AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.


 

 #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
adm f
Tiffany Sawyer
Tiffany Sawyer
POINTS : 77
MESSAGE : 7999
ICI DEPUIS : 01/04/2013
COMPTES : Maxwell, le coeur d'artichaut
CRÉDITS : dea.tacita

STATUT : i never dreamed that I'd meet somebody like you (tiffon)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyDim 16 Mai 2021 - 3:49

La fin de soirée d'hier te semblait encore floue. La mariage avait été super, tu avais si heureuse d'être là pour partager ce petit moment de vie entre Jeff et Eilynn, ils s'étaient bien trouvés ces deux-là et tu étais heureuse pour eux deux. Tu te souvenais aussi que la soirée était un peu longue , tu t'étais sentie un peu seule, ne comprenant pas les regards noirs de Cosima et ne sachant pas trop si tu devais aller voir Aaron. Il semblait un peu fuyant, alors que tu n'avais pas fait exprès d'attraper le bouquet de fleurs. De plus, s'il te connaissait bien, il saurait que ça n'avait pas la moindre importance pour toi, parce que tu n'avais pas prévu de te marier, ni demain, ni jamais. Tu n'étais pas déjà prête de te mettre en couple puisque celui pour lequel tu avais un véritable faible, était loin d'être prêt à se mettre en couple aussi. Tu avais plus vite fait de faire une croix dessus et de retourner sur le site de rencontre voir ce qu'il se passe par là, prendre du bon temps pour toi et arrêter de te prendre la tête. C'est la décision que tu avais prise en tout cas hier soir, après avoir enfilé pas loin d'une dizaine de coupettes. Si Woody ou le Dr Reed t'avait vu hier soir, tu aurais sûrement pris une remontrance parce que ce n'était pas très conseillé avec ta situation. Mais hier soir, tu n'en avais rien eu à faire. Tu commençais à émerger, sentant que ta tête était lourde. Tu remarquais rapidement que tu n'étais pas allongée dans un lit, tu n'avais pas réussi à atteindre le tiens ? Tu ouvrais un oeil, avec beaucoup de difficultés, sans trop réaliser tout de suite que tu n'étais pas chez toi. Tu te tournais, comprenant que tu étais dans un canapé, mais il n'était pas comme le tien. Jasper ne semblait pas être là non plus, il avait l'habitude de dormir pas très loin de toi et de venir te lécher la main chaque matin. Tu finis par ouvrir correctement les yeux, remarquant des membles différents des tiens « J'me souviens pas avoir changé la déco.. » murmurais-tu dans un soupir. Que s'était-il passé hier soir ? Comment étais-tu rentrée ? Et où tu trouvais-tu ? Beaucoup de questions et si peu de réponses, tu n'allais pas toutes les avoir d'un coup, ta mémoire semblait te faire défaut. « J'ai si mal au crâne.. » gémissais-tu, sans te rendre compte que derrière toi, se tenait quelqu'un, à qui tu aurais pu dire des choses sous l'influence de l'alcool hier soir. Quelqu'un qui n'allait pas tarder à te donner quelques réponses sur ta fin de soirée.

__________________________

Laisse-moi te dessiner dans un désert, le désert de mon coeur
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/
baby kangou
Aaron A. Grant
Aaron A. Grant
POINTS : 6
MESSAGE : 635
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : Tyffon formé, après plus de cinq année à ce l'imaginer
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyJeu 31 Mar 2022 - 16:05

Drôle de suite d'évènement
Je ne m'y attendais vraiment pas à ça !
figé
&
ouragan
Comme souvent depuis le retour de Tiff', j'ai eu un peu de mal à dormir malgré la grande fête pour le mariage de Jeff. Concho et moi on s'était bien marré à avoir fait et présenté le diaporama de notre pote, ça m'avait pas oublier le mariage,le bouquet et Tiff. Mais bien entendu ce n'était que temporaire, et les réactions de ma mouflette m'ont empêché d'aller la voir. Et avoir été témoin du fait qu'elle a attraper le bouquet... Malgré que le fait que je SAIS que ce n'est pas son genre, ça m'a tout de même fait quelque chose... Je ne l'avouerai jamais, parce que ce n'est qu'un pur fantasme. Depuis quand une belle femme finira dans les bras d'un croûtons de 41 ans soit au moins 10 ans de plus qu'elle ? Puis pour couronner les touts Cosima n'accepterai jamais ça, elle la déteste depuis son départ soudain. Elle est beaucoup plus rancunière que moi. À un tel point que je n'ai même pas osé lui avoue que Tiff' et moi on se reparle. Ça va vraiment finir en carnage toutes ces emmerdes et je ne sais vraiment pas ce que je suis censé foutre pour que rien ne se casse la gueule. C'est inévitable en fait, ça va foirer. Je le savais dès le début, mais ça a été plus fort que moi.

Et puis là, t'a monsieur ironie du destin de l'emmerde qui toque à la porte. J'étais sur le canapé pensif à essayer de trouver la motivation de regagner ma chambre. Puis ça toque à la porte comme ça. J'ai froncé les sourcils et je me suis demandé qui pouvait bien se pointer à une heure pareille. C'est que ça doit être grave ou important ? Je finis par me lever, j'ouvre et...

Je me retrouve avec une Tiffany complètement saoul.

Je ne l'ai jamais vu dans un état pareil. Je ne comprenais pas trop ce qu'elle disait. Ça parlait du mariage... Et du bouquet qu'elle n'en voulait pas... Qu'elle... En a marre que je la fuis. Mh, ouais le nier ça serait vraiment la prendre pour une abrutie. J'n'ose pas répondre à quoi que ce soit partant de toute façon de l'optique que, vu son état, elle ne ce souviendra d'absolument rien. Je reste donc là, à l'empêcher de se blesser ou de boire plus surveillant régulièrement que Cosima ne soit pas réveiller par ce boucan. Puis quand elle finit enfin par se calmer, n'arrivant pas à lui faire monter les marches pour la mettre dans un lit, je finis par l'installer au canapé.

Rah la galère... Je finis par la couvrir d'un plaid et la regarde un moment lorsqu'elle dort. Sans trop réfléchir à force de la fixer, je me suis rapproché d'elle et... PUTAIN DIEU MERCI, je me suis repris à temps et j'ai reculé. Non mais sérieusement... T'allais faire quoi là mon gars ? En profiter par le simple fait qu'elle dort et qu'elle ne se souviendra de rien ?! Tu étais si près qu'à tous les coups, elle a senti son souffle sur son visage ! Bon allé fini les conneries, va te coucher dans ta chambre et lève toi tôt pour pouvoir t'occuper de sa future gueule de bois. Avec un peu de chance elle et Cosima ne se croiseront pas et tout se passera bien.

Ouais, bon, je sais dans le fond que... ça va merder. Et c'est en partie pour ça que je n'ai pas des masses dormi. Et le peu dont j'ai dormi, c'était d'un sommeil léger la porte de ma chambre ouverte pour mieux entendre ce qui se passe en bas.

Le lendemain donc, comme si j'attendais ça toute la nuit, je repère des petits gémissement et une phrase que j'entends qu'à moitié du réveil de Tiffany. Je me lève m'habille à la rache et fini par descendre et sors de l'aspirine et un verre d'eau sans dire un mot alors que, comme je m' attendais, elle déclare avoir mal au crâne. Doucement et prudemment je me dirige vers le canapé verre d'eau d'un mains et cachet de l'autre et le pose délicatement sur la table basse afin de ne pas faire trop de bruit et dit doucement.

« Tiens... C'est pour ton crâne... »

Je reste debout aux aguets par rapport à ma fille et aussi des réactions de mon invité surprise. J’attends un moment, le temps qu'elle prenne son cachet pour reprendre la parole.

« T'es venue ici complètement ivre, il était tard donc j'ai préféré que tu dormes ici pour que bah... Il ne t'arrive pas d'emmerde dehors. Tu avais sacrément forcé sur la bouteille... »

J'étais plutôt flatté qu'ivre sa première pensée a été de me voir. Mais ça, je vais bien me garder de le dire ! Du coup, bah... Je ne savais pas quoi dire d'autres. A part un petit sauvage.

« Euh... Ça va aller du coup ? »

Ouais une question con encore. C'est ma spécialité, surtout quand il s'agit de Tiff'. Je n'avais pas faim, ni soif, je restais là comme ça à surveiller celle que je me force à considérer comme ma pote. Et je tente aussi d'oublier tout ce qu'elle a pu dire hier. Faut pas prendre au sérieux ce qu'une personne bourrée dit. Enfin... Je crois. 


__________________________


Heureuse probabilitéPeu importe pourquoi la vie à décider de tes sentiments pour moi. Dans tous les cas, ça me rend heureux.
KoalaVolant

le thème....:

Chronolotruc - Tout sur ma tronche - Les gens que je connais - Mon portable
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Tiffany Sawyer
Tiffany Sawyer
POINTS : 77
MESSAGE : 7999
ICI DEPUIS : 01/04/2013
COMPTES : Maxwell, le coeur d'artichaut
CRÉDITS : dea.tacita

STATUT : i never dreamed that I'd meet somebody like you (tiffon)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyDim 10 Avr 2022 - 12:24

Alors que tu essayais de comprendre où tu te trouvais, puis te plaindre de ta tête qui te semblait si lourde, une voix prit la parole et tu pus observer un verre d'eau et des aspirines posés sur la table basse comme on venait de te le dire. Tu levais la tête vers la voix avant de sentir ton coeur se serrer doucement, ratant quelques battements tant ton rythme commençait à s'accélérer. « Aaron ? » Tu passais tes mains sur tes yeux pour les frotter, comme pour vérifier que tu n'étais pas dans un rêve. Tu aimerais bien, c'était bien parti comme rêve, il ne manquait plus qu'il vienne prêt de toi pour t'embrasser et là tu serais assurée de rêver. Mais il semblait garder une certaine distance, ce qui te fit prendre conscience que c'était bel et bien la réalité. « Tu es bien sympathique avec moi, je suis désolée d'être venue sonner chez toi complètement ivre.. » Si maintenant tu n'avais pas le moindre souvenir d'avoir fait ce qu'il venait de dire, tu te doutais bien de la raison pour laquelle tu étais venue. Tu ne le quittais pas du regard pour essayer de voir selon son attitude si tu avais dit des choses importantes hier soir ou non. En tout cas il ne semblait pas fâché contre toi, il ne semblait pas non plus méfiant mais avec Aaron, tu t'attendais à tout, surtout quand il s'agit de sentiments amoureux. « Je ne t'ai pas causé de soucis au moins ? » demandais-tu par rapport à Cosima, elle t'avait jeté pas mal de mauvais regards lors de la soirée du mariage que tu ne voulais pas créer de conflit entre Aaron et sa fille. Loin de toi l'idée de semer la zizanie entre un père et sa fille et s'il devait être amené à faire un choix un jour, tu accepterais de t'effacer de sa vie non pas sans avoir essayé de parler avec Cosima en premier lieu. Vous n'étiez pas des enfants, tu pouvez essayer de comprendre pourquoi elle semblait si remontée contre toi alors que quand il était à l'hôpital, quelques mois en arrière, vous aviez pleuré ensemble.  « Merci beaucoup en tout cas de m'avoir couché et d'être toujours là pour moi, t'es vraiment le meilleur ! » Tu te mordais doucement la lèvre, tu n'avais plus la moindre idée de ce que tu avais pu lui dire dans la nuit en étant ivre, mais maintenant que l'alcool était redescendu, tu ne pouvais pas te résoudre à lui avouer la raison de ta venue. Tu venais à peine de renouer avec lui, alors ce n'était pas le moment de lui avouer tes sentiments, à moins de vouloir le voir prendre ses jambes à son cou et te jeter dehors vite fait bien fait en te traitant de sale manipulatrice ou tu ne sais quoi d'autre. Tu voulais essayer de te lever mais très vite tu retombais sur le canapé. Tu n'allais pas pouvoir t'éclipser si vite. « Wow ! Mais j'en ai bu combien hier ? » demandais-tu avec un mince sourire, histoire de voir s'il avait une idée de ce que tu avais pris comme cuite la veille.

__________________________

Laisse-moi te dessiner dans un désert, le désert de mon coeur
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/
baby kangou
Aaron A. Grant
Aaron A. Grant
POINTS : 6
MESSAGE : 635
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : Tyffon formé, après plus de cinq année à ce l'imaginer
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyDim 4 Sep 2022 - 7:38

SOS lendemain de cuite
Je saurais quoi faire pour moi, mais pour elle?
faux prudent
&
Hangover
La soirée d'hier a pas mal trotté dans ma tête, ses dires sous l'emprise de l'alcool, c'était pas mal perturbant. Elle n'arrêtait pas de parler de nous et ce que bouquet qu'elle ne voulait pas. Ça m'a fait me poser masse de question, généralement des pourquoi bien pète couille et des comment de temps en temps. J'en ai pas des masses dormi, mais aussi chelou que ça puisse paraître, je ne me sentais pas fatigué pour autant. Je l'ai trouvé adorable à son réveil et commence à me douter qu'elle ne doive pas ce souvenir de grand-chose vu qu'elle a l'air surprise de me voir. Si elle s'était bien souvenue, ça ne devrait pourtant pas le surprendre... Enfin, au moins, ça n'a pas... Déraper d'une certaine autre manière. Heureusement que je n'étais pas moi aussi ivre ! Ce qui est soûlant par contre, c'est que j'ai beau ne pas avoir bu, j'agis toujours de manière irréfléchie quand elle est là, comme par exemple répondre au Aaron, qu'elle a déclaré en se réveillant pour de bon.

« Ouais, c'est moi. »

Évidement que c'est toi, elle l'a deviné ! Elle n'a pas posé la question dans une incertitude ! J'espère que la maladie de l'amour va finir par ce barré parce que là, ça commence à me saouler sévère. En plus, le fait que Cosima ne veuille plus la voir n'aide pas à la situation. Je ne sais même pas comment ça va se passer si jamais elle se réveille et la voie dans le salon. Me concentrant plutôt sur le présent, je hausse les épaules à son excuse et réponds sans réfléchir une seule seconde.

« Boarf, en vrai vaut mieux ça qu'une emmerde déplaisante. Du genre... Prendre du bon temps avec quelqu'un et te retrouver avec un gosse surprise du jour au lendemain. »

Je me fige réalisant que je venais de parler ouvertement d'un élément de mon passé qu'en général, je ne m'en vante pas des masses. Surtout que la phrase pouvait laisser entendre une vérité qui n'est plus depuis longtemps. Regretter la venue de Cosima à ma porte. Les premiers jours, oui, j'avais été dans le rejet total. Mais aujourd'hui, je crois qu'aujourd'hui, je ne regrette absolument pas qu'on m'ait laissé ma mouflette devant la porte. Parfois même, j'aurais aimé la voir naître, la voir nourrisson, toute petite, pour la prendre dans mes bras et la protéger de suite de sa psychopathe de mère.

Je fronce les sourcils et regarde autour de moi quand elle me fixe. Je ne sais pas pourquoi elle fait ça, j'ai dit un truc qu'il ne fallait pas ? Ouais, ce qu'elle a dit hier était complètement chelou, mais elle était bourré donc ça ne compte pas, je ne dois pas le prendre en compte ! Quand elle demande si elle n'a pas causé de soucis, je commence à regarder autour de moi, comme pour vérifier qu'elle n'a rien cassé. Or, pour de vrai, c'est juste parce que je ne m'attendais pas du tout à cette question et que je ne savais pas si je devais oui ou non dire la vérité.

« Oh, euh, bah, non. T'as juste déclaré plusieurs choses bizarres. Pas toujours tout compris, mais t'avais l'air... Euh... En colère ? Enfin rien de bien important, tu étais juste ivre. »

Je ne me sentais pas d'en dire plus, comme si dans le fond, je n'avais pas envie de vérifier si ce qu'elle a dit était sincère ou pas. Et je n'avais absolument pas capté qu'elle ne parlait pas d'hier, mais d'en général, par rapport aux réactions haineuse de Cosima envers elle depuis son retour à Bowen. Un rire nerveux m'échappe quand elle me remercie et déclare que je serai apparemment le meilleur. Comme un gosse, je fuis son regard lèvre pincée ne remarquant pas du tout sa réaction à elle a ses dires.

« N’exagérons pas ce n'est pas grand-chose. Chuis sûr que tu aurais fait la même pour moi. »

Enfin, je crois... Ça reste une femme, donc imprévisible. Alors que je tentais de trouver quelque chose à faire histoire de ne pas rester planter comme un con. Je la vois essayer de se relever pour très vite retomber. Par réflexe débile, je me précipite vers elle pour la rattraper, mais pas à temps. Heureusement, il y avait le canapé. Je fais donc mine de rien et hausse les épaules. J'étais assis sur le canapé et fait genre qu'il ne s'est absolument rien passé là de suite. Tentant un air naturel, je me relève comme pour aller me prendre quelque chose.

« Je ne saurais pas te dire malheureusement. Mais... Tu te souviens de quelque chose ? »

Je commence à fouiller quelques placards ici et là en quête de quoi grignoter. Depuis le retour de Cosima, j'avais deux trois trucs, mais je ne sais absolument pas ce que Tiff' aimerait. Déjà, est-ce qu'elle mange le matin tout court. Et est-ce qu'elle aura envie de quoi que ce soit après une sévère cuite. Moi en général, je ne bouffe pas des masses le matin, sauf un brunch à la limite quand on se lève tard avec Cosima. Œuf brouillé bacon... Simple et efficace et ça fait généralement plaisir à ma mouflette. Mais en général, je me fais juste un café, c'est dingue comme une mouflette peu vous faire changer vos habitudes.

« Euh alors là, je compte me faire un café, ça te tente ? Ou tu prends autre chose après une gueule de bois ? »

Ouais autant demander cash ça vaut mieux. Je jette un œil au escalier, Cosima dort encore. Pour combien de temps, je ne sais pas du tout par contre. Je me vois plus que mal viré Tiff' de la maison dans son état. Elle arrive à peine à se lever ! Je sens l'embrouille arrivée, mais je me contente de l'ignorer royalement pour le moment. 

__________________________


Heureuse probabilitéPeu importe pourquoi la vie à décider de tes sentiments pour moi. Dans tous les cas, ça me rend heureux.
KoalaVolant

le thème....:

Chronolotruc - Tout sur ma tronche - Les gens que je connais - Mon portable
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Tiffany Sawyer
Tiffany Sawyer
POINTS : 77
MESSAGE : 7999
ICI DEPUIS : 01/04/2013
COMPTES : Maxwell, le coeur d'artichaut
CRÉDITS : dea.tacita

STATUT : i never dreamed that I'd meet somebody like you (tiffon)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyMer 18 Jan 2023 - 10:58

La remarque d'Aaron te fit sourire. Il avait le don pour dédramatiser les situations et rendre ton intrusion chez lui bien plus légère que ce qu'elle n'était en réalité. Tant que Cosima ne te voyait pas, même si tu n'avais pas conscience du danger dans lequel tu te trouvais actuellement. Aaron non plus ne devait pas mesurer l'ampleur de la situation. « J'ai bien envie de dire que t'es le seul à avoir ce genre de galère mais ce serait mentir de dire que t'es le premier à vivre ça. » Tu n'en connaissais juste pas d'autre à part lui. Et puis pour une galère comme il le disait, il était plutôt content d'être père maintenant, c'est juste qu'à l'époque ça a du faire un sacré choc et que son ex avait l'air d'être quelqu'un de particulier. Ce qui n'aide pas trop, mais ce n'était pas le débat. « En colère ? Je t'ai crié dessus ? Tu m'intrigues maintenant ! » Tes sourcils se fronçaient, essayant de te souvenir ce qu'il s'était passé la veille. Rien pour le moment, tu te souvenais de boire tes coupes, d'enchaîner un peu trop de verres, mais après ça, le noir complet. Tu ne savais pas si tu avais mangé, si tu avais vomi, si tu avais essayé d'accoster quelqu'un parce que quand l'alcool te montait au nez, tu te lâchais bien trop facilement. D'autant que tu avais retrouvé tes jambes, tu avais ce besoin de séduire et de te sentir désirée. « Oui, mais je n'ai pas de fille qui t'aura lancé des regards noirs toute la soirée, donnant l'impression que quelque chose cloche.. » Etrangement, le regard de Cosima hier soir, tu n'avais pas réussi à l'oublier malgré tout l'alcool ingurgité. Toi qui avait été si proche d'elle lors de l'accident d'Aaron, ça te paraissait étrange, mais tu ne savais pas ce qu'elle pouvait te reprocher. Tu étais à des années lumières de tout ça, et tu allais très vite redescendre sur Terre. « Je ne sais même pas pourquoi je suis venue chez toi, ni comment pour l'instant, tout me paraît flou. » Tu espérais que ça te reviennes un peu plus tard dans la journée, dans la semaine ou au mieux un jour dans ta vie. Tu n'avais jamais connu de véritable blackout et ça ne te plaisait pas du tout. Tu n'aurais qu'à mieux te tenir la prochaine fois, c'était de ta faute, personne ne t'avait poussé à la consommation. « Sauf si tu as un remède miracle anti-gueule de bois, un café me fera le plus grand bien, merci. » Mais une chose était sûre, tu n'allais pas le suivre jusque dans la cuisine. Pour le moment, tu avais besoin de rester assise quelques instants, le temps que son salon arrête de tourner dans tous les sens.

__________________________

Laisse-moi te dessiner dans un désert, le désert de mon coeur
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/
baby kangou
Aaron A. Grant
Aaron A. Grant
POINTS : 6
MESSAGE : 635
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : Tyffon formé, après plus de cinq année à ce l'imaginer
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyJeu 11 Mai 2023 - 7:55

SOS loublie qui crain
Mouflette n'est pas contente.
oublie
&
Fatale
 Rien que dalle apparemment, mais mon cerveau fait littéralement écran bleu quand elle déclare que mon expérience avec l'alcool n'était, comment qu'elle a dit déjà ? Que je suis le seul ? Mais qu'en vrai ça arrive ? En vrai, soit je ne suis pas réveillé et j'ai loupé un passage, soit ELLE n'est pas réveillé et a oublier de révéler un passage. En-tout-cas ça passe vite à autre chose, elle tente de savoir ce qu'elle a fait, mais je n'avais pas trop envie d'être celui qui allait lui déballer ces choses sans importance. Déjà, parce que j'ai pigé que dalle et qu'en plus je n'ai pas envie qu'elle culpabilise de quoi que ce soit alors que c'était l'alcool qui parlait, pas elle. Enfin, je crois, je ne suis pas le genre à penser qu'être bourrer nous fait dire la vérité. Sinon les policiers n'interdirai pas leurs suspects de boire ! Attends, mais pourquoi je pense à ce genre de chose moi ? Cette capacité nulle de concentration que j'ai... Enfin, vous allez me dire, ça ne change pas de comme je suis d'habitude, mais là, ça commence à être gênant. Alors que j'étais en train d'essayer de changer de sujet, de ne pas à avoir répété les cries incompréhensible de Tiff hier, je regarde la poubelle ou trône encore le bouquet de fleurs quand elle déclare ce souvenir que mouflette n’arrêtait pas de la regarder de travers. Ce qui forme instantanément une boule dans ma gorge.

Mouflette.

J'ai oublié la mouflette !

Mais comment est-ce que j'ai pu l'oublier ?! Elle va péter un câble si elle voit Tiff ici ! Déjà qu'elle a pété un plomb quand je lui ai dit vouloir lui reparler... Ouais, sauf que je me vois mal la virer d'un coup-là comme ça. Allez Aaron, on tente de détourner le sujet ! Parle bien d'hier en fin de compte !

« En-tout-cas t'avais pas l'air d'aimer les fleurs, tu les as jetées en disant, je ne sais plus quoi... T’articulais pas des masses. »

Je jette un œil alerte sur l'étage où ma fille est censée dormir.

Pourvu qu'elle ne se réveille pas, pourvu qu'elle ne se réveille pas !

Je lui propose le café pour le mal de tête et elle accepte sauf si j'ai un autre remède. Je vais à la cuisine et commence à servir le café dans deux mugs que j'ai pris au hasard restant toujours aux aguets du possible réveille de Cosima.

« Alors, tu vas me prendre pour un poivreau de service, mais j'ai toujours l'intime conviction qu'une bière a soulagée mes lendemains de cuite. »

Réalité ? Légende urbaine ? Je ne saurais dire, mais ce n'est pas impossible que ce soit plus mon amour pour la bière qui parle que la raison dans ce cas précis. Cosima en a été l'expérience, elle n'a pas supporté la bière salvatrice le lendemain d'une cuite. Et quelque chose me dit que ce sera pareil pour Tiff.

« La pour le moment, j'ai le café, mais si tu veux tester la bière... »

Et la c'est le drame, j’entends un bruit au plafond, Cosima vient de ce lever. Bon sang, chuis censé faire quoi ? La confrontation à l'air inévitable... Je garde la tête rivée au plafond alors que je tenais les deux mugs de café fumant.

« Je sais que ce n'est pas trop le moment d'aborder le sujet, mais... Il s'est passé quoi entre Cosima et toi pendant que j'étais dans le coma ? »

Il fallait que je comprenne vite ce qu'elle a pour arranger les choses une bonne fois pour toutes. Mais je réalise qu'un, ça sort de nulle part et deux, y a peu de chances que je comprenne quoi que ce soit avant qu'elle ne descende. Et trois maxima, c'est large, mais alors largement trop tard. Elle va descendre un moment à un autre, car à tous les coups, je doute qu'elle se dise que je parle tout seul.

« Ouais non trop tard... Chuis pas sûr de comprendre de toute façon. »

Il est temps d'assumer maintenant. Je m'approche d'elle et lui tend le café et au même moment Cosima descend et exactement comme je m'y attendais, elle fixe Tiff et grimace pour balancer cash.

« Qu'est-ce qu'elle fou ici ? »

Elle fixe Tiff sur le canapé et il n'étais pas dur de voir qu'elle est furax. La grosse merde en somme.

« Oh bordel... Mouflette calme toi... »

Le truc à ne pas dire, il faut croire, car elle explose, genre littéralement.

« NON JE NE ME CALME PAS ! ELLE T'A BRISER LE CŒUR PAPA ! ELLE EST PARTIE ET T'A BRISER LE CŒUR ALORS QUE TU T'ÉTAIS À PEIN RÉVEILLER  DE TON COMA! ELLE VA TE REFAIRE DU MAL ! ET JE REFUSE QUE ÇA ARRIVE DE NOUVEAU ! »

WOWOWOWOWOWOWOWOW ! Elle me fait quoi là ?! D'où elle balance ce genre de chose. Elle commence à se diriger vers Tiff, moi, je pose vite les mugs de café pour agir.

« Ça ne t'a pas suffi la dernière fois ?! Qu'est-ce que tu lui veux ?! Pourquoi tu le tortures comme ça ?! »

« COSIMA STOP ! »

Je m'interpose entre elle et Tiffany, je n'avais franchement pas envie que ça dérape plus que ça. Au moins, ça aura le mérite de faire taire la mouflette. Oh bordel, mais comment je vais expliquer tout ça moi ? Y a pas moyen d'effacer la mémoire ? 




HRP: ouais... Bon... Je... Les excuses pour l'attente la ne seront clairement pas suffisant >< j'ai honte vraiment désolée. J'espère quand même que la réponse te conviendra

__________________________


Heureuse probabilitéPeu importe pourquoi la vie à décider de tes sentiments pour moi. Dans tous les cas, ça me rend heureux.
KoalaVolant

le thème....:

Chronolotruc - Tout sur ma tronche - Les gens que je connais - Mon portable
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Tiffany Sawyer
Tiffany Sawyer
POINTS : 77
MESSAGE : 7999
ICI DEPUIS : 01/04/2013
COMPTES : Maxwell, le coeur d'artichaut
CRÉDITS : dea.tacita

STATUT : i never dreamed that I'd meet somebody like you (tiffon)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyDim 28 Mai 2023 - 12:58

A sa remarque sur le bouquet, tu esquissais un sourire, c'est vrai que tu l'avais malheureusement attrapé hier, alors que pourtant, tu t'étais mise au fond exprès parce que tu ne voulais pas l'avoir. Tu aurais dû te faire discrète et ne pas y aller mais tu n'avais pas eu le temps de t'esquiver, quelqu'un était venu te prendre par le bras pour rejoindre le troupeau de femmes desepérées. « Sûrement sur la tradition à la con. » Même si personne de ta famille n'avait été à ce mariage, tu savais très bien que le mot allait vite circuler et tu aurais très vite ta mère au téléphone pour savoir quand est-ce que tu passerais le pas, qui serait l'heureux élu et tu n'avait pas envie d'avoir cette conversation mentale maintenant. « Pour une fois, je vais me contenter d'un café ! » Et une fois chez toi, tu prendras sûrement un citrate de bétaïne pour l'estomac et un doliprane pour le crâne avant de te faire couler un bon bain moussant et te relaxer pour oublier les évènements de la veille, tu en avais bien besoin. Il se dirigea vers sa cuisine pour te préparer un café et au moment de te l'apporter, son air avait changé. Il te posa une question, puis très vite se ravisa mais pourtant, tu pris le temps d'y répondre « On a veillé à ton chevet, prenant le relais pour que l'autre puisse se reposer, pourquoi ? » Tu n'étais pas trop sûre d'avoir saisi sa question. Surtout que ça remonte un peu tout ça maintenant, alors tu te demandais ce qu'avait pu lui dire Cosima, ou ce qu'il avait pu entendre pendant son coma. Mais tu n'aurais pas le temps d'approfondir la question car lorsqu'on parle du loup, on en voit la queue. Cosima venait d'entrer dans le salon. Alors que tu lui adressais un sourire, tu voyais bien la colère sur son visage. Très vite le ton monta et sans que tu n'aies le temps de réagir, Aaron se retrouvait entre elle et toi. Les mots de Cosima résonnaient dans ta tête. Briser le coeur ? Mais de quoi parle Cosima ? Et pourquoi tant de colère de si bon matin ? Tu portais ta main à ta tête, les cris avaient eu pour effet d'accentuer tes maux de crâne. Tu n'osais pas bouger, ni répondre, préférant laisser Aaron le soin de gérer sa fille qui semblait vraiment remontée contre toi. Tandis que tu essayais de comprendre à quel moment tu avais pu faire autant de mal à celui qui se trouvait devant toi. Et très vite la réponse fut trouvée : quand tu as fui en Inde, alors qu'il t'avait invité à venir vivre avec lui. Dans le but de t'aider, il n'y avait rien de romantique dans sa démarche. Aaron et les femmes, c'était une si grande histoire de cache-cache, et ce jour là, tu n'avais pas réussi à lire entre les lignes. Tu avais pris tes jambes à ton cou, sans prévenir personne et tu n'avais pas donné signe de vie pendant plusieurs mois, 4 pour être précis. Tu avais eu du mal à retrouver son amitié en revenant à Bowen, mais tu savais qu'il se méfiait de toi comme la peste. Après tout, tu restais une femme, même s'il t'aimait bien. « Je.. Je l'ignorais. C'est vrai ce qu'elle dit ? Je t'ai brisé le cœur Aaron ? » Ton regard ne se portait pas sur Cosima, mais sur lui. Ta voix était plus douce, plus discrète aussi. Aaron était il amoureux de toi ? Tout cela te semblait irréel. Tu te demandais même si tu n'étais pas en train de rêver ou si tu n'étais pas encore tellement bourrée que tu imaginais tout ça.

__________________________

Laisse-moi te dessiner dans un désert, le désert de mon coeur
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/
baby kangou
Aaron A. Grant
Aaron A. Grant
POINTS : 6
MESSAGE : 635
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : Tyffon formé, après plus de cinq année à ce l'imaginer
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyJeu 17 Aoû 2023 - 15:24

SOS HELP MAYDAY
Mouflette a trop parlé
ERROR
&
404
Ce que j'aime bien avec Tiff, c'est qu'elle est complètement une nana pas comme les autres. Ses pensées ont parfois l'air d'être similaire aux miennes, et ça a ce truc, ce don de dingue de me rendre tout le temps à l'aise avec elle. A l'aise au point d'en oublier les problèmes et possibles problèmes à venir. La tradition du bouquet à la con, que je trouve moi aussi con. Le café pour le mal de crâne, sa simple présence m'a fait non seulement oublier Cosima, mais en plus de ça que la présence de Tiff sera un gros problème pour elle. Va savoir pourquoi, mais son côté fille à décidé de mal prendre le voyage de Tiff. Elle a le droit pourtant, je ne vois pas où est le souci. Ce n'est pas comme si elle m'avait poignardé dans le dos, bien que sur le coup, j'avais un peu mal de cette façon. M'enfin, j'ai été con aussi, à peine sortie d'un coma que je lui ai proposé de vivre ensemble pour l'aider par rapport à son siège. Y'a de quoi flipper, y'a de quoi avoir envie de partir loin, genre très loin. Pour moi en fait sa réaction à juste montrer qu'elle et moi, nous sommes plutôt pareils. Et aussi con que ça puisse paraître, c'est ça qui m'a poussé à reprendre notre amitié quand elle est revenue. Le simple fait qu'a sa place, j'aurais très certainement fait pareil.

Sauf que voilà le drame a eu lieu à mon plus grand damm, mouflette est descendue elle l'a vue et elle a péter une durite. J'ai tenté de comprendre pourquoi elle la déteste autant et pourtant la réponse de Tiff' me fait encore moins comprendre. Quand j'étais dans le coma, elles se sont soutenue, alors pourquoi, pourquoi est-ce que maintenant elle a l'air de la détester à ce point ?! Sa rage était tellement grande et de bon matin en plus que moi aussi, je commençais déjà à avoir mal au crâne. Et pour la toute première fois depuis que j'ai la petite, je lui ai crié dessus. Je lui ai ordonné d'arrêter de se taire. Elle en dit trop, elle va tout foutre en l'air, elle va empirer les choses qui commençaient à peine à s'arranger. Le choc de se crier a été nécessaire pour la faire taire et se calmer. Elle a l'air de culpabiliser, de comprendre son erreur. Un silence pesant ce fait dans la pièce et ce qui arrive, arriva donc.

Tiffany brise ce silence en me demandant si oui ou non, c'était vrai. J'inspire un grand coup par le nez et serre la mâchoire. Merde, merde, merde, merde. Je fais quoi maintenant ? Je dis quoi ? Je fixe la mouflette pour la pousser à se taire, de ne pas en dire plus, de ne pas aggraver son cas quoi. Fallait que je trouve quoi dire et vite, car mon silence à cette question peut faire comprendre la vérité, que oui ça m'a briser le cœur ce départ et ainsi perdre cette amitié. Elle ne voudra plus me voir, parce qu'elle est comme moi, elle n'aime pas les prises de tête, donc comme moi avoir une relation amoureuse ne doit pas être son truc. Puis elle a à peine la trentaine et moi, j'ai entamé la quarantaine ! Impossible, ouais complètement impossible que cette histoire se termine bien. Je m'adresse alors a Cosima, un ton ferme, comme je l'ai rarement fait.

« Cosima, retourne dans ta chambre. Je viendrai te chercher quand tu seras calmé. »

Les lèvres pincées, point serré avec un regard plein de reproche, accusant là une injustice. Elle obéit malgré tout et remonte. Une fois de nouveau seul, je ne savais toujours pas quoi lui dire. Et comme souvent avec Tiffany, j'ai choisie d'être franc tout simplement.

« Chuis vraiment désolée Tiff... Je... Désolée pour sa réaction oui, mais aussi désolée parce que... Bah... »

Je fixe ta tasse de café et la bois cul sec pour la reposer sur le comptoir de la cuisine.

« Je ne sais absolument pas quoi répondre à ta question. »

Je croise les bras comme pour me rassurer, mais en vain.

« Chais pas quoi dire là-dessus. Et encore moins quoi faire. »

Voilà, et là du coup, elle va partir et avec toutes ces conneries il y a de fortes chances qu'elle ne voudra plus me voir. C'est ce que je ferais non ? Fuir les prises de tête. Et la littéralement la situation doit lui faire mal au crâne dans tous les sens possible des thermes. Je ne sais pas ce qu'elle comprend, ni ce qu'elle pense. Mais je commence vraiment franchement à me dire que ouais... Elle va très certainement me fuir maintenant. Y'a de quoi en tout cas.  


__________________________


Heureuse probabilitéPeu importe pourquoi la vie à décider de tes sentiments pour moi. Dans tous les cas, ça me rend heureux.
KoalaVolant

le thème....:

Chronolotruc - Tout sur ma tronche - Les gens que je connais - Mon portable
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Tiffany Sawyer
Tiffany Sawyer
POINTS : 77
MESSAGE : 7999
ICI DEPUIS : 01/04/2013
COMPTES : Maxwell, le coeur d'artichaut
CRÉDITS : dea.tacita

STATUT : i never dreamed that I'd meet somebody like you (tiffon)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyLun 21 Aoû 2023 - 8:55

La scène qui se déroulait sous tes yeux était complétement irréelle. Cosima était folle de rage de te voir sans que tu ne comprenne vraiment pourquoi et ce qu'elle disait avait encore moins de sens que sa colère. Mais visiblement il y avait des non-dits entre Aaron et toi. Ton regard s'était alors tourné vers lui et tu ne l'avais jamais vu comme ça. Le ton était monté d'un coup entre eux et Cosima repartie presque aussi vite qu'elle était arrivée mais avec un poil moins de colère, tu avais l'impression. Tandis que de ton côté, l'incompréhension de la situation ne faisait qu'augmenter. Aaron ne semblait pas savoir où se mettre et tu n'étais pas mieux que lui. « C'est moi qui suis désolée, je ne pensais pas créer autant de soucis, et encore moins de bon matin ! » Lui qui n'aimait pas les prises de têtes, lui qui préférait laisser les problèmes au pas de sa porte, il semblerait que tu étais un problème et qu'il t'avait laissé rentrer chez lui. Tu te posais beaucoup de questions en l'espace d'une minute et lui ne semblait pas capable de te fournir la moindre explication. « Je crois qu'au point où on en est, la vérité sera le plus simple mais si c'est trop compliqué pour toi, j'peux aussi mettre ça de côté pour l'instant et on pourra en reparler si tu t'en sens prêt un jour. » Tu haussais doucement les épaules. Vous voilà dans une situation bien délicate ma foi. Et tu avais juste peur qu'Aaron ne cesse de te parler, alors que vous veniez à peine de vous retrouver. Avant qu'il ne puisse dire quoique ce soit, tu repris la parole en pensant avoir compris quelque chose. Mais sans savoir que tu n'étais pas tout à fait dans le mille « Je suis sincèrement désolée si ce que dit Cosima est vrai, je ne voulais pas te faire de mal, quand je suis partie ce n'est pas à cause de toi, mais plutôt pour moi, l'opération n'était pas sans risque et je voulais pouvoir visiter l'Inde avant de passer sur le billard. C'est vrai que je suis partie sur un coup de tête et que j'ai prévenu personne mais j'voulais pas blesser qui que ce soit. » Ton mal de crâne était superflus maintenant. Ton regard ne quittait pas celui de ton ami et sans trop réfléchir plus que ça, tu pris sur toi de marcher les quelques pas qui vous séparaient pour te jeter dans ses bras et venir l'enlacer. Ce n'était pas dans tes habitudes de faire des câlins aux autres, mais pour une fois, tu en avais ressenti le besoin et tu espérais juste que ça ne le mettrait pas trop mal à l'aise. « Merci de t'être occupé de moi, de le faire comme personne mais peut-être que je devrais vous laisser discuter Cosima et toi et si jamais elle a envie de me parler, je suis disponible. » lui murmurais tu une fois contre lui, profitant de cette étreinte parce que tu ne savais pas si tu le reverrais après tout ça. Tu sentais ton coeur s'emballer et une pointe de douleur s'installer dans ta cage thoracique sans comprendre que ce que tu ressentais c'était de la tristesse.

__________________________

Laisse-moi te dessiner dans un désert, le désert de mon coeur
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/
baby kangou
Aaron A. Grant
Aaron A. Grant
POINTS : 6
MESSAGE : 635
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : Tyffon formé, après plus de cinq année à ce l'imaginer
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptySam 18 Nov 2023 - 15:26

Bon allé Aaron!
Il faut agir
courage
&
risque
Un putain de gouffre noir. Mon cerveau ma lâche, mon putain de cœur me lâche, comme si j'étais genre... Tellement trop vieux pour ce genre de connerie. Je me sens comme un ado qui se sent froussard et ridicule devant ce qu'il estime la plus belle nana de son lycée. Mais l'école, le lycée, ça va faire belle lurette que c'est terminé pour moi ! C'est connu de tous, je déteste les prises de tête, mais celle que je déteste vraiment le plus ce sont les prises de tête avec ma fille. La seule nana qui a cette capacité de psychopathe de me faire sauter d'une émotion a une autre totalement opposée. Ça a toujours été comme ça depuis son arrivé dans ma vie. Elle s'était pointée là comme ça sans prévenir, puis j'ai fini par m'attacher et l'accepter dans ma vie malgré tout les inconvénients qu'il pouvait y avoir. ET BON SANG ce qu'il y en avait. À bien y réfléchir elle avait même plus d’inconvénient qu'une simple femme et pourtant, ouais pourtant, je l'ai gardé, aimé, et accepté dans ma vie.

Et au final, j'ai mis toutes les galères de cette rencontre sur toutes les femmes du monde, pour la simple faute d'une seule qui a caché sa grossesse et abandonné sa gosse au pas de ma porte.

Et là, maintenant, de suite, quand je vois cette dispute que je viens d'avoir avec la mouflette. Et que je vois, et capte ce qui se passe avec Tiff'. Une réalité chelou me prend. Et si en fait... Je mettais toutes les fautes sur les femmes afin de continuer d'aimer ma fille tout en respectant mes principes ? Des prises de tête avec mouflette ? Que dalle, les femmes sont la cause des problèmes ! C'est elles la cause des nuits coupées par les pleurs de la petite. Elles les prisent de têtes quand elle ne voulait pas manger, elles quand elle a eu peur du monstre sous le lit, elles quand elle a eu son premier chagrin d'amour.

Alors qu'au final, c'était juste moi. Je n'étais pas obligé d'accepter comme fille cette enfant déposée à ma porte. Et pourtant, je l'ai fait, sans regret. Mais avec une surprise et amertume dont j'ai reporté la responsabilité sur plein d'autres femmes.

Puis Tiffany a débarqué dans ma vie, avec un comportement similaire au mien, et m'a fait voir que non. Les femmes n'y peuvent rien à ma vie de père surprise. Est-ce que c'était pour ça que j'aimais passer du temps avec elle ? Que je prenais cette folie à lui proposer des tours de moto ? Avec elle, j'étais de nouveau simplement Aaron, pas un père qui ne savait pas comment s'y prendre pour être à la hauteur. 

Toutes ces pensées et réalisation fusent dans ma tête alors que celle que j'aime. Ouais, c'est définitif, je ne peux plus vraiment me le cacher. Me propose de dire la vérité tout simplement. Sauf que voilà, je viens de réaliser que ce n'était déjà de base même pas simple pour moi, alors expliquer simplement... Et là, comme si elle lisait dans mes pensées, elle proposait de mettre ça de côté et de laisser le temps. La proposition est alléchante, je dirais même super cool, mais elle me dégoûte un peu de moi-même là de suite. Allez savoir pourquoi, la magie du sentiment humain ? Il fallait que je fasse quelque chose, fallait arrêter ce cercle vicieux que j'ai installé tout seul. Vivre réellement, simplement et assumer mes choix plutôt que de faire porter le chapeau à des inconnues et encore moins à la femme qui se trouve devant moi.

En fait là je réfléchit tellement que tout se passe hyper vite. Elle change vite de sujet pour ensuite me parler des dires de la mouflette. Comme quoi son départ n'était pas dans le but de me blesser et m'en explique les raisons. Mais genre quoi... La raison pour laquelle j'ai été blessé, c'est que j'étais persuadé être responsable de ce départ. Que ma proposition lui a fait peur et qu'elle a préféré ce barré plutôt que d’affronter mes sentiments trop flagrant ? En gros, pour moi, j'avais merdé et fait fuir. Et là elle m'explique que non, ça n'avait apparemment aucun rapport avec ça. En fait, c'est à peine si elle cite cette proposition que je lui avais faite, de vivre temporairement chez moi. Et histoire de confirmer ses paroles, elle s'approche et fait une chose que nous avions jamais fait depuis tout ce temps que nous nous connaissons : une accolade.

Mon corps se raidit, mais je n'avais pas du tout envie de la rejeter, bien au contraire. Depuis combien de temps, je n'ai plus ressentie l’étreinte d'une femme autre que ma propre fille ? Toujours muet pour le moment, j’entends Tiffany me remercier et proposer de me laisser parler avec Cosima et que bien entendue elle serait disponible pour discuter avec elle plus tard au besoin. C'est donc à ce moment-là que j’agis enfin. Fallait que je fasse quelque chose. Je ne sais foutrement pas quoi, mais il fallait arrêter de se mentir maintenant. Comme pour la retenir, alors que j'étais à présent droit comme un piquet a l'enlacement, je dépose enfin mes bras contre elle pour l'inciter à rester contre moi. Je regarde la table de la cuisine, plus particulièrement le frigo, comme pour me donner du courage pour ce que je m'apprête à faire.

« J'préfère que tu ne t'en ailles pas de suite si ça ne te dérange pas. »

Puis je la garde contre moi sans rien dire de plus pendant, genre quoi... Cinq minutes ? Et je cherche à savoir quoi dire, quoi faire et surveille bien que je ne la force pas à garder ce contact avec moi. Puis je la lâche enfin histoire de la laisser respirer et improvise comme j'ai tendance à le faire très souvent avec elle.

« Chuis complètement pour de te dire la vérité, mais ça risque de changer beaucoup de chose. »

Et je n'en ai pas franchement trop envie en fait. Mais bon... Au moins, je saurais à quoi m'en tenir. 

« Mais avant, j'ai besoin de savoir un truc... »

Ouais parce que bon, si je peux capter avant que ce ne soit pas une mauvaise idée de tout débaler là comme ça et risquer notre amitié, ce ne serait pas du luxe.

« Pour moi, t'as le droit de faire ce que tu veux de ta vie. Tu n'as clairement aucun compte à me rendre et donc en rien à me présenter des excuses. Mais quand Cosima a déclaré que, tu m'aurais, par ce départ, brisé le cœur, tu l'as interprété comment ? »

En fonction de sa réponse, j'allais pouvoir juger si oui ou non la vérité ne risquerai pas de briser ce que nous avons. Si par la colère de ma fille quelque chose n'a pas fini par ce brisé définitivement. Mais je n'en avais pas l'impression. En plus, ce matin, je viens de comprendre un truc plutôt important sur ma manière de gérer les problèmes. Donc, quoi qu'il en soit, peu importe si la vérité éclate ce matin, quelque chose aura changé, aura changer chez moi en tout cas. Je vais maintenant essayer d'arrêter de mettre la faute sur les femmes en permanence et surtout au grand surtout, je ne fuirai plus Tiffany. Elle est un avantage dans ma vie que je ne peux franchement pas négliger. Et je tenterai encore d'être un père pour arranger les choses sur la vision de la mouflette sur Tiffany.

Ce rôle de père que je n'avais jamais vraiment assumé jusqu'à présent. En répétant encore et toujours que tout ça, c'est à cause des femmes.

Ouais, je pense que des choses vont changer. Doucement, mais sûrement, parce qu'il m'a déjà fallu perpet pour comprendre, il me faudra sans doute perpet pour mettre en place ce qu'il faut pour que la situation change.

Je ne suis plus un gosse de 20 piges après tout, fallait bien que ça finisse par changer. 


__________________________


Heureuse probabilitéPeu importe pourquoi la vie à décider de tes sentiments pour moi. Dans tous les cas, ça me rend heureux.
KoalaVolant

le thème....:

Chronolotruc - Tout sur ma tronche - Les gens que je connais - Mon portable
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Tiffany Sawyer
Tiffany Sawyer
POINTS : 77
MESSAGE : 7999
ICI DEPUIS : 01/04/2013
COMPTES : Maxwell, le coeur d'artichaut
CRÉDITS : dea.tacita

STATUT : i never dreamed that I'd meet somebody like you (tiffon)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyLun 27 Nov 2023 - 7:40

Il ne t'a pas repoussé. Au contraire, tu avais même l'impression qu'il te serrait contre lui. Votre première vraie étreinte en cinq ans d'amitié. Tout le monde n'aimais pas les câlins, toi la première. Trouvant que c'était souvent plus étouffant qu'autre chose. Pourtant, pour la première fois de ta vie, tu avais senti le besoin de te blottir dans ses bras, de venir lui voler une étreinte, parce que tu avais peur de ne plus le voir. Peur qu'une fois que tu passerais la porte de sa maison, votre amitié volerait en éclat. Sans pour autant savoir pourquoi. Un sentiment de peur que tu n'avais pas l'habitude de ressentir t'avait envahi et tu avais eu besoin de te rassurer. Mais depuis l'accident, tu étais une personne différente, tu n'avais plus la même carapace qu'autrefois. Tu avais compris que tu avais besoin des autres, besoin d'être entourée même si ça restait quelque chose de compliquer à exprimer. Tu n'avais pas vraiment envie de partir mais tu lui avais proposé de le laisser tranquille pour qu'il puisse parler avec Cosima sans t'avoir dans les pattes, parce que tu avais bien senti que tu dérangeais sa fille sans pour autant comprendre tout de suite comment votre relation avait pu en arriver là. Mais les mots qu'elle a prononcé tournaient en boucle dans un coin de ta tête et tu ne savais pas vraiment comment tu devais les interpréter. Aaron ne pouvait pas être amoureux de toi, pas vrai ? En tout cas pas le Aaron que tu connaissais. Pas celui prêt à fuir les femmes comme la peste. Et pourtant, toi il ne te fuyait pas. Au contraire, il t'avait même laissé une belle place dans sa vie et avait tout donné pour toi après ton accident. Tout comme tu avais donné de ta personne après le sien. Ce n'était pas rien quand on connaissait son parcours de vie. Tu avais su gagner une place là où d'autres ont échoués. Tu avais même gagner une place dans la vie de sa fille. Aaron était prêt à te dire la vérité et il affirmait que ça allait changer beaucoup de choses. Tes soupçons semblaient se confirmer mais ça te semblait irréel, en tout cas tant que ça ne serait pas sorti de sa bouche. Tu sentais ton cœur se serrer un peu plus. Mais avant de pouvoir te dire la vérité, avant de pouvoir chasser les non-dits qui polluaient votre relation, il avait besoin de te demander quelque chose. Et vu la question qu'il te posait, il voulait être sûr de ce que tu pouvais interpréter des paroles de sa fille. Tu fis un pas en arrière pour venir le regarder une nouvelle fois. Tu sentais ton cœur accélérer la cadence. C'était le moment d'être transparente, de lui dire la vérité. « On ne brise le cœur de quelqu'un que seulement si ce quelqu'un en question à des sentiments pour l'autre.. » Tu venais te mordre la lèvre inférieur en ne quittant pas son regard. Tu essayais de lire les émotions qui pouvaient le trahir dans son regard mais tu tremblais d'impatience de connaître la vérité que tu n'étais pas vraiment capable de te concentrer sur son non-verbal. « Aaron.. » Toujours proche de lui, tu approchais ta main tremblante de la sienne, pour venir prendre une point d'encrage. Tu avais besoin d'un contact physique, besoin de sentir le contact de sa peau, la chaleur de sa main. Pour être sûre de ne pas être en train de rêver tout ça. Ton pouce glissait doucement sur sa paume. Tu avais l'impression d'être une ado de 16 ans qui faisait face pour la première fois à des sentiments amoureux. Tu n'étais pas la plus douée pour tout ça, préférant penser que tu t'en sortiras mieux seule. Tu l'avais réalisé pendant ton voyage mais pour autant tu n'avais pas pu partager cette découverte. Aujourd'hui, le moment semblait opportun. « Tu ressens quelque chose d'autre que de l'amitié à mon égard ? » La bombe était lâchée. C'était le moment où tu allais soit te prendre une claque parce que tu aurais tout compris de travers, ou au contraire voir devenir réalité l'histoire d'amour que tu avais tant rêvé ces derniers mois.  

__________________________

Laisse-moi te dessiner dans un désert, le désert de mon coeur
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/
baby kangou
Aaron A. Grant
Aaron A. Grant
POINTS : 6
MESSAGE : 635
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : Tyffon formé, après plus de cinq année à ce l'imaginer
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyMar 30 Avr 2024 - 17:10

Bon allé Aaron!
Il faut agir
courage
&
risque
Avoir une femme dans mes bras, ça va faire genre combien de temps que je n'ai pas eu ce genre d'occaz ? Que je me suis carrément refusé de vivre ça aussi ! Pour moi ce genre de chose, c'était un putain de danger, c'était se jeter dans la gueule du loup. Puis pour moi, ce n'était pas dans le style de Tyff'. Je la pensais comme moi à ce sujet, d'où ma surprise quand elle s'est blottie contre moi. S'est genre... Un truc de fou, de dingue. À rien y comprendre. Et bien qu'on n'avait pas l'air d'être du genre câlin, étreinte, on était étrangement bien. À moins que je me sois fait des illusions. Chuis jamais sur de riens quand ça concerne une femme, même si avec elle et nos cinq ans d'amitié, j'avais déjà un peu plus de certitude. Mais clairement pas de certitude sur tout, non y a toujours un doute et des incompréhension. Ce n'est pas drôle sinon, et le contact si agréable aussi surprenant soit-il prend fin quand je prends mon courage à deux mains. En tâtant bien sur le terrain pour savoir si oui ou non, c'était une bonne idée d'être honnête pour cette fois. Un tatage bien concluant en tout cas. Parce qu'elle n'est pas du tout con Tiffany, elle a bien compris par la déclaration de la mouflette que me briser le cœur pouvait signifier que j'ai des sentiments pour elle.

Et pourtant elle m'a fait un câlin, prise dans ses bras.

C'est style... Tellement irréel, je dois rêver, ou tout m'imaginer et m'inventer. Je pince les lèvres presque en même temps qu'elle, baisse la tête et expire un grand coup. Mon cœur, mon putain de cœur bat beaucoup trop fort, à croire que je vais bientôt avec une crise cardiaque ou que je souffre soudainement de tachycardie. Ce genre de soucis là qui fait que donc cœur il bat trop vite sans effort. N’empêche vous imaginez la mort con ? Aaron Alecin Grand, mort de stress à l'idée que ses sentiments gâchent une belle amitié avec une femme exceptionnelle. Ça rentrerait sur la plaque mortuaire au moins ? Je relève la tête légèrement paniqué quand elle prononce mon prénom. J'avale, limite bruyamment, la salive et me concentre pour ne pas oublier de respirer là de suite dans cet instant présent. Je n'ose pas dire grand-chose, je me contente de la laisser parler, elle ne va pas se contenter de dire mon prénom, ça serait con.

Elle ne parle pas de suite s'approchant de moi pour prendre ma main, je laisse complètement faire. Pire, par pur réflexe, j'entrelace mes doigts entre les siens dans l'espoir que ça suffira pour la retenir près de moi. C'était vraiment genre sans réfléchir, lorsque je capte ce geste, je panique un peu, mais me calme rapidement quand je constate avec stupeur qu'elle n'a pas rejeté ce genre de contact, du tout même. Je suis en train de rêver ? Non non, je m'en souviens bien, j'ai bu un café et tout puis les rêve, c'est plus chelou que ça généralement. Et ce n'est pas aussi beau et romantique, enfin pas mes rêves en tout cas. Et généralement, on ne sent pas les chaleurs des mains et des caresses sur la p.... Attend, elle fait même ce genre de geste tendre ?! Elle est encore bourrée ? Non non, elle a bien décuvé, tu en as été témoin. Calme-toi bon sang, on dirait un gosse...

Et là, c'est l'explosion, BOUM, là comme ça.

Que ce soit dans ma tête, dans mon cœur, dans mon assurance, tout a explosé. On pourrait croire que nous venons de mourir tous les deux ensemble tellement que l'effet était violent. La grande question qui pouvait tout changer. Soit j'allais tout presque avec elle, soit je gagnerai quelque chose, mais ça, j'ai du mal à y croire et réalisé... Je ne me voyais vraiment pas faire machine arrière, faire genre comme si ne rien était, faire genre que ouaiiiis non, les câlins et tout je faisais semblant d'aimer.

Puis au pire bah... Si nous ne devons plus nous revoir à cause de ma réponse ça réglerai le souci de la mouflette.

Enfin, je crois, quoi que non, ça repousserai juste le problème.

Concentration Aaron, concentration.

Comme pour l'empêcher encore plus de partir, je prends ses deux mains dans les miennes, inspire un grand coup et les ramène vers moi. Les bons mots, fallait trouver les bons mots.

« Tiff... »

Ne pas la faire fuir, être franc jeu honnête, sans vomir. Mais bordel ne pense pas à un truc dégueulasse dans un moment pareil. Allez mon gars, tu ne vas pas crever pour si peu ! T'as survécu à un accident de moto ; à un coma de trois mois suite à la réception d'une balle dans le corps. Survécu à la nouvelle d'être père du jour au lendemain. Survécu au soudain harcèlement que ta mère Judith a décidé de m’infliger son mauvais caractère pour soit disant rattraper le temps perdu.

Alors je survivrai à l'annonce, même si ça fini par un royal râteau dans la tronche.

Au moins, elle m'aurait apporté l'impensable : la compréhension que les femmes ne sont responsables en rien de mes emmerdes. Qu'elles sont loin d'être toute comme la mère de Cosima.

Inspire, expire, stoppe ce putain de suspens avale ta salive et balance tout.

« Ouais... Ouais, t'as vu juste. Je... j'ai des sentiments pour toi. »

BOUM voilà, c'est moi qui ai lâché la bombe maintenant, c'est foutu. Nous allons plus nous revoir. C'est mort, c'est la panique, adieu. Ce doute soudain me fait alors dire précipitamment.

« Mais en vrai t'inquiète hein, je sais que chuis trop vieux pour toi. Eeeet que ce n'est pas réciproque. Maaaaais ,j'te jure, je ne changerai en rien mon comportement pour concerver notre amitié ! Après... »

Ma gorge se serre a cette idée.

« Si tu préfères ne plus me voir en sachant ça. Je comprendrai. Je te laisserai tranquille. »

Je desserre mes mains des siennes comme pour ne plus la retenir de partir si elle le souhaite. Ma tête se vide, tout été dit. C'est un peu comme si le temps vient de s'arrêter pour moi.

__________________________


Heureuse probabilitéPeu importe pourquoi la vie à décider de tes sentiments pour moi. Dans tous les cas, ça me rend heureux.
KoalaVolant

le thème....:

Chronolotruc - Tout sur ma tronche - Les gens que je connais - Mon portable
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Tiffany Sawyer
Tiffany Sawyer
POINTS : 77
MESSAGE : 7999
ICI DEPUIS : 01/04/2013
COMPTES : Maxwell, le coeur d'artichaut
CRÉDITS : dea.tacita

STATUT : i never dreamed that I'd meet somebody like you (tiffon)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyJeu 2 Mai 2024 - 10:56

La situation est irréelle, Aaron qui reste tranquillement impassible dans votre étreinte, puis qui se laisse faire lorsque tu lui attrapais la main pour venir la caresser doucement. Tu avais la sensation d’avoir un homme différent en face de toi, pourtant c’était bien lui. Comme s’il avait enfin pris conscience que tu ne risquais pas de lui faire du mal comme il avait pu le connaître dans son passé. Et pourtant, tu lui en avais fait, tu lui avais brisé le cœur, mais il avait accepté de continuer de parler comme si de rien n'était. Découvrir cette nouvelle avait été un tournant dans votre relation, parce que cette info te faisait prendre conscience d’au combien il avait changé à ton contact. Il restait le Aaron que tu avais toujours connu mais moins méfiant sur toi. Tu t’étais finalement rapproché de lui pour lui poser la grande question qui te trottait dans la tête depuis que Cosima avait débarqué. La question qui remettrait tout en question s’il s’avérait que tu avais visé juste. Mais avant de répondre à la question, il avait entremêlé ses doigts dans les tiens. Ce simple contact avait eu un effet foudroyant sur ton corps. Lorsqu'il souffla ton prénom, tu avais senti un frisson te parcourir jusqu’aux pieds. A cet instant, il n’y avait que lui et toi, tout le reste n’existait pas. Bowen pouvait partir en fumée, tu ne le réaliserais pas tant tu étais concentrée sur cette conversation. Tu sentais ton cœur qui tambourinait à toute allure à l’intérieur de ta cage thoracique. Heureusement qu’il ne pouvait pas bondir en dehors. L’impression que s’il niait ce que tu pensais être vrai, alors il se briserait sûrement en petits morceaux. Mais tu n’aurais pas besoin de le recoller parce qu’il n’allait pas finir en miettes. Au contraire, Aaron avoua que tu avais visé juste. C’est plutôt Cosima qui a visé juste, parce que tu étais loin d’imaginer que les sentiments que tu avais pour lui étaient réciproques. Et visiblement il en était de même pour lui. Il te parlait de son âge, du fait qu’il savait que ce n’était pas réciproque. Oh, si seulement il savait vraiment, il ne dirait pas ça mais comment pouvait-il le savoir ? Ce n’était pas comme si tu laissais filtrer ce genre d’informations, tu ne voulais pas perdre ton ami. Mais là il n’était plus question de ça. Tu n’allais pas le perdre et lui non plus. L’aveu de ses sentiments était une libération pour toi, tu ne pus t’empêcher de sourire, peut-être de façon niaise mais tu ne pouvais pas te voir. Tu sentais la prise d’Aaron sur tes mains se relâcher, comme s’il te laissait le choix de partir. Tu n’allais pas partir, pas maintenant. Tes mains venaient doucement serrer les siennes. Ton regard ne quittait toujours pas le sien. « Pourquoi je ne voudrais plus te parler ? » demandais-tu doucement. C'était la première question qui t'étais venu en tête en l'écoutant. Mais ce n'était pas la plus importante des choses à dire, c'était à toi de te jeter dans la fosse aux lions. Même si Aaron avait fait preuve d’un grand courage en t’avouant ce qu'il ressentait, ça ne voulait pas pour autant dire qu’il avait envie de se mettre en couple ou autre. Tu aurais été dans un film, tu lui aurais déjà sauté au cou pour l’embrasser. Mais dans ta réalité, tu n'étais pas du genre à sauter le pas aussi facilement. Ton sourire se dissipait peu a peu pour laisser une petite grimace prendre place sur ton visage. « Aaron, cesse donc de dire des inepties, je ne vais pas partir, on va continuer de se voir toi et moi et tu sais pourquoi ? Parce que.. parce que moi aussi j’ai des sentiments pour toi et je m’en contrecarre de ton âge, t’es pas un papi ni l’âge d’être mon père. Ce n’est qu’un détail qui ne joue en rien dans la façon dont je te considère. » Aaron était un homme chanceux. Dans ta vie on comptait sur les doigts d'une seule main ceux qui avaient pu entendre un “je t'aime” ou une déclaration de ce genre. C'était difficile pour toi aussi de reconnaître tes sentiments amoureux mais maintenant que tu les savais partagés, c'était peut-être plus facile de les avouer. « Alors cessons de réfléchir et embrasse-moi ! » On aurait dit deux enfants ne sachant pas comment faire la suite. Un léger sourire en coin, tu faisais un pas de plus vers lui pour réduire encore la distance qui vous sépare. Tes mains ne quittant pas les siennes, tu te hisses sur la pointe des pieds parce qu’il est quand même plus grand que toi.

__________________________

Laisse-moi te dessiner dans un désert, le désert de mon coeur
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/
baby kangou
Aaron A. Grant
Aaron A. Grant
POINTS : 6
MESSAGE : 635
ICI DEPUIS : 11/06/2016
STATUT : Tyffon formé, après plus de cinq année à ce l'imaginer
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyDim 5 Mai 2024 - 8:22

Bon allé Aaron!
Il faut agir
courage
&
risque
Voilà, c'est fait et foutu en soit. Je ne m'attends, en soit, pas à grand-chose. Je me devais de lui dire la vérité une bonne fois pour toutes. Par respect et aussi histoire de mettre enfin les choses au clair, autant pour elle que pour moi. J'ai toujours kiffé notre amitié, mais je sais bien que ma peur et généralisation de la fourberie d'une femme à donner quand même pas mal de complication. Je n'en avais pas du tout conscience, mais maintenant que j'ai pigé mon problème, c'était à se demander comment et POURQUOI elle est restée mon amie malgré tout. Le côté fourbe méfiant et parano aurait proclamé que c'était très certainement parce qu'elle attend quelque chose de moi. Qu'elle me manipule pour avoir ce qu'elle souhaite, bien que je n'ai aucune idée de ce qu'elle pourrait bien me prendre. En soit, je n'ai pas beaucoup à offrir. Mais je sais que ce n'est pas ça, je sais que ce n'est pas du tout le style de Tiffany. Surtout que, maintenant, que je sais qu'elle a veillé sur moi avec Cosima pendant mon coma. Et que, vu la belle paire de femme que c'est, pourquoi est-ce qu'elle irait perdre son temps à attendre quelque chose d'un mec comme moi, alors qu'elle peut aisément avoir n'importe quel homme dans la poche. C'était forcément parce qu'elle m'aimait bien, genre, pour mon caractère, les balades à moto... En toute amitié.

Malgré mes sentiments que je n'acceptai pas, pendant perpette, je ne me suis jamais imaginé que notre relation pouvait aller au-delà de l'amical. Au-delà de la différence d'âge et tout, comme j'avais pu lui dire oralement. Nan, le truc, c'est que depuis le temps, j'avais bien capté qu'elle et moi, on était pareil sur un point : La romance et tout ce qui allait avec ce n'était franchement pas notre truc. Se mettre en couple, changer drastiquement son quotidien et ce privé de plusieurs choses simplement pour ne pas contrarier l'autre. L'amour, ce n'est pas notre tasse de thé, la preuve, il m'a fallu, je ne sais pas combien de temps pour capter mes propres sentiments... Alors se mettre en couple... Très franchement, je ne saurais pas dire, c'est presque comme si je m’interdisais d'y penser.

Du coup, je ne vous raconte pas mon bug intersidéral quand elle demande pourquoi elle ne voudrait plus me parler. La réponse me paraissait pourtant évidente… Parce qu'elle ne veut pas d'embrouille, parce qu'elle ne pourra plus voir notre relation de la même manière qu'avant parce que...

Attends...

Elle vient de dire quoi là ? Qu'elle a des sentiments pour... Moi ?

NAAAAAAAAAAAAN, j'ai du mal entendre. Une hallucination auditive rien de plus. Ça n'a aucun sens ! Comme tombé amoureux ouais, certes, mais pourquoi est-ce qu'elle dirait ça hein ? Il se passe quoi ? Pourquoi j’entends ce genre de chose aussi ? Ça fait battre mon cœur comme pas possible. Je ne serais même pas surprise qu'elle puisse l'entendre battre aussi vite et fort sans même avoir à poser l'oreille sur mon torse.

Et voilà, que je commence à avoir une seconde hallucination, à entendre me réclamer un baiser...

Chuis en train de pioncer après que la mouflette m'ait assommé en guise de vengeance et je suis du coup en train de rêver ? Mais je n'ai pas mal à la tête...

Elle s'approche, j'avais donc bien entendue. Nous sommes si proches, collés l'un à l'autre. Ce n'est tellement pas une situation dont j'ai l'habitude... Heureusement que c'est avec Tiff'... Première femme dont j'ai accordé une réelle totale confiance. Du coup... Pourquoi réfléchir plus ?

Je n'ai pas décroché un mot depuis qu'elle m'a tout déballé à son tour. Le temps s'arrête. Plus rien d'autre qu'elle n'existe, j'approche à mon tour mon visage vers le sien qui s'approche aussi. Je sens nos souffles hésitant, mais envieux comme des jeunes ados prêt à donner leur premiers baiser. Hypnotisé et ne réfléchissant pas, comme conseillé plus tôt, je pose une main sur sa joue et la monte comme une caresse vers ses cheveux dégageant quelques mèches. Et enfin, l'impensable ce produit...

Mes lèvres se déposent sur les siennes, nous obligeant à nous coller encore plus l'un à l'autre. Les yeux se sont automatiquement fermé pour je ne sais quelle raison. Et ma main dans ses cheveux lui caresse le crâne machinalement. Ce baiser me donne une agréable sensation de bien-être, que je n'aurais jamais cru connaître un jour. Jamais je ne me serais imaginé aimer ce genre de contact si romantique, si cul-cul comment j'avais parfois tendance à dire. Je fais durer cette sensation si agréable le plus longtemps possible et fini par détacher, histoire des respirer un peu. De ne pas s'étouffer connement. Mon visage reste quand même près du sien et je finis par ouvrir les yeux. Toujours sans réfléchir ne serait-ce qu'un instant, je murmure alors en la regardant.

« Ça va faire... Genre... Perpette que je ne me suis pas sentie comme ça... »

Mais du coup, au final, on est en couple ? Ou faut se le dire clairement ? Qu'est-ce qui va changer là de suite du coup ? C'est franchement le moment d'en parler ?

« Est-ce que ça ne te fait pas peur ? »

Casseur d'ambiance, saluuuuut. C'est ça quand on ne sait pas trop comment agir... Mais faut bien que je comprends ce qui se passe avant d'annoncer ou de lui proposer quoi que ce soit. Il vaut mieux un tout petit gâchis qu'un énorme.


__________________________


Heureuse probabilitéPeu importe pourquoi la vie à décider de tes sentiments pour moi. Dans tous les cas, ça me rend heureux.
KoalaVolant

le thème....:

Chronolotruc - Tout sur ma tronche - Les gens que je connais - Mon portable
Revenir en haut Aller en bas
adm f
Tiffany Sawyer
Tiffany Sawyer
POINTS : 77
MESSAGE : 7999
ICI DEPUIS : 01/04/2013
COMPTES : Maxwell, le coeur d'artichaut
CRÉDITS : dea.tacita

STATUT : i never dreamed that I'd meet somebody like you (tiffon)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) EmptyMar 7 Mai 2024 - 13:03

La balle était dans son camp, tu avais fait ta déclaration et maintenant tu n’attendais qu’une seule chose : qu'il vienne t'embrasser. Le cœur battant, il te lâche une main et la panique te gagne presque aussi vite avant de sentir sa main venir se poser sur ta joue. Il s’approche un peu plus. Tu avais l’impression de vivre la scène au ralenti. Sa main continue de monter et son souffle se fait de plus en plus proche. Puis là, tu fermes les yeux, sentant ses lèvres se poser contre les tiennes. Tu n’avais pas le souvenir de ton dernier baiser. C'était bien avant ton accident. Puis tu avais réalisé tes sentiments pour Aaron et tu n’avais pas réussi à t’en dépêtrer. Pas réussi à les mettre de côté même pour une relation d'une nuit. La sensation était douce, chaude et plutôt agréable. Tu n’avais jamais osé rêver de cet instant et ce n'était pas plus mal parce que tu aurais sûrement été loin de la réalité. Sûrement le meilleur baiser de ta décennie. L’amour devait y être pour quelque chose mais tu n’avais pas vraiment la tête à réfléchir à ça. Lorsque vos lèvres se  séparent, vous restez collé l’un à l’autre. « Et c’est une bonne chose ? » Ton regard plongeait dans le sien, un mince sourire sur les lèvres. La façon dont il l’avait dit avait l'air d'être positive mais tu voulais en être certaine. « De quoi devrais-je avoir peur ? On ne va pas emménager ensemble tout de suite si ça peut te rassurer ! » Une pensée se dirigeait vers Cosima. Étant donné qu’elle avait crié contre toi plus tôt, il devait avoir peur de la réaction de sa fille et c'était tout à fait normal. Tu n'avais pas peur d'elle, mais tu ne voulais pas te mettre entre sa fille et lui. Vous aurez bien le temps de mettre les choses à plat avec elle. Tu n’avais pas prévu de piétiner son cœur en tout cas. C'était étrange de se dire que vous vous connaissiez depuis un paquet d'années maintenant et pourtant tout ce qui touchait à l'ordre due l'intimité était encore inconnu pour l’autre. Mais pareil, vous prendrez bien le temps de mettre à plat tout ça. L’avantage d'être dans votre situation, c’est que vous aviez déjà eu quelques relations par le passé et où vous en étiez dans vos vies pour savoir ce que vous voulez construire par la suite. « Je pense que tu l’as sans doute remarqué mais je ne suis pas la plus démonstrative en amour comme en amitié. » Ce n'était pas ton langage de l’amour, et tu n'avais jamais été une grande fan des démonstrations d'amour sur la place publique, jugeant que ça mettait toujours une pression à cause du regard des autres justement. Là dessus, Aaron était comme toi, tu avais peu de doute. « Après en couple, pas en couple, ça n’a pas la moindre importance tant qu’on est d’accord ensemble sur où on va. » Contrairement aux relations ou les deux se tournent autour longuement avant de finir par tomber dans les bras l’un de l’autre, là vous n’aviez jamais envisagé que ça puisse être réciproque et qu’une porte pourrait s’ouvrir. S’il ça lui faisait peur de clamer que vous étiez en couple, tu t’en foutais pas mal. Après tout, vous coller une étiquette ne ferait pas avancer votre relation. La seule chose qui le ferait c'était la communication. Tu n'étais pas la meilleure dans ce domaine a l'époque cependant tu avais appris de tes erreurs et ta récente thérapie avait permis de changer la donne.

__________________________

Laisse-moi te dessiner dans un désert, le désert de mon coeur
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty
MessageSujet: Re: #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)   #33 tell me what you wanna do right now ? (-r.) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#33 tell me what you wanna do right now ? (-r.)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» do i wanna know ? -r.
» Girls just wanna have fun now and the boys they wanna have fun | Pv Hugo
» (#21) Girls just wanna have fun. ⊰ JLR.
» How much you wanna bet ?
» There's a lot that I wanna say But that's for another day |ft Edd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: