement. Ou alors, ils n'en pouvaient plus de la voir écrire n'importe quoi. ‹ Elle n'a jamais eu de caries. Difficile à croire, avec la quantité de sucre qu'elle ingère. Elle cache des bonbons dans les tiroirs de son bureau, au travail, comme récompense.
messages : 2824
ici depuis : 18/02/2020
crédits : (c) vellichor
comptes : violet, blanche, bella, brooke, beth, liam.
statut : Parfois, j’aurais envie que tu sois là chaque soir (Juliann)
grand kangou
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 EmptyMer 11 Nov 2020 - 14:41

Ça n'a pas d'importance, au fond, ce qu'il a dit ou pas. Ce ne sont que des peurs infondées, des craintes que la brune devra apprendre à composer avec durant toutes sa relation avec Juliann. L'ex de Juliann n'était pas n'importe qui. C'était Pippa, c'était sa meilleure amie. Elle n'était pas une femme quelconque qui n'importait peu une fois la relation terminé. Elle resterait, impérativement, dans la vie de Juliann et dans celle de la journaliste. Et heureusement. Pippa était importante pour les deux amants, séparément et en commun. Mais, elle était aussi l'ex. La comparaison. Celle qu'on ne voulait pas blesser par des propos que Juliann aurait normalement dit ou des gestes que Nevaeh avait envie de faire. Et la brune tentait de se dire que toute cette histoire, ce n'était pas important, au final. Que les mots silencieux de Juliann ne voulait pas dire qu'il ne prenait pas plus de plaisir avec elle. Parce que, oui, au fond, elle cherchait à ce qu'il la trouve bien meilleure non pas que Pippa, mais que toutes les autres. Qu'il n'ait pas envie de se retrouver dans les bras d'une autre parce qu'elle ne le satisfaisait plus. Cette connexion, électrisante, Nevaeh voulait la garder. Et comme chaque discordes le demandait entre eux, douces caresses en découlaient. Les doigts de Juliann était baladeur, ils effleuraient son intimité. Nevaeh en redemandait. dévergondée, qu'il lâchait. C'était lui qui avait commencé. Elle, elle n'avait été que tenté. Les doigts de Juliann se glissèrent en elle, titillant son antre intime alors qu'il venait l'embrasser. Avec fougue, elle répondait à son baiser, l'adrénaline qu'on les surprenne qui rendait le moment encore plus excitant. Elle gémit contre les lèvres de Juliann, mais rapidement il mit fin à ses caresses, lui demandant de se retourner. Elle le regarda, perplexe. « Quoi, ici? » Ça ne lui ressemblait pas, mais elle devait avouer qu'il venait de la mener à un niveau d'excitation insoutenable. Frustrée de ne pas être venue à l'orgasme, elle se retourna sans le questionner davantage, de toute façon Pippa et Liam étaient occupés, non? Il releva le pan de sa robe et s'inséra en elle, Nevaeh gémit en tentant d'étouffer le son, comme si on pouvait les entendre. « Tu me dévergondes.. », lui lançait-elle, l'aidant dans ses coups de reins. « Attends, attends... on peut pas faire ça... »

__________________________

    please have mercy on me, take it easy on my heart. even though you don't mean to hurt me, you keep tearing me apart. would you please have mercy, mercy on my heart? @mars - mercy.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
one, two, three, four...close your eyes and let it go.
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: appartements-
Sauter vers: