AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le deal à ne pas rater :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : où l’acheter ?
Voir le deal

 

 take my hand, take my whole life too (sahar)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptySam 6 Avr 2024 - 14:24


Leurs échanges, résumés à ces quelques verres discrètement dissimulés derrière le comptoir du Wojna’s, les avaient finalement mené vers une voie sur laquelle ils n’auraient probablement jamais misé. Et Dieu savait que Levi, il était plus que convaincu que Sahar ait été la plus belle chose qui lui soit arrivée, une chance que la vie lui avait accordé, pour lui faire savoir qu’à présent, il avait une raison d’exister. L’engagement ne lui avait jamais semblé aussi évident que depuis qu’il fréquentait Sahar, n’ayant pas d’autre ambition que celle de lier son âme à la sienne pour le restant de leurs jours. Et leur promesse d’éternité n’était désormais plus qu’à portée de main, alors que l’avion avait amorcé sa descente vers les pistes d’atterrissage, annonçant leur délivrance. « Ils se débrouilleront pour venir. » S’amusa-t-il, le visage enfoui dans le cou de sa favorite, ses lèvres pressant son épiderme, de manière plus ou moins appuyée, balayant chaque parcelle de peau qu’il pouvait atteindre. Ils assistèrent aux mouvements précipités des premiers voyageurs, qui s’attroupaient au milieu des allées pour récupérer leurs biens et se diriger vers la sortie. « Tout seuls, ça aurait pas été dérangeant. » Rétorqua-t-il, d’un ton joueur, lui faisant comprendre qu’il était enclin à tout accepter tant qu’il n’était question que d’eux. Marchant dans les couloirs de l’aéroport, ils parvinrent enfin au premier arrêt, attendant que leurs bagages ne fassent leur apparition. « T’es mon humaine à moi. Et j’te trouve toujours aussi belle si tu veux mon avis. » Continua-t-il de la complimenter, le regard brillant pour elle, sa main resserrant son étreinte autour de la sienne alors qu’ils se dirigèrent vers le dernier point de contrôle, celui qui les mènerait vers une délivrance tant attendue. Enfin libres, Levi ne perdit pas une seconde pour réserver un taxi, plus que jamais excité à l’idée de retrouver son âme-sœur sans avoir à subir le monde autour d’eux. « C’est vrai. » Murmura-t-il, déposant un baiser sur sa tête, momentanément inclinée sur son épaule, jusqu’à l’apparition de leur taxi. Il aida le chauffeur à disposer les valises dans le coffre, avant de rejoindre Sahar à l’arrière du véhicule, se délectant de son excitation qui faisait écho à la sienne. « Je sais bébé. On en parlait encore hier. Aujourd’hui, on y est. » S’amusa-t-il dans la foulée, sa main glissant contre sa cuisse, y exerçant une pression alors qu’il découvrait lui aussi les paysages typiquement locaux qui se dessinaient devant leurs yeux. « Je t’avais dit que j’étais pas net, t’as jamais voulu me croire. » Pouffa-t-il, pivotant un peu plus vers Sahar, ses lèvres venant s’écraser contre les siennes dans un mouvement vif. « Je t’aime. Et je referais ça tous les jours de ma vie si c’est pour t’épouser. » Murmura-t-il, ses mots aux allures de confidence n’étant voués qu’à sa favorite, les minutes et les kilomètres défilant jusqu’à les mener devant leur hôtel. « Monsieur et Madame Wheeler-Essaïdi. » Avait répété l’employé à l’accueil après que Levi les ait identifié, le simple son de leurs deux noms unis parvenant à le faire frissonner, lui confirmant qu’il n’attendait désormais plus que ça.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptySam 6 Avr 2024 - 18:16

Pour sûr que s'il restait systématiquement préférable de ne négliger aucune éventualité, celle qui tendait pourtant à s'amorcer dans l'immédiat, s'avérait néanmoins, la plus inattendue. Pour autant, tu possédais parfois de ton côté, le sentiment que le déroulement actuel des évènements, n'avait en soi rien de fortuit, notamment, si on creusait bien au-delà de vos échanges on ne peut plus inexistants, dans l'enceinte même de l'établissement. Malgré des conjonctures peu avantageuses vous concernant, et d'innombrables tentatives pour potentiellement déjouer les coups du sort, ce dernier se fit à lui seul, bien plus ingénieux que vous ne l'aviez manifestement été à deux. Dans ce cas, outre les jugements peu élogieux à ton sujet, disséminés un peu partout dans ton périmètre, tu fus également contrainte de revoir l'ensemble de tes plans. Certainement bien loin d'imaginer, qu'après quelques mois seulement de relation passionnée, presque indigne selon une majorité, vous en seriez rendus dans la foulée à daigner le compromis le plus conséquent de vos vies respectives. Malheureusement, le déplacement nécessitait à votre échelle, quelques déconvenues, à l'image de ce trajet qui paraissait sans fin, et ce, quand bien même l'avion se trouvait tout récemment cloué au sol. Malgré une tentative pour le moins astucieuse de ton amant visant éventuellement à détourner ton attention du reste des passagers venus s'amassaient parmi les allées de l'appareil, l'impatience semblait progressivement s'emparer de toi. Toujours plus proches demeuriez-vous de votre dénouement tant attendu, et davantage les heures s'écoulèrent d'une lenteur insoutenable. « Du moment qu'on a d'quoi tenir. » Et tu ne faisais pas forcément allusion à l'indispensable concernant la survie humaine. La manière dont tu n'avais fait que picorer l'intérieur de ton plateau en était une preuve flagrante. Puis ce fut finalement à votre tour de vous extirper de l'avion, pour directement déambuler à l'intérieur de cet aéroport, que tu foulais pour la première fois. Ta main prostrée fermement dans celle de Levi, il aurait été fabuler de prétendre, que tu ne l'avais pas volontairement laissé te guider au travers des différents espaces, soulagée cependant de constater, que vous n'accusiez pour l'heure, d'aucune perte, quant à vos valises. « J'comprends mieux l'intérêt des lunettes, maintenant. » N'hésitant pas à te moquer de toi-même, tu détenais l'ultime conviction pour que ton apparence dans sa globalité, se soit dans l'immédiat avéré comparable à une vaste blague. Sûrement dénotais-tu d'ailleurs d'un teint on ne peut plus livide, les vaporeuses désespérément rougissantes. L'anglais de son côté, parvenait sans mal à t'exaspérer, sous peine qu'après l'équivalent d'une journée entière de transport, son état, restait tout simplement inchangé. Vos effets personnels dorénavant en votre possession, affranchis désormais de l'ensemble des contrôles, et en quelques minutes, tout au plus, vous demeuriez plus libres que jamais de découvrir les pires excentricités de Vegas. Pas avant l'arrivée de votre chauffeur, ceci-dit, qui vous conduirait pour commencer jusqu'à votre hôtel. Et en l'espace de quelques minutes, les conformités bouclées, le véhicule sillonna les rues les plus célèbres de la ville, ne manquant pas sur son passage d'amorcer une excitation palpable, tandis que tu te rapprochas de la fenêtre, dans l'espoir de ne pas en louper une miette. « Comment ça s'fait, que j'y ai encore jamais mis les pieds, avant aujourd'hui? » Demandas-tu, essentiellement à l'attention de toi-même, extirpée soudain de ton esprit utopiste, au contact de sa main, venue momentanément trouver refuge contre ta jambe. « J'ai en effet, osé imaginer, que tu étais un chouia, plus normal que moi. J'ai eu tort. » Affirmas-tu, une moue espiègle s'insinuant aussitôt parmi tes traits, avant que tes pulpeuses ne s'avèrent prises d'assaut par les siennes, les secondes qui suivirent. Une étreinte que tu n'avais de fait, pas hésité à prolonger, une main positionnée contre son visage. « J'suis prête à t'épouser tous les jours aussi, mais, à condition qu'on évite le trajet Bowen-Vegas, tous les jours également. » Avouas-tu, l'esquisse d'un sourire ne cessant de s'étendre au coin de tes lèvres, tandis que ton regard, continuait de s'illuminer aux couleurs de la ville. Après un trajet d'une quinzaine de minutes, peut-être plus, tu aurais pu jurer que ton palpitant avait loupé un puissant battement à votre arrivée devant l'édifice. Éreintée pourtant par un voyage de plusieurs heures, seuls l'enchaînement de mots, voire de noms prononcés par l'hôte situé à l'accueil, avait suffi à te remémorer pour quelle raison exactement, vous vous trouviez ici, Levi et toi. Positionnée systématiquement à proximité de ce dernier, tu continuais de t'assurer qu'il ne s'éloigne jamais véritablement de toi, excepté s'il en était contraint. « J'savais pas qu'on était déjà mariés. » Soufflas-tu discrètement à l'oreille de ton amant, tandis que l'inconnu en question, s'était empressé de vous remettre les clés de votre chambre, accompagné du baratin habituel. Et là non plus, tu ne tardas pas à te saisir du bras de ton partenaire, l'incitant à se ruer en direction de l'ascenseur, qui vous mènerait à l'étage où se trouvait votre bulle, pour les jours à venir. « Donc là, j'suis face à un dilemme. J'sais pas si j'suis supposée me préparer, ou t'sauter dessus. Sachant que j'crève d'envie de t'sauter dessus, mais si je le fais, ça va encore repousser le moment de nous marier. » Débitas-tu à vitesse folle, au travers d'un imbroglio particulièrement confus, que tu n'étais même pas certaine de comprendre toi-même.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyDim 7 Avr 2024 - 23:15

Si l’engagement n’avait jamais réellement été une voie envisagée par Levi, il fallait croire que son idylle avec Sahar avait totalement modifié sa vision des choses. Parce-qu’aujourd’hui, rien ne lui paraissait plus évident que de lier son destin à celui de sa partenaire et ce, pour l’éternité. Il avait arrêté de s’intéresser à ce que le monde pouvait bien penser de leur relation, conscient qu’ils n’avaient rien à prouver à personne, et que seuls leurs consentements avaient de l’importance. Peu importait si autrui considérait leur démarche comme hâtive, eux qui n’avaient certainement pas attendu l’avis et la bénédiction de leur entourage pour se lancer dans cette aventure qui n’appartenait qu’à eux. Ils ne s’étaient d’ailleurs pas privés de garder ce secret pour eux, s’envolant vers leur destination sans même en avertir leurs fréquentations, et notamment la famille de Sahar qui s’était occupée de garder leurs animaux. « Nos deux corps, ça suffit pas ? » Fit-il mine de demander, lui qui aurait aimé la tenir loin de ses distractions les plus viles, et recentrer son esprit sur la passion qu’ils vivaient et de laquelle ils se nourrissaient au quotidien. Il en avait profité pour accabler son épiderme de pressions amoureuses, le temps de laisser le reste des passagers se diriger vers les sorties, avant qu’ils n’imitent leurs mouvements une fois les allées libérées. Tenant la main de Sahar fermement, il s’affaira à les guider aux différents points de l’aéroport, pour récupérer leurs bagages en soute dans un premier temps. « Je les porte. Faudrait peut-être que t’y songes toi, en revanche. » S’amusa-t-il, renvoyant malicieusement la balle dans son camp alors qu’il continuait de la contempler, plus que jamais charmé, même après ces longues heures passées dans les airs. « Tout ça c’est à moi. » Souffla-t-il, profitant d’une discrétion relative pour lui voler un baiser, l’une de ses mains s’agrippant à sa chute de reins dans un geste bref, avant qu’ils ne se dirigent vers la sortie de l’aéroport, où les attendait leur taxi. Levi laissa sa favorite s’installer à l’arrière du véhicule, aidant de son côté le chauffeur à charger leurs affaires dans le coffre avant de rejoindre sa promise, déjà surexcités à l’idée de fouler le sol américain. « Parce-que le destin voulait que tu le fasses avec moi. » Répondit-il, d’un air volontairement arrogant, aimant l’idée que cette destination soit entièrement réservée à leur projet d’union. « Ça t’empêchera pas de me dire oui tout à l’heure. » Souffla-t-il avec un air joueur, pointant volontairement du doigt la temporalité de cet événement qu’ils avaient tant imaginé et qui n’avait jamais été aussi atteignable. Sa main posée sur sa cuisse, il attendit de pouvoir retrouver l’intégralité de son attention pour se jeter à corps perdu contre ses lèvres, l’embrassant amoureusement, le cœur battant à lui en rompre les côtes. « On peut s’organiser des mariages à l’appart si tu veux. Dans notre lit. » Joua-t-il, lui volant un énième baiser juste avant que le chauffeur ne coupe le moteur, annonçant l’arrivée à leur hôtel, leurs mains se liant de nouveau pour traverser le hall du bâtiment et parvenir à l’accueil. « Je savais pas non plus. Mais ça me plaît bien. » Souffla-t-il à l’oreille de sa promise, prétextant un baiser déposé sur sa tempe, laissant l’employé face à eux leur expliquer les banalités habituelles avant qu’ils ne puissent se diriger vers l’ascenseur. « Tu crois qu’on aurait pas quelques minutes devant nous avant de sortir ? » Fit-il mine de regarder sa montre accrochée à son poignet, les portes coulissantes s’ouvrant devant eux, leur laissant la possibilité d’accéder à leur chambre en quelques secondes, Levi se chargeant de la déverrouiller. L’excitation palpable, il laissa Sahar découvrir leur cocon en première, suivant derrière, les mains occupées par leurs bagages qu’il déposa à l’entrée, découvrant d’un air ébahi l’immensité presque ridicule de leur chambre, une baie vitrée immense leur donnant une vue imprenable sur le cœur de la ville. « On risque de se perdre en fait. » Remarqua-t-il, immédiatement plongé dans l’ambiance grandiose de Vegas, avançant dans la suite pour y découvrir un lit aux dimensions gigantesques. « J’te parie qu’on va utiliser un tiers de ce truc. » Pouffa-t-il, lui qui préférait de loin dormir lové contre son âme-sœur.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyLun 8 Avr 2024 - 15:21

Une chose était sûre, vous n'aviez pas fait les choses à moitié, Levi et toi. Certains iront même jusqu'à affirmer que, quitte à vous marier, vous auriez potentiellement pu envisager les festivités directement à Bowen. Le fait était que, tu n'avais autrefois jamais envisagé un engagement aussi définitif au préalable, et quand bien même cela s'avérait être le cas pour une raison quelconque, tu ne te soumettrais pour rien au monde, aux conformités habituelles. Et ce fut exactement ce qu'il s'était passé. Bien au-delà du politiquement correct, vous aviez tout naturellement fait le choix de ne penser qu'à vous, au risque pourtant, de laisser la confusion s'installer, auprès de ceux que vous n'aviez pas informé de votre initiative, au préalable. « Je pourrai toujours essayer de m'en contenter. » Répondis-tu aussitôt, épaules haussées, tandis que ce ne fut pas loin d'être à votre tour de quitter l'habitacle, afin de rejoindre l'aéroport. Ta main toujours prostrée dans celle de ton amant, il serait fabuler de prétendre, que tu n'avais pas exclusivement compté sur lui, à cet instant précis, pour vous guider, jusqu'aux différents emplacements, et notamment, jusqu'à la zone dédiée au retrait des bagages. « Pas besoin. » Affirmas-tu, tout en secouant frénétiquement la tête dans la foulée. Visiblement éreintée par un voyage de longue haleine, tu arboras une moue à moitié renfrognée, le teint considérablement livide. Mais forte de la présence de ton amant, et d'une complicité relativement sa faille, tu te laisseras progressivement porter parmi un enthousiasme probant, dont l'intensité se verra renforcée au fil des minutes. « J'te le confirme. Tout est à toi. » Répétas-tu, bien consciente toutefois, de devoir te limiter à cette seule étreinte, on ne peut plus approximative, au moins jusqu'à votre arrivée à l'hôtel. Définitivement débarrassés de toutes les étapes indispensables, qu'il fut enfin temps vous concernant, de grimper dans le taxi réquisitionné par ton partenaire les minutes précédentes, et qui vous conduirait directement jusqu'à votre lieu de résidence pour les jours à venir. Et à mesure que le véhicule sillonna les routes, que tes vaporeuses semblèrent de leur côté, s'illuminer aux couleurs de la ville, visiblement émerveillées par les vastes étendues d'excentricités qui firent déjà leur apparition dans ton périmètre. « Tu crois? » Demandas-tu, une moue étonnamment candide, venue soudain étirée l'intégralité de tes traits, tandis que tu restas manifestement obnubilée par la clarté purement lancinante des lumières qui ne cessaient probablement jamais de scintiller. « Je peux effectivement te garantir que ça ne m'empêchera jamais de te dire oui. » Une main dorénavant lovée contre ta cuisse, que tu fus sans plus tarder, extirpée de ta songerie on ne peut plus précoce, par l'intermédiaire de ton amant. Tes pulpeuses, percutées de plein fouet par les siennes, ne se firent par prier pour prolonger cette proximité que tu aurais tant souhaité éternelle. Car ce moment-là, dieu savait que tu ne l'oublierais jamais, même s'il paraissait dans les faits, plutôt insignifiants. « C'est tentant, surtout si ça ne nécessite pas de bouger du lit. » Soufflas-tu à bonne distance de ses lippes, tandis que vous sembliez déjà sur le point d'arriver à votre destination. En effet, en l'espace de quelques minutes seulement, vous veniez de délaisser le véhicule et son chauffeur, en échange du hall d'entrée de votre hôtel, où vous aviez été immédiatement accueilli par l'un des réceptionnistes, tirés à quatre épingles. Pour sûr qu'aucun de vous deux, n'aviez véritablement tenu compte du baratin formulé par ce dernier, davantage obsédés par la combinaison de vos deux noms juste avant. Toujours positionnée à côté de Levi, tu le laissas d'abord récupérer les clés dans la foulée, avant de l'inviter à t'emboiter le pas jusqu'à l'ascenseur. « Tu sais que si on commence comme ça. » Sous-entendu, que vous n'étiez pas vraiment du genre à vous contenter de quelques minutes volées, et lui aussi le savait d'ailleurs, autant que toi. Les portes coulissantes à présent ouvertes, jouxtèrent presque immédiatement celle de votre chambre, ce qui vous permettrait à l'avenir, de ne pas avoir à déambuler inutilement le long des corridors interminables de l'établissement. Invitée par ce dernier à pénétrer la première à l'intérieur de la pièce, tu fus à nouveau surprise par son immensité, réalisant un peu brutalement, à quel point il n'avait pas hésité à te gâter, quitte à tout sacrifier pour y parvenir. Le laissant peu à peu s'imprégner de toute cette étendue qui s'offrait à vous, tu restas quant à toi, d'abord figée au milieu de la suite, ne sachant pas véritablement sur quoi t'attarder. « Tu parles de la ville ou de la chambre? Parce que j'suis presque sûre qu'il me faudrait un GPS pour me déplacer là-dedans » T'exclamas-tu, en pointant directement du doigt, l'endroit dans lequel vous vous trouviez, bien que ton attention fut là aussi happée par un autre détail, soulevé sans plus tarder par ton partenaire. La dimension du lit, n'avait en effet, rien de comparable avec le votre, pourtant considéré de taille, normale. « Au moins on est certains de pas manquer de place. » Au vu de vos prouesses, ce n'était effectivement pas une si mauvaise chose. Te débarrassant de ton sac dans la foulée, tu t'orientas immédiatement en direction de la première porte à ta portée, derrière laquelle se trouvait manifestement la salle de bain, à l'allure, clairement déconcertante. Presque aussi démesurée finalement, que le reste des lieux. « Putain, tu as vu cette baignoire? J'veux clairement dormir là, cette nuit. » Vins-tu quasiment t'écrier, sous couvert que vous ne disposiez pas de la même à votre domicile. C'était pas vraiment un élément qui te manquait dans les faits, cependant, tu saurais en profiter tout le temps que vous logeriez sur place.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyLun 8 Avr 2024 - 23:52


Quitte à se marier, ils avaient choisi de le faire de la moins conventionnelle des manières, comme pour faire écho à leur façon d’entrevoir le monde. Ils étaient pourtant conscients que leur décision ne plairait pas à tout le monde, et notamment à la famille de Sahar qu’il avait à peine rencontré quelques mois auparavant, au détour d’un repas de famille écourté plus vite que prévu. Mais Levi, il savait aussi qu’ils n’avaient aucunement besoin de se justifier, eux qui avaient fait le choix de s’aimer envers et contre tout, quand bien même leur amour semblait sortir des cases, n’en rentrant dans aucune d’entre elles. « Seulement essayer ? » La chercha-t-il, bien conscient que le sevrage commençait peu à peu à l’atteindre, bien qu’il faisait son possible de son côté pour éviter apaiser ses songes, les recentrant sur eux et le sens de leur périple qui touchait enfin à sa fin. Levi n’avait pas hésité à prendre les devants, ses doigts enroulés autour de ceux de sa favorite pour la guider au travers de l’aéroport, assumant totalement son rôle de soutien, lui qui désirait la voir se reposer sur lui le temps qu’elle le voudrait. Ils s’étaient affairés à récupérer leurs bagages, bien heureux de constater que l’attente n’avait pas été aussi longue qu’ils ne l’avaient imaginé, leur permettant de se défaire plus rapidement du dernier contrôle avant de retrouver leur liberté. « Rien qu’à moi. » Murmura-t-il, sa main toujours perchée à hauteur de sa chute de reins, alors qu’il devait se forcer au calme pour ne pas déraper au beau milieu de l’aéroport. Ils ne se firent pas prier pour se précipiter vers le taxi qui fit son apparition dans la foulée, prenant en charge leurs bagages que Levi qui aida à disposer dans le coffre avant de rejoindre sa promise sur la banquette arrière. Tous les deux ébahis par cette réalité qui était désormais la leur, ils profitèrent du cadre excentrique qui s’offrait à eux à mesure que le chauffeur avalait les kilomètres, les rapprochant à chaque fois un peu plus de leur destinée. « T’en doutes ? » Fit-il mine de s’offusquer, amusé par leur échange, plus que jamais satisfait par la réponse de Sahar qui lui confirmait combien ils étaient faits pour être ensemble, quand bien même leur route avait été longue et fastidieuse. Levi n’avait d’ailleurs pas pu s’empêcher d’emprisonner ses lèvres, à la seconde où il retrouva son attention, véritablement accro à son contact et à sa façon de lui montrer qu’ils étaient animés de la même passion dévorante. « L’avantage, c’est qu’on pourra directement consommer notre mariage. » Releva-t-il, de manière faussement innocente, sa main continuant de presser doucement sa cuisse, alors que ses lippes tentaient malicieusement les siennes. Ses mots avaient beau paraître frivoles, Levi savait pertinemment qu’il n’aurait aucun mal à lui promettre l’éternité tous les jours de sa vie si c’était ce qu’ils désiraient, prêt à tout pour lui prouver qu’il ne jurait que par elle. Le trajet les mena enfin à destination, au pied d’une immense bâtisse que Levi avait choisi spécialement pour eux après avoir balayé une tonne d’options. Et au premier coup d’œil, il sut qu’il avait jeté son dévolu sur le bon hôtel, constatant de lui-même qu’ils se retrouvaient au cœur de l’action, plus que jamais plongés dans l’univers électrique et extravagant de Vegas. Peinant à se concentrer sur autre chose que l’écho de leurs deux noms accolés, Levi se laissa guider par sa moitié, déjà enfouie dans l’ascenseur qui les mènerait à leur étage. « Je sais. Mais on l’a bien mérité, non ? » Se justifia-t-il, visiblement en train de la pousser au vice, alors qu’elle semblait pour la première fois faire preuve d’une raison peu commune. Percevant l’excitation monter d’un énième cran, Levi déverrouilla la porte de leur chambre, laissant l’occasion à Sahar de pénétrer la première au sein de leur suite, cherchant à tout prix à entrevoir ses réactions. Il peina lui-même à dissimuler sa surprise à la vue de l’immensité de la pièce et de la vue imprenable qu’ils bénéficiaient, réalisant difficilement qu’il s’agissait là de leur refuge pour les quelques jours à venir. « J’te propose que le lit soit notre point de ralliement, si jamais. » Pouffa-t-il, continuant d’explorer le reste des lieux alors qu’il avait entreposé leurs affaires dans un coin de la pièce, son attention rapidement attirée par la largeur du lit, qui leur était assez inutile lorsqu’on connaissait leurs habitudes pour dormir. « Même dedans, j’aurais peur de te perdre. » Fit-il mine de déplorer, suivant Sahar dans la pièce jouxtante, faisant visiblement office de salle de bain, et possédant là encore une dimension à peine concevable. « C’est vrai qu’on aurait assez de place pour y passer la nuit. » S’amusa-t-il, son regard ne manquant pas de s’éclairer à la vue de cette baignoire gigantesque, et de toutes les idées qu’elle pouvait lui donner. « Me regarde pas comme ça, j’ai encore rien dit. » Lâcha-t-il, son rictus en disant long sur ses pensées qu’il gardait encore silencieuses, Sahar ayant sans aucun doute deviné que cette baignoire avait éveillé en lui quelques envies enfouies.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyMar 9 Avr 2024 - 16:43

En faisant le choix d'épouser Levi de l'autre côté du globe, tu adhérais logiquement à cette éventualité plus que probante, pour que ta famille, - celle dont tu n'étais de toute évidence, pas tellement proche-, cherche définitivement à t'écarter. Après avoir passé des années à batailler désespérément contre des démons invisibles durant ton adolescence, avant de finalement se résigner à ta majorité, tu savais mieux que quiconque, que la nouvelle de votre mariage, ne réjouirait théoriquement, que vous. Effectivement, l'enthousiasme ne s'avérerait certainement pas similaire à celui dont ils avaient fait preuve, à l'annonce de la grossesse de la compagne de ton aîné. Là où il s'agissait plus que jamais d'une continuité supposément cohérente pour l'un, n'en découlerait manifestement que d'une décision foutrement hasardeuse et lunaire te concernant. Et qu'importe l'opinion purement dédaigneuse d'autrui, le fait était que, rien ne se serait avéré en mesure de te détourner de ton objectif. Malgré un trajet particulièrement éprouvant de par sa durée, tu n'avais pas hésité à traverser toute une partie de la planète, uniquement motivée par cette promesse d'engagement, qui ne demandait plus qu'à se concrétiser. Un hochement de tête plus tard, ponctué d'un infime rictus en coin, en guise notamment de réponse, que ce fut finalement à votre tour de quitter l'habitacle, pour vous rendre jusqu'à l'aéroport, et plus précisément jusqu'à la section de retrait des bagages, où vous y retrouveriez bien rapidement les vôtres. Quelle n'avait d'ailleurs pas été ta surprise de constater, qu'aucune d'entre elles, n'avait été égarée durant le voyage. Tu parues également étonnée par la vitesses avec laquelle les évènements s'étaient enchaînés, convaincue au préalable, que vous finiriez sous un prétexte quelconque par vous éterniser à l'intérieur de l'aéroport, ce qui, pour ton plus grand soulagement, n'avait pas été le cas. Pas plus que quelques minutes seulement, ne semblaient s'être écoulées entre le moment, où vous aviez franchi les derniers contrôles indispensables, et celui, où votre taxi avait fait son apparition, afin de vous conduire jusqu'à votre hôtel. Le regard visiblement ébahi par toutes les excentricités que semblaient progressivement apparaitre parmi ton périmètre, tu en aurais presque momentanément égaré ton arrogance habituelle. Effectivement, rares étaient les fois, où tu te laissais à ce point distraire, ce qui dans les faits, ne tendait qu'à prouver, qu'aussi grotesque ait été votre conception du mariage, elle se révélait pourtant, être la bonne. « Absolument pas. » Répondis-tu, tandis que tes pulpeuses furent soudain percutées par celle de ton amant, réceptive également à cette pression exercée contre ta cuisse dans la foulée. Tu ne perdis d'ailleurs pas une seconde, lorsqu'il s'était agi de prolonger votre étreinte, tes iris visiblement illuminées d'une malice on ne peut plus éternelle. « Et dieu sait, que ce n'est certainement pas négligeable. » Poursuis-tu, manifestement tous deux incapables de ne pas faire allusion à vos penchants les plus tendancieux, qui rythmaient on ne peut plus, votre quotidien. Car si tu n'avais jamais été bien transparente quant à tes addictions, celle que tu avais développé en côtoyant Levi, paraissait de loin la pire, sous-entendu notamment, qu'il restait le seul à pouvoir prétendre l'assouvir. Et en l'espace d'un quart d'heure, tout au plus, le véhicule vint finalement s'immobiliser directement à l'entrée de l'édifice hors norme, qui s'apparenterait à votre lieu de résidence pour les prochains jours. Vos effets personnels tout juste récupérés, que vous aviez été aussitôt accueilli par l'un des réceptionnistes qui ne tarda pas à vous accabler du baratin habituel, auquel ni Levi, ni toi, n'avait accordé véritablement d'attention. Une fois les clés de la chambre à votre disposition, tu l'invitas sans plus tarder à t'emboiter le pas jusqu'à l'ascenseur. « Me tente pas. Tu sais pertinemment qu'il suffirait de pas grand-chose. » Avouas-tu, lèvre pincée, à l'instant même où les portes coulissantes s'entrouvrirent directement à hauteur de votre suite. Paradoxalement à l'effervescence qui semblait continuellement régner parmi la ville, l'hôtel quant à lui, paraissait influencé par un calme, presque trop assourdissant. Incitée par ton partenaire à pénétrer la première à l'intérieur de la chambre, le dépaysement fut considérable en constatant l'étendue presque infinie de la pièce. Et par l'intermédiaire de cette baie vitrée située à l'extrémité de la chambre, vous jouirez qui plus est, d'une vue imprenable sur une bonne partie de Vegas. « Compris, on s'retrouve dans le lit. » Qui lui-même dénotait d'une dimension ridiculement démesurée. « J'ai pas ramené la paire de menottes, mais ça aurait peut-être été utile, manière d'être sûr de ne pas se perdre durant la nuit. » Raillas-tu de nouveau, directement en réponse au constat effectué par ce dernier. Bien décidé chacun à explorer tous les recoins de votre suite, tu avais aussitôt fait le choix de t'orienter en direction de la première pièce située dans ton champ de vision. Et si tu fus peu surprise d'y découvrir la salle de bain, un élément pourtant anodin, avait suffi à stimuler ton enthousiasme. Pivotant légèrement en direction de ton partenaire, t'avais toi aussi été capable de ne pas faire preuve de vice, en imaginant les opportunités qui s'offraient à vous. « Tu crois que j'commence pas à te connaître pour savoir ce que tu imagines? De toute façon, j'ai sûrement déjà pensé à la même chose. » Vins-tu immédiatement relever, tandis que tes bras s'empressèrent dans la foulée d'encercler le torse de ton âme-soeur, que tu t'efforças de ramener au plus près de toi. « C'est quoi le plan à partir de maintenant? J't'embarque de suite dans la baignoire? Ou on se prépare, et on va se marier? Quitte à peut-être devoir reporter le projet baignoire, à plus tard? » Glissas-tu contre ses lippes que tu t'empressas de tenter des tiennes, tandis que tu resserras plus fermement l'étau autour de lui.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyMar 9 Avr 2024 - 23:20

Ils faisaient ensemble le choix de s’isoler du reste du monde, conscients que l’entourage de Sahar n’adhérerait très probablement pas à cette nouvelle qui viendrait certainement mettre en péril leur entente déjà bancale. Levi avait bien compris qu’en l’épousant sans même en avertir sa famille, sa favorite lui envoyait un message fort, celui de sacrifier ses relations familiales pour se consacrer entièrement à ce qu’ils avaient ensemble. Parce-que si de son côté, Levi avait tout à y gagner, il savait que pour Sahar, l’enjeu était un brin différent, elle qui entretenait encore un lien, bien qu’instable, avec les siens. Et il restait évident qu’après l’annonce de la raison de leur périple, il n’y aurait aucun retour en arrière possible, eux qui faisaient délibérément le choix de s’aimer envers et contre tout, qu’importent les retombées. Et ce n’était certainement pas le trajet -quand bien même interminable- qui les ferait reculer, ambitionnant sans le moindre doute de lier leurs âmes à Vegas, quitte à subir les heures de vol qui leur permettraient de s’y rendre. Il serait mentir d’affirmer qu’ils ne furent pas soulagés au moment de l’atterrissage, se faisant à l’idée qu’ils effleuraient à présent leur destinée du bout des doigts, désormais à des milliers de kilomètres de Bowen, foulant le sol américain. L’excitation balayant tout sur son passage, leurs mains fermement liées, ils se dirigèrent vers les dernières étapes de leur escapade, récupérant leurs effets personnels avant de procéder à l’ultime contrôle qui leur permettrait de retrouver leur entière liberté. Et il semblait que les dernières minutes s’étaient écoulées à vitesse éclair, comparées au reste du périple, eux qui prenaient déjà place à l’intérieur du taxi qu’il avait réservé quelques instants plus tôt. « J’espère bien. » Murmura-t-il contre ses lippes qu’il était venu accabler des siennes, dans un échange amoureux, qu’il aurait aimé prolonger pour l’éternité, son regard retrouvant inlassablement le sien lorsque Sahar reprit la parole. « C’est même plus que conseillé pour nous deux. » Souffla-t-il, à la lisière de ses lèvres qui ne cessaient de tenter les siennes, lisant aisément dans son regard l’écho de cette addiction dont ils étaient tous les deux victimes. Et Levi, pour rien au monde il n’aurait voulu changer cet aspect si passionnel de leur relation, conscient qu’il faisait partie intégrante de son unicité et de leur manière de s’aimer. Ils avaient fini par atteindre le centre-ville où se trouvait leur hôtel, découvrant avec émerveillement les décors grandioses dans lesquels ils étaient maintenant plongés. Et semble-t-il qu’ils n’avaient tous les deux eu que très peu d’intérêt pour le discours de bienvenue du réceptionniste, bien plus enjoués à l’idée de rejoindre leur cocon et de débuter cette évasion américaine. « Il suffirait de quoi…? » La tenta-t-il, faisant un pas de plus vers elle d’un air ô combien joueur avant que les portes coulissantes de l’ascenseur ne viennent le stopper dans sa démarche. Lui adressant un clin d’œil complice, Levi laissa sa fiancée prendre les devants pour découvrir la chambre qu’il leur avait réservée pour le séjour, plus que satisfait d’apercevoir ses yeux s’ébahir devant l’immensité des lieux, eux qui n’auraient pas pu être mieux placés pour appréhender l’extravagance de Vegas. « Maintenant ? » Lâcha-t-il, feignant une innocence qui ne la duperait pas, alors qu’ils continuaient de fouler le sol de leur refuge pour les jours à venir. « On a les ceintures des peignoirs s’il faut, j’suis sûr que tu pourras t’en sortir avec. » Pouffa-t-il, désignant les sorties de bain d’un mouvement de la tête, alors qu’ils exploraient les recoins de la suite, constatant avec surprise l’immensité de chacune des pièces qui la constituaient. Et il aurait été plus qu’étonnant que leurs yeux ne s’arrêtent pas sur cette baignoire centrale, qui ne pouvait que participer à la confection d’idées salaces, qu’ils auraient probablement l’occasion de mettre à exécution pendant les jours à venir. « On n’a pas tous les jours une baignoire comme celle-là à disposition en même temps. » Se justifia-t-il, ne perdant pas une seule seconde pour accueillir Sahar contre lui, l’une de ses mains se calant contre la cambrure de son dos. « J’te suivrai partout. Si tu préfères qu’on rejoigne Elvis et Marilyn le plus rapidement possible, alors on fait ça. Si tu préfères que je m’occupe de toi tout de suite et que j’te montre à quel point je t’aime, ça peut se faire aussi. » Susurra-t-il contre sa bouche que la sienne continuait de tenter, sa main libre rejoignant l’autre, pour les faire lentement glisser contre ses hanches, puis sa chute de reins que ses paumes vinrent recouvrir. « J’espère que t’es heureuse. » Souffla-t-il, enfouissant son visage dans le creux de son cou, profitant de l’accalmie retrouvée pour lui délivrer de l’affection en masse.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyMer 10 Avr 2024 - 14:38

Tu avais fait ton choix, et même s'il paraissait dans les faits, plutôt hâtif et peu réfléchi, n'en restait pas moins que tu étais plus sûre de toi que jamais. Selon toi, il n'existait pas grand-chose que tu aies véritablement à perdre en épousant Levi, au détriment de l'approbation de ta famille. Outre le fait que tu considérais cette pratique assez rétrograde, le peu d'échange que tu entretenais avec tes parents, n'avait qui plus est, rien de franchement idyllique. Déterminée comme rarement, rien, tu le savais, ne parviendrait à te détourner de ton objectif, et certainement moins, de l'opinion purement dédaigneuse de ceux qui ne partageaient pas vos idéologies, parfois lunaires. Si le mariage n'avait dans les faits, rien d'une fin en soi, les circonstances dans lesquelles était en train de se dérouler le vôtre, n'avaient pourtant rien d'anodines. Néanmoins qu'existait-il de moins invraisemblable, que toi, dorénavant sur le point de célébrer cet engagement, de l'autre côté du globe, après quelques mois seulement, de relation? Tu n'avais littéralement jamais été une partisane du mariage, sous n'importe laquelle de ses formes, cependant, personne ne t'avait préparé à cette éventualité pour que tu rencontres Levi, et que certains de plans, finissent par s'octroyer une tournure plutôt différente et potentiellement inattendue. De fait, tu n'avais pas hésité à effectuer ce voyage ô combien périlleux, et éreintant pour arriver jusqu'ici, et plonger directement au coeur même de Vegas. Une chance notamment, que le trajet entre l'aéroport et l'hôtel, n'ait été que de courte durée, du moins en comparaison aux précédents. Effectivement, en l'espace d'un quart d'heure, tout au plus, votre chauffeur vous déposa directement devant l'entrée de l'établissement qui, ferait office de lieu de résidence, pour les jours à venir. Minés par un voyage de longue haleine, et bien que tentant à juste titre de faire une dernière fois bonne figure, tu restais certaine, que Levi, autant que toi, n'avait potentiellement rien écouté du monologue formulé, par le réceptionniste, impatients surtout, de récupérer les clés de votre chambre. Un voeu finalement exaucé, puisqu'à peine veniez-vous d'en disposer, que débutait une course effrénée en direction de l'ascenseur, dans lequel, s'amorcèrent les premiers rapprochements, et propositions on ne peut plus subjectives ne laissant aucun doute quant au désir, qui désespérément vous triturez les entrailles depuis votre départ de Bowen. « C'est pas faute de te l'avoir répété, mais tu sais que t'es vraiment par fair-play? » Répondis-tu à l'instant même où les portes coulissantes s'entrouvrirent, vous permettant d'ici les secondes qui suivirent, d'accéder à votre suite. Et autant l'avouer, autant l'un que l'autre, vous aviez été soudainement pris de court face à l'allure relativement excentrique de votre chambre. En effet, peu importe où ton regard semblait s'attarder, qu'absolument tout, autour de toi, se révélait disproportionné. La pièce en elle-même, la baie vitrée la jouxtant, ou même encore la dimension du lit, rien ne paraissait tout bonnement à échelle normale. Et dieu savait que cet aspect-là de votre chambre, n'avait pas manqué de vous arracher quelques sarcasmes, et plus particulièrement la taille du matelas, qui n'avait là-aussi, rien de comparable avec le vôtre. « Pourquoi pas? » Laissant planer le doute quant à tes véritables intentions, tu continuas d'explorer les lieux de ton côté, pouffant immédiatement au constat effectué par ton amant, au sujet des menottes, ou plutôt des ceintures. « Effectivement, je pense qu'elles me seront pas mal utiles. » Le gratifiant d'un clin d'oeil complice, ton inspection de la pièce accusa d'un entracte inattendu, au moment où tu découvris la salle de bain, et plus précisément la baignoire qu'elle y contenait. Aussitôt tu invitas Levi à te rejoindre, afin qu'il puisse à son tour y constater l'élément central ayant soudainement accaparé toute ton attention. « Cette baignoire va littéralement devenir mon lieu favori, de tout Vegas. » T'exclamas-tu comme jamais auparavant, en pointant cette dernière du doigt. Parfois, il n'était pas nécessaire de grand-chose pour te satisfaire, et le récipient en question se révélait être une preuve flagrante. Tes iris dorénavant, traversées d'une lueur tentatrice, tu n'avais pas hésité à te rapprocher de ton favori jusqu'à ce que vos pulpeuses se soient avérées en mesure de se tenter mutuellement. Aussitôt tes deux bras se refermèrent autour de son buste, incapable de ton côté de ne pas frissonner, au contact de l'une de ses mains venue habilement trouver refuge au niveau de ton dos. « Je crois que c'est la décision la plus compliquée de toute ma vie. » Ajoutas-tu, sous-entendu que tu étais à la fois partagée par une impatience insoutenable à l'idée d'épouser ton âme soeur dans les plus brefs délais, mais également par une frustration restée jusqu'ici inassouvie, faute d'un trajet qui n'en finissait plus. Et si tu t'en tenais essentiellement aux allusions de ton partenaire depuis votre arrivée, et les rapprochements qui s'amorçaient, votre mariage demeurait sur le pont d'être repoussé d'une heure supplémentaire, au moins. « Peut-être que c'est pas bon de se marier, en étant frustrés. » Fis-tu mine de te justifier, le visage grimaçant au contact de ses deux mains, qui établissaient un parcours quasi-parfait, dans l'espoir peut-être de te faire chavirer. « Tu m'aimes comment? » Fis-tu ouvertement références aux confidences énumérées par ton amant juste avant, tes doigts se faufilant sans plus tarder à l'arrière de sa tête, à l'instant où son visage disparu à hauteur de ton cou. Un souffle conséquent échappant à ta vigilance, Levi restait ô combien le mieux placé pour savoir que le stratagème initié aurait à cette allure, complètement raison de toi. « Je crois que je ne pourrais pas l'être plus. » En effet, il aurait selon toi été compliqué, d'atteindre un point davantage culminant. Et levi n'en avait peut-être pas conscience, toutefois, tu n'avais jamais été aussi comblée, que depuis que tu le côtoyais. L'invitant finalement à relever la tête à hauteur de la tienne, tu ne perdis pas de temps pour enfin t'accaparer ses lippes au travers d'une étreinte langoureuse et insoutenable. Tes mains quant à elles, s'invitèrent pernicieuses, à l'intérieur de son vêtement. Forcée de constater que les tentations de l'anglais, aussi subtiles soient-elles la plupart du temps, commençaient à porter leurs fruits.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyJeu 11 Avr 2024 - 1:01

Le mariage, Levi ne l’avait jamais réellement idéalisé, l’associant à une formalité plutôt qu’à une véritable volonté de lier deux âmes, lui qui n’avait jamais réellement aimé au point de pouvoir l’envisager. Et aujourd’hui, il était plus qu’évident que sa vision de l’union avait évolué, en même temps que son amour pour Sahar se soit renforcé, comme si tout à coup, cette étape prenait du sens à ses yeux. Désormais, l’anglais ne jurait plus que par sa favorite, prêt à tout pour lui prouver qu’il en valait la peine, convaincu que son âme avait été conçue pour compléter la sienne et l’apaiser du mieux qu’elle le pouvait. Et Levi savait pertinemment que Sahar faisait le choix de probablement sacrifier une bonne fois pour toute les relations qu’elle entretenait avec les siens, en les mettant volontairement à l’écart pour cette étape qu’ils avaient choisi de ne garder que pour eux. Il aurait été de toute façon peu judicieux d’accueillir ceux qui ne leur auraient jamais donné leur bénédiction, conscients que personne n’était en mesure de comprendre leur démarche à première vue hâtive, mais qui était en réalité entièrement réfléchie. Le fait était que repousser l’inévitable ne leur serait d’aucune utilité, eux qui étaient plus que sereins quant à la direction qu’ils désiraient prendre ensemble. Déjà émerveillés par les premiers aperçus qu’ils avaient de Las Vegas, ils ne cachèrent pas leur manque d’intérêt pour le discours ô combien répétitif du réceptionniste, se précipitant vers l’ascenseur dés lors que l’occasion se présenta à eux. « Qui a dit que je l’étais ? » Se défendit-il, n’ayant aucun scrupule à jouer avec les limites de la bienséance, lui qui ne manquait jamais d’inspiration lorsqu’il était question de séduire la femme qu’il comptait épouser dans les heures à venir. Il n’avait d’ailleurs pas hésité à entamer un rapprochement des plus joueurs, jusqu’à ce qu’il ne soit coupé dans son élan par l’ouverture précoce des portes coulissantes, les menant tout droit jusqu’à leur chambre dédiée. Leurs premières réactions furent comparables alors qu’ils découvraient tous les deux le décor prestigieux et imposant qui leur était confié, peinant même à assimiler que tout cet espace leur était entièrement réservé et qu’ils ne seraient que deux à le fouler. « Là c’est toi qui me tentes. Tu devrais pas. » La prévint-il, faussement menaçant, bien que rejoindre les draps avec Sahar était loin d’être une option qui l’aurait rebuté, Levi ayant bien compris que les heures de vol avaient aggravé son besoin d’assouvir ses envies les plus immorales. « A moi aussi. » Répliqua-t-il, un éclat complice traversant son regard qui ne cessait de chercher le sien, eux qui savaient se montrer inspirés dés lors qu’il était question de s’adonner à leur activité favorite. Décidant de continuer leur visite, Levi suivit sa favorite dans la pièce d’eau, y décelant une baignoire aux dimensions colossales, qui ne manqua pas d’abreuver leur imagination, jamais en reste quand il s’agissait de leurs penchants luxurieux. « J’ai déjà hâte de la tester. » Osa-t-il, bien conscient de ce qu’il faisait, en tentant la brune sur leur terrain de jeu favori, lui laissant un aperçu de ses pensées les plus impures qu’elle devinerait sans trop de mal. Et Levi, il n’avait pas cherché à avorter leur rapprochement, accueillant son âme-sœur dans son étreinte, leurs visages assez proches pour laisser leurs lèvres s’effleurer et leurs souffles se confronter. « Dans tous las cas, on fera l’amour. » La rassura-t-il, d’un air amusé, ses mains profitant de leur proximité pour glisser le long de son échine, redessinant ses courbes à travers son haut, probablement pour faire pencher la balance de son côté. « J’pense qu’en effet, ça peut être problématique. » Grimaça-t-il, amusé par leur manière de se trouver des excuses quand leurs corps exprimaient clairement le besoin de se retrouver, le langage de leurs chairs ne trompant personne, et certainement pas eux. « Je t’aime au point que j’suis impatient que tu me dises oui pour la vie devant Elvis et Marilyn. » Murmura-t-il, alors que son visage avait disparu le temps de quelques baisers dans le creux de son cou, laissant son souffle s’écraser contre sa courbure, frémissant à la sensation de ses doigts venus s’enfouir dans sa chevelure, l’incitant à ne pas réduire l’intensité de ses pressions. « J’pourrais me damner pour toi. Pour que tu sois bien avec moi. » Avoua-t-il amoureusement, finissant par relever le visage lorsque Sahar l’y incita, leurs bouches se retrouvant dans la foulée, avec une frénésie qui ne faisait que confirmer leur dévotion sans failles. Ses paumes, apposées contre ses hanches, firent le choix de suivre le chemin des siennes, les imitant en s’enfouissant sous son vêtement dont il attrapa les pans, afin de lui enlever la seconde d’après. Leurs lippes,  interrompues par le tissu enlevé, se ruèrent de nouveau l’une contre l’autre, leurs langues mêlées au rythme effréné de leurs échanges. « Tu veux tester le lit ? » Fit-il mine de demander, la voix entrecoupée par ce désir qui ne cessait de l’accabler.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyJeu 11 Avr 2024 - 13:17

Mais si un jour on t'avait dit que tu traverserais la planète pour célébrer ton propre mariage, tu te serais probablement empressée d'éclater de rire, avant de passer immédiatement à autre chose. Selon toi, il s'agissait avant tout d'une formalité que la plupart des individus daignaient dans l'espoir de se rassurer. L'aspect quelque peu définitif de ce genre d'engagement semblait manifestement te déranger, peu assurée de ton côté, de pouvoir te contenter de la seule et même personne pour le restant de ta vie. Forcée cependant de constater que depuis que tu côtoyais Levi, certaines de tes convictions finirent tout bonnement par évoluer, quelques-unes de tes réticences, par se disloquer également. Addicte plus que jamais à ton amant, tu en étais aujourd'hui rendue au stade, où ton existence dans son entièreté, ne tournait ni plus, ni moins, qu'autour de la sienne. Peu importe des conjonctures parfois peu opportunes, le fait était que, Levi devait rester une priorité de tous les instants, et ton dévouement, sans faille. Et dieu savait que Levi, méritait amplement cette perspective purement tributaire de ta personnalité, lui qui, bien avant que votre relation ne se soit allée jusqu'à s'octroyer un détour parfaitement inattendu, n'avait cessé de se démener afin notamment, de te préserver du monde entier. Néanmoins, il serait aujourd'hui fabuler de prétendre que tu aurais imaginé devenir ainsi soumise, à tes propres pulsions emplies considérablement de luxure. Quelles que soient les conjonctures, tu demeurais tout simplement incapable de contrôler tes envies, n'hésitant jamais à pousser le vice à son paroxysme. Était-ce dans ce cas, la raison pour laquelle, après un trajet particulièrement éprouvant à ne pouvoir daigner que le strict minimum, il s'était avéré quasi-impensable vous concernant, de ne pas céder à la tentation, maintenant que vous en aviez l'opportunité. « Je ne devrais pas? » Répétas-tu, tandis que tu fis en même temps, la découverte de la salle de bain, dans laquelle se trouvait manifestement, l'objet de tous tes désirs. Ton enthousiasme à la vue d'une simple baignoire, parut étonnamment candide, où la preuve flagrante, qu'il n'était pas toujours indispensable d'user d'extravagance, pour espérer te satisfaire. Sans plus tarder, tu invitas ton partenaire à revenir jusqu'à toi, alors qu'il s'était déjà élancé de son côté, à la découverte de cette suite, à la dimension, profondément disproportionnée. Forcée de constater, que vous loupiez rarement une occasion d'user d'allusions salaces, ne distinguant qu'au travers de cet élément, une option supplémentaire d'assouvir tous vos péchés. « Pas sans moi, j'espère? » Fis-tu mine de le questionner, sous-entendu, que tu ne comptais pas vraiment lui laisser l'occasion d'expérimenter la baignoire, en ton absence. Venue aussitôt pivoter en direction de ton amant, tu ne manquas pas là-aussi de l'enlacer dans la foulée, réalisant soudain, que c'était la première fois, depuis votre départ de Bowen, que vous recouvriez un semblant d'intimité. Et manifestement, ça n'avait pas non plus échappé à ton partenaire, dont les tentations parurent s'accumuler pour ton plus grand plaisir. Forcée de constater, qu'à la vitesse à laquelle s'enchaîner les évènements, la célébration de votre mariage se verrait potentiellement repousser d'une heure, tout au plus. Ton visage positionné face au sien, tes pulpeuses ne perdirent pas de temps pour effleurer les siennes dans une ultime tentative, tandis que tes bras s'étaient affairés à l'encercler. « Ouais, l'abstinence c'est pas vraiment mon truc. » Tandis que ses mains commencèrent à parcourir ton échine, tu ne fus pas vraiment étonnée de constater que ton épiderme, s'était quant à lui, mis à frissonner. Vos confidences ne visant également qu'à vous conforter mutuellement sur le fait, qu'il s'avérerait préférable vous concernant, de ne pas vous contraindre à la retenue. À l'évidence, c'était même plutôt mal engagé. « Putain, je t'aime tellement. » Soufflas-tu sans plus tarder, en réponse aux confessions de ton amant, dont le visage disparu également au niveau de la cambrure de ton cou. Demeurait-il le mieux placé pour savoir qu'en usant d'une telle stratégie, les risques pour que tu lui résistes s'avéraient plus maigres que jamais. Et à en témoignait la pression exercée par tes doigts, qui pressèrent significativement à l'arrière de sa tête, tu ne comptais effectivement pas te dérober. « Parce que tu crois, que c'est pas déjà le cas? » Poursuis-tu déjà laborieusement, invitant peu à près ce dernier à relever la tête, afin notamment, que son visage puisse retrouver la proximité du tien. Et aussitôt tes lippes s'accaparèrent celles de ton favori en faveur d'un échange on ne peut plus langoureux, mais aussi, considérablement dépourvu de la moindre pudeur. Définitivement consciente de la tournure de votre échange, tu fis finalement le choix de laisser tes mains se faufiler à l'intérieur de son t-shirt, au travers duquel, tu te contenteras d'abord de redessiner à l'aveugle, les pourtours de son buste, parfaitement constitué. Mais Levi semblait-il, avait fait preuve de moins de patience que toi, puisque ton vêtement fut le premier à se volatiliser en l'espace de quelques secondes seulement. Un entracte de courte durée, que vous n'aviez pas perdu de temps à prolonger de la plus indécente des manières, tandis que ce fut à ton tour de l'alléger de son premier tissu. « J'aimerai beaucoup le tester, ouais. » Susurras-tu toujours à proximité de son visage, une lueur tentatrice traversant tes iris, tandis que tu avais entraîné ce dernier dans ton élan, jusqu'à ce que ton dos heurte finalement le matelas, obligeant de ce fait, Levi, à se positionner d'abord au-dessus de toi. « Je ne cesserai jamais de m'étonner de tes capacités à me faire vriller aussi facilement. » Admis-tu, ton regard plongé parmi l'infini azuré du sien, ta bouche percutant à nouveau la sienne de plein fouet, alors que tes mains s'égarèrent dangereusement sur son accoutrement restant, que tu t'empresseras de faire faire disparaitre les secondes suivantes.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyJeu 11 Avr 2024 - 23:49


__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyVen 12 Avr 2024 - 14:16


__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptySam 13 Avr 2024 - 14:37


__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
grand kangou
Sahar Essaïdi
Sahar Essaïdi
POINTS : 9
MESSAGE : 9422
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : αucun.
CRÉDITS : lαbonαirs (αvαtαr), vocivus, gif (profil). αlcαrα, αll-souls, cheekeyfire, code & gifs (signα).

STATUT : mαrried to levi. ♡
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyDim 14 Avr 2024 - 10:45


__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
echoes of your name inside my mind
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Levi Wheeler
Levi Wheeler
POINTS : 9
MESSAGE : 22033
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : fürelise (av), awona (sign), ellaenys (icons), cheekeyfire, ethereal (gifs)

STATUT : it beats. it breaks. it loves. it aches. for you. only you. (married to sahar ♡)

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: pur produit londonien, son accent le trahit presque automatiquement ‹ enfant unique, pressenti pour devenir l'héritier de l’entreprise familiale, prisonnier d’un destin imposé ‹ il a fui une première fois londres à ses dix-neuf ans pour les états-unis, en quête de liberté ‹ il y a mené des études de psychologie et d’art-thérapie ‹ méfiant maladif du monde extérieur depuis que la première fille dont il est tombé amoureux a joué les infiltrées pour son père en l’échange d’un joli chèque ‹ il a déjà vécu à bowen entre 2015 et 2017 ‹ levi, il a tendance à vivre à mille à l’heure, capable de se passer de nuits entières de sommeil, à tel point qu'il a souvent recours aux aides chimiques pour s'endormir ‹ passionné par les arts, il passe une bonne partie de son temps à libre à dessiner et à peindre ‹ sa situation l’oblige à rester discret depuis son retour à bowen, conscient des risques qu’il encoure en ayant fui une énième fois.
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 EmptyLun 15 Avr 2024 - 22:40


__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
crawl into your
soul
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25041-lwheels-instagram-de-levi
Contenu sponsorisé
take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: take my hand, take my whole life too (sahar)   take my hand, take my whole life too (sahar) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
take my hand, take my whole life too (sahar)
Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» life pouring from my hands like dust (sahar)
» let me take your hand, i'll make it right, i swear to love you all my life. (niels)
» sahar's phone.
» @sahar.esd (instagram)
» sahar's phone.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: see something else :: le monde-
Sauter vers: