AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -21%
Drone Dji Mini 2 SE Gris
Voir le deal
219.99 €

 

 breathe me in, i'm yours to keep (sahar)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 30
MESSAGE : 9691
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : polαroidpαpers (αvαtαr), vocivus, gif (profil). wαldosiα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptySam 13 Jan 2024 - 7:20

tw.

Il serait immédiatement fabuler, de prétendre que l'issue de la soirée, te surprenait. Tu restais effectivement, la mieux placée pour savoir que l'entente à peine cordiale entre ton aîné et toi, n'aurait été que de courte durée. Ce ne fut pas tant la rencontre entre tes parents et l'anglais que tu avais jusqu'à là redouté, mais bel et bien, l'interaction relativement fatale, qui concernait Isaac. Et forcée de constater que tu aurais certainement préféré te tromper, constatant au passage à quel point, il vous aviez fallu moins de temps pour le dire, pour que le chaos se soit amorcé de la plus vile des manières. Cependant, si d'ordinaire, tu restais plutôt du genre à contrer, même silencieusement, les attaques profondément accusatrices de ton frère, il s'avérait inutile de préciser que ce soir, en présence de Levi, le flegme n'aurait tout simplement pas suffi. Si tu te foutais considérablement de l'élan profondément ordurier de ce dernier à ton encontre, tu ne pouvais néanmoins, tolérer que son ramassis de conneries, n'aille jusqu'à s'étendre à ton favori. Autant l'avouer, en l'absence de remontrances de la part de ton géniteur, tu aurais probablement été dans l'incapacité la plus totale de réfréner un geste malheureux, consistant à lui balancer ta coupe et son contenu, directement au visage. Également encouragée par les propos de ton amant, tu t'efforças de recouvrer au calme, sous prétexte essentiellement, qu'il n'était plus question pour toi, de vous éterniser davantage autour de la table. Outre le fait que l'euphorie pulsant au creux de tes entrailles n'avait toujours pas faibli, tu pouvais sans mal considérer l'éventualité, pour que les festivités s'avèrent relativement meilleures loin du tumulte provoqué par ta famille, plus que jamais dysfonctionnelle. Tes doigts chaudement entrelacés aux siens, tu parues finalement décrocher du cercle familial, pour t'abandonner pleinement au regard approbateur de ton complice, contraint désormais, de partager ton avis à l'idée d'écourter la soirée bien plus tôt que prévu. Et là aussi, il s'apparenterait à un mensonge purement éhonté, d'affirmer que tu n'avais pas été soulagée de le voir acquiescer à ta proposition. En témoignait notamment, la lueur sans équivoque venue spontanément traverser tes iris, suite à chacun de ses mots. « Ou moi, j'aurais dû davantage te convaincre, que ce n'était pas une bonne idée de faire ça, en sa présence. » Sous prétexte que tu restais la mieux placée pour savoir, que c'était de loin, un plan voué à l'échec. À l'évidence, le lien que tu entretenais toi-même avec tes parents, se résumait généralement au strict minimum, qu'avais-tu dans ce cas, imaginé qu'il se passerait? Partie de ce principe, les circonstances aussi désastreuses soient-elles, ne sauraient jamais en mesure de t'atteindre. Toi, qui aurais sans l'ombre d'un doute, préféré le confort de ta bulle capitonnée, à la présence de cette prétendue fratrie, avec laquelle tu n'avais jamais rien partagé. Tes pulpeuses aussitôt tentées par celles de ton complice, que ton palpitant ne loupa pas l'occasion de s'emballer à nouveau, par-delà une frénésie particulièrement incandescente. Le fait était que, tu ne pouvais pas détenir confirmation plus limpide, que celle dont il était à présent question le concernant. Sous-entendu, que si même les membres de ta propre famille, ne faisaient pas le poids face à Levi, alors il s'avérait sérieusement temps que tu considères de lier définitivement ton existence à la sienne. « Moi non plus bébé. Je sais même pas comment c'est possible, d'avoir à ce point envie, de quelqu'un, comme c'est le cas avec toi, sans discontinuer. » Susurras-tu discrètement à hauteur de son oreille, le corps vibrant à l'idée de renouer bientôt à votre indéniable promiscuité, loin de ceux, qui ne mériteraient jamais plus de la moitié de votre temps. Et dans un élan sorti potentiellement de nulle part, le barman abrégea à votre fardeau, en quittant son siège, afin de directement interpeller tes géniteurs, visiblement peu abasourdis, par les confidences émanant de ce dernier. Sans surprise tu imitas son geste, affichant sans la moindre hésitation, quelles étaient tes préférences. Arborant un sourire tout juste navré en direction de ton paternel, déçu visiblement par la tournure des évènements, tu gratifias également sur ton passage, ton aîné d'un regard profondément accusateur. « Et Isaac, va t'faire foutre, et fais nous le plaisir de ne pas revenir la prochaine fois. » Crachas-tu presque indifférente, avant d'inciter l'anglais à t'emboiter le pas, jusqu'à la cuisine, où il vous faudrait cependant, récupérer vos effets personnels. Évidemment tu t'étais aussi assurée dans la foulée, qu'aucun des membres de la troupe ne cherche à vous dissuader, sous prétexte notamment, que les stigmates de ton désir à l'égard de ton âme-soeur s'octroyaient peu à peu, une ampleur conséquente. « J'ai tellement hâte de rentrer. J'suis sûre que Luke doit déjà nous attendre. » Pour être tout à fait honnête, ce n'était pas véritablement l'urgence à ce moment précis, de savoir si ton canidé patientait ou non, après vous. Entraînant Levi au plus proche de toi, une main tirant sur les plis de son vêtement recouvrant désespérément le haut de son corps, que tu t'apprêtais déjà à franchir le seuil de la porte, visiblement enthousiaste à l'idée qu'il ne soit enfin, plus question que de vous deux. Sans réaliser peut-être, que l'acte de rébellion orchestré ce soir, impliquait un élan purement symbolique, attestant plus que jamais de ta loyauté en sa faveur. Tu le choisissais lui, et tu avais dorénavant, la conviction, que ça ne changerait jamais.                      

__________________________


echoes of your name inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 30
MESSAGE : 22306
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : doom days (av), awona (sign), cheekeyfire, ethereal, vocivus (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptySam 13 Jan 2024 - 9:00

tw.

Il était davantage compliqué pour Levi de ne pas faire le lien entre les relations qu’entretenait Sahar avec sa famille, et les siennes, réduites au néant depuis des années. Il aurait sûrement désiré pour elle qu'elle puisse garder une proximité avec ceux avec qui elle possédait ces liens de sang, bien que conscient que ce fait ne signifiait parfois pas grand chose. Il parvenait à se reconnaître en elle, dans sa manière de tout envoyer valser, de choisir sa propre destinée, qu’importe l’avis de ceux qui l’entouraient. Et plus que jamais, il comprenait la raison pour laquelle leurs âmes s’étaient liées aussi étroitement, trouvant l’une en l’autre le reflet de ce qu’elles étaient, sans le moindre jugement. Levi, il avait voulu calmer la tension palpable qu’il percevait dans la gestuelle corporelle de sa partenaire, la ramenant à l’essentiel, à ce qu’ils savaient tous les deux, son regard à la profondeur bienveillante cherchant à rassurer le sien quant à la tournure des évènements, lui qui ne regrettait en rien d’avoir participé à ce repas, quand bien même le dénouement en restait peu convaincant. « C’est pas grave mon amour. Oublie ça, ok ? » Murmura-t-il, sa main resserrant son étreinte autour de la sienne, désirant balayer ces pensées de son esprit, bien trop sombres à son goût, afin qu’elle puisse se recentrer sur ce qui avait réellement de l’importance. Et c’était ce qu’il s’était évertué à faire en approchant ses lèvres au plus près des siennes, ne faisant que les effleurer pour créer davantage l’urgence entre eux. Il était évident qu’à présent, plus rien ne les retenait à ce repas qui avait viré aux règlements de compte, Levi cédant aux supplications de sa favorite visant à déserter la maison familiale. « J’crois que j’aime un peu trop le fait qu’on sache pas se tenir, toi et moi. » Murmura-t-il, vibrant aux confidences de son âme-sœur qui n’arrangeaient rien au besoin urgent de les voir se retrouver pour de bon, sans témoin oculaire. Et ce qu’il lisait dans ses yeux lui confirmait cette envie dévorante qui semblait triturer leurs entrailles en songeant au retour imminent dans leur cocon protecteur, où ils pourraient profiter de leur intimité retrouvée. Décidant de mettre fin au fardeau, Levi prit les devants, se redressant devant les géniteurs de Sahar pour leur faire part de leur décision de partir, le visage tiraillé entre le regret et l’impuissance, mettant en avant l’idée qu’il n’y avait plus de retour possible après les mots échangés avec Isaac. Il observa Sahar se redresser à sa hauteur, leurs mains toujours liées, la laissant prendre le temps d’imposer sa vision des faits avant qu’ils ne s’écartent définitivement de la tablée. Ils rejoignirent d’un pas pressé la cuisine, récupérant leurs affaires au passage, un sourire se dessinant à l’orée de ses lèvres lorsque la brune évoqua leur canidé. « C’est certain. Je parie qu’il est derrière la porte. » S’amusa-t-il, sa paume se logeant au creux de ses reins au moment où Sahar le rapprocha d’elle, profitant de leur proximité pour lui voler un baiser, avant qu’ils ne finissent par passer le seuil de la porte qu’ils refermèrent derrière eux. « Monte, je vais conduire. » L’invita-t-il, prenant place derrière le volant tandis que sa favorite s’installait, plus que jamais impatients de quitter ces lieux qui ne leur avaient pas franchement réussi. Il ne leur fallut pas plus de quelques minutes pour parvenir au bas de leur bâtiment, Levi ne lâchant plus la main de sa complice jusqu’à ce qu’ils puissent enfin s’enfermer entre les quatre murs de leur appartement. « Tu vois que c’était pas si long. » S’amusa-t-il en caressant Luke, visiblement plus qu’enjoué à l’idée de les voir de retour, ne manquant pas de leur faire savoir. « J’sais pas qui est le plus soulagé entre lui et nous. » Ajouta-t-il, se glissant derrière Sahar, ses mains encerclant ses hanches parfaitement dessinées alors que ses lèvres en profitèrent pour se nicher dans le creux de son cou. « J’crois que c’est toi qui m’as le plus manqué. »

__________________________

born to be
yours
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 30
MESSAGE : 9691
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : polαroidpαpers (αvαtαr), vocivus, gif (profil). wαldosiα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptySam 13 Jan 2024 - 13:44

tw.

Le fait était que tu ne regrettais pas véritablement la tournure que s'était octroyée la situation au cours de ces dernières heures. Probablement parce que tu avais été la première à te douter, que les festivités prétendument familiales, finiraient tôt ou tard, par vriller au fiasco. Pour autant, tu restais intimement convaincue à l'idée que les conjonctures n'auraient pas exactement été les mêmes en l'absence de ton aîné. Sa rancoeur tenace à ton encontre, poussant chacun à individualiser sa cause, au risque d'assister à un déchirement supplémentaire des années après. Et ce fut sans le moindre étonnement une réplique conforme à ton imagination, qui s'était exprimée aux yeux de tous. Ce besoin relativement imminent d'en découdre, quand bien même le moment restait le moins opportun. Ainsi lassés des attaques à répétition de ton propre frère, Levi et toi, semblait d'un commun accord, envisager d'écourter plus tôt que prévu le fiasco enclenché, pour mieux recouvrer à l'intimité de votre repère capitonné où il ne serait plus question que de vous. Ta main tendrement liée à la sienne, tu t'efforças un court instant de te ressaisir, dans l'espoir essentiellement de ne pas te laisser submerger par la colère. Un éclair espiègle s'étant momentanément emparé de tes iris, tu parues plus que jamais faire abstraction du cercle familial, pour t'abandonner entièrement à la tentation engendrée par ton amant, au contact de ses pulpeuses venues savamment effleurer les tiennes. Ainsi, un rictus satisfait feignit sans détour l'embrasure de ces dernières en guise de réponse, quand il mentionna ce fait clairement avéré, pour que vous demeuriez pleinement incapable de résister à l'appel de vos aspirations les plus impures. La frustration laissa désormais place à l'excitation, et à ce besoin presque substantiel de renouer à l'essentiel, qui se limitait généralement à l'humain positionné à côté de toi. Le même, qui se risqua à intervenir auprès du reste de la troupe rassemblée autour de la table, afin notamment de leur faire part de votre volonté commune, d'abréger à ce carnage qui ne mènerait de toute évidence, pas à grand-chose. Et sans perdre de temps tu imitas son geste, t'assurant dans la foulée de mentionner tout le bien que tu pensais de ton aîné, avant de finalement vous diriger d'un pas pressé, en direction de la cuisine, dans laquelle était disposée vos effets personnels. Conscients que vous ne reviendriez pas sur la décision qui avait été prise juste avant, tes géniteurs eux-mêmes ne s'époumonèrent pas à essayer de vous retenir, bien que chacun d'eux, avait arboré une mine à la fois désabusée et potentiellement attristée au vu de l'issue désastreuse de la soirée, sur laquelle, ils semblaient avoir fondé toute une multitude d'espoirs. Et en moins de temps qu'il n'avait fallu pour le dire, Levi et toi, veniez déjà de franchir le seuil de la porte, manifestement libérés des conformités desquelles, vous auriez très largement pu vous épargner au préalable. Tirant fermement sur les plis de son vêtement, tu incitas sans plus tarder ton complice à t'emboiter le pas jusqu'au véhicule, tout en te délectant au passage de cette promiscuité qui tendait ouvertement à s'amorcer. « Effectivement, j'ai peut-être un verre de trop. » Admis-tu ouvertement, d'une légèreté également retrouvée, avant de prendre place du côté passager. Il serait là aussi fabuler de prétendre que te concernant, le trajet, même de courte durée, n'avait pas fait écho à l'éternité, tant le brasier pulsant au creux de tes entrailles, n'avait désespérément cessé de se propager bien au-delà. Quel ne fut pas ton soulagement à la vision de l'édifice venu émerger parmi l'obscurité ambiante, tes doigts ne se séparant des siens, que lorsqu'ils en furent contrains. Et en quelques minutes seulement, vous laissiez derrière vous, pas moins que les hostilités de toute une vie, pour revenir à votre bulle relativement aseptisée, dans laquelle il n'était question que de Levi et toi, voire éventuellement de ton canidé. Forcée de constater, que ce dernier, ne se lassait jamais de vos retours, même lorsque vous vous absentiez une heure tout au plus. « J'ai cru qu'on en verrait jamais la fin. » Gratifiant votre compagnon de quelques caresses plus ou moins appuyées sur le haut de la tête, tu n'en oubliais pas pour autant, l'euphorie venue s'emparer de toi tout au long de la soirée. À présent vous étiez libre de vos mouvements, de vous abandonner entièrement à l'autre, sans risquer qu'autrui n'intervienne parmi vos plans les plus tendancieux. Ton palpitant, manquant de justesse de louper un puissant battement sous les coups de l'étreinte engagée par ton partenaire, positionné derrière toi. La tête inclinée légèrement sur le côté, tu ne perdis pas une seconde pour te délecter du moindre contact, même le plus anodin. « Bébé. » Soufflas-tu envieuse, en proie aux stigmates les plus reconnaissables d'un désir en total expansion. Jusqu'alors, dos à ton favori, tu pivotas spontanément sur toi-même, afin notamment de lui faire face, percutant avec ferveur ses pulpeuses des tiennes, au travers d'une danse lancinante et échaudée par une envie, trop longtemps repoussée. Et sans te départir jamais de cette promiscuité à peine recouvrée, que tes doigts s'empressèrent hâtivement de déboutonner sa chemise, incapable de patienter davantage. « Tu as conscience que j'ai attendu ce moment, toute la soirée? » Avouas-tu envieuse au possible, le regard troublé par tes pensées les moins élogieuses, tandis que tu t'apprêtais, en l'espace de quelques secondes seulement, à l'alléger de son premier vêtement.  
                     

__________________________


echoes of your name inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 30
MESSAGE : 22306
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : doom days (av), awona (sign), cheekeyfire, ethereal, vocivus (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyDim 14 Jan 2024 - 9:29

tw.

Il n’y avait en effet rien de surprenant à ce que la soirée ne tourne au fiasco, où les rancœurs d’une époque révolue semblaient encore persister, visiblement plus fortes que tout. Levi ne pouvait que constater de loin à quel point l’entente semblait impossible entre Sahar et son aîné, ce dernier décidé à ne laisser aucune chance possible à ce repas familial. Il allait de soi que l’anglais n’aurait jamais pu accepter de voir sa partenaire subir les assauts d’Isaac sans intervenir, quand bien même il n’avait peut-être aucune légitimité à s’immiscer de la sorte entre eux. Levi, il voulait avant tout faire comprendre au monde entier que personne ne pourrait s’en prendre à sa moitié en toute impunité, eux dont les âmes ne formaient plus qu’une depuis quelques temps. Quand bien même il se risquait à ternir l’image qu’il avait voulu parfaire le temps d’une soirée, Levi fit comprendre à Sahar qu’il désirait autant qu’elle écourter la soirée, comme s’il savait que c’était le seul moyen de minimiser les risques d’aggraver davantage la situation. Parce-qu’il n’aurait suffi que d’une énième remarque d’Isaac pour que l’anglais ne perde le contrôle et ne commette l’irréparable. Décidé à abréger à leur torture, ce fut lui qui s’élança le premier, justifiant leur choix de quitter la demeure bien qu’il n’avait jamais été question d’attendre une quelconque approbation. Il avait besoin de Sahar, de retrouver la chaleur de leur cocon, la tendresse de son étreinte qu’il réclamerait jusqu’à la fin des temps. Sur cette décision sans retour, ils quittèrent la tablée, main dans la main, laissant le reste de la fratrie derrière eux pour recouvrer à ce qu’ils savaient faire de mieux. S’isoler. S’aimer. Et rien ne semblait avoir plus d’importance à ce moment précis, eux qui rejoignirent d’un pas rapide l’habitacle de la voiture, Levi s’installant derrière le volant tandis que Sahar prenait place à ses côtés. Il adressa un dernier regard complice à sa favorite, retrouvant rapidement l’étreinte de ses doigts dont les siens ne voulaient aucunement se défaire, les ramenant jusqu’à leur appartement alors que les flammes de son désir continuaient de s’étendre au creux de son ventre. Et ce désir resté à son goût trop longtemps inassouvi, Levi comptait bien le voir exploser à l’instant même où ils franchiraient le seuil de leur habitat, retrouvant leur plus fidèle compagnon au passage. « T’as trouvé ça si horrible que ça ? » Demanda-t-il, feignant une innocence tout juste relative alors qu’il était parfaitement conscient que son comportement ne l’avait pas aidé à supporter le repas, lui qui avait bien trop pris goût à tenter ses envies les plus impures. Après avoir accordé quelques marques d’attention à Luke, Levi décida de revenir derrière son âme-sœur, se rapprochant d’elle et de ce corps que le sien semblait réclamer, ses lèvres tentant avec envie la peau de son cou. « Me demande plus d’être sage. » Murmura-t-il à son oreille, ses paumes redessinant chaudement les contours de ses courbes féminines, avant que Sahar ne décide de lui faire face, leurs lèvres se percutant dans la foulée, dans une frénésie évocatrice de l’urgence dont ils étaient victimes. « Profites-en maintenant, alors. » La chercha-t-il du regard, le sien déviant quelques secondes sur ses doigts qui s’agitaient à hauteur de sa chemise, son torse se dévoilant peu à peu sous ses yeux alors que ses deux mains vinrent encadrer son visage pour attirer son attention, sa bouche pressant la sienne sans la moindre retenue. « Je t’aime tellement. » Susurra-t-il entre deux baisers, l’une de ses mains s’enfouissant dans sa chevelure, exerçant une légère pression pour accéder plus facilement à son cou qu’il couvrit d’attentions plus ou moins marquées. « On va dans la chambre ? » Finit-il difficilement par lui souffler, son corps portant déjà les stigmates de cette envie fulgurante de l’aimer comme il se le devait. « T’as pas trop le choix en fait. » S’amusa-t-il, ses bras soulevant Sahar du sol, de sorte à ce que son bassin ne se faufile entre ses cuisses, les menant dans cette position jusqu’à la chambre où il l’allongea sur le matelas, sa silhouette se glissant au-dessus d’elle.

__________________________

born to be
yours
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 30
MESSAGE : 9691
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : polαroidpαpers (αvαtαr), vocivus, gif (profil). wαldosiα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyLun 15 Jan 2024 - 4:40


__________________________


echoes of your name inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 30
MESSAGE : 22306
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : doom days (av), awona (sign), cheekeyfire, ethereal, vocivus (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyLun 15 Jan 2024 - 13:55


__________________________

born to be
yours
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 30
MESSAGE : 9691
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : polαroidpαpers (αvαtαr), vocivus, gif (profil). wαldosiα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyMar 16 Jan 2024 - 6:11


__________________________


echoes of your name inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 30
MESSAGE : 22306
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : doom days (av), awona (sign), cheekeyfire, ethereal, vocivus (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyMar 16 Jan 2024 - 10:26


__________________________

born to be
yours
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 30
MESSAGE : 9691
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : polαroidpαpers (αvαtαr), vocivus, gif (profil). wαldosiα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyMar 16 Jan 2024 - 14:59


__________________________


echoes of your name inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 30
MESSAGE : 22306
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : doom days (av), awona (sign), cheekeyfire, ethereal, vocivus (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyMer 17 Jan 2024 - 14:37


__________________________

born to be
yours
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 30
MESSAGE : 9691
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : polαroidpαpers (αvαtαr), vocivus, gif (profil). wαldosiα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyMer 17 Jan 2024 - 16:59


__________________________


echoes of your name inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 30
MESSAGE : 22306
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : doom days (av), awona (sign), cheekeyfire, ethereal, vocivus (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyJeu 18 Jan 2024 - 14:26


__________________________

born to be
yours
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 30
MESSAGE : 9691
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : polαroidpαpers (αvαtαr), vocivus, gif (profil). wαldosiα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyVen 19 Jan 2024 - 7:47


__________________________


echoes of your name inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 30
MESSAGE : 22306
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : doom days (av), awona (sign), cheekeyfire, ethereal, vocivus (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptyVen 19 Jan 2024 - 14:43


__________________________

born to be
yours
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 30
MESSAGE : 9691
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : polαroidpαpers (αvαtαr), vocivus, gif (profil). wαldosiα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 EmptySam 20 Jan 2024 - 5:55


__________________________


echoes of your name inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: breathe me in, i'm yours to keep (sahar)   breathe me in, i'm yours to keep (sahar) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
breathe me in, i'm yours to keep (sahar)
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» breathe in, breathe out, move on and break down (chelsea)
» @sahar.esd (instagram)
» Breathe me. † Ted
» 'cause you and i, we were born to die. (sahar)
» i can't escape this now unless you show me how (sahar)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: