∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en novembre —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus chaudes ! Elles avoisinent entre les 22 et 27°C.


ephrem souza & levi wheeler
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Partagez
 

 I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡

Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 5 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 8492
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize
CRÉDITS : @GREENHOUSELAB (gif @constellation)

STATUT : Good God, I know it's dangerous. But it's you that I need - Alba
MessageSujet: I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡   I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡ EmptyMer 14 Sep 2022 - 15:29

Fin juin 2018, Brisbane.

Léo n'aimait pas cette ville, il n'y venait jamais, ou que très rarement. Seulement son ami Samson, brillant artiste peintre espagnol, y exposait ses œuvres durant un mois, en espérant se faire connaître en Australie et conquérir le marché dans ce pays. Léo aimait beaucoup le travail de Samson et il comptait bien lui apporter un coup de pouce, si son influence pouvait servir à quelque chose. Et au-delà de ça, il était réellement heureux de revoir cet ami qu'il connaissait depuis des années, surtout que Samson lui avait annoncé qu'il était amoureux, c'était une grande nouvelle, le photographe avait hâte de rencontrer l'heureuse élue. Il était arrivé la veille et n'avait pas quitté son hôtel, Samson préparait son expo, lui était crevé par le voyage, il s'était écroulé sur son lit et avait dormi comme une souche jusqu'au lendemain. Il avait quitté Grace en l'embrassant, un peu inquiet de la quitter, sans trop savoir pourquoi. Peut-être simplement parce que c'était la première fois qu'ils se séparaient depuis leur retrouvailles en début d'année. Après tout ce qu'ils avaient traversé, l'accident de voiture qui avait causé la mort de leur bébé à naître et la séparation de leur couple. Tout était encore si fragile mais ils s'accrochaient l'un à l'autre, l'amour était là, il n'avait jamais manqué, entre eux c'était écrit. Mais il y avait tellement de différences, un choc d'éducation, des chemins de vie très éloignés pour arriver l'un vers l'autre. Pourtant ils s'aimaient, si fort, ça devait suffir, ils faisaient en sorte que ça suffise et ils composaient autour de ça. Léo avait proposé qu'elle l'accompagne dans son week-end à Brisbane, il lui aurait présenté son ami, après tout, lui aussi était amoureux ! Mais elle avait refusé, elle souffrait encore de ses blessures dues à l'accident, elle ne voulait pas risquer de se faire plus mal, dans quelques semaines ils devaient partir pour le Bénin en mission humanitaire. La raison sous-jacente, Léo le savait, c'était qu'elle avait peur qu'il l'exhibe, elle qui détestait le monde, la foule et clairement les vernissages ce n'était pas son truc. Emerson en était un peu peiné, mais il la connaissait, à force. Alors il avait dormi comme un bébé dans son lit king size et il avait passé sa journée à se balader dans Brisbane, même s'il ne trouvait pas grand intérêt à la ville. Il était passé à la galerie en fin d'après-midi pour saluer Samson, il n'était pas resté longtemps et n'avait pas fait attention à cette blonde qui entrait au moment où il partait. Pourtant il aurait dû… Presque vingt-deux heures, il avait pris le temps de manger et de se rendre présentable pour la soirée, entendez une chemise blanche aux manches négligemment retroussées sur ses avants bras, un chino ajusté et des Converse, sérieux mais pas trop, il entrait à nouveau dans la galerie. La soirée battait son plein, il avait horreur d'arriver à l'heure. Il fit un tour et fût agréablement surpris par la mise en scène, les œuvres étaient parfaitement mises en valeur. Une coupe de champagne à la main, il s'avança vers Samson pour trinquer avec lui. A la tienne mon ami, c'est une vraie réussite, l'expo est superbe. L'espagnol cogna son verre contre le sien en le remerciant. Avant de jeter un œil par dessus l'épaule de Léo. Justo a tiempo !  J'ai quelqu'un à te présenter amigo. Ne sois pas jaloux, c'est la plus belle femme du monde ! Léo était coutumier des phrases de son ami, il savait également que Samson aimait les jolies femmes, comme lui, seulement ils n'avaient pas les mêmes goûts. L'australien se retourna alors pour saluer l'inconnue, il se retrouva sans voix quand son regard croisa celui d'Alba.

__________________________

"Let’s be strangers again"
Like we never knew each other, as if we’ve never been lovers. Let us go back to our beginnings. Let us walk towards the start. Let us be unknown to each other once more. Maybe we will fall in love with each other after it all.
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
En ligne
Alba Jensen

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 5656
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Jamie, Eve, Ruby et Maxine
CRÉDITS : goldblooded (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)
MessageSujet: Re: I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡   I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡ EmptyDim 6 Nov 2022 - 17:48

Alba se réveillait en riant. Comme chaque matin depuis six mois maintenant, Samson lui chatouillait le cou avec sa barbe. Il commençait doucement avant de s’acharner sur le cou de la photographe. Comme vengeance, Alba lui envoyait l’oreiller dans la figure. Et ça se finissait toujours par un baiser langoureux. Samson, elle l’avait rencontré à Brisbane. C’était un italien qui voyageait à travers le monde, un peu comme le faisait. C’était une simple rencontre, à une exposition d’une amie commune. L’italien avait jeté son dévolu sur la blonde et toute la soirée il s’était montré charmeur et charmant. Alba était rentrée dans son jeu. Elle avait retrouvé sa joie de vivre les derniers mois, redevenant cette jeune femme charmeuse et souriante. Ils avaient dansé toute la soirée et la photographe lui avait montré les plus beaux endroits de la ville que seul un local pouvait connaître. Ils avaient fait l’amour dans un parc avant que les gardes forestiers ne commencent leur service. Samson n’était depuis plus repartit de Brisbane. Il était stressé ce matin. Ce soir, il y avait son vernissage et plusieurs personnes importantes avaient été invités. C’était l’occasion pour lui de vendre quelques uns de ses tableaux. « T’es sûr tu ne veux pas que je vienne t’aider ? » Demandait-elle avec un sourire tendre. « No bella. Va voir tes parents.» Il savait qu’Alba mangeait avec ses parents tous les samedis midis et Samson ne voulait pas qu’elle loupe ce rendez-vous. Puis, un de ses les plus proches venaient l’aider. Il avait hâte de lui présenter. Elle bu le café que l’italien lui avait préparé. « Franchement ton café est une parfait. » Il était serré comme elle aimait. Pendant un instant son regard se perdit dans ses pensées, se souvenant de la fois où Léo avait bu ce type de café pour la première fois. Ça lui arrivait souvent à la photographe de se perdre dans ce genre de pensée. Samson ignorait cette partie. Alba lui avait dit qu’elle avait passé un an en Thaïlande mais elle n’avait jamais plus développé que ça. Chacun partit de son côté et Alba retrouva ses pères. Ils aimaient bien Samson. Steen était évidemment plus critique mais il acceptait l’italien dans la vie de sa fille. Dans l’après-midi, elle filait à la galerie pour encourager l’italien, même s’il lui avait dit non. «Alba ! Tu viens de louper mon ami. » Disait-il en riant avant d’embrasser sa belle. La soirée commençait et Alba était déjà en train de discuter avec le Maire qui avait le déplacement. Brisbane n’était pas une si grande ville et ayant toujours vécu ici, elle connaissait quelques personnes. Elle quittait le Maire pour rejoindre Samson et son ami qu’il avait tant envie de lui présenter. Vêtue d’une robe rouge en satin, elle s’approchait du duo. Elle riait à la remarque de Samson qu’elle avait entendu. Mais son rire fut de courte de durée quand elle croisait le regard de cet ami. « Léo … » Sa voix était si faible. Jamais elle ne pensait revoir cet homme.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 5 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 8492
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize
CRÉDITS : @GREENHOUSELAB (gif @constellation)

STATUT : Good God, I know it's dangerous. But it's you that I need - Alba
MessageSujet: Re: I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡   I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡ EmptyMar 22 Nov 2022 - 15:54

En presque une année, jamais Léo n’avait demandé à Alba d’où elle venait, vraiment. Il savait qu’elle était australienne, tout comme lui et ça lui suffisait, l’Australie était un grand pays, très grand même. Quelles chances avaient-ils de se retrouver ici ? Si peu en vérité. A l’époque il se moquait d’où elle venait et qui elle était réellement. Non pas qu’il n’avait pas cherché à s’intéresser à celle qui avait partagé sa vie durant quelques mois, mais il avait fait en sorte de ne pas trop s’attacher, parce qu’au fond il savait qu’un jour tout s’arrêterait, alors moins il en savait, plus simple ce serait pour s’en détacher. Et il était effectivement parti, un matin, à pas de loup, il avait quitté leur chambre avant de se dégonfler, sans la regarder, parce qu’il l’avait regardé dormir il n’aurait pas pu, sans écouter son cœur qui se brisait de laisser derrière lui celle qu’il aimait. Il avait cru que ce serait plus simple de l’oublier parce qu’il pensait ne rien savoir d’important, pourtant il connaissait l’essentiel, le parfum de sa peau, les courbes de ses hanches, ses petites cicatrices, ses manies, ce qui la fâchait à coup sûr, son rire quand elle avait un peu trop bu, la dose exacte pour faire un bon café selon elle. Il l’avait déjà dans la peau et il avait galéré à l’oublier. En faisant en sorte de ne pas y penser il avait réussi à donner le change, il avait retrouvé ses amis, les fêtes, il avait rencontré d’autres femmes, personne n’avait jamais soupçonné que Léo ait pu être amoureux à son retour de Bangkok. Seulement Alba peuplait ses nuits, bien que son lit soit vide de son odeur, parfois il avait cru la croiser au détour d’une rue. Durant des mois elle lui avait manqué et c’était parfois le cas, encore aujourd’hui. Evidemment il était passé à autre chose, il avait succombé à la passion avec Grace, avec elle il n’avait pas menti, il n’avait pas caché ses sentiments. Bien que ceux-là semblent moins forts, bien que la passion se soit essoufflée. Et lui qui se posait souvent la question avec honte, est-ce que ça suffisait à présent ? Les restes d’un amour si fort, autour desquels ils brodaient, est-ce qu’ils méritaient ça ? Il n’y pensait pas, alors qu’il était à des centaines de kilomètres de sa compagne, flânant dans les rues de cette ville qu’il connaissait mal, il profitait de cette bouffée d’oxygène, sans se douter une seconde qu’il pourrait y croiser son ex à chaque carrefour. La soirée entamée, Léo espérait passer un bon moment, acheter des œuvres honteusement chères en buvant du champagne sans se soucier de ce que Grace en dirait. Et rattraper un peu le temps perdu avec Samson, bien qu’ils aient prévu de se revoir le lendemain, pour un déjeuner. Rapidement, il retrouva l’espagnol et ce dernier en profita pour lui présenter la nouvelle femme de sa vie. La plus belle femme du monde. Le photographe ne pouvait pas le contredire sur ce fait, combien de fois se l’était-il dit, lorsqu’elle s’endormait dans ses bras ? C’aurait pu être son sosie, une belle copie de la femme qu’il avait autrefois aimée, c’aurait pu être une drôle de coïncidence. Cependant il remarqua l’éclat de son regard et il entendit son prénom s’échapper de ses lèvres. Alba. Il la fixa un instant alors qu’aucun son ne voulait sortir de sa bouche. Heureusement l’enthousiasme de Samson fit diversion, laissant à Léo le temps de se composer un air détaché. Oui, c’est ça, c’est Léo, j’avais hâte que vous vous rencontriez ! Et tu sais, bella, il est photographe lui aussi, ça vous fait un point commun. Visiblement, l’artiste n’avait pas remarqué le malaise entre les deux australiens. Bien qu’il se soit repris, Emerson n’arrivait pas à détacher son regard de celui de la blonde, c’était une multitude de souvenirs qui lui revenaient en mémoire, c’était le parfum de ses cheveux, la douceur de sa peau et son sourire mutin. Il dû faire un effort considérable pour réprimer le frisson qui s’emparait de lui. Enchanté Alba, Samson m’a beaucoup parlé de toi. Il ignorait lui-même ce qui le poussait à faire comme s’il ne la connaissait pas. Peut-être pour ne pas provoquer d’esclandre. Et quand bien même, est-ce qu’il la connaissait vraiment, après toutes ces années ?

__________________________

"Let’s be strangers again"
Like we never knew each other, as if we’ve never been lovers. Let us go back to our beginnings. Let us walk towards the start. Let us be unknown to each other once more. Maybe we will fall in love with each other after it all.
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡   I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡ Empty

 
I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» don't count your years, make your years count. (charlie's birthday, ouvert à tous)
» hundred miles (judas) - hot
» Are you insane like me? Bought a hundred dollar bottle of champagne like me?
» We will die for you (Emersen)
» Whatever I did, even if it's done I'm still loving you - Emersen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: time machine :: What if ?-
Sauter vers: