AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -50%
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif ...
Voir le deal
69.99 €

 

 Des adultes biens responsables ! | Ramsay

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adm h
Ramsay Lockwood
Ramsay Lockwood
POINTS : 42
MESSAGE : 1057
ICI DEPUIS : 07/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @ohdaylight

STATUT : j'ai assez à m'occuper de ma petite soeur, j'vais pas non plus m'emmerder avec une histoire de coeur. Alors j'suis célibataire. On verra ça pour plus tard.
Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Des adultes biens responsables ! | Ramsay   Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 EmptyMar 25 Avr 2023 - 21:31

J'avais du mal à redescendre et l'idée d'intégrer le conseil d'administration de l'université pour mettre à mal la carrière de ce doyen m'avait traversé l'esprit. Ca avait fait rire Lee qui avait tout de suite balayer l'idée d'être à mes côtés pour mener cette bataille. Je riais avec elle, en vrai, j'sais pas si j'aurais l'énergie pour me lancer dans un truc de ce genre, mais j'étais bien décidé à garder ça dans un coin d'ma tête. J'allais le garder un peu à distance pour l'instant. C'était pas beau la vengeance. "Ouais, j'pourrais difficilement garder mon sang froid avec lui! J'te dirais si un jour j'trouve le courage de le faire."

Tout en s'fumant une cigarette pour descendre en pression, Lee avait lancé le sujet des parents. Apparement, comme elle comme pour moi, les relations avec nos géniteurs étaient très... complexes. J'avais quitté l'Ecosse à l'âge de 23 ans pour échapper à leur violence et pour sauver l'existence de mon frère et de mes soeurs. Haley n'était pas venue avec nous mais j'avais gardé un oeil sur elle, m'assurant qu'elle ne retournerait pas en Ecosse. Lee me confia qu'elle avait 15 ans quand elle avait quitté le cercle parental. Je grimaçais un peu en l'écoutant. 15 ans. C'était tellement jeune. "T'as été courageuse de faire tout ça à 15 ans." J'me revoyais à cet âge là, et j'étais bien loin à cette époque d'imaginer quitter l'Ecosse. On vivait encore un enfer à la maison, et la seule chose qui m'avait sauvé, c'était la danse et la rencontre avec ce professeur de mon lycée. Nos passés respectifs avec Lee était chargé, semé d'embûche et j'me sentais bien moins seul à partager tout ça avec elle.

On se dirigea vers le bar de la plage, tout en poursuivant notre disucussion. C'est très simple avec Lee, c'est agréable de pouvoir parler avec quelqu'un de tout ce qui se trame dans le fond d'mon esprit. "C'était pas évident non. Skye avait 9 ans et Lewis en avait 15. Ils étaient pas enchantés d'arriver ici. Nos parents étaient moins .. violents avec eux, donc ils n'ont pas vraiment compris pourquoi j'les emmenais si loin." Ce n'était pas souvent que je formulais la violence qu'on avait vécu en Ecosse. Mais plus j'le prononçais à voix haute et plus j'me sentais un peu plus léger. Ca faisait très certainement parti d'un processus d'acceptation, long et laborieux. Très vite on se retrouva assis, tout près de l'océan, avec nos verres devant nous. On trinqua à cette rencontre et je lui demande des précisions sur ce qu'elle faisait avant d'arriver ici. Elle prend le temps de m'expliquer son parcours, atypique. C'est violent elle aussi ce qu'elle a vécu avec ses parents qui voulait la forcer à abandonner son bébé. Elle avait beaucoup bougé avec sa fille, très probablement au gré de ses emplois et des opportunités. Elle s'était débrouillée, durant toutes ses années, et c'était tout à son honneur. "C'est pas évident d'se poser à un endroit quand on vit tout ça. Mais j'suis sûr que t'as apporté à Maddie tout ce dont elle avait besoin. C'est bien si t'arrive à te poser ici." Je souris puis j'écoute la suite. Je grimace un peu. Construire ma propre vie de famille? C'était de loin la dernière de mes préoccupations. Je n'avais pas eu vraiment le temps de penser à moi. Je secouais la tête. "J'ai pas vraiment construit ma propre famille ici. En fait, j'ai jamais eu l'occasion de ça. J'me concentre davantage sur le bien-être de Skye et Lewis. Et de Haley aussi, mon autre soeur, elle est à peine plus jeune que moi, alors je l'avais pas à charge. Mais aujourd'hui, j'vis encore avec Skye. J'pourrais rien construire tant que j'serais pas certain que pour eux, c'est ok tu vois. Ca fait un peu le gars qui se sacrifie." J'marque une pause en souriant puis je reprends. "Mais j'regrette rien. C'est eux en fait, ma famille. J'suis pas certain d'avoir les épaules pour fonder ma propre famille." Je ne voulais surtout pas reproduire les erreurs de mes parents. De peur de leur ressembler, j'préférais ne rien tenter. "Comme tu dis, c'est dur d'se placer, aussi jeune avec des responsabilités aussi importantes. Ca peut faire un peu fuir les potentiels conquêtes aussi." J'ris un peu. C'était pas le truc le plus attirant du monde que de dire "j'ai 35 ans et j'ai en charge une enfant d'une vingtaine d'année."

__________________________



les    étoiles    vagabondes
nos corps fonctionnent à l'envers, on marche avec des têtes, on se sent avec un regard et on joue avec les nerfs. @alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26247-ramsay-lockwood
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Des adultes biens responsables ! | Ramsay   Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 EmptyDim 30 Avr 2023 - 2:59

Je ne veux plus retourner dans cette université, j’espère ne jamais croiser le doyen au Wojna’s non plus, je ne suis pas certaine que j’arriverais à lui offrir un service de qualité, il risquerait de trouver des surprises dans son repas. Alors rejoindre le C.A. ? Aucune chance, même si le monsieur mérite de se faire jeter à la porte, par contre, je suis prête à apporter mon soutien inconditionnel à Ramsay s’il décide de franchir le pas. Un rire cristallin s’échappe de mes lèvres alors qu’il se ravise en ayant peur de manquer de sang froid. Comme je le comprends sur ce point, mon calme apparent avait eu juste à voir avec la présence de ce dernier, sinon j’aurais claqué la porte du bureau bien avant.

Parler de ma famille vient toujours me faire un petit quelque chose, en peu de mots j’ai cru comprendre qu’il n’avait pas eu une enfance facile. C’est pourquoi je crois qu’il m’a été plus facile de lui expliquer ma propre expériences, mes parents n’avaient jamais eu de comportements déplacés avant. Ils avaient toujours été ce qu’on peut considérer de bons parents, exigeant certe, mais ma soeur et moi n’avions jamais manquer de rien. Nous avions grandi avec des préceptes religieux très forts, chose que je n’ai jamais imposé à ma fille, m’étant moi-même détaché de celle-ci lorsque mes parents ont choisis de me forcer à faire adopter mon enfant. Je hoche la tête en pinçant les lèvres. “C’était ça ou perdre Maddie, je ne voulais pas la faire adopter. Je n’avais pas le choix, je devais fuir, c’est la meilleure décision de ma vie. Maddie est ce que j’ai de plus précieux, sans elle je ne sais pas où je serais, mais je n’aurais pas bien fini je crois…” Je pense que ça aurait été de signer ma mort à petit feu, je me serais probablement détruite, j’avais déjà perdu Ciàn, je ne pouvais pas la perdre elle non plus.

En marchant vers la plage, il me partageait à son tour son histoire. J’étais triste pour lui aussi, qu’il n’ai pas eu la chance de connaître une adolescence normale, ni une enfance heureuse. Il avait fait preuve de beaucoup de courage en décidant de fuir le pays en compagnie de son frère et de sa soeur plus jeune. “J’imagine que tu as dû en voir de toutes les couleurs, mais un jour, ils pourront te dire merci pour ce que tu as fait. Je crois qu’il faut juste laisser le temps faire les choses et qu’ils le réalisent. ” Ils ont été épargnés, mais que seraient-ils advenus d’eux s’il était parti sans eux, je crois qu’il ne voulait pas y penser et que c’est pour ça qu’il s’est sacrifié pour qu’ils puissent avoir un meilleur avenir. Je passe mon bras autour du sien pour le reste de la marche. Puis une fois sur place on prend un verre et on trinque à cette rencontre, à cette victoire sur le doyen et puis à ce que les filles ont fait aussi. “J’ai fait du mieux que j’ai pu, je ne sais pas si je lui ai donné tout ce qu’elle méritait, mais j’ai donné tout ce que je pouvais. Aujourd’hui, c’est notre nouveau départ, j’ai juste tellement peur au jour où elle volera de ses propres ailes, je ne suis franchement pas prête à ça.” Je m’intéresse à lui, savoir ce qu’il a fait, est-ce qu’il a pu construire une famille, malgré la présence des deux plus jeunes ? Je n’ai personnellement jamais été capable de faire confiance à qui que ce soit, pas non plus voulu prendre la chance de faire rentrer quelqu’un dans la vie de Maddie et qu’elle s’attache pour rien à un homme. Je n’arrivais pas à aimer. “Bien que notre histoire soit différente, je peux comprendre ton sentiment. En tout cas, la demoiselle qui saura te faire changer d’idée elle aura de la chance. Tu m’as l’air de quelqu’un de bien Ramsay. Je te trouve admirable de t’être sacrifiée de la sorte, puis je peux te dire que tu as bien raison sur un point. C’est pas très vendeur de dire que tu as un enfant à charge, surtout quand on annonce l’âge de l’enfant et le nôtre. ” Je ris un bon coup, on se ressemble, nous sommes deux adultes qui ont été obligés de grandir trop vite, qui n’ont pas eu la chance de faire ce que les gens de notre âges ont fait. Nos expériences ne sont pas les mêmes. “On parle comme des vieux alors qu’on est pas si vieux. Parfois j’aimerais bien pouvoir vivre les mêmes expériences que les adolescents vivent tu vois. Je pense que je n’ai jamais vraiment fumé un joint de ma vie. Il y a pleins d’expériences que je n’ai pas pu faire… Où que j’ai fait à moitié parce que je devais être en état pour ma fille le lendemain matin.” Je prends une gorgée de mon drink avant de le poser sur la table. “Tu crois qu’on pourrait avoir une machine à remonter le temps ?” Laisser Maddie à vingt ans, mais avoir vingt ans de nouveau moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Ramsay Lockwood
Ramsay Lockwood
POINTS : 42
MESSAGE : 1057
ICI DEPUIS : 07/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @ohdaylight

STATUT : j'ai assez à m'occuper de ma petite soeur, j'vais pas non plus m'emmerder avec une histoire de coeur. Alors j'suis célibataire. On verra ça pour plus tard.
Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Des adultes biens responsables ! | Ramsay   Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 EmptyMar 2 Mai 2023 - 21:57

J'crois que ce qui nous caractérisait le plus, tous les deux, c'était indéniablement le courage et la rage de vaincre. Alors ouais, ça fait p'tete un peu prétentieux, mais à entendre ce par quoi Lee était passée, le courage et la rage, elle l'avait clairement au fond de ses tripes. Tout comme moi. On s'était battu pour en arriver là. On avait certainement grandi beaucoup trop vite, se retrouvant avec des responsabilités importantes à un âge peu avancé. Mais on avait su tirer le positif de tout ça, et aujourd'hui, à nous voir là, tous les deux, on s'en était plutôt bien sorti.

Lee, elle était incroyable. Elle avait fuit son foyer, à l'âge de 15 ans pour s'occuper de son bébé. C'était pas commun comme chemin mais à l'entendre, elle ne semblait regretter aucunement ses choix. Je souris en l'écoutant parler de Maddie, avec des mots aussi forts et remplis de tendresse. C'était aussi c'que je ressentais pour Lewis, Skye et Haley, sans l'ombre d'un doute. "J'comprends tellement. J'aurais jamais pu avancer sans mes soeurs et mon frère. C'est eux ma force. J'serais pas entier sans eux." Tout comme Lee ne serait pas entièrement sans sa fille. On avait eu chacun à notre manière, eu beaucoup de sacrifice à faire. Mais ni elle ni moi ne semblions les regretter. Je n'aurais jamais pu laisser ma fratrie en Ecosse, sauvant ma peau tout seul. Ce ne m'avait même pas traversé l'esprit d'ailleurs. C'était eux ou rien.

Sur le chemin du bar, on continue de parler, essentiellement de notre parcours, de Maddie, de Skye et de Lewis. On partage vraiment le même sentiment elle et moi. Ca me fait du bien de pouvoir parler aussi ouvertement de ce que c'est d'élever des enfants si jeune. J'me suis jamais considéré comme le père de Skye ou de Lewis, mais j'ai dû bien des fois agir avec responsabilité, pour les remettre dans le droit chemin. Surtout Skye d'ailleurs. Lewis, lui, était beaucoup plus calme, plus concentré sur ses études, très mature pour son âge. Lee avait raison, peut-être qu'un jour ils réaliseront réellement ce que j'avais fais pour eux. Cela dit, chez les Lockwood, on était pas très causant de cette époque. On se contentait de vivre l'instant présent. Et tout ce que j'avais fais, c'était pas spécialement pour recevoir des remerciements.   "Ils réaliseront peut-être oui, mais ils auront sûrement toujours ce p'tit ressentis du "est-ce que n'aurait pas été mieux si on était resté en Ecosse," tu vois." C'était ça le plus problématique pour Skye et Lewis. De véritablement comprendre ce à quoi il avait échappé. Lewis s'en rendait plus compte que Skye, comme il était un peu plus vieux, mais la façon dont je voyais nos parents étaient très différentes de la leur. Je comprenais les inquiétudes de Lee concernant Maddie et le fait qu'elle grandisse. "Le temps passe si vite. Hier, Skye avait 9 ans, aujourd'hui, elle en a 21. C'est effrayant. C'est à nous d'faire un travail sur nous pour leur laisser un peu de liberté..." Chose qui n'était pas évidente du tout. J'avais encore du mal à considérer Skye comme une véritable adulte. Je la voyais toujours comme une petite fille, elle ne le supportait que très peu d'ailleurs, mais c'était vraiment plus fort que moi.

Devant notre verre, on en venait à discuter de nos propres relations, de la difficulté à reconstruire quelque chose après ce qu'on avait vécu. Les mots de Lee me firent sourire. "J'suis bourré de défauts tu sais!" Je ris avec elle en l'entendant partager mon point de vue sur notre âge et celui des filles. On parlait comme des vieux et Lee le souligna. Je ris encore. C'est vrai qu'à nous entendre, là, on avait l'impression d'avoir cinquante ans. Et pourtant, nous étions encore très jeunes. La vie d'adolescent,  ni elle ni moi ne l'avions vraiment connu. J'écarquillais un peu les yeux en entendant les mots de Lee. "T'as jamais fumé de joints?" En même temps, je pouvais bien comprendre son point de vue. S'occuper d'un enfant, ça prenait un temps infini. Fort heureusement pour moi, j'avais eu beaucoup de soutient d'Haley une fois qu'elle était arrivée à Bowen. J'avais toujours eu pour ma part un petit joint presque chaque soir, pour décompresser un peu. "Un p'tit joint, avant de dormir, très sincèrement, ça m'a bien aidé à tenir!" Lee me posa une question après avoir bu une gorgée de sa boisson et j'me retrouvais automatiquement avec un petit sourire malicieux sur les lèvres. "Remonter le temps non, mais profiter du temps présent très certainement! On s'fume un joint ensemble quand tu veux Lee." J'marquais une pause avant de rajouter. "Il n'est jamais trop tard pour vivre des expériences!" Ouais, j'sentais bien qu'avec Lee, il y avait un gros potentiel de "on a 35 ans mais on agit comme des ados" et cette idée me plaisait beaucoup.

__________________________



les    étoiles    vagabondes
nos corps fonctionnent à l'envers, on marche avec des têtes, on se sent avec un regard et on joue avec les nerfs. @alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26247-ramsay-lockwood
bowenien
Leewana M. Reynolds
Leewana M. Reynolds
POINTS : 0
MESSAGE : 338
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Beckham, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : proserpinesgraphics

STATUT : Le coeur toujours tourné vers lui, il n'a jamais quitter sa tête, enceinte de son premier amour pour la 2e fois.
Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Des adultes biens responsables ! | Ramsay   Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 EmptyJeu 11 Mai 2023 - 14:50

Après tant d’années à avancer seule, à ne pas demander d’aide à personnes. Après tant d’années à repousser toute personne tentant de s’imbriquer dans ma vie, que ce soit en amitié ou en amour. Après tant d’années à ne pas vouloir m’ouvrir au monde, me contentant du monde que j’avais créer avec mon enfant, après tant d’années je me sentais lasse, lasse de repousser tout le monde et en quelques minutes seulement, je me retrouve à partager mon histoire à quelqu’un qui semble avoir connu autant de blessures, sinon plus, que ce que j’ai pu ressentir. Quelqu’un à même de comprendre ma réalité, parce que la sienne est si semblable. J’accepte de m’ouvrir à lui, de me montrer telle que je suis, parce que je suis lasse d’être seule et de m’enfuir. J’en ai marre d’être dans mon coin et j’offre en quelques paroles, mon amitié au jeune homme qui s’est battu à mes côtés devant le doyen. “Je ne pense pas que j’aurais été aussi forte sans elle, toi comme moi avons besoin de notre famille proche pour pouvoir avancer. C’est difficile maintenant d’accepter qu’ils vieillissent et qu’ils n’ont plus autant besoin de nous… ” Je pince les lèvres, mordant à l'intérieur de ma lèvre, maintenant il faut apprendre comment vivre sans elle, puis apprendre à m’entourer de personnes qui pourront être positive pour moi.

Le chemin jusqu’au bar nous permet de continuer de discuter, de parler de nos histoires. Je le trouve admirable, il aurait pu tout balancer et ne penser qu’à lui, mais non, il a voulu mettre ses cadets hors de danger en les entraînant avec lui à l’autre bout du monde, dans un endroit où la violence n’aurait pu lieu d’être. “Je crois que c’est normal, on se demande souvent si j’avais… ou si j’étais resté… Mais, on ne refait pas le monde avec des et si. ” Je me veux rassurante, mais moi aussi je me suis souvent posé des questions, mais ces questionnements n’ont su que me donner des angoisses dont je n’avais pas besoin. Des angoisses qui étaient par ailleurs bien inutiles, puisqu’aujourd’hui nous vivons une vie qui est beaucoup plus confortable et nous sommes plus forts parce qu’on s’en est sorti. Je hoche la tête, c’est la même chose pour Maddie, elle est passé de cette petite fille beaucoup trop mignonne et naïve en cette femme qui avait maintenant la vie devant elle. “C’est effrayant je trouve, de commencer à être inutile… On leur a tout sacrifié et maintenant on doit lâcher prise et leur laisser la chance de voler de leurs propres ailes. ” Pourtant, j’aimerais que ma fille continue d’avoir autant besoin de moi. J’aimerais que notre vie reste telle qu’elle est pour toujours… Nous n’avons jamais été aussi bien que maintenant !

Je ris très fort avec lui et j’hoche la tête. “ Je n’ai pas dit que tu étais parfait ! Nous avons tous des défauts et j’imagine qu’ils sont juste camouflés sous ta prestance ! ” J’en mets beaucoup, mais il me fait du bien, même si nous parlons comme des vieux alors que nous ne le sommes pas tant, nous avons encore une grande vie qui nous attend. Nous avons dû nous mettre en pause, mais la vie nous appartient, nous pouvons encore choisir ce que nous allons faire du reste de notre vie. Cet homme me fait du bien, même s’il semble catastrophé par mon inexpérience. “J’ai peut-être pris une taffe ou deux, mais non jamais.” Le rouge montant à mes joues. Je suis même surprise de voir comment il en parle naturellement, peut-être que c’est moi qui ai eu tort de ne jamais essayer. J’ai souvent entendu dire que ça faisait du bien pour se détendre, mais le bien être à un prix et je n’osais pas dépenser de l’argent en drogue, nous avons eu tellement de mal à arriver. Je plisse les yeux et je fais un sourire coquin. D’accord, profiter du moment présent, je suis pour. “C’est une merveilleuse idée, puis il faut bien que je fasse l'expérience une fois, autant le faire avec quelqu’un qui en a l’habitude ! ” Je me sens heureuse en ce moment, j’ai vraiment l’impression que cette rencontre qui n’était pas prévue est positive, je pense même que ce ne sera pas la dernière fois que je vais le voir. “Tu veux bien être mon partner in crime pour découvrir ce qu’on a pu manquer ?” Je sors mon téléphone et j’ouvre les messages. “Tu me laisse ton numéro qu’on prévoit une soirée ? Tu sais quand tes parents ou les miens ne seront pas à la maison ? On pourrait inviter tous les élèves de l’école… ” Dis-je en prenant une petite voix d’adolescente. “Je connais même quelqu’un qui pourra nous sortir de l’alcool ! ” Gros clin d’oeil faussement subtile.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Ramsay Lockwood
Ramsay Lockwood
POINTS : 42
MESSAGE : 1057
ICI DEPUIS : 07/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - orso - poppy - joan
CRÉDITS : @ohdaylight

STATUT : j'ai assez à m'occuper de ma petite soeur, j'vais pas non plus m'emmerder avec une histoire de coeur. Alors j'suis célibataire. On verra ça pour plus tard.
Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Des adultes biens responsables ! | Ramsay   Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 EmptyMar 23 Mai 2023 - 15:49

Jamais je n'aurais penser tomber aujourd'hui sur quelqu'un qui me comprenait autant. J'avais l'impression que toutes les interrogations, les doutes et les ressentis négatifs que j'avais pu avoir depuis de longues années, j'les partageais avec elle. Elle me comprenait, on faisait parti d'la même team, du même clean. Ceux qui s'battent pour s'en sortir, qui doivent faire des sacrifices, des choix pour ceux qu'ils aiment. Elle avec sa fille, moi avec mes soeurs et mon frère. J'leur donnerais tout, absolument tout. J'en avais bavé à plein d'égard, essuyant les plâtres de mon jeune âge, bravant avec difficultés les préjugés, les regards en coin. Un p'tit jeune qui s'occupe d'une gamine de neuf ans. Quelle ironie. Et pourtant, j'me sentais investi d'un truc puissant, et j'en étais fier aussi. Fier de voir tout le chemin qu'on avait parcourut, inquiet à chaque seconde pour eux, mais j'm'étais donné à cent pour cent, quoi qu'il arrive. Et puis aujourd'hui, j'sentais bien que le vent tournait. Skye grandissait, Lewis était responsable, un bon gars. Et moi j'me sentais de plus en plus inutile, comme le vieux qu'on laisse sur le côté. Et pourtant je leur avais tout donné, jusqu'à m'oublier moi même. Rayant d'un trait une possibilité de fonder ma propre famille un jour. J'étais pas encore trop vieux, mais ça me semblait improbable d'me lancer dans la paternité, ou dans une histoire sérieuse. Je m'étais oublié durant toutes ces années, pour eux. Et j'regrettais rien. "C'est exactement ça, la sensation d'plus être nécessaire pour eux. Mais c'est eux qui m'ont donné cette force. Alors c'est sans regret." J'souris un peu, tristement, bien obligé d'admettre que Skye et Lewis n'avaient plus vraiment besoin de moi.

Cette rencontre avec Lee, elle était bénéfique. J'me sentais moins seul avec elle, comme si on partageait cette nostalgie, l'instant perdu du meilleur moment de notre vie. Maintenant que Skye et Maddie étaient grandes, on se sentait un peu désemparé. On avait du temps pour nous et on ne savait plus trop quoi en faire. Mais ce genre de rencontre, ça arrivait au moment opportun. Notre discussion, elle était fluide, simple, on s'jugeait pas et surtout, on se comprenait. J'pouvais qu'être d'accord avec elle. "Ouais, avec des si, on peut aller très loin. L'principal, j'pense, c'est de n'avoir aucun regret." Ca recoupait avec c'que j'avais dit plus tôt. Mais on pouvait pas refréner le temps qui passe, on pouvait pas empêcher les filles de faire leurs propres expériences. Le tout, c'était d'garder un oeil sur elles, qu'elles sachent qu'on serait là pour elles, quoi qu'il arrive. Alors forcément, avec Skye, ça clashait, parce que j'étais pas parfait, j'étais pas son père. Et j'pouvais pas avoir suffisamment de ténacité face à elle. Mais j'tentais, comme je pouvais, d'être un repère pour elle. Elle savait qu'elle pouvait compter sur moi et que j'ferais tout pour pas la gronder trop fort. Même si, elle le savait, mon côté sanguin pouvait resurgir à chaque instant.

On continuait de discuter. C'était tellement agréable et simple. On pouvait rire ensemble, raconter un peu notre passé, se livrer, exposer nos doutes et puis la conversation dévira tranquillement sur la consommation de joint. Apparement, Lee, elle était tout novice dans le domaine, alors que moi, j'avais bien de l'expérience. J'en fumais assez régulièrement et j'pouvais comprendre que Lee, avec son statut de maman, ne s'était pas laissée tenter par ça. C'était pas la même chose, pas tout à fait les mêmes responsabilités. Car si j'avais été le représentant légal de Skye durant de nombreuses années, elle était déjà grande et chez les Lockwood, l'autonomie et l'indépendance, on l'avait appris bien assez tôt. Lee était partante pour tester la weed avec moi, ça me fit sourire. "Avec moi, tu risques rien, j'saurais gérer toutes les situations!" J'pouvais bien imaginer que consommer d'la drogue, ça pouvait être un peu stressant et j'comptais bien que l'expérience de Lee dans ce domaine se fasse de la manière la plus tranquille possible. J'levais mon verre à sa demande, l'invitant à trinquer avec moi. "Lee, je te nomme officiellement partner in crime de consommation de substances illégales!" Nos verres tintèrent et la bonne humeur nous avait entourée. La suite de ses mots me fit rire. Ouais, on allait jouer aux adolescents qui testent leurs limites et j'étais ravi d'avoir trouver une comparse pareil. Lee sortit son téléphone, je tendais la main pour le récupérer et je rentrais mon numéro dans ces contacts. Son imitation de l'ado qui prévoit des soirées me fit rire et j'en rajoutais une couche. "Ouais, on va faire une grosse soirée, avec des gros gobelets rouges et l'alcool qui coule à flot! Faudra juste tout ranger avant l'arrivée des parents le lendemain!" Faire ce genre de soirée à notre âge, c'était le meilleur. Pas de pression, c'était nous les adultes. J'sentais qu'on allait vraiment passer de très bons moments ensembles. J'lui redonnai son téléphone, avec mon contact enregistré. "A l'occasion, tu m'envoies un message et on s'programme ça. Prépare toi à vivre l'adolescence qu'on a jamais connu." J'lui souris, très satisfait de cette rencontre. On resta encore un petit moment sur cette terrasse de café, profitant du soleil et se racontant encore et encore notre vie, nos envies, nos projets. Définitivement, aujourd'hui, on avait peut-être frôlé la catastrophe avec le doyen mais j'avais gagné beaucoup. La rencontre de Lee et c'était pas rien.

FIN

__________________________



les    étoiles    vagabondes
nos corps fonctionnent à l'envers, on marche avec des têtes, on se sent avec un regard et on joue avec les nerfs. @alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t26247-ramsay-lockwood
Contenu sponsorisé
Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Des adultes biens responsables ! | Ramsay   Des adultes biens responsables ! | Ramsay - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des adultes biens responsables ! | Ramsay
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» when I see you I don't know how to be (ramsay)
» i've a secret, can you keep it ? (ramsay)
» Le son de la caféine... (Ramsay & Bee)
» nobody said it was easy, no one ever said it would be so hard (ramsay)
» @ramsay.lockwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: