AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -25%
Machine à café KRUPS Nescafé ...
Voir le deal
59.99 €

 

 I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2847
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyMer 6 Mar 2024 - 20:04


Alexis & Kay


Le retour à la réalité. Voilà le titre de ce nouveau chapitre pour Kay. Après un mois en centre, plus ou moins coupé du monde, il avait enfin remis les pieds dehors. Mine de rien, ces dernières semaines, aussi frustrantes soient elles, l’avaient mis dans un petit cocon. Au moins, là-bas, il tournait en rond, mais il n’avait pas d’autre choix que de subir ses envies sans être tenté de quoi que ce soit. Maintenant, à l’extérieur, ça devenait compliqué, mais il ne pouvait pas s’arrêter de vivre non plus. Alors il s’était imposé une routine, au moins pour les premières semaines. Du sport, de la musique, du boulot et retour chez Percy directement. Dès qu’une trop forte envie se faisait sentir, il partait courir ou nager, c’est aussi simple que ça. Finalement, il avait troqué une addiction contre une autre, mais cette addiction au sport, elle était tout de même bien plus saine que les autres. Le moment le plus compliqué, c’est certainement le boulot. Il se retrouvait là, au milieu de gens en train de faire la fête, concentré dans sa musique, mais forcément que son esprit filait sur les drogues. C’était forcé d'arriver et il le savait bien avant de revenir travailler. Étant incapable de retourner travailler à la boutique de vinyle après avoir goûté aux joies d’être dj à plein temps, il faisait le choix de s’exposer à toutes les tentations qu’offrait son lieu de travail. Parce qu’au final, quand ça se passe bien, c’est parfait. Avec le temps, il allait réussir à s’y faire, à moins ressentir ce besoin de prendre des stupéfiants. Pour le moment, il passait ses cinq heures de mix, casquette sur la tête, le regard fixé sur son contrôler et bercé au son des gens qui profitent de leur soirée. Il tentait de ne pas trop regarder la foule, pour ne pas rester accroché sur un verre ou laisser son esprit divaguer. Jusque-là, ça fonctionnait plutôt pas mal. C’était une rigueur qu’il allait devoir garder encore un bon moment avant de pouvoir se libérer un peu plus, parce que malgré tout, il était soulagé de sentir son remplaçant lui taper dans le dos. Ils se partageaient toujours les nuits et là, ayant fait l’ouverture, il était libéré un peu plus tôt. Un petit mélange d’euphorie, lié à la soirée, et de soulagement, parce qu’il allait pouvoir rentrer chez lui. Ces derniers temps, il était bien rapide d’ailleurs. À peine le signal donné qu’il ramassait ses affaires pour prendre la direction de l’extérieur. Il saluait rapidement quelques collègues au passage avant de sortir par l’arrière de la boîte. La musique se faisait moins forte et il pouvait enfin respirer. Pendant quelques secondes, il se calait contre un mur, à l’angle de l’entrée, les yeux fermés pour apprécier la fraîcheur de la nuit. Délicatement, il posait une cigarette entre ses lèvres, l’allumant sans même regarder autour de lui. Ce n’est qu’après la première taffe expirée qu’il rouvrit les yeux, déjà bien plus relaxé. Il était sur le point de mettre son casque pour rentrer en musique quand une voix se fit entendre. Normalement, il n'aurait pas fait attention, ne prêtant pas attention aux entrées et sorties de la boîte. Pourtant, cette voix, il la reconnaîtrait entre mille. Ça lui fit l’effet d’un choc électrique dans tout le corps, vraiment pas préparer à ça. Pas préparé à la revoir aussitôt. C’est bien le risque pourtant, dans une ville comme Bowen. Alors malgré tous ses efforts, ça lui était bien impossible de ne pas tourner le regard vers elle. Pendant quelques secondes, il luttait intérieurement pour ne pas intervenir. La solution aurait été de faire demi-tour pour ne pas être vu, mais ses jambes en avaient décidé autrement. Contre toute attente, il s’avançait un peu plus dans la lumière pour s’approcher de l’entrée. “Elle ne va pas te poser de problème.” Dit-il au videur, visiblement décidé à aider Alexis, au risque de porter l’attention sur lui. “Hey Alex.” Ajouta-t-il à l’attention de la Brésilienne, incertain quant à la réaction de cette dernière.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3745
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyMer 6 Mar 2024 - 20:28


Alexis & Kay


Ce soir, c'était qu'une soirée comme les autres pour Alex. Du moins, le même genre de soirées auxquelles elle participait depuis quelques temps, depuis qu'elle avait décidé qu'il était temps de sortir de chez elle. Devoir oublier quelqu'un qu'elle aimait, devoir passer à autre chose, elle n'avait jamais vraiment eu à faire ça. Ça se voyait dans sa façon de gérer. Autrement dit, elle gérait mal. Alexis enchaînait les soirées, les fêtes, les verres. Elle ne saurait même pas dire c'était quand la dernière fois qu'elle s'était mise au lit sobre. Boire, ça lui faisait oublier la douleur, jusqu'à ce que ce ne soit plus le cas, jusqu'à ce qu'elle lui revienne en pleine gueule et qu'il soit le temps de dormir. Puis hop, tout recommençait le lendemain. C'était une routine à force et même si ça n'avait rien de sain, rien de stable, c'était là qu'elle en était depuis son dernier appel à Kay. Appel qu'elle avait fait bourré, ouais, mais qui n'avait pas empêché le fait qu'elle se sente abandonnée une fois de plus. Elle n'avait rien dit de faux dans cet appel, du moins, c'était ce qu'il lui semblait, elle savait plus trop. Ce qu'elle savait, par contre, c'est le fait qu'elle n'avait jamais eu de retour, plus de nouvelles de l'Anglais. Comme s'il avait disparu du continent. Elle essayait de s'en foutre, mais tout chez elle trahissait le fait que non, elle ne s'en fichait pas, au contraire. Suffisait de voir où elle finissait ses soirées, à son lieu de travail, espérant peut-être le voir sans que cela n'arrive jamais. Ce soir, c'était pas différent. Alexis avait passé la soirée dans un autre bar à boire avec des potes, puis elle s'était pointée au A&Y, comme la veille, comme l'avant-veille. Souvent à la même heure, parfois un peu plus tard. Elle espérait mais en même temps, elle était prête à se rendre à l'évidence qu'elle ne le verrait probablement plus. Enfin, c'était ce qu'elle se disait dans sa tête, n'ayant jamais demandé à un employé de la boîte s'il bossait encore là. P'tête qu'elle avait l'air un peu désespérée à toujours se pointer là torchée ou peut-être qu'elle avait foutu la merde la veille sans savoir parce que le videur ne semblait pas vouloir la laisser rentrer aujourd'hui. « Come on, tu me connais... J'veux pas de problèmes, promis. » dit-elle en levant les mains en l'air, signe de sa parole. C'était probablement le fait qu'elle tanguait un peu à droite et à gauche qui scellait son sort ou bien... Ah, ça lui revenait.. C'était clairement lié au fait qu'elle avait blacked out sur les p'tits sofas dans l'espace assis. Il n'avait pas apprécié la sortir de là dans ses bras et devoir appeler Elijah, elle pouvait comprendre pourquoi. Ça allait être différent ce soir, elle le sentait. Elle voulait bien lui dire, mais une voix un peu trop familière vint la couper dans son élan. Kay. Elle se figea sur place, n'osant même pas tourner la tête vers lui. Elle en était presque à se demander s'il était là en temps réel ou si elle s'imaginait tout ça, Alexis. Et non, sa salutation lui confirma qu'il était bel et bien là. « Hey Kay. » lui dit-elle tentant d'arborer une voix neutre, ne se tournant toujours pas. Elle ne savait même pas comment réagir et l'alcool dans son sang lui criait tout un tas de truc différents, mais aussi complètement débiles. Elle avait espéré tomber sur lui pourtant... Enfin, c'était ce qu'elle pensait. Sûrement parce qu'elle était certaine que ça n'arriverait pas. Tout son corps luttait pour ne pas le regarder, c'était dur, elle avait envie de céder. Elle fit un pas de recul, puis un autre, lentement pour garder son équilibre. Elle n'avait plus envie d'y aller dans la boîte. « J'savais pas que tu bossais encore ici. » lâcha-t-elle simplement, évitant toujours de le regarder. Si elle craquait, elle savait bien qu'il n'y aurait no going back.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2847
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyMer 6 Mar 2024 - 21:34


Alexis & Kay


C’était évident qu’ils allaient finir par se croiser tous les deux. La seule façon de ne pas le faire, c’était bien de changer de ville. Peut-être même de continent. Puisque ce n’était pas dans les plans, il s’y attendait, Kay. Il savait qu’un jour ou l’autre, au coin d’une rue ou chez des potes, il allait la revoir. Au fond, il en crevait même d’envie. Le manque de ne plus l’avoir dans sa vie était tout aussi insoutenable que le manque de cocaïne. Alexis, en quelque temps seulement, elle était devenu une drogue pour lui. Une drogue plus saine, certes, mais une drogue quand même. Il ne passait pas un jour sans qu’il ne pense à elle et qu’il ait envie de l'appeler. C’est bien pour ça qu’il avait fini par craquer, pendant sa cure. Le besoin d’entendre sa voix, d’avoir sa petite dose. Pourtant, ça l’avait brisé plus qu’autre chose. La raison prenait le dessus, émiettant son cœur au passage. Dans un monde idéal, il aurait pu l’avoir dans sa vie pendant ce processus de remise à pied, ou alors, il l’aurait croisé une fois sa vie en ordre. Pourtant, ce n’était toujours pas le cas et avancer vers elle, se montrer, c’était prendre un nouveau risque de se faire laminer le cœur avec la raison. C’était aussi le risque de dire les mots de trop ou de craquer… Il ne savait pas trop à quoi s’attendre, mais son corps décidait à sa place. C’est fou d’être sobre et de se sentir quand même impuissant face à la volonté de ses membres. C’est un tsunami d'émotions qui le submergeait alors que son regard se posait sur elle. Bien évidemment qu’il s’était fait du mal durant les dernières semaines en regardant les photos d’elle dans son téléphone. Bien évidemment qu’il n’avait pas réussi à se couper totalement. Pourtant, l’avoir devant lui, là, ça réveillait encore tous ces sentiments, les regrets et la culpabilité. Un cocktail pas idéal pour un gars déjà bien à fleur de peau. “Ouais… J’ai repris y a pas longtemps.” Dit-il simplement, incapable de détacher son regard d’elle. Ça l’aidait un peu qu’elle évite son regard, il n’y aurait sûrement rien de pire que de plonger le regard dans le sien. Naturellement, un silence s'installait après ses derniers mots. La situation était bien trop étrange pour que quelque chose d’utile sorte de la bouche du Britannique. Ce fut le videur qui le rappela à l’ordre. “Tu peux la gérer ? Parce qu'elle ne rentrera pas ce soir, pas comme ça.” C’est comme si ces mots le ramenaient finalement à la réalité. Il y avait bien du monde autour d’eux et après un regard rapide vers son collègue, Kay hocha de la tête. “Hum… Je… Ouais, ok.” Bredouilla-t-il encore un peu surpris. Alors il soupira pour se donner de la constance, avant de faire un pas de plus vers Alexis. Il n’avait clairement pas envie de lui imposer sa présence, surtout qu’elle semblait bien décidée à ne pas le regarder, mais ils ne pouvaient pas tous rester planter là. “T’es… T’es venu comment Alex ? Tu veux que… J’sais pas… Que je t’appelle un taxi ou… Elijah ?” Tenta–t-il en se décalant un peu pour ne pas gêner l'entrée. D’un geste peu certain, il posait la main sur l’épaule de la Brésilienne pour qu’elle fasse comme lui. Un frisson le parcourait rien qu’à ce simple contact. Ne sachant pas vraiment comment elle allait réagir ou comment elle se sentait par rapport à lui, il préférait retirer sa main bien vite. Ça semblait tellement déplacer de sa part.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3745
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyMer 6 Mar 2024 - 23:13


Alexis & Kay


Elle aurait du s'y attendre, Alexis, au fait qu'elle allait finir par tomber face à face avec Kay. Elle l'avait bien cherché en venant à la boîte où il bossait aussi souvent. C'était un peu ce qu'elle espérait en fait, consciemment ou inconsciemment, on savait plus. En tout cas, les premières fois. C'est juste qu'après autant de fois à venir et à ne pas le voir, elle s'y était un peu fait à l'idée qu'il n'était plus dans le décor. Loin de Bowen, peut-être de retour à Londres ou à Bristol. Ou peut-être juste qu'il évitait tout endroit où il serait possible de la croiser. Cette dernière pensée, elle lui faisait mal, mais l'idée de le savoir aussi loin d'elle sur un autre continent, c'était encore pire. Enfin, elle ne savait pas ce qui était pire. Ce qu'elle savait, par contre, c'est que de l'avoir aussi près d'elle, c'était déchirant. Elle avait cette envie de s'éloigner, d'lui tourner le dos et de s'en aller sans se retourner, mais elle avait aussi envie de plonger son regard dans le sien et de laisser ce magnétisme agir, l'attirant vers lui, contre lui, comme si plus rien n'existait autour. C'était hallucinant les émotions contraires qu'il pouvait produire chez elle. Pourtant, en entendant sa voix, elle se rappelait surtout leurs derniers échanges, leur dernier appel, sa voix sur la messagerie vocale aussi. Toutes ces fois où il lui avait répété que non, il ne pouvait plus être avec elle, qu'il voulait qu'elle le laisse tranquille, ces fois où Alexis s'était comme fait jeter encore et encore alors qu'il faut se rappeler que c'était lui qui l'avait tromper. Il s'était passé tellement de trucs entre les deux en un si court laps de temps, Alex avait l'impression qu'une année entière était passée depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu. Là, ce soir, alors qu'elle était bien trop alcoolisée pour cette rencontre, elle n'avait aucune idée de comment se sentir. En colère, blessée à l'orgueil, triste, mais à la fois soulagée d'le voir... C'était une tornade d'émotions à l'intérieur d'elle, comme bien trop souvent. J'imagine qu'elle avait presque eu de la chance de ne pas le croiser avant puisqu'il semblait avoir repris le boulot depuis quelques jours. Elle ne trouva rien de bon à répondre à ça, qu'un simple hochement de tête alors qu'elle fixait toujours le videur plutôt que son ex. Son ex. Ça lui semblait horrible à dire, le réduire à un aussi petit titre, c'était ridicule, ça ne fonctionnait pas dans sa tête. Les mots du videur non plus, d'ailleurs. « La gérer? J'ai pas besoin qu'on me gère, monsieur!  » s'énerva-t-elle tandis que Kay faisait un pas vers elle. C'est bien à ce moment qu'elle tourna la tête vers lui, croisant son regard, ses yeux bleus un peu tristes, un peu fatigués. Elle se décala elle aussi, après avoir reçu la même petite décharge, le même frisson au contact de sa main contre sa peau. Elle baissa les yeux vers sa main qui s'éloignait déjà d'elle, comme si tout se passait au ralenti dans sa tête. « J'ai pas.. J'ai pas besoin que tu me gères, Kay. » répéta-t-elle doucement, relevant la tête vers lui. Son ton était doux, mais elle avait les sourcils froncés, un peu vexée qu'il juge bon de la mettre dans un taxi en mode see you never. Rien n'était ok dans cette situation. « J'sais même pas pourquoi tu te donnes la peine, tu pourrais très bien juste me laisser là ou dans une ruelle toute seule. » dit-elle en pointant le trottoir. « C'est pas comme si t'avais pas l'habitude de m'abandonner ou d'me laisser tomber. » dit-elle d'un ton un peu provoquant, mais quand même avec la voix légèrement tremblante. Le genre de ton qu'un trop plein d'alcool et d'émotion pouvait provoquer. Elle le regardait, Alexis, comme si elle avait peur qu'il disparaisse même si selon ses premières paroles, on pouvait croire que c'était ce qu'elle voulait. C'était pas le cas.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2847
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyMer 6 Mar 2024 - 23:49


Alexis & Kay


La gérer, le mot était peut-être un peu dur. En même temps, Kay, il pouvait comprendre son collègue, c’était son quotidien de refouler les gens, s’il y a quelqu’un qui peut lui éviter une trop longue plaidoirie autant sauter sur l’occasion. Puis ça se voyait bien que les deux se connaissaient, vu la discussion, même si ça paraissait froid. Alors Kay, il laissait Alexis s’énerver un peu, sans rajouter de l’huile sur le feu, juste en changeant d’angle pour essayer de faire en sorte qu’elle rentre en un seul morceau. Elle l’avait suffisamment fait pour lui dans le passé. Même si aujourd’hui leur relation n’est plus la même, qu’il avait bien insisté de son côté pour qu’Alexis ne se sente pas responsable de lui, là, il ne pouvait pas fermer les yeux. Il le savait pertinemment, quand il lui a dit ne plus être son problème, que lui-même ne saurait pas faire autrement. La situation était bien bien différente aujourd’hui, mais elle pourrait très bien lui rebalancer ça au visage, ce serait complètement justifié. Il s’y attendait pas mal, tout comme il s’attendait bien à de la réticence de sa part. “Je te gère pas Alexis, je propose.” Une nuance bien faible, mais ça méritait d’être souligné. Comment la gérer elle, quand il ne sait même pas gérer ses propres émotions ? Un simple contact physique venait à le troubler plus que de raison. Ça a toujours été très physique entre eux. Comme s’ils arrivaient à se comprendre juste par le toucher. Pourtant, là, il était confus. Parce que ça faisait longtemps, parce qu’elle lui avait manqué, parce que ça faisait naître en lui une envie de bien plus ou juste parce qu’il ne se sentait pas légitime d’instaurer une quelconque proximité. Il avait presque l’impression de redevenir un ado plein d'hormones qui n’arrive pas à ne pas interpréter chaque contact physique. “Dis pas de conneries Alexis, j'vais pas te laisser là.” Dit-il en soupirant. Ce n'était sûrement pas la meilleure façon de réagir, surtout qu’il comprenait d’où venait les attaques de la Brésilienne. Il ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir une réaction comme celle-là, après qu’il l’ait repoussé maintes fois. “Parce que tu préférerais que je te propose de te raccompagner, peut être ?” Demanda-t-il en plongeant son regard dans le sien. Là, tout ce à quoi il s'attendait, c'est un non net. Il n’avait pas l’impression que sa présence aidait en quoi que ce soit, bien au contraire. Le taxi, c’était l’option la plus évidente, parce qu’au moins, elle rentrerait saine et sauve. Maintenant, qu’il était près d’elle, ce n'est pas vraiment l’option qui l’enchantait le plus, préférant grappiller les secondes qu’il pouvait en sa compagnie. Pourtant, c’était aussi bien gênant, alors qu’ils semblaient avoir perdu l’habilité de se parler. Quoi dire après un aussi long silence ? Quoi faire aussi ? Quelle position adopter ? Clairement, c’est le genre de moment qu’il aurait préféré vivre alcoolisé, même si ça n’aurait pas été forcément glorieux. “Tu m’a reproché de pas te laisser le choix, là, je te le laisse. Soit je t’appelle un taxi ou Elijah, sois tu rentres à pied avec moi.” Dit-il finalement, en faisant une référence claire au message qu’elle avait laissé sur sa boîte vocale. Il n’avait peut-être pas répondu, mais ça ne l’empêchait pas de l’avoir écouté, encore et encore, faisant monter la culpabilité en lui. Il essayait tellement de faire les bonnes choses depuis plus d’un mois et il avait suffi d’un message pour le faire douter. Parce qu’entendre sa voix, alcoolisée et brisée, lui reprocher d’avoir fait les choses seules, ça l’avait forcé à réfléchir à tout ça. Encore persuadé d’avoir eu raison de mettre cette distance, il en venait tout de même à douter, sans savoir si les émotions n’étaient pas en train de prendre le pas sur la raison.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3745
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyJeu 7 Mar 2024 - 0:07


Alexis & Kay


Même si elle devait s'y attendre, c'était pas pour autant qu'elle était prête à l'affronter, cette situation. Elle avait de la rancoeur qui semblait vouloir sortir depuis leur dernier appel. Elle était, après tout, passée par toute une gamme d'émotions depuis janvier. Tellement qu'elle en avait oublié qu'au départ, elle devait lui en vouloir. Là, ça ressortait, mais ça n'avait plus rien avoir avec la tromperie. C'était l'abandon qui faisait mal. D'le voir revenir ce soir, prêt à la gérer alors qu'il ne l'avait même pas laissé être là pour lui après son overdose, elle avait un peu de mal avec ça, Alex. Et pourtant, s'il y avait bien une seule personne sur la Terre de qui elle voulait la présence et l'aide, c'était bien Kay. Ça lui faisait juste mal à quel point ce n'était pas réciproque. Non, elle n'avait pas besoin qu'il l'a gère ce soir, mais elle avait besoin de lui et sa présence, if it makes any sense. Disons juste qu'elle ne savait pas trop comment l'exprimer alors c'est plutôt une remarque un peu basse dite sous le ton de la provocation qui sortit à la place. L'alcool, l'alcool... Mais était-ce vraiment juste ça ? Il s'agissait plutôt d'une bonne accumulation de douleur, de non-dits et de sentiments, tous mis ensemble pour créer le désastre qu'elle était en train de devenir. « Ah non? » lui demanda-t-elle sur le même ton alors qu'il disait qu'il ne la laisserait pas elle. Sa question à elle impliquait une bonne dose de surprise, sous-entendant qu'il l'avait déjà laissé . Il suggéra qu'Elle préfèrerait qu'il propose de la raccompagner et même si la question l'insultait un peu, elle n'avait pas la force de dire non. C'était un grand oui qui avait envie de sortir là, elle donnerait tout pour un peu de temps avec Kay, maintenant qu'il était devant elle. Même si elle avait envie de lui crier dessus, elle avait tout autant envie d'ressentir sa peau contre la sienne. Ne pouvant évidemment pas dire ça, c'est un silence bien loud qui s'installa tandis qu'Alex le fixait du regard. Elle soupira finalement, voulant briser ça avant de se laisser emporter. « Moi, tout c'que j'voulais, c'était de boire un verre tranquille. » marmonna-t-elle en détournant le regard. Elle n'avait pas dit non à sa question, mais elle n'avait pas dit oui non plus, c'était comme une demie victoire. Elle fit quelques pas de reculons, juste pour s'éloigner un peu de la boîte, mais aussi de Kay, comme elle n'allait visiblement pas pouvoir y entrer. Sa phrase la fit se retourner instantanément. « Tu l'as écouté. » souligna-t-elle surprise. Surprise oui, mais aussi blessée qu'il l'ait laissé penser que non. « T'as écouté mon message et tu ne m'as jamais redonné de nouvelles? » lui demanda-t-elle visiblement heurtée.  « On aurait pu ne plus jamais se recroiser et tu m'aurais laissé comme ça? » ajouta-t-elle. Non, clairement ils n'auraient pas pu ne plus jamais se recroiser, mais Alexis avait une vision très tunnel sur le sujet pour l'instant. Elle croisa les bras et se retourna à nouveau, débutant sa marche et faisant ainsi, sans ressentir le besoin de le dire, son choix. Rentrer à pieds avec Kay, même si elle lui en voulait, c'était mieux que de lui dire au revoir pour la énième fois.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2847
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyJeu 7 Mar 2024 - 1:10


Alexis & Kay


Les mots et les actions sont deux choses bien différentes. Il avait beau avoir repousser Alexis tant qu’il l’avait pu, Kay n’était pas non plus près à la laisser alcoolisée devant une boîte de nuit. Il y a une limite à tout. Pourtant, cette limite, elle est fine, elle change en fonction des jours et semble si simple à faire craquer. Il avait pourtant l’impression d’être allé tellement loin, Kay, qu’il ne se sentait pas vraiment légitime dans ses paroles du soir. Il avait tellement pris l’habitude de gérer pour eux deux, depuis qu’il avait merdé, mais est ce qu’il gérait bien ? Pas sûr vu l’attitude d’Alexis. Quand bien même, il continuait un peu dans sa lancée, lui proposant des choix. Une illusion de choix, en quelque sorte. Trois options différentes qui avaient le même résultat : Alexis chez elle et pas dans la boîte, dans un bar ou on ne sait où. “Tu boiras un verre chez toi s’tu veux, mais ici, c’est mort.” Annonça-t-il en soupirant. Il l’avait bien compris le but de base. Ce n’est pas pour autant qu’il pouvait y faire quelque chose. Clairement, il n’irait pas contre la décision de son collègue. À la place, il se permettait une petite référence aux messages d’Alexis. Au pluriel, parce qu’elle n’en avait pas laissé qu’un. Lui parlait d’une partie spécifique, mais bien évidemment qu’il les avait tous écoutés. Il hochait timidement la tête suite à la surprise de la Brésilienne. “Qu’est-ce que t’aurais voulu que je te réponde Alex ?” Dit-il simplement, las de devoir s’expliquer et la repousser sans cesse. Peut-être de l’extérieur, ça semblait simple. Peut-être bien qu’elle pensait qu’il arrivait à mettre cette distance sans aucun souci. C’était bien tout le contraire. Ça lui demandait une énergie monstre, rien que pour ne pas lui envoyer un sms, alors ne pas la rappeler ça avait été dur. “Tu n'étais clairement pas dans ton état normal, j’ai supposé que t’avais oublié ces messages quand moi, je les ai écoutés.” Dit-il alors qu’il réduisait l’écart entre eux. Parce que oui, il les avait entendus au réveil, clairement pas à l’heure de l’appel. S’il avait été réveillé à l’heure des appels, il y a de grandes chances pour qu’il lui ait répondu. Simplement, avec les horaires du centre, ça n’avait pas été le cas et il ne se sentait pas vraiment de lui expliquer tout ça. Il lui emboîtait le pas, comprenant que son choix, même silencieux, était fait. En quelques secondes, il était à son niveau, marchant près d’elle silencieusement. Il n’avait pas vraiment répondu à sa dernière question, mais c’est surtout qu’il ne savait pas comment le faire. Ça lui semblait tellement évident que non, il ne l'aurait pas laissé comme ça, sans nouvelles pour la simple et bonne raison qu’il savait qu’ils allaient se recroiser. Alors il laissait un peu le silence s’installer, le temps de trouver les bons mots. Tout semblait s’être effacé dans son cerveau. Il se retrouvait à risque, parce que la communication n’avait jamais été son fort. “Ça ne me fait pas plaisir cette situation… Si jamais c’est ce que tu crois.” Dit-il doucement, presque tâtonnant. “Ça m'fait pas plaisir de te repousser sans cesse et de mettre cette fucking distance.” Ajouta-t-il avant de soupirer. C’était même pas à lui de la mettre cette distance normalement. Alexis aurait dû le faire d'elle-même dès qu’il lui a annoncé qu’il l’avait trompé. S’en était contre instinctif de faire tout ça par lui-même.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3745
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyJeu 7 Mar 2024 - 1:36


Alexis & Kay


Un message, trois messages... Qui les comptait? Pas Alexis en tout cas. C'était pas son plus grand moment de fierté d'avoir laissé ces messages en étant alcoolisée. Cette soirée entière n'était pas son meilleur moment, en fait. Elle ne se rappelait même pas de tout. Ses appels, une fête, la compagnie de Rami, le reste était un peu flou et c'était sûrement mieux comme ça. Comment elle s'était sentie en laissant les messages à Kay, par contre, ça elle s'en rappelait parce qu'elle se sentait comme ça en permanence. Elle avait besoin de lui, mais elle le trouvait lâche. Elle l'aimait de tout son coeur, mais elle sentait que tout ça était complètement injuste, n'ayant même pas pu faire le choix elle-même de s'éloigner. En fait, elle avait essayé. Au tout début, alors qu'il l'avait trompé, elle y arrivait semi. Enfin... Non pas tant que ça. C'est vrai qu'elle avait du mal quand même parce que même si la confiance était brisée, leur lien ne l'était pas. Puis bon, après avec l'overdose, tout ça avait pris la poubelle parce que la seule chose sur laquelle elle pouvait focus c'était son bien-être. Elle avait eu peur de le perdre et ça, ça primait sur tout le reste. Elle aurait cru que pour Kay, ce serait une occasion d'se rebâtir, mais non, il n'avait cessé de la repousser depuis. « Je sais pas, n'importe quoi?? » s'exclama-t-elle. Elle aurait voulu qu'il la rassure, qu'il lui dise qu'il avait tout autant besoin d'elle et que ça avait assez duré cette connerie, que c'était vrai qu'ils étaient une équipe, en fait.  « J'suis pas dans mon état normal depuis janvier, Kay, ça change rien au fait que j'pensais chaque mot. Enfin. Ceux dont j'me rappelle. J'suis certaine que je pensais chaque mot. » précisa-t-elle. C'était vrai qu'elle ne se rappelait pas de CHACUN de ses mots, mais il comprenait l'idée, il savait comment ça pouvait être quand on buvait comme ça. Ils marchèrent en silence, comme rentrer à pieds en sa compagnie fut le choix d'Alexis. C'était pas dans leurs habitudes ce silence, mais ils avaient un peu oublié comment interagir l'un avec l'autre depuis leur rupture. Pourtant, la tension était bien présente. Y'avait des mots qui restaient suspendus en l'air, des intentions qui flottaient. Ils ne pourraient jamais juste être au neutre en silence ensemble, Alexis et Kay. Y'aurait toujours plus et on pourrait toujours le sentir à une bonne distance. Alex, elle aurait quand même pu dire un million de trucs sans réfléchir, mais rien ne semblait faire du sens, tout se bousculait. Heureusement pour elle, c'est Kay qui brisa ce silence entre eux. « Ça pourtant l'air si facile pour toi. » lâcha-t-elle en tournant la tête. Elle le voyait là devant elle, il n'avait pas l'air si déchiré. Il était soigné, sobre, en contrôle, le contraire d'elle. « Si ça t'fait pas plaisir pourquoi tu le fais? Pourquoi tu m'repousses sans cesse comme si ce qu'on a... Ce qu'on avait, n'a aucune importance? » lui demanda-t-elle en se reprenant. C'était vrai que c'était elle qui aurait dû la vouloir cette distance, mais le fait qu'elle en soit incapable devrait envoyer un message, non? Genre no need. « Je me bats toute seule, encore et encore, pour toi. Et j'suis épuisée, Kay. Mais j'arrive pas à m'arrêter parce que sans toi j'suis... J'suis ça, j'suis comme ça. J'me fais jeter des boîtes de nuit où j'vais seulement dans l'espoir de te croiser. » dit-elle en se pointant lorsqu'elle mentionna les mots j'suis comme ça, une petite grimace accompagnait son visage, mais vraiment ça pouvait se transformer en larmes d'une seconde à l'autre. Instable on l'avait bien dit.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2847
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyJeu 7 Mar 2024 - 21:02


Alexis & Kay


Les messages d’Alexis, il les avait écoutés le matin, au réveil. Déjà, rien que de voir les appels en absence ça lui avait fait un électrochoc. Comme s’il ne pensait pas suffisamment à elle, le rappel était encore plus fort. Alors forcément, il avait eu envie de la rappeler, mais il s’était retenu pour une seule et bonne raison. “J’avais pas la force…” Dit-il en soupirant. Parce que oui, s’il avait dit quoi que ce soit, s’il l’avait rappelé, ça aurait été pour dire la même chose, encore et encore. C’était se faire du mal à tous les deux. Parce qu’il l’aurait encore repoussé, il n'aurait pas su trouver les mots comme il ne les trouvait pas à cet instant. Alors, oui, elle les pensait ces mots. Ça, il le comprenait bien. Elle avait surtout eu le courage de l'appeler parce qu’elle était alcoolisée, mais pour lui, ça ne changeait pas la situation. Ça ne changeait rien au fait qu’il n’était pas encore prêt. Il s’était tellement obstiné dans l’idée de faire ça tout seul et de ne pas l’impliquer, que maintenant, c’était dur de faire machine arrière. La situation était loin d’être simple, des deux côtés. Le Britannique avait beau essayer de faire ce qui lui semblait bon, ça n’enlevait rien à la difficulté de la chose. Parce que les sentiments sont là, parce qu’il aurait aimé l’avoir à ses côtés, mais aussi parce qu’il n’avait pas envie de prendre de risques inutiles. La douleur d’Alexis, il la sentait dans ses paroles. Ça remettait pas mal en doute ses choix, comme ses appels l’avaient fait douter. Alors il continuait simplement de marcher en silence, écoutant attentivement chaque mot, prenant son temps pour tout analyser. Tête baissée, il finissait par un soupir. Forcément, que ça le piquait un peu, parce que mine de rien, lui aussi, il était en train de se battre. “C’est justement parce que c’est important que je le fais.” Précisa-t-il sans être certain de comment bien faire sens dans ses paroles. “Je ne veux pas que t’oublies tout ce qui s’est passé, juste parce que j’ai encore fait le con. Y a rien qui justifie mes actes, encore moins le fait d’avoir failli y passer.” Ajouta-t-il avant de serrer bien fort la mâchoire. Sa culpabilité, elle le rongeait de l'intérieur depuis janvier. Ça aurait presque été plus simple qu’elle soit tellement en colère et qu’elle tente de le rayer de sa vie. Ça aurait été plus simple, parce qu’il aurait pu faire le chemin de la rédemption avec un objectif clair. Là, son objectif, il était brouillé par toutes les accusations de la Brésilienne. “C’est pas parce que tu ne le vois pas que j’me bats pas, Alexis. D’ailleurs, j’ai pas mal l’impression de me battre tout seul aussi. Parfois, c’est comme si toi t’étais prête à oublier tout ce bordel… Mais on ne peut pas juste revenir comme avant.” Dit-il sans tourner la tête vers elle. Ça semblait bien trop dur de la regarder en prononçant ces mots. “C’est sûrement pas mal égoïste de dire ça, mais ce n'est pas de ça que j’ai besoin.” Ces mots, elle allait sûrement mal les prendre, c’est pourquoi, il préférait enchaîner bien vite, au risque d’être maladroit. “Ce serait trop facile de profiter, de tout oublier et repartir comme avant… C’est pas l’envie qui manque. C’est juste que ça tiendrait combien de temps ? Un mois ? Trois mois peut-être ? Et après quoi ?” Demanda-t-il sans réellement attendre de réponse. Là, par contre, il relevait le regard vers elle, cherchant à comprendre si oui ou non son discours passait bien. Bien trop conscient de ses travers, le Britannique n’avait d’autres choix que de tenir ce discours. Quitte à avoir une deuxième chance avec elle, il voulait faire les choses bien, pas à l’arrache et risquer de la blesser de nouveau. “La vérité Alex, c’est que je m’obstine à dire que ce que je fais en ce moment c’est pour moi, mais c’est faux. Je le fais pour nous. Je le fais parce que je ne veux pas rusher le process, parce que ce qu’on a… Ou qu’on avait… C’est trop important pour prendre le risque de tout foirer une deuxième fois.” Ajouta-t-il en guise de conclusion. Pas sûr que ce soit bien plus clair pour elle, surtout vu l’heure et son état, mais il ne gérait plus vraiment son flot de paroles. L’avoir là, à côté de lui, de façon imprévue, ça réveillait tout un tas d'émotions qui le poussait à la sincérité.  


__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3745
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyVen 8 Mar 2024 - 1:59


Alexis & Kay


C'était dur pour Alexis de penser de façon rationnelle. Ça n'avait jamais été sa force en général alors perdue comme elle l'était depuis deux mois mixé avec de l'alcool, ça semblait juste impossible. C'était pourtant ce qu'il fallait afin de comprendre un minimum les justifications de Kay. Elle avait essayé de les comprendre depuis des semaines, mais elle n'arrivait pas à se ranger du même côté. Pour elle, le fait qu'il ait failli y rester, ça avait montrer à Alexis à quel point elle ne pourrait juste pas vivre sans lui, ça l'avait précipité vers l'effacement de ses gestes précédents, sans qu'elle n'oublie complètement évidemment. Elle avait juste priorisé ce qui était le mieux pour son coeur et... C'était d'être avec lui, tout simplement. Selon les dires de Kay, c'était pas la bonne décision. Elle aurait p'tête dû le détester, l'ignorer chaque fois qu'elle le voyait, couper les ponts. Elle ne savait pas trop, en fait, ce qu'elle aurait dû faire. Alors elle se taisait. L'alcool l'empêchait d'être quick on her feet, de trouver une réplique intelligente rapidement. Et donc, elle écoutait. Sauf que Kay qui mentionnait qu'ils ne pouvaient pas juste revenir comme c'était avant, ça l'insultait un peu. Comme si c'était si pire que ça avant. Ils n'étaient pas parfaits, mais ils avaient eu de beaux moments, vécu des belles choses, eu une évolution. Ensemble. Semble-t-il que ce n'était pas de ça qu'il avait besoin. D'elle, probablement. Elle s'arrêta de marcher, fixant le sol, assimilant ses mots comme si c'était un coup de poing qu'elle venait de recevoir. En même temps, tout était amplifié en ce moment. Elle le laissa tout de même continuer à parler, relevant finalement la tête vers lui, elle aussi. « Tout ce que tu dis... C'est dur à suivre pour moi. » déclara-t-elle d'abord, même pas certaine de bien comprendre la base de son message. C'était dur pour lui, mais il ne voulait pas ravoir ce qu'ils avaient avant. Il se battait pour... Peut-être un jour retenter quelque chose avec elle, mais en attendant il ne la voulait pas dans le décor? C'était comme contradictoire et ça allait, bien sûr, à l'encontre de ses envies à elle. « Et je fais quoi, moi? » demanda-t-elle en fronçant les sourcils. Elle coupait un peu court à son discours, pensant à elle dans l'histoire. « Je suis supposée faire quoi? C'est quoi tes attentes envers moi? » le questionna-t-elle à nouveau. Parce que Kay avait beau conclure en disant qu'il le faisait pour eux, mais elle avait du mal à acheter ça. Tout ce qu'il avait fait : la tromper, faire une overdose, la repousser, se barrer, il l'avait fait pour lui. Pas pour eux. « Viens pas m'dire que tu fais ça pour nous Kay, tu m'as pas demandé mon avis et t'as pas pris comment j'me sentais en compte. » lui rappela-t-elle. Alexis, elle lui avait dit à maintes reprises depuis leur rupture qu'elle n'arrivait pas à grand chose sans lui, qu'elle avait beaucoup de mal à remonter la pente, que la douleur l'envahissait et l'empêchait de faire quoi que ce soit. Elle lui avait communiqué de toutes les façons possibles. « Tu m'laisses pas être là pour toi, tu fais comme si t'étais en mission secrète ou en processus de demande du pardon ultime de j'sais pas quoi... » commença-t-elle en levant les yeux au ciel, bien consciente que ses paroles étaient un peu ridicules, mais un exemple extrême lui semblait nécessaire. « Si tu veux plus de moi dans ta vie parce que notre relation n'était pas suffisante, dit le franchement, mais n'essaie pas de sugarcoat le tout ou de me garder semi accrochée avec des mots comme ''j'fais ça pour nous''. » Ses mots dépassaient un peu sa pensée, mais à force de se répéter les mêmes trucs, son cerveau tournait à cent mille à l'heure, elle sur-analysait tout et n'arrivait plus à voir clair. C'était presque la seule suite logique à ses paroles à Kay. C'était aussi une façon un peu désespérée pour Alexis de lui demander d'être franc avec elle, d'la laisser aller complètement si c'était son intention à la fin. « C'est toi qui est venu me voir ce soir. » lui rappela-t-elle juste pour souligner son incohérence, ou l'une de ses tactiques pour qu'elle ne l'oublie jamais complètement, au fond.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2847
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyVen 8 Mar 2024 - 14:00


Alexis & Kay


Être en présence d’Alexis, ça impliquait un risque. N’étant pas allé en ville avec la possibilité de la croisée, il n’avait pas pu se préparer à cette conversation. Pourtant, elle avait bien lieu et quand bien même la sobriété pouvait l’aider là-dedans, le Britannique se sentait pas mal instable. Le gros risque, c’était de dire les mots de travers. La communication, ça n’avait jamais été leur fort à tous les deux. C’était d’autant plus vrai, alors qu’il se sentait bien incapable parfois de mettre des mots sur ses émotions. Il tentait simplement d’expliquer son ressenti, n’ayant pas envie non plus qu’elle le prenne mal, mais la situation était telle que ça semblait presque impossible. Dans le fond, ils avaient juste envie de la même chose tous les deux : se retrouver. Le problème, c’était simplement la manière d’y arriver, ayant deux points de vue différents sur la chose. “J'sais pas…” Admit-il alors qu’elle demandait clairement ce qu’il attendait d’elle ou ce qu’elle était censée faire. Voilà un bon temps qu’il cogitait sur la situation, mais il n’était même pas certain de la marche à suivre, avançant un jour à la fois. Il avait déjà bien du mal à se gérer lui-même, comment pouvait-il mettre des attentes sur Alexis ? Ça ne faisait que l’embrouiller plus. “J’crois que j’aimerais bien que tu sois plus dure envers moi.” Ajouta-t-il en grimaçant. Ce n’était pas à lui de lui dire ce qu’elle était censée faire ou non, tout ce qu’il pouvait faire, c’est admettre ce qui lui voulait dans cette histoire. Et tout ce qu’il voulait, c’est qu’elle ne s’oublie pas et qu’elle comprenne à quel point elle mérite mieux. Sauf qu’elle balayait pas mal ses convictions, Alexis, en lui balançant au visage qu’il ne prenait pas en compte son ressenti à elle. Bien évidemment qu’il n’essayait pas de minimiser ce qu’elle ressentait et ses envies, c’est juste qu’il s’était mis en tête une marche à suivre et c’était pas mal compliqué de faire machine arrière maintenant. Là où elle réussissait à le piquer, c’est en lui disant qu’il tentait de la garder accrochée. Les sourcils du Britannique se froncèrent, pas parce que sa remarque l’énervait, plus parce qu’il s’en voulait de donner cette impression. C’était pas son intention du tout, il ne le faisait pas par plaisir… “C’est pas mon intention, putain. Je fais comme je peux, Alex. J'suis pas un putain de pervers qui veut jouer avec tes émotions. Y a juste tellement de trucs qui se passent, je suis pas apte à gérer tout ça.” Admit-il, légèrement énervé. Au fond, il aurait bien préféré ne pas être autant attaché. Il aurait juste pu continuer comme avant. Avant qu’il n’arrive à Bowen, avant qu’il ne la rencontre et qu’elle change pas mal tout son monde. Il aurait pu éviter toute cette remise en question et continuer de faire de la merde et de se détruire sans avoir de prise de conscience. “J’suis venu te voir parce que je sais pas faire autrement… Tout mon être a envie d’être avec toi. Cette situation, elle me tue physiquement et mentalement. Tu crois que je les ai écoutés combien de fois tes messages Alex ?” Sur ces mots, il se stoppait net pour pouvoir lui faire face et planter son regard dans le sien. Plus les mots sortaient de sa bouche, plus il perdait le contrôle de ses mots. “Être sans toi, c’est douloureux à un point que j’aurais jamais cru possible avant. Y a pas un jour où j’ai pas envie de t'appeler ou que tu sois là pour me prendre dans tes bras. Le manque de coke rien par rapport au manque de toi.” Dit-il en prenant son visage pour grogner légèrement. Il s’en voulait de dire tout ça, parce qu’il s’était promis de ne pas le faire et justement de ne pas dire des choses qui pourraient la garder accrochée. Avouer tout ça, c’était laisser une porte ouverte et au point où il en était, Alexis pourrait très bien rentrer dans cette porte qu’il n’y opposerait plus de résistance. Chaque accusation de la Brésilienne, chaque aveu, ça faisait tomber un peu plus le mur qu’il s’était construit et ça le faisait remettre en question sa méthode. “Je voudrais toujours de toi dans ma vie. J'vois pas de retour en arrière possible là-dessus… Tout ce que je veux, c’est le mériter et nous protéger tous les deux. Parce que je serais pas capable de faire face à une nouvelle situation de merde, je pourrais pas me remettre d’une nouvelle déception et du mal que je t’ai fait ou que je pourrais te faire.” Avoua-t-il dans un soupir. Toute sa culpabilité prenait encore le dessus, humidifiant ses yeux au passage. Il baissait donc le regard, honteux et pas certain de comment conclure là-dessus.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3745
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyVen 8 Mar 2024 - 17:55


Alexis & Kay


Être plus dure avec lui. Évidemment qu'elle aurait pu l'être, ça aurait été logique. Y'avait juste jamais rien eu de logique dans la façon qu'Alexis gérait sa relation avec Kay. Tout était drivé par ses sentiments bien plus forts que tout le reste. Malgré ses intentions au début, l'idée de prioriser son bien-être et de ne pas accepter de comportements dérangeants avait bien vite pris le bord. Elle avait accepté bien des choses qu'elle n'aurait probablement pas dû, mais c'était ce qu'on faisait quand on aimait, non? Puis ce serait mentir de dire que l'overdose de Kay n'avait aucun poids dans la balance. Bien sûr que ça avait teinté la capacité d'Alexis à passer à autre chose sur ses comportements. On ne pouvait pas dire que ça l'avait forcé à le pardonner parce qu'après tout ça, elle n'était même pas en mesure de dire si oui ou non elle l'avait actually pardonné. Elle n'avait pas pris le temps nécessaire pour faire la séparation, faire le point, faire la paix avec tout ça. Elle ne s'en rendait juste pas encore compte, que tout s'était juste additionné et pesait sur ses épaules. Alex ne savait même pas quoi lui répondre, se rendant un peu compte qu'elle n'aidait pas sa culpabilité en retournant vers lui aussi facilement. Enfin, s'en rendre compte était un grand mot et disons qu'elle n'y prêta pas plus d'attention que ça, préférant lui lancer au visage comment elle se sentait, étant donné qu'il ne le prenait pas trop en compte lui-même. Elle le savait bien, Alexis, que Kay ne faisait pas exprès de jouer avec ses émotions, que c'était pas son intention. Elle sous-entendait le contraire parce que ça simplifiait son discours, mais la situation était bien plus compliquée que ça. « Je le SAIS ça, je le sais. » répéta-t-elle en posant une main contre son front. Bien sûr qu'elle savait mais bordel ce que ça foutait le chaos dans sa tête que de se l'admettre. C'était le genre de situation impossible, encore plus quand Kay avouait avoir envie d'être avec elle. C'était juste ça qu'elle demandait, elle. Alexis se stoppa aussi, le regarda dans les yeux, prise de court alors qu'il prononçait toutes les bonnes choses - ou presque. Il lui donnait toutes les raisons exactes pour rester bien accrocher, l'espoir au bout de tout ça, eux en finalité. C'était ça qu'elle entendait, ou qu'elle choisissait d'entendre. Elle était prise dans une loop Alexis, impossible de s'en défaire, bien trop convaincue que la seule façon d'arrêter d'avoir mal était d'se relancer dans cette relation, la leur, changements ou pas. Sobre, elle aurait probablement compris. Elle était en peine, Alex, mais elle n'était pas conne non plus. Elle aurait compris le temps nécessaire, cette pause qu'ils se devaient d'avoir pour guérir et grandir un peu plus pour mieux s'retrouver. Y'avait un espèce de cri du coeur derrière les paroles de Kay et la chose à faire aurait été d'être en accord et de s'éloigner. Alors pourquoi elle n'y arrivait pas? C'était presque plus fort qu'elle de se rapprocher, de faire un pas pour réduire l'espace entre les deux. Il avait ouvert la porte, c'était sa faute. « J'voulais juste être là pour toi. » lui dit-elle en le regardant, cherchant à faire remonter son regard vers elle. Alexis déposa sa main sur sa joue, la caressant doucement, comme si c'était la première fois qu'elle le touchait. Ça faisait tellement longtemps, c'était tout comme. Juste ça, ça faisait tellement de bien. « J'me dis que si ça faut aussi mal d'être séparés, d'être loin l'un de l'autre, c'est pour une raison, non? Pourquoi on se fait ça? C'est pas se protéger ça. » murmura-t-elle. Irrationnelle, elle était complètement irrationnelle, ou de mauvaise foi, ou les deux. Pour Alexis aussi, Kay c'était comme une drogue. Elle était en manque et elle était prête à tout pour avoir sa dose, là. Elle était comme le petit diable sur son épaule, mais en même temps elle était juste prise au fond du trou, ne voyant pas la lumière au bout du tunnel, incapable d'avoir une vision plus large pour l'instant.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2847
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyVen 8 Mar 2024 - 22:26


Alexis & Kay


C’était pas du tout son but à Kay, d’envoyer des mixed signals. Lui, tout ce qu’il tentait de faire, c’est mettre de l’ordre dans sa vie tout en essayant de gérer ses sentiments pour Alexis. Sur le principe, ça se résume facilement. Dans la pratique, c’était toute autre chose. Tout s’embrouillant dans sa tête, entre les émotions, la raison, le manque… Et là, il devait aussi faire face au ressenti de la Brésilienne. Puisqu’elle n’allait pas dans son sens, elle rendait la tâche encore plus compliquée. Kay, il n’avait tout simplement plus la force de la repousser. Il l’avait fait tellement depuis quelques mois, faisant les efforts pour deux dans ce sens. Là, il arrivait au bout de ce qu’il était capable de prendre. C’est un peu comme si elle l’avait compris, Alexis. Dans un sens en tout cas, celui qui l’arrangeait. Parce qu’à chaque nouvelle tentative, elle ébranlait un peu plus les convictions du britannique. Le coup de massue fut cette main qu’elle déposa sur sa joue. Instantanément, Kay serra sa mâchoire, comme une ultime tentative de résistance. Son corps qui opposait une dernière barrière. Pourtant, un frisson le traversa du bien à la tête, signe bien réel de l’effet qu’elle a sur lui. Il soupirait, levant les yeux pour retrouver son regard. Ces yeux, il pourrait s’y perdre, encore et encore, comme au premier jour. C’est bien là le piège. En restant près d’elle comme ça, il s’exposait totalement, parce qu’il était clairement conscient du pouvoir qu’elle avait sur lui. Là, tout ce dont il avait envie c’est de la prendre dans ses bras et combler l’espace qui les séparait encore. Pourtant, il n’en fit rien, se contentant de rester silencieux et d’emmagasiner ses paroles. L’espace d’un instant, elle arrivait même à le faire douter. Son cœur avait tellement envie de céder que les mots d’Alexis résonnaient comme la voix de la raison. Après quelques secondes de réflexion, il lâcha un soupir résigné, fermant les yeux et approchant délicatement sa tête de celle d’Alexis pour coller son front contre le sien. Cette proximité, elle était si addictive. Si tentante. “Hum…” La lutte entre sa morale et son cœur n’était pas finie, alors qu’il débattait intérieurement, cherchant comment gérer cette situation.  Il aurait pu céder et s’abandonner complètement, mais il ne pouvait s’empêcher de faire la comparaison avec les drogues. Si facile de céder au manque et de perdre la tête encore une fois. Son cerveau qui s’accrochait à des comparaisons, même si au fond, c’était complètement débile. Alexis, ce n'est pas la cocaïne, elle n'est pas nocive, elle. “On ne devrait pas parler de ça maintenant… Pas quand t’es comme ça.” Dit-il en grimaçant. Ce n'était pas un reproche, d’ailleurs sa voix était douce, c’est juste qu’elle comprendrait sûrement mieux son point de vue une fois sobre. En-tout-cas, c’est ce qu’il espérait. Alors il rouvrit les yeux, sans vraiment se décrocher d’elle. “Je peux te ramener chez toi et on en discute demain ?” Demanda-t-il dans un murmure. C’était assez clair dans son non verbal qu’il n’avait plus envie de se détacher d’elle, mais il essayait tout de même de faire la part des choses avec ses paroles. Il tentait à sa manière de garder un certain contrôle sur la situation. Pas vraiment concluant pour n’importe quelle personne qui viendrait à les croiser dans cette rue, mais c’était déjà mieux que rien. “S’il te plaît” murmura-t-il, presque comme s’il la suppliait. Encore quelques mots sur ce sujet et toute sa raison s'envolerait, alors il comptait un peu sur le fait qu’elle accepte et qu’il ait le temps de réfléchir à tout ça, sans se faire influencer par cette proximité qu’il avait aidé à mettre en place.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3745
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptyVen 8 Mar 2024 - 23:55


Alexis & Kay


Initier un contact physique avec Kay, c'était comme ouvrir la boîte de Pandore. C'était dangereux. Ça augmentait le risque de céder. Quoi que, pour Alexis, c'était à se demander ce qui la retenait, surtout là. La fierté, peut-être. Elle en avait quand même encore un peu. La peur de se faire rejeter, encore et encore. Elle se rappelait très bien c'était quand la dernière fois qu'il y avait eu une quelconque proximité entre les deux. Sur la plage, pendant une fête, avant même l'overdose de Kay. Ce dernier baiser entre eux, il avait été tellement douloureux. Ça avait certainement laissé une marque chez elle, c'était peut-être ça qui la freinait un peu. Pas assez pour résister à la simple envie de le toucher, par contre. Ça la transportait dans son monde, dans leur monde, celui qu'ils avaient avant. Ça avait toujours eu cette saveur, les contacts entre eux, le temps et la distance ne faisait qu'accentuer tout ça. Parallèlement, Alexis tentait de plaider sa cause. L'alcool lui faisait oublier toute rationalité, misant plutôt sur ce qui leur ferait du bien à tous les deux, sûrement juste du bien ce soir : céder, se laisser aller, se retrouver. C'était de la vraie torture de savoir que Kay avait autant envie qu'elle d'oublier et de revenir dans sa vie. Ce le fut encore plus lorsqu'il colla son front au sien, réduisant davantage l'espace entre leur deux visages. Elle ferma les yeux elle aussi, ressentant de façon décuplée la peau chaude de son front contre le sien, sentant son parfum, s'imaginant qu'il y avait plus que leurs fronts qui se touchaient à cet instant. Elle pouvait presque l'entendre réfléchir, débattre dans sa tête, Alexis. « Tu dis ça juste parce que ma réponse ne te convient pas, Armstrong. » lui souffla-t-elle. Bien sûr que ça l'arrangeait d'en parler là, en étant comme ça, ça lui donnait du courage, puis elle n'avait aucune inhibition. Leurs yeux se rouvrirent, se plongeant les uns dans les autres. Ça n'allait aider en rien parce que leurs visages, eux restèrent aussi près. C'était au tour d'Alexis de passer toutes les options dans sa tête. Enfin, c'est sûrement ce qu'elle aurait fait si elle avait été sombre. Là, elle se contentait de se perdre dans les yeux de Kay alors qu'il lui implorait de continuer cette discussion demain. « Tu peux me ramener chez moi, oui... » concéda-t-elle, sans mentionner le sujet du moment. Elle ne pouvait rien promettre pour le reste de toute façon, c'est pas comme s'ils allaient marcher en silence ou se raconter leur début de soirée. Forcément que ça tournerait encore autour de ça. Enfin, pour l'instant, Alexis n'arrivait même pas à se détacher pour faire un pas vers l'arrière alors... Une chose à la fois. « Est-ce que je peux te demander quelque chose avant qu'on fasse comme tu veux? » lui demanda-t-elle, se doutant bien que ça n'allait pas plaire à Kay. Enfin, normalement ça lui aurait plu, c'est juste dans le contexte, probablement pas. Elle joignit sa deuxième main à l'autre joue du visage de Kay, lui caressant doucement le visage tout en gardant ce eye contact, comme si elle avait peur qu'il disparaisse.  « Est-ce que tu peux me serrer dans tes bras? S'il te plait.. » lui demanda-t-elle presque sur le même ton que lui. Elle avait honnêtement autant besoin de ce contact que lui avait besoin de la distance. Et ils avaient fait la distance alors c'était à son tour d'avoir quelque chose. Après tout, même s'il disait vouloir discuter demain, elle n'avait aucun moyen de savoir s'il comptait vraiment la revoir après ce soir, s'il serait la demain, s'il serait la n'importe quand après. Il pouvait très bien disparaître à nouveau comme il l'avait fait y'a un mois de ça.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2847
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis EmptySam 9 Mar 2024 - 0:56


Alexis & Kay


S’ils devaient avoir une conversation sérieuse sur toute cette situation, c’était sûrement plus sage de l’avoir lorsqu’ils sont tous les deux sobres. On réfléchit mieux quand c’est comme ça, on se laisse moins porter par les émotions, on comprend mieux l’autre. Pas sûr que l’outcome soit bien différent, mais au moins, ils seraient au calme pour le faire. Et il était prêt, Kay. Du moins, il le serait au moment venu. Là, il s’était fait prendre au dépourvu par la situation, mais il ne pouvait pas rester là-dessus, surtout en sentant le besoin d’Alexis d’être impliqué dans les choix. Peut-être bien qu’il aurait dû se protéger et continuer de mettre une distance de sécurité entre eux. Ça aurait été plus sage. Pourtant, tout dans le rapprochement qui était en train de se faire semblait bien. Il restait inquiet et empli de culpabilité, mais c’est aussi comme si ça le rassurait. Ça l’englobait de bien-être, malgré la bataille qui se déroulait en lui. Au moins, Alexis semblait enfin coopérer, acceptant qu’il la ramène sans protester ou revenir sur le sujet. Ça le rassurait un peu, n’ayant plus vraiment la force d’argumenter sur le sujet, encore et encore pour toujours dire la même chose. Il soupirait, un peu soulagé, avant qu’elle ne revienne à la charge. “Ce que tu veux.” Il acceptait bien vite, prêt à faire un pas vers elle. Si elle était prête à attendre pour continuer la conversation, il pouvait bien faire un truc pour elle en échange. Ça semblait juste, sur le papier. Il n’était pourtant pas prêt à ce qu’elle était sur le point de lui demander. C’était peut-être naïf d’ailleurs de ne pas avoir vu le truc venir, parce que finalement, lui aussi, il avait envie de ça. Le problème, c’est que ce qu’elle demandait là, c’était risquer. Encore plus risqué que de poser son front contre le sien. La brèche était ouverte et malheureusement, son corps n’allait pas pouvoir résister bien longtemps. L’envie était trop forte et le goût de reviens-y allait être bien présent. Il avait réussi à se détacher il y a quelque temps, mais là, il n’était plus certain d’en avoir la force. Alors il luttait, encore quelques secondes, fermant les yeux une nouvelle fois pour se donner de la force, mais… “Hum, hum” Il finit par acquiescer, abandonnant toute lutte. Dans sa tête, c’est comme si le temps s'était arrêté et que ses mouvements se faisaient au ralenti. Il passa ses bras autour d’elle, délicatement au début, avant de la presser un peu plus fort contre lui. Mine de rien, ça faisait un bien fou. C’est tout ce qu’il avait voulu depuis plus d’un mois, même s’il ne l’avait pas montré. Le problème, c’est que de sentir sa chaleur l'envelopper, ça donnait forcément envie de plus. Une fois dans cette bulle de douceur, il ne pouvait se résoudre à la lâcher et pire, il sentait la raison s’évaporer complètement. Sans réfléchir, puisqu’il n’en était plus capable, il comblait aussi le peu d’espace entre leurs visages, retrouvant les lèvres de la Brésilienne. Ce n'est pas ça qu’elle avait demandé. Elle lui avait juste demandé de la prendre dans ses bras. Là, c’est lui qui prenait l’initiative, bien instinctivement. Parce qu’il en avait aussi besoin. Parce qu’ils ne pouvaient plus être aussi proches sans que ça n'arrive. C’était bien trop magnétique entre eux. Sauf que s’arracher à elle, après ça, ça devenait presque impossible. Alors il se laissait aller, complètement, sans plus rien retenir. Foutu pour foutu, autant y aller à fond.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
Contenu sponsorisé
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» alexis aka bie
» how did I get here + (Alexis)
» and we will never be alone again (alexis)
» #23 - this is an intervention (alexis)
» losing ourselves. (alexis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues festives :: adam & yves-
Sauter vers: