AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

 

 take my hand, take my whole life too (sahar)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptySam 24 Fév 2024 - 13:50

Il n'y avait certainement pas un seul jour où Levi ne songeait pas à cette union qu’il avait envie de sceller avec Sahar, une bonne fois pour toute, pour marquer le début officiel de cette vie qu’ils désiraient mener ensemble, de cette histoire qu’ils écrivaient depuis quelques mois tous les deux, main dans la main. Il en devenait totalement obsédé, peinant même parfois à en trouver le sommeil tant l’excitation de rejoindre Vegas était palpable, animant son âme et son cœur qui vibraient au seul écho de son prénom. Et il fallait croire que l’impatience n’avait jamais été son fort, quand bien même il restait convaincu de ne pas se tromper lorsqu’il s’agissait de vouloir épouser celle qu’il aimait éperdument. Il savait pertinemment qu’il n’y avait aucun risque de s’élancer tête baissée, croyant plus que jamais à la force de leur lien qui s’était bâti à partir de rien, dans le chaos le plus complet, et dans lequel ils avaient fini par se trouver. Sahar était son pilier, celui de toute une vie, lui qui ne désirait rien d’autre que de sceller leurs âmes l’une à l’autre pour le restant de leurs jours, et les voir se promettre l’éternité. Parce-qu’il n’était question que de ça, faire comprendre au monde entier qu’ils s’appartenaient, qu’ils étaient une seule et même entité, indissociables l’un de l’autre. Levi s’était réveillé ce matin là, observant quelques instants le visage endormi et paisible de sa moitié, se faisant encore la réflexion qu’elle était la plus belle personne qu’il lui avait été donné de rencontrer. Il s’était délecté de la pureté de ses traits, déposant un léger baiser au creux de ses lèvres avant de quitter les draps, plus que jamais décidé à ne plus attendre une quelconque opportunité pour épouser celle qu’il avait choisi pour la vie. Il avait immédiatement allumé l’écran de son ordinateur en rejoignant, trouvant rapidement des vols pour rejoindre la ville où ils désiraient s’unir, loin d’accorder une quelconque importance aux traditions. Finalement, et sans la moindre hésitation, Levi valida leur voyage, plus que prêt à dépenser le peu des économies qu’ils avaient réussi à faire pour ce qui leur paraissait bien plus important. Et sans plus attendre, il rejoignit leur chambre où Sahar dormait encore, le cœur battant à toute allure en imaginant sa réaction lorsqu’elle comprendrait qu’ils quitteraient Bowen dans quelques heures pour se marier. Avec délicatesse, ses doigts caressèrent son visage, replaçant quelques mèches de cheveux rebelles au passage, son corps se penchant vers le sien pour que ses lèvres puissent venir se sceller contre son front. « Mon amour. » Murmura-t-il, lui qui n’avait aucune envie de la bousculer alors qu’elle se réveillait à peine, sa bouche déviant vers sa joue puis sa mâchoire qu’il dévala avec lenteur. « Je sais qu’il est tôt, mais j’ai une bonne raison de faire ça. » Souffla-t-il, essayant avec malice d’attiser sa curiosité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] take my hand, take my whole life too (sahar) 3154653550

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptySam 24 Fév 2024 - 15:07

Le fait était que, les circonstances avaient pour certaines, significativement évolué depuis quelques temps déjà. S'il continuerait à jamais de demeurer des sujets relativement sensibles, la relation que tu entretenais avec Levi, semblait quant à elle, s'être tout naturellement, octroyée une tournure plus que jamais, incontestable. Effectivement, tu avais au préalable, de toi-même fait le choix de ne plus attendre inutilement pour évoquer cette éventualité pour le moins inattendue, d'unir définitivement vos deux âmes profondément tourmentées. L'essentiel se résumant à cette volonté à peine voilée de le posséder, tu ne voyais en d'autres termes, plus véritablement d'intérêt à repousser le moment fatidique. Ne jurant aujourd'hui plus que par l'anglais, il restait indéniable, ô combien les formalités, te passaient bien au-dessus. Il serait ainsi fabuler, de prétendre que ton existence dernièrement, ne lui avait pas été dédiée, à tel point notamment, que tes rares prises de décisions, se confrontaient systématiquement à son approbation. Outre le fait, que tes sorties s'avéraient d'ordinaire plutôt limitées, elles l'étaient devenues davantage au fil du temps, ce qui en soit, n'avait pas été pour te déplaire. Tu n'existais plus qu'au travers de ton complice, t'efforçant au mieux de répondre à ses attentes. Fallait-il admettre, et contre toute attente, que tu en avais été rendue à long terme, à en faire un objectif ultime. En ce sens, tu dénotais quotidiennement d'une impatience ouvertement exprimée à l'idée de l'épouser. Au grand dam des convenances habituelles, et du consentement non désiré de l'immense majorité, tu n'avais semble-t-il, pas ménagé tes efforts dans l'espoir de planifier le plus rapidement possible, votre envol, en direction de Vegas. Mais forcée de constater, qu'un mariage, aussi peu traditionnel soit-il, n'était pas d'une facilité déconcertante à planifier, et tu l'avais appris à tes dépens. Néanmoins, tu fus loin d'imaginer que Levi, viendrait de sa propre initiative, mettre un terme à ce fardeau insoutenable, qu'était dernièrement, devenue l'attente. Plongée parmi une léthargie tout juste relative, tu devais cependant admettre, ne rien avoir remarqué des manigances instrumentalisées par ton amant durant cette dernière, au mieux, tu avais peut-être revu ton positionnement à l'intérieur des draps. Et à l'instar des matins précédents, ce fut non sans difficulté, que tu avais tenté d'émerger, encouragée principalement par ses pulpeuses, venues percuter ton front dans la foulée. « Quoi, t'as déjà envie de moi? » Soufflas-tu visiblement amusée, par l'enthousiasme qui parut momentanément émaner de ton partenaire. Inclinant faiblement la tête en arrière au passage de sa bouche, déviant le long de ta mâchoire, tu lui adressas également un regard interrogateur, loin d'imaginer malgré toi, l'annonce qu'il s'avérait sur le point d'énoncer. « Si tu as ramené des muffins, je prends, mais ça aurait pu attendre, une petite heure de plus, éventuellement. » Le sarcasme pointant parmi tes traits tout juste réveillés, l'une de tes mains s'aventura le long de son visage, que tu effleuras délicatement. « J'espère que ta bonne raison, c'est pas un désir soudain, de me quitter. » Si tu t'efforçais potentiellement d'en rire, autant l'avouer, tu n'y aurais en revanche, pas été préparée.                       

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyDim 25 Fév 2024 - 7:57

Il n’y avait effectivement plus aucune raison de patienter alors qu’ils semblaient tous les deux partager la même vision de l’avenir qui s’offrait à eux. Depuis les prémices de leur histoire, et sans doute bien avant, Levi avait su que Sahar était la raison qui donnait un sens à son existence, comme jamais auparavant, lui qui avait trouvé en elle le pilier de sa vie, la raison pour laquelle il n’avait pas le droit d’abandonner. Et il savait pertinemment que la vie n’avait également pas toujours été tendre avec elle, la poussant sur des chemins rocailleux, ô combien dangereux, et plus que jamais, il était prêt à la protéger d’une quelconque chute, prêt à plonger avec elle si c’était le seul moyen pour eux d’être ensemble jusqu’à la fin. Et la brune était la première à savoir à quel point il lui était dévoué pour le restant de son existence, désirant incarner cette figure protectrice et rassurante jusqu’à ce qu’ils ne poussent leur dernier souffle de vie. L’idée de passer l’éternité à ses côtés ne cessait de tournoyer dans son esprit, surtout depuis que Sahar lui avait avoué son envie de lier leurs destins de la manière la plus officielle qui soit. Ils avaient néanmoins tous les deux appris à leurs dépens qu’un voyage de la sorte demandait des ressources de temps et d’argent, qu’ils peinaient à rassembler et qui retardaient considérablement leur envol. Lassé de cette attente qu’il jugeait interminable, Levi s’était réveillé ce matin là avec la certitude qu’il désirait épouser Sahar dans les jours à venir, décidant sans même une once d’hésitation de réserver leurs vols pour Vegas pour le jour même, quitte à épuiser l’intégralité de ses économies. Il était venu retrouver sa partenaire encore endormie dans la chambre, incapable de rester en place maintenant qu’il savait qu’ils prendraient l’avion dans quelques heures. Se délectant de sa peau encore chaude, il s’était enfoui sous les draps, pour mieux se rapprocher de son corps, ses lèvres ne résistant pas à l’envie de l’accabler de douces pressions, jusqu’à la sortir lentement de son sommeil. « Ça t’étonnerait tant que ça ? » S’amusa-t-il à son tour, intensifiant ses attentions alors que ses lèvres dévièrent de sa mâchoire jusque dans le creux de son cou. « Non, ça aurait pu, mais c’est pas des muffins cette fois-ci. » Répondit-il, la lueur malicieuse dans ses yeux ne cessant de briller à chaque seconde plus intensément, lui qui peinait à dissimuler son excitation. Il redressa son regard vers le sien, fondant devant ses traits à peine réveillés, son visage pivotant de sorte à embrasser sa main qui était venue l’effleurer. « Au contraire. » Souffla-t-il, le regard brillant de cet amour qui pulsait en lui, sa main attrapant son portable dans sa poche, ouvrant la page de confirmation de leurs vols avant de faire pivoter l’écran dans sa direction. « Ça te dirait de m’épouser dans quelques heures ? » Conclut-il, sans la moindre transition, son myocarde battant à mille à l’heure à l’idée d’imaginer leurs destins s’unir officiellement incessamment sous peu.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyDim 25 Fév 2024 - 9:35

Le projet s'avérait, non seulement d'une folie potentiellement déconcertante, qu'il demeurait également le plus ambitieux auquel tu aies été un jour confrontée, au cours de ton existence. Effectivement, parler mariage, semblait encore inimaginable il y a peu, toi, qui avait durant longtemps, semblait daigner le nécessaire pour t'épargner les engagements, quels qu'ils soient. Forcée de constater que depuis que tu fréquentais Levi, l'opinion portée à l'égard de certaines approches, s'était octroyée un tournant pour le moins radical, à tel point notamment, que tu avais été la première à mentionner ce désir profondément incandescent de voir s'unir vos deux âmes ravagées, jusqu'à l'éternité. Loin d'imaginer qu'après une annonce de cette ampleur, tu deviendrais là-aussi la première à t'impatienter de l'aspect essentiellement chronophage des commodités indispensables au déroulement, d'une organisation convenable jusqu'à votre départ. Et autant l'avouer, il restait préférable de ne même plus énumérer vos heures supplémentaires écoulées souvent, parmi les lieux, les plus précaires de la ville, pour financer, au mieux, toute une partie du voyage. D'ailleurs, il aurait été naïf de considérer que Levi lui-même se serait contenté de la monnaie laborieusement récoltée durant vos services, devançant aussitôt tes propres intentions pour ainsi, mettre un terme irrévocable à cette attente insoutenable. Plongée au travers d'une léthargie relativement éphémère, tu n'avais néanmoins, rien distingué des manigances de ton amant. Tu ne fus d'ailleurs extraite de ton sommeil, que lorsque l'anglais, fit de lui-même le choix de te réveiller, visiblement enthousiaste. De ton côté, il t'avait bien fallu quelques secondes, voire minutes supplémentaires pour émerger un tant soit peu. Secouant faiblement la tête de part et d'autres en guise de réponse, tu t'efforças dans la foulée, d'incliner cette dernière vers l'arrière, afin notamment, de t'imprégner de chacune de ses étreintes. « Donc, c'est ni question de me sauter dessus, ni de muffins. » Vins-tu volontairement reformuler au travers d'un murmure, tandis que tu semblais déjà arborer une moue foncièrement suspicieuse. Au même moment, tu redessinas les pourtours de son visage de la pulpe de tes doigts, te contraignant indéfiniment au sarcasme, lorsque tu mentionnas cette hypothèse clairement dévastatrice, pour qu'il t'annonce son départ. Rassurée cependant de constater, qu'il ne s'agissait pas non plus de l'élément, évoqué sous peu par ton complice. Te délectant d'abord de ses pulpeuses venues percuter ta main sur leurs passages, tu continuas de lui adresser une moue parfaitement incrédule, t'efforçant également de te redresser contre le matelas, lorsque ce dernier, s'était empressé de te tendre son téléphone. « Tu déconnes? » T'exclamas-tu frénétiquement, tandis que tu semblais progressivement te défaire de ta torpeur des heures précédentes. « Mais tu as fait ça quand? Comment? » Sous-entendu que la dernière fois que vous aviez évoqué le sujet Levi et toi, vous n'en étiez pas encore sur le point de prendre votre envol. « Certainement, ouais. » Confirmas-tu, ne cessant vigoureusement de secouer la tête en guise, plus que jamais d'approbation, ta bouche percutant la sienne, la seconde d'après, prête, déjà, à bondir du lit, pour rassembler vos indispensables. « Il est quand le vol? » Sous prétexte, que vous n'auriez d'autre choix que de déposer vos fidèles compagnons chez tes parents, pour la durée du voyage, justifiant d'une urgence, dont ils n'en devineraient éventuellement le motif, qu'à votre retour.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyDim 25 Fév 2024 - 14:35

C’était comme si le temps s’était suspendu depuis qu’ils s’étaient confiés leur envie de gravir un énième échelon, de voir leur relation s’élever davantage pour devenir plus officielle qu’elle ne l’avait jamais été. Et l’impatience qui s’était progressivement installée n’avait fait qu’empirer au fil des jours, lorsqu’ils s’étaient rendus compte combien il n’était pas aisé d’organiser une escapade de cette ampleur, qui n’avait rien de l’échappée légère à quelques kilomètres de Bowen. Levi, il avait presque instantanément su qu’il ne serait pas en mesure de patienter comme une personne raisonnée et raisonnable, connaissant pertinemment ses propres limites qui s’arrêtaient à cette impatience qui était devenue largement palpable dés qu’ils évoquaient le sujet. Il était inconcevable pour Levi de faire durer davantage le moment qu’ils attendaient plus que tout, lui qui s’était extirpé des draps avec la ferme intention de les soulager de ce poids, quitte à en épuiser toutes ses ressources. Il était évident qu’ils n’avaient tous les deux pas lésiné sur les moyens depuis quelques semaines, prolongeant leurs heures de travail pour espérer récolter les sommes nécessaires afin de se procurer les vols qui les mèneraient tout droit jusqu’à Vegas. Et il fallait croire qu’épuiser la moindre de ses économies avait été le dernier de ses soucis lorsque Levi s’était empressé de réserver leurs billets d’avion, piochant dans ses comptes bien maigres, se faisant la réflexion qu’il n’y avait rien de plus éphémère que leurs rentrées et sorties d’argent. Il avait fait le choix délibéré de venir retrouver son âme-sœur, plus que jamais excité à l’idée de lui avouer qu’il venait de franchir le pas, une bonne fois pour toute. « Non, je sais, c’est fou. » S’amusa-t-il, ses lèvres continuant leur dégringolade jusqu’au creux de son cou où il s’enivra des effluves de son parfum, vibrant pour cette proximité dont il ne se lasserait assurément jamais. Il avait toutefois fini par se redresser, pour mieux plonger dans la profondeur de son regard ô combien envoûtant, un rictus étirant le coin de ses lèvres alors qu’il se délectait de ses effleurements. Et pour rien au monde il n’aurait voulu louper la manière dont ses iris s’étaient illuminées à la vue de son écran, sur lequel étaient affichés leurs billets d’avion pour Vegas. « Absolument pas. » Souffla-t-il, ses lèvres s’étirant en un sourire plus que sincère, faisant écho à ce soulagement qui l’éprenait à l’idée de savoir que Sahar serait enfin sa femme dans les heures à venir. « Y’a dix minutes. Avec mes économies. » S’amusa-t-il, répondant au compte goutte aux diverses interrogations de la brune qui semblait réaliser peu à peu ce que cela signifiait pour eux. « J’ai tellement hâte. » Murmura-t-il, laissant la bouche de Sahar percuter la sienne de plein fouet, dans un élan qui en disait long sur leur volonté commune de se lier, Levi prolongeant leur échange autant qu’il le put, avant que sa partenaire ne lui échappe. « Dans quatre heures. On devrait avoir le temps de faire les valises, et de déposer les animaux chez tes parents. » Ils avaient en effet un peu de temps pour pouvoir organiser leur départ, quand bien même le temps s’écoulerait à vitesse éclair avant qu’ils ne rejoignent l’aéroport. « Tu crois qu’ils vont poser des questions ? » Demanda-t-il, se redressant dans la foulée, observant Sahar s’agiter dans la pièce pour débuter la préparation de leurs valises.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyLun 26 Fév 2024 - 5:11

En définitive, il s'avérait plutôt surprenant de constater, qu'après tes moultes frasques à répétition, te marier sur un coup de tête, n'en avait toujours pas fait partie. Parfaitement consciente, notamment, quant à cette éventualité pour qu'un vulgaire défi à relever, demeure aisément en capacité de te faire acquiescer n'importe quoi. Grisée considérablement par les effets relativement euphorisants des substances consommées, fallait-il reconnaitre que tu avais potentiellement échappé de peu au regret le plus conséquent, de toute ta vie. Et quitte à devoir daigner l'impensable, tu préférais encore choisir avec qui. Cependant, tu avais paru bien loin d'imaginer qu'une seule et même entité aurait été en mesure de régenter la quasi-intégralité de tes réticences, pour mieux les redéfinir en sa faveur. En d'autres termes, qui aurait cru un jour, que tu serais allée jusqu'à toi-même formuler ta propre demande, tant le désir de t'unir à l'autre, se révélait particulièrement irrévocable. Tu ne jurais en effet plus que par Levi, l'intégralité de ton existence consistant dorénavant, à ne faire que graviter autour de la sienne, sans le moindre répit. Tu en avais été rendue au point que, peu importe les objectifs que tu aspirais ou non à te fixer à l'avenir, chacun d'eux ne viserait dans tous les cas, qu'à te faire la plus agréable possible aux yeux de ton complice. Tes revendications, depuis que tu le fréquentais, avaient drastiquement évolué, et même si tu restais la mieux placée pour savoir que ce revirement ne s'avérerait pas au goût des plus émancipé(e)s, toi, à l'inverse, tu semblais plus que jamais te délecter de ce besoin systématique d'approbation, tant ce que tu vivais à ses côtés, raisonnait comme une évidence pure. Raison pour laquelle, votre union à venir, elle aussi sonnait comme une réalité, profondément intangible. Un avis partagé visiblement par ton partenaire, qui n'avait d'ailleurs, pas hésité à te réveiller, impatient à l'idée de t'annoncer la grande nouvelle. Loin d'imaginer de quoi il s'agissait tu t'étais naturellement risquée à user d'un sarcasme à peine voilé, en tentant de deviner la raison de son enthousiasme relativement précoce. Les traits tirés, tu arborais encore une moue fatiguée, momentanément enracinée parmi une torpeur, qui finirait par s'estomper à la vue de son écran de téléphone en surbrillance, tendu en face de toi. T'efforçant aussitôt de te redresser contre le matelas de manière, essentiellement à t'assurer des éléments que tu parvenais encore à peine à distinguer, tu préférais encore t'en remettre aux confidences de ce dernier, que tu n'avais spontanément cessé d'abreuver d'interrogations. Le fait était que tu parues un brin te crisper lorsqu'il mentionna avoir cédé ce qu'il restait de ses économies pour financer une partie du voyage. Et même si tu ne tenais pas spécialement à gâcher les festivités, tu savais par avance, que tu ne te soumettrais pas si facilement à cette démarche, à votre retour. « Levi. » Déploras-tu faiblement, tentant le plus possible de lui dissimuler cette contrariété, venue dans la foulée t'envelopper. Vous marier, certainement, mais pas nécessairement au détriment de ses propres ressources. Mais au vu des circonstances, il restait préférable que tu n'ailles pas jusqu'à simuler les troubles fêtes, en privilégiant une posture identique à la sienne. Le fait était que, tu allais épouser ton favori dans les prochaines heures, prétexte suffisant, pour t'assurer que rien ne vienne entraver les célébrations tant attendues. « J'arrive pas à croire que j'vais devenir ta femme, et encore moins qu'Elvis et Marilyn seront présents, pour assister à ce moment. C'est dingue. » Vins-tu spontanément t'exclamer, tandis que tes pulpeuses s'écrasèrent contre les siennes dans la foulée, au travers d'une excitation plus que jamais palpable. « Le seul problème, c'est de ne pas savoir comme j'vais tenir autant de temps, sans t'sauter dessus. » Et par procuration, sans user d'opiacés en tout genre. Lucide, quant au fait, que ça ne serait pas une mince affaire, malgré une détermination foncièrement avérée, pour ne pas gâcher le voyage. « Quatre heures? » Reformulas-tu volontairement, avant de laisser ton amant derrière toi, afin de t'affairer aussitôt à l'organisation des valises. S'amorcèrent ainsi, un nombre incalculable d'allées et venues entre chaque pièce de l'appartement, en t'assurant constamment, d'y récupérer vos indispensables. « Les lunettes, n'oublie pas tes lunettes. » Le cherchas-tu, avant de remonter de nouveau à sa hauteur l'espace de quelques secondes, de manière à lui dérober une énième étreinte, considérablement évocatrice, quant à l'impatience qui te consumait les entrailles. « L'inverse serait surprenant, mais on trouvera une excuse, n'importe quoi. » Avouas-tu, tandis que tu continuas finalement de planifier stratégiquement le contenu de vos bagages. « Les alliances, tu sais où elles sont? » Elles avaient coûté une blinde, fallait bien le reconnaitre, cependant, il s'était très rapidement avéré que cet aspect-là du mariage, était l'un des seuls que tu n'avais pas souhaité négliger d'un point de vue personnel.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyLun 26 Fév 2024 - 14:16

Cette idée sortie de nulle part n’avait en effet rien d’étonnant venant d’eux, qui semblaient du genre à ne pas rentrer dans les cases des conventions, préférant de loin tout envoyer valser et se laisser guider par leurs envies. Bien qu’elle n’avait pas l’air d’une idée bien sérieuse au premier abord, Sahar et Levi étaient pourtant plus que jamais certains de leur choix de lier leurs âmes pour le restant de leur vie, plus que convaincus de ce qu’ils désiraient accomplir ensemble. Il fallait croire que la patience n’avait jamais fait partie de leurs plans et ce, depuis les prémices de leur histoire. La passion les avait considérablement rapproché, faisant d’eux deux êtres entièrement dépendants l’un de l’autre, qui ne supportaient pas de voir la moindre distance s’immiscer entre eux. Et c’était aussi ce qui les avait poussé à faire front commun, se réunissant bien rapidement sous le même toit alors que n’importe qui aurait trouvé l’idée précipitée. Eux, ils avaient su dés le départ qu’ils reculeraient pour mieux sauter, se rendant à l’évidence de cette alchimie qui n’avait cesser de croître, jusqu’à effleurer les étoiles. Une énième fois, c’était cette même impatience qui avait poussé Levi à se procurer les billets d’avion qui les mèneraient jusqu’à Vegas, au milieu des vices et de la luxure, pour unir leurs âmes de la moins conventionnelle des façons. Il n’avait pas pu attendre davantage en sachant qu’il détenait dans son portable les précieux sésames, s’affairant à sortir doucement sa promise de son sommeil, arborant une excitation qui en disait long sur ce qu’il était encore le seul à savoir. Ce fut l’écran même de son portable qui s’éleva à hauteur de son regard pour que Sahar puisse d’elle-même comprendre qu’ils seraient plus rapidement que prévu dans les nuages pour rejoindre leur destination de prédilection. « Je t’aime tellement, y’a rien qui m’arrêtera. » Sous prétexte que les quelques économies qu’il avait pu mettre de côté, il était plus que satisfait de les avoir écoulé pour une cause aussi importante que celle de leur mariage. Et à aucun moment il ne désirait que Sahar ne le réprimande pour l’avoir choisi elle, envers et contre tout, lorsqu’il s’agissait là de l’unique raison de son existence. « Va falloir que tu réalises bébé, parce-que dans quelques heures, y’aura une alliance juste ici. » Murmura-t-il avec excitation, en désignant son doigt qui porterait bientôt le symbole de leur union, ses lèvres se délectant de la présence des siennes, s’affairant à prolonger la moindre attention qu’elle lui accordait. « Dans l’avion ? J’pense qu’on pourra s’arranger. » Souffla-t-il avec malice contre ses pulpeuses, le regard ô combien provocateur, ses dents venant mordiller sa lèvre pour lui faire une énième fois savoir qu’il ne reculerait jamais devant rien pour l’aimer comme il l’entendait. « Quatre heures. » Affirma-t-il de nouveau, amusé de la voir à son tour animée d’une excitation similaire à la sienne, l’urgence de ses gestes faisant écho à cette envie partagée de quitter au plus vite le territoire australien pour retrouver la terre qui les unirait pour la vie. « Les lunettes, ouais. Essentiel. » Pouffa-t-il, tendant la main pour les récupérer sur la table de chevet, les portant dans la foulée pour être certain de ne pas les laisser derrière lui. Il accueillit le corps de sa favorite contre le sien dans la foulée, ses lèvres pressant amoureusement les siennes avant de la laisser se dérober à nouveau, pour finaliser la préparation de leurs bagages. « De toute façon, ils auront pas trop le choix là. » Grimaça-t-il, conscient qu’ils n’avaient aucun autre moyen de faire garder leurs animaux en toute sécurité, Levi hochant la tête à la demande de sa partenaire, sortant les deux écrins du tiroir jouxtant le mur. « Elles sont là. » Il ne put résister à l’envie de les regarder à nouveau, ouvrant l’étui, son regard s’illuminant une énième fois devant le symbole que ces deux bagues représentaient pour eux. « Ouais je sais, faut que je me bouge. » S’amusa-t-il, en sentant le regard de Sahar sur lui, renfermant les écrins dans la foulée pour les ranger précieusement dans le sac de voyage, rejoignant la brune pour clore finaliser le remplissage de leurs valises.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyMar 27 Fév 2024 - 6:58

Aussi mal perçue ait été votre histoire, que tu ne comptais définitivement pas t'arrêter à ses prémices. Prête plus que jamais, à t'élancer parmi une réalité, qui ne ressemblait en rien, à celle que tu t'étais potentiellement imaginée, autrefois. Forcée de constater, que tu n'avais d'ailleurs, pas hésité à laisser derrière toi, nombre de caractéristiques et de personnalités bien spécifiques, pour les beaux yeux d'une seule. Mais non seulement tu avais plaqué un nombre incalculable de convictions, que tu t'apprêtais dorénavant à acquiescer à l'étape la plus considérable de toute ta vie. Tu avais toujours été convaincue que si un mariage devait véritablement avoir lieu te concernant, il découlerait forcément d'un challenge foireux, auquel, tu n'aurais pas été en mesure de te soustraire. Loin d'imaginer cependant, qu'il aurait pu un jour, en être autrement. Et Levi, soudain, était devenu à lui seul, cet enthousiasme qui cruellement te manquait, cette volonté relativement indéniable, qui te poussait à croire, que cette unisson n'était pas uniquement pourvue d'aspects inconfortables. Pourtant, et comme à chaque fois que tu restais à l'initiative de circonstances quelles qu'elles soient, tu t'assurais de te délester suffisamment des convenances, pour les régenter à ta manière. En effet, si épouser ton âme-soeur sonnait dorénavant, telle une évidence, il ne s'avérerait jamais question de célébrer cet événement de façon tout à fait formelle. Vegas, notamment, se révélait comme l'endroit propice aux unions particulièrement décalées, ce qui, n'était pas sans rappeler tes propres extravagances, dont cette dernière lubie qui consistait à posséder complètement ton complice. En revanche, et faute essentiellement de ressources plus ou moins éphémères, votre projet se voyait systématiquement repoussé, et ce, malgré les heures supplémentaires effectuées quotidiennement. Raison pour laquelle, la stupeur à ton réveil, n'en avait été que plus éminente, partagée entre un sentiment incontrôlable d'excitation, et un mécontentement tout juste relatif à l'idée que l'anglais, ait été jusqu'à dilapider le restant de ses économies pour financer, le voyage. Nul doute cependant, qu'éviter une éventuelle polémique à ce moment précis, restait de loin la meilleure solution. Effectivement, lui témoigner ton enthousiasme, s'avérait de loin préférable, surtout que tu n'aurais pas été capable de lui communiquer autre chose, notamment, lorsqu'il mima cette bague, qui viendrait dans les plus brefs délais, orner son annulaire. « Et tout ça, sans qu'il s'agisse d'un pari foireux, influencé par n'importe lequel des stupéfiants. » Vins-tu t'exclamer, avant que tes lèvres n'aillent jusqu'à percuter les siennes de plein fouet, visiblement animée d'un engouement profondément palpable. Sans surprise, les premiers sous-entendus firent leur apparition à l'instant même, où tu évoquas cette possibilité simplement inimaginable de réfuter à vos pulsions les plus tendancieuses, le temps du trajet. « J'y compte bien. » Glissas-tu contre ses pulpeuses, au travers d'un murmure. Plutôt satisfaite de constater, que votre mépris à l'égard de l'éthique, semblait parfois, dépourvu de la moindre limite. Et malgré un désir presque insoutenable de prolonger votre étreinte, tu t'efforças tant bien que mal de te détourner de ton amant, pour t'affairer à la hâte, à l'organisation de vos valises. Quatre heures, tel qu'il venait de le répéter, ça n'était dans les faits, pas une marge suffisante, pour vous laisser aller à l'égarement. Débutait ainsi, une valse incessante entre chaque pièce de l'appartement, tu t'assurais avant nous, de ne pas oublier vos indispensables, dans le pire des cas, tu trouverais toujours de quoi combler, une fois sur place. « Elles ont très aisément mérité leur place de témoin à notre mariage. » Poursuis-tu, amusée par la vision de Levi, dont les lunettes trônaient déjà sur son visage, tandis que tu manquas de justesse de t'étaler dans la foulée, essentiellement à cause de la précipitation, à ton retour dans la chambre. De là, tu n'avais pu t'empêcher de lui soutirer un échange vif, avant d'une nouvelle fois te dérober, pour aller t'agenouiller face aux bagages, tes mains chargées d'accessoires et vêtements en tout genre. « Tout passera mieux déjà, que la vérité. » Avouas-tu, sous couvert, que tu t'voyais mal balancer à tes parents que tu leur imposais tes animaux, pour aller te marier à Vegas, en leur absence, faisant ainsi, un pied de nez considérable aux traditions et aux valeurs habituelles de ce genre même de connerie. Le seul élément que tu n'avais pas aspiré à négliger résidait dans vos alliances. Pour une raison inconnue, tu mettais un point d'honneur à entretenir la coutume. Rassurée d'ailleurs, de constater que Levi savait mieux que toi, où est-ce que vous les aviez dissimulé. « Patiente encore quelques heures. » Cherchas-tu à l'encourager, alors que toi-même tu t'exaspérais encore de l'absence de ce bijou au niveau de ton doigt. Secouant vigoureusement la tête, tu continuas d'organiser vos valises au rythme de vos affaires, rejoins finalement par ce dernier, sur lequel ton regard, s'éternisa plus d'une fois. « J'crois que ça devrait aller, me concernant. J'prends une douche, et on s'tire si tu veux. » Vins-tu aussitôt poursuivre, tout en te redressant. Pas de tentations mal placées, susceptible de retarder vos plans, même si ce n'était pas vraiment l'envie qui t'en manquait. Gratifiant ton complice d'un clin d'oeil sur ton passage, tu récupéras également tes quelques effets personnels nécessaires durant toute la durée du vol, avant de foncer directement en direction de la salle de bain, à l'intérieur de laquelle tu n'irais cette fois, pas jusqu'à t'attarder. 

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyMar 27 Fév 2024 - 14:29

Levi n’aurait jamais imaginé qu’il se laisserait lui aussi tenter par l’idée du mariage, lui qui avait toujours été à l’opposé des conventions et des traditions, de loin l’âme la plus rebelle au sein d’une famille où le moindre écart n’avait jamais été permis. Pourtant, cette idée ne lui avait jamais paru aussi évidente que depuis qu’il fréquentait Sahar, lui qui éprouvait le désir profond de les voir s’unir et se promettre l’éternité envers et contre tout. Peu importait qu’ils soient seuls contre le monde entier et que personne ne soit en mesure de leur donner leur bénédiction, conscients qu’ils n’avaient besoin de rien d’autre que leur propre approbation pour se lancer dans cette aventure qui était la leur. Et ils semblaient plus que jamais prêts à franchir ce pas, quitte à se mettre l’univers à dos qui ne serait de toute façon jamais en mesure de comprendre l’intensité du lien qu’ils avaient construit. Et même ruiné, Levi aurait puisé dans les moindres ressources pour mettre fin à l’attente interminable qui les séparait de Vegas, considérant qu’ils s’étaient déjà montrés assez patients. Il était le premier à avoir remarqué cette once de frustration dans le regard de sa promise, mêlée à l’excitation de l’annonce de leur mariage imminent, lui qui avait parfaitement compris que Sahar n’était pas forcément d’accord avec la manière dont il avait pris les choses en main. « C’est qu’on s’aime vraiment. » S’amusa-t-il, avant de se délecter de la présence de ses lèvres pressant les siennes, dans une euphorie ô combien partagée, qu’ils étaient à peine en mesure de contrôler. Plus que jamais complices et fidèles à eux-mêmes, ils ne purent s’empêcher de se tourner autour, une fois de plus, évoquant la possibilité pour que leurs mains soient baladeuses, même pendant le trajet. « J’adore constater à quel point on est insortables toi et moi. » Murmura-t-il, profitant de la proximité de ses pulpeuses pour l’embrasser une nouvelle fois, jusqu’à ce que Sahar ne décide de s’écarter pour débuter la préparation de leurs bagages. Peinant même à suivre le rythme de sa partenaire, il s’occupa surtout de suivre ses directives, à commencer par sa paire de lunettes qu’il ne manqua pas de porter dans la foulée. « C’est un peu grâce à elles si on en est là. » Ajouta-t-il, d’un air taquin, regardant l’amour de sa vie s’agiter dans tous les sens, jusqu’à risquer la chute au passage alors qu’ils évoquaient l’excuse qu’ils devraient inventer dans quelques instants pour faire garder leurs animaux sans éveiller de soupçons. Il était évident qu’il serait plus que délicat de dévoiler la véritable raison de leur voyage sans même approfondir les explications, eux qui étaient les premiers conscients qu’une union semblable à la leur ne serait jamais approuvée par l’entourage proche de la brune. Il s’affaira à récupérer leurs alliances précieusement gardées depuis leur achat, Levi constatant à quel point il ne désirait plus que concrétiser leur amour et porter cette bague qui le symboliserait. « Ça va être les heures les plus longues de ma vie. » Affirma-t-il, refermant les écrins pour ne pas perdre de temps, fignolant les derniers détails de leurs valises qui semblaient à présent contenir le nécessaire pour leur périple à Vegas. Il acquiesça à la remarque de Sahar, la regardant se dérober jusque dans la salle de bain, laissant s’écouler quelques minutes déjà trop longues pour lui avant de finalement la rejoindre à son tour. « Promis j’suis sage. » Se justifia-t-il alors qu’il se glissa dans la cabine de douche où elle se trouvait déjà, mimant une sagesse qui ne lui ressemblait pas, parce-qu’ils savaient l’un comme l’autre qu’il ne serait certainement pas raisonnable de laisser leurs envies prendre le dessus à ce moment précis.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyMer 28 Fév 2024 - 6:14

Et bien que tu aies rarement pointé cet aspect-là du doigt, tu ne pouvais ignorer la détermination de ton amant, à te satisfaire, quel qu'en soit le moyen. T'avais pas vraiment le souvenir d'avoir un jour, été confrontée à quelqu'un d'aussi dévoué qu'il ne l'était. Mais non seulement, Levi semblait corps et âme se démener pour te combler de toutes les manières possibles, qu'il semblait systématiquement assurer ta protection envers et contre tous. C'était déroutant, tout particulièrement, parce que malgré une volonté tout à fait indéniable de lui rendre la pareille, tu avais parfois le sentiment, de ne pas en daigner suffisamment en comparaison. Tu l'aimais de façon, tout bonnement indescriptible, pourtant, tu semblais selon toi, beaucoup moins expressive, lorsqu'il s'agissait de le lui montrer. Mais, le fait était que, votre relation paraissait cependant, plutôt équilibrée, en effet, il n'existait entre vous, aucun rapport de force. Pas un qui n'ait semble-t-il aspiré à s'octroyer l'ascendant sur l'autre, malgré une soumission pourtant réelle, de ta part. À sa dévotion, tu répondais essentiellement par la même, à l'exception que, tes prises de décisions, aussi minimes soient-elles, passaient irrévocablement par son approbation. Et bien que la plupart de tes sorties aient été drastiquement limitées au fil du temps, depuis que tu le côtoyais, tu pouvais aisément ne pas quitter ton domicile durant des jours, sans que ça te pose le moindre problème. Forcée de constater, que même récupérer ta came, tu le faisais accompagnée de ton partenaire, à qui tu devais une gratitude sans faille, pour ne pas t'avoir encore abandonné, au détriment de tes plans les plus foireux. Dans ce cas, il n'existait aucun véritable intérêt à repousser l'inévitable, outre l'aspect financier potentiellement problématique de la situation, ton objectif restait dorénavant inchangé. Pourtant, si l'épouser semblait une priorité absolue, tu refusais éventuellement que ce soit au dépit de ses propres ressources. Plus que jamais consciente de cet élan on ne peut plus radical, tu ne pouvais toutefois, te permettre de simuler les troubles fêtes au moment le moins opportun, raison pour laquelle, tu jugeas préférable avant tout, de laisser ton enthousiasme s'exprimer. Hochant frénétiquement la tête en guise de réponse, tu cessas d'énumérer le nombre de fois où tes pulpeuses s'étaient laissées aller contre les siennes, tandis que tu débutais dans la foulée, la planification de vos valises. Forcée de constater, que peu importe les circonstances, vous restiez également incapables de ne pas céder à vos pulsions foncièrement tendancieuses. Sans surprise, il s'avérait impensable pour toi, d'acquiescer aux vols de plusieurs heures, sans céder à ces dernières, sans capituler d'une manière ou d'une autre. « C'est l'une des raisons pour lesquelles tu m'aimes. » Le cherchas-tu volontairement, avant de t'affairer plus en détail à l'essentiel de vos bagages, sous prétexte notamment, que vous n'étiez pas à l'abri de vous enflammer, pour beaucoup moins que ça. « Effectivement, elles y ont peut-être, un peu contribué. » Soulevas-tu, joueuse, tandis que tes iris traversées d'une lueur d'un genre similaire, s'attardèrent par intermittence sur ton âme-soeur, que tu peinais considérablement à ne pas dévisager. Car malgré ta valse incessante entre chaque pièce de l'appartement, tu loupais rarement une occasion de lui adresser une attention toute particulière. Pour autant, tu n'en avais pas oublié la problématique sur le point de se présenter à vous, lorsqu'il s'agissait de faire garder vos animaux le temps de votre escapade. Personne dans ton entourage n'accepterait de s'en charger, si le véritable motif de votre urgence, venait à être révélé, d'où le fait, que votre meilleure option, restait avant tout de ne pas perdre de temps à vous confondre en une multitude d'excuses potentielles. Mais ton attention, fut de nouveau happé par les aveux de l'anglais, qui considérait les heures à venir, comme interminables. Un avis que tu ne pouvais que trop bien partager, le coeur battant à vive allure, à la vision des écrins, contenant précieusement vos anneaux à l'intérieur. « J'espère pour toi que t'es suffisamment endurant. J'veux dire, entre ça et tes lunettes, ça va devenir vraiment trop complexe de ne pas t'sauter dessus à la moindre occasion. » Avouas-tu, espiègle au possible, tandis que tu continuas de réunir vos derniers effets personnels à l'intérieur des bagages, jusqu'à finalement te redresser dans la foulée, prétextant devoir te doucher, avant votre départ. Gratifiant ce dernier d'un clin d'oeil complice, tu avais quant à toi jugé préférable ne pas suggérer quelconque proposition susceptible de sonner de manière éventuellement, tendancieuse. Malgré la difficulté que ça représentait, tu t'étais précipitée dans la salle de bain, rejoins finalement par Levi, dans la foulée. Et il serait mentir de prétendre, que sa présence t'avait laissé insensible, à l'inverse, ton visage semblaient déjà porter les stigmates d'une envie, que tu demeurais contrainte de réfuter. « J'sens bien que moi je pourrai ne pas le rester, alors j'vais sortir. » Avouas-tu, le regard clairement indécent, ta bouche heurtant vivement la sienne à ta sortie de la cabine. En l'espace de quelques secondes seulement, tu t'étais séchée, déjà parée d'un accoutrement décontracté, qui t'permettrait d'assurer toute la durée du vol. « J'vais faire le tour des valises, pendant que t'es dans la douche. Mais s'il te plait, dépêche toi, j'ai vraiment hâte. » Fis-tu mine de l'implorer, alors que tu commençais à t'éloigner, principalement pour rejoindre la chambre dans laquelle se trouvait tout votre attirail. Plus vite tu finirais par t'en débarrasser, plus rapidement vous quitteriez l'appartement en direction de l'aéroport, même si effectivement, vous n'aviez d'autres choix que de faire un détour chez tes parents.                             

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyMer 28 Fév 2024 - 14:06

Il était évident qu’il avait désormais une bonne raison de ne pas se foutre en l’air, lui qui désirait s’assurer de lui-même que Sahar était en sécurité, que rien ni personne ne chercherait à l’atteindre d’une quelconque manière. Parce-que Levi désirait qu’elle le considère comme le pilier de son existence, l’épaule sur laquelle se reposer lorsqu’elle en avait besoin, sans qu’elle n’en ressente la moindre crainte. Il s’était promis d’assurer ses arrières envers et contre tout, quitte à être celui qui se sacrifierait pour elle, prêt à se jeter en ligne de front si ça signifiait qu’elle serait saine et sauve en retour. Lui-même le savait, qu’il n’avait jamais été dévoué de la sorte pour quiconque avant elle, comme s’il découvrait une nouvelle parcelle de sa personnalité depuis qu’il fréquentait Sahar. Et aussi naturellement que possible, il voyait son existence entière graviter autour de la sienne, jusqu’à éprouver le désir de ne plus jamais avoir à connaître une seule journée sans elle, prêt à griller les étapes conventionnelles pour simplement écouter ce que lui dictait son cœur. « C’est pas faux. » S’amusa-t-il, plus que jamais séduit par ce jeu qui se tramait entre eux et qui ne semblait avoir aucune fin. « Si j’avais su qu’il suffisait de ça… » Fit-il mine des déplorer, sous prétexte qu’il aurait voulu la séduire bien plus tôt, quand bien même le chaos avait régné dans leurs vies respectives. Il avait peiné à la laisser s’éloigner, même si c’était pour la bonne cause, conscients que leur vol imminent ne leur permettrait pas de se laisser tenter par leurs envies les plus tendancieuses. Levi, il y avait mis du sien pour ne pas la ramener vers lui, cherchant lui aussi à clore la préparation de leurs valises bien qu’il était incapable de ne pas lorgner sur son âme-sœur, toujours plus épris d’elle. Mettant la main sur leurs alliances minutieusement conservées, il n’avait pas pu s’empêcher de se projeter davantage en les imaginant déjà placées sur leurs doigts, rêvant de les savoir liés de cette façon pour le restant de leurs vies. « J’crois qu’on s’entraîne bien pour ça. Puis c’est pas comme si j’étais le premier à vouloir que tu m’sautes dessus. » Ironisa-t-il, le regard complice, elle qui était la première à savoir qu’il ne refusait jamais la moindre étreinte, bien trop accroc à leurs échanges charnels qui faisaient partie intégrante de leur manière de s’aimer et de se le montrer. Et il était évident que rejoindre Sahar sous la douche était clairement risqué lorsqu’on savait combien ils pouvaient se céder pour moins que ça, Levi s’introduisant à son tour dans la cabine déjà réchauffée par l’eau brûlante. Il avait cherché à justifier de sa bonne foi, bien que le moindre effleurement de leurs peaux dénudées ne faisait qu’aggraver davantage son envie d’unir leurs enveloppes charnelles. « Bébé. Juste un bisou alors. » Souffla-t-il, la retenant pour recevoir sa marche d’attention, se faisant violence pour ne pas la prolonger quand bien même l’envie le démangeait. Il la laissa finalement s’échapper pour se préparer, s’affairant à son tour à savonner sa peau, amusé par l’urgence qu’il discernait dans les propos de sa moitié. « J’fais vite. » Promit-il, ne s’éternisant pas sous l’eau, amorçant à son tour sa préparation, optant lui aussi pour une tenue décontractée qui leur permettrait d’être totalement à l’aise dans l’avion. Il rejoignit finalement Sahar dans la chambre, tressaillant d’impatience en constatant que leurs valises étaient désormais fermées, prêtes pour le départ. « Est-ce que ma fiancée est prête à partir ? » S’amusa-t-il en se calant derrière elle, ses bras l’enlaçant pour mieux la rapprocher de lui, ses lèvres venant tendrement presser sa tempe.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyJeu 29 Fév 2024 - 7:44

Il serait fabuler de prétendre que tu avais potentiellement manigancé le déroulement des évènements. Affirmer, que ce que tu vivais actuellement aux côtés de Levi, avait été préalablement orchestré et que tu avais ainsi eu, parfaitement conscience des répercussions éventuelles, que ce rapprochement s'avérait susceptible d'engendrer. Effectivement, au vu des perspectives s'étant plus que rapidement enchaînées, l'idée que tu n'aies rien planifié avant, semblait aux yeux d'une majorité, difficilement imaginable. Mais le fait était que, malgré l'évidence de la situation, tu avais pourtant été la dernière à y admettre un rapprochement significatif entre l'anglais et toi. Non seulement, parce que tu étais toi-même aux prises avec tes propres déconvenues, mais également, et surtout, parce que tu n'avais jamais véritablement songé à cette probabilité pour que ce dernier te considère autrement, qu'une vulgaire collègue avec qui partager le fardeau des heures interminables. Pour cette raison essentiellement, tu n'aurais rien parié sur cette union, qui déjà s'amorçait. Effectivement, si on t'avait dit, que tu serais en train de t'affairer à l'organisation de vos valises, sous prétexte de rejoindre Vegas dans les plus brefs délais, tu ne l'aurais tout simplement jamais cru. Tu aurais pu tout envisager, célébrer n'importe quoi, à l'exception d'un mariage, qui plus est le tien, au bout de quelques mois seulement de relation. Mais forcée de constater, que tu ne dénotais d'aucun prétexte viable afin de repousser l'inévitable. Non seulement, tu aimais ton partenaire à en crever, cependant, tu avais également pu constater à quel point, son dévouement s'avérait dépourvu considérablement de failles, lorsqu'il s'agissait de te protéger envers et contre tous. Malgré un passif relativement chargé, et des échappées profondément tumultueuses, Levi faisait manifestement le choix de ne pas se détourner de toi, au profit d'une personnalité bien plus équilibrée que tu ne le seras jamais. Raison notamment pour laquelle, tu ne voyais plus le moindre intérêt à patienter inutilement. Ce fut donc sans aucune hésitation, que tu avais commencé à t'agiter, dans l'espoir de réunir vos effets personnels à un temps record, aidé par ton favori. Forcée de constater, que même dans l'urgence, vous restiez incapable de ne pas céder aux allusions ouvertement tendancieuses. Et même lorsqu'aucun son particulier ne s'échappait d'entre tes pulpeuses, momentanément contrariée à l'idée de finaliser vos valises sans en oublier vos indispensables, les coups d'oeil qu'il t'arrivait régulièrement de lui adresser, en disaient long sur le fond de ta pensée. Toutefois, tu avais jugé préférable de ne pas t'orienter dans cette voie, sous prétexte notamment, qu'un rien, s'avérerait en mesure d'amorcer, ce qu'il était impératif de réfuter à l'heure actuelle. Pour cette raison, principalement, tu avais justifié d'une douche relativement imminente avant votre départ, qui nécessiterait de nombreuses heures de vol. Naturellement, il ne t'avait pas fallu longtemps pour t'insinuer à l'intérieur de la cabine, rapidement rejoins par ton amant. Sans le moindre étonnamment, tu n'étais pas parvenue à le préserver de ton regard lubrique, lorgnant avec insistance sur chacune de ses courbes. Tu crevais littéralement d'envie de lui sauter dessus, et ce fut clairement, ce que tu avais tenté d'éviter jusqu'ici. La vision de son corps entièrement dénudé à proximité du tien, occasionnant chez toi, une multitude de pulsions salaces, qu'il restait préférable d'estomper le plus rapidement possible. De ce fait, la fuite sonnait comme la meilleure solution pour ne pas craquer au moment le moins opportun, si ce n'était, sans compter sur les revendications de ton amant. « Tu sais que même ça, ça craint. » Soufflas-tu à ton tour à hauteur de ses lèvres, avant de finalement te les accaparer totalement, incapable de ne pas répondre favorablement à la moindre de ses requêtes. Mais le temps étant compté, il n'était pas question pour toi, de l'écouler inutilement, d'où le fait qu'en l'espace de quelques secondes seulement, tu t'étais déjà accoutrée d'une tenue essentiellement décontractée qui t'permettrait d'appréhender le trajet, de la façon la plus confortable qu'il soit. Impatiente, tu avais également invité ton favori à ne pas perdre une minute de plus, tandis que tu t'élançais impatiemment, en direction de la chambre, où se trouvaient vos valises. Et après moulte vérifications, tu vins finalement clôturer ces dernières, gratifiant Levi d'un sourire satisfait, à peine avait-il refait son apparition dans la pièce. « Carrément, ouais. » Admis-tu en secouant vigoureusement la tête, profitant de l'étreinte plus que jamais réconfortante de ton partenaire. « J'arrive pas à croire qu'en revenant on sera mariés. En espérant que tu comptes pas me dire non, une fois devant l'autel. » Tentas-tu ouvertement d'ironiser, épaules haussées. C'était clairement ton genre même de plans foireux, outre le fait, que dans ce cas précis, ça n'arriverait jamais, trop impatiente, à l'idée de ne former qu'une seule et même entité avec ton amant. « J'm'occupe des animaux, et toi des valises? » Fis-tu mine de l'interroger, avant de finalement te dérober jusqu'au salon, où tu interpellas le reste de la fratrie. Forcée de constater que si ton canidé s'avérait du genre tout à fait docile, Salem en revanche, n'avait aucune intention de te laisser faire. De ce fait, il serait fabuler de prétendre que la cohabitation entre tes parents et lui, ne te préoccupait pas des masses. Néanmoins, contraint par le temps, tu finiras par mettre un terme à cette course folle entre vous deux, un bras chargé d'affaires spécifiques aux animaux, l'autre, maintenant fermement le félin, tandis que Luke, quant à lui, resté en liberté, s'empressait déjà de t'emboiter le pas, enthousiaste. « Dieu merci, c'est pas des gosses, parce que je me serais tirée en les laissant sur place. » Déploras-tu en remontant à hauteur de l'anglais. Pour sûr, vous n'auriez qu'à refermer la porte derrière vous, et laisser la réalité vous rattraper, au moment de votre retour.                                

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptyVen 1 Mar 2024 - 16:05

L’amour qui avait éclos entre eux pouvait être difficilement concevable par le commun des mortels, Sahar et Levi se trouvant les premiers surpris de ce revirement de situation sur lequel ils n’auraient probablement jamais parié. Il fallait croire que les évidences ne se trouvaient pas toujours là où on les attendait et ils en étaient la preuve ultime. Et s’ils avaient été désarçonnés par cette vérité qui leur avait éclaté aux yeux, ils avaient fini par se laisser guider par leurs envies les plus cachées, même inavouées, comprenant finalement qu’ils étaient incapables de se battre contre l’inévitable, leurs corps et leurs âmes épris l’un pour l’autre comme s’il était question de vie ou de mort. Et aujourd’hui, il n’était même plus étonnant de constater qu’ils avaient fait le choix de s’unir pour la vie, de lier leurs êtres à tout jamais jusqu’à se promettre une éternité ensemble. Peu importait s’ils ne se fréquentaient que depuis quelques mois, Sahar était déjà devenue à elle seule le pilier de son existence, l’âme qui le connaissait mieux que quiconque et en laquelle il vouait une confiance aveugle. Et lui aussi avait été victime de son impatience, décidant de les emmener à l’autre bout du monde où ils prononceraient leurs vœux d’éternité de la moins conventionnelle des manières, se foutant bien des traditions les plus ancrées dont ils se passeraient, accordant bien plus d’importance à la signification première de leur engagement commun. A peine les bagages amorcés qu’ils semblèrent tous les deux frappés de ce désir toujours conséquent de s’effleurer, de se rapprocher, quand bien même ils avaient tous les deux compris qu’ils ne devraient pas se laisser tenter par leurs envies les plus tendancieuses. Et il fut évident que Levi n’arrangea pas la tension déjà présente lorsqu’il s’insinua dans la cabine de douche, la carcasse entièrement dénudée contre celle de sa moitié, vibrant au moindre effleurement alors que Sahar tenta de rattraper ce semblant de contrôle. « Je m’en fous, embrasse-moi. » Avait-il soufflé contre ses lèvres, désireux au possible alors que cette distance imposée ne faisait qu’aggraver davantage son impatience, sa bouche profitant de ce baiser certes trop bref à son goût, mais qui répondait à l’urgence de la situation. Il l’avait finalement laissé s’éloigner, sortant à son tour de la douche pour se vêtir d’une tenue confortable pour les heures de vol à venir, avant qu’il ne rejoigne Sahar dans la chambre, leurs valises tout juste closes. Ses lèvres s’étirèrent en un sourire sincère en entendant sa réponse, alors qu’il n’avait pas pu s’empêcher de l’enlacer une fois de plus, ses bras encerclant son corps qu’il rapprocha du sien. « On reviendra mariés. J’crois que je pourrais te dire oui un million de fois. » S’amusa-t-il, n’ayant aucun doute sur le fait qu’il n’aurait pas une seule microseconde d’hésitation au moment de la choisir comme épouse, Levi s'étant surpris à rêver de ce moment depuis quelques jours. Il avait hoché la tête à la proposition de sa partenaire, détachant difficilement son emprise pour sceller leurs bagages, vérifiant une énième fois qu’ils possédaient l’essentiel pour ce périple jusqu'à Vegas. Levi s’affaira à déplacer les valises jusque dans le salon où il retrouva sa promise, les mains occupées par Salem et les affaires de leurs animaux, Luke restant fidèlement à ses côtés. « Arrête, tu vas les vexer à dire que c’est pas nos gosses. » S’amusa-t-il, ouvrant finalement la porte à Sahar, qu’il verrouilla derrière lui pour rejoindre le bas de leur bâtiment, leurs bras chargés de leurs affaires jusqu’à ce qu’ils ne puissent s’en débarrasser dans le coffre de la voiture. « T’appréhendes pas ? » La questionna-t-il, une fois qu’ils furent installés, le moteur en marche, évoquant aussi bien l’imminente confrontation avec ses parents tout comme le voyage qui les attendait, lui qui savait qu’il n’avait jamais été autant prêt à quitter Bowen. « Je t’aime. » Lui rappela-t-il, une fois encore, comme s’il désirait lui montrer que leur décision n’avait rien de précipité s’ils étaient tous les deux sur la même longueur d’onde.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptySam 2 Mar 2024 - 9:17

Tu aurais possiblement souhaité que les choses s'passent bien différemment. Et quand même bien la finalité s'avérait la même, il n'aurait pas été moins judicieux, que vos péripéties se déroulent autrement. L'évidence n'avait effectivement, pas été sans engendrer quelques dommages sur son passage, toutefois, tu n'aurais pas été en mesure de t'élancer davantage à contre-sens, sous prétexte de ne vouloir offenser personne. Et même si tu aurais pu naturellement, continuer à l'éviter, tel que tu avais auparavant, tenté de le faire, nombre de circonstances ne cessaient systématiquement de vous rapprocher. Levi, t'avait effectivement prouvé depuis, que peu importe à quel point la situation se révélait merdique, tu pourrais toujours compter sur lui. Après tout, tu ne saurais omettre ce moment, durant lequel tu lui avais conseillé de prendre ouvertement la fuite, afin d'échapper à l'éventuelle torpeur de tes dealers, ce dernier n'ayant pas hésité la moindre seconde à réfuter à cette éventualité dans l'espoir de s'assurer de ta propre sécurité. Mais aujourd'hui, forcée de constater que peu importe ton passif relativement tumultueux, ou l'ampleur de tes penchants les plus destructeurs, l'anglais avait visiblement fait le choix de ne pas se détourner de toi. N'importe qui l'aurait fait, tu en détenais l'intime conviction, néanmoins, et à l'inverse du monde entier, ce dernier dénotait d'une détermination peu ordinaire à ton égard. Ce fut essentiellement pour cette raison d'ailleurs, que tu ne voyais strictement aucun intérêt aujourd'hui, à repousser l'inévitable. Si tu n'étais pas nécessairement partisane du mariage, et bien moins sous ses aspects les plus puritains et indéniablement formels, autant l'avouer tu crevais pour le coup, d'une envie considérable, à l'idée de ne former plus qu'une seule et même entité avec ton partenaire. Impatiente, il ne t'avait pas fallu plus de quelques minutes seulement pour clore l'intégralité de vos bagages. Tout juste sortie de la cabine de douche, non sans difficulté, avouons-le, tu enfilas un accoutrement suffisamment confortable, avant de te précipiter en direction de la chambre, dans l'espoir de finaliser la planification de vos valises. Dans le cas potentiel, ou l'un de vos effets personnels s'avéraient susceptible de manquer, nul doute, que vous trouveriez un moyen sur place, de vous en procurer un nouveau. Rejoins par ton âme-soeur les minutes qui suivirent, tu n'avais, là non plus, pas perdu de temps pour te délecter de l'étreinte relativement réconfortante, dont ce dernier te gratifia, avant de débuter cette aventure, qui changerait à jamais le cours de votre relation. « Tu as intérêt, parce que ça m'embêterait vraiment de devoir user de violence devant Marilyn et Elvis. J'tiens pas à ce qu'ils se fassent une opinion foireuse de moi. » Laissas-tu faussement sous-entendre parmi un sarcasme à peine voilé. Le fait était, que si tu aurais pu t'éterniser ainsi, l'espace de quelques heures, vous n'aviez en réalité, plus de temps à perdre. En effet, vous étiez contraints de déposer vos animaux chez tes parents, qui n'avaient eux-mêmes, pas été avertis de la supercherie qui se tramait. Et une chose était sûre, tu n'allais certainement pas leur dévoiler le véritable motif de l'urgence dans laquelle, Levi et toi, vous trouviez actuellement. L'invitant dans la foulée à déplacer les bagages, au moins jusqu'à la porte d'entrée, tu allais de ton côté, tenter éventuellement de récupérer Salem, dont l'attitude relativement réfractaire, ne t'avait pas des masses étonné. Mais comme à son habitude, ton canidé, fut quant à lui, parfaitement docile, au point, qu'il n'était même plus indispensable de le maintenir en laisse. Enthousiaste, le félin en revanche, l'avait moins été, tandis que tu l'immobilisas contre toi, ton autre bras, chargé des affaires bien spécifiques à vos deux compagnons. « Je suppose qu'ils ignorent encore, qu'ils ont été adoptés. » Vins-tu ironiquement relever, remerciant Levi d'un vague hochement de la tête, tandis qu'il s'apprêtait déjà à refermer la porte d'entrée, sur votre passage. En quelques secondes seulement, la fratrie réunie, et munis également de vos indispensables, vous vous étiez rendus à l'intérieur l'habitacle, prêts à prendre le large jusqu'à votre première destination. « J'appréhende surtout les heures de vol, qui, je sais par avance, vont être interminables. » Parce que tu n'irais certainement jamais jusqu'à douter de votre union, à l'inverse, l'impatience ne cessait de te consumer, en revanche, le trajet à venir, s'avérerait tout simplement hors du temps, et ça, tu le redoutais. « Et toi? » Le questionnas-tu toi aussi, tandis que vous approchiez déjà de votre première mission. Après avoir évoqué une multitude de prétextes plus ou moins crédibles pour justifier de la garde inattendue de vos animaux, tu continuas plus que jamais de penser, que l'improvisation, resterait de loin ta meilleure option. « Je t'aime aussi. » Admis-tu finalement à ton tour, l'une de tes mains s'égarant aussitôt contre la jambe de ton favori, en guise notamment, de confirmation. Cependant, et en moins de temps qu'il n'avait fallu pour le dire, le véhicule s'arrêta net devant le domicile de ta famille, consciente qu'au vu des rapports que tu entretenais avec la plupart d'entre eux, il restait préférable que tu possèdes une raison particulièrement viable de leur confier la responsabilité de vos compères. Luke ayant reconnu l'endroit, commençait déjà à s'agiter à l'arrière « Tu viens avec moi, ou tu préfères m'attendre dans la voiture? » Après tout, tu ne pourrais lui tenir rigueur de juger préférable de te laisser plaider toute seule, auprès de tes parents. Tout résidait d'autant plus, dans le fait de ne pas vous attarder, en demeurant le plus abstrait possible. 

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) EmptySam 2 Mar 2024 - 17:05

Levi, il n’avait cessé de vouloir lui prouver qu’il n’était pas un lâche, et qu’il aurait daigné même l’impossible pour ne pas la laisser tomber. Si son agression aurait pu être la fin définitive de leurs interactions, il fallait croire qu’elle avait été à l’inverse, le début d’une complicité qui n’avait cessé de grandir au fil du temps. Ils avaient traversé les enfers ensemble, déjoué les plans pour ne former finalement qu’une seule et même équipe, bien plus soudée qu’ils ne l’auraient imaginé, comme s’ils avaient rapidement pris conscience que l’autre représentait leur seul pilier dans le chaos. Et les sentiments amoureux étaient venus se mêler à cette relation encore difficilement imaginable il y a quelques temps de cela, prenant davantage d’ampleur jusqu’à ce qu’ils ne puissent enfin s’avouer qu’ils désiraient officialiser bien plus concrètement leur lien. S’il était un habitué des décisions hâtives, Levi savait pertinemment que cette fois-ci, la décision était mûrement réfléchie, ô combien consentie, eux qui semblaient prêts à sauter le pas pour s’appartenir jusqu’à la fin des temps. Et davantage le temps s’écoulait, davantage l’urgence en devenait insoutenable, son esprit happé entièrement par ces quelques heures qui les séparaient de Vegas, totalement obsédé par ce moment où ils prononceraient leurs vœux l’un face à l’autre. Ils s’étaient tout de même accordés quelques instants sous la douche, résistant malgré eux à leurs envies de se rapprocher, conscients qu’ils n’avaient aucune minute à perdre quand bien même la tentation était toujours compliquée à gérer. « De violence, carrément ? T’en fais pas, Marilyn et Elvis auront aucun reproche à te faire parce-que ton futur mari sera le plus heureux quand il faudra te dire oui. » Répondit-il, l’air amusé, s’imaginant déjà devant l’autel, leurs mains ornées de leurs alliances. L’heure n’était pourtant pas encore aux rêveries, eux qui devaient s’activer pour ne pas prendre du retard, ayant pour première mission de déposer leurs animaux chez les parents de Sahar, sans pour autant dévoiler la raison de cette urgence qui les obligeait à quitter le territoire. Levi s’occupa de regrouper leurs bagages maintenant clos, tandis que son âme-sœur s’affaira à préparer les animaux, dont Salem, qui n’était pas le plus docile lorsqu’il s’agissait de se laisser faire. Il n’avait pas pu s’empêcher d’esquisser un sourire en voyant le félin immobilisé contre Sahar, bien moins enjoué que son compère à quatre pattes, suivant sa maîtresse au pas. « On leur dira la vérité un de ces quatre. » Rentra-t-il dans son jeu, verrouillant la porte de leur appartement au passage, les bras maintenant occupés par leurs valises qu’il chargea dans le coffre de la voiture, laissant sa partenaire prendre place à l’avant du véhicule. « J’essayerai de les rendre moins interminables. » Murmura-t-il, ses mots chargés de sous-entendus tendancieux que Sahar serait la première à interpréter, la lueur malicieuse de son regard ne pouvant tromper quant au fond de sa pensée. « J’ai juste hâte qu’on y soit, j’crois que t’as pas idée d’à quel point. » Elle avait pourtant été la première à constater à quel point son impatience avait fini par exploser, si bien qu’il avait finalement écoulé le dernier centime en sa possession pour leur payer ce voyage, plus que certain de ce qu’il désirait. Il avait finalement mis le contact, les menant jusqu’à la maison familiale qui serait l’abri temporaire pour leurs animaux pour les quelques jours à venir, sa main ayant rejoint celle de sa favorite, entremêlant leurs doigts durant le trajet. « J’te laisse pas faire ça seule, j’viens avec toi. » Parce-que si le dernier repas ne s’était pas terminé sur un bon point lors des premières présentations, il restait inimaginable pour Levi de laisser Sahar se dépêtrer seule de la situation dont ils étaient tous les deux responsables. Garés devant la demeure, ils prirent le nécessaire dans leurs mains, Levi libérant Luke de la voiture tandis que Sahar gérait encore Salem dans ses bras. « Ça va aller ? » Demanda-t-il, lui adressant un regard rassurant, avant que son doigt ne vienne presser sur la sonnette qui résonna dans la foulée, ne leur laissant désormais plus d’autre choix que de se lancer.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
Contenu sponsorisé
take my hand, take my whole life too (sahar) Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
take my hand, take my whole life too (sahar)
Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» life pouring from my hands like dust (sahar)
» let me take your hand, i'll make it right, i swear to love you all my life. (niels)
» sahar's phone.
» @sahar.esd (instagram)
» sahar's phone.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: see something else :: le monde-
Sauter vers: