∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

L'été est bien installé en Australie ! Les températures sont chaudes et la saison des pluies est amorcée. Il fait en moyenne 26 °C.


joy deanfield & sahan kwon
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
TV Led XIAOMI MI TV A2 50” 4K UHD Android TV
Voir le deal
329.99 €

Partagez
 

 I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Alba Jensen
Alba Jensen

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
adm f
MESSAGE : 6258
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Maxine et Joséphine
CRÉDITS : @chubby-dumpling-project (avatar) ; Exordium (sign), Gwen ♡ (crackship) Selly ♡ (gif)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)
MessageSujet: Re: I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡   I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡ - Page 4 EmptyDim 4 Fév - 11:31

Pendant des années, elle lui en avait voulu. Ce départ précipité avait fait ressortir sa plus grande peur. Alba vivait mal l’abandon, et Léo le savait. Ils en avaient parlé, des longues heures de cette angoisse liée à sa naissance. Elle lui avait raconté les conséquences du choix de sa génitrice sur chaque pan de sa vie. Son départ à lui avait été cruel, parce qu’il savait ce qu’elle allait ressentir et des petites failles qu’il allait créer chez elle. Au début, elle avait été triste mais ensuite elle lui en avait voulu. Tout n’avait été qu’égoïsme et peut-être qu’elle aurait préféré qu’il la quitte. Au moins, elle aurait un point final et des explications. Là, il avait disparu comme un fantôme ne laissant Alba qu’imaginer les raisons de cette décision. Encore une fois, elle n’avait pas été suffisante. Le reste avait été tout aussi brutal, entre les mensonges durs de Léo ou ces deux jours contraints à passer ensemble. Elle ressentait la tension entre eux et ces milliers de mots qui restaient dans le silence. Les regards suffisaient à se comprendre, mais pour Alba il lui fallait plus. Son cœur avait érigé une armure autour, et les mailles étaient encore plus petites face à Emerson. A l’intérieur de cette armure, son cœur battait fort, et elle ressentait tout ces pincements qui lui faisaient monter les larmes aux yeux. Les sentiments ne disparaissaient pas, surtout que personne d’autre n’avait réussi à remplir ce vide qu’il avait laissé. Elle coupait cette conversation muette de regard, rentrant se réfugier dans la voiture. Dans quelques heures, ils allaient chacun partir dans une direction différente et c’était pour le mieux. Mais Léo, il avait toujours besoin de savoir, éternel insatisfait. Alba était quand à elle trop têtue, ne souhaitant pas lui offrir le fond de ses pensées. Il avait eu le droit à une époque de connaitre de ses émotions et de ses pensées, mais ce temps était révolu. Puis Léo, il attaquait en parlant de Samson. Qu’est-ce que ça pouvait lui faire ? Il se doutait bien que leur histoire était terminée, sinon il aurait appelé et encore appelé. Les deux connaissaient bien l’espagnol pour anticiper son comportement. Par contre, elle ne connaissait la fiancée de Léo, qui aurait dû être sa femme. Mais son annuaire était vierge, il n’y avait même pas une trace de bronzage. La réponse de Léo fut efficace. « Te connaissant tu n’aurais jamais accepté cette bague, trop tape à l’œil. » Disait-elle ironiquement. Léo n’aimait pas se sentir prisonnier. Il aurait bien pu se marier mais rester discret, c’était même sa nature la discrétion. Le silence revenait quelques instants. Finalement, ils se blessaient mutuellement à parlé de leur situation actuelle ou passée. Passée. Léo non plus n’était plus avec elle. Elle sentit son cœur faire un bond à sa révélation, comme s’il retrouvai un léger espoir. Mais finalement, ça ne changerait rien, Léo n’avait plus de places dans sa vie. « J’suis désolée pour toi. » Disait-elle avec simplicité. Elle connaissait ce sentiment d’être quitté et même s’il y avait beaucoup de rancœur, elle ne souhaitait pas le malheur des autres. Pourtant, elle n’arrivait pas à se détacher de l’esprit qu’il était venu la voir, alors qu’il était fiancé. Il lui avait avoué que peut-être il serait resté si elle lui avait dit je t’aime. Est-ce que c’était pour ça qu’ils s’étaient séparés ? Et pourquoi il était venu ? Léo faisait toujours naître en Alba des questions où à chaque fois les réponses n’étaient satisfaisantes. Lui il ne savait pas pourquoi il était venu. L’excuse de l’alcool avait l’air si simple que ça agaçait Alba. Mais elle ne lui répondit que par un soupir, elle était las finalement de chercher les réponses. Ouvrir la porte des confessions de Léo était une quête bien trop longue. Elle fronçait les sourcils. Cette révélation montrait bien toute la complexité de leur lien, mais ça ne l’apaisait pas. « Je ne comprends pas. » Disait-elle tout simplement. Et voilà, des nouvelles questions que Léo semaient en elle. « Si je te manque tant, pourquoi tu passes ton temps à me repousser ? Ton but c’est de te faire souffrir et moi par la même occasion ? » Elle était agacée. Elle aurait pu à cette révélation tomber une nouvelle fois sous le charme, mais c’était tout le contraire. « Tu compliques tout … » Finit-elle par avouer.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Léo Emerson
Léo Emerson

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 5 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
adm h
MESSAGE : 9267
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus & Charlize & Sara
CRÉDITS : @Astierian ♡ (gif @constellation)

STATUT : It's you, it's always been you - Alba
MessageSujet: Re: I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡   I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡ - Page 4 EmptyMer 7 Fév - 17:43


Il l'avait abandonné, Léo le savait, il avait sacrément merdé. De tous les mauvais choix qu'il avait pu faire dans sa vie, claquer la porte de cet hôtel à Bangkok avait probablement été le pire. Il en avait laissé derrière lui, des filles, mais laisser Alba, ce n'était pas la même chose. Ils avaient passé presque une année ensemble, tous les deux, quasiment vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sans un job auquel se rendre à côté, sans la famille, les amis, les activités sportives ou que sais-je. Ils avaient été durant plusieurs mois, la seule personne à qui, l'un comme l'autre, avait pu se référer, son phare, son ancre. C'était sacrément fort quand on y pensait. Il y avait eu ces nuits blanches, ces journées de mousson, durant lesquelles ils restaient enfermés entre les quatre murs de leur chambre. Quand le sexe était consommé quand les corps étaient épuisés, où simplement quand ils étaient indisposés, souvent plus Alba que Léo, ils parlaient inévitablement. Ils s'étaient racontés beaucoup de choses, durant ces quelques mois, leur enfance, la vie qu'ils avaient laissée derrière eux pour faire ce voyage, leurs peurs profondes, leurs rêves les plus fous. Alba s'était confiée sur son abandon et sur la plaie encore béante que sa mère avait laissée. Il savait, son amant, qu'elle souffrait lorsqu’il la laisserait, parce qu'il savait au fond que ça arriverait un jour, tôt ou tard. La vérité, c'est que si la blonde avait été honnête avec lui, Léo avait volontairement laissé des zones d'ombre dans ses confidences. Jamais il n'avait réellement évoqué pourquoi il avait tout plaqué, jamais il ne lui avait dit à quel point lui aussi avait peur, de son passé, de l'avenir, de s'engager dans une relation et de tout perdre du jour au lendemain. Le bel australien était bouffé par les angoisses, par des névroses irrationnelles, depuis toujours, et qui s'étaient intensifiées avec Anna. Mais il donnait bien le change, il jouait au mec cool, sans attaches, qui vivait au jour le jour. Seulement ses affres grignotaient toujours du terrain, sans bruit,  le mangeant de l'intérieur, jusqu'à ce que ça devienne insupportable. Et qu'il l'abandonne avec juste un mot griffonné dans l'urgence. C'était égoïste, effectivement, même si Léo avait cru faire le moins de mal possible de cette façon. À la fin, il les avait détruits tous les deux. Et aujourd'hui subsistaient les traces de cet amour trop fort et si violemment piétiné. Il esquissa un rictus quand Alba jugea qu'il n'aurait jamais porté d'alliance, en vérité, il en avait choisi une, masculine mais discrète, certes, mais il n'aurait pas caché son engagement. Dans tous les cas, c'était de l'histoire ancienne. Il haussa les épaules alors qu'elle semblait peinée pour lui. Je l’ai cherché. Une nouvelle fois, la photographe essayait de confronter son ancien amant sur cette fameuse nuit à Brisbane, mais Léo avait toujours les mêmes réponses, qui paraissaient l’agacer. Qu'attendait-elle au juste ? Il n’était pas fier, de s’être pointé devant chez elle avec ce notable coup dans le nez. Ni d’avoir été si agressif aussi, alors qu’il avait tout le contraire en tête, quand il faisait le pied de grue sur le trottoir, avant de monter dans son appartement. Peut-être parce que y’a rien à comprendre. Suggéra-t-il, avec sincérité. Du moins, le message était plutôt clair, pour une fois. C’est ça, oui, mon dessein, sur Terre, c’est de te tourmenter jusqu’à la mort, comme pour te faire regretter d’avoir croisé mon chemin à Bangkok. Parce que j’adore ça, te faire du mal. Il était sarcastique à présent. Elle pensait vraiment qu’il compliquait tout ? Pourtant, lui, il tentait désespérément de rendre les choses simples, en se donnant le mauvais rôle, il lui rendait la tâche plus facile, elle pouvait le détester à loisir. Ce serait moins compliqué si je t’embrassais alors ? Demanda-t-il en la fixant avec un air de défi. Néanmoins, au fond de lui, c'était la panique, le palpitant qui battait la chamade.

__________________________

"Is that alright ?"
Maybe it's time to let the old ways die. It takes a lot to change a man, it takes a lot to change your plans. And a train to change your mind.
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
 
I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you + Emersen ♡
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Five years, twenty years, come back. It will always be the same + Milan
» don't count your years, make your years count. (charlie's birthday, ouvert à tous)
» hundred miles (judas) - hot
» Are you insane like me? Bought a hundred dollar bottle of champagne like me?
» We will die for you (Emersen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: time machine :: What if ?-
Sauter vers: