AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -50%
-50% Baskets Nike Air Huarache
Voir le deal
64.99 €

 

 I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3743
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptySam 9 Mar 2024 - 2:02


Alexis & Kay


Ça faisait son affaire à Alexis que Kay accepte aussi vite de lui donner tout ce qu'elle voulait. Elle aurait pu en abuser, vraiment demander n'importe quoi. Mais son esprit n'allait pas là. Incapable de trop se projeter, voulant juste vivre ce moment - n'en ayant aussi pas les capacités d'faire autrement - Alex demanda une simple étreinte. Juste un contact, un peu plus de proximité, un truc pour apaiser ce sentiment de manque qu'elle ressentait depuis un peu trop longtemps. Quand Kay il la prenait dans ses bras, c'était comme si tout s'effaçait autour, comme si ça réglait tous ses problèmes. Ça avait ce petit pouvoir, cette p'tite sensation magique. Ce truc qu'on appelait clairement l'amour et qui était encore bien bien présent entre les deux. Elle le ressentait, il devait le ressentir et bien franchement, n'importe quel passant autour devait le sentir sans même connaître leur histoire et sans même entendre quelconques mots échangés. Dans tous les cas, c'était la sensation qu'elle recherchait avec sa demande et même si à voir la réaction de Kay, il semblait p'tête regretter d'avoir accepté au préalable, elle sentit qu'il en avait tout autant de besoin. Alexis, elle retenait presque son souffle tandis que Kay passait ses bras autour d'elle, pressant son corps contre le sien. Tout semblait être au ralenti pour elle aussi, mais elle savait pas si c'était l'alcool ou vraiment juste l'effet de le retrouver. Ses bras à elle se lièrent aussi autour de son cou, cherchant juste à être le plus près possible. Elle avait envie d'être soulagée, Alexis, soulagée d'avoir droit à ça, que Kay ne la repousse pas, mais elle redoutait quand même le moment où ça se terminerait, ressentant presque le manque avant qu'il n'arrive. La seule chose qu'elle arrivait à anticiper ce soir, le seul moment où elle devrait profiter à 100% c'était le moment où elle se projetait . Elle respira pour se ramener à la réalité, respirant par le fait même son parfum à Kay, une nouvelle fois et hop, elle était séduite. Elle ferma les yeux quelques secondes, laissant ses doigts caresser doucement la base de la nuque de Kay, comme elle l'aurait fait habituellement. Avant. C'était facile de se laisser porter, il lui montra bien lorsqu'il s'empara de ses lèvres. C'était pas prévu, ça la pris par surprise Alexis, mais ce serait mentir de dire que ça lui déplaisait. Au contraire, elle savait déjà qu'elle en voudrait plus, qu'elle serait tout simplement incapable de s'en passer à nouveau. Elle lui rendit d'abord son baiser de façon lente, douce, comme si elle avait peur de casser le moment, que ça lui échappe. Après quelques secondes, c'est surtout l'envie qui refit surface, se laissant bien envahir par ses sentiments et cette passion. Sa main glissa à nouveau vers sa joue, l'attirant un peu plus contre elle de peur qu'il se recule. Y'avait plus rien de raisonnable là, mais c'était pas elle qui avait initié ce baiser, c'était Kay. Elle ne faisait que répondre à son move, à son corps. Et à ses envies. Entre deux baisers, Alex ressentit un peu le besoin d'exprimer ce qui était on top of her mind, la seule chose qui trottait un peu en arrière-pensée. « Je peux pas... » commença-t-elle avant de déposer à nouveau ses lèvres sur celles de Kay, incapable de mettre un frein à ce besoin. « Je peux pas retourner à me passer de ça. » lui souffla-t-elle avant de capturer à nouveau ses lèvres.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2846
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptySam 9 Mar 2024 - 12:36


Alexis & Kay


Mine de rien, ça lui prenait pas mal d’énergie de devoir la repousser sans cesse. Il n’avait qu’une envie, c’est d’être proche d’elle, alors d’être celui qui va toujours à contresens, dénigrant ses émotions, c’est pas un rôle simple. Chaque conversation supplémentaire devenait un supplice, creusant un peu plus le trou béant dans son cœur. S’il avait réussi à résister et à prendre les coups depuis le début, là, c’était un homme à terre qu’elle avait devant elle. Un homme fatigué, en lutte depuis bien trop longtemps. Parce qu’il n’y a pas que ses sentiments pour Alexis qu’il combattait, mais bien toutes ses addictions en général. C’est un peu comme si depuis plus d’un mois, il se privait de tout ce qui pouvait lui donner du bonheur ou la sensation de bonheur. Alors, là, forcément, qu’il finissait par craquer, bien poussé au vice par la Brésilienne. Sentir sa présence, après tout ce temps, ressentir sa chaleur enveloppante, s'abandonner à son parfum familier, c'était comme enfin retrouver le chemin de la maison après une longue errance, comme découvrir un refuge au milieu d'une tempête déchaînée. Mais c’était aussi comme replonger dans les souvenirs doux-amers d'une époque où tout semblait plus simple, plus lumineux. C’était à la fois rassurant et nostalgique. La tentation de prendre plus de ce moment était bien trop forte. Maintenant, impossible de ne pas céder à l’envie de capturer ses lèvres pour pousser encore plus cette sensation de bien-être. Chaque fibre de son être appelait à l'action, à succomber à cette pulsion irrépressible qui l'attirait vers elle comme un aimant. Les battements de son cœur résonnaient dans le silence, prêts à se libérer dans l'embrasement de cet instant suspendu. Il le savait déjà, l’effet que ça allait lui faire, il savait bien qu’il n’arriverait pas a sans remettre, pourtant, c’était bien plus fort que lui. Un besoin de connexion bien vite assouvi et qui était clairement réciproque. Ce besoin était mutuel. Pas forcément bon, quand on suit la logique qu’avait instaurée Kay, mais presque nécessaire à ce stade. Toute ombre de raison semblait avoir quitté le corps du Britannique avant que les mots d’Alexis ne l'arrachent un peu de cette évasion. Bien évidemment que ça résonnait en lui, mais encore une fois, il sentait en lui le besoin d’être le plus fort des deux. C’était peut-être ça sa punition en réalité : l’obligation de gâcher ce genre de moment. Son purgatoire à lui. “Je sais…” Murmura-t-il difficilement. “C’est pareil pour moi” Voilà ce qu’il avait envie de dire à la suite, mais il laissait sa phrase en suspens, ne ressentant pas le droit de dire quoi que ce soit avant de faire ce qu’il s'apprêtait à faire. “On devrait pas…” Ajouta-t-il comme pour se justifier. Se détacher, ça lui demandait maintenant un effort presque surhumain tant son corps avait besoin de celui d’Alexis. Les yeux toujours fermés, il y allait graduellement, reposant son front contre le sien quelques instants. Un ultime soupir lui donna la force nécessaire pour se détacher complètement d’elle, fissurant encore plus son cœur par ce mouvement. Silencieux quelques secondes, le regard posé sur elle, on devait sentir dans son regard toute la lutte intérieure qui reprenait. “Je suis désolé.” Ces mots, il semblait les avoir prononcés un milliard de fois, parce que même s’il essayait de faire au mieux, il sentait bien qu’il rendait tout plus difficile pour tous les deux. Il s’était allé à une pulsion et maintenant l’impact n’en serait que plus fort et douloureux pour tous les deux. “On devrait… On devrait y aller.” Dit-il, comme pour conclure le moment. C’était maladroit au possible, mais il n’était pas encore capable de faire sens dans tout ça. Bien conscient qu’il ne serait pas long à se laisser aller de nouveau, il espérait bien faire le chemin jusqu’à chez Alexis sans parler de tout ça. Peut-être que les minutes qui viendraient, le temps du chemin, lui donneraient l’opportunité de réfléchir et de retrouver un peu de conscience… Pas sûr qu’une poignée de minutes soit suffisante pour ça, mais il se devait bien d’essayer.


__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3743
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyDim 10 Mar 2024 - 17:26


Alexis & Kay


Même si ces baisers étaient tout ce qu'elle avait pu rêver depuis les dernières semaines, Alexis se doutait bien que ça ne changerait rien au discours de Kay. Elle l'espérait, mais c'était un peu irréaliste de sa part. Pourtant, en s'abandonnant au moment, en se laissant aller au contact de ses lèvres, elle ne pensait même pas au moment où il couperait tout ça. C'était pas elle qui allait le faire, non Alex avait surtout en tête d'en profiter le plus possible. C'était pas elle qui avait craqué, mais c'était quand même tout comme. En l'embrassant, Kay lui avait ouvert la porte bien grand et franchement, elle n'avait aucune idée comment elle avait pu s'en passer aussi longtemps, mais surtout comment elle ferait pour retourner à un quotidien sans. Évidemment qu'ils s'embrassaient comme s'ils en avaient besoin, c'était le cas même. Ils avaient besoin de la présence de l'autre et Alexis, elle ne savait plus comment faire valoir son point alors que Kay se montrait juste plus têtu que jamais, éloignant ses lèvres des siennes. Elle garda les yeux fermés alors que son front touchait le sien à nouveau, puis même chose lorsque leurs deux visages s'éloignèrent lentement l'un de l'autre. C'était une véritable torture. On devrait pas. Ça lui semblait contre intuitif et surtout, ça lui brisa le coeur, même si bien franchement il était déjà en mille morceaux depuis un moment. « Okay. On devrait pas. » répéta-t-elle doucement, presque en murmurant. Elle n'était pas d'accord, Alexis. Tout en elle lui criait qu'ils devraient, que c'était ce qui les rendait plus fort d'être ensemble. Une partie d'elle aurait dû lui dire que c'était pas sain de dépendre autant d'une autre personne, mais ce ne fut pas le cas. Elle ne l'aurait probablement pas écouté de toute façon, pas dans cet état. Elle ouvrit les yeux, affichant un triste sourire lorsque Kay mentionna - encore - être désolé. Ses yeux s'étaient humidifiés au passage, sans qu'elle n'ait aucun contrôle. Son égo en restait piqué, même s'il ne devrait pas. Le pire, c'est qu'elle le sentait qu'il était vraiment désolé. Ça ne lui faisait pas plaisir à Kay d'se séparer d'elle, disons juste que dans son état, elle pensait à elle et à sa peine plutôt que chercher à être compréhensive. Il mentionna qu'ils devraient y aller, continuer à avancer. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien répondre à ça? Non? Alexis hocha donc doucement de la tête et se remis à côté de Kay pour marcher, sans dire un mot. On aurait presque dit qu'elle s'était fait gronder, prise la main dans le sac alors que c'était Kay qui avait initié le moment. Tout s'était mélangé dans sa tête, les émotions de ces retrouvailles descendues, elle se sentait comme prise dans un brouillard, bien moins enjouée tout d'un coup. Le retour se fit donc dans le silence, probablement que Kay ruminait dans sa tête tandis qu'elle anticipait juste le moment où ils arriveraient, ne pouvant se résoudre à lui dire au revoir. L'immeuble d'Alexis apparu, leur séparation était imminente elle le savait et c'est sûrement ce qui la poussa à prendre sa main, au risque d'se faire rejeter encore. Elle voulait juste le sentir encore un peu. C'était comme les dernières gouttes de courage qu'elle avait, qu'elle tentait afin qu'il ne lui tourne pas le dos complètement. Après quelques pas, elle se remit face à lui, même si c'était sûrement injuste de sa part de le faire, c'était pas ce qui effleurait l'esprit d'Alexis en ce moment. « Reste, s'il te plait. » lui souffla-t-elle. Son ton était pratiquement suppliant, elle avait plongé son regard dans celui de Kay, son regard toujours bien rempli de larmes et de tristesse. Même si son égo avait été piqué tout à l'heure, l'alcool avait effacé ça bien vite, remplaçant une Alexis normalement très orgueilleuse, plutôt vulnérable à la place. « S'il te plait.. » répéta-t-elle, délaissant sa main pour doucement lui caresser les bras. « Juste ce soir. » précisa-t-elle comme en guise de promesse. C'était tout de même de se voiler la face que de penser qu'une nuit serait suffisante et que ce ne serait pas pire après. Comme avec ce baiser. C'est juste qu'Alexis et raisonnable, ça ne faisait pas bon ménage.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2846
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyMar 12 Mar 2024 - 0:25


Alexis & Kay


Lorsqu’on goûte à l’interdit, c’est comme ouvrir la boîte de Pandore, difficile de revenir en arrière. Il n’en avait pas envie le moins du monde, Kay. Lui tout ce qu’il voulait, c’est s’abandonner à elle et arrêter de se soucier de tout. Pourtant, un peu de raison faisait encore surface en lui. Une lueur de raison persistante, lui rappelant les conséquences potentielles de ses actes. Ce n’est pas Alexis qui allait faire machine arrière, pas maintenant, pas même si elle était sobre. Il le savait bien, Kay, que la lourde tâche de s’éloigner d’elle lui tombait encore dessus. Ça ne fait plaisir à personne, et pourtant, il se devait bien de le faire. Parce que tous les efforts mis en place jusque là ne pouvaient pas voler en éclat à la première rencontre aléatoire. Étonnamment, la brésilienne n’émit pas beaucoup de résistance. Seuls ses yeux humides trahissaient cette envie de le contredire. Un vent de culpabilité soufflait à nouveau sur le Britannique, conscient qu’il était allé trop loin et qu’il rendait les choses plus compliquées pour tous les deux. Alors, sans un mot, il soupirait une dernière fois avant de se mettre en route. Il profitait de ces quelques minutes, encore en présence d’Alexis pour réfléchir. Ce n’est pas vraiment comme s’il avait le choix de toute manière. Tout tournait en boucle dans sa tête comme un vieux disque rayé. La culpabilité, la remise en question, le doute… Ce baiser. Il essayait bien de se raisonner, mais quoi qu’il fasse, le souvenir de ses lèvres contre les siennes revenait sans cesse. Et avec lui arrivait ce besoin presque vital de recommencer. Il n’osait même plus tourner la tête vers elle, bien trop empreint au doute pour se permettre de le montrer. Un seul regard sur elle et il sentait que ses convictions, déjà bien ébranlées, tomberaient d’un coup. Dans un sens, il aurait aimé en rester là, Kay, qu’ils s’éloignent sans un mot, mais malheureusement, la tempête intérieure à laquelle il faisait face n’était pas prête de finir. Alors qu’ils s’approchaient de l’immeuble d’Alexis, il sentait son palpitant accélérer, comme si son cœur allait finir par sortir de sa poitrine. Et il ne fallut pas attendre beaucoup pour que la Brésilienne revienne à l’attaque. Son regard triste et son ton suppliant, ça le poussait un peu plus au bord du précipice. Tout ce qu’il trouva à faire, dans un premier temps, c’est fuir son regard. Les yeux soudainement orientés sur ses pieds, il serrait la mâchoire, comme si ça allait réussir à détourner son attention des mains d’Alexis contre ses bras. “Alex…” Tenta-t-il dans un premier temps, comme si ça allait la raisonner. Sa voix était brisée, démontrant bien tout le mal qu’il avait à faire ça. Il en était à un point de non-retour. Incapable de savoir si ça valait vraiment le coup de résister autant. C’est certain qu’avec quelques gouttes d’alcool dans le sang, il aurait craqué depuis bien longtemps. Il se serait caché derrière ça, bien content de pouvoir blâmer quelque chose d’autre que lui. Le truc, c’est qu’il pensait déjà au réveil et de la responsabilité qui l’incombait. Il était presque résigné à faire ce qu’il pensait être une bonne chose, au moment où il releva les yeux vers elle. Au moment où leurs regards se croisèrent de nouveau, s’en était terminé de lui. “Juste… Alright… Ok.” Murmura-t-il en hochant positivement de la tête. Contre toute attente, se surprenant lui-même, il abandonnait toute lutte. Il était même incapable de ‘juste ce soir’ à son tour, n’ayant aucune envie que ce soit la seule soirée. Ses mains retrouvèrent celles d’Alexis, délicatement, comme pour sceller ce moment. “Mais… On parlera demain, ok ?” Demanda-t-il, comme pour essayer de se raisonner un peu. Pas sûr qu’il ait l’esprit plus clair au lever du soleil, mais ça valait le coup d’essayer. C’était plus pour se justifier de la suivre qu’autre chose. De toute façon, en acceptant, il signait tout seul l’arrêt de toute raison. Ça semblait bien impossible de se cantonner qu’à un soir, parce que tout ça réveillait beaucoup trop de sentiments qui n’avaient jamais vraiment été endormis. Doucement, comme pour sceller une espèce de pacte, il s’approchait encore un peu plus d’elle pour déposer un baiser sur son front. C’était doux. Hors du temps. Presque comme s’il profitait pour la dernière fois, alors que son cœur ne supporterait pas que ce soit la dernière.


__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3743
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyJeu 14 Mar 2024 - 1:50


Alexis & Kay


C'était pas son but à Alexis de pousser Kay au bord du précipice, d'le coincer contre un mur et de pas lui laisser le choix. L'idéal ça aurait été que l'envie vienne de lui, l'envie d'être avec elle, autant ce soir qu'en relation. Comme elle était venue de lui, cette envie de l'embrasser. Sauf que si on ne se fiait qu'à Kay, les deux n'iraient pas trop loin alors Alex, elle n'avait comme pas le choix de pousser un peu sur les limites. Ça c'était juste l'excuse qu'elle se disait pour cette incapacité à se contrôler et ce manque viscéral qu'elle ressentait. Elle avait donc mise toutes ses armes de l'avant, joignant un ton suppliant au regard triste aux contacts physiques afin de rendre la réponse non impossible à dire pour Kay. C'était pas gagné d'avance. On aurait pu penser que c'était de la manipulation, le pire, mais Alexis voulait vraiment juste une nuit avec lui. Se séparer après ce baiser ce soir, elle ne s'en sentait pas capable, ça la briserait juste davantage et elle ne savait pas si elle pouvait atteindre davantage le fond ni ce que ça donnerait. « Kay... » lui répondit-elle alors qu'il mentionnait son nom, essayant de la raisonner. Elle voulait juste qu'il la regarde, il verrait dans ses yeux que c'était nécessaire, cette nuit. Après quelques instants, qui lui parurent comme une éternité, Kay finit par lever le regard et... Par céder. C'était comme un énorme soulagement pour Alexis, ça repoussait le moment de séparation à demain et en ce moment, demain ça n'existait pas encore alors ça faisait son bonheur. Juste ce soir, par contre, c'était le plus gros mensonge de toute sa vie même si elle ne s'en rendait pas compte. Les deux devaient bien le savoir que ce serait impossible de se limiter après se laisser autant aller, pas dans l'état qu'ils étaient, en manque l'un de l'autre. Mais ses mains dans celles de Kay, Alexis n'y pensait pas. « Oui, on parlera demain. » confirma-t-elle, ayant déjà oublié de quoi ils devaient parler en fait. Alexis, elle préférait se concentrer sur ce qui lui faisait du bien pour l'instant et ça, c'était le baiser qu'ils avaient partagé et la nuit à venir. Juste ça. Elle ferma les yeux au contact de ses lèvres sur son front, soudainement bien plus apaisée qu'elle ne l'avait été de toute la soirée. Elle se recula légèrement avec un petit sourire aux lèvres, ça faisait longtemps ça, puis se gardant une main dans celle de Kay, ils marchèrent vers l'immeuble vers son appartement. La dernière fois que l'Anglais y avait été, c'était cette journée où il lui avait avoué l'avoir trompé. C'était y'a une éternité, presque. Comme si c'était une autre vie. C'était ce qu'Alexis se disait, parfois. Ça ou bien que cette journée n'avait jamais existé. Là, par contre, elle n'avait même pas besoin d'y penser, préférant modifier ce souvenir pour un nouveau qui se créait juste là, Kay à nouveau chez elle, just like everything was right in the world. L'appartement était une vraie catastrophe, par contre. Avec Alexis et Elijah en mode déprime, y'avait le frigo vide, de la vaisselle pas nettoyée, des bouteilles d'alcool vides un peu partout, les vieilles boîtes de pizza d'Elijah et plein d'autres trucs partout. C'était le bordel. « Désolé pour le mess. » dit-elle avec une petite grimace. C'était bien significatif de l'état de son coeur et de sa tête depuis les dernières semaines anyway, Kay devait bien le savoir. Au loin on pouvait bien vite entendre les petites pattes de Gizmo qui couraient sur le sol, venant à la rencontre de Kay. « Tu lui as manqué à lui aussi. » dit simplement la brune, tandis qu'elle jouait avec les doigts de Kay entre les siens, presque nerveuse de l'avoir là et de le quitter des yeux, au cas où il s'en aille.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2846
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyDim 17 Mar 2024 - 21:54


Alexis & Kay


Ça demandait bien trop de self-control que de partir maintenant. Une fois de retour dans l’espace vital d’Alexis, comment s’en décrocher ? Il le savait pourtant, Kay, qu’il aurait dû garder ses distances et que ce n’était pas bien raisonnable de s’approcher d’elle aussi tôt. Ce lien entre eux, c’est une drogue, littéralement. Le truc, c’est qu’avec elle, il ne cherchait pas forcément le sevrage. Il n’avait pas une volonté aussi forte qu’avec le reste, car le but n’était pas de couper court à tout ce qu’il y avait entre eux, mais bien de prendre le temps nécessaire pour que les autres addictions ne viennent pas tout gâcher. Alors forcément qu’avec la fatigue, ayant les nerfs à vif complètement, il avait aussi envie d’un moment de douceur, parce que malgré les prises de tête pour être raisonnable, il se sentait apaisé par la présence de la Brésilienne. Alors, oui, il craquait, mais il ne perdait pas totalement le fil, insistant tout de même pour qu’ils aient une vraie discussion le lendemain. Peut-être bien que ça leur permettrait de comprendre le point de vue de l’autre et de trouver un terrain d’entente. Plus les minutes filaient, moins Kay se sentait de rester coincé dans sa propre vision. Tous les deux étrangement silencieux, ils avançaient vers l’appartement. C’est un peu comme si les mots devenaient risqués. Comme s’ils pouvaient briser cette bulle par un simple commentaire. En vérité, tout était étrange, même rentrer dans l’appartement. C’est comme s’il n’y avait pas mis les pieds depuis des années. Une sensation étrange, comme un mélange de nostalgie et de désorientation. Les murs semblaient porter les poids des émotions passées, parce que la dernière fois qu’il s’était tenu là, c’était pour tout lui avouer et qu’après ça, ça n’avait été qu'une descente continuelle. Alexis s’inquiétait de l’état de l’appartement, mais bien franchement, il n’avait même pas fait attention. C’est un peu comme s’il voyait flou, distinguant l’endroit sans y mettre le focus, bien trop pris par les émotions et les souvenirs. “Te prends pas la tête pour ça.” Dit-il simplement avec un petit sourire. Ce n'est pas vraiment le plus regardant sur ce genre de chose Kay. D’ailleurs, il n’y prêtait pas grande attention, son regard restant plutôt sur Alexis. Le seul truc qui le fit regarder ailleurs, ce fut le chien qui s’approchait rapidement d’eux. Un petit sourire amusé se dessina alors sur son visage. Il lâchait les doigts d’Alexis pour se pencher vers lui. “Salut l’affreux.” Dit-il avec un petit rire, grattant la tête du petit chien. Il alla même jusqu’à l’attraper pour le porter dans ses bras. Bien évidemment que le chien profitait de la situation pour lui lécher gentiment le visage et contre toute attente, ça fit rire Kay. “Il est presque aussi content de me voir que toi.” Mentionna-t-il en riant. Mine de rien, Gizmo aidait pas mal à détendre l’atmosphère. En portant le focus sur lui, Kay ne réfléchissait plus à l’awkwardness de la situation. Ca paraissait tout de suite plus naturel d’être là en faisant des remarques sur le chien plutôt que de tâtonner pour trouver ses mots. Il devait pourtant s’y coller, parce qu’il n’allait pas garder le chien dans les bras indéfiniment. Il le reposait doucement, avant de refaire face à Alexis, doucement, il déposait sa main sur la joue de cette dernière. “Tu veux aller te coucher et je m’occupe de te préparer un verre d’eau ?” Proposa-t-il, tout en caressant sa joue avec son pouce. Il était doux, sa voix aussi, bien déterminée à faire les choses bien. Cette proximité, il n’avait pas envie de la rompre trop longtemps, mais ça semblait nécessaire pendant au moins quelques secondes. Déjà, parce qu’il était gêné et que s’occuper d’Alexis, c’était bien ce qu’il y avait de plus naturel à ce stade, mais aussi pour ne pas totalement s’embrouiller le cerveau parce que tout ce qu’il voulait en étant proche d’elle comme ça, c’est l’embrasser.


__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3743
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyLun 18 Mar 2024 - 2:48


Alexis & Kay


Probablement qu'avoir été sobre, ça aurait secoué pas mal Alexis d'avoir Kay chez elle, à nouveau. D'le revoir dans son appartement après tout ce temps, ça aurait sûrement fait remonter quelques souvenirs de cette fameuse fois où il lui avait avoué l'avoir trompé. Cette fois où elle avait mis fin à leur relation. L'alcool venait embrumer ce souvenir, le rendant un peu flou, comme s'il n'existait pas pour de vrai. C'était mieux ainsi. Après autant de temps à souhaiter juste être en sa présence, près de lui, elle n'aurait pas voulu que le moment soit teinté de douleur, de peine. Là, elle était un peu nerveuse, mais c'est surtout parce qu'elle avait peur de mal faire quelque chose. Dire un mot de travers, être trop forward avec Kay et qu'il change d'avis. Même l'état de son appart l'inquiétait, mais cet état, il représentait juste son état à elle des dernières semaines. C'était le bordel, le chaos, comme dans son coeur et sa tête. P'tête que ce soir ça remettrait tout à l'endroit. Brisant un peu ses questionnements et incertitudes, Gizmo vint en courant, ayant sûrement reconnu Kay, lui montrant qu'il lui avait bien manqué. Ce petit moment, bien différent de ce qu'ils vivaient depuis qu'ils avaient commencé leur marche, il vint normaliser la situation un peu, il vint les mettre plus à l'aise. Les commentaires de Kay sur le chien, c'était comme... Confortable. C'était ce qu'il faisait avant, ça la ramenait en arrière, Alexis. « Presque. » souffla-t-elle doucement en le regardant. C'était impossible que Gizmo - ou n'importe qui sur la Terre- soit plus heureux qu'Alexis de revoir Kay, elle en était bien convaincue. Il reposa le chien par terre, d'ailleurs et se rapprocha d'elle à nouveau. Le simple contact de sa main sur sa joue, ça faisait fondre la brune. Elle avait vraiment l'impression, l'espace de quelques secondes, que rien n'avait changé. Mais c'était qu'une illusion, elle le voyait dans les yeux de Kay, leur chimie naturelle avait été remplacé par une espèce de gêne qui émanait de l'Anglais et une hésitation constante venant d'elle. Comme s'ils devaient réapprendre à se connaître, à se saisir. Elle avait pourtant envie de croire que c'était encore là, en sentant le pouce de Kay caresser sa joue, Alexis avait envie d'se dire que tout était juste camouflé sous une fine toile, que c'était juste à leur portée. « Hum hum. » approuva-t-elle, hochant doucement de la tête. « Promis que tu vas pas t'enfuir? » demanda-t-elle en ouvrant les yeux. Elle affichait un petit sourire amusé pour faire passer son inquiétude sous le ton de la blague, mais on sentait tout de même que c'était bien réel, bien présent. Elle se recula de quelques pas en ne le lâchant pas des yeux, puis se retourna, tentant de juste faire confiance et accessoirement de ne pas trébucher. Elle se brossa les dents, enfila un grand tee-shirt et se glissa sous la couverture, attendant que Kay vienne à son tour. Ce petit moment sans lui lui rappelait juste à quel point c'était pas de ça qu'elle avait envie. Elle savait bien que cette fameuse discussion qui les attendait demain forcerait sûrement un changement entre eux, que c'était comme... Ce soir ou jamais, si elle voulait profiter de cette proximité sans que ça n'ait de conséquences, un peu comme un moment hors du temps. Elle le savait et ça lui donnait envie de prolonger la nuit encore plus longtemps, même si la fatigue viendrait la chercher à un moment ou un autre. Après quelques minutes, Kay vint la rejoindre et lui tendit le verre d'eau qu'elle prit et dont elle but quelques gorgées. Elle le déposa tout de même bien vite, se calant contre Kay dès qu'il s'allongea sous la couverture lui aussi. « Est-ce que la nuit peut durer toute la vie? » demanda-t-elle, chuchotant presque ses mots. Elle appuya son front contre la mâchoire de Kay, soufflant ses mots dans son cou, cherchant le plus possible cette proximité avec lui.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2846
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyMar 19 Mar 2024 - 2:28


Alexis & Kay


Avoir Gizmo dans les bras, faire des petits commentaires sur lui, c’était presque trop normal. Ça donnait une sensation de normalité à toute la situation, mais c’était un peu étrange à la fois. L’espace d’un instant, c’est comme si rien ne s'était passé, juste comme s’ils rentraient tous les deux de soirée, comme avant. Ça apportait pas mal de légèreté et ils en avaient sûrement besoin tous les deux. Parce que malgré la gêne du moment, ça faisait du bien de se retrouver. Il pouvait le sentir au fond de lui, Kay. Bien qu’il ne sache pas totalement comment agir, ça lui faisait du bien à lui aussi. Rien que les quelques contacts physiques entre eux le prouvaient. Ça l'enveloppait de douceur, quasi instantanément, au moindre contact avec la peau de la Brésilienne. Le manque avait été fort ces derniers mois, et même la gêne ne pouvait rien contre la chaleur que lui procurait la présence d’Alexis. “Promis.” Dit-il dans un murmure, même si elle semblait rire, il n’avait pas la force de le faire lui aussi. Il n’avait plus l’impression d’avoir le droit de dire quoi que ce soit, même sur le ton de la blague, parce qu’ils étaient sur un fil tous les deux et à tout moment, il pouvait risquer de la blesser. Loin du petit jeu qui s’était instauré entre eux il y a un an, là, il voulait simplement qu’elle se sente bien. Il trouvait quand même le moyen d’écouter un peu sa raison. À rester trop longtemps en face d’elle, il prenait le risque de perdre les dernières gouttes de raison encore présente en lui. Alors, diviser les tâches semblait être le plus logique. Pendant qu’Alexis se préparait pour dormir, lui, il s’occupait de lui servir un verre d’eau. Une tâche qui pouvait sembler longue, mais c’est simplement qu’il tentait de se raisonner, seul dans la cuisine. Une sensation étrange s’emparait de nouveau de lui alors qu’il prenait un petit temps pour réfléchir. La dualité en lui se creusait un peu plus, son cœur ayant l’impression d’être à sa place dans cet appartement, mais son cerveau tirant la sonnette d’alarme. Le truc, c’est qu’il était allé trop loin pour faire demi-tour maintenant. Il ne pouvait pas se résoudre à rejoindre Alexis dans la chambre juste pour lui dire qu’en fait, tout ça, c’était pas une bonne idée. Non. Il avait eu son moment pour le dire et maintenant, c’est trop tard. En-tout-cas, même si ce n’était pas le cas, c’est l’argument principal qu’il se trouvait, parce qu’il n’avait pas du tout envie de partir. Ce sentiment le frappa encore plus fort lorsqu’il passa la porte de la chambre. Il suffisait que son regard se pose sur la Brésilienne et tout plus aucun argument ne tenait la route. Il prit le temps de lui donner son verre avant de déposer son sac et ses vêtements dans un coin de la pièce. S’il n’avait qu’une envie, la rejoindre, il ne se pressait pas pour autant, comme si faire les choses doucement lui accordait plus de temps avec elle. Comme s’il était capable de mettre le temps en pause, juste en y allant lentement. Alexis avait une autre approche, se calant contre lui à la première occasion. Instinctivement, ses paupières se fermaient au même moment que ses bras enveloppaient Alexis. Réchauffé par le souffle chaud dans son corps, un frisson le parcourra tout entier, incapable de lutter contre cette sensation de retour à la maison. Chez lui, c’est pas chez son frère, à Londres, à Bristol ou on ne sait où. Non, chez lui, c’est avec Alexis. Qu’importe l’endroit ou le fuseau horaire, c’est dans ses bras qu’il se sentait le plus vivant et ça ne semblait pas avoir changé. Il ne répondit rien à sa phrase, ne sachant pas de quoi le réveil allait être fait. À la place, il caressait doucement le bras de la brune, remontant petit à petit le long de ce dernier pour venir trouver son menton. Instinctivement, il la guidait pour qu’elle lève le regard vers lui et qu’il puisse l’embrasser. Là, il n’écoutait plus rien sauf son corps et son corps réclamait cette proximité et cette tendresse. Bien évidemment que ça allait rendre les choses plus compliquées au réveil, mais il se doutait bien que ça allait arriver lorsqu’il avait accepté de la suivre. Ces baisers étaient plus doux que jamais, presque comme s’il avait peur de briser le moment. “J’ai pas envie que ça s’arrête…” Souffla-t-il entre deux baisers, laissant en flotter dans l’air un “mais” qu’il n’osait pas dire. Plus il se laissait aller, plus les mots d’Alexis résonnaient en lui. Ça semblait bien cette idée de toute la vie. C’est juste qu’il n’était pas certain de pouvoir s’engager sur ce terrain tout de suite. “Tu m’as tellement manqué.” Ajouta-t-il, encore dans un murmure. Il n’essayait même plus de garder une quelconque constance, la boite de Pandore étant ouverte depuis le moment où ils s’étaient embrassés à l’extérieur. En fait, il pourrait passer des heures à se répéter, tellement les mots avaient besoin de sortir.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3743
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyMar 19 Mar 2024 - 17:23


Alexis & Kay


C'était rare qu'il faisait des promesses, Kay. Il devait bien le savoir qu'il n'avait pas toujours le contrôle sur ses actions. Il ne lui avait jamais promis de ne pas la blesser. Il ne lui avait jamais promis que tous les deux, c'était pour toujours. Il ne lui avait jamais promis de ne pas se lasser non plus. C'est elle qui avait pris tout ça pour acquis. C'est elle qui avait pensé que parce qu'il avait un peu de volonté, ça pouvait devenir des promesses. Mais non. Il avait toujours été assez honnête sur ses capacités à tout foirer. Là, par contre, il lui promettait de ne pas s'en aller, de pas s'enfuir. Ce soir, en tout cas. Rien n'était dit pour demain ou les jours suivants. Ça lui suffisait, pour l'instant, à Alexis. Elle se raccrochait à ce soir, cette nuit, de toute ses forces comme s'il n'y aurait que ça. C'était pas certain que ça lui suffise, en fait c'était même clair que non. Elle en voudrait toujours plus de Kay, elle ne pourrait jamais en avoir marre de lui, elle le savait. Pour elle, la logique de garder ses distances et de prendre son temps ne s'appliquait pas. Elle voulait être le plus près de lui, le plus rapidement possible afin de ne pas rater une seule seconde de ce moment. Le temps qu'il mit à lui amener son verre d'eau était presque trop long alors qu'elle rêvait juste de la chaleur de son corps contre le sien. C'est donc, après avoir bu un peu d'eau, exactement ce qu'elle fit en se calant contre lui. Ses bras l'enveloppèrent et c'est comme si la douleur des dernières semaines s'évapora. Guérie par ce simple contact, appaisée, exactement là où elle devait être. Y'avait rien de mieux, à son avis, qu'être avec Kay. Elle s'en rendait compte là. Enfin, elle l'avait su dès le départ, mais le fait d'avoir été séparé, c'est comme si la sensation était décuplée. Ses yeux se fermèrent, elle aussi, mais la dernière chose qu'elle voulait c'était de dormir. Elle avait bien trop peur de les ouvrir à nouveau et que tout ça lui ait filé entre les doigts. Non, ce qu'elle voulait c'était de respirer son odeur et de sentir sa peau douce caresser la sienne. Alex, elle laissa Kay la guider vers lui, elle le laissa prendre possession de ses lèvres, doucement, tendrement, comme si tout reposait sur ce baiser. Elle le laissa faire avec grand plaisir parce que c'était tout ce qu'elle voulait depuis qu'il s'était éloigné d'elle, quelques minutes avant, dehors. Elle l'avait senti tellement réticent à tout rapprochement, en grande lutte contre lui-même tandis qu'elle essayait de faire tomber ses murs. Là, c'est comme si elle n'avait même pas besoin d'essayer. Alexis le sentait s'ouvrir un peu plus à chaque baiser, comme s'il savait que c'était perdu d'avance d'essayer de lutter. Ce l'était. En tout cas, elle, elle ne se donnait même pas la peine de résister, elle n'en voyait pas l'intérêt et ne sentait pas que ça lui rendait service. Tout ce qu'elle voulait, c'était ça. Elle se releva légèrement sur un coude, passant doucement sa main libre de la joue à la nuque de Kay, le caressant comme s'il était la chose la plus douce du monde. '' C'est pas obligé de s'arrêter...'' glissa-t-elle doucement après avoir laissé ses mots résonner dans la pièce et dans sa tête quelques secondes. Ils n'étaient pas obligé de s'infliger tout ça. Si chaque baiser semblait teinté de prudence, Alexis se sentait un peu perdre le contrôle et basculer du côté de l'envie de fougue, l'envie de plus. Elle lui avait manqué, ça aussi ça résonnait. C'était comme si ça pansait sa blessure tout en lui rappelant combien elle avait été perdue sans lui. Une simple phrase ne suffisait pas pour lui exprimer à quel point il lui avait manqué. Elle se recula de quelques milimètres, à peine juste pour que leur nez se frôlent. '' Je t'aime... Tellement. '' chuchota-t-elle en gardant ses yeux fermés. Comme si ça lui permettait de mieux réfléchir, de garder le contrôle aussi. Mais c'était qu'une illusion, elle en avait plus depuis un moment, Alexis. '' Me laisse pas à nouveau, s'il te plait. '' lui demanda-t-elle tandis que sa voix se brisait un peu.  


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2846
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyMer 20 Mar 2024 - 1:27


Alexis & Kay


Être avec Alexis, ça a tout de même un gros goût de reviens-y. Ce n'est pas vraiment une grosse news de se dire ça. L’année qui s’était écoulée étant tout de même le meilleur exemple de tout ça. Il s’était laissé envoûter par la brésilienne comme jamais auparavant. Ce qui aurait pu être un amusement passager s’était transformé en quelque chose de bien plus fort. Quelque chose de si fort qu’être loin d’elle rendait la vie bien compliquée. C’était pleinement de sa faute s’ils en étaient là, à se rendre compte du manque qui s’était créé. Pourtant, il avait aussi des responsabilités à prendre, Kay. Il tentait depuis un bon moment de faire les choses bien. Parce que la culpabilité le rongeait, mais aussi parce que ça aurait été bien trop simple de faire l’impasse sur toute cette histoire. Alexis, elle semblait être prête à abstraction de tout ça, en tout cas, c’est ce que son comportement vis à vis de lui laissait transparaître. Le truc, c’est qu’entre eux, ça n’a jamais été simple et Kay n’avait pas spécialement envie que ça le devienne. Non, lui ce qu’il voulait c’est un peu de temps pour être certain de mériter tout ça. Alexis, elle mérite un mec prêt à se battre pour elle et prêt à changer pour ne pas répéter sans cesse les mêmes erreurs. Sauf que la volonté, elle a aussi ses limites et plus les secondes en sa compagnie défilaient, plus il se sentait vaciller. La sentir contre lui, c’était comme appuyer sur les bons boutons pour le faire lâcher prise. Retrouver le goût de ses lèvres, c’était encore pire. Ça réveillait en lui toute cette passion qu’il ressentait pour elle. Il aurait pu se contenter de rester allongé près d’elle, ça aurait bercé sa nuit et ça l’aurait enveloppé d’une douceur sans pareil. Il aurait pu… Mais non, parce que c’est Alexis et que malgré tous ses efforts, impossible de lutter contre ce magnétisme si présent dans leur alchimie. Les mots de la brune résonnant dans son esprit, encore et encore, il semblait bien incapable de couper court à tout ça. Surtout qu’elle en rajoutait une couche, de par ses gestes, mais aussi un je t’aime qui lui donnait qu’une envie, c’est de fondre une nouvelle fois sur ses lèvres. Il n’en fit rien, laissant encore un peu cet espace entre eux, s’enivrant de cette attraction quelques secondes. Ce sont les mots suivants qui le relancèrent. Me laisse pas à nouveau… À la fois, ça le piquait à vif, attisant un peu plus la flamme de culpabilité qui le brûlait à vif depuis des mois, mais ce qui prédominait surtout c’est cette envie de lui répondre. Cette envie bouillante de lui promettre qu’il ne le ferait plus jamais, pas avant qu’elle ne le fasse elle. Ces mots lui brûlaient les lèvres tellement ils avaient envie de sortir. S’il s’écoutait vraiment, il lui dirait que jamais plus il ne le ferait, que cette relation, c’est pour toujours ou rien, que sa vie n’a pas vraiment de sens sans elle et qu’il n’était pas même sûr d’avoir eu un sens avant qu’elle n'entre dans sa vie. Mine de rien, il avait cogité longtemps sur cette histoire, gardant tout pour lui depuis déjà bien trop longtemps, se voilant aussi la face à de nombreuses reprises, et là, ça ne demandait qu’à sortir. Comme pour contrer les mots, sa main vint chercher le visage de la brune pour l’approcher une nouvelle fois du sien. C’était pas doux comme ça avait pu l’être quelques secondes avant. Non, là, c’était ardent, vif, comme dans l’urgence. Pas sûre qu’elle comprenne toutes les émotions qui pouvaient l’habiter à ce moment, mais ce baiser, c’était une façon tacite de les communiquer. Sans vraiment lâcher les lèvres d’Alexis, Kay donna une petite impulsion pour qu’ils pivotent et qu’il se retrouve légèrement au-dessus d’elle. Peut-être bien qu’il s'octroyait un peu de temps, pour que ses pensées s’alignent et que les mots ne sortent pas de sa bouche d’un coup. Appuyé sur son coude, il laissait son autre main redécouvrir les courbes de la Brésilienne tout en descendant les ses baisers au creux de son cou. “Pourquoi, c’est si dur de te résister, Silveira ?” Souffla-t-il. C’était mi-plaintif, mi amusé. Si elle continuait dans ce sens, il allait continuer à parler et se dévoiler, sans même avoir eu le temps de se préparer à ça. Alors il préférait se concentrer sur le physique, ça n'enlevait rien au bordel qui se tramait dans sa tête, mais ça assouvissait au moins une partie du manque. “J’veux pas te laisser… J’ai jamais voulu le faire.” Lança-t-il finalement entre deux baisers. Et comme s’il avait besoin de faire sens, il se redressait un peu, plongeant son regard dans celui d’Alexis, malgré l’obscurité. “Ca finira par faire sens… J’espère.” Annonça-t-il ensuite, un peu comme s’il voulait clôturer le sujet, mais surtout pour essayer de se convaincre lui-même.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3743
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyMer 20 Mar 2024 - 2:15


Alexis & Kay


Ça avait toujours été la connexion physique qui avait primé entre Kay et Alexis. Un contact, un regard, un touché, ça avait été ça leur façon première de communiquer, faute de savoir comment bien faire avec les mots. Ça leur avait été utile dans leur relation, ça les avait aidé à se bâtir un truc bien plus solide qu'on pourrait le penser. C'était pas la juste une attirance physique. C'était réellement une connexion, un magnétisme impossible à briser, un truc qu'eux seul pouvait comprendre et ressentir. Un frôlement et Alex savait que c'était done, qu'elle aurait juste envie d'être avec lui et qu'absolument personne d'autre ne saurait lui faire ressentir ce qu'elle ressentait en sa présence. Sauf que mine de rien, même s'ils étaient complètement nuls pour s'exprimer verbalement, la connexion psychologique était tout aussi présente entre les deux. C'était bien la combinaison des deux qui rendait ce qu'ils avaient aussi spécial. Inégalable. Même si la conversation du matin viendrait assez vite, Alexis tenait à être clair sur son envie principale : être avec Kay, encore et encore. Qu'il ne la laisse plus jamais, même si techniquement... C'était elle qui avait mis fin à leur relation au départ. À cause de son geste à lui, mais still. C'était pas qu'elle était prête à oublier tout ce qui s'était passé ou la douleur ressentie. Elle savait que ça lui reviendrait au visage bien rapidement, c'était presque impossible à oublier même. C'est juste que la douleur et la panique de se retrouver à vivre sa vie sans lui, elle était bien pire. Tellement pire. Elle s'accrochait pour avancer, ne supportant pas d'affronter toutes ces nuits sans être complètement torchée. C'était pas une solution pour le long terme. La seule solution viable pour elle, c'était d'être avec Kay. Comme elle venait de lui dire, elle l'aimait. Bien plus qu'elle n'aurait pensé être capable d'aimer quelqu'un, d'ailleurs. Tout de cette relation l'avait pris de court, avait remis à neuf sa façon de voir les relations et l'amour et maintenant, elle pouvait plus s'en passer. Le silence qui suivit ses paroles lui semblait interminable, comme si elle pouvait entendre les pensées de Kay se chamailler. C'était le cas depuis qu'ils s'étaient croisés, mais là, sa réponse lui plaisait davantage. Elle ne comprendrait jamais tout ce qui se passait dans sa tête sans qu'il ne le lui communique, mais sa façon d'empoigner son visage et de l'embrasser, comme si tout en dépendait, c'était presque aussi parlant. C'était exactement ça la connexion physique qu'il y avait entre eux. Cette capacité de faire ressentir exactement comment ils se sentaient avec absolument aucun mot. Lorsqu'il pivota pour se retrouver au dessus d'elle, Alexis aussi en profita pour loger ses mains contre sa peau chaude, la caressant comme si elle la découvrait pour la première fois. Il aurait pu lui dire on oublie tout et on recommence à zéro, elle aurait probablement dit oui. Elle se sentait vulnérable, mais aussi prête à tout pour que ce genre de moment ne s'arrête jamais. Elle remonta l'une de ses mains vers sa nuque lorsqu'il descendit ses baisers dans son cou, fermant les yeux, comme si effectivement, ils ne s'étaient jamais quittés. « C'est peut-être parce que t'en as pas vraiment envie. » suggéra-t-elle, soufflant sa réponse, bien trop déconcentrée par ses lèvres douces contre sa peau. Elle non plus, elle n'avait pas envie de résister, mais ça il le savait déjà. Elle rouvrit les yeux, les laissant s'habituer à l'obscurité tandis qu'il revenait planter son regard dans le sien. Kay restait contradictoire dans ses paroles, mystérieux, en donnant juste assez à Alex pour qu'elle se laisse aller, mais pas complètement pour qu'elle se dise qu'il comptait rester. « J'ai toujours un peu l'impression que tu t'apprêtes à m'faire des grands au revoirs... » chuchota-t-elle. « Puis après tu m'embrasses comme ça. » ajouta-t-elle. Elle redéposa ses lèvres sur les siennes, lui donnant le même genre de baiser qu'il lui avait donné juste avant, un peu fiévreux, le genre qui parlait de lui-même. Alex se recula à nouveau, juste un peu, presque malgré elle. Elle se perdait un peu dans ses explications, ayant tout autant envie de se laisser aller à ses envies physiques que ses envies de comprendre.  « C'est comme si ton corps et ta tête se battaient constamment. J'comprends rien. » finit-elle par conclure. Ça n'avait pas de sens pour elle, autant à cause de l'alcool que parce que Kay retenait la moitié de ce qu'il pensait.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2846
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyJeu 21 Mar 2024 - 1:18


Alexis & Kay


Les pensées s’enchaînaient et se confrontaient, comme une boule de nœud dans laquelle il faudrait mettre de l’ordre. C’était pas mal l’état de son cerveau en ce moment, à Kay. Un gros bordel sans fin, mais dans ce bordel ressortait tout de même une vérité, celle de ses sentiments pour la Brésilienne. C’était indéniable, et même palpable. Ses actions des derniers mois n’en étaient pas nécessairement le meilleur gage, le Britannique ayant laissé ses démons le consumer au point d’entacher sa relation avec Alexis, mais là, à cet instant, aucun doute n’était permis de son côté. La communication n’étant pas son point fort, pas sur ce que ce soit aussi indéniable pour Alexis, mais en tout cas, il tentait de faire passer son message comme il le pouvait. Tout dans ses gestes et ses baisers indiquait cette volonté de ne plus lui résister. Il l’avait trop fait, ça l’avait littéralement rongé de l’intérieur, alors là, il avait bien le droit une petite pause. “Il faudrait pourtant… Mais non.” Acquiesça-t-il, même si elle n’attendait pas vraiment de réponse à tout ça. C’était comme nécessaire de préciser encore une fois que tout ce qu’ils étaient en train de faire là, ce n'était pas raisonnable. Aussi bon sois l’effet de la retrouver, il avait encore cette petite voix dans sa tête qui lui indiquait qu’ils n’allaient réussir qu’à s’embrouiller. S'emmêler encore plus le cerveau et le cœur, car si le manque avait été bien présent jusque-là, il allait être encore plus fort s’ils décidaient de remettre de la distance dès le lendemain. La position d’Alexis, il la connaissait, elle était assez claire là-dessus. Elle, elle en avait bien marre de cette distance et la raison l’importait peu. Lui, par contre, même s’il en avait tout autant marre, c’étaient différents niveaux raison. Il en arrivait à un point où tout était tellement confus, que ça l’était aussi pour Alexis. Un gros bordel. Au moins, ils se retrouvaient pas mal sur le non-verbal. Comme quoi, les mots, c’est parfois superflu. Alors après un nouveau baiser bien fiévreux, il finissait par grimacer, comprenant le point de vue d’Alexis. “J’comprends pas beaucoup plus…” Dit-il dans un soupir. C’était un peu un aveu de faiblesse, mais en même temps, il se devait bien d’être honnête. Il ne pouvait pas faire le mec cryptique et ensuite lui annoncer que tout était sous contrôle. Ça voudrait dire qu’il serait consciemment en train de jouer avec les sentiments d’Alexis, or ce n’est absolument pas son but. “Est-ce qu’on peut juste profiter sans trop réfléchir ?” Demanda-t-il ensuite, le regard plongé dans celui de la Brésilienne. Puisque leurs corps semblaient si bien communiquer, autant les laisser prendre le contrôle. La tête allait suivre au petit matin. Du moins, c’était l’espoir qu’il avait, Kay. “Juste pour ce soir.” Précisa-t-il avec un petit sourire amusé. Il utilisait ce phrasé à son tour, non pas pour parler d’une proximité d’une nuit, mais pour préciser qu’ils auraient bien le temps de réfléchir les autres soirs. Alors il attendait la confirmation d’Alexis avant de se laisser totalement aller. Il laissait son cerveau se mettre en off pour que l’instinct prenne le dessus. Il n’était plus question d’interpréter chaque mot, mais bien de tout ressentir au maximum. Les automatismes, il les reprenait bien vite, même si ça semblait être le cas parfois, il n’avait pas non plus passé deux ans sans contact avec elle. C’est toujours instinctif, fougueux et par-dessus tout empli d’amour. C’est sûrement ça le petit ingrédient magique. Celui qui rend ces instants si particuliers. Celui qui fait que tout semble naturellement plus puissant. Il ne pouvait que se laisser envoûter par ces minutes grappillées avec elle, n’ayant absolument pas envie que le jour se lève.

Les premiers rayons de soleil les rattrapèrent bien trop vite. Comme shooté à l’endorphine, Kay n’avait même pas été capable de fermer l'œil de la nuit. Alexis s’était endormi dans ses bras, sûrement bien plus épuisée que lui, mais lui, c’était une tout autre histoire. Tout tournait dans sa tête comme dans une laveuse, encore et encore, sans lui laisser de repos. En plus de ça, il était bien attendu quelque part dans la matinée, et même si ça allait potentiellement l’aider à faire sens sur certaines choses, toutes les parcelles de son corps ne voulait pas quitter Alexis. Après plusieurs minutes de réflexion, il finit par s’extirper délicatement du lit, prenant soin de ne pas réveiller la Brésilienne au passage. Un baiser furtif sur son front et le voilà parti, au petit matin. Il eut juste le temps de rentrer chez son frère pour prendre une douche et se changer avant de rejoindre le centre pour son groupe de parole sur les addictions. Un temps qui semblait nécessaire, autant pour échanger, écouter ou discuter directement avec les autres. Ce n'est pas du genre à donner des détails, Kay, mais même sans être spécifique, ça lui donnait des pistes. Il aurait sûrement dû retourner directement chez Alexis après sa réunion, pour éviter qu’elle croit qu’il l’avait encore laissé, mais pris dans une discussion avec son mentor, son retour fut légèrement plus long que prévu. Il se retrouvait donc à frapper à la porte, avec un sac de petit-déjeuner dans les mains, à une heure qui ne laissait pas vraiment place au doute quant au fait qu’Alexis allait être levée.


__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3743
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyJeu 21 Mar 2024 - 2:37


Alexis & Kay


Bonne idée ou mauvaise idée, Alex n'en était absolument plus là dans sa tête. Bon, elle n'y avait jamais vraiment été, c'était un peu ça le problème parce que Kay, lui, semblait peser les pour et les contre non stop. Ils pouvaient au moins s'entendre sur le fait que ça avait été pénible, ces moments l'un sans l'autre et que rien de ce qui se passait dans la tête de l'Anglais était compréhensible. Ni pour elle, ni pour lui, visiblement. Une seule chose était claire, les deux avaient envie de ses retrouvailles improvisées et de s'y laisser aller. Sans se prendre la tête. Juste pour ce soir. Alex ne fut pas bien bien difficile à convaincre, ça avait été son argument pour le convaincre de rester après tout. Un seul hochement de tête fut nécessaire pour que toute résistance soit inexistante, que leurs lèvres se retrouvent et que leurs corps s'unissent. Comme toutes ces nuits qu'ils avaient passé ensemble sans jamais se questionner si c'était la dernière fois ou pas. C'était un peu comme revenir en arrière pour ça, n'ayant pas oublié comment l'un répondait à l'autre. Physiquement, ils savaient s'aimer à la perfection. Ça se perdait juste un peu lorsque venait le temps de transposer ça aux autres sphères, mais vraiment... On ne pourrait jamais douter du fait que cet amour était bien présent et bien palpable entre eux. Pas quand ils étaient comme ça. Le lendemain matin, par contre, cette promesse de juste ce soir, elle était bel et bien terminée. Elle ne pouvait pas être éternelle non plus. Alexis aurait juste aimé qu'elle ne se termine pas de façon aussi abrupte. Elle s'était endormie malgré elle, dans les bras de Kay. Fatiguée, alcoolisée, enfin rassurée par ses bras à lui, elle avait tenté de tenir aussi longtemps que possible, mais ses paupières avaient fini par se fermer. C'était pour éviter ce réveil, qu'elle avait tenté de rester éveillé. Comme si elle savait que la réalité la rattraperait à ce moment précis. C'était pas un réveil doux, pas lorsqu'elle sentie la place vide à côté d'elle. Il n'était déjà plus là, Kay. Il lui avait dit ne pas vouloir la laisser à nouveau... Mais il ne lui avait jamais dit qu'il ne le ferait pas. Elle ouvrit péniblement les yeux et se redressa lentement. Elle pouvait presque encore sentir son parfum sur elle. Heureusement, sinon elle se serait demandé si ça avait été réel, cette nuit. Avant de vraiment sauter à quelconque conclusion, Alex vérifia son téléphone - qui ne présentait aucun message de la part de Kay, finalement - puis se leva lentement pour voir s'il était dans la cuisine ou s'il avait laissé un mot. Rien. Il était juste parti. Son coeur se serra automatiquement. Sa tête lui faisait mal, mais c'était rien en comparaison à son coeur. Elle avait cru que ça la soulagerait un peu, d'avoir cette nuit. C'était juste de remonter pour tomber de plus haut en fait. Autant, elle lui en voulait d'être parti sans rien dire, autant c'était peut-être plus simple de faire ça que de se dire au revoir en face. Clairement, dans la tête de Kay, l'option de rester n'en était pas une alors tant qu'à ça... Ouais la fuite c'était peut-être ce qui aurait le plus de sens à la longue. Sauf que ce matin, Alex n'en était pas encore là dans son cheminement. Ça la rendait juste vraiment triste. Buvant un verre d'eau, elle décida de prendre une douche et de retourner dans son lit, n'ayant vraiment aucune autre envie. Elle se mit un film sur son ordi, mais son esprit ne faisait que partir dans tous les sens. Après je ne sais pas combien de temps, elle entendit cogner à la porte. Elle n'attendait personne, mais p'tête qu'Elijah avait juste oublié ses clefs ou peut-être qu'Haley venait prendre de ses nouvelles. C'est bien péniblement qu'elle se traina les pieds jusqu'à la porte d'entrée et qu'elle l'ouvrit sur un Kay, qui visiblement n'avait pas fuit le pays. Elle le regarda une seconde ou deux, puis referma la porte abruptement. C'était pas prévu, ça, qu'il revienne. Alexis, elle ne savait même pas comment réagir, si elle devait être en colère ou contente. C'était tout un tas d'émotions contradictoires qui remontaient à la surface en même temps, comme chaque fois qu'elle était confrontée à un truc le concernant ces dernières semaines. Parce qu'elle ne connaissait pas ses intentions et qu'il ne les lui communiquait pas clairement. Elle rouvrit finalement la porte après une bonne minute, les yeux remplis de larmes. « Tu peux pas faire ça. » souffla-t-elle en le regardant. « Tu peux pas te barrer sans rien me dire, me laisser encore et revenir après comme si de rien était. » lui dit-elle en se reculant. Clairement, ça l'invitait à rentrer, même si ses paroles ne le sous-entendait peut-être pas. « J'pensais que t'avais juste encore disparu... » lâcha-t-elle en le regardant, son visage trahissant clairement toute l'inquiétude qui s'était installée depuis son réveil.  Toutes ces situations avec Kay ; la tromperie, la rupture, le fait qu'il se barre on ne sait où pendant un mois, le fait de pas le voir, ça ne faisait qu'activer ses trust issues à Alexis, ça ramenait toutes ses insécurités et ça, ça allait être difficile à faire disparaitre.



__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
animateur
Kay Armstrong
Kay Armstrong
MESSAGE : 2846
ICI DEPUIS : 03/02/2023
COMPTES : Tommy + Cooper + Gustavo
CRÉDITS : av. (lumossolemstuff) ic. (madeyesaes) sign.(magma)

STATUT : Now you're only a memory but you'll always be part of me (alexis)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Né à Bristol, il y a vécu jusque ses 18ans. Il a ensuite déménagé à Londres pour ses études. Il a tenu à peine un an à l'université avant de tout plaquer pour devenir disquaire. Il sortait énormément quand il était à Londres, abusant de l'alcool et autres substances plus illicites. Il est arrivé à Bowen il y environ 6 mois suite à une overdose de son meilleur ami. de
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyMar 26 Mar 2024 - 13:17


Alexis & Kay


Il ne savait pas bien à quoi s’attendre, Kay, en revenant comme ça plusieurs heures plus tard. Il ne savait même pas si Alexis était bel et bien réveillé. Même si plusieurs heures s’étaient écoulé depuis son départ, la Brésilienne ayant bien bu la veille, c’était tout à fait possible qu’elle soit encore en train de se reposer. Alors il tentait sa chance en frappant à la porte, ne s’attendant à rien de particulier. La réaction de la Brésilienne eut le don de le surprendre tout de même. Il n’eut le temps que d’esquisser un petit sourire désolé qu’elle lui claqua la porte au nez, le laissant bouche bée un instant. Comme si le temps s'était arrêté sous l’effet de la surprise. Machinalement, il venait gratter sa nuque, un peu gêné. Est-ce qu’il devait frapper de nouveau ? Parler ? Partir ? En l’espace de quelques secondes, un nouveau bordel s'installait dans sa tête, juste avant qu’Alexis ne rouvre la porte. Ça le surprenait autant que la porte qui s’était fermée devant lui de façon abrupte. C’est comme s’il se retrouvait spectateur de la scène, attendant le bon moment pour intervenir, car, clairement, Alexis était elle aussi en train de process et il se devait bien de lui laisser un peu de temps. Les larmes qu’il discernait dans ses yeux avaient le don de lui glacer le sang. Peu importe ce qu’il faisait, ça semblait toujours finir de la même façon. Et elle n’avait pas tort dans ses reproches Alexis. Il baissait les yeux, honteux, parce qu’elle avait tous les droits d'interpréter ses non-dits. Encore pris dans ses pensées et ses luttes internes, le Britannique n’avait pas assez pensé à l’effet qu’avait pu avoir son départ sur elle. Il s’était laissé aller la nuit dernière, abandonnant cette quête de raison au profit de leur besoin à tous les deux de se retrouver, mais au passage, il avait rendu ce matin d’autant plus compliqué. Il ne pouvait plus faire les choses dans son coin comme il le faisait depuis plus d’un mois. Même s’il préférait se rendre aux AA sans rien dire à personne, il aurait dû réfléchir à l’impact sur elle plutôt que de faire sa vie comme si de rien était. “Désolé… J’aurais dû te laisser un mot.” Bredouilla-t-il en grimaçant. La réalité, c’était qu’il était parti bien préoccupé et sachant pertinemment qu’il allait revenir, il n’avait pas réfléchi à tout ça. “On avait dit qu’on discuterait aujourd’hui… J’ai pas pensé.” Ajouta-t-il comme pour essayer de se justifier. Ça ne changeait rien aux faits et il aurait dû mieux faire les choses, mais au moins, ça donnait un peu de contexte à Alexis sur ses intentions. Sans trop savoir si elle se souvenait de ça ou non, Kay avait bien insisté la veille pour qu’ils aient une vraie discussion le lendemain et il comptait bien rester là-dessus. Honnêtement, ça aurait aussi été bien simple de faire comme si de rien était et espérer qu’elle ait oublié ces paroles, mais il était grand temps d’arrêter de faire l’autruche. “J’avais… Besoin de me vider la tête, j’ai juste pas voulu te réveiller.” C’est une façon comme une autre de raconter les choses. Dans un premier temps, ça allait suffire. Du moins il espérait qu’elle puisse comprendre ça, ce besoin de réfléchir à la situation. Il se retrouvait bien là, face à elle et prêt à discuter donc c’est que ce petit temps avait servi à quelque chose. Même s’il ne savait pas forcément par où commencer, rien que d’en être là c’est déjà pas mal. Alors il fermait la porte derrière lui, rentrant un peu plus dans l’appartement, timidement. “Hum… Tiens… J’me suis dit que t’aurais peut-être envie de ça.” Déclara-t-il en lui tendant le sachet qu’il avait dans les mains. C’était comme une offrande, déjà parce qu’il ne se voyait pas revenir les mains vides, mais aussi parce qu’il commençait à pas mal la connaître Alexis, et qu’en lendemain alcoolisé, il se doutait qu’elle apprécierait. Aussi, parce que ça lui permettait de gagner un peu de temps, ne sachant pas comment aborder la vraie discussion.

__________________________



ஃ I can hear the storm knocking at my door and I just wanna answer. I think I know its name 'cause I'm the one to blame, always chasing a disaster ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25862-kay-armstrong-instagram
grand kangou
Alexis Silveira
Alexis Silveira
MESSAGE : 3743
ICI DEPUIS : 08/02/2023
COMPTES : leyla, arielle, phoebe, olive, mackenzie, riley & will
CRÉDITS : cheekeyfire

STATUT : if i woke up with you in the morning, i'd forget all the ways that we're broken (kay)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 EmptyMar 26 Mar 2024 - 17:08


Alexis & Kay


Ça aurait pu être un beau matin. Malgré la gueule de bois, qui était devenue bien habituelle pour Alexis anyway, ça aurait pu bien se passer. Elle avait passé la nuit avec Kay, quand même. C'était qu'une nuit, mais ça aurait dû suffir à lui remettre un sourire sur le visage temporairement. Ça c'est si elle s'était réveillée à ses côtés. Mais non, son absence s'était vite fait sentir et avec ça, venait le poids de son absence qu'elle ressentait depuis janvier. Tous ces matins où elle avait ouvert les yeux sans qu'il ne soit à ses côtés. C'était un matin comme ça, finalement, comme s'il n'avait jamais vraiment été là quelques heures juste avant. Évidemment que la panique l'envahit un peu et que sa première pensée fut qu'il l'avait abandonné à nouveau. Malgré ses paroles, leurs envies similaires, il était parti. Enfin, il était parti pour mieux revenir, quelques heures après, comme un cheveu sur la soupe. Bien sûr que ça la prit par surprise, Alex. La porte se referma presque toute seule, comme si c'était un geste involontaire, mais il l'était bel et bien, volontaire. Elle avait juste besoin de process tout ça. Il semblait se sentir mal, Kay. Lui, c'était peut-être pas intentionnel de causer toutes ces inquiétudes. Ce l'était sûrement pas, en fait, mais il le faisait. Dans chacun de ses gestes incertains, il impactait Alexis et ça, il serait temps qu'il s'en rendre compte. Pour lui, ils avaient dit qu'il discuterait aujourd'hui alors elle devait s'attendre à son retour. '' Ça c'est en assumant que j'peux me fier à tout ce que tu me dis. '' lâcha-t-elle doucement. Parce qu'ils s'en étaient dit des belles choses, mais il suffisait de voir où ils en étaient aujourd'hui, on pouvait pas toujours tout croire. Hier, avec l'alcool, Alexis avait pu se permettre de focus sur une seule chose : son envie d'être avec lui. Elle avait pu oublier la raison un peu et se concentrer sur ses envies, même si elles n'étaient pas spécialement raisonnables - surtout selon Kay. Aujourd'hui, par contre, bien sobre... Elle ne pouvait plus trop faire la même chose. Elle n'avait plus d'excuses et fallait qu'elle affronte tout ce qui venait avec leur rencontre de la veille, mais aussi leur séparation. Kay, il allait finalement pouvoir lui expliquer son cheminement à lui et elle n'avait pas d'autre choix que de l'entendre. Ça commençait par son besoin de se vider la tête ce matin. Quoi que l'exécution laissait à désirer, elle ne pouvait pas l'interdire de sortir de chez elle non plus. '' C'est bon... '' dit-elle finalement en le regardant. Elle ne savait pas trop où s'enlignait cette discussion qu'ils devaient avoir. Elle ne savait même pas de quoi ils devaient se parler en fait ni comment discuter de tout ça. Comme ils ne s'étaient pas tant côtoyés depuis, Alexis elle n'avait pas vraiment talk through leur rupture avec personne. Pas depuis l'overdose. Ça lui avait semblé plus simple, être dans la peine, la douleur, le déni un peu même si Kay l'éloignait pour certaines raisons. Des raisons bien nobles, sûrement, mais c'était plus simple de dire qu'il s'agissait là de n'importe quoi. Fallait tout de  même qu'elle l'écoute et qu'elle fasse ce petit bout de chemin qu'elle avait peiné à faire. Pour l'instant, ça impliquait d'accepter le petit déj qu'il lui tendait. Elle avait perdu l'appétit pas mal depuis janvier, peinant à se nourir convenablement, mais là avec Kay devant elle... Ce sac lui tentait quand même. '' Merci. '' dit-elle en le prenant, esquissant un petit sourire. Elle le déposa sur le comptoir, se prenant un croissant juste après.  '' Tu veux un café ou quelque chose? '' lui proposa-t-elle. Elle s'en fit un au passage avant de s'asseoir sur un des bancs de l'ilot, faisant signe à Kay de faire de même. '' Je sais pas trop quelle genre de discussion tu veux avoir... T'as des choses à me dire? '' demanda-t-elle bien hésitante. Elle était prête à l'écouter, mais elle ne savait pas si elle était prête à tout entendre.


__________________________



i don't wanna go, think I'll make it worse, everything I know brings me back to us. I don't wanna go, we've been here before, everywhere I go leads me back to you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25875-alexis-silveira-instagram
Contenu sponsorisé
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis   I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm homesick, for someone I'm still learning to miss + Alexis
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» alexis aka bie
» how did I get here + (Alexis)
» and we will never be alone again (alexis)
» #23 - this is an intervention (alexis)
» losing ourselves. (alexis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues festives :: adam & yves-
Sauter vers: